Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

« On remarque que les femmes jugent que la majorité des mecs ont des tronches de gobelins et sont moches, tandis que les femmes sont largement mieux notées par les hommes, pourquoi ? Eh bien parce que les mecs sont prêts à pécho des thons type Saupiquet tellement ils ont la dalle ! Sérieusement, y a tellement de dalleux que je pourrais en recouvrir mon jardin, hashtag père carreleur ! En plus, elles en profitent et deviennent des princesses ! »

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Misères sexuelles

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2354477
    le 02/01/2020 par Call of duty
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    Pas mal de langage djeun’s pour initiés de 15-20 ans, la relève...

    "Tronches de gobelins" qu’est-ce donc ?

     

    • #2355513

      La misère sexuelle est la fille de la misère tout court . Quand on est jeune, pauvre, et pas terrible physiquement on en est réduit à la branlette, les filles sont au pognon .


    • #2356124

      les filles s’appretent avec maquillage,coiffure,tenue sexy : toussa pour appater visuellement le male.L’equivalent masculin pour attirer la femelle,c’est la musculation : 3*2 heures de muscu par semaine, de gros bras,des epaules larges, un dos en v,etre capable de soulever un peu plus que son propre poids sans etre schwarzenegger et ca suffit pour que des regards feminins s’attardent sur vous,que des mains feminines se mettent a palper vos avant-bras qui ne sont plus des coton-tiges...
      des halteres,un bon livre de muscu (delavier1 par ex) et 6 mois chez vous si vous avez honte d’alller en salle et votre situation s’ameliorera...


  • #2354480
    le 02/01/2020 par Identité effacée
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    Voilà plusieurs articles que je lis sur les femmes ici. "Les femmes , créatures de Satan" , elles se comportent comme des "princesses" , ou encore des putes instagrammées qui n’ont pas plus de 30 mots de vocabulaire et qui disent du "Malgré que" à tout-va.

    Je ne sais pas dans quel milieu vous vivez si vous êtes cernés par des femmes pareilles, mais changez d’adresse, de pays et d’environnement. Les femmes ne sont pas comme ça. Rassurez-vous, il existe encore des vraies femmes , et même si elles ne baissent pas les yeux, elles sont et demeurent des femmes ! Aujourd’hui on ressemble plus à Lara Croft qu’à Caroline Ingalls. On a le permis moto et on va au club de tir...

    Mais il va falloir que nous réaprenions à nous connaître et à nous séduire à nouveau . Il y va de la survie de notre race . Ce genre d’articles ne fait qu’attiser une lutte des sexes inutile. On a certes changé, mais vous aussi les hommes, vous avez changé.

     

    • #2354538

      Oui les hommes et les femmes ont bien changés... Caroline Ingalls, un modèle de beauté et de féminité, serait une femme très subversive à l’heure actuelle. Je suis mère célibataire et je crois encore à l’amour car c’est tout ce qui compte au final !
      En tant que femme, je me fiche des injonctions actuelles et j’aime les hommes protecteurs, prévenants et virils. Même si je travaille, ce serait un plaisir pour moi de tenir une maison, une cuisine et d’être aimante avec mon homme.
      J’invite les hommes à retrouver leur force mentale, et à arrêter de se laisser influencer et émasculer. Aimez-vous, vous êtes beaux, fichez-vous des jugements !


    • #2354549

      Excuse moi mais je me fiche de Lara Croft, je cherche plutôt une femme qui pourrait être mère.


    • #2354579
      le 02/01/2020 par Identité effacée
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Pauline,

      + 1000 ! A part votre opinion sur le look de Caroline Ingalls. Soyons lucides dans le combat que nous menons, la femme d’aujourd’hui ne pourra plus jamais s’habiller comme ça, et ce retour en arrière est impossible . Perso c’est hors de question que je m’habille avec des robes pareilles . Notre pays va droit dans le mur, les foyers d’émeutes et de guérillas urbaines seront de plus en plus fréquents. Habillez vous plutôt comme Sarah Conors dans Terminator , c’est plus adapté à notre époque :-D .... ce qui n’enlève rien à notre nature.


    • #2354603
      le 02/01/2020 par Lynx dans la brousse
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Quand on a plus aucun intérêt à vous séduire, mais uniquement encore plus de risque d’emmerdes à court, moyen et long terme, comprenez, ou plutôt continuez de faire les divas à rien comprendre de ce qui vous arrive, qu’on est plus du tout envie de vous baratiner pour que vous partagiez votre misère sexuelle avec nous. Votre cul dégueulasse de collectionneuses nous étant de moins en moins attrayant, une fois qu’on a compris le but du système de vous utiliser pour nous détruire moralement.
      Et sachez qu’on découvre dans l’obligation de se d’emmerder sans vous après moult trahisons, une bien plus grande sincérité avec Dieu.

