Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Monnaie et pouvoir : entretien avec Lucien Cerise, Iurie Roşca et Valérie Bugault

Lucien Cerise, Valérie Bugault et Iurie Roşca étaient les invités du Libre journal de la plus grande France du 10 février 2018 présenté par Anne-Laure Maleyre sur Radio Courtoisie. Thèmes : la monnaie européenne ; la monnaie, outil d’échanges et fondement du pouvoir ; perspectives pour une nouvelle dissidence occidentale.

 

 

Retrouvez Lucien Cerise chez Kontre Kulture :

Lire également :

Retrouvez les intervenants sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci à ER d’avoir diffusé cette émission et à tous ses participants, de grande qualité intellectuelle.

    C’est vital de comprendre qui sont nos véritables ennemis, ainsi on peut mieux combattre les causes du système totalitaire qui nous oppresse et se défendre de façon adéquate.


  • Excellente entrevue.
    J’ai l’impression que le livre de Velérie Bugault devraient retenir l’attention de Kontre Kulture.


  • C’est le libre échange qui est à l’heure actuelle le système qui protège le mieux les nations ( voyez la Suisse, la Core du sud ou le Japon...) et c’est le protectionnisme qui fait le jeu du mondialisme. Vu comme ça, l’election De Trump ne serait pas dirigée contre le mondialisme mais, au contraire, servirait sa cause. La fermeture des frontières mènerait mécaniquement à l’introduction d’une monnaie mondiale...

     

    • Désolé mais ce que tu as écrit est du n’importe quoi jeté à la va-vite pour embrouiller tout le monde. C’est du burger king : indigeste et mauvais pour la santé.
      Libre échange : à notre époque, t’as pas le droit de construire un moulin. Il n’y a aucune liberté de production. Il n’y a aucune liberté de circuler ou de stationner (péage, taxe carbone, pv de stationnement). Il n’y a donc pas de "libre quoique ce soit". Ton commentaire péremptoire, faux et malsain : sors de ce forum, attaloche.
      Si t’as pas fait exprès de dire n’importe quoi en si peu de lignes, écoute l’émission. Valérie Bugault y explique que la banque a pris le pouvoir monétaire et financier. Sauf à être idiot, on comprend qu’on ne peut être libre si on est obligé de demander son argent de poche aux rotschilds.

      Autre : Valérie Bugault remet en question la séparation des pouvoirs politiques qui, à l’origine, devait se contrôler les uns les autres et aboutit dans les faits à l’absence de pouvoirs. Eh oui, puisque Pierre ne peut pas contrôler Paul par respect de la séparation des pouvoirs, aucun pouvoir n’est contrôlé.
      J’ai trouvé ce point très intéressant ; il est bien détaillé dans l’entretien. Pour ma part, l’absence de rétro contrôle ou de boucle de contrôle est le signe que l’on est gouverné par des fous. Le rétro contrôle est indispenbsable pour qu’un système fonctionne correctement. il consiste à comparer la réponse obtenue avec l’objectif fixé et corriger le tir pour éviter des catastrophes : merci l’évidence. Exemple : objectif : l’économie doit assurer la prospérité des français. Résultat observé : les français s’appauvrissent et sont génocidés. Si un rétro contrôle existait, tous ceux qui ont pris part à l’économie rotschildienne seraient amenés devant les tribunaux populaires. Est-ce que le député mathématicien Villani peut contrer la logique élémentaire et remettre en question le rétrocontrôle qui est utilisé dans tous les systèmes productifs efficaces (naturels ou créés par l’homme) ? La vérification de la cohérence n’est elle pas essentielle en mathématiques ? Y a-t-il un con qui voudrait ne jamais vérifier ce qu’il fait, ne jamais corriger les écarts entre le résultat escompté et le résultat obtenu ? Oui, je sais, il y a atalloche et micron mais ce sont des shadocks en version orangina rouge ("pourquoi ils sont méchants ? Parce que !"). Pour les gens sensés (même pas intelligents), vérifier que ce que l’on fait est conforme à ce que l’on voulait et corriger le tir, le cas échéant, est la base


    • À Coyoterévolte...
      je parlais au niveau macroéconomique, et non microéconomie...
      Et je maintiens qu’à l’heure où nous parlons , le livre-échangé , tel que pratiqué, est un frein au mondialisme car l’absence relative de barrières douanières favorise les nations dont le commerce est basé sur l’export ( Pays-Bas, Luxembourg, suisse, Allemagne, Corée du Sud, Japon...)des nations en bonne santé et qui n’ont pas le couteau sous la gorge, et peuvent donc dire non aux financiers internationaux...
      Paradoxalement, c’est le protectionnisme frileux qui fait le jeu du mondialisme car devant systématiquement faire appel aux bailleurs de fonds internationaux pour équilibrer leurs budgets.....
      Ainsi il ne faut pas confondre libre-échange et mondialisme. Et le dit mondialisme s’appuie sur le protectionnisme pour avancer. C’est ainsi qu’il faut comprendre l’élection de Trump et sa volonté affichée de remettre des barrières douanières ; il agit ainsi selon les autorités mondialistes qui cherchent à mettre en place une monnaie mondiale. Sans retour du protectionnisme, pas de monnaie mondiale..