Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tristan Harris, ex-Google devenu lanceur d’alerte : Facebook est le confesseur du monde

« Ancien ingénieur de Google, Tristan Harris dénonce les pratiques de son ancien employeur et des grands groupes de la Silicon Valley. Il exhorte les chefs d’États et citoyens à exercer un contre-pouvoir contre leur influence nocive. »

Ainsi commence l’article (payant) du Figaro du 31 mai 2018. Tristan Harris n’est pas vraiment un révolutionnaire, mais il connaît le fonctionnement du Moloch Google et après avoir servi les grandes entreprises, il s’adresse aux gens. Et les prévient du changement de comportement induit par la puissance des réseaux sociaux.

« Ces entreprises sont devenues les acteurs les plus puissants au monde, plus que les États. Nous sommes 2 milliards à être sur Facebook, soit davantage de fidèles qu’en compte le christianisme. 1,5 milliard sur YouTube chaque mois, soit plus de fidèles qu’en compte l’Islam. Et à partir du moment où nous éteignons l’alarme de nos smartphones – que nous consultons en moyenne 150 fois par jour – nos pensées vont être perturbées par des pensées que nous n’avons pas choisies, mais que les entreprises technologiques nous soumettent. En ouvrant Instagram, on observe que ses amis se sont amusés sans vous. Cette idée ne vous serait jamais venue sans qu’un acteur des technologies ne l’ait faite advenir. »

Selon lui, consulter son mobile en permanence en étant branché du matin au soir sur un des principaux réseaux sociaux n’est pas anodin : il y a altération de la réalité et altération de la pensée du récepteur. Il y a forcément manipulation et composition d’un comportement mondial, d’une pensée mondiale, une mondialisation de l’individu qui opère de manière sournoise.

« Les réseaux sociaux finissent par construire une réalité sociale alternative. Cela pose des problèmes de santé publique, notamment chez les plus jeunes qui sont sans cesse soumis à des images de leurs amis montrés sous leur meilleur jour et ont une vision déformée de la normalité. Cela pose aussi des problèmes de polarisation : les réseaux sociaux ont tendance à mettre en avant les comportements extrêmes, ce qui pose un troisième problème, cette fois-ci démocratique, car cela influence l’opinion. La question relève enfin de l’antitrust : ces entreprises ont un pouvoir inégalable avec toutes les données qu’elles manipulent chaque jour. »

Ce pouvoir n’est pas clairement défini : les GAFA complotent-elles contre l’individu ou contre l’État ? Quel est leur objectif et surtout, ont-elles un objectif, à part celui d’engranger le plus possible de clients, de données personnelles et en conséquence, de publicités ? C’est justement la question que pose Le Figaro : « Les concepteurs de ces technologies sont-ils conscients d’exercer un tel pouvoir ? »

« Non ! Il y a beaucoup de personnes qui ont une conscience dans la Silicon Valley et s’inquiètent des conséquences de leur travail. Mais si on y réfléchit bien, quand on a entre 20 et 30 ans, qu’on est un jeune ingénieur qui n’a jamais rien fait d’autre que coder et qu’on débarque chez Google, on pense avant tout à toutes les choses incroyables que l’on peut réaliser avec son travail. Pas aux instabilités géopolitiques que ces outils peuvent permettre de créer. Les employés de ces grandes entreprises ne réalisent pas leur pouvoir. »

Les employés de Facebook sont-ils responsables ? Quand on voit Mark Zuckerberg faire la tournée des grandes organisations européennes et jouer au pénitent qui s’excuse encore plus que Guiiaume Pépy (SNCF), on se demande s’il ne se fout pas de notre gueule.

« Ils ne disent pas à leurs ingénieurs de concevoir des outils de manipulation des esprits mais des outils pour “augmenter l’engagement sur de la publicité ciblée”, car aucun ne voudrait travailler pour eux sinon. Pour reprendre l’écrivain Upton Sinclair, vous ne pouvez pas demander à des gens de se poser des questions quand leur salaire dépend du fait de ne pas se les poser. Et les employés de Facebook sont payés très cher pour ne pas se poser de questions. »

Pour Tristan Harris, même ceux qui se croient intelligents ou non influençables sont l’objet de ces publicités ciblées qui détectent nos pensées les plus profondes, grâce à toutes les traces que nous laissons sur les autoroutes de l’information ou les chemins pseudo privés des réseaux sociaux.

« Les gens n’ont pas conscience de l’ampleur de ce que l’on peut déjà faire avec de la publicité ciblée. Il est facile de se dire que nous sommes informés ou éduqués, et que cela ne nous arrive pas à nous, plus malins que les autres. Je veux éveiller les consciences là-dessus : absolument tout le monde, sans exception, est influencé par des ressorts qu’il ne voit pas. Exactement comme dans les tours de magie.
[...]
Il y a beaucoup de “dark patterns” (des design douteux) dans les technologies, c’est-à-dire des ficelles invisibles qui nous agitent comme des marionnettes. »

Avant le débat sur les dérives de Facebook et des GAFA, une phrase de Tristan Harris qui résume tout :

« Facebook est comme un prêtre qui écouterait les confessions de 2 milliards d’individus, sauf que la plupart n’ont pas conscience d’être à confesse. »

Vers la fin de Facebook ? Voir sur E&R :

 

Oligarchie, surveillance et contrôle,
à lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Autre type de mouchards
    Les cartes de fidélité qui enregistrent quels ont été vos achats RT donc qui peut faire un profil de votre consommation très précise.
    .et il NY a pas que cela comme dit dans beaucoup de commentaires, les vendeurs ont toujours voulu des infos sur les acheteurs et a vrai dire ça fait parti de la théorie microéconomique libérale.
    En effet en connaissant le comportement des conso on peut adapter son prix de manière optimale etc.
    Le problème c’est que le consommateur lui na pas toutes les infos concernant les produits.

    A quand un site internet qui divulgue aux consommateurs lorigine des produits de a a z leur fabrication le coût environnemental social etc etc ?

     

    Répondre à ce message

  • Ce ne sont pas des réseaux sociaux, mais des fléaux sociaux

     

    Répondre à ce message

    • Le pdg de FB est du coté du parti Hilary Clinton, La mafia national. Pareil pour Bill Gates qui est le copain de Mark et qui se moque bien de Trump sur sa page FB de maniere interposé. C’est un message clair que Trump donne aux agents secrets cia nsa fbi. Vous utilisez les données perso des citoyens pour les retourner contre eux. Et vous vendez aussi les données perso a d autre entreprises. qui sont ensuite utilisé a des fins commerciales et politiques. Facebouc est l oeil qui voit tout les oreilles qui entendent tout. C’est pitoyable de lire sur certains profils ce que les racontent sur leur vie personnelles. Beaucoup devraient allez consulter des psychologues au lieu de raconter leur vie sur internet.
      Je suis étonné d entendre a la minute 06m30. Nicolas Arpagnan specialiste en cybercriminalité dire que c est juste un dysfonctionnement technique du a un probleme de données. Alors que le vrai probleme c est le modele economique de FB qui pose probleme.Le systeme FB est un profilage de A à Z.
      Donc parce que le profilage est politique ca derange, ah bon ? Mais si le profilage n’ est pas politique ca ne derange pas ? Incroyable ! Le probleme n’est pas un defaut vigilance c est tout le systeme de FB qui viole les informations personnelles des gens. message privé, documents privés...etc...
      De nombreux americains detestent Mark Sucker, Il depense 9 000 000 $ /an pour sa securité personnel.
      * les assurances peuvent connaitre ton profil de santé... Et accepter de t assurer ou non. Apres tu vois une conference Facebook Obama et Mark Zucker. Il y a une orientation manipulation politique.
      C’est bien que l audience aux USA soit filmé cela permet de voir la verité. Ca change de la justice Franc Maconnerie. Le mail qu avait envoyé Mark a son ami quand il etait etudiant qui disait " si les gens savait ce que je vais faire avec la

       
  • PHS (Presque Hors-Sujet ... quoique) :

    Je travaille dans le domaine de la musique et de l’audio en général. La semaine passée, je fais une petite recherche sur google de son de guitare Fender. Cette semaine, je reçois dans l’un de mes emails "gmail" une publicité de la société Fender pour des promos sur les guitares alors que je ne me suis pas inscrit sur leur site pour recevoir des annonces.

