Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, contre la liberté de blasphémer les religions

Rares sont les archevêques de France à faire publiquement ce genre de déclaration. Au lendemain de l’attentat au couteau à Nice et après l’assassinat du professeur Samuel Paty, Monseigneur Robert Le Gall s’est dit contre la liberté de blasphémer les religions en France. L’archevêque de Toulouse s’oppose à la diffusion de caricatures religieuses comme celles du prophète Mahomet, ayant entraîné l’assassinat du professeur dans les Yvelines.

« On ne se moque pas impunément des religions, vous voyez le résultat que ça donne »

Pour Mgr Le Gall, montrer à des enfants notamment des caricatures de Mahomet, c’est jeter « de l’huile sur le feu », et il ajoute :

« On ne peut pas se permettre de se moquer des religions ». L’archevêque défend « la liberté d’être ensemble, de parler ensemble, la liberté d’être des frères ensemble, mais pas de s’invectiver ». »

[...]

Un doctorant en droit public à Toulouse réagit

Suite aux propos de l’archevêque de Toulouse, Pierre Juston, doctorant en droit public à Toulouse et spécialiste des questions de laïcité a vivement réagi à cette intervention sur France Bleu Occitanie :

« Qu’il soit, en tant que responsable catholique, très touché par l’attentat de Nice, cela est compréhensible, mais l’instrumentalisation de cet acte terrible pour l’agenda d’une partie du cléricalisme catholique est absolument indécent. Ce qu’il dit est extrêmement grave lorsqu’il estime que les caricatures seraient contre les musulmans et la foi chrétienne aussi. Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions.
[...] Non Monsieur Le Gall, nous ne céderons pas aux chantages, aux menaces, aux violences, aux attentats aux conséquences qui ne sont que le résultat du fanatisme religieux et non de la jouissance de leurs libertés par des citoyens dans un État de droit. Il dit exactement le contraire que ce que nous pouvons enseigner dans les écoles sur la laïcité. »

Lire l’article entier sur francebleu.fr

Les épisodes précédents sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

169 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Gall a raison et il n’est pas le seul : ainsi les US ne sont pas Charlie du tout, ils sont très choqués par les caricatures dégueulasses à propos de jésus et du prophète . Aux Etats-Unis il n’est pas question d’injurier la religion de l’autre . Mais les sionistes de Charlie en France ont trouvé ce moyen pour faire assassiner ces Français qu’ils haïssent par des musulmans, ils ne lâcheront pas ce "balai", l’islam, qui va nettoyer la France... de ses Français . Le ridicule freluquet lui même se cramponne au "balai"... Faut le voir pour le croire .


  • Se moquer du sacré, c’est le dénier. Ça ne viendrait pas à l’idée d’un esprit droit.

    Si Charlie-Riss avait dessiné le Christ les couilles à l’air, une étoile de David dans Son saint séant, les cathos auraient-ils réagi ? les musulmans en avaient-ils le droit ?

    Choron définissait son canard comme "bête et méchant", mais à aucun moment n’a eu à coeur de blasphémer. Donc le petit con Macron a encore tort, le satirisme s’attache probablement plus aux moeurs des gens, pas à leurs croyances !


  • " Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions".
    Ah bon ? Donc, dans un esprit Charlie, je peux caricaturer Zinedine Zidane, à poil, à quatre pattes, les couilles à l’air, le penis goûtant et une bouteille de Kro dans le cul pour dénoncer la violence et le fanatisme des hooligans ? Tant pis si les membres de la famille Zidane se sentent humiliés !
    Caricaturer un djihadiste extrémiste criminel et caricaturer un prophète symbole d’une religion n’est pas vraiment la même chose.
    Lorsqu’un humoriste français (qui plus est noir !) a caricaturé un colon extrémiste orthodoxe juif (et non pas une religion), nous avons tous vu à quelle sauce la République Française et son lobby, les grands medias et les "zintellectuels bien pensant" l’ont mangé !!
    Non seulement la Liberté d’expression n’est pas la même pour tout le monde, mais l’indignation, la gravité et les sanctions sont aussi à géométries variables !

     

    • Bien dit !
      C’est justement le grand problème de ces droits et libertés à 2 vitesses.
      Bienvenu dans le monde des faux culs et de la secte qui veut mettre le feu partout. Un journal satirique doit rester à sa place en dehors des écoles où on doit enseigner ce qui est vrai et durable et structurant et non les eculubrations et autres vomis pseudo intellectuels d’illuminés qui n’ont plus aucune once de sagesse et de raison !


  • On ne peut pas mieux dire que Pierre Juston.

    Juste un commentaire : je connais très bien les cathos, en en étant moi même : François Hollande avait inauguré "les sans-dents", pour ce clergé concordataire, qui a laissé brûler Notre-Dame (pour ne pas dire qu’il en est quasiment responsable), qui a passé son temps à faire la guerre aux Tradis., pour les empêcher d’avoir leur messe en latin, leur messe de toujours (ou alors en quasi-catimini, malgré les instructions de Benoit XVI), ce sont des sans-couilles, des faux-culs de la pîre espèce, au point d’être soupçonnés d’être infiltrés par les pîres ennemis de l’Eglise.

    Ce prélat ne déroge pas à la soumission et la lâcheté habituelles, en commettant en oûtre, une très grave erreur stratégique dans laquelle il n’a pas manqué de s’embarquer : venir invoquer les musulmans, en espérant un petit bénéfice pour les cathos. au passage, prétendument afin qu’on n’insulte plus leur Foi, c’est un comble de médiocrité, et de misérabilisme, et prendre les gens pour des abrutis, vu qu’il n’y a strictement aucun rapport entre la vie spirituelle, et les rigolades des amuseurs publics.

    Croyez-vous que Matthieu Ricard se sentirait offensé par un dessin porno. de Bouddha ? Il rigolerait, peut-être même n’apercevrait-il même pas cet évènement grotesque. Réagir aux bouffonneries, c’est se placer à leur niveau. J’espère que la religion et la Foi catholiques sont très au-dessus des chansonniers, et autres dérisoires manifestations de joyeuseté publique.

     

    • @Lérins

      Je ne sais trop quels "cathos" vous fréquentez, que vous en fassiez un portrait si flatteur qu’on dirait un autoportrait appliqué aux autres, mais quand vous dites que "réagir aux bouffonneries, c’est se placer à leur niveau", vous devez être d’une singulière mauvaise foi pour ne pas voir que Charlie, ce n’est plus de la bouffonnerie, ou de la "joyeuseté publique", c’est de l’injure constante, scatologique, haineuse, et presque pathologique ! Voyez-vous une personne saine d’esprit s’engager dans cette voie comme métier ?

      Autre chose : les catholiques que je fréquente sont de braves gens, des gens honnêtes, des personnes pieuses avec une vraie vie spirituelle, des gens qui aiment leur pays, et qui n’aspirent qu’à vivre en paix, mais aussi des gens qui ne se laissent pas souffler dans les bronches ! Et vous avez beau jeu de les traiter de sans-couilles, parce qu’ils ne sont pas là pour vous répondre en face ; mais nous savons très bien que les trolls de votre espèce, parce qu’on n’a même pas voulu d’eux dans les forums d’heroic fantasy qu’il leur faille polluer ailleurs, n’ont pas les couilles de venir répéter leurs injures face à face !

      Et le meilleur pour la fin : d’après vous, ce sont les catholiques qui ont mis le feu à Notre-Dame ??? Allez polluer un autre forum, avec votre inversion accusatoire de merde, ou mieux encore : allez donc demander ce Juston en mariage, vous serez unis dans la vilénie et la bassesse, et le Ciel bénira sûrement votre union puisque vous ne pourrez pas vous reproduire !

      Tout mon plus cordial mépris !


    • @Pierre

      Je vais vous répondre - brièvement - point par point, puisque vous ....caricaturez tous mes propos....

      Evidemment j’ai enfoncé le clou (vous voyez, encore ma culture chrétienne de "troll") là où ça fait mal !

      Qui d’après vous, déciderait de la limite au-delà de laquelle...."ah non ! c’est infernal, c’est de la haine pathologique, c’est de l’injure constante, scatologique, haineuse..." (je vous cite) ?

      Mais cher ami, ce sont exactement les pseudo-arguments des salopards qui essayent de museler la moîndre opposition, avec la mère Avia, alors que nous avons déjà les pîres lois liberticides, en matière de liberté d’expression.

      Je n’ai aucunement parlé des chrétiens du quotidien (qui sont également mon milieu, figurez-vous), encore moins insultés mais du clergé dont la Pape actuel est le parfaît représentant : il ne vous a pas échappé qu’il est l’objet des plus vives critiques (cf. Monseigneur Vigano, entre autres) au point d’être contredit, pratiquement à chacune de ses déclarations, toutes plus politiquement correctes les unes que les autres, et qui remettent en cause jusqu’à son autorité pontificale, vu qu’elles sont calquées sur les plans du Nouvel Ordre Mondial.(On parle de ça, sur E&R, non ? je ne me trompe pas de forum ?)

      Enfin, vous affirmez avec la plus parfaite mauvaise foi (c’est mon goût de "l’inversion accusatoire") que j’accuse les catholiques d’avoir mis le feu à Notre-Dame, alors que j’ai parlé de "responsabilité"....oui bien sûr, elle est engagée par l’incurie notoire des autorités ecclésiastiques....je constate que vous n’avez jamais entendu le Recteur, un ancien prof. de Lettres, qui n’avait qu’une idée en tête : les soixante emplois perdus, de tout le petit business pour les touristes et visiteurs. Je veux bien qu’il s’en préoccupât, et que le sort de ces personnes est fort triste vendeurs de cartes postales, colifichets etc. mais devant une perte patrimoniale si cruelle (d’après un architecte-en-chef des Monuments Historiques, elle est la plus grave que nous eussions eu à subir, depuis la Commune de Paris), qui laise éclater au grand jour (comme l’a fait remarquer Alain de Benoist) l’état de déréliction dans lequel se trouve L’Eglise de France, et singulièrement la Foi catholique dans le pays qui fût "La Fille aînée de l’Eglise", ne pensez-vous pas qu’il eût pu prononcer quelques mots pour les millions de gens qui ont souffert presque physiquement de cette tragédie.... ?

      Bien-à-vous,


    • @Lérins

      Si je ne peux que vous donner raison lorsque vous parlez de la douleur immense que fut pour des millions de gens l’incendie de Notre-Dame, pour ce qui est de la réaction de Monseigneur Chauvet, il s’est soucié de l’emploi des personnes à sa charge, je ne vois pas ce que vous lui reprochez !

      Et oui, vous pouvez me citer, je l’ai écrit plus haut et ne le renie pas ! A la différence essentielle des salopards qui essayent de museler la moindre opposition (ah ! encore un point sur lequel je vous donne raison, mais...), nous parlons ici de couvertures systématiquement injurieuses, ordurières, ne reposant aucunement sur des arguments construits, et qui font le jeu du pouvoir, qui servent ses intérêts objectifs, en traînant dans la boue les fidèles et leur Foi. J’estime donc que mon propos n’était pas excessif, contrairement aux salopards qui nous gouvernent, et qu’il était objectif et vérifiable.

      Par ailleurs, quoi que vous puissiez penser du clergé, même d’une partie, puisque vous êtes Catholique, vous savez qu’au-delà de leurs faiblesses humaines, le pouvoir sacramentel dont ils sont investis devraient nous inciter à parler d’eux avec plus de respect ! Même si un prêtre est pécheur, s’il donne l’absolution, celle-ci est valide, contrairement à celle, mettons, d’un protestant qui mènerait une vie exemplaire ! Aussi, je ne peux vous laisser les traiter de sans-couilles, même s’ils vous inspirent du mépris ; nous avons suffisamment d’ennemis extérieurs sans laisser en plus le Diable semer la division entre nous !

      Je n’ignore pas les critiques adressées au Pape, notamment au sujet de certaines affaires troubles dans lesquelles le Vatican est éclaboussé, mais concernant la Doctrine de la Foi, je pars du principe de l’infaillibilité du Pape. Je comprends ce désir des Catholiques d’avoir un Pape au-dessus de tout reproche, mais tout homme est faillible ; et cependant, le pouvoir du Pape lui vient directement de Dieu. Quand bien même le Pape tomberait, l’Eglise du Christ ne saurait tomber. Le N.O.M. est un projet du Diable qui s’écroulera sur lui-même, c’est ma conviction !


    • @ Bonsoir Pierre, merci de votre réponse de qualité, à laquelle je me soucie de répondre, grâce à l’obligeance de E&R, notamment à propos de Notre-Dame, et de Monseigneur Chauvet, puisque vous le nommez. Il se trouve que j’ai écouté une longue interview de lui au cours de laquelle il m’a consterné. Ne croyez pas que je lui en veuille personnellement, je ne connaissais pas même le nom de ce Recteur - puisque tel est son tître, en tant que "Patron" de Notre-Dame - avant cet évènement inqualifiable.

      Je n’en fais pas une question de personne mais il a nié de bout-en-bout le désastre ! A l’entendre, "la charpente" avait brûlé mais tout était intact. Dans mon précédent post, je n’ai pas avoué faire partie des gens qui en ont été physiquement malades - j’en étais stupéfait moi-même - mais je n’ai pratiquement pas dormi pendant une semaine. Profondément déprimé, je n’ai pu approcher (depuis les berges) que des mois plus tard, et me suis rendu sur place il y a moins d’un mois.

      C’est que j’avais pris la peîne de me renseigner auprès d’un architecte des Monuments Historiques, c’est de lui dont j’ai appris les "détails" si l’on peut qualifier ainsi des renseignements si importants, si précieux, sur l’édification de cette cathédrale, qui est presque comme le coeur de la France chrétienne : "la charpente" dont parlait Monseigneur Chauvet, n’était rien moins constituée que des "bois sacrés" prélevés sur les cathédrales antérieures, remontant jusqu’au au VIIIè. siècle, tandis que l’essentiel datait du XIIè.. Cette "toiture" comme il l’appela également, avait vu tous les évènements de notre Histoire, depuis mille ans.

      J’ai bien conscience de verser dans le sentimentalisme, en vous disant que jamais la lumière, les clair-obscurs qu’ont vus Jeanne, tous nos rois, et même notre empereur, sans parler du Te-Deum historique, avec le Général, ne seront jamais reconstitués, par la "reconstruction" serait- elle la plus fastueuse, pour faire revivre ce bâtiment parmi les plus sacrés de notre pays.

      Alors oui, j’ai pris une grosse crise-de-nerfs à l’encontre de ce prélat, qui s’est attribué le rôle d’un "petit chef-d’entreprise" à la reconquête des emplois perdus, dans sa boutique, puisque Notre-Dame était devenue la super-attraction touristique, dont les travaux en cours visaient d’ailleurs à améliorer les "flux touristiques" qui pourraient bien avoir été la cause indirecte de la tragédie, avec sans doute une "petite-main" pour allumer la mèche....


    • @Lérins

      Je vous comprends mieux ! A la lecture de votre dernier post, je me rends compte que vous avez été plus meurtri encore par l’incendie de Notre-Dame que je ne l’imaginais, et je vous en présente ma sincère sympathie.

      De ce fait, je me rends également compte que je vous ai fort mal jugé et injurié dans mon premier post, et là aussi, je vous en présente mes sincères excuses, je me suis aussi laissé aller à la colère, et je saisis mieux ce que vous avez effectivement pu ressentir à l’époque, à l’écoute de l’interview de Monseigneur Chauvet.

      Et votre douleur n’est pas du sentimentalisme, elle est légitime ; il est malheureusement exact que rien n’y sera plus comme avant. La beauté incomparable de Notre-Dame a été flétrie, par ce que je redoute être un incendie d’origine criminelle, et non accidentelle comme le laisse entendre la version officielle.

      Je souhaite avoir tort quant à l’origine de l’incendie, mais si ce que nous sommes nombreux à soupçonner fortement est exact, les lâches responsables de cet odieux sacrilège rendront des comptes, dans ce Siècle ou dans l’Autre.


    • @ Pierre

      Bonjour Pierre, tant je vous remercie de votre sympathie, bien réciproque, tant...non ! vous n’avez vraiment pas à vous excuser. En utilisant un mot outrancier, je comprends parfaitement que vous ayez eu envie de me répondre sur le même ton, ce qui n’enlève rien à l’intérêt de notre échange, même si le défoulement y tient sa part, de mon côté.

      Tant à dire à propos de Notre-Dame, des milliers d’évènements, d’anecdotes qui soulèvent notre curiosité, et notre affection pour Elle....et lorsque j’ai évoqué les bois des cathédrales antérieures, il ne s’agissait pas bien sûr d’un banal réemploi mais d’un prélèvement puis d’une remise en place, entourés de toutes les cérémonies rituelles afférentes, de même que les bois neufs provenaient d’arbres abattus par les bûcherons du roi, le jour de Noël. Où ont d’ailleurs étaient expédiés ces troncs calcinés, on ne le sait même pas. Au fond d’une décharge sans doute, sans plus de manières ! On en attend pas plus des entreprises du BTP, chargées du juteux "marché" au point que nos questions redoublent sur les causes de l’incendie. Toujours d’ailleurs un silence assourdissant, alors que les enquêteurs devaient bien savoir à quoi s’en tenir, dans la semaine...

      Un ami d’enfance ayant fait carrière dans la Fonction Publique, en les jûgements duquel j’ai une immense confiance, vu qu’il m’a toujours donné des informations s’avérant parfaitement exactes, m’a affirmé que l’intégralité de la charpente avait été "traîtée" avant l’incendie, avec un mystérieux produit (fongicide et/ou inflammable ?) dont Monseigneur Chauvet n’a pas plus dit un mot que sur le reste, se contentant d’un non-dit dîgne des pîres technocrates, et qui n’inspire pas la moindre confiance en ceux qui eussent du demander pardon - pour une fois, un acte de repentance bien justifié - et verser un peu de baûme sur une plaie qui ne se refermera jamais.

      Bien-à-vous


  • "Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions. "

    Oui, on avait remarqué qu’elles n’étaient pas focalisées contre la laïcité et le judaïsme, merci de cette confirmation.
    En revanche, se foutre de la gueule d’un pape frappé d’Alzheimer ou du prophète caricaturé à quatre pattes avec une étoile dans le cul, c’est se foutre de l’islamo-christianisme, fanatiques ou pas.

    Doctorant le type ? En conneries, très certainement


  • Bravo
    et le doctorant qui nous dit que les caricatures visent les fanatiques des religions.
    Non elles nous affectent en tant que croyants. Catholique je suis choqué des caricatures de mauvais goût contre le Christ.
    Je ne peux que comprendre qu’un musulman soit choqué des caricatures de leur Prophète.
    Allez Charlie une bonne caricature de celui dont on ne prononce pas le nom...

     

    • Fondamentalement, on devrait demander à un adulte, quelles que soient ses convictions religieuses, sociales, politiques etc, d’être effectivement un adulte. C’est-à-dire quelqu’un qui accepte qu’on ne soit pas en admiration devant lui et même qu’on lui reproche tout ce qu’on voudra et pourquoi pas qu’on le haïsse. Il est normal de dire à un enfant : " Oh qu’il est beau, qu’il est gentil, qu’il est intelligent, qu’il a bien travaillé etc " même si on pense exactement le contraire. Il faut l’encourager dans sa démarche de devenir un adulte.
      Mais à un adulte, on doit pouvoir dire tout ce qu’on veut, y compris des choses qu’il ne supporte pas facilement. C’est à lui d’être un authentique adulte, capable de supporter l’adversité. Il n’est pas normal d’être un esprit d’enfant dans un corps d’adulte. On doit être un adulte " tous azimuts ". Donc il faudrait habituer absolument les musulmans ( comme les chrétiens, les bouddhistes ou les athées etc ) à supporter le blasphème. Et non pas demander au reste de la population de tenir compte du caractère infantile, donc trop fragile psychologiquement, des croyants toutes tendances confondues.
      Fondamentalement, chacun doit inspirer ou essayer d’inspirer le respect et jamais l’exiger.
      Vive la liberté ! Y compris d’expression !


  • Il y a une différence entre la caricature et l’appel à la haine,je serais presque pour un délit de blasphème avec amendes à la clé si j’étais sûr et certains que ceux qui raillent grossièrement et impunément le catholicisme soient eux aussi inquiétés mais ne rêvons pas,il s’agirait de faire ici une loi sur mesure pour les musulmans français et immigrés,et dans le contexte actuel ce serait un désastre car perçu par les différentes chapelles islamistes comme un aveu de faiblesse des cercles du pouvoir voire un acte de soumission du pays réel...

     

  • l’état républicain punit l’outrage envers les dépositaires de son autorité mais il encourage le blasphème contre les religions ...


  • Les évêques feraient mieux de servir le Christ en agissant en accord avec sa parole au lieu de se répandre en servant la pensée dominante.


  • Le petit Pierre Juston n ’a pas compris l’ imposture de la laïcité, ni celle de l’immonde Charlie qui a toujours craché sur l’Islam et l’Église, mais jamais sur la religion de la Shoah.

     

  • La fausse France tombe dans la fosse, et la vraie France se lève, elle est catholique bienveillante.


  • La réponse du doctorant en droit public de Toulouse est exactement le genre de texte qui ne veut rien dire, et le même qu’on imagine sorti d’une agence de communication.


  • (..) les caricatures seraient contre les musulmans et la foi chrétienne aussi. Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions (...)

    Pierre juston tu nous prends pour des cons ! Charlie moque aussi le Christ (dessins immondes et impossible à décrire), y a t-il des fanatiques dans le christianisme ?!

    Mgr Le Gall a tout à fait raison ! et je trouve aberrant qu’on demande à un archevêque d’être pour des caricatures de blasphème des religions (sic). Ces chroniqueurs se prennent vraiment pour le centre du monde.

    En Russie il y a une lois qui interdit l’atteinte au sentiment religieux et la caricature des personnages et symboles religieux, ce n’est pas pour rien. Ils savent que ca n’apporte rien de bon dans un pays multi-confessionnel. ils savent aussi qu’on peut manipuler de l’étranger ce type de torchons et les utiliser comme cinquième colonne.


  • Mr Juston, et nous, pourquoi devrions nous céder au vôtre ?!


  • MGR Le Gall sauve l’honneur du clerge catholique.
    Pour le moment, bien trop de soumission à Yahve, à la republique dans l’Eglise malheureusement


  • Le christianisme ne veut que la paix , le respect et etre respecter..cette religion est chez elle ..malheureusement la franc maçonnerie se sert du terrorisme islamique et de la laïcité pour l attaquer et depuis longtemps


  • Il faut être très con pour faire des dessins blasphematoires quelle que soit la religion attaquée ou moquée...Et il faut être encore plus con comme soi disant chef d’état pour proclamer un tel droit ..Mais c’est fait pour évidemment !!

