Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tristan Harris, ex-Google devenu lanceur d’alerte : Facebook est le confesseur du monde

« Ancien ingénieur de Google, Tristan Harris dénonce les pratiques de son ancien employeur et des grands groupes de la Silicon Valley. Il exhorte les chefs d’États et citoyens à exercer un contre-pouvoir contre leur influence nocive. »

Ainsi commence l’article (payant) du Figaro du 31 mai 2018. Tristan Harris n’est pas vraiment un révolutionnaire, mais il connaît le fonctionnement du Moloch Google et après avoir servi les grandes entreprises, il s’adresse aux gens. Et les prévient du changement de comportement induit par la puissance des réseaux sociaux.

« Ces entreprises sont devenues les acteurs les plus puissants au monde, plus que les États. Nous sommes 2 milliards à être sur Facebook, soit davantage de fidèles qu’en compte le christianisme. 1,5 milliard sur YouTube chaque mois, soit plus de fidèles qu’en compte l’Islam. Et à partir du moment où nous éteignons l’alarme de nos smartphones – que nous consultons en moyenne 150 fois par jour – nos pensées vont être perturbées par des pensées que nous n’avons pas choisies, mais que les entreprises technologiques nous soumettent. En ouvrant Instagram, on observe que ses amis se sont amusés sans vous. Cette idée ne vous serait jamais venue sans qu’un acteur des technologies ne l’ait faite advenir. »

Selon lui, consulter son mobile en permanence en étant branché du matin au soir sur un des principaux réseaux sociaux n’est pas anodin : il y a altération de la réalité et altération de la pensée du récepteur. Il y a forcément manipulation et composition d’un comportement mondial, d’une pensée mondiale, une mondialisation de l’individu qui opère de manière sournoise.

« Les réseaux sociaux finissent par construire une réalité sociale alternative. Cela pose des problèmes de santé publique, notamment chez les plus jeunes qui sont sans cesse soumis à des images de leurs amis montrés sous leur meilleur jour et ont une vision déformée de la normalité. Cela pose aussi des problèmes de polarisation : les réseaux sociaux ont tendance à mettre en avant les comportements extrêmes, ce qui pose un troisième problème, cette fois-ci démocratique, car cela influence l’opinion. La question relève enfin de l’antitrust : ces entreprises ont un pouvoir inégalable avec toutes les données qu’elles manipulent chaque jour. »

Ce pouvoir n’est pas clairement défini : les GAFA complotent-elles contre l’individu ou contre l’État ? Quel est leur objectif et surtout, ont-elles un objectif, à part celui d’engranger le plus possible de clients, de données personnelles et en conséquence, de publicités ? C’est justement la question que pose Le Figaro : « Les concepteurs de ces technologies sont-ils conscients d’exercer un tel pouvoir ? »

« Non ! Il y a beaucoup de personnes qui ont une conscience dans la Silicon Valley et s’inquiètent des conséquences de leur travail. Mais si on y réfléchit bien, quand on a entre 20 et 30 ans, qu’on est un jeune ingénieur qui n’a jamais rien fait d’autre que coder et qu’on débarque chez Google, on pense avant tout à toutes les choses incroyables que l’on peut réaliser avec son travail. Pas aux instabilités géopolitiques que ces outils peuvent permettre de créer. Les employés de ces grandes entreprises ne réalisent pas leur pouvoir. »

Les employés de Facebook sont-ils responsables ? Quand on voit Mark Zuckerberg faire la tournée des grandes organisations européennes et jouer au pénitent qui s’excuse encore plus que Guiiaume Pépy (SNCF), on se demande s’il ne se fout pas de notre gueule.

« Ils ne disent pas à leurs ingénieurs de concevoir des outils de manipulation des esprits mais des outils pour “augmenter l’engagement sur de la publicité ciblée”, car aucun ne voudrait travailler pour eux sinon. Pour reprendre l’écrivain Upton Sinclair, vous ne pouvez pas demander à des gens de se poser des questions quand leur salaire dépend du fait de ne pas se les poser. Et les employés de Facebook sont payés très cher pour ne pas se poser de questions. »

Pour Tristan Harris, même ceux qui se croient intelligents ou non influençables sont l’objet de ces publicités ciblées qui détectent nos pensées les plus profondes, grâce à toutes les traces que nous laissons sur les autoroutes de l’information ou les chemins pseudo privés des réseaux sociaux.