    Il y a une ou deux semaine, je suis chez ma mère avec ma sœur qui a besoin de changer son tacot pour une petite bagnole, pourquoi pas en leasing. On cherche sur google pour le moins cher, le modèle Dacia. Résultat, maintenant ma mère reçois des publicité d’un concessionnaire Dacia du secteur directement par SMS sur son téléphone portable.

    Je crois que l’état peut fermer la CNIL ... les GAFA s’en tamponnent sévère.

    Je pratique Internet et Google depuis longtemps, et j’ai comme l’impression que ce qui était encore un peu théorique il y a peu devient de plus en plus concret (la revente d’informations personnelles).

    Alors j’ai peine a imaginer ce que ça doit être pour ceux qui sont à fond dans les réseaux sociaux. Il y a de quoi se sentir cerner et devenir parano.

     

    Répondre à ce message

  • Facebook est le confessionnal de l’Etat profond.

     

    Répondre à ce message

  • Quand les collabos déblatèrent-ils ?
    Quand ils sont virés et qu’ils n’ont plus de gamelle !

     

    Répondre à ce message

  • Facebook n’a eu qu’une fonction bénéfique,celle de pouvoir,à peu de frais,retrouver des gens perdus de vue...Après,ce qu’on en fait...les conneries postés,les photos des repas quotidiens...ça meuble en attendant mieux...En attendant Godot,quoi.. !!!

    J’ai un compte,pas sur mon vrai nom et peu loquace mais il est vrai que consulter youtube vous apporte un flot de recommandations et quelques pub non désirés sur facebook...C’est le jeu,il n’est pas interdit de refuser d’y jouer...On est assez homme pour s’en amuser... !!

     

    Répondre à ce message

  • Si les oiseaux avaient tweeteur plus aucun ne chanterait.

     

    Répondre à ce message

  • Ces réseaux sociaux sont à éviter le plus possible. Moi perso, je ne les utilise pas directement. Ou alors avec un compte facebook factice.
    Le plus navrant depuis l’avènement du tout connecté et des téléphones portables, c’est de voir que les gens ne communiquent plus entre eux, ils ont la gueule collé sur leur écran. Cela crée de l’isolement et de la paranoïa. Je persiste et signe pour dire que tout ceci participe d’une ingénierie sociale gigantesque et orchestrée.
    Paradoxalement, notre société n’a jamais été autant ’connectée’, et pourtant le sentiment de solitude, d’abandon, etc .. n’ont jamais été aussi grands.
    L’individualisme primaire qui en résulte pousse les gens à la compétition, à l’égoïsme (’concept’ du buzz), pour le plus grand bonheur de nos maîtres esclavagistes.
    Une population qui souffre, qui ne se parle plus, qui se toise, et se méfie de tout est une population malléable à souhait. Elle n’a plus de repères, sauf ceux dictés par internet et la télévision, quand le téléphone est en charge ...
    Je plains vraiment les jeunes d’aujourd’hui, qui ne se doutent pas de tout cela, et qui rechignent maintenant à se salir les mains, à poser ce foutu téléphone et aller fabriquer une cabane, faire marcher sa tête, sa créativité, lire, dessiner, écrire, et j’en passe !
    Quelle époque de fous !

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    "Notes pour trop tard", Orelsan

     

    Répondre à ce message

  • Une ex à moi, diplômée d’une grande école et très, très belle, est maintenant bien placée chez Google. Je peux vous assurer que c’est la petite parisienne venue de province la moins dangereuse du monde, malgré ses grands airs. Et c’est bien le paradoxe de ces grandes boites à la con.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents