Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Napoléon Ier, Austerlitz, Napoléon III et la journée du 2 décembre

Un jour chargé en histoire de France

Sacre de Napoléon Ier, victoire d’Austerlitz, torpillage de la Deuxième République et investiture de Napoléon III ont tous eu lieu un 2 décembre...

[...]

En date du 2 décembre 1804, Napoléon Ier est sacré empereur des Français

Immortalisé par le peintre Jacques-Louis David (1748-1825), le sacre de Napoléon a lieu le 2 décembre 1804 en la cathédrale Notre-Dame de Paris (île de la cité). Convié par le futur empereur des Français, le pape Pie VII (1742-1823) assiste à la cérémonie qu’il se contente de bénir. En effet, de manière à se distinguer des rites de l’Ancien Régime, le nouveau monarque tient à se poser lui-même la couronne sur la tête. Peu après, c’est également lui qui sacre Joséphine (1763-1814) impératrice.

 

En date du 2 décembre 1805, Napoléon Ier remporte la bataille d’Austerlitz

Le 2 décembre 1805, un an jour pour jour après son sacre, Napoléon remporte une grande bataille non loin du petit village d’Austerlitz. Confronté aux troupes des empereurs d’Autriche et de Russie (la bataille d’Austerlitz est également appelée la bataille des trois empereurs), il organise sa stratégie autour du plateau de Pratzen qu’il fait d’abord mine d’abandonner. Trop sûrs d’eux en raison de leur supériorité numérique, Russes et Autrichiens se ruent dans la brèche où le piège tendu ne tarde pas à se refermer. Quelques bonnes charges menées par la cavalerie de Joachim Murat finissent par avoir raison des deux armées en complète débandade. C’est alors qu’un soleil radieux illumine le ciel comme s’il voulait saluer tant le premier anniversaire du sacre que cette prestigieuse victoire française.

Lire l’intégralité de l’article sur scribium.com

Découvrir l’histoire de France avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • je dois dire que depuis tout gamin je reve de batailles et de victoires sur un ennemi cruel, un suppot de satan le menteur, un adorateur de kali la destructrice, hades l’infernal ou loki le fourbe... mais je me contenterai de ceux qui veulent nous detruire... je comprends aujourd’hui que leur arme sera la guerre civile et je prie pour qu’allah nous montre la voie juste, que mars me prete son bras et que les valkiries m’arrache avant que mes genoux ne touchent le sol...

    qui m’aime me suive sur la route de la commission de bruxelle d’ou nous allons alpaguer tous ces parasites et les amener la ou ils doivent trouver leur fin, c’est a dire l’echaffaud en place de greve a paris...

    et en passant nous feront un detour par berlin ou je peindrai de mes mains la porte de brandbourg en bleu blanc rouge pour mille ans...

     

    • Rachid, la vodka et les jeux vidéo ça n’aide pas !


    • Il vaudrait peut-être mieux laisser aux Allemands le soin de virer leur Merkel (prochain pion à éliminer) et celui de restaurer leur porte de Brandebourg, sans la peindre, c’est de la belle pierre.
      L’échafaud en place de Grève à Paris, oui, ce n’est pas une mauvaise idée. Gageons qu’elle serait récupérée par l’ennemi, qui s’y connaît en la matière.
      Mais on peut rêver, effectivement. Parfois on imagine bien certaines têtes au bout de piques. Pas celles des héros, des prêtres et des braves gens, pour une fois.


    • Il est bon de lire parfois des délires fantasmo-paranoïdes comme celui-là !
      Un peu de couleur bariolée sur un fond noir, ça peut ’’avoir de la gueule’’... Non ?...

      Au moins Rachid s’est fait plaisir !


  • C’est l’entracte : "Aux Grands Hommes,la Patrie Reconnaissante..."


  • 2 décembre 2016 : François Normal 1er dit Hollandouille fait le seau de l’ange (déchu) dans les poubelles de l’histoire.


  • Quand on parle d’ "Austerlitz" devant des jeunes ils croient entendre "Auschwitz"... Ou quand la "culture" israélite remplace la culture française .