« Les gens n’ont pas conscience de l’ampleur de ce que l’on peut déjà faire avec de la publicité ciblée. Il est facile de se dire que nous sommes informés ou éduqués, et que cela ne nous arrive pas à nous, plus malins que les autres. Je veux éveiller les consciences là-dessus : absolument tout le monde, sans exception, est influencé par des ressorts qu’il ne voit pas. Exactement comme dans les tours de magie.
[...]
Il y a beaucoup de “dark patterns” (des design douteux) dans les technologies, c’est-à-dire des ficelles invisibles qui nous agitent comme des marionnettes. »

Avant le débat sur les dérives de Facebook et des GAFA, une phrase de Tristan Harris qui résume tout :

« Facebook est comme un prêtre qui écouterait les confessions de 2 milliards d’individus, sauf que la plupart n’ont pas conscience d’être à confesse. »

Vers la fin de Facebook ? Voir sur E&R :

 

Oligarchie, surveillance et contrôle,
à lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je dois être completement "con", mais je n’ai jamais compris comment fonctionnait Facebook, je m y suis inscrit et ensuite vu que je comprenais pas comment on devait s’en servir (pourtant il parait que c est super simple) j ai abandonné et n y suis jamais retourné...

    Je suis rassuré, je serais devenu encore plus "con" que je lui actuellement et j’en tiens une sacrée couche selon les critères des réseaux sociaux !!!!!

     

    • ben moi aussi un peu comme toi.. ; j’ai pris facebook, avec le nom de mon chat bien sur et sa photo..(jai jamais imaginé mettre mon vrai nom ni ma photo)

      mais j’avais que 6 amis... donc comme je ne suis ni voyeur, ni exhibitionniste je me suis rapidement rendu compte que j’avais rien à faire dans ce truc...

      après cela, si on veut un monde plus éthique, il faut être des consommateurs éthiques.. à tous les niveaux, le faire soit même par soi même et pour soi même, puisque l’état est devenu une arnaque.

      d’ailleurs je me souviens qu’une amie accros à facebook m’avait dit qu’elle avait fait son déménagement toute seule qu’elle était ko....

      et je lui ai répondu.. et tes 400 amis de facebook ? tu vois bien tes amis n’existent pas.

      facebook il ne s’agit que d’égo qui s’entrechoquent, s’exhibent sans pudeur.
      tout le monde est persuadé que des gens nous suivent mais tout le monde ne suit que son nombril.. cest ca le grand malentendu


  • Très bon article !
    Il est clair que Facebook est, parmi d’autres réseaux sociaux, un relais de l’idéologie dominante conformiste, un moyen de manipuler les esprits et de récolter facilement des informations personnelles (puis de les vendre ou donner) et le biais d’un espionnage de masse.


  • Personne n’est obligé de d’inscrire sur Facebook, Twitter ou dieu sait quel autre réseau social. Les gens sont même heureux de le faire : on a ainsi l’impression d’être connecté avec l’univers tout entier. Voilà le secret des réseaux sociaux : même quand je suis au bout du rouleau, même au chômage et seul, je sais qu’il y aura toujours quelqu’un qui m’attendra ; je ne serai jamais seul...


  • C’est bien d’en parler, mais c’est mieux d’agir : supprimer son compte Facebook
    j’ai supprimé les deux, personnel et professionnel et je travaille aussi bien qu’avant, pendant et après Facebook !

    Quand je regarde ce que font BDS et les procès qu’ils ont sur le dos : c’est que ça marche et ça leur fait mal !


  • Et si c’était les GAFA et autres super-géants technologiques qui étaient ce que les textes décrivent comme marque de la bête ?


