Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mercredi 25 octobre : Stéphane Blet devant la XVIIème chambre du tribunal de Paris

Stéphane Blet comparaîtra mercredi 25 octobre 2017 devant la XVIIème chambre du tribunal de Paris à 13h, suite à une plainte déposée par la LICRA.

 

Le grand pianiste et compositeur de musique classique Stéphane Blet est aussi un citoyen engagé et un chercheur. Il dénonce les travers de la politique israélienne et n’a pas de mots assez durs pour critiquer Laurent Fabius ou Bernard-Henri Lévy. Il ne se cache pas non plus d’être un proche d’Alain Soral. Par ailleurs c’est un spécialiste de la franc-maçonnerie et un passionné d’occultisme.

Il fallait donc frapper. Le 6 mars 2017, Alain Jakubowicz, représentant de la Ligue internationale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, par la voix de Sabrina Goldman, Présidente de la Commission juridique de la LICRA, portait à la connaissance de Annabelle Philippe, vice-procureur de la République au tribunal de Paris, des propos tenus sur Facebook « visant essentiellement la communauté juive ».

Rien ne permet de dire qu’il y ait un lien entre le compte Facebook d’un certain S.B. et Stéphane Blet, mais qu’importe ! De nos jours, on n’en est plus à ça près. Il suffit que lors de l’enquête, soient relevés de nombreux commentaires désobligeant sur Israël.

Stéphane Blet est donc accusé par le Ministère public de provocation et d’injure raciale. Audience publique le 25 octobre à 13h30 devant la XVIIème chambre du tribunal de Paris.

Pour comprendre l’orientation actuelle des tribunaux,
ne pas manquer chez Kontre Kulture :

Stéphane Blet, chez Kontre Kulture :

À lire, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article