Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mort de Clément Méric : gauche et droite extrêmes s’opposent pour le plus grand plaisir des dominants

On ne va pas le répéter ad vitam aeternam : Clément Méric n’a pas été « battu à mort par un militant d’extrême droite », comme le clame France Info, la radio qui n’a pas peur des fake news, mais lui et ses amis antifas ont été « chercher » des militants identitaires (skinheads) qui ne désiraient pas la bagarre. Les faits sont connus. Et s’il y a eu désinformation, c’est bien parce que l’extrême gauche, et par extension tout le Système, se cherchait un martyr. Un martyr pour crucifier le « fascisme » français, personnifié par le prolétaire Esteban Morillo. Après une série de provocations, les coups sont partis, et le plus fragile est tombé.

« Un militant d’extrême-gauche interpelle d’abord les nationalistes, qui se trouvent dans la salle de vente, en leur disant, de son propre aveu : “Alors les nazis, on fait ses courses ?”. Selon les nationalistes, le groupe d’antifascistes aurait alors continué à les provoquer, menaçant de les “attendre en bas”, tandis qu’eux-mêmes auraient demandé aux antifascistes de les laisser faire leurs courses. » (Wikipédia)

Cinq ans après les faits, qui sont tout sauf un assassinat, « juste » une bagarre inutile qui a mal tourné, les militants d’extrême gauche rendent hommage à leur guerrier mort au champ d’honneur. Clément Méric est mort sur un trottoir le 5 juin 2013. Cependant, sa qualité de militant antifasciste (où a-t-on vu du fascisme en France ?) ne fait pas de cette mort accidentelle un crime fasciste. C’est pourtant ce raccourci que toute la presse mainstream a emprunté pour sauter à la gorge d’un mouvement, Troisième Voie (et les JNR), qui ne concernait que quelques dizaines de bras, il est vrai plutôt gros.

« Interrogé sur les incidents avec l’extrême gauche, Serge Ayoub botte en touche. "Les antifas, c’est quoi ? En Île-de-France, c’est 25 personnes sur 10 millions d’habitants. C’est rien du tout", dit-il. » (L’Express)

Le mouvement a été dissout, mais apparemment, la menace fasciste est restée. Il est vrai qu’elle arrange tellement de gens, surtout ceux qui exercent un véritable fascisme, c’est-à-dire une dictature, derrière leur masque démocratique.

« “Cinq ans après la mort de Clément, ça laisse un goût amer dans la bouche, d’autant qu’au même moment, le gouvernement laisse l’extrême droite attaquer ou provoquer en toute impunité”, affirme à l’AFP Agathe, membre du Collectif Clément Méric. » (L’Express)

JPEG - 136.1 ko
On se trompe de cible en chantant

 

C’est une gauche en décomposition, dont la branche radicale cherche à casser du flic – ce dont le pouvoir profond se fout, et profite même –, qui se retrouve dans la rue et dans un combat perdu d’avance, contre celui qui incarne la Banque et les lobbies. Des lobbies qui contrôlent justement l’extrême gauche, qui est donc totalement neutralisée.

De fait, l’extrême droite l’est aussi, puisque le FN a changé de nom et d’orientation de son combat : auparavant, elle visait le pouvoir profond, du moins les lobbies qui le composent, tandis qu’aujourd’hui, elle s’en prend aux prolétaires immigrés. Moins de risques, plus de place dans les médias !

Extrême gauche et extrême droite s’entendent donc très bien pour viser de fausses cibles et épargner le pouvoir profond, la vraie Décision, celle qui donne l’argent ou les coups, qui fait du bien ou du mal. Après, il ne reste plus que le théâtre, celui de la rue, où l’on croit se battre pour la liberté alors qu’on a la chaîne oligarchique aux pieds, où l’on croit se battre pour l’égalité alors qu’on assiste, entre extrême droite et extrême gauche, à un combat de perdants, un combat de chiens sur lesquels les dominants, les Maîtres, parient en s’amusant.