      Là où vous ne pouvez rien me dire qui m’aide à m’élever, en tant qu’homme qui ne vous veut plus ni dans son pieu ni dans sa vie terrestre, je vous tend un peu de compréhension de vous même, tant que vous aurez plus à gagner socialement et sociétalement à trahir tout homme qui vous à "séduites" plutôt qu’à lui rester fidèles, les hommes chercheront de moins en moins à vous séduire. Vous retrouverez par contre de plus en plus de sous-hommes pour faire ce boulot.
      Vous avez voulu cette situation de déstruction du patriarcat pour "faire comme les hommes" ,
      maintenant c’est Dieu Lui même qui vous place dans une situation ou les vrai hommes ne veulent plus de vous. Il vous reste encore les tafioles "meilleurs amis". Réjouissez vous donc du résultat dont vous avez chéri les causes toute votre existence. Même si un meilleur ami pour femme ça a tendance à bander mou et à fuir comme une tafiole devant le danger. Regardez les hommes, ou bien "l’homme" dont vous partagez la plus grande part de votre existence, et réalisez que vous le méprisez certainement bien plus dans ce que vous lui cachez de vous même, que ce sentiment de mépris ,ou vous connaissant par amour sincère pour vous, de pseudo "pitié" que je vous inspire en quelques lignes. Gardez votre pitié pour votre abrutis de service, pardon "votre homme".

      Et arrêtez de prendre les autres pour des connards.


    • #2354608
      le 02/01/2020 par Nicolas Tesla
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Identité effacée vous avez le discours et les valeurs qui font fuir les vrais hommes. Tapez vous les metrosexuels qui essaie bandent quand vous prenez (lamentablement) comme lara croft comme modèle. Personne ne veux sauver la race avec des bucheronnes féministes.


    • #2354628
      le 02/01/2020 par Identité effacée
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      @ Lynx ,

      Ton torrent d’insultes ne me concerne pas étant donné que je suis avec l’homme de ma vie depuis des années et des années , et que je l’aime et le respecte du plus profond de mon âme .

      Toutefois j’ai une question à te poser : c’est qui " Vous " dans la tartine à la merde que tu a ecrite comme si j’étais ton punching-ball ? En 1968 je n’étais pas née, je ne suis pas responsable de ce que nos aïeux ont fait à cette époque ! Les femmes comme les hommes d’ailleurs !

      Comme toi, cette époque je la subis, mais j’ai réussi à avoir un foyer et un homme que j’aime plus que tout. Je te souhaite de te maquer, tu trouveras bien une femme capable de te supporter . Je la plains déjà, mais rien n’est perdu. Tout ce qui doit s’emboîter s’emboîte, j’ai appris ça en jouant au Tetris quand j’étais petite.


    • #2354682
      le 02/01/2020 par Identité effacée
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Nicolas , les valeurs que je défends sont raciales et biologique . Si nous avions été une nation raciale et raciste, nous n’en serions pas là. Et arrête de déformer ce que je dis, j’ai jamais dit que Lara Croft était mon modèle. On parlait chiffon démodé. Quand je te lis, je me dis que les hommes ont beaucoup changé.


    • #2354698
      le 02/01/2020 par Identité effacée
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Lynx,

      Ah ah ah , tu parles de bonheur ? Mais... ??? Le but de la vie est simple et biologique : toutes les espèces se reproduisent pour la préservation de leur race. Je me suis reproduite comme de nombreuses femmes ici présentes.

      Quant au bonheur, c’est une option de moins en moins réalisable dans cette ambiance délétère. Le plus important est d’être le moins mal accompagné possible , mais même en étant accompagné, on reste et on demeure seul. Irrémédiablement seul. Seul face à notre notre conscience et seul face à notre mort. J’ai compris ce truc là il y a bien longtemps....en jouant à Super Mario sur ma première Game Boy en 1992.

      L’amour ce n’est pas ce qu’on croit ! L’amour est l’inverse de la passion. Il est fait d’habitudes , de respect et de distance aussi
      Si mon homme ne respectait pas mon désir de solitude , on aurait jamais tenu tout ce temps là.

      Non, tu ne m’’aime pas , car pour aimer une personne il faut la connaitre depuis des années. Et puis moi jai un truc qui m’attire beaucoup dennemis : j’ai une conscience raciale qui me coûte bonbons . Comme le disait Mussoluni : beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur !

      Avé.


    • #2354920

      Pour cypamoi : et nous femmes, nous cherchons des hommes , des vrais et force est de constater que ç assez rare désormais . La société de consommation a tout détruit : valeurs, familles...l’homme et la femme n’existe plus en tant que couple uni, durable. on a fait le culte de l’individualisme et de l’éphémère et on en récolte les semences. c’est tout simplement le but recherché de nos élites gouvernant dans l’ombre. La femme est pour moi complémentaire à l’homme, et oui j’aurai adoré m’occuper de mon foyer, de mes enfants, de mon mari ; leur concocter de bons petits plats faits maison.... désormais , l’économie étant , le bonhomme te dit : eh faut bosser ! faut payer la moitié... et oui.... les vrais hommes et vraies femmes n’existent plus. Nous ne sommes devenus des êtres de consommation. Pour en sortir , va falloir ramer et je crains qu’avec des magloires, des bilel, et j’en passe ,on est mal barrés !


    • #2354967

      Sassou, quand tu dis nous tu parles de qui ?
      Je ne parle pas au nom de tout les hommes, alors qui est tu pour parler au nom de toutes les femmes.
      Quand je dis ’’une femme qui pourrait être mère’’, c’est tout ce que cela sous entend. Lara Croft pourrait elle être mère ?
      Tu as très bien dis ce que tu ne voulais pas, mais sais tu ce que tu veux vraiment ? Si ce n’est pas le cas ne parle pas au nom de toute les femmes en disant ’’nous’’. Qu’attends tu d’un homme ? Ne te laisse pas embarquer en pensant que ce que tu penses ou crois est une généralité, comme pour les hommes il y a la part de fantasme et la part de réalité. Je crains que l’on vit dans un monde ou l’on exige trop de l’autre.

      Personnellement c’est ces exigences qui font que je renonce à une vie de couple. Si on nous met sur un piédestal on sait que l’on chutera, si on n’y monte pas on ne peut rien construire. la vie de couple c’est être capable de vivre avec quelqu’un qui sera surmonter la déception et l’amour c’est craindre cet instant. pour ma part je renonce peu a peu au piédestal car ce que l’on exige des hommes ou des femmes aujourd’hui confine à la folie.

      En quoi les tares des hommes sont elle des vertus dans lesquelles les femmes devraient s’identifier. L’injonction faite au femme d’être forte comme des hommes c’est de la tyrannie.
      Dans le tarot de Marseille la force est représentée par la lame XI, c’est une femme qui tient ouverte la gueule d’un lion, elle le fait par la douceur. Depuis quand conduire une moto ou être inscrit a un club de tire rend une femme forte ? C’est juste des loisirs.

      Pour ma part j’aimerai trouver une femme qui comprendrai cela, ce qui est triste c’est que j’y renonce. Mais étrangement, j’ai juste le sentiment que je pêche par vertu. Comme je le disait on exige trop des autres, Mais puis je renoncer à cela ?


    • #2355138
      le 03/01/2020 par Identité effacée
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Au détail qui fâche,

      Il faut en finir avec le Marxisme sexuel voulu par les Soixante-huitards. Le célibat et le non-enfantement en sont des conséquences dramatiques, il y va de notre survie en tant que peuple !

      Force est de constater que les hommes ont changé, comme les femmes. Une énorme machine nous est passé dessus , pour nous broyer et nous anéantir.

      Les hommes Blancs se sont vautrés dans le confort MGTOW (Man Going on Their Own) et les femmes Blanches, à mon grand désespoir, se sont emprisonnées dans une vie de célibataire où elles élèvent des enfants seules. Cette époque est une catastrophe pour notre civilisation et pour la survie de notre race . A l’instar des féministes, les MGTOW développent une vision particulièrement haineuse de la femme, et tout ce marxisme culturel contribue à détruire les fondements même de notre société et de notre patrimoine génétique déjà bien entamé par le métissage forcé. Tout ceci a été voulu par les Soixante huitards. Nous devrions, les hommes et les femmes réapprendre à vivre ensemble, à rester fidèle et à être moins égoïste !

      Oui, pour en finir avec 68 et son marxisme sexuel  !

      Le poison idéologique de cette pathologie gauchiste est une arme de destruction massive , pire qu’une bombe atomique, les hommes et les femmes européens ne sont même plus capables de vivre ensemble et de faire un enfant !

      Quant à la place de la femme, je considère qu’elle doit être un soldat comme les hommes, combattante, pratiquant les sports de combat et sachant tenir des armes et des chiens de défense, et sachant écrire et s’exprimer, mais cela n’enlève rien à fonction première.


    • #2355163
      le 03/01/2020 par Identité effacée
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Sassou,

      L’air de rien beaucoup d’hommes se complaisent dans ce féminisme rampant et envoient leurs femmes au turbin pour payer le loyer et l’électricité. Quelle époque pathétique.

      Ce qui m’inquiète outre-mesure c’est qu’il y a, ici et ailleurs, une vision particulièrement haineuse des femmes, qui sont vues comme des ingrates vilement intéressées par l’argent des hommes, et considérées comme des fardeaux financiers (on croit rêver !) . Cette détestation de la femme dont certains hommes font preuve est aussi desteicteur que le féminisme. C’est un féminisme à l’envers .

      Un "homminisme " ?

      C’est pas avec cette lutte des sexes qu’on va rebâtir notre société


    • #2355485

      @ Nicolas Tesla
      Les vrais hommes ? ... ha,ha,ha... les vrais hommes , qu’on rencontre souvent dans les dojo plébiscitent les Lara Croft...
      C’est quand même dommage que les machistes revendiqués ne puissent pas nous envoyer pas leur photo... de vrais hommes.ou des lopettes, sans muscles ?
      Dans ma famille il n’y a que de vrais hommes ( à commencer par mon papa qui a été commando de marine : grand, fort sportif)..et pas un seul macho... Le vrai homme est fort, serviable et galant avec les femmes, toutes les femmes= les jeunes, les vieilles, les belles et les moches...
      PS Nicolas Tesla seriez-vous serbe d’origine ou génial physicien pour avoir adopté un tel pseudo ? je parie plutôt pour la première hypothèse... signé : une petite fille de Bunjevci, mère d’un vrai homme ( ex-champion de judo), et d’une vraie femme modèle Lara Croft( escrime , judo boxe thaï),


    • #2355583

      Anita, pardonne moi mais je ne comprend pas ton raisonnement, pour être qualifié de véritable il faut être sportif ? De ton discours j’en conclus que seul le physique compte. C’est terriblement réducteur. Certes tu parles également de galanterie, mais aujourd’hui un homme ne sait plus si il doit être galant ou non. Des femmes vont apprécier, d’autre vont trouver cela insultant. C’est pour cela que j’ai d’énorme difficultés avec les généralité.
      Moi par exemple j’aime les femmes qui osent porter des jolie robe en été, je ne dis pas que les vrais femmes porte de jolie robe. manifestement tu aimes les hommes sportif, cela ne fait pas d’eux non plus des vrais hommes. Moi par exemple je suis musclé, je suis un travailleur de BTP. Ce n’est pas pour autant que je correspond à un canon de beauté généralement utilisé dans le marketing pour vendre des shampoing. Surtout quand tu fais des taffs comme le miens tu n’as pas le temps de faire du sport. Je ne fais pas de sport, je ne suis donc pas un vrai mec. Peut être as tu raison, mais as tu entendus parler de l’hypergamie ?
      Se comportement sexuel puéril qui font des femmes célibataires et dépressive à 35 ans. Leur modèle c’était Lara Croft pour la plupart, libre, indépendante et qui enchainent les partenaires jusqu’à ne plus être consommable pour se réveiller ensuite seul et venir se rabattre vers un mec comme ensuite. Je n’étais pas un vrai mec avant mais je le deviens d’un coup quand la princesse se transforme en crapaud.
      Est ce qu’une femme qui a mené ça vie ainsi à d’un seul coup une épiphanie et devenir une femme qui pourra porté mes enfants ? Je n’y crois pas. Je ne cherche pas une vrai femme, je cherche une femme qui pourra véritablement être mère.
      La pratique de loisir sportif ne m’apporte aucune de cette garanties, c’est du vent.


    • #2356705
      le 04/01/2020 par Ouvrons les yeux
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      @identité effacée,

      Je suis un homme et parfaitement d’accord avec vous. J’ai pensé la même chose que vous en lisant l’article :« Satan blabla bla ». C’est tout à fait contre-productif.
      Faudrait qu’on arrête de penser en terme de femme et d’homme mais plutôt penser comme des humains qui veulent le bien de l’humanité.
      Ils nous ont tendu un piège dans lequel nous sommes entrain de tomber.


  • #2354483

    En fait, il convient d’avoir une vue quantitative du sujet. Dans les pays où la proportion de femmes (âgées disons entre 20 et 45 ans) est plus élevée, la misère sexuelle masculine est nettement moindre (c’est globalement vrai dans les pays slaves notamment,où les femmes d’ailleurs sont belles en moyenne). Il est vrai neanmoins que le féminisme de type anglo-saxon n’aide pas, et ce indépendamment des conditions structurelles. Mais globalement, le rapport quantitatif est un facteur déterminant de mon point de vue.


  • #2354489
    le 02/01/2020 par Fraise des Bois
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    Il y a bien pire que la misere sexuelle( oui, la chasteté est possible voire souvent salutaire ), c’est la misere amoureuse. Combien de personnes se retrouvent comme des glands une fois en couple, ne sachant pas comment insuffler des fondations spirituelles et une vision structurante solide de leur avenir ?

    A mon humble avis et d’expérience, des relations sexuelles sans amour et sans engagements sont destructurantes voire destructrices, a bon entendeur !!

