Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mon livre sur la commode, épisode 2 : Les Méfaits des intellectuels, d’Édouard Berth

Pierre de Brague vient poser les livres des éditions Kontre Kulture sur la commode de la pensée unique. Les professionnels de l’animation culturelle n’ont qu’à bien se tenir.

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Personnellement je trouve que c’est très compliqué à lire.

     

    • Compliqué ? Je n´ai pas trouvé. J´ai d´ailleurs fait tout dans le désordre, s´il y en a un, ordre. Berth ca se lit comme du petit lait, une fois comprise l´idée que la primauté des intellectuels a partir du XIX est simplement une justification de la violence bourgeoise. Magnifique passage, chapitre II je crois quand il souligne qu´Homere se mettait toujours en retrait de son héros Ulysse, que la nouveauté de la modernité était la primeur de l´esbrouffe, du langage habillant des concepts, alors que face a la force physique, on peut difficilement faire le malin.

      Bref, je suis passé ensuite a Sorel plus ardu a mon sens, plus long a lire, peut-etre plus riche aussi, justement la différence, le passage de la violence pas idéale en soit, a la ruse et toute son horreur, puis Proudhon, la on passe au pavé de 1000 pages, pas super dur, mais faut suivre.
      Je pense que la est le sens des présentations, du brillant Pierre de Brague, qui est vraiment un salaud de réac fascho, qui va de lectures abordables a des choses plus complexes j´imagine ensuite, commenter Kadhadi, Berth, ne pas répudier Maurras. De la psychiatrie réactionnaire ce Pierre de Brague.

      Salutaire de voir des gens moins jeune comme Alain de Benoist le grand-pere, le pere Alain, ou tres jeune comme Pierre de ou Boris le Lay, des gens qui ne se serait surement jamais parlé, dans une RÉ-PU-BLI-QUE mon amour, vraiment républicaine, mais qui arrive tous a la conclusion qu´il y a un truc qui cloche au royaume du fromage.


    • Laurent : Voilà qui est dit ! :)


    • Sur un portable, effectivement.
      Mais n’y a-t-il pas autre chose à relever de cette vidéo ?
      Moi, j’aimerais remercier Pierre de Brague pour son travail et son implication dans la noble cause dissidente.
      On peut prédire à ce gendre idéal -dans un monde idéal- un rôle à jouer en vue dans le paysage intellectuel français des marges.


  • Merci E&R pour la présentation de ce livre. Merci aussi pour la vidéo. Quelqu’un peut-il me dire de quel film est extrait la fin de la vidéo ? (avec Jean Gabin). J’aimerai bien voir ce film.

     

  • Du très très bon.

    Y’a que KontreKulture qui fait ça, n’en déplaise au dentiste haineux et aux anti-soral patentés.


  • Pas mal l’extrait à la fin... c’est pas dans les comédies françaises actuelles qu’on risque de voir ce genre de parti pris, çà serait discriminer les types du fisc.
    Sinon, ils ont de beaux blousons chez Emmaus, on le dit pas assez !


  • Très intéressant... mais l’intro est un peu trop longue.


  • Super comme d’habitude. Le ton un peu monotone de Pierre est habilement soutenu par les incrustations vidéos, c’est très bien fait !


  • Super le montage de la vidéo les gars, bravo, du bon boulot.
    Dans le style méfaits des intellectuels je pense au titre du dernier bouquin d’Onfray qui est, à lui tout seul, une synthèse :

    «  Cosmos, vers une sagesse sans morale  »

    Là je me suis dis : jusqu’où va-t-on descendre ? ;-)

     