    Maintenant poure votre information, Mgr LEGALL est l’ancien père abbé de Kergonan et à ce titre un pure moderniste de la bande à Bergoglio !!!


  • Enfin une voix de sagesse...
    Le droit au blasphème, c’est un droit qu’on s’accorde à soi même d’insulter les autres...
    En poussant le raisonnement, il suffit de décréter qu’on a le droit de chier devant la porte de ses voisins pour que ça devienne une " Valeur de la République " ?

     

  • Ce Pierre Juston écrit :



    "Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions. "



    Voilà un type qui -jusqu’à preuve du contraire- n’est pas chrétien, ET qui prétend savoir mieux que les chrétiens : Si les caricatures sont blasphématoires ou non ! ! !

    Moi -qui ne "suis pas Charlie"- je prétends à l’inverse que ces caricatures sont un témoignage de haine farouche et inextinguible envers des gens qui ne partagent pas leurs dogmes de laïcité. Ce sont des chiffons rouges agités dans l’espoir de provoquer des attentats.

    ON critique les non-porteurs de masques en disant que cela nuit à des personnes fragiles.
    Mais ON re-diffuse sciemment des caricatures blasphématoires en faisant semblant de ne pas voir toutes les innocentes victimes de vengeances (connues, cachées, ou inconnues).
    Ces "messes laïques" ne sont pas un hommage posthume à Cabu, Wolinski et les autres.
    Ces rediffusions c’est les assassiner une nouvelle fois.
    C’est vouloir asservir les esprits, les religions, et les âmes.
    Ces laïcards se prennent vraiment pour des Dieux !

     

    • Tout à fait d’accord avec vous, Thémisoclès.
      Un gouvernement a pour tâche d’assurer la sécurité de ses citoyens. Or, en encourageant la propagation de caricatures offensantes pour une partie de la population et susceptibles de provoquer des actes criminels prévisibles, le chef d’Etat manque à ses plus élémentaires devoirs, "liberté d’expression" ou non ! J’en déduis que de ne pas respecter les convictions de son prochain serait une des "valeurs" de la république ?
      On ne doit pas embrasser grand-mère sinon on risque de la tuer... mais, parallèlement, on a le droit de laisser des provocateurs imbéciles mettre en danger, non seulement la vie des habitants de notre pays, mais l’avenir de la France (ruptures des relations diplomatiques).
      De plus, on mêle des enfants à ces querelles sordides de "grandes personnes", quitte à les angoisser plutôt que de les instruire. Si ce sont là les seules "valeurs" que la république a à nous offrir !...


  • Bien évidemment il y a un contexte tendu en France et la vulgarité n’a jamais fait parti de mon crédo.
    Néanmoins là où certains voient de la sagesse dans les propos de Mgr Le Gall, j’y vois plutôt de la lâcheté. Cet homme est en réalité incapable de critiquer l’islam. Il se soumet à la loi du plus fort, cette parole le démontre "vous voyez le résultat que ça donne [la mort]". Il préfère la pseudo paix sociale qu’on nomme "vivre-ensemble" à la paix du Christ qu’on nomme "nazi, intégriste, extrême droite". C’est simplement un apostat apologète de François l’irénique.

    Par ailleurs, on ne blasphème pas en critiquant/caricaturant Mahomet ou Allah (le dieu des musulmans), puisque le blasphème concerne uniquement le vrai Dieu, c’est-à-dire la Sainte Trinité. Il y a un monde entre un vrai blasphème et ce qui est vu comme un blasphème. Si nous devions arrêter de critiquer/caricaturer tout ce qui est vu comme sacré, alors il faudrait respecter absolument toutes les opinions, ce qui signifierait précisément la fin de la liberté d’expression.

     

  • Bonjour à tous,

    Je suis stupéfaite de ne voir aucun commentaire ! Pour ma part, Mgr Le Gall a tenu des propos plein d’humanité et de sagesse et surtout des propos très courageux !


  • Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions.
    Ce monsieur ment sans vergogne car tout le monde sait que les caricatures de CH visent avant tout les pratiquants ordinaires de l’Islam et du catholicisme et sûrement pas les fanatiques supposés de ces deux religions.
    Quant aux caricatures anti-fanatiques juifs de CH, je crois qu’il faudra attendre encore longtemps avant leur éventuelle publication.


  • On reconnait souvent la valeur d’une personne à la laideur morale de ses détracteurs ou ennemis (par exemple les ennemis d’un Trump ou d’un Soral se démarquent par leur médiocrité et leur hypocrisie, ce qui ne peut qu’attirer de la sympathie pour les cibles de ces crapuleuses injures...)

    Hé bien là, quand on voit l’intervention publique de ce rampant de Juston, on ne peut qu’avoir du respect pour cet évêque... Courage et soutient donc à ce monseigneur.


  • C’est bien, un front commun de la politesse, du respect des autres, de leur religion,etc. Aujourd’hui tu peux, c’est même apparemment une marque de courage, d’émancipation, blablabla, d’insulter les religions. Par contre si t’es contre l’avortement, mariage homo, zoophile, pédophile... Ben ferme bien t’as bouche sinon le cachot n’est pas loin. Il faudrait que les gens du livre suivent cette initiative, si il y avait des rabbins aussi ça pèserait un peu plus. C’est pas normal, acceptable de faire ça, donc le mal règne et c’est ça qu’on nous présente comme étant le bien ? Bonne initiative Mr, que d’autres de toutes communauté s’y mettent.


  • Quelqu’un comme moi, qui n’appartient à aucune religion (ce qui ne veut pas dire que je suis dénué de spiritualité.) peut se permettre de dire qu’il est contre le blasphème, mais de la part d’un représentant religieux, je trouve cela déplacé ... vu le passé d’intolérance et de brutalité de toutes les religions.
    Cà serait bien de ne pas nous prendre pour des enfants de coeur .

     

    • Sans parler du passé d’intolérance et de brutalité des régimes non religieux !

      Par exemple les plus meurtrières atrocités en France furent accomplies par la Première République (1792/1804).

      On ne risque donc pas de vous prendre pour un enfant de chœur (le mot chœur ressortit au vocabulaire religieux), mais votre répétition des fallacieux mots d’ordre de Marri-Âne doit faire chaud aux cœurs de nos républicains (le mot cœur ne ressortit point ici au vocabulaire religieux).


    • Et bien non au contraire. Ce qui n’est pas déplacé pour vous l’est logiquement encore moins quand il s’agit d’un représentant de l’Eglise. C’est plutôt du contraire qu’il faudrait s’étonner ! Pour le reste, il n’y a qu’un merluchon et toute la clique des laicards pour s’offenser des propos de cette personne et s’en étonner.


    • @petithous
      "Vu le passé de brutalité des religions"
      C’est moi ou les deux guerres mondiales ont été faites par des républiques laïques ?


    • Et bien non au contraire. Ce qui n’est pas déplacé pour vous l’est logiquement encore moins quand il s’agit d’un représentant de l’Eglise. C’est plutôt du contraire qu’il faudrait s’étonner ! Pour le reste, il n’y a qu’un Mélenchon et toute la clique des laicards pour s’offenser des propos de cette personne et s’en étonner.


    • il serait peut être bon de vous rappeler une petite chose : Les crimes des laïques n’excusent en rien ceux des religieux .... et d’une certaine façon on peut dire que toutes les certitudes relèvent du religieux .
      Pour ce qui me concerne, la certitude que Dieu n’existe pas est aussi dangereuse que la certitude qu’il existe. Comme en réalité, au niveau humain, nous n’en savons rien, le mieux c’est de fiche la paix aux autres avec nos croyances ... ce que ne fait pas cet archevêque qui revendique un statut particulier pour ses croyances .
      L’interdiction de blasphémer ne devrait pas relever du droit, mais du civisme, du savoir vivre et du respect ... notion qui semblent étrangère à un grand nombre, ici comme ailleurs !



    • il serait peut être bon de vous rappeler une petite chose : Les crimes des laïques n’excusent en rien ceux des religieux ....




      Personne ne l’a prétendu ; par contre vous aviez prétendu que le passé d’intolérance et de brutalité des religions interdirait à autrui de dire ce que vous estimez avoir le droit de dire : que vous êtes contre le blasphème ; or cette spécificité que vous prêtez ainsi aux religieux est mythique (en plus elle ne justifierait pas votre attitude si elle était vraie).



      d’une certaine façon on peut dire que toutes les certitudes relèvent du religieux .




      Affirmation d’une certitude qui fait de vous un religieux selon cette définition que vous proclamez.



      la certitude Dieu n’existe pas est aussi dangereuse que la certitude qu’il existe .




      Et comme les agnostiques ne sont pas montrés plus tendres, je crois, alors tout le monde est à égalité, donc vous n’avez aucun titre à refuser à un religieux le droit, que vous vous réservez, de se dire opposé aux blasphèmes.



      le mieux c’est de fiche la paix aux autres avec nos croyances ... ce que ne fait pas cet archevêque qui revendique un statut particulier pour ses croyances .




      Non seulement il ne réclame pas ici un statut particulier pour sa religion mais au contraire c’est vous qui vous octroyez un privilège que vous déniez à autrui.



      L’interdiction de blasphémer ne devrait pas relever du droit, mais du civisme, du savoir vivre et du respect ... notion qui semblent étrangère à un grand nombre, ici comme ailleurs !




      C’est apparemment vous-même que vous visez, car en vous octroyant un droit de critiquer le blasphème que vous refusez aux autres c’est vous seul qui manquez de « respect » et de « savoir-vivre ».

      Je n’ai pas lu que quiconque demandait explicitement une loi contre le blasphème ; en tout cas si vous définissez le blasphème comme une transgression du civisme et du respect alors vous dites que l’école n’a pas plus à en donner l’exemple que de l’irrespect et du manque de civisme, si je comprends bien.

      C’est bien le sens de votre accumulation de réfutations de ce que nul n’a dit ainsi que de proclamations de responsabilité collective pour autrui et d’irresponsabilité totale pour vous-même, n’est-ce pas ?


    • « il serait peut être bon de vous rappeler une petite chose : Les crimes des laïques n’excusent en rien ceux des religieux .... »
      Il serait bon de vous rappeler de ne pas extrapoler n’importe quoi ni d’enfoncer les portes ouvertes.
      « et d’une certaine façon on peut dire que toutes les certitudes relèvent du religieux »
      En effet, de même donc pour la laïcité érigée en religion donc !
      « L’interdiction de blasphémer ne devrait pas relever du droit, mais du civisme, du savoir vivre et du respect ... notion qui semblent étrangère à un grand nombre, ici comme ailleurs ! »
      Le problème est ailleurs, c’est qu’aujourd’hui le blasphème est passé de droit à un quasi devoir comme si c’était un marqueur de la « civilisation » (sic), et quiconque n’y sacrifiera pas sera jugé comme un hérétique et rejeté dans le camp adverse et donc un terroriste potentiel allié des islamo bla-bla-bla selon la bonne vieille formule bushienne simpliste du « qui n’est pas pour nous est contre nous ». Comme le disait déjà A. Soral, il faut qu’il n’y ait que deux camps dans lequels il n’y aura ni d’un côté ni de l’autre place pour la moindre subtilité ou nuance. Or je suis désolé mais condamner une chose n’est pas forcément en valider une autre. Conclusion : vous auriez pu éviter de nous servir du sous-Onfray et actualiser un peu votre logiciel.


  • Je ne vois pas pourquoi on continue d’appeler "caricatures" les dessins immondes de vulgarité et de méchanceté de Charlie Hebdo. Ces dessins sont faits pour blesser, pour faire mal. Pour détruire.

     

    • Chère Marion, Bien d’accord. Le mot immondice conviendrait mieux. Quel Catholique (qui a lui même souffert de l’immondice) peut admettre qu’on couvre de merde le Prophète Musulman ? Il n’y en a pas. Le Musulman se trompe de cible ai-je lu. Les Charlie Hebdo protégés par 85 policiers, escortés à l’aller-retour, re - protégés chez eux continuent leurs insultes « religieuses ». Qui meurt, pas eux ! (Au cri de On à tué des nôtres ?).
      Quand il y a eu du monde dans la rue par milliers le fameux « 11 janvier » c’était anti-terrorisme, ils en ont fait du « je suis Charlie ». Pareil pour ce pauvre Paty, c’est devenu re-Charlie. Et Freluque qui nous met le monde Musulman à dos, et le taré Turc qui en profite, et les arriérés qui... Bref ! Triste monde. Qui est responsable ?
      Respectueusement


    • Merci Marion, en tant que Français musulman patriote, ce que vous dîtes me touche beaucoup.


    • Merci pour votre bon sens. J’ai vu la caricature, elle est en effet vulgaire et il n’y a aucun message construit derrière, ce n’est méme pas du blasphème parcequ’il n’y a aucune idée en face de l’idée religieuse
      Comme a dit Gollnisch ça n’a a rien à faire au collège. Celui ou celle qui trouve ça drôle n’a qu’à acheter ce torchon Charlie et arrêter d’emmerder le monde avec


    • Blasphèmes picturaux ?


    • Ces dessins sont faits pour exciter les musulmans contre nous afin qu’ils nous égorgent ! Les ordures de Charlie veulent faire tuer des Français par des musulmans ! Immondes agents provocateurs .


    • @dédé

      C’est cela même.
      Ils excitent les musulmans, s’en suivent des attentats, et ils espèrent qu’on y répondra par des pogroms... Sauf que " Leurs guerres, nos morts", ça ne marche plus. Le Français se sent manipulé et il n’a pas de peine à y imaginer à qui une guerre civile profiterait.
      Quant aux terroristes islamistes : à Nice c’était à 5 ans d’écart, deux Tunisiens sans instruction, pas très clairs dans leur tête. Je n’arrive pas à imaginer qu’ils ont fait ça tout seuls..


    • Oui, mais quand on connait le résultat que peuvent produire ces dessins, n’est-ce pas plus sage de ne pas relever l’injure ? On est en droit de se poser plein de questions. Les insultes qui glissent comme sur les plumes d’un canard, vous connaissez la formule. Traitement comme en médecine = bénéfice/risque, et surtout : éviter qu’il y ait mort d’homme.
      De deux maux, choisir le moindre... je ne sais pas moi, je ne suis sans doute pas de nature assez susceptible. Mais en tout cas, tous les éléments sont là pour l’explosion. Donc je me dis que quelque part, c’est voulu.


  • "contre la liberté de blasphémer les religions"....tu m’étonnes !!!

     

    • Pour ma part, je sais que l’on me demande, avec obligation, de « croire » à certaines choses, mais, après relecture, je m’en moque. Alors certes, il convient d’être prudent, comme tout un chacun, car les gens de ces choses ne sont pas Charlie quand il s’agit de leur pré carré. C’est bien le grand dilemne du facteur humain (Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais, la paille et la poutre, etc.)
      Plus loin, le Grand Mickey m’a refilé une stature et une gueule « patibulaire », que je cultive : et pour le coup, il s’en trouve peu - étranger - à me moquer : alors que ces félons de leurs propres pensées, iraient moquer la première bonne femme ou le premier freluquet qui passe.
      Par ailleurs, l’on a dépossédé l’usager de son droit au blasphème et à l’outrage, quand le fonctionnaire supposé dépositaire de l’autorité publique se fait qualifier de tête de con alors qu’il est bien pire que cela : il faut voir les peines d’amende et de prison accolées à cela, par les lois de la République. Idem pour ce qui concerne les associations communautaires.
      Jusqu’aux caciques qui se sont planqués derrière l’injure publique.
      Alors comme le diraient certains directeurs de publication : oh hisse ! Cela vaut pour les détracteurs comme les encenseurs.


  • C’est curieux chez les Curés ce besoin de mettre en avant les Juifs (Rabbin nr 1 pour ND, Crif ici).


  • Et si quelque part, les propos de Monseigneur Le Gall, était pas une façon de blasphémer la religion de la laïcité ?....


  • https://www.famillechretienne.fr/eg...

    Avec des archevêques pareils, pas besoin d’ennemis pour l’Eglise catholique !

     

    • Effectivement, double discours de la part de ce monsieur. Encore un qui rêve de porter la barbe et qui a son petit tapis rangé à côté du lit.

      En temps que chrétien je ne me reconnais plus du tout dans cette église. Mais tant pis ! Ma foi ne leur appartient pas ! Il n’y a que Jésus qui puisse me juger.


  • Pourtant, on n’a jamais entendu de type se plaindre des caricatures contre le catholicisme ni se plaindre des persécutions contre les nationalistes qui défendent l’identité catholique de la France. Il s’est même joint à la meute pour cracher et insulter le nationalistes. Quand les catholiques se faisaient persécuter, il acquiessait.
    Il ne fait que flatter les immigrés comme Berboglio.


  • Je suis de tout cœur avec Monseigneur Le Gall !

    Je n’avais pas vu les caricatures de Mohamed (sws)...franchement, c ’est honteux et d’une saleté sans nom.
    En cherchant un peu sur le net, on tombe également sur des caricatures de sodomies supposées représentées les éléments de la trinité Chretienne.

    En tant que musulmane, je trouve ça scandaleux. Donc ,oui, NON à tous les blasphèmes contre toutes les religions qui ne sont rien d’autres que des insultes se révélant fièrement sous couvert d’un droit à s’exprimer(vulgairement...).

     

    • Désolé, j’étais absent lors de la réunion pour le choix d’une immigration massive de vos coreligionnaires en France.. Est-ce encore tard de voter NON.. ??


    • @le blasphémeur

      Ce n’est pas à elle qu’il faut demander, auras-tu le courage de t’en prendre à ceux qui ont organisé l’immigration massive ? S’en prendre uniquement à ceux qui ont zéro pouvoir s’appelle de la lâcheté.


    • @ le blasphémeur. Comme tu dis "Tu étais absent" ! Ça t’apprendra à ne pas voter ou voter Chirac quand JM Le Pen était au 2nd tour en 2002 !


    • @Le blasphemeur :

      Au lieu d’être présent dans "tes" colonies, à l’étranger, tu aurais du commencer par être présent pour la vie citoyenne de "ton" pays !

      Tu vois, avec ton raisonnement, on peut aller très loin, remonter à la source de tous les maux et trouver comme cause... le délire des invasions territoriales par l’homme blanc dont tu sembles te revendiquer, cet homme éperdument amoureux de la guerre et qui se croit tellement mieux au point de " civiliser" les autres...

      Et tu peux toujours tenter de voter et de m’éjecter du pays ; ca fera juste moins de personnes pour soigner les Français....Finalement, ce n’est sans doute pas plus mal de soigner des gens qui me respecteraient au lieu de me mépriser. C’est à méditer. Mais je ne suis pas certaine que les problèmes en France se régleront pour autant....

      En tout cas, je préfère le raisonnement lié à ma Foi : Intelligence, Amour et Paix sur tous.


  • En total désaccord avec cette article.
    Honnêtement interdire de caricaturer les religions c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres. Les religieux qui valent quelque chose sont plus forts que cela. Seuls les faibles s’agacent. Et qu’on vienne pas me faire la morale sur la société qui manque de religion, je le sais déjà. Par contre remettre la France sur les rails de la foi ne passera pas par ce genre de lois liberticides. Quand on veut être respecté, faut être respectable. Hors interdire les caricatures ne rendra aucun religieux et aucune religion respectable, désolée...

     

    • Vous utilisez abondamment le concept de respect et vous avez raison.

      La Constitution de la Ve République du 4 octobre 1958 proclame, entre autre : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle RESPECTE toutes les croyances. »

      Le RESPECT n’est pas de caricaturer ou de "picturaliser" un vieillard pontifical tout tremblant d’Alzheimer ou un prophète ressemblant à un bélier reproducteur, couilles battantes, avec une étoile dans le cul.

      Les syllogismes d’un Malka ou de n’importe quel autre laïcard, n’arriveront pas à faire croire du contraire.

      Sans rancune.


  • Mais en même temps très certainement pro-immigration et pro-Macron comme son patron le gaucho-communiste François.


  • Il remonte le niveau. Il a dit l’essenciel.
    On pourrait rajouter si la République laïque française ne vise pas la fraternité et l’apaisement entre les religions , c’est peut simplement qu’elle vise l’opposé. Si la liberté de blasphèmer veut l’emporter sur la fraternité entre les français de toutes confessions, alors elle n’est plus une république qui propre un projet viable
    . Ou bien il faut donner un nom à ceux qui veulent continuer de blasphèmer malgrès les morts qui en sont la conséquence directe, et les appeler par exemple "les blasphèmateurs".
    Ça serait plus honnête, car ils ne concernent qu’une infime minorité, tout comme les fou furieux appelés terroristes qui les tuent.
    Il serait peut-être temps de les mettre au même niveau, ces deux sous groupes de français. Blasphèmateurs et fou furieux. À eux deux 1 millionième des français mais ils mettent en danger de morts les français partout dans le monde. À moins que ça soit le seul but des blasphèmateurs, il faudrait qu’on nous explique en détails quel intérêt ils peuvent bien trouver à continuer.


  • Si on avait le droit au blasphème en France, on aurait le droit de se torcher dans le drapeau tricolore.
    Ce n’est pas le cas.

     

  • Si ce sombre crétin de Juston avait le couteau d’un fanatique sous la gorge, son discours serait tout autre. Il peut la ramener encore avec sa laïcité puisque c’est d’autres Français qui payent de leur vie le profond cynisme de Charlie Hebdo.
    Il doit savoir que la liberté d’expression s’arrête là où commence le respect des autres.


  • C’est charlie les fanatiques anti-un truc qu’ils ne comprennent pas, l’anthropologie.


  • Bravo pour ce prélat, bravo pour son courage, bravo pour sa grandeur. Halte aux caricatures ciblées sur toujours les mêmes, qui, à la fin ne sont plus l’expression de la liberté, mais de l’asservissement !