Bande de naïfs, tous manipulés ! Tous fourrés profond par le pouvoir profond qui compte les morts et les blessés ! Clément Méric est mort bêtement, pour rien, sinon pour avoir cru qu’il était, l’innocent, du bon côté. Or il n’y a pas de « bon côté » en bas. Le bon côté est en haut.
La seule bonne chose à faire, c’est que les radicaux de tout poil, dont le sens du combat est noble, se donnent la main au lieu de se donner des coups, et lèvent leur regard commun vers les vrais bénéficiaires de cette petite guerre civile sur laquelle les médias versent de l’huile.

La réconciliation, c’est ça. C’est aussi l’intelligence. Ensuite, la véritable action peut commencer.

Comprendre la manipulation politique profonde
avec Kontre Kulture

 

L’affaire Méric, sur E&R :

 

Une fausse opposition contrôlée par le pouvoir, voir sur E&R :

 

Plus nécessaire que jamais, militer pour la réconciliation nationale avec Dieudonné et Alain Soral :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Tendre la main aux antifas ? Ils prennent le bras, le dos, la tête, vous collent au poteau. Ils embarquent le gosse qui vous tient l’autre main, giflent ou tuent la dame à vos côtés. C’était comme ça en 45, il me semble.
    Se réconcilier sur quoi ? Ils sont bêtes, ne raisonnent jamais.
    Que le pouvoir change de mains, c’est tout ce qu’on peut souhaiter. Alors ils se comporteront en moutons dociles, aussi dociles qu’aujourd’hui mais au fond de la bergerie. On n’entendra plus leurs stridentes bêlades.
    Voilà tout le bien qu’on peut leur souhaiter. Ils ne sont pas très nombreux, en effet, fatiguent la jeunesse, mais on n’entend qu’eux.

     

    Répondre à ce message

  • L’intelligence, c’est beaucoup trop pour certains.

     

    Répondre à ce message

  • "Que les radicaux de tous bords se donnent la main. " C’est effectivement la seule bonne chose à faire. Merci pour cet article dans la "droite" ligne d’ER.

     

    Répondre à ce message


  • La réconciliation, c’est ça. C’est aussi l’intelligence. Ensuite, la véritable action peut commencer.




    mais lui et ses amis antifas ont été « chercher » des militants identitaires (skinheads) qui ne désiraient pas la bagarre. Les faits sont connus. Et s’il y a eu désinformation, c’est bien parce que l’extrême gauche, et par extension tout le Système, se cherchait un martyr.



    @4:44 secondes...
    https://m.youtube.com/watch?v=aHdWy...
    Il est là, le problème : il faut trancher le noeud gordien... les extrêmes interprètent les choses selon leur point de vue... Les uns disent : "c’est eux qui ont commencés..." les autres disent pareil...

    Nous avons là deux groupes qui pensent que la violence peut être utilisée et de fanfaronnades en fanfaronnades, ils créent des noeuds inextricables et finalement ils ont recours à cette violence...

    Ce que je dis tjrs à un jeune, c’est de fuire la merde... fuire sa propre merde et encore plus celle du groupe... Plusieurs cerveaux sous testostérone de post-ados, c’est pas forcément une addition d’intelligence mais une soustraction...

    C’est puéril de tjrs rejetter le problème sur les autres... c’est la jeunesse dans son ensemble (peut-être à cause de la disparition du père ?) qui est dans une mise en scène de la virilité... Soral l’a dit, tout le monde le dit, les lecteurs le savent, il y a le sport pour ça.

    Oui, nous savons que les anti-fa avaient fait des recherches sur les skinheads parisiens et qu’ils sont des deux groupes, ceux de nos jours le plus clairement dans une démarche de faire le coup de poing... Et l’extrême gauche doit effectivement en prendre bien note.

    Autant que ce soit un exemple que la violence amene la violence et ruine la vie de tous... Quel gâchis : les uns et les autres voulaient se frapper... mettre des coups et en recevoir est d’une enfantine facilité... c’est en assumer les conséquences qui est bien plus dur.