    • Si la morale est définie comme l’ensemble des règles à respecter pour avoir un comportement qui est jugé bon par la société, la société ayant à ce point changé, alors je ne veux pas non plus de ses prescriptions imbéciles.
      L’appel à une sagesse sans morale d’Onfray s’inscrit dans une pensée épicurienne traditionnelle : il vaut mieux apprendre à se connaître soi-même, dans son corps et dans ses humeurs afin de savoir quel sera le mode de vie qui nous conviendra le mieux.
      Très loin justement des injonctions au mercantilisme bourgeois ou à la moraline gauchiste. Comme à tous ceux à qui on donne un micro, Onfray parle parfois un peu à tort et à travers à la TV, certes... Mais allez au moins écouter ses conférences de l’Université de Caen. C’est un homme intelligent, plutôt courageux, qui a choisi d’implanter des actions concrètes dans son terroir natal, la Normandie...
      Je suis en désaccord avec Monsieur de Brague quand il classe Onfray avec la brochettes des prêcheurs-culpabilisateurs habituels.


    • J’ai écouté l’homme et n’adhère en rien à sa vision de la vie. Une sagesse sans morale ?
      Je vous invite à lire l’amour de la sagesse éternelle de Saint Louis Marie Grignon de Montfort qui est un condensé de la vraie sagesse. Pas celle que monsieur le philosophe Onfray nous vend, celle d’Epicure (et la luxure) justement va avec la sagesse de ce monde. Or nous ne sommes pas de ce monde, le fait que nous pourrirons tous au fond d’un tombe un jour nous le rappelle en permanence.
      La sagesse éternelle incarnée, Jésus Christ, nous l’a rappelé à maintes reprises. Le catholique a trois ennemis déclaré ici bas : le monde, la chair et le démon. La sagesse relative que nous vend Onfray n’est en rien sage, elle est profondément diabolique, empreinte d’hédonisme et de nihilisme, bref tout ce que je conchie profondément.
      Si être sage c’est de répondre favorablement à ses pulsions de chair, à les contenter comme le fait l’épicurien, alors les pédocriminels qui répondent à ce type de pulsions ne font rien de mal lorsqu’ils ravagent psychologiquement des enfants à vie. Après tout eux aussi profitent de la vie.
      Onfray est un imposteur comme la majorité de ceux qui se vautrent sur les plateaux de télévision publiques, tout soucieux qu’ils sont de leur image mondaine et de leur influence mondaine. Je ne parle pas ici des réseaux maçonniques qui pourrissent tous les merdias et qui ont comme maître absolu le démon lui même (Lux ferre le porteur d’excréments)
      Comme dit souvent un certain Jean-François dans les commentaires.
      Vive la France Catholique Libre.
      Race d’Aiglons, Jamais Vassal !!!


    • Hydro,

      À vous lire, il est évident que nous n’avez apparemment pas lu ou écouté Onfray autrement qu’à la télévision (je disais justement que ce n’était pas là qu’il est intéressant). Il faut au moins écouter ses séries de conférences, et particulièrement celle sur les pré-socratiques. Cela vous éclairerait sur ce qu’est l’épicurisme. Le salmigondis habituel sur Épicure, la luxure et la recherche effrénée du plaisir est une vision erronée, favorisée par des personnes comme Horace et a qui été reprise plus tard (non sans malignité) par l’Église catholique, qui rejetait le matérialisme de cette philosophie. L’épicurisme professe simplement que pour éviter la souffrance il faut éviter les sources de plaisir qui ne sont ni naturelles ni nécessaires (je crois que cela répond à vos commentaires sur le satanisme, la pédophilie et autres joyeusetés).

      Merci pour votre proposition, je vais aller lire Saint Louis Marie Grignon de Montfort (ça me fera des souvenirs, j’ai été 5 ans dans une école des frères de Saint-Gabriel).

      Je crois aujourd’hui qu’il faut savoir s’inspirer des meilleurs esprits de l’humanité, quelle que soit sa chapelle, et sans pour autant renier cette dernière. L’église catholique elle-même s’est inspirée de la pensée grecque (pas forcément à sa meilleure source quand on pense au platonisme). Pour ma part, je ne crois pas en dieu et je trouve pourtant que le Christ est une inspiration au quotidien...

      Bien à vous,

      PS : attention tout de même à vos cris de rassemblement : "Race d’aiglons !" Car au-dessus de l’aiglon, c’est le soleil...


  • Pierre est encore plus beau avec un collier de barbe !
    Sinon, excellente vidéo ! A quand l’épisode 3 ? :)


  • C’est pas un extrait de Pépé le Moko ? ... Cercle Proudhon toujours des excellentes analyses. Merci pour cette vidéo .


  • Tout simplement excellent ! Grâce aux citations, je me suis mi à relire ce livre, qui n’est pas évident lors de la première lecture.

    Après le Livret Vert, une autre pochette verte pour ce nouvel épisode éducatif et ludique : « toute ressemblance avec Stephane Bern est purement fortuite. » Très fort Pierre ! Merci !


  • Une fois encore, une belle pépite "made in" Kontre Kulture !!!
    Du beau boulot qui fait naitre l’élan vers des ouvrages dont on ne soupçonnerait pas d’emblée la valeur et l’intérêt.
    Merci à toute l’équipe et à Pierre de Brague.
    Salutations fraternelles.


  • Excellent. bravo pour la vidéo .
    Dès que j’aurais une vingtaine d’euros devant moi ,je m’achète le livre.


  • Un grand BRAVO ! Très bien fait, de bons extraits, une analyse concise et riche. Tout ce qu’il faut. Une production ambitieuse et de très bon niveau, sans artifice.

    Petits conseils : améliorer un peu la qualité de la voix de Pierre, il a une voix spéciale, elle fait un peu sourde. Peut-être faut-il passer au micro-perche et lui demander de parler un peu plus fort.
    Attention également au volume de la musique, un peu fort lors de la lecture des citations.

    Ce n’est que du détail bien sûr, l’émission est excellent sur le fond comme sur la forme.
    Evidemment, c’est E&R et Kontre Kulture. L’avant-garde, c’est nous !


  • Livre culte à lire absolument, un régal à chaque page. Et surtout, tout est encore bon 101 ans après (1914-2015)


  • Tout le monde est là à dire "il faudrait un Poutine ou un Chavez français"...un Gabin suffirait !


  • C’était super, bravo ! Il n’y a vraiment que sur E&R qu’on voit un tel travail de qualité !!
    Les autres sont loiiiiin derrière.
    Le montage est vraiment extra, et vient relever la voix un peu monocorde de Pierre. Mais comme il est charmant, intelligent, et bien sapé (merci Emmaüs !) on lui pardonnera tout sans AUCUN problème !


  • Toujours très agréable à regarder !


  • Cette vidéo est très intéressante comme la précédente ! J’ai lu Les Cahiers du Cercle Proudhon composé des cahiers du cercle proudhon + le mémoire de Pierre, il faut lire ce livre qui malgré la date de publication donne une analyse qu’on peut transposer à notre époque tellement tout est valide dans la critique de la bourgeoisie.

     

  • Aériennes, c’est vrai, ces citations de Berth...
    En fait, il prêche !


  • Merci encore à E&R, et pour cette brillante présentation, enfin de la vraie culture, ça donne de l’espoir tant d’intelligence !


  • C’est bien.
    Le discours officieux qui donne à penser sur le discours officiel...


  • Personnellement, je suis très friand de l’air nonchalant de Pierre de Brague dans ses vidéos. Cela produit un certain décalage entre le ton et le propos qui n’est pas sans rappeler Desproges.


  • Ces extraits sont merveilleux. Bravo pour la post prod !

    Je n’ai pas lu ce livre - je sais j’ai tort. Mais j’ai tellement de choses à lire....


  • Très belle vidéo. On sent le professionnalisme du choix de la musique d’introduction jusqu’au choix et l’incrustation des vidéos. De nos jours tous les bloggers ont leur "introduction" en flash avec traits qui bougent dans tous les sens et musique prétentieuse (mention spéciale à OUmma.com... Il faut vraiment qu’ils fassent quelque chose ; c’est insupportable leur truc) ; là on voit tout de suite que c’est le niveau au dessus.