  • Quand le peuple vit s’avancer,d’un pas mesuré et calme,l’homme qui atteignait maintenant la tribune,il avait déjà compris que le tribun défendrait le "parler ensemble" et le "vivre ensemble"...Belles idées,belles paroles mais qui avaient déjà été entendues si souvent à maintes reprises de par le passé...
    Seulement,échauffé par les assassinats répétitifs qui ponctuaient l’actualité depuis des semaines,voire depuis des années,le peuple,ce tiers état instinctif,bouillant d’une colère sourde et légitime,car c’est lui qui après tout faisait les frais de ces beaux discours,préféra écouter celui dont la verve détailla le "parler avec" et le "vivre avec" et fit un triomphe à ce tribun dont l’allocution se termina par expliquer les modalités de la ré-immigration.
    Le clergé,les nobles,les aristocrates comprirent que leur tête se rapprochait du billot de bois.(Annales françaises des temps modernes)


  • La "liberté" de blasphémer est unilatérale et ne concernent que chrétiens et musulmans, car pour le reste tabou à tous les étages. Caricaturer de façon ordurière aide t-il à solutionner le Shmilblik ? Sûrement pas .
    Comment réagirions nous une "caricatures" représenterait notre mère pas exemple ? très mal !!! Il s’avère notamment ,pour les musulmans qu’ils aiment leur prophète plus que leurs propres parents.
    Valérie Pécresse s’était offusquée de la caricature de Nadine Morano en fille trisomique de De Gaulle.
    Il est plus aisé de se moquer d’autrui que de soi même.


  • « On ne se moque pas impunément des religions, vous voyez le résultat que ça donne ».
    Tout est dit en cette phrase, l’état d’esprit en particulier.
    Tout moqueur doit être puni.
    Une caricature égale une tête coupée.


  • le vrai "blasphème" c’est de décapiter un homme sans défense dans la rue... je suis désolé... je suis agnostique... c’est toute la France littéraire, courtoise, musicale, artistique et galante qui est menacée par le retour du religieux... ça dépasse largement la question des musulmans, des sionistes et de la qualité "artistique" (très relative !) des dessins de Charlie Hebdo...

    j’espère que E&R sera capable de prendre le problème dans toute sa dimension... Demain c’est Renoir, Fauré, ou Charles d’Orléans qu’on va frapper d’interdit. Car ce n’est pas la caricature, mais la simple représentation picturale du prophète qui pose problème. Et après ce sera la musique, la danse ou la sculpture, considérées comme impures par les religions.

    Les religions ont un rapport très compliqué aux arts. L’arrivée des orgues dans les églises fut l’objet de querelles épiques ! Et encore, le catholicisme à l’âge classique fait presque figure d’exception avec son foisonnement artistique (qu’on songe aux églises rococo autrichiennes, ou aux Messes de Mozart).

    Ne faisons pas preuve d’angélisme ou de manichéisme. Il n’y a pas d’un côté les méchant sionistes matérialistes grossiers, et de l’autre les gentils catho-musulmans très spirituels et cultivés. Ce n’est pas vrai ! Et toute l’histoire de l’art classique en témoigne.

    J’ajoute que la vraie spiritualité ne se situe pas toujours dans la religion. Le christianisme à ce sujet se démarque déjà de l’islam et du judaïsme, en privilégiant la doxa sur la praxis, la foi sur le rite (et c’est pour cela que Jésus fut crucifié). D’autres privilégient l’immanence sur la transcendance.

    Réciproquement, les livres religieux contiennent des imprécations et des condamnations tout aussi outrageantes... à ce tarif, il faudrait donc purger la Bible, le Coran et la Torah... C’est une pente dangereuse.

    J’espère contribuer au débat. Cordialement.

     

    • Si j insulte tes parents, tu coopères ou tu t énerves par ce sentiment d injustice ? Alors imagine ce que cela peut faire d insulter le saint père ?


    • « J’ajoute que la vraie spiritualité ne se situe pas toujours dans la religion » 

      Où donc ?


    • Maurice, je bois du petit lait en vous lisant...."contribuer au débat" mais vous le faîtes si excellemment, avec un argument si puissant, d’une manière si élégante que j’ai honte de mettre en symétrie une information reçue ce soir mais à laquelle j’ai immédiatement songé, en vous lisant.

      Pardon pour sa trivialité, et faire descendre votre niveau d’analyse mais figurez-vous que je viens d’apprendre que le fou furieux "père d’un élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine" qui a remué ciel et terre contre ce défunt professeur, écumé de sa rage toute sa hiérarchie pour le sanctionner, finissant par obtenir le résultat que l’on sait, aurait posté une vidéo pour insulter la marque de fromage "caprice des Dieux" parce qu’elle aurait fait référence, d’après ce que j’ai compris....au polythéisme !

      C’est vous dire le niveau de bêtise insondable de ces abrutis, et combien leur céder un pouce de terrain met en danger toute notre culture, voire notre civilisation, comme vous l’avez merveilleusement écrit, ça sortait du coeur, et c’est exactement cela.

      On voit que tous les naïfs n’ont pas bien compris ce qu’est la dhimmitude. Ce sera sans moi. Je n’ai jamais acheté un seul exemplaire de Charlie parce que Cabut me rebutait, toujours à se fendre la poîre sur le compte de mon cher Menhir - j’en ai moi-même ri - et quoique Wolinski me fût fort sympathique, je l’appréciais beaucoup quand je l’écoutais à la radio mais leur mort atroce ne peut en aucun cas être passée en pertes et profits. C’est un crime abject que nous n’oublierons jamais, tout le reste n’est que littérature.


    • Je suis pour la liberté d’expression totale, ceci dit en préambule. Pour autant, la question posée à cette archevêque dans les circonstances me semble indécente et absurde ...
      « c’est toute la France littéraire, courtoise, musicale, artistique et galante qui est menacée par le retour du religieux... »
      Certainement pas ! La France est attaquée et ce n’est pas d’hier, point. À moins que vous ne parliez du talent et littéraire Charlie Hebdo ou que vous considériez que les assassins sont des spécialistes des religions et de véritables religieux (perso je ne vois que des tarés dont je m’étonne d’ailleurs et entre autre que l’on ne nous parle jamais d’analyses toxicologiques) !!! Gageons que nous aurons droit à des enquêtes bien menées et que nous serons informés fidèlement. Pour le reste, n’analysons pas ces actes diaboliques de manière terre-à-terre car il y a tout un ensemble de responsables, ce qui ne dédouane en rien les tarés (qui n’auraient jamais dû mettre un pied ici) en bout de chaîne (précision pour les teubés même s’il y en a très peu ici). Ça continuera tant qu’une solution n’aura pas été trouvée pour se débarrasser de toute cette engeance, y compris d’ailleurs par les mêmes méthodes employées contre les populations (je ne me fais pas d’illusions sur la bonne volonté des intéressés pour régler ça par la conversation galante !).


  • Très bien. Je serais maintenant intéressé de connaitre l’avis de ce prêtre sur les sujets suivants : liberté d’expression et Hervé Ryssen, immigration, identité Française, avortement, repentance, racisme, colonisation et République.
    A votre avis, à partir de quel élément de la liste ce monsieur commencera à se dégonfler ?


  • C’est tout de même énorme le niveau de contradiction et de n’importe quoi auquel on est arrivé ! Des gens qui s’excitent sur la liberté de blasphémer alors qu’ils sont confinés sans broncher (quand ils ne trouvent pas ça carrément bien !). Personnellement et pour gagner de ce précieux temps qu’ils nous font perdre, j’appelle ça des abrutis.


  • Merci à Mgr Le Gall d’être intervenu, car oui on ne se moque pas impunément de la foi des croyants.

    Quand on caricature le Christ ou la Très Sainte Vierge (pour ma part) dans des dessins ignobles on veut salir la foi de tous les chrétiens.
    On peut réagir de façon raisonnée mais ferme, je l’ai déjà fait par courrier ne serait-ce que pour être en accord avec ma conscience.

    On ne peut pas prier Dieu, lui demander de nous garder près de lui, de protéger nos familles, nos proches .. et rester de marbre si on l’insulte ou si on le salit publiquement.


  • Ah !! si je savais dessiner !! j’aimerais tellement vous envoyer des caricatures sur le talmud !!


  • "Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs, mais contre les fanatiques de ces religions."

    Les non fanatiques, ils ont le même prophète, pauvre buse !!!! Je ne connaissais pas Piètre Rouston mais je vais vite l’oublier. Qu’il aille en enfer avec ses petits potes de charlie, le journal aux allures de torchon.


  • C’est moi ou ce Pierre Juston a tout de ce que Michel Audiard qualifiait brillamment de "synthèse" ?


  • Bravo à cet archevêque pour son courage.
    Cela n était certainement pas évident à dire mais ca va dans le sens de er : égalité et réconciliation...
    Merci pour cette lueur d espoir .


  • En France la laïcité est devenu le droit pour une secte d’insulter les autres !


  • Camarades,

    On peut écouter l’Évêque de Toulouse, celui de Strasbourg, qui dit l’inverse. En débattre ad libitum..

    Ne perdons pas de vue que Macron, terré dans son bunker, emboîte le pas à Moïse Zemmour, qui prêche depuis des années la guerre civile, tous deux versant de l’huile sur l’agenda.

    Si elle avait lieu, elle serait terrible à cause des rancoeurs accumulées de part et d’autre.

    Il y aurait morts, veuves et orphelins de part et d’autre.

    Espérons qu’il ne s’agit que d’une diversion face au Grand Reset Covid 19-21-30-40...

    Sinon espérons avoir l’intelligence de nous en prendre aux vrais coupables de cette situation, et non de s’entredéchirer pour le compte des 1%.


  • La violence du terroriste, soit. L’attaque du terroriste, soit. Quand parlerons nous du terrorisme idéologique et émotionnel infligé à la foi ? Quand examinerons nous la violence sans tolérance ni discernement de ceux qui encouragent les attaques contre la foi ?

    Le grand Albert Camus avait, dans L’Étranger, pressenti le nihilisme de l’action humaine qui n’est pas pensée dans sa dimension apodictique mais gratuite : le roman met en scène le meurtre inexpliqué d’un homme par un autre, le meurtrier ayant voulu par ce geste éprouver les limites de sa liberté. Puisque le meurtre détaché de toute chaîne causale ne sert pas à démontrer la réalité de la liberté d’action mais plutôt son caractère arbitraire, le blasphème ne permet pas non plus de prouver philosophiquement la réalité de la liberté d’expression ; il illustre au contraire ses abus, ses dérives, ses écueils.

    L’exécutif autorise t-il un pédomaniaque patenté à s’exhiber devant une maternelle pour prouver que la liberté sexuelle a droit de cité en France ? L’État permet-il que le peuple assassine le président pour prouver que la démocratie est bien vivace ? Le gouvernement autorise t-il un citoyen à zouker et danser sur les toits de l’Elysée afin de démontrer que la liberté de mouvement existe bien ? Si la réponse à l’une de ces questions est légitimement non, il n’existe donc aucune raison intellectuellement et moralement recevable pour que le blasphème ordurier devienne l’unité de mesure ou le baromètre de la liberté d’expression.

    Le catholicisme n’est pas un point de détail de l’Histoire (avis au chansonnier gogolito de France Sphincter) : le catholicisme marqua le passage historique du tribalisme complaisant à l’universalisme désintéressé = forme inaugurale non dévoyée de l’humanisme. L’islam n’est pas un point de détail de l’Histoire (avis aux Charlielolâtres et autres Milalolâtres) : l’islam ordonna le passage historique du matérialisme (thésaurisation, culte des apparences) au mysticisme le plus exigeant en terme d’ascèse.

    Par conséquent, je dis que le blasphème s’inscrit en porte à faux intégral avec la loi Fabius (Gayssot), en ce sens qu’il s’autorise à réviser les actes fondateurs et civilisateurs des religions dans l’histoire et à les réduire à des points de détail. Abrogeons toute forme de blasphème ou abrogeons la Loi Gayssot : la cohabitation des deux pose d’une part un problème de constitutionnalité et d’autre part un problème de sécurité intérieure.


  • Il faut que la minorité de français croyants apprenne à vivre avec la majorité qui s’en branle et qu’ils ne viennent surtout pas nous imposer ce qu’on a le droit ou pas de dire.
    A ce rythme-là ils vont nous pondre une communauté à la LGBT... mais en bcp moins fun.


  • Tout ce qui n’est pas interdit n’est pas nécessairement souhaitable. En l’occurence il n’existe pas de droit au blasphème, c’est la condamnation du b
    lasphème qui a été abolie, ce n’est pas la même chose.
    Est-ce qu’on a déjà vu des caricatures outrancières de Mariane pour dénoncer la corruption au sein de la République ?
    Toute religion, philosophie ou politique peut être critiquée efficacement avec des arguments.


  • L’intelligence et les valeurs chrétiennes, un saint homme assurément.
    Belle Toussaint à vous tous.


  • En même temps la laïcité, enfin voilà... ^^


  • Charlie Hebdo a beaucoup blasphémé aussi sur les cathos avec un gros irrespect envers le Pape et on leur a répondu ; liberté d’expression ;
    Je n’aimerai pas qu’au Maroc il y ait des caricatures irrespectueuses de Jésus Christ ; cela est peu probable puisqu’il y a un respect envers Issa ; y’a que des gauchiards pour faire ça.
    Charlie est un sale gamin mal élevé qui mérite une bonne trempe et de l’éducation.

     

  • " France bleu Occitanie " A vomir insupportable la journalope !! vous pensez franchement qu’ils vont invité un bon vous y croyez encore !!?? idem pour le restaurateur intervieuwé par BFMWC " comme dirait F Cousin " des Prouts verbaux "


  • Et Dieudonné, il a blasphémé en caricaturant Jesus sur La Croix dans 1905 ?


  • Bonsoir,
    Je suis musulmane et j’ai étudié dans une école catholique, dont les élèves étaient à majorité musulmans et où le respect était la règle, pour tous.
    Le matin, avant de commencer les cours, quelques versets du Coran et de La Bible étaient prononcés. Les instituteurs et institutrices étaient chrétiens (soeurs et frères catholiques), et musulmans.
    Toute ma vie, je garderais un bon souvenir de cette école et de son personnel bienveillant et je refuse de croire qu’un vrai catholique puisse avoir un coeur empli de haine.
    Les catholiques sont doux, bienveillants et respectueux et il est tout à fait logique qu’ils pensent comme cet évêque.

     

    • C’est justement le but de certains sans les nommés créé des tensions entre catholiques et musulmans... ils font des provocations à la haine et certains y répondent...


    • "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" c’est pourtant simple !!!
      Mais voilà : "Le caméléon meurt d’épuisement sur un tissu écossais"...... ou encore "Qui veut trop embrasser mal étreint", alors arrêtons d’ajouter des couleurs (je vais dire ’nuances’ pour ne choquer personne), sinon ce précepte va devenir impossible à respecter, les saints sur terre, cela n’existe pas. Qui donc de sensé peut vouloir un tel marasme ?


    • .... Et tu trouveras certainement que ceux qui sont les plus proches par l’amour de ceux qui croient (les Musulmans), sont ceux qui disent : « En vérité, nous sommes chrétiens. » C’est parce qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et parce qu’ils ne sont pas orgueilleux.

      Coran : Sourate la table servie verset 85


  • De toutes façons toutes ces interventions sont déplorables.
    Ce sont des discussions de comptoir (au mieux).
    Comment peut-on isoler et juger un système de valeur en faisant abstraction de tous les autres ??

    Si l’on venait à juger le républicanisme, le capitalisme, la télévision ou la culture de masse ou que sais-je en les isolant de toutes données objectives ou de contexte, il en ressortirait quoi ?

    Et si après on en venait à associer chaque fait divers sordides, via quelques mots clés, à ces grands courant de l’époque , encore une fois qu’en ressortirait-il ?

    Si l’on devait par la suite associer les drames et la misère quotidienne à la culture de masse, les licenciements et plan sociaux au capitalisme, les bouleversements de société au mondialisme.... quelle image de ces idéologies aurions-nous !

    Ne faudrait-il pas encadrer ces idéologies ?, limiter leurs influences sur la société, les interdire, veiller à qui les professe, enseigne ?
    Vu leur effets délétère et les dommages qu’elles cause.

    Tout ça pour dire qu’il est très facile d’incriminer une idéologie, si l’on occulte tout ce qui l’entoure, dont l’état du monde actuel !
    L’islam n’est ni plus ni moins cohérent ou intelligent que des taux financiers négatifs , une récession artificielle de -10%, ou une population mondiale se baladant masquée et confinée au nom d’un virus vieux de centaine de millions d’années.

    Certes, ces idéologies acceptables, (ou plutôt acceptées) n’égorgent pas, elle ne font rien de spectaculaire ou d’illégal , et c’est bien là que l’on voit la folie de la chose.
    Les plus grands mensonges et crimes sont tout a fait légaux et moralement acceptable.
    Comparé à quelques centaines de millions de musulmans, dont quelques milliers d’égorgeurs....enfin bon.
    On a la représentation du monde que l’on se choisit.... mais celle qui prend pour ennemi l’Islam ne me semble pas beaucoup plus raisonnable ou intelligente.


  • En "bon" Chrétien, cette histoire ne me concerne pas trop, et en tant que déficient mental je jouis de la moindre goutte d’huile jetée sur le feu...

    Sauf que je suis niçois et je VIE à Nice, donc je me sens attaqué par cet étranger fraîchement débarqué, et j’aurais préféré qu’il s’attaque à moi, j’aurai gagné l’hiver nourri-logé, malgré que sans aucun doute, j’aurai dû reverser des dommages et intérêts à la famille de ce tocard.

    Quand je vois les vidéos de cet attentat et tous ces agents de police municipale reculer hors de la basilique contre un homme seul équipé d’un couteau, je me dis qu’on mérite un peu ce qui nous arrive de tous côtés.

    Réveil !

     

  • Heureusement qu’un prêtre est cintre le blasphème !!
    A cette journaliste et sa liberté d’expression qu’elle essaie un peu de caricaturer les prophètes judaïste avec une étoile jaune flanqué dans le cul et on verra si elle officiera encore sur cette radio et d ailleurs ça sera dans aucune autre car c est la mort sociale avec convocation au tribunal tous les 4 matins !!


  • La sagesse même !
    Tout à fait en phase avec cet homme, il a tout à fait raison. A nous enferrer bêtement dans ces caricatures à la con, scato et rarement drôles, nous nous exposons par pur orgueil aux représailles les plus sanglantes.. Il a raison, nous avons besoin de paix !!


  • idée : on reprend le dessin de mohammed avec une étoile qui lui sort du cul, on rajoute un "arbeit macht frei" au-dessus et un drapeau israelien qui sort du cul d’un rescapé de la shoah, "une étoile est née"
    par curiosité...

     

  • Laïcité n’est pas neutralité.
    L’un encourage le blasphème
    L’autre le neutralise.

    Les "écoles de la laïcité" sont celles d’une tendance qui ne sont pas ou plus universel (ou se croyaient ainsi). Elles s’isolent et finiront par disparaître.


  • A lire certains commentaires... on voit que l’école ripoublicaine a bien lavé les cerveaux, bien asséché les coeurs, et y a bien éradiqué le sens du sacré.

    Aux "agnostiques", "athés" et autres transgenres de la laïcité, endurcis et fier de l’être, et aussi aux "nationalistes" pour qui la religion n’est que, tout au plus, un des attributs d’identité :

    La "révolte des nations" est éminément un combat qui doit être enraciné dans le spirituel, puisque leurs enemies jurés de les soumettre sont des forces occultes qui tentent surtout de les en détacher (malheureusement avec succès...).
    De ne pas voir, ou de ne pas vouloir tenir compte de ce fondamental, a conduit, jusqu’à présent, ces révoltes "spontanées" non seulement à leur perte, mais au renforcement de leurs enemies. (histoire du XXe siècle)

    Ce combat N’EST PAS GAGNABLE par des actions d’inspiration profane.
    Seul des peuples unis dans la foi, attachés à leurs religions respectives et en la pratiquant avec ferveur, peuvent tenir tête puis vaincre le serpent des ténèbres qui les menace.
    Et c’est dire combien la tâche sera difficile aux occidentaux (et à tous ceux qui les imitent), sujets à des manipulations d’esprit depuis au moins deux siècles, afin qu’ils s’en détournent et qu’en fin de compte en deviennent insensibles (c’est à dire "borgnes" comme l’Antéchrist).

     

    • Bonjour Hercule, décidément cette discussion est particulièrement productive car vous en soulevez je crois la question peut-être centrale (à mes yeux, c’est la seule vraie question) : l’Occident ne croit plus en son Dieu, sauf poches résiduelles : je ne rentre pas dans le détail, 2 à 3% de pratiquants (au sens de jadis), chûte abyssale des "vocations"....La messe est dite.

      Imaginez-vous que le point-de-non-retour n’eût pas déjà été atteint ? Après les évènements de la Révolution, il y eût résurgence de la Foi, au XIXè. siècle, pour s’effondrer à nouveau. Pensez-vous que le clergé actuel qui ne s’est même pas battu contre l’avortement, pourrait produire un miracle ? Je vous laisse répondre en votre for-intérieur.

      L’Occident a donc perdu sa boussole millénaire. Que lui adviendra-t-il ? C’est la grande question que nous scrutons avec angoisse mais aussi exaltation de l’aventure humaine, et malgré les souffrances lorsque partent en lambeaux les vieilles peaux, emportant parfois avec elles, un morceau ensanglanté de notre chair.


    • hercule, Lérins n’a pas tort, j’en ai bien peur, car si conceptuellement, ce que vous dites n’est pas faux, vous ne pouvez pas espérer mobiliser un soulèvement populaire sur les seules bases d’une Eglise en voie d’effondrement car ayant déjà subi les affres d’incendies criminels.

      Comprendre que numériquement, cette armée animée par la foi serait très insuffisante pour les raisons que vous évoquez.

      Il va falloir le formaliser une bonne fois pour toute, le catholicisme est mort en République, bien avant que Rome ne fasse Techouva lors de Vatican II.
      L’Education nationale a fabriqué des générations de petits soldats laïcs qui sont devenus plus tard soit des déistes, soit des agnostiques, soit des athées.
      Même dans les écoles sous contrat, l’approche de l’enseignement est de plus en plus compatible avec le mondialisme gauchisant avec des associations dites humanitaires venant proposer des projets d’échanges et de collaborations, sans même évoquer la Croix, un organe de propagande de la laïcité revêtu des oripeaux de la chrétienté.
      L’impérialisme culturel US a fait le reste, à coups de PS4, d’Hollywood, de coca cola et de Netflix, elle a crée des épicuriens dont le bonheur consiste à cocher les premières cases de la pyramide de Maslow.

      Les forces occultes ont depuis très longtemps infiltré le Vatican, Jean Paul II frayait avec la CIA, c’est de notoriété quasi publique pour peu que l’on s’intéresse à ces questions, relire le grand échiquer de Zbigniew Brzeziński, l’un des théoriciens de la fabrication de l’ennemi.

      Aujourd’hui, les cathos modernes sont représentés par un pape ouvertement mondialiste et qui fait le SAV des ingénieries lucifériennes, par conséquent, de mon point de vue, le travail de réinformation ne peut plus atteindre cette génération post Vatican II circulant en trottinette, convertie à l’écologie punitive, aux droits de l’homme justifiant l’action de Soros et ayant voté Macron, comme le recommandait le couillonné Fillon.


  • Le piège, c’est qu’“on” nous sommes de choisir entre la saleté de Charlie Hebdo et la cruauté islamique.

    C’est un choix perdant dans les deux cas.

    Les deux sont inacceptables et l’on ne doit pas choisir entre l’un et l’autre mais les rejeter avec la même vigueur, car ils sont tous les deux l’expression de la lâcheté et du mal.

    Le seul choix possible, c’est celui du bien, et le bien n’est ni du côté des dépravés de Charlie Hebdo, ni du côté des égorgeurs de vieilles dames qui ne savent que détruire.

    Le bien, c’est le Christ.

     

    • Mgr Le Gall n’ instrumentalise nullement cette affaire , il dit tout haut ce que bien des Chrétiens pensent tout bas, et pour certains osent dire tout haut. Les cancres de Charlie Hebdo ont bafoué la fraternité, soi disant valeur républicaine.. On a confondu Liberté et licence . On a blessé des musulmans sans respect, tact ni délicatesse avec les conséquences inévitables et somme toute logique de cet accroc meurtrier à la fraternité...Il y a eu les victimes collatérales des vieux trotskystes sans talent de Charlie : vigile, policiers qui n’avaient pas insulté le Prophète, l’inconscience naïve de Samuel Part, récupéré et promu martyr de la République, la responsabilité du gouvernement et de Macron, gonflant les muscles qu’il n’a pas, la provocation des élus franc lacs, projetant sur les murs du Capitole les images géantes des caricatures, dont 2 rouleaux de PQ, marqués " Bible" et "Coran". Les martyrs chrétiens niçois d’hier, jeudi 28 octobre priaient, j’en suis sûr pour la paix et le retour au calme et je considère que c’est les rodomontades de Macron et de sa clique laïcarde pourrie, puant la 3e République à pleins nez, qui ont armé le bras du Tunisien vengeur...La veille de cet attentat, Europe 1 annonçait : les lieux de culte seront particulièrement surveillés.. J’ai dit ay mon fils, 21 ans : ok, la prochaine fois, c’est pour nous !
      Ma prière pour les victimes, ce type de personnes discrètes et de bonne volonté qui rachètent la perversité et la connerie crasse de Jupiter et de ses affidés.
      Ils sont, j’en suis sûr dans la Paix, je prie pour leurs familles et leurs proches.
      Le combat est engagé. Que l’Esprit Saint nous accorde Force, Discernement, vraie Justice face aux brutes manipulatrices qui veulent détruire notre Nation ! Ce n’est pas aux Musulmans auxquels je songe en priorité... Vive la France, qu’on disait douce..


  • Ces débiles mentaux de profs feraient mieux de montrer le cas Ryssen ou de ces professionnels de la santé mis à pied comme des malpropres avec l’approbation des autorités pour avoir émis une opinion hétérodoxe concernant la covid, sa gestion...plutôt que les fesses d’un prophète. Parce que la liberté d’expression bien comprise concerne la possibilité d’exprimer des idées, opinions sans être inquiétés par une répression d’ordre systémique. Or dessiner des prophètes la bite à l’air ne suscite aucune répression systémique en France, cela n’a strictement rien de subversif et c’est même encouragé. Cela provoque juste la colère d’individus ou de groupes d’individus qui ne détiennent pas le pouvoir, se sentant insultés dans leur foi et identité. On blasphème contre un ordre établi, un pouvoir organisé ayant des capacités de répression organisées, ainsi un Saoudien qui dessinerait une caricature du prophète de l’islam en Arabie Saoudite commettrait un blasphème, mais un prof décérébré en France qui dessinerait ou exhiberait ce genre de caricatures serait plus dans l’insulte, la provocation gratuite, l’outrage que dans le blasphème. Si des gens ont une soif aussi irrépressible de blasphémer alors je leur conseille de parler de révisionnisme en France ou alors d’aller taquiner du musulman en Turquie, Arabie Saoudite...

     

  • . Les caricatures de Charlie Hebdo ne sont pas contre les musulmans, les chrétiens ou les juifs ???

    Le procès pour la carricature de la une du journal
    Charlie Hebdo par Chutzpah hebdo a valu
    à Alain Soral qui avait relayé sur ER une amende
    de 10 000 euros.
    https://www.egaliteetreconciliation...

    Et la plupart des une de Charlie Hebdo de la grande
    époque se ferait constamment attaquer en justice
    aujourd’hui par les associations d’extorsion de fonds.
    La liberté d’expresSion à la Charlie du Sionistan,
    Non merci.


  • La bonne vieille méthode : diviser pour régner !
    Masquer une crise économique par une grippe et attentats , voila tout ce qu’ils ont trouvé ... et ça marche !
    Les banques se foutent pas mal de votre pedigree , couleur , spiritualité ou pas .
    Bientôt le chômage de masse , les salaires et retraites amputés , la misère et la guerre pour finir .


  • On voit sur tweeter l’idiotie de beaucoup de "nationalistes" qui mettent au pinacle les caricatures comme si elles étaient la base de notre civilisation... C’est du grand n’importe quoi.

     

    • Ces soit disant nationalistes sont la représentation parfaite des nationaux sionistes, qui à partir de maintenant font de l’islamophobie un combat ( ou au minimum une doctrine). Charlie Hebdo c’est la grenade qu’on lance pour provoquer l’ennemi . Or comme les musulmans n’ont pas la culture de tendre l’autre joue ( qui en réalité est la culture du "même pas mal, çà me passe au dessus de l’épaule" ), ils tombent dans le piège tendu par les Charlie et autres islamophobes .

      Nous autres chrétiens, nous devons dire très fort, Charlie çà suffit avec vos publications merdiques et dire aux musulmans que des dessins moches et obscènes n’ont rien à voir avec leur prophète.
      En tous cas, nous devons exprimer tout notre soutien à monseigneur le Gall et tout notre mépris à Charlie Hebdo


    • #2581390

      ’feraient mieux de promouvoir le patrimoine national...

      mais leur "culture", ça doit plutôt se limiter à Hanouna


  • Ce vendredi matin, l’archevêque de Toulouse Mgr Robert Le Gall a estimé que la liberté d’expression "a ses limites", se prononçant contre la liberté de blasphémer. Une déclaration qui fait polémique. "Ce n’est pas négociable", lui a répondu la présidente de Région Carole Delga socialiste proche des réseaux franc-maçons et laïcards anticlericaux


  • Charlie Hebdo c’est le fanatisme athée qui insulte régulièrement le plus beau, le plus noble, le plus sacré en l’homme, sa foi en Dieu.


  • La secte Vatican II n’est pas l’Église Catholique. Nous vivons la période de la Grande Apostatise dont il est question dans les prophéties catholiques.

    La foi catholique traditionnelle est nécessaire pour le salut. Voyez le site du Monastère de la Très Sainte Famille pour plus d’infos.

    A bon entendeur.

     

  • Le "droit au blasphème" conduit aux profanations de lieux de culte !
    Ce "droit" veut donc dire qu’on peut aussi se torcher en public avec le drapeau national au nom du droit au blasphème ?
    Il n’y a qu’en France laïcarde et franc-macronne que ce "droit" de souiller une religion (sauf UNE et qui conduit en prison !) est une "valeur de la République" !
    Dans le même temps Hervé Ryssen est emprisonné pour crime de la pensée et Dieudonné interdit et poursuivi pour blasphème ! Et E&R et Alain Soral condamnés pour des dessins blasphématoires !


  • Il est sidérant de constater que la plupart des "Charlie Charlot " s’érigent en défenseurs de la liberté d’expression ,de la démocratie,des valeurs laïques de la République sans avoir vu l’immonde dessin utilisé par le professeur .Cela n’a rien à voir avec une caricature qui a vocation à être drôle .Finalement,il n y a rien de surprenant d’apprendre aujourd’hui la suspension d’un enseignant de Molenbeck pour avoir utilisé ce dessin ignoble et insultant .

     

  • Un spécialiste de la laïcité devrait savoir ce pourquoi la loi du même nom a voulu : le vivre ensemble de toutes les croyances à condition qu’elles ne se mêlent pas de politique. Ce doctorant mérite de retourner au CP.


  • Pourquoi, dans aucun pays musulman, vous ne voyez un journal dénigrer le christianisme ou le judaïsme ? C’est cela qui devrait être dit ...


  • #2581388

    le truc, c’est surtout de ne pas se foutre de la gueule des gens :
    un minimum de respect, c’est le bon sens

    y’en a qui n’ont plus que la religion, pour supporter un quotidien souvent difficile :
    alors, si même dans cet espace qui devrait être préservé, tu les emmerdes, c’est compréhensible qu’elle se mette à voler


  • Enfin un homme en France qui ramène un peu de raison dans cette folie, et c’est un chrétien.


  • Je suis d’accord avec le prélat ! Il y a d’autres sujets, sur lesquels on peut, on doit critiquer certains immigrés. Les chatouiller sur leur religion ne sert qu’à attiser les braises. Ça ne vous étonne pas toutes ces lois de merde qui empêchent de critiquer les comportements inacceptables de ces emmerdeurs, sous peine de racisme, mais que tout à coup, on nous donnerait le droit de blasphémer leur foi ? Ça ne vous fait pas "tilt" ?
    Macron chercherait à allumer la guerre civile, déjà bien entamée, qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Même les laïcards les plus cérébralement atteints, devraient subodorer le piège. Personnellement, je me contrefiche de critiquer la religion de qui que ce soit. En revanche leurs comportements, lois de merde ou pas, je ne m’en prive pas !


  • contre les caricatures religieuses !
    Pour les caricatures historiques !
    :p


  • L’archevêque a 100% raison, mais il aurait dû dénoncer aussi le sournois MaCrondelle.

    Ce dernier, en tant que chef de l’État français, du moins sur le papier, aurait dû faire interdire les provocations contre les Musulmans, provocations consistant à ridiculiser outrageusement le prophète Mahomet, au nom de la liberté d’expression. Si provoquer est de la liberté d’expression, les vrais attentats en réaction devraient l’être aussi.

    MacRondelle sait très bien que toute provocations appelle des représailles. Aussi, comme il déteste les Français, il laisse faire les caricaturistes décérébrés ou les paye, en sachant très bien que les attentats de représailles viseront uniquement des innocents.

    Ce dernier point mérite d’ailleurs réflexion, surtout dans les cas où le terroriste est abattu. Pourquoi ne pas les neutraliser afin de les faire parler pour connaître leur filière ? Il ne faut pas qu’ils parlent ?


  • Montrer à des enfants les dessins obscènes de Charlie hebdo s’appelle pervertir la jeunesse et non leur apprendre l’esprit critique (tu parles !) ou la liberté d’expression (d’Alain Soral ? de Dieudonné ?ou d’Hervé Ryssen ?) !


  • Belle intervention de Monseigneur Le Gall. Ca fait plaisir. Pour ce qui est du doctorant Pierre Juston, on ne lui demande pas son avis.


  • Leur liberté d’expression à géométrie très très variable.
    Médaille pour SAMUEL prison pour Hervé y a de quoi avoir les boules devant tant de traîtrise et d’instrumentalisation mentalo juridico pédo.
    Servir les intérêts du mépris et de la guerre qu’ils ont déclaré aux peuples et aux croyants aux vivants je dirai même.
    Droit ou devoir de cracher sur les prophètes pour avoir sa légion d’honneur quel déshonneur et manque de respect.
    La France et sa folie furieuse issue d’ oligarques arrivistes stupides et dangeureux n’a plus de limites dans l’infamie.
    Les limites sont pour nous autres, pauvres merdes réduit en sous animaux en produits a reproduire l’hérésie d’une castre qui nous les cassent. Leur seul respect c’est leur pognon et leur culte Luciferien du veau d’or mure pour l’abatoire qui va avec.
    Macron va te faire soigner ou reprogrammer la tête car les morts ils sont sur ta conscience et de ta responsabilité de materialiste esclavagiste acharné.
    Les politiques sont les ennemies, des conspirateurs de tous ceux qui cherchent une forme de vie intèrieur.
    C’est en usant de liberté d’expression par le mépris que ces libertés deviennent détestables.
    Il y différente façon de critiquer, la leur est dans le mépris et le sang pour détruire.
    La notre dans la prise de conscience et la connaissance histoire d’évoluer dans le bon sens, donc définitivement pas Charlie non merci .Les agents propagateurs de la guerre nous font la moral sur leurs beaux principes dont ils se torchent de plus en plus chaque jours mort de rire pour pas pleurer sur l’ampleur de leur monstruosité dans l’inversion et l’instrumentalisation systématique de nos valeurs morts aux traîtres pédos satanikos qu’est devenu ce territoire d’HP a ciel ouvert


  • Il a raison, en fait. Tout ça pour des crobards faits par un journal ne comptant que des dessinateurs médiocres et sans talents (à part Vuillemin).
    Cette candaule de journaliste croit que ce prêtre va se rabaisser à défendre le droit de blasphémer alors que ce sont les sionards "charlie" qui ont cultivé le terreau de la haine gratuite et impunie contre les catholiques et les Français de souche.
    D’ailleurs, il n’y a que dans les cerveaux tordus des zombies "charlie" qu’on peut assimiler un attentat dans une église à une menace contre le droit au blasphème, alors que c’est au contraire le blasphème ultime.


  • Le Mgr en question ne se bouge pas beaucoup quand à longueur de temps dans ce pays on casse des croix partout, quand on profane des tabernacles et ceci 400 fois par an ou plus...
    Une caricature du Prophète érigé en personnage quasi divin et là il fait des bruits avec sa bouche ! Je ne suis pas pour des lois anti blasphème. C’est Dieu qui jugera les blasphémateurs. Ces dessinateurs je les méprise et leurs oeuvres avec. Elevons nos regards vers le Ciel et nous ne les verrons plus car ce sont des cacas puants.


  • #2581477

    Mgr Le Gall, enfin une raison d’être fier à Toulouse...
    En fait, être rebelle en 2020, c’est oser la Tradition et les valeurs.


  • #2581481

    Une société qui n’a plus de sacré est une société malade.

    Piste de réconciliation avec les musulmans.

     

    • La notion de sacré existe dans le catholicisme (et tout particulièrement dans l’orthodoxie) et l’Islam (et tout particulièrement chez les Chiite), mais elle n’existe ni chez les Juifs talmudique, ni chez les protestants.

      Une mosqué eet une église sont sacrées, un temple et une synagogue ne le sont pas.

      Chez les Juifs, la valeur normative qui remplace sacré / profane est pur / impur, ou légal / illégal.


    • Non, pas particulièrement les chiites. Dans le Quran les mosquées sont aux meme niveau que les autres lieux sacrés, il n’y a aucune confusion possible sur l’idée de sacralité.

      « Si Dieu n’avait pas repoussé certains hommes par d’autres, des ermitages auraient été démolis, ainsi que des synagogues, des oratoires et des mosquées où le Nom de Dieu est souvent invoqué. Oui, Dieu sauvera ceux qui l’assistent. Dieu est, en vérité, fort et puissant » (22,40). Quran


    • Vous croyez vraiment qu’ils sont " malades " là-bas ?

      " La chine retire les dômes , les minarets , les textes en arabe , et tous les symboles islamiques de la plus grande mosquée de la région " hui de ningxia "

      On entend pas tellement Erdogan , et les " autres " la ramener à ce sujet !!!!


    • PL Vous avez oublié les religions païennes pour qui le sacré est absolument fondamental vous avez compris que je suis du parti païen, mais rassurez vous, je pratique mais je ne crois pas).

      Toute la notion de sacré dans le christianisme (lieux sacrés, choses sacrées, hommes sacrés) dérive des religions gréco-romaines. Mais il ne faut pas confondre le sacré et tabou, que les religions araméennes et phéniciennes ont réintroduit lourdement dans le circuit.

      C’est de la notion de "tabou" que vient "l’interdit". Non seulement l’interdit bloque le "faire", mais aussi le "dire". On ne peut même pas proférer quelque chose à propos de ce qui est "tabou". (voir : Shoah). Donc nous sommes projetés dans des croyances limite néolithiques, les païens étant donc des modernes à côté.

      Les tribus de Papouasie Nouvelle Guinée se rapprocheraient des comportements religieux propres à un micro-état du proche orient adepte des tabous. Mais les belles plumes de colibris et les étuis péniens sont en plus. Ils ajoutent là où d’autres enlèvent.


  • "La "révolte des nations" est éminemment un combat qui doit être enraciné dans le spirituel"...
    C’est tout le sens de ces élections américaines !
    Mais on a affaire à l’écroulement de l’Eglise catholique, face à la ferveur des églises évangéliques acquises hélas à Israel...
    L’Eglise catholique est comme un vieux tableau de maitre recouvert de crasse et oublié dans un grenier. Comment restaurer le visage de Jésus de Nazareth ?
    En revenant à ce qui reste de sa Parole universelle. Pour cela il faut se débarrasser de l’idée messianique... Ce qui "sauve" ce n’est pas le retour d’une personne providentielle, mais la redécouverte de son message dans toute sa fraicheur et sa pertinence. Jésus a opéré une rupture fondamentale d’avec un "désordre établi". Il l’a payé de sa vie.
    Cessons de le re-crucifier par notre médiocrité.

     

    • Penser spiritualité, oui mais il faut du temps pour cela ! Entre métro-boulot-dodo, la salle de sport, l’entraînement et le match, la course à pied organisée par l’hypermarché du coin le dimanche matin, emmener les enfants chez l’orthodontiste, la visite à la grand-mère en EHPAD, la sortie du prochain film, et que sais-je encore de ces passages obligés dictés par l’air ambiant, il ne reste plus grand place pour la réflexion ni même pour la transmission de ce que nous-mêmes avons reçu dans notre jeunesse. Principes souvent issus du catéchisme, que pendant longtemps presque toutes les familles connaissaient et s’efforçaient d’appliquer. Et les retombées étaient pour tout le monde : même pour ceux qui ne partageaient pas les mêmes préceptes. La force du message, oui, mais l’entend-on encore suffisamment dans ce vacarme ? Le petit Jésus est devenu ringard, la faute à qui ? d’ailleurs combien de jeunes le connaissent, lui et son message ? on prête aux jeunes une générosité naturelle, pourquoi ne serait-elle pas touchée par ce message de paix et d’amour ? il faut croire qu’il y a un obstacle quelque part, et depuis trop longtemps.


  • La question à poser , c’est pourquoi ce terroriste a t il attaqué et tué d’une façon aussi abjecte des chrétiens en prière, alors que la religion chrétienne est elle-même souvent insultée et souillée par cet immonde torchon qu’est devenu Charlie Hebdo . Ce crime ne profitant ni aux musulmans ni aux chrétiens, à qui profite t il ?

     

    • À votre avis, puisque vous êtes sur E&R vous devriez connaître la réponse à votre question : à qui profite le crime ?

      L’affaire Charlie, ses suites, ses conséquences sont un Cheval de Troie pour allumer la mèche ! Ils n’ont en rien à foutre en réalité de la liberté d’expression sinon, ceux qui en pâtissent en prison, harcelés financièrement, exilés, condamnés pour précisément atteinte à leur liberté d’expression intellectuelle, ne seraient pas autant honnis, mis au ban des accusés. Là l’hebdomaire Charlie nn’en parle pas de la liberté d’expression dont ils nous rabattent les oreilles du matin au soir. C’est LEUR liberté d’expression à EUX.

      Ce n’est pas un hasard si l’anagramme de charlie est « israel » ! C’est signé.

      Le ch est remplacé par un ŝ = ch ce qui devient ’ish en hébreu pour signifier mâle, au féminin ’isha ce qui a donné Aïcha en langue arabe. Nous retrouvons cette racine dans Ishtar et hénosh.


    • Oui, il y a un hic ! ils n’aiment pas les mécréants (non-croyants) et s’attaquent aux croyants. Cherchez l’erreur.


  • Chirac disait : « la liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité »
    les républicains ont tellement perdu l’ habitude d’ être responsables de leurs conneries, que toutes atteintes aux autres leur semblent être 1 droit..
    la loi a entériné leur irresponsabilité, leur hégémonie, provoquant cette distorsion extrème entre les valeurs de la république et leur faisabilité. (voir exple de la faillite de l’ état)


  • Il faut un immense courage pour faire une telle déclaration dans le contexte actuel . La foi , la vraie, transcende toutes les croyances. Mgr Le Gall nous délivre le message du Christ .


  • Attentat à Nice  : L’évêque de Nice n’est « pas Charlie » mais défend la liberté d’expression -
    qui peut être solidaire de ce torchon à part la communauté de racailles qui commence à avoir des difficultés pour semer la zizanie en France

     

    • JE reste solidaire de "ce torchon" et des gens qui sont morts pour avoir dessiné dedans. Je suis solidaire de tout ce qui prône la liberté d’expression, et ce malgré qu’elle soit réutilisée à des fins peu scrupuleuses par des gens, des Etats, et même des complots dont le but est de ratiboiser le pouvoir en dépit de la vie des gens, et pour ceux-là je suis pas solidaire du tout, que ce soit des fanatiques ou des opportunistes. Ne pas confondre les caricatures et les gens qui les réutilisent, que ce soit pour ou contre le message qu’elles délivrent (faire la distinction entre l’œuvre et son auteur, ne pas mélanger les torchons et les lavettes). Comme a dit une personne quelconque, dont la phrase n’est pas quelconque : je suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrais pour que vous ayez le droit de le dire.


  • Et encore un autre attentat à Lyon.

    Je suppose que ci li siounistes ...

    A force d’accueillir les plus bêtes de tout le monde islamique, ton pays devient l’Iraq. Et vas parler de réconciliation à un irakien ...

    Pour se réconcilier, faut déjà savoir se faire entendre.

     

  • L équipe de Charlie hebdo ont bien eu des réunions et étudier de te prêt la possibilité de represaille de potentiel fou furieux armé de couteaux bien aiguisé , avant de décider de laisser paraitre se torchon .
    et ils ont certainement prévenu le gouvernement de leurs intentions ?
    il est de la responsabilité du chef de l état de protéger ses citoyens quand on sait le nombre de fou furieux qui trainent dans nos rues .


Commentaires suivants