    Ps : si un chien te demande de venir lui renifler le cul... autant décliner... car on n’est pas des klébards... C’est comme ça qu’il faut voir les choses... s’élèver au-dessus de ce genre de merde...

     

    Répondre à ce message

  • Excellent article !!! Ça me rappelle le fait que nos "Services" infiltrent beaucoup d’associations et de manifestations. En effet, j’ai constaté sur les images du "défilé" du 11 janvier 2015 un immense drapeau de l’ASL au milieu de la foule ; même scène lors d’une manifestation à Nice pour la Palestine (en plus de brandir le drapeau terroriste syrien, ils avaient le drapeau palestinien à l’envers, soit le vert en haut...tout est dit !) et aussi à Besançon où des assos pseudos laïcs pour la Palestine, toujours avec drapeaux de l’ASL, donnent des prospectus expliquant que Bachar Al-Assad massacre les Palestiniens à Yarmouk, ce qui montre leur ignorance du combat du FPLP, FDPLP ou de l’OLP (on sait que les Israëliens se sont servis de l’islamisme radical contre ces partis laïcs, les palestiniens n’étant pas tous musulmans). Mais aussi lors de la manifestation du 1er mai 2018 à Paris avec les Black blocks qui joignent les drapeaux palestinien, irlandais, communiste et ASL (ils ont vraiment rien compris !). Tout cela montre une volonté de manipulation des associations pour canaliser la grogne des gens vers certains objectifs en lien avec les Frères Musulmans de l’ASL et les services secrets occidentaux...les gens doivent s’informer et réfléchir, ou aller sur ER pour comprendre la manipulation !

     

    Répondre à ce message

  • Cette histoire ne s’arrêtera jamais, c’est de la vulgaire récupération politique.
    Quand on mesure 1,60 mètre, qu’on pèse 50 kg et qu’on sort d’une leucémie, on ne se lance pas dans l’agression physique.
    Pas un seul de ses « amis » ne semble lui avoir dit, « laisse tomber Clement, tu seras plus utile en écrivant des tracts, tu peux nous soutenir d’une autre manière, par les compétences intellectuelles inhérentes à ton niveau d’études ».
    Mais non.
    Qui a tué qui ?
    Comme dit Dieudo : j’ai ma petite idée.
    Honte à eux, et paix à son âme.

     

    Répondre à ce message

  • Que les antifas cessent d’ètre anti et je m’entendrai à merveille avec eux.

     

    Répondre à ce message

  • Meric n’était pas un innocent, pas plus que les autres antifas. Mais un kollabo intéressé.
    Et le FN ne s’en prend pas aux " prolétaires immigrés ". Pourquoi ce terme de " prolétaire " d’ailleurs, qui relève de la propagande marxiste utilisée par le Système pour justifier la submersion migratoire ?

     

    Répondre à ce message

  • #1979573

    "Il n y a pas de "bon côté" en bas. Le bon côté est en haut"
    Tout est dit ! Et parfaitement dit !
    Malheureusement, pour en avoir côtoyé quelques-uns dans ma jeunesse, les antifas sont les êtres les plus abrutis que j ai eu l occasion d observer sur cette terre ! Disons que c est le groupe des plus lobotomisés.
    Bref, y a du boulot !

     

    Répondre à ce message

  • Front national extreme droite ce vieux sketch , c est un putain de parti communiste, partie le plus gay friendly de France, il fallait voir les manoeuvre pendant la manif pour tous au sein du parti , pareil sur le fait que les français seront extra européen majoritairement dans moins de 30 ans au FN c ets pas un problème si ils sont "patriotes" ayant conserver la religion et les coutumes traditions de leurs ancêtres , le fn c est les plus gros gauchiste de France , Macron sur qu en interne dans le privé il est bien moins cosmopolite que marine le pen c est même une certitude, lui danser sur magic systeme ça doit le faire gerber.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents