Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Netanyahou, la traque

Le meilleur Premier ministre que le pays ait jamais eu ; c’est ce qu’en disent ses nombreux supporteurs. Celui qui a tenu le plus longtemps, depuis Ben Gourion, le fondateur de l’État juif ; il a été aux commandes plus longtemps que Vladimir Poutine. Mais apparemment, il est sur les rails pour suivre son prédécesseur le Premier ministre Ehud Olmert en prison. Olmert a été relâché il y a six mois à peine après un séjour en taule pour corruption et obstruction à la justice ; c’est son tour, maintenant, il va tâter de la portion congrue des prisonniers, à la place du champagne rose qu’il affectionne tant. À moins que … ?

 

Cette histoire en boucle résonne de façon tout à fait familière aux oreilles américaines. Le chef de la police Ronny Alsheich a combattu Bibi aussi durement que Robert Mueller a combattu Trump, tandis que les médias israéliens se tenaient du côté de la police contre le Premier ministre, tout comme le New York Times du côté du FBI. Chaque accusation a fuité jusqu’à sortir dans la presse bien avant la première comparution. Le public a été bombardé d’accusations, jour et nuit. Ça ne s’arrête pas au Premier ministre, ça touche aussi sa femme, attaquée sans répit, une femme aux manières revêches et hargneuses.

Le modus operandi de la police israélienne ressemble fort aux méthodes du FBI. Trouver quelqu’un de plus faible, le mettre sous les verrous pour quelque bonne ou mauvaise raison, et le forcer à dénoncer son patron. Ce qui a été fait à Manafort et à Gates, c’est exactement ce qu’ont subi Shlomo Kilber et Ari Harow.

Au bout du compte, la police est parvenue à obtenir du premier cercle autour du ministre qu’il trahisse son bienfaiteur. Shlomo Filbert, directeur général des communications ministérielles a dû passer « deux nuits dans une cellule froide et puante en garde à vue », dit le journal Haaretz, et il a accepté d’incriminer Netanyahou.

Il m’est extrêmement difficile de plaider pour celui-ci. C’est celui qui a tué le processus de paix, qui a mis les Palestiniens en esclavage, qui torture Gaza, bombarde la Syrie et le Liban, a fait tout ce qu’il pouvait pour allumer la mèche de la guerre avec l’Iran. Cependant, il faut savoir qu’il y a une tradition juive de « l’apologia », autrement dit de la recherche de points positifs chez les pires.

On avait demandé à un rabbin de faire l’éloge de Theodor Herzl, le fondateur du sionisme, un personnage fortement détesté par les juifs orthodoxes de son temps. Il répondit : Herzl n’est jamais entré dans les WC en portant des phylactères ; il n’a jamais étudié le Talmud le jour de Noël ; et il ne se rasait pas le jour du sabbat. Ce sont autant d’agissements strictement interdits par la loi juive, et Herzl n’a commis aucune transgression de ces prohibitions (d’autant moins qu’il ne se rasait pas, n’étudiait point le Talmud et n’avait jamais, encore moins, porté des phylactères).

Un autre rabbin avait défendu Satan au sujet de sa persévérance pour tourmenter Job. Il disait : Dieu aimait Job, le goy épatant, et le préférait même à Abraham, le premier juif. L’intervention de Satan fit revenir la tendresse de Dieu sur Abraham ; ce qui était une bonne action, dans la mesure où cela ramenait l’attention de Dieu vers le peuple élu. Après avoir entendu cela, Satan se précipita sur le sage rabbin, et baisa l’ourlet de sa robe.

Dans l’esprit de ces rabbins avisés, je vais tenter de dresser une petite liste de points positifs en faveur du susdit Premier ministre.

- Il n’a point touché de pots de vin dans la moindre acception de cette expression. Ce n’est pas un corrompu, porté sur l’argent facile ; ce n’est pas un prêcheur fastidieux en la matière non plus certes, mais les hommes politiques le sont rarement.

- On l’accuse d’avoir pris du bon temps et d’avoir accepté les cadeaux du milliardaire israélien et ex-espion Arnon Milchan. Mais c’était exactement la chose à faire dans le cas d’un homme qui a produit des films pro-israéliens et fait beaucoup pour l’État d’Israël. Tout autre Premier ministre israélien aurait agi de même, et apprécié ses cigares généreusement offerts et son bon whisky. Netanyahou a tenté de promouvoir une réglementation qui aurait pu bénéficier à Milchan, mais ce décret aurait été profitable pour tout riche investisseur juif en Israël, pas seulement pour Milchan.

- Netanyahou est accusé d’avoir « aidé » les patrons des médias et de leur avoir demandé une couverture de presse favorable. Ceci ne me scandalise pas outre mesure : tout le monde en fait autant. Netanyahou avait le même problème que Trump : les médias lui sont universellement hostiles. Ils ne sont pas objectifs ; les médias ont tout fait pour avoir la peau de l’un et de l’autre, en répandant des mensonges ou en exagérant des transgressions mineures de leur part. Pour exercer le commandement de façon efficace, Netanyahou avait besoin d’une couverture positive, mais ils avaient des préjugés contre lui, et une hostilité qui l’a forcé à user de ce subterfuge.

- Il y a des quantités de ragots sans fondement relevant de la pingrerie, sur M et Mme Netanyahou : ils auraient grevé le budget de l’État avec leurs frais de bouche, et en surpayant leur électricien ; ils ont aussi rapporté les bouteilles vides consignées et se les sont fait rembourser, mais sans reverser la somme correspondante à l’État. Le procureur général en a raisonnablement conclu qu’il n’y avait pas de preuve qu’ils aient eu connaissance de ces minuties ménagères.

Des années plus tôt, une personne proche du Premier ministre avait sondé un candidat pressenti pour le poste de procureur général sur le cas de Netanyahou. Cela avait été présenté comme une tentative pour vendre ce poste élevé en échange de l’abandon des poursuites ; mais c’était une précaution raisonnable. Dommage que Donald Trump n’ait pas « sondé » Sessions sur la question du Russiagate avant de le nommer.

Conclusion, malgré beaucoup de bruit, il n’y a pas grand-chose de solide contre le Premier ministre, mais il a déjà été jugé par les médias, et déclaré coupable. Et pourtant, Bibi n’est pas encore inculpé, même si le chef de la police a recommandé de le traiter en prévenu. La décision relève du procureur général. Il va probablement se donner un délai tant que Ronny Alsheich, le policier en chef, n’aura pas trouvé un moyen pour faire pression sur le dit procureur.

Lire la suite de l’article sur plumenclume.org

Retrouvez Israël Adam Shamir chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

 

Israël Adam Shamir, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1908597
    le 26/02/2018 par Conne-Cheetah Saucisse je suis ton père
    Netanyahou, la traque

    Bibi Netanyahou c’est comme les mauvaises z’herbes , on arrive jamais à s’en débarrasser


  • #1908622
    le 26/02/2018 par La fumée
    Netanyahou, la traque

    La traque ou la diversion tactique ?


  • #1908810
    le 27/02/2018 par Syzygy
    Netanyahou, la traque

    Bibi est potentiellement un criminel de guerre, criminel contre la paix, criminel contre l’humanité et génocidaire. bref, il serait bon pour la Cour Pénale Internationale. La Kabbale étant en déconfiture, peut-être y aura t-il enfin un procès équitable pour un pion de l’oligarchie ?

     

    • #1908969
      le 27/02/2018 par KARB
      Netanyahou, la traque

      Pourquoi ce " potentiellement " ? . Coupable , il l’est dans les actes : Plomb durcis n’a besoin d’ aucun aménagement grammatical pour être qualifié de crime .
      Et pourquoi "Bibi " seulement ? C’est tout Israel qui porte le crime comme vertu fondatrice .
      Et dans cette catégorie ,ces crimes découlent de la pire motivation qui soit , puisqu’il s’agit d’exterminer et faire disparaître les peuples qu’ils ont volé.
      Un Etat juif aurait très bien pu voir le jour et être accepté par la communauté humaine . Il leur aurait suffit d’ acheter leur part de Planète , de payer leur terrain comme les USA l’ont fait avec le Texas . D’autant plus simplement que ce peuple avait largement les moyens de cet achat .
      Mais ici intervient une cause de massacres déjà aussi fréquente que mal connue dans notre histoire : le mépris raciste !
      Quand les Chinois ont rigolé des offres d’ échanger leur soie leur porcelaine et leur thé contre des cotonnades insipides fabriquées par les esclaves de l’industrie anglaise , Ed Sassoon , représentant de la Banque Rothschild , faussement nommée " banque d’ Angleterre " leur envoya l’ armée anglaise et ses canonnières . Pourquoi ?
      Cette banque , qui était le réel dictateur de l’Angleterre et de son roi , refusait de payer leurs achats " à des chinks " ( race ,pour eux,à peine humaine ) avec de vraies Livres Esterlin !!
      Cette même cause raciste engendra toutes les guerres de pillage appelées coloniales .
      Ce n’est pas l’ argent qui manque , le problème , mais le mépris raciste de ceux auxquels ils doivent le donner .Ils préfèrent tuer , et pas seulement par avarice.


  • #1908954
    le 27/02/2018 par Amb
    Netanyahou, la traque

    On peut dire ce qu’on veut sur Israel mais au moins les politiques qui doivent aller en prison, ils y vont... Israel est une meilleure démocratie que la France semble-t-il...ou même que tout l’Occident.

     

    • #1909015
      le 27/02/2018 par Syzygy
      Netanyahou, la traque

      @Amb
      Israël est une entité crée sur le mensonge, la corruption et la fraude. C’est donc un Etat illégal. Les zigues qui dirigent cette entité, sont tous des criminels aux ordres de l’oligarchie planquée à New York. A chaque fois, que l’un d’eux est lâché par elle, elle s’en débarrasse. Netanyahu ne fera pas exception... il est compromis et en sait beaucoup trop.
      Quant à la France, sa justice est aux ordres du pouvoir qui est lui-même sous la férule de l’Oligarchie.


  • #1909250
    le 27/02/2018 par boyehass
    Netanyahou, la traque

    Jérusalem : l’église du Saint-Sépulcre ferme pour contester un projet d’impôt.
    Les autorités israéliennes veulent créer une collecte d’impôts sur les propriétés des Églises.
    Des responsables chrétiens ont pris dimanche la rare décision de fermer l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, site du tombeau du Christ selon la tradition, pour protester contre des mesures fiscales israéliennes.
    Ce projet "rendrait possible l’expropriation des terres des Églises"