Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nouveau : un "grand oral" pour le bac

Et bientôt le grand oral en rap ?

Un rapport qui doit être remis mercredi au ministre de l’Éducation nationale esquisse les contours du nouveau baccalauréat qui entrera en application en 2021. Principale nouveauté : un « grand oral » comptant pour 30 % de la note finale.

 

Comment « restaurer la crédibilité » du bac, principal objectif affiché par le gouvernement pour réformer l’examen phare du système scolaire ? Pierre Mathiot, ancien directeur de Sciences-po Lille missionné pour réfléchir à la question, a trouvé un totem pour soutenir le vieil édifice du bachot : celui de la parole solennelle.

À partir de 2021, tous les candidats au bac général et technologique devraient passer un « grand oral », comptant pour près d’un tiers de la note de l’examen. Cette épreuve de 30 minutes, sorte de super-exposé devant un jury de trois personnes, devrait porter sur un thème travaillé pendant l’année et mobiliser les connaissances dans une ou deux matières.

[...]

 

Le grand oral, dont le principe semble déjà acté, est dans l’air du temps. Toutes les grandes écoles ont leurs « oraux » d’entrée, et les formations à la prise de parole en public se multiplient, en classe comme dans les entreprises. La gouaille et le verbe font même recette au cinéma : le film Le brio, qui met en scène une étudiante (Camélia Jordana) formée par son prof de fac (Daniel Auteuil) à l’art du verbe haut, a dépassé le million de spectateurs.

[...]

D’autres craignent que l’épreuve, en donnant une prime aux langues déliées, ne renforce encore plus les inégalités sociales. « Pour l’instant, la maîtrise de l’éloquence n’est pour ainsi dire pas enseignée et on voit bien que ceux qui s’en sortent sont ceux qui viennent des milieux les plus aisés » constate Inès Bordet, étudiante à Sciences-po, sacrée « championne du monde de débat » en 2015.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 

Le Brio, quand la beurette agressive cache un grand talent :

 

Le grand oral de l’ENA, mais en fiction :

 

Le témoignage d’un jeune avocat :

Ce qui s’énonce bien doit d’abord bien se concevoir,
alors lire sur Kontre Kulture

 

Le grand oral existe déjà, voir sur ERFM :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1885236
    le 23/01/2018 par zouzou
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Pour maîtriser l’oral, il faut d’abord maîtriser l’écrit...

     

    • #1885358
      le 23/01/2018 par Raylight
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Faux, les sociétés antiques étaient des sociétés de l’oralité.


    • #1885554
      le 23/01/2018 par zouzou
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      @Raylight : je comprends votre point de vue, mais nous ne sommes pas une société antique...Du reste, croyez-vous que les grands orateurs grecs ou latins, pour parvenir au niveau que l’on sait, faisaient l’économie de bien travailler leur discours ? (ce qui passe nécessairement par la prise de notes, la maîtrise de la syntaxe, la richesse lexicale - c’est ce que ma remarque sous-entendait). C’est le sens de ma remarque...pour briller à l’oral, il faut travailler et maîtriser le discours. Avant d’avoir un style, connaître les bases. En français (et dans beaucoup de langues, il me semble), cela nécessite un laborieux apprentissage qui passe nécessairement par l’ECRIT : grammaire, orthographe, vocabulaire, ainsi que le goût de la lecture (de l’écrit, encore). Et longtemps après, le style. Vous en conviendrez, je suppose...


    • #1885598
      le 23/01/2018 par Raylight
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Merci pour l’éclaircissement.
      Je partage totalement votre conception. En tout cas, en ce qui me concerne, c’est la seule voie d’apprentissage que mon esprit moderne est capable d’accepter.

      Une remarque toutefois : antique fait référence à une période historique. Il faudrait se garder de citer systématiquement la Grèce antique, puisque, pour cette dernière, nous n’avons AUCUNE trace, ni archéologique, ni matérielle, de l’existence des penseurs dont on fait l’éloge aujourd’hui.
      Ceux-ci sont "réapparus" en Europe au XIIème siècle par le truchement de manuscrits écrits en arabe et traduits en latin par les moines copistes.
      cf Nas BOUTAMMINA


    • #1886241
      le 24/01/2018 par Robespierre
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Les sociétés antiques étaient à un tel point pétrie d’oralité que l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie se résuma à une peccadille.


  • #1885258
    le 23/01/2018 par Bens
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Le monde macronien c’est de la télé réalité où les moins aptes au cirque libéral seront broyés sans pitié.

     

  • #1885261
    le 23/01/2018 par michel amm
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Un examen oral est subjectif et ne laisse pas de traces "écrites".

    C’est donc la porte ouverte à une notation à la gueule du client ou plutôt en fonction des "opinions" du candidat.