  • Facebook ? ce truc où il ne reste plus que des vegan, anti-cléricaux, antifa, pro-LGBT, gaucho donneur de leçon et manichéens ? franchement ça disparaitra aussi vite que c’est apparu.
    Les mots clés de l’empire pour les faire aboyer, homophobe, sexiste, raciste, transphobe, grossophobe, machiste, fasciste, antisémite, extrême droite,...
    Réveillez-vous les gars, vous avez perdu le débat d’idées.


  • J’ai supprimé mon compte fb ainsi que celui de ma société. Ce type ne gagnera plus un centime sur mon dos. Quand à google, je suis en vpn et en navigation privé le plus possible.

     

  • Les gens ne veulent pas croire que la télé, ou facebook est plus fort que leur petit cerveau.

    Je le croyais aussi il y a 30 ans quand j’étais jeune con. Je disais que je contrôlais la télé en ne regardant que les bonnes émissions et en coupant le son des pubs.

    Un jour je me suis surpris a acheter machinalement un paquet de lessive d’une marque X.
    En rentrant je me suis aperçu que j’avais acheter la marque X qui passait à la télé.

    J’ai compris a ce moment là que la télé était la plus forte.

    J’ai jeté ma télé, vraiment.

    Je n’ai pas de compte facebook, pas de compte tweeter. Mon PC ne peut pas remonter d’information vers les site du genre google-analytics.com.

    Faire comme-moi.

     

    • Pareil pour moi. Je regarde 15 mn d’infos le matin, et plus rien après. Mais même sans la télé, le système s’infiltre via les pubs , la radio et internet...qui peut garantir qu’il fait ses achats consciemment et sans être manipulé ?


    • Pour info google analytics analyse les données de manière non nominative. J’ai une petite entreprise et j’utilise google analytics je ne connais pas les adresses ip des visiteurs (en revanche peut-être que google la connait !).

      Google analytics donne des infos précieuses et anonymes aux propriétaires de site internet (et comme vous le constatez il y a parmi eu des sympathisants E&R). PAr exemple je connais le nombre de personne qui sont venus sur mon site hier et quel page ils ont visités. Mais je ne sais pas qui c’est, et je ne connais pas leur adresse ip.

      Si vous voulez être, a peu près, anonyme sur le net c’est relativement facile.

      - Utilisez exclusivement Firefox (faut être con pour installer le mouchard de google "Chrome" ou le mouchard de microsoft "internet explorer" ou le nouveau mouchard "edge" ou le navigateur de la pomme "Safari") et utilisez la fonction "fenêtre de navigation privée". (ctrl+maj+P).

      - Ne vous connectez pas à votre compte google car il enregistrera alors toutes vos recherches (ou utilisez la fenètre de navigation privée pour faire une recherche avec Google).

      - Utilisez un VPN (ainsi on ne connait pas votre véritable adresse ip).

      Si vous procédez comme cela vous ne craignez rien de gogole analytics qui voit ce que vous faites, mais qui ne sait pas qui vous êtes. Et le gros avantage des fenètres privées de Firefox c’est que tous les cookies et l’historique sont effacés dès que vous fermez la fenètre privée. Je l’utilise fréquemment.

      Le compte google avec son agenda est bien pratique car il est synchronisé avec mon smartphone (tient encore de l’espionnage), et google drive, encore de l’espionnage, et google maps pour aller d’un point a à un point b qui enregistre tous vos trajets. Ah non, j’utilise Waze ! Super Waze développé par une boite israélienne et revendu à .... Google !


    • Ceux qui croient que Coca Cola, Nike,...... dépensent des centaines de millikn en pub et en "cadeau" pour "la frime ou..." se plantent !
      Rien n’est fait au hasard ils font appel aux plus grands specialiste en comportement humains et de tout genre !


    • Pour se prémunir des applications sur mobile qui se goinfrent de vos données, il y a une application loupapps qui associe à chaque application de votre téléphone une note qui va 0 à 20 en fonction du nombre et de la nature des données personnelles qui sont requises et sur la capacité de l’application à les transmettre sur Internet.
      J’avais été assez étonné de certaines notes, généralement les applis de GPS (comme une citée plus haut), les gestionnaires de montre connectée sont parmi les plus intrusives.