  • Au dessus de Napoléon, c’est le soleil d’Austerlitz !
    Vive l’Empereur !


  • Bonaparte (puis Napoléon Ier) a fait plus pour la gloire et la réputation de la France en vingt ans que tous les chefs d’Etat réunis depuis son abdication jusqu’à nos jours !
    Mais on finira par effacer sa mémoire et on tiendra pour vérité que l’Angleterre et Wellington nous ont sauvé de la barbarie (tiens, ça me rappelle quelque chose)...

     

  • Napoléon n’était pas franc-maçon ?

     

    • Il se serait même temporairement converti à l’islam lors de sa campagne égyptienne. En fin de compte, est-ce que cela est réellement important ?


    • Non, Napoléon n’était membre d’aucune loge maçonnnique, s’il l’avait été, il n’aurait jamais fait ce qu’il a fait à savoir rétablir la paix dans notre pays ravagé par la Révolution Française, faire cesser les persécutions religieuses par la signature du Concordat.


    • Lire le livre de Cristian Cherfils "Bonaparte et l’islam"
      Ou cette article d’E et R :
      http://www.egaliteetreconciliation....
      Ou voir les vidéos sur YouTube, Napoléon et l’islam.


    • En tout cas il n’aimait pas les Juifs si l’on en croit Las Cases et son "Mémorial" : ce sont eux qui l’ont torpillé, après qu’il eu prétendu contrôler leurs mouvements de capitaux en 1808 par le "décret infâme" . Ce sont les Rothschild qui financeront, à partir de 1808, les coalitions contre Napoléon .


    • Et viva el Generalisimo Francisco Franco qui a éradiqué les franc-maçon d’Espagne temporairement malheureusement , introduit au XVII ème siècle par les Anglais et de nouveaux rependu au XVIII ème par Joseph Bonaparte frère de Napoléon Bonaparte grand maître de la maçonnerie , se propagent dans l’armée les institution les politique partout dans la société , même les campagne sud américaine avais le soutien et le financement des loges , le Roi Ferdinand VII ( Bourbon ) a lutté avec vigueur contre les maçon en vain , a sa mort la franc-maçonnerie était toujours interdite mais sa ne leurs a pas empêcher de crée le grand Orient d’Espagne , la seule période ou les sioniste impérialiste républicain franc-maçon et leur allier ont été pourchassé et mis or d’état de nuire a été celle du Général Francisco Franco .
      Reposé en paix mon Général..


    • Et oui et maintenant c’est la persécution des religieux..


    • Concernant les juifs , sa méfiance vient de plusieurs motifs :
      - Primo, il s’est rendu compte un jour de l’étendue de leurs avoirs et propriétés dans certaines régions, notamment en Alsace , et a décidé de brider leurs ambitions .
      - secundo, aucours des campagnes en europe de l’est, notamment en POLOGNE et dans l’ouest de la Russie, il a constaté le role des juifs , frippiers qui dépouillaient les morts des champs de bataille, et les blessés, revendaient les vetements et les objets personnels....fournissaient la subsistance des troupes à des prix d’usurier


  • La reine Hortense écrivant à son fils, le futur Napoléon III : " Le même peuple peut se faire prendre deux fois au même lacet " . Il faut répondre aux Bonaparte ce que l’on répond à une pute qui nous dit " On y va chéri ? " : " Non, merci " .

     

  • Waterloo 1815 : la France perd définitivement son rang de première puissance mondiale au profit de l’Angleterre . Sedan 1870 : par la faute du vieux queutard Badinguet la France recule à la troisième place, derrière l’Allemagne . Les Bonaparte ont été très néfastes pour la France . Il y a cependant un côté chez eux qui doit être apprécié des sionistes : ils ont fait tuer plus de deux millions de Français .

     

    • 2 millions c’est toujours moins que la révolution qui fut la vraie raison du déclin du pays.
      Napoléon n’a fait que rétablir l’ordre et limiter la casse...