     

    • #2355587

      @ Fraise des Bois

      Ce que vous dites est intéressant.
      Il est vrai que ce que l’on prend pour la conséquence est peut-être la cause...
      Nous avons de toute façon un problème au niveau des valeurs dans nos sociétés post-industrielles. Vous parlez de "fondations spirituelles" et c’est très juste, on en revient au constat nietzschéen concernant le nihilisme.


  • #2354500

    On est aujourd’hui limite aux femmes selon sa condition sociale et/ou matérielle, comme nos parents et nos grands parents. Un chirurgien esthétique à 20 000€ par mois, qu’il soit blanc, noir ou arabe, sera maqué à 90% avec une belle « blanche », ou à la rigueur avec une belle asiatique ou une belle maghrébine. A l’inverse au bas de l’échelle sociale, vous êtes prèdestiné par votre physique. Rien de nouveau sous le soleil...


  • #2354513

    La vidéo n’est pas d’une grande qualité, mais le sujet est intéressant et pris du bon point de vue.

    Comme dirait l’autre : "Y a de quoi devenir myso"


  • #2354517

    Vive l’Estonie. Des blondes, des belles et 4 femmes pour 1 homme. Là au moins, les fadasses de France peuvent se rhabiller, faire du twirk et autres mouvements, elles n’atteindront jamais les beautés estoniennes. No comment.

     

    • #2354540

      Effectivement je confirme tout ce que vous dites
      Le cliché veut que les filles de l’est sont des filles faciles,des prostitués-né,stupide et voulant que des hommes riches etc...il y a surement un peu de vrai mais la question que l’on devrait se poser aussi est sont elle mieux en France & plus généralement en ’’occident’’ ?

      Le salut viendra de l’Est


    • #2354704

      Voici un bon commentaire (poubelle) qui résoud en effet tout...
      Bravo, et surtout ne vous retenez pas d’appliquer vos propres conseils.


  • #2354518
    le 02/01/2020 par Democrate participatif
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    Une des plus terribles conséquences de l’action combinée du (((grand remplacement ))) et du (((féminisme))) dont on parle beaucoup trop peu.

     

  • #2354544

    Excellent ! Les statistiques sont éloquentes et démontrent l’efficacité de l’outil sioniste sociétal appliqué à notre société, appelé : féminisme !
    Pas sûr que cela perdure, les filles en ont assez de ne plus être draguées...


  • #2354563

    T’as oublié la barre de spiritualité dans ton explication, d’où la misère existentielle qui te fais faire ces vidéos 2. zéro. vagin vs vas jouer.


  • #2354582
    le 02/01/2020 par H. K. Daghlian
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    C’est beaucoup plus du divertissement qu’une véritable vidéo de critique, encore moins pédagogique. J’ai complètement décroché quand il a commencé à parler des quatre divinités. Je suis trop vieux pour ces conneries.
    La misère sexuelle est une autre invention du capital dégénéré. La femme est devenue (restée ?) un produit à part entière. On crée le besoin pour vendre.

    Et pour reprendre un peu le langage de la vidéo, une nana pécho beaucoup plus facilement qu’un mec à cause du logiciel interne de l’un et de l’autre, la première est un serveur le second est un client, si t’as pas le hardware, le fric et le login, il n’est pas question d’accéder à la partie, et si tu fais la moindre vague tu te fais kicker illico.

    Et puis, si t’arrives pas à pécho, c’est simplement que tu n’as pas l’énergie suffisante pour lever ton gros cul de ta chaise, d’arrêter de bouffer des sandwichs au tofu et des macdo plus gras que ton visage, d’arrêter youporn et faire du sport (je ne parle pas de yoga) et pourquoi pas, pour les plus courageux... travailler autre-part que dans un bureau truffé d’œstrogènes, d’aller simplement vivre parce que tout ce que tu fais, c’est de crever devant ton ordi. Prends toi en main (...). Le reste viendra tout seul.
    Un gros portefeuille ou un corps bien entretenu feront mouiller plus que tes larmes et tes plaintes.


  • #2354597

    JM Le Pen disait que les soldats souvent se dépucelaient à l’armée. Le français n’était pas plus malheureux.
    La misère sexuelle est une injonction du capital à jouir physiquement, comme condition Nécessaire du bonheur.
    Perso, j’ai vécu un moment d’abstinence assumée dans ma vingtaine -j’aurai pas refusé une partie de galipette, ça c’est passé comme ça- ; ce n’était pas la période la plus triste de ma vie, loin de là. Si ma voisine était pas venu toquer à ma porte, ça aurait pu durer longtemps.
    L’homme a besoin de se satisfaire dans ses jeunes années, sinon des pathologies graves surviennent. Mais la capacité de se passer de coit permanent est une force, l’homme étant esclave de son entre-jambe.


  • #2354602

    A mes yeux, une des façon d’être la plus sexy pour un homme, c’est de surprendre avec un repas cuisiné par lui !
    Mais peut-être suis-je à côté de la plaque ?
    Faut dire que ça demande plus d’investissement que de regarder des vidéos à la cons !

     

    • #2354617
      le 02/01/2020 par Nicolas Tesla
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Non c’est le portefeuille et ta capacité a payer à ta cible un bon resto, une ballade dans ta bmw ainsi qu’une nuit dans un 4 ou 5 étoiles... « Bonus points » si tu as une belle gueule et un peu d’humour. Le reste après c’est de la branlette intellectuelle...


    • #2354645

      Les gars bouffent Mcdo, la nouvelle génération a du mal avec les saveurs traditionnels. Ne rêvez pas, mes potes cuisinent aussi bien sinon mieux que leurs copines.
      Les hommes ont intégré l’évolution féministe, ils regardent toujours autant le physique, mais si la fille ne travaille pas elle est jeté illico !
      J’en ai même vu un garder son salaire alors qu’il vivait en couplé avec bébé...Consternant un vrai maquereau.
      Ne rêvez pas les filles il n’y aura pas de retour en arrière tradi...par contre les hommes peuvent toujours se taper des putes gratuitement...merci 68 !


    • #2354732

      Ah ! A côté de la plaque de. Cuisson avec un tablier bien plaqué, ça laisser rêver. Un mec qui fait quelque de Bon à dîner pour passer r’suite A du meilleur ! Mais c’est le pied ! Bonne Année !


  • #2354625

    Le nombre de puceau après 25 ans explose, vous allez sur des sites de rencontre, je parle en tant qu’ancien puceau et surtout addicte aux sites de rencontre j’ai déboursé plus de 3000 balles dans ces merdes pour au final allez chercher une thaïlandaise, sérieusement les meufs sur ces sites vous repondent meme pas, elles sont sur des sites de rencontre on ne sait même pas pourquoi, des meufs sans vie, tu peux rester sur ces sites h24 sans jamais qu’on t’envoie un simple petit message, ça peut durer des années, moi j’ai pété un cable j’ai trouvé une asiatique et je suis heureux comme un prince mais si j’étais resté comme un con sur ces sites pourris j’aurai fini puceau à 35 comme la grande majorité des mecs. Tirez un trait avec les françaises c’est mon avis, barrez vous en Asie ou dans les pays de l’Est chercher vos femmes.

     

  • #2354650

    La pornographie envahissante sur les écrans a largement contribué à séparer hommes et femmes. Au Japon, pays où les technologies numériques sont très présentes, les couples ne font plus l’amour passé la trentaine. Les femmes deviennent "sexless", sans plus aucune sexualité et les hommes s’adonnent à la masturbation dans des cabines dédiées ou s’achètent des poupées sexuelles. C’est dommage mais c’est ainsi et nous prenons apparemment le même chemin.
    "too much sex kills sex".


  • #2354658
    le 02/01/2020 par Un homme triste
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    Et la misere sexuelle des hommes mariés. On en parle... ?
    On s’eclate au plummard comme des fous avant le marriage et une fois marriés plus rien, nada. Comme si le fait d’avoir sjgné un contrat ou tu t’engage en tant qu’homme de prendre soin d’elle et de fournir tout pour son confort changeait tout du jour au lendemain.
    Dégouté ...

     

    • #2354752

      Entièrement d’accord avec vous ! J’ajoute que le simple fait de voir toutes ces femmes plus sexys et élégantes les unes que les autres est une vrai souffrance ( et je pèse mes mots ) quand on est marié et en pleine force de l’âge. Elles nous font tourner la tête ! Mon dieu aidez moi !


    • #2355012

      Jo-
      C’est vrai dans l’autre sens aussi. Quand on regarde les beaux mecs à la barbe bien taillée, à la belle chemise cintrée sur un parfait abdomen, et qu’on compare avec l’hippopotame allongé sur 98% du matelas, qui ronfle du tréfond de sa bedaine et qui fait office de mari pour la vie, on s’dit ouh là...j’ai une sacrée patience !


    • #2355169

      @ anonyme
      Faut croire que la vie est faite de souffrance et de frustration...


  • #2354665
    le 02/01/2020 par ViveLaJeunesse
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    Pour un vieux con comme moi, le fait de faire un tour régulièrement sur le 18-25 de JVC donne un sens particulier à cette vidéo.
    ISSOU ! Quoi...

     

  • #2354684

    Peut être parce qu’elles sont en position de force,dans la tranche des 20-40 ans les femmes sont plus nombreuses que les hommes. L’immigration de masse masculine et jeune en majorité,doit contribuer à ce déséquilibre.