  • Il faut reconnaitre et le crier sur les toits, ce qui s’ est passé en Syrie, en Lybie, en Egypte...., et dans d’autre endroits dans le monde sont à cause de Facebook !

    Donc sont influence, via les manipulateurs, sur les individus, les groupes d’indidividus et sur leurs comportements est indéniables !


  • Facebook peut anticiper à l’échelle d’une région, un pays, un continent les choix de consommation et donc peuvent investir en fonction. Et si même ils se trompent dans leurs prévisions, ils peuvent influencer/rectifier pour aller dans le sens de leurs investissements.


  • La capitalisation boursière de Facebook c’est… 560 milliards de dollars, presque 4 fois celle de la première entreprise française : LVMH (150 milliards) . Nous sommes des nains .

     

  • #1978257

    A partir du moment où l’on sait que les réseaux "sociaux" peuvent nous manipuler, il est fort simple de ne jamais créer de compte.
    C’est mon cas au risque de paraître ridicule, j’assume totalement ma façon de vivre.
    Avec mes amis nous correspondons par textos, par téléphone ou tout simplement nous nous rencontrons pour boire un verre ou prendre un repas ensemble.
    Je n’ai que faire d’avoir "des amis" sur facebook qui n’en sont pas d’ailleurs.
    Je ne suis pas tout à fait sauvage mais je ne me plais qu’avec les gens que j’aime sincèrement, en fait je me préserve tout en restant discrète sur la vie privée de mon entourage.


  • Malgré le nombre de personnes sur ce site réprouvant l’utilisation des réseaux sociaux, ça va être difficile pour beaucoup de s’en passer. Toutes ces choses qu’on dénonce de nos jours étaient parfaitement connues lors des lancements de ces produits, mais les autorités y ont vu un moyen de propagande pour annoncer le progrès et donc à utiliser si vous voulez réussir et être observé, le piège s’est refermé. Je n’ utilise aucun de ces réseaux, honnêtement je n’en connais même pas les fonctions et je ne vois pas ce que ces trucs apporteraient à ma vie, chacun verra midi à sa porte.

     

    • Facebook peut servir de catharsis ou de défouloir pour certains . Ils peuvent y déverser leur frustration et leurs passions , voilà tout . Le risque étant que le piège se referme et que l’individu y soit mentalement emprisonné , au point de voir le monde extérieur comme une menace .


    • Oui, ces saloperies semblent être très addictives. Perso, comme Sylvie, je n’ai jamais mis la main là dedans.Aucun fesse de bouc, aucun snapchatte (je reprends le mot inventé par un camarade sur un autre fil, je le trouve excellent), aucun tweeter, enfin je suis totalement asocial, en ce qui concerne ces billevesées électroniques....

      Donc, c’est comme la came, si on y goûte pas, les chances sont minimes de devenir accro....

      Je crois que la première chose à faire pour ceux qui se sont fait piégés par le dealer Zuckerberg ( et ses valets de la Silicon Valley ), c’est de faire une grosse cure de désintox, fermer tous ces machins, et apprendre à vivre sans.

      Comme l’explique Sylvie en fait, méthode que je pratique aussi.

      Et puis à ce que je sache, il n’est pas obligatoire d’avoir un smartphone non ?
      Je n’en ai pas, car j’ai jugé que ça ne me servait à rien, et je m’y tiens.

      J’ai un pauvre machin qui fait...téléphone, et ça me suffit.

      Mais bon, nous vivons dans un monde où le grégarisme est encouragé, où il faut se conformer, donc je comprends que beaucoup ne peuvent résister à la pression sociale.

      C’est plus facile à mon grand âge...et pôurtant j’ai des potes qui ont succombé, mais je ne lâche rien !

      Ils me disent parfois : " de toute façon, bientôt, il n’y aura plus que des smartphones alors...."

      Eh bien dans ce cas, j’annulerai ma ligne cellulaire, que je réplique.

      Et je sais que je le ferai si ça s’impose.

      bon dimanche à tous

      Adishatz.

      H/


  • Je ne suis pas sur facebook mais j’utilise google et j’en suis déçu. J’ai beau souvent taper dans sa barre de recherche : "Chemtrails", "franc-maçons", "grand Israël" et ce débile d’algorithme "ciblé" me propose souvent de la merde en première page. Pas au point leur truc ;)

     

    • Jalon, essayez le moteur de recherche "qwant" j’en suis personnellement très satisfaite.


    • @ elba

      Merci pour votre commentaire.
      J’irai sûrement y faire un tour un jour mais en fait, j’aime bien "emmerder" google avec des mots-clé qu’il n’aime pas. Et l’année dernière, j’ai très nettement vu l’évolution de son algorithme. Avant quand je tapais un mot-clé lié à une actualité, il me proposais en première page des sites et des blogs en adéquation avec ce mot-clé. Maintenant, il me propose systématiquement des sites de médias dominants sur les deux trois premières pages. Médias que je prends un malin plaisir à ignorer, c’est marrant :)


  • Ce Monsieur dénonce une manipulation de masse, mais oublie que chaque être est libre, et notamment libre d’échapper à la masse.
    Je ne me suis jamais inscrit à Facebook, ni à aucun réseau, et jusqu’à présent personne ne m’y a contraint.
    Je ne crois pas non plus que les informaticiens "payés très cher pour ne pas se poser de questions" ne soient pas conscients du pouvoir des outils qu’ils fabriquent ; croirait-on que les ingénieurs ayant contribué aux recherches sur l’énergie atomique n’étaient pas conscients de sa possible utilisation comme arme de guerre ? Ils ont fait taire leur conscience, voilà tout ; c’est ce qui s’appelle de la mauvaise foi : on sait qu’on fait le mal, mais on se persuade du contraire - à moins que la mauvaise conscience ne vous rappelle soudain à l’ordre.
    Enfin, dernière remarque, cet homme écrit que "absolument tout le monde, sans exception, est influencé par des ressorts qu’il ne voit pas". Faux, cher Monsieur : en matière de consommation, le désir doit primer ; or, il existe une catégorie d’humains, à laquelle je me flatte d’appartenir - et je suis loin d’être le seul -, qui savent maîtriser leurs désirs, et sur lesquels la publicité, aussi "ciblée" ou alléchante qu’elle soit, n’a aucune influence. Sénèque, passant sur une place de marché à Rome (Dieu sait si l’on consommait déjà à son époque), avait eu une remarque du genre : "Que de choses dont je n’ai pas envie !".
    En conclusion, c’est bien de tirer l’alarme, mais c’est mieux de rappeler tout simplement aux gens qu’ils sont libres de... rester libres

     

    • Ne vous en déplaise, sur je dernier point, vous vous fourvoyez. Un moyen très simple de vous le démontrer : je vous donne quelques débuts de slogans, vous saurez spontanément les terminer. Si je sifflote un air connu lié à une marque, vous la reconnaîtrez.
      Plus de 50 ans qu’on bouffe du placement de produit subliminal à toutes les sauces... Regardez donc le reportage Cash sur le sujet, pour une entrée en matière.


    • Ouahou, C’est super convaincant... comme dirait l’autre, il y en a qui doutent de rien...
      Le monsieur explique qu’il ne suffit pas de ne pas avoir Facebook ou autre pour être à l’abri... on est espionné de partout et pas qu’avec Facebook.
      Mais ce n’est pas tout. Tout est une sorte une machinerie monstrueuse d’ingénierie sociale où on tape systématiquement sur l’inconscient. Résultat : une gigantesque machinerie de manipulation mentale s’est opérée. Plus rien n’est réel, tout n’est que manipulation, C’est l’hyperréalisme de Baudrillard. La vie n’a jamais été aussi artificielle qu’aujourd’hui. C’est impossible d’en échapper car C’est le fondement même de la civilisation actuelle. Ça commence dès l’enfance quand on fait croire aux enfants au Père Noël, ça n’est pas anodin. Croire qu’on en échappe en prétendant ne pas consommer, quelle illusion...


    • Ceux qui viennent de me répondre parlent sans doute pour eux-mêmes, et voudraient aussi, sans doute, que tout le monde leur ressemble...
      Mais désolé, je persiste : vous pouvez "siffloter un air connu lié à une marque", je ne le reconnaîtrai pas, pour la simple et bonne raison que je n’écoute pas la radio et n’ai pas la télé depuis plus de vingt ans. En auto, j’écoute parfois Radio Courtoisie, laquelle vit sans publicité, mais quand je passe sur une autre station, le simple fait d’entendre une réclame me fait couper le poste ; et si par hasard un "air connu" atteignait mon oreille, il ne serait lié à rien.
      Au demeurant, vous ne m’avez pas bien lu : je prétends que celui qui maîtrise ses désirs peut parfaitement résister à la consommation. Comme vous, je "connais" telle ou telle marque (car même sans l’avoir entendue vanter sur les ondes, je la vois affichée dans le métro ou dans la rue) ; mais à la différence de vous (si j’en crois votre réaction), je regarde l’affiche (parfois réussie), puis me replonge dans le livre que j’emporte avec moi.
      On ne "tape sur l’inconscient" des gens, comme dit le deuxième message, que si la conscience ne se défend pas. Mais visiblement, vous ne croyez plus en votre liberté personnelle, alors que vos messages sont au contraire la preuve qu’elle existe encore (une personne vraiment manipulée ne sait même pas qu’elle est manipulée).
      Donc j’ai envie pour conclure de rappeler à ceux qui nous lisent : n’ayez pas peur, la vérité vous rendra libres - et libres notamment de ne pas consommer.
      PS si d’autres veulent avoir le dernier mot, je le leur laisse.


    • masque de chair, j’ai lu les réponses à votre commentaire.
      Nous pouvons effectivement nous laisser avoir par les publicités. Cependant si nous sommes conscients que ce sont des choses qui sont construites uniquement dans le but de nous faire acheter des produits ciblés, un petit truc pour moins se laisser avoir est de regarder attentivement chaque pub. La plupart du temps elles sont plus ou moins mensongères. Ou ne veulent rien dire.

      Par exemple, "Oral A" (je change volontairement une lettre) : je souris à chaque fois que je vois cette pub : "élimine jusqu’à 100% de plaque en plus" (https://www.youtube.com/watch?v=uf0...) ... réfléchissez bien : ce qui est éliminé l’est toujours à 100%, non ?
      Lorsque l’on voit des pubs pour les voitures, il y a toujours un joli minois, de jolies jambes, de jolies mains qui accompagnent... les éviers et lavabos "Silit Bing" sont toujours d’une crasse inimaginable chez vous et se nettoient comme par magie.
      Bref ! Soyons perspicaces un peu, et analysons. Nous nous faisons moins avoir de la sorte.
      Essayons de lire aussi les tout petits caractères mis en bas des pubs : la plupart du temps, nous n’y arrivons pas : c’est trop rapide.

      Soyons conscients que la publicité n’est là que pour vider notre porte-monnaie, et nous nous ferons bien moins avoir ! (je ne dis pas que nous éviterons tout, mais une grande partie de la manipulation.)


    • Tout à fait masque de chair, le truisme marxiste de l’exploitation se réduit à ce qui est exploité est exploitable. Il n’y a de manipulation parce que le terrain est là : impression & fascination parce que non discernement, parce qu’éxecution du prolo, tout un état d’esprit.....nul, zéro, de cul de basse fosse sans décisions.Face de bouc n’est qu’une église d’une pseudo vie privée, honte d’une misére cad sans vrai vie public cad qui s’exprime.....d’où le silence dans les rues de cette société anonyme !


  • Que l’on soit bien clair aussi.

    Le RGPD européen est une réponse à l’extension du droit américain sur ses produits et services hors frontière et qui pose des gros problèmes aux entreprises européennes.

    Cela couvait depuis Snowden, mais Cambridge Analytica a été l’occasion de mettre un terme à certaines pratiques. C’est tant mieux.

    Face à ces dérives, il existait déjà des solutions alternatives.

    Facebook ou Tweeter sont des réseaux centralisés. Tout est sur le même serveur. Le P2P est une solution d’hébergement tout comme des serveurs décentralisés le sont.

    Comme avoir un grand réseau est valorisant socialement dans la vraie vie et que Facebook propose aussi des personnes que vous connaissez peut-être, on a tendance à accepter des gens que l’on connaît mal ou plus du tout dans la vraie vie.

    Le système par mot de passe entre deux interlocuteurs force une certaine distanciation.

    Aussi, vous n’avez pas la source du code qui peut être utilisé sur une application, donc vous ne savez pas exactement comment ça fonctionne.

    Tout cela, Retroshare, Freenet, Bitmessage, I2P, ou Diaspora* l’ont compris car ils ont au moins une de ces caractéristiques : être des logiciels libres, être décentralisées, permettre des échanges chiffrés, fonctionner en réseau P2P.

    Et j’en oublie... (GnuNet, Mastodon, Jitsi...)

    Certainement les GAFAM (terme plus exact car il compte autant Microsoft qu’Apple) ont su développer des concepts que désiraient les utilisateurs en terme de concepts d’utilisation.

    Seul l’esprit associatif du logiciel libre est capable d’assurer de bons échanges car il ne perd pas de vue que le développeur est aussi un utilisateur.
    Contrairement à ce que pensent beaucoup, le libre a besoin des contributions des utilisateurs pour se développer. Il oblige aussi selon la licence la citation de l’auteur.

    Comment s’étonner que d’anciens salariés balancent des alertes sur leur ex-employeur ?

    S’abriter derrière une autre force étatique avec VK ou RuTube par exemple n’est pas mieux car cela laisse penser que d’autres ne sont pas en mesure de faire comme les U.S.A. avec le programme PRISM de la NSA.


  • Autre type de mouchards
    Les cartes de fidélité qui enregistrent quels ont été vos achats RT donc qui peut faire un profil de votre consommation très précise.
    .et il NY a pas que cela comme dit dans beaucoup de commentaires, les vendeurs ont toujours voulu des infos sur les acheteurs et a vrai dire ça fait parti de la théorie microéconomique libérale.
    En effet en connaissant le comportement des conso on peut adapter son prix de manière optimale etc.
    Le problème c’est que le consommateur lui na pas toutes les infos concernant les produits.

    A quand un site internet qui divulgue aux consommateurs lorigine des produits de a a z leur fabrication le coût environnemental social etc etc ?

     

  • Ce ne sont pas des réseaux sociaux, mais des fléaux sociaux

     

    • Le pdg de FB est du coté du parti Hilary Clinton, La mafia national. Pareil pour Bill Gates qui est le copain de Mark et qui se moque bien de Trump sur sa page FB de maniere interposé. C’est un message clair que Trump donne aux agents secrets cia nsa fbi. Vous utilisez les données perso des citoyens pour les retourner contre eux. Et vous vendez aussi les données perso a d autre entreprises. qui sont ensuite utilisé a des fins commerciales et politiques. Facebouc est l oeil qui voit tout les oreilles qui entendent tout. C’est pitoyable de lire sur certains profils ce que les racontent sur leur vie personnelles. Beaucoup devraient allez consulter des psychologues au lieu de raconter leur vie sur internet.
      Je suis étonné d entendre a la minute 06m30. Nicolas Arpagnan specialiste en cybercriminalité dire que c est juste un dysfonctionnement technique du a un probleme de données. Alors que le vrai probleme c est le modele economique de FB qui pose probleme.Le systeme FB est un profilage de A à Z.
      Donc parce que le profilage est politique ca derange, ah bon ? Mais si le profilage n’ est pas politique ca ne derange pas ? Incroyable ! Le probleme n’est pas un defaut vigilance c est tout le systeme de FB qui viole les informations personnelles des gens. message privé, documents privés...etc...
      De nombreux americains detestent Mark Sucker, Il depense 9 000 000 $ /an pour sa securité personnel.
      * les assurances peuvent connaitre ton profil de santé... Et accepter de t assurer ou non. Apres tu vois une conference Facebook Obama et Mark Zucker. Il y a une orientation manipulation politique.
      C’est bien que l audience aux USA soit filmé cela permet de voir la verité. Ca change de la justice Franc Maconnerie. Le mail qu avait envoyé Mark a son ami quand il etait etudiant qui disait " si les gens savait ce que je vais faire avec la


  • PHS (Presque Hors-Sujet ... quoique) :

    Je travaille dans le domaine de la musique et de l’audio en général. La semaine passée, je fais une petite recherche sur google de son de guitare Fender. Cette semaine, je reçois dans l’un de mes emails "gmail" une publicité de la société Fender pour des promos sur les guitares alors que je ne me suis pas inscrit sur leur site pour recevoir des annonces.

    Il y a une ou deux semaine, je suis chez ma mère avec ma sœur qui a besoin de changer son tacot pour une petite bagnole, pourquoi pas en leasing. On cherche sur google pour le moins cher, le modèle Dacia. Résultat, maintenant ma mère reçois des publicité d’un concessionnaire Dacia du secteur directement par SMS sur son téléphone portable.

    Je crois que l’état peut fermer la CNIL ... les GAFA s’en tamponnent sévère.

    Je pratique Internet et Google depuis longtemps, et j’ai comme l’impression que ce qui était encore un peu théorique il y a peu devient de plus en plus concret (la revente d’informations personnelles).

    Alors j’ai peine a imaginer ce que ça doit être pour ceux qui sont à fond dans les réseaux sociaux. Il y a de quoi se sentir cerner et devenir parano.


  • Facebook est le confessionnal de l’Etat profond.


  • Quand les collabos déblatèrent-ils ?
    Quand ils sont virés et qu’ils n’ont plus de gamelle !


  • Facebook n’a eu qu’une fonction bénéfique,celle de pouvoir,à peu de frais,retrouver des gens perdus de vue...Après,ce qu’on en fait...les conneries postés,les photos des repas quotidiens...ça meuble en attendant mieux...En attendant Godot,quoi.. !!!

    J’ai un compte,pas sur mon vrai nom et peu loquace mais il est vrai que consulter youtube vous apporte un flot de recommandations et quelques pub non désirés sur facebook...C’est le jeu,il n’est pas interdit de refuser d’y jouer...On est assez homme pour s’en amuser... !!


  • Si les oiseaux avaient tweeteur plus aucun ne chanterait.


  • Ces réseaux sociaux sont à éviter le plus possible. Moi perso, je ne les utilise pas directement. Ou alors avec un compte facebook factice.
    Le plus navrant depuis l’avènement du tout connecté et des téléphones portables, c’est de voir que les gens ne communiquent plus entre eux, ils ont la gueule collé sur leur écran. Cela crée de l’isolement et de la paranoïa. Je persiste et signe pour dire que tout ceci participe d’une ingénierie sociale gigantesque et orchestrée.
    Paradoxalement, notre société n’a jamais été autant ’connectée’, et pourtant le sentiment de solitude, d’abandon, etc .. n’ont jamais été aussi grands.
    L’individualisme primaire qui en résulte pousse les gens à la compétition, à l’égoïsme (’concept’ du buzz), pour le plus grand bonheur de nos maîtres esclavagistes.
    Une population qui souffre, qui ne se parle plus, qui se toise, et se méfie de tout est une population malléable à souhait. Elle n’a plus de repères, sauf ceux dictés par internet et la télévision, quand le téléphone est en charge ...
    Je plains vraiment les jeunes d’aujourd’hui, qui ne se doutent pas de tout cela, et qui rechignent maintenant à se salir les mains, à poser ce foutu téléphone et aller fabriquer une cabane, faire marcher sa tête, sa créativité, lire, dessiner, écrire, et j’en passe !
    Quelle époque de fous !

     

  • Bonjour,

    "Notes pour trop tard", Orelsan


  • Une ex à moi, diplômée d’une grande école et très, très belle, est maintenant bien placée chez Google. Je peux vous assurer que c’est la petite parisienne venue de province la moins dangereuse du monde, malgré ses grands airs. Et c’est bien le paradoxe de ces grandes boites à la con.


Commentaires suivants