    Le sujet est très bon, bien amené par un excellent M. de Brague dont nous savons tous qu’il sait de quoi il parle. Je me différencierai de lui sur le style de Berth... Je le trouve très lourd personnellement, pas vraiment percutant. On est loin des stylistes nerveux comme Céline, Nietzsche, Bloy, Vallès ou Saint Just.

    Sur M. de Brague, il faut qu’il articule plus et tout sera parfait.

    C’est bête à dire mais on ne combattra jamais mieux le système qu’en utilisant ses propres armes. Une telle vidéo marche mieux auprès de mon entourage non "dissident" qu’une conférence absconse avec bruits d’ambulance et sonneries de téléphone portable.


  • Quel plaisir de retrouver "mon livre sur la commode" avec une qualité indiscutable et en progression. Vivement la troisième édition !


  • Edouard Berth confondait la démocratie avec son antithèse, la république, et Pierre de Brague fait la même erreur. Il va pourtant sans dire que si la France avait été une démocratie au XIXe siècle et au début du XXe siècle, la bourgeoisie n’aurait pas pu opprimer le peuple comme elle l’a fait.

    Ensuite, pour mettre fin à la dictature de la bourgeoisie et de ses pseudo-intellectuels il suffit de socialiser tout le PIB, comme le préconise le Réseau Salariat. Actuellement, ces parasites de producteurs et créditeurs lucratifs s’accaparent de 40 % du PIB. Ce vol a enregistré une augmentation de 10 % en 30 ans.


  • En fait, je viens de regarder l’épisode 1, après la 2, merci pour avoir eu l’ heureuse initiative d’une telle émission, j’attendrai avec impatience la prochaine, car c’est tout bonnement génial : histoire, politique, philo, littérature, humour un condensé d’intelligence et de recharge des neurones, bravo !


  • Pierre au top, comme toujours !!


  • Merci A Pierre, pour le dernier "livre sur la commode". Brillant et drole. Le programme scolaire c’est toi qui devrait le faire,, et jolie collections de blousons,,a la prochaine,


  • Pas mal, pas mal... Je reprocherai quand même un petit peu à Pierre d’avoir des analyses, en matière de lecture de classes, qui sentent un peu le formol. Quid des classes moyennes (en réalité "couches moyennes") qui sont aujourd’hui le corps majoritaire (les ouvriers sont 20% environ). Une analyse qui ne prend pas en compte le fait majoritaire et reste sur un schéma issue du XIXème ne peu pas être très opérante.
    Je le dis sans aucune mesquinerie, avec bienveillance. Je conseille à Pierre, s’il ne l’a pas déjà fait, de lire La Bête Sauvage de M. Clouscard pour une actualisation nécessaire sur ces questions.

    Amicalement,


  • Pierre de Brague est vraiment quelqu’un ! J’adore l’ambiance et cet homme a une vrai personnalité, je vous conseille à tous l’émission de Meta TV où il était invité ! Tout cela est vraiment riche, c’est incroyable le nombre de talent qu’ER a déniché, cela fait énormément de bien à l’intelligence et à notre société !

    Merci Pierre de Brague, j’espère que ces vidéos continueront !

    Concernant les Méfaits des intellectuels je l’ai lu en 3 jours (nuits compris), c’est une merveille, cela broie le cœur de constater la différence entre ces écrivains du début du 20ème siècle (Berth, Bonnard....) avec nos écrivains contemporains !

    Ce livre est une bombe, je vous conseille également les Modérés d’Abel Bonnard qui est tout aussi fracassant !


  • Magnifique reportage le cercle Proudhon sa vole trés haut j’ai déja lu la pornographie de Proudhon qui est un chef d’œuvre au fait quelqu’un connait le nom de la piste de musique classique de 6min18 a 9min09 ces vraiment une musique magnifique rien a voir avec ce qu’on nous fessait écouter en classe de ZEP au collège je comprend pourquoi la musique classique est tellement ostracisé.

     

  • Afficher les commentaires suivants