  • #2354714

    Cette " misère sexuelle" n’est que la conséquence de la soi-disant " libération sexuelle" débutée dans les années 1960, largement attribuée aux femmes ici, ce qui est faux car en vérité elles en ont été les principales victimes, on a eu une propagande généralisée liberale libertaire, d’intellectuels de gauche, en fait hommes et femmes en ont largement profité croyant renverser la table du patriarche et du bourgeois, en fait ils n’ont fait que renverser toutes les valeurs humaines, et se plonger dans le désarroi le plus total, sacrifiant au passage l’éducation et l’équilibre de leurs enfants, retour de manivelle garanti aujourd’hui, cinquante ans après le désastre est là , la société pornogratique a fait des ravages, et du coup, les frustrés devant youporn, les pervers de toutes sortes, la théorie du genre, l’homme écrasé, la femme dans un rôle plus ou moins obligé de pouvoir, jeunes déboussolés, éduqués au porno, à tout le moins à l’ indécence, dans l ’obligation de la performance et de la jouissance, et dans l ’injonction paradoxale de satisfaire tous les fantasmes tout en ne touchant pas, ne regardant pas, et ne séduisant pas...les psy ont du boulot, le journal Libération publie une lettre revendiquée fièrement, par Matzneff en 1977 et signée par une soixantaine de personnages, dont vous pourrez peut-être aller voir les noms, certains toujours en vogue , pour défendre un pédophile et autoriser les relations sexuelles avec les enfants, d’ailleurs ce personnage parait- il perçoit une allocation de l’Etat depuis quarante ans, misere sexuelle, vous avez dit ?


  • #2354729

    La question c’est où sont elles ? En salle de sport elles vous dénigrent comme si vous vouliez les violer, dans la rue elles cachent leurs têtes, comment faire ? Je pense que comme beaucoup ici nous allons tous allez chercher la mama africaine ou l’asiat bonne mère de famille plutôt que de rester comme des cons entre célibataires toutes notre vie, je comprenais pas pourquoi les types allaient chercher des maghrébines, africaines ou sud américaines quand j’étais plus jeune, maintenant je commence à comprendre le pourquoi du comment. Par contre le risque c’est qu’elle nous plaque au bout de quelques années pour avoir les papiers j’ai eu pas mal de retour ultra négatif de ce coté là aussi donc c’est vraiment la merde je ne sais pas quoi vous dire ni quoi faire...si quelqu’un à de la bouteille ou des conseils à donner à nous jeunes puceaux français célibataires je suis preneur...

     

    • #2354890

      Mon fiston a trouvé sa compagne via un site de rencontres. Il en a dit du bien, car les goûts étant triés dès le départ, et les objectifs aussi, mariage ou pas, enfant ou pas, il a trouvé qu’il avait gagné du temps et des rencontres qui auraient pu être plus ou moins fructueuses. Il va être papa et tout roule...


    • #2354932

      Disons que la grosse mama africaine va rester avec toi un ou deux ans le temps d’avoir les papiers, elle va te préparer des bons petits mafés s’occuper des gosses et une fois qu’elle sera française elle va te plaquer comme une grosse merde et rejoindre mamadou 1m90 né en France et de la même origine qu’elle et là ça va te faire très mal toi qui l’a tant chérie, amené en France aidé construit une barraque etc. tu vas te retrouver la queue entre les jambes autant rester celib et allez sur un site de cul ou allez aux putes au moins tu perdras pas ton fric et ta santé.


    • #2355316
      le 03/01/2020 par toto l’asticot
      Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

      Une femme veut un homme. Alors sois un homme.
      Un homme c’est fort, protecteur, entreprenant, ça a du pouvoir. Si tu te comportes comme une serpillère tu n’auras jamais de succès.
      .
      .
      La première chose c’est d’avoir foi en toi. Si ce n’est pas le cas, tu peux laisser tomber. Alors quand tu vas quelque part , dis toi vingt fois : "je suis le mec le plus sexy du monde". Même, tu peux faire ça le matin, le midi, le soir, quand tu chies etc.
      .
      La deuxième chose c’est qu’on ne prend pas une femme par les sentiments, on prend une femme par la taille.... (attention pas comme un relou ! ! !) Quand tu parles à une femme tu poses ta main sur son épaule ou sur sa hanche. Et ce n’est pas parce qu’elle te détache qu’elle est contre ce contact. Mais si elle te détache, pars la crête haute le torse bombé et le regard suffisant, méprisant même (ça te permettra de revenir la semaine suivante) en tout état de cause tu auras déclenché un émoi. Même si tu as la gueule comme un clafouti et que t’es taillé dans une allumette.
      .
      Le top du top c’est d’aller dans un studio de danse de salon. Tango si tu veux une femme soumise, rock si tu veux une femme rock n’roll, Valse si tu veux une femme classique, batchata et autres conneries si ton kif ... etc.
      .
      et surtout VAE VICTIS !


  • #2354751

    La misère sexuelle a toujours existé...Elle prend seulement des proportions plus importantes à mesure que la sexualité est devenue marchandise.
    L’acte sexuel s’il est naturel reste quelque chose d’exceptionnel. On y meurt à chaque fois (petite mort) pour mieux resusciter.
    Sauf que la nature est cruelle et n’a pas distribué les cartes équitablement. Ceux qui ont un mauvais jeu compensent par des artifices marchands. Les mieux servis ne connaissent pas la pénurie et c’est gratuit.
    Quant à la qualité il y en a pour tous les goûts.
    Les femmes n’ont pas changé, elles ont pris la parole. et y ont pris goût (vaste débat). Le conflit entre cette maîtrise nouvelle du langage et la soumission involontaire à l’hormone libidineuse pourvoyeuse de petits papillons peut paraître aphrodisiaque pour certains, castrateur pour d’autres.
    XX et XY for ever.


  • #2354797

    Misère sexuelle ? " Faire l ’amour assidûment ôte le temps d ’éprouver l ’amour " Alfred Jarry . L ’éprouver c ’est l ’important même l ’essentiel .


  • #2354824
    le 02/01/2020 par Bernard Lapotre
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    La miniature de la vidéo est du même acabit que la moitié des commentateurs précédents, qui considèrent qu’il faut baiser coûte que coûte à tout prix avec n’importe quoi pour se sentir exister ; ou bien que toutes les femmes sont des michtos vénales (cela est fréquent mais alors ce n’est pas une relation affective, cela s’appelle du petit commerce).

    Seul le commentaire de Fraise des Bois est sensé.

    Le sujet est posé de travers, il est anxiogène et culpabilisant ; en retour de flamme, cela génère soit des MGTOW individualistes soit des apprentis-dragueurs pathétiques d’inauthenticité.
    La misère sexuelle n’est-elle pas un corollaire de la déshumanisation ?


  • #2354827

    Et s’il fallait trouver une nouvelle forme de sexualité ?
    Par exemple une approche plus... tantrique ?
    Je ne parle pas du tantrisme dévoyé par l’occident !
    Il y a également la notion de sexualité sacrée...
    Je laisse chacun (ou chacune) faire les recherches pour en tirer les conclusions.

     

    • #2354915

      Fais bien tes recherches, MK Ultra d’Alexandre Le breton et garde ton tantrisme pour bobos. Le vrai c’est du satanisme avec sacrifice itou.
      Cette manie d’aller chercher des trucs dans d’autres civilisation, ayahuasca et autres amusement. On a tout en France.


  • #2354904

    Que tout ceux qui s’informent sur E&R sans l’avouer me réponde par un "Oui" !


  • #2354924

    Le problème est que nous sommes entrés dans l’ère de la complexitude. Tout devient compliqué, depuis la paprasserie jusqu’aux relations.

    J’imagine qu’il restera toujours des gens souhaitant juste aimer et être aimé, et faire l’amour aussi... sans se prendre la tête.

    Bon en attendant j’entrevois devant moi de longues années de célibat et de froideur du coeur, c’est comme ça, c’est la vie.


  • #2355832
    le 03/01/2020 par Aiguiseur de guillotines
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    John Lee Hooker en parlait tres bien dés les annees 60’

    https://m.youtube.com/watch?v=k9NRp...

    "Mini skirts and tight dresses
    You know they’re so tight they can hardly wiggle
    Hah, and big legs too you know
    Everywhere I go, there’s a mini skirt there
    Everywhere I go, there’s a mini skirt there
    Tight skirts, tight skirts, everywhere
    Oh yeah
    I go walkin’ in the park, there’s a mini skirt there
    I go walkin’ in the park, there’s a mini skirt there
    Mini skirt, tight skirts, everywhere
    Yeah yeah mini skirt ! mini skirt ! way up above the knee !
    Way up, above the knee, yeah yeah, yeah yeah, above
    I go to strollin’ in the park, I see mini skirts out there
    I go out in the park, I see mini skirts out there
    Mini skirts,… "


  • #2356521
    le 04/01/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Misère sexuelle en 2020 : mythe ou réalité ?

    les personnes corrompues
    attirent les personnes corrompues

    le négatif produit du négatif

    de quoi tu viens te plaindre ?

    c’est de la ramasse,
    c’est tout...

    Bring Me The Head Of Alfredo Garcia
    Sam Peckinpah
    le plus grand


  • #2356872

    C’est pas un tel champs lexical et référentiel qui va les aider à choper.


Commentaires suivants