    • @Clio
      Pour votre information :
      les guerres dites "napoléoniennes" ne sont que la continuation des guerres révolutionnaires.
      La campagne d’Italie (première apparition du général Bonaparte dans l’histoire militaire après le siège de Toulon) s’effectue lors de la guerre contre la seconde coalition.
      La première et seconde coalitions étaient donc des guerres contre la propagation de la révolution française aux autres monarchies d’Europe.
      Il y a une continuité manifeste entre la période révolutionnaire, le Consulat et l’Empire... laissez tomber les livres scolaires et intéressez-vous à la vraie Histoire (Jean Tulard, plutôt défavorable à Napoléon ; André Castelot, plutôt neutre ; Max Gallo, plutôt favorable). Vous vous ferez votre opinion après ces lectures intéressantes et enrichissantes...


    • @Clio
      Je reviens vers vous en vous posant la question suivante :
      "Pourquoi dans la plupart des pays de "l’Europe napoléonienne" y-a-t-il des associations à la mémoire de Napoléon et pourquoi est-il méprisé par la plupart de ses compatriotes ?".

      Pour info : hier 2 décembre 2016, la bataille d’Austerlitz reconstituée par des férus d’histoire.

      Plus d’un millier de férus d’histoire d’une douzaine de pays, en costumes historiques et munis d’armements de l’époque, ont reconstitué samedi la bataille d’Austerlitz (Slavkov en tchèque) qui permit à Napoléon de défaire le 2 décembre 1805 les armées russe et autrichienne.

      "Nous avons ici des figurants venus d’Autriche, de France et de Russie, mais aussi de Belgique, d’Italie, de Pologne et d’autres pays", a déclaré à l’AFP le président de l’association organisatrice, Miroslav Jandora...

      La réalité est qu’il est respecté dans la plupart des pays d’Europe continentale et méprisé uniquement en Angleterre et en France, bizarre non ?


  • A propos de Napoléon et des religions, il appliquait la maxime "A Rome, fait comme les romains".
    Il avait clairement déclaré que, s’il en venait à constituer un Etat dans les pays musulmans, il épouserait la religion de Mahomet.
    En ce qui concerne la religion catholique, après la période révolutionnaire très anti-cléricale (attisée par les loges ?), la signature du Concordat a permis à la fois de remettre au premier plan la religion catholique et de "contrôler" les instances religieuses (en particulier la papauté) majoritairement défavorables à l’Empire.
    On reproche souvent à Napoléon Bonaparte la guerre de Vendée, mais celle-ci était déjà d’actualité avant sa prise de pouvoir. Il n’a fait qu’y mettre un terme ainsi qu’à la période révolutionnaire. Il ne faut pas oublier, pour porter un jugement, qu’il "hérite" d’un sacré paquet de merdes.
    Quant à sa prétendue "soumission" aux juifs, je dirais simplement que ce n’est pas l’opinion générale de ses derniers (voir le Consistoire).
    "En organisant le judaïsme français sur un modèle centralisé et hiérarchisé, le consistoire, Napoléon l’a intégré dans le régime des « cultes reconnus ». Mais alors que la Révolution et le Code civil avaient garanti l’égalité juridique de tous les citoyens, Napoléon impose aux juifs en 1808 des décrets discriminants, dont le décret du 17 mars 1808, qualifié de « décret infâme (en) », réglementant l’usure, interdisant l’entrée en France des juifs étrangers et interdisant aux juifs français le remplacement lorsqu’ils tiraient un mauvais numéro à la conscription."
    Cette reconnaissance du culte judaïque était, selon moi, un moyen d’essayer de "contrôler" (encore un fois, mais n’est-ce pas le rôle de l’Etat dans une Nation) les agissements de la communauté juive (à cette époque, elle n’était pas "dominatrice et sûre d’elle-même")...


  • Si vous voulez vous documenter sur Napoléon, lisez les 400 pages magnifiques que Chateaubriand lui consacre dans ses "Mémoires d’outre-tombe" . Tout ce qui a été écrit à côté semble bien faible, sans parler des ces "historiens"-fonctionnaires qui savent qu’ils se feraient révoquer s’ils s’aventuraient dans des hypothèses non politiquement correctes .


Commentaires suivants