    Cela devrait permettre de donner le Bac à tous les imbéciles et à recaler les candidats qui réfléchissent trop.


  • #1885262
    le 23/01/2018 par goy pride
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    C’est dingue la fécondité de leur cerveau quand il s’agit de pondre un truc débile ! En fait il font preuve d’une ingéniosité sans limite dès lors qu’il s’agit d’inventer un nouveau truc pour saboter un peu plus encore la France !


  • #1885277
    le 23/01/2018 par Domino
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Modèle de l’ENA...
    Ce n’est pas la vocation du lycée de trier les beaux parleurs. Mais on voit bien les critères de sélection aui vont êtee à l’oeuvre.

     

    • #1885518

      Mais on voit bien les critères de sélection qui vont être à l’oeuvre.



      Tout à fait,
      soit directement le sens du vent mondialiste pour les plus bêtes,
      soit l’aptitude à l’enfumage pour les moins stupides mais les plus serviles au pouvoir oligarchique, comme le démontrait ce grand oral où on perçoit bien quelle est la qualité première demandée afin d’être placé sur orbite médiatique

      François Hollande chez les Francs-Maçons au Grand Orient de France


    • #1885695
      le 23/01/2018 par anonyme
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Et dans ces critères de sélection entrent les "NON enseignants" des jurys.

      Ce seront évidemment des proches des hommes politiques, et des francs-maçons, bref des gens politiquement ultra-corrects.

      Thémistoclès


  • #1885280
    le 23/01/2018 par Le devin
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Pour l’art de l’eloquence, il faut être né dedans ! C’est à dire maîtriser et la langue française, et l’histoire Et la philo ! Et maîtriser au bas mot 4000 mots de vocabulaire... et l’informatique n’arrange pas les choses, qui prive dés le plus jeune âge les marmots de l’interactivité nécessaire à l´eveil et , plus tard, la capacité au débat contradictoire...


  • #1885282
    le 23/01/2018 par culturovore
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Encore une réforme dangereuse qui rejoint l’enseignement anglo-saxon ou l’oral prime sur l’écrit.

    L’individualisme poussé au paroxisme ou chacun pourra beugler son individualité au travers de phrases enseignées par coeur par la matrice mondialiste.

    C’est bien une réforme ultra-libérale.

    Manière aussi d’écarter l’enfant de 30 % de l’écrit.

    L’écrit qui nécessite le recul, la lecture, l’Histoire, la pensée critique, la variété des opinions, l’étude, puis la synthèse ; là ou l’oral fait appel à l’instantané, à l’émotion et à l’absence de recul.

    L’objectif est bien de rendre nos enfants plus idiots comme le préconisait Hillary Clinton dans ses mails à Podesta en parlant de la réforme "Global Education 2000" qu’ils ont mis en place.

    De surcroît seront désavantagés : les enfants qui ne maîtrisent pas la langue mais aussi tous simplement ceux qui sont de nature pudique, timide, introvertie, réfléchie, pensive, émotive créatrice, et tous les handicapés, les sourds, les bègues...

    Regardez ceux qui ont excellé dans ce type d’épreuve, ce qu’ils ont fait de la France : Sarkozy au CFPA, Giscard, Hollande, Macron, Juppé à l’ENA... Sont-ils de bons exemples ?!

    Par contre, quid de Paul Dirac, un prodige scientifique qui était incapable d’aligner 2 mots à l’oral.

    Bref, une belle ineptie au service de la matrice mondialiste ultra-libérale libertaire et liberticide !


  • #1885283
    le 23/01/2018 par kimi
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    C’est problématique car il y a beaucoup de gens très compétents tout en étant très mal a l’aise a l’oral, surtout a cet age la.


  • #1885285
    le 23/01/2018 par dixi
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Là je pensais avoir tout vu, mais non, faut qu’on arrive en 2018 pour voir ça .Je pense qu’ils ont dû réfléchir longtemps avec leurs cerveaux féconds . Plus on avance dans le temps plus la connerie prend le dessus .Alors le bac, on en parle même plus . Eh oui, ma bonne dame tout augmente, je parle des prix bien sur , pas de l’intelligence ou de l’éducation, non là, c’est les soldes .


  • #1885286
    le 23/01/2018 par Gautier
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    A force de toujours mettre la com au centre de tout, on reflehit de moins en moins. Maintenant,comme on a de plus en plus de mal à vendre, on met en priorité en avant la vente avant l’innovation, le capitalisme accélérera t’il sa destruction... ?

     

    • #1885399
      le 23/01/2018 par banzai
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      « Il y a quelque part encore des peuples et des troupeaux, mais ce n’est pas chez nous, mes frères : chez nous il y a des États.

      État ? Qu’est-ce, cela ? Allons ! Ouvrez les oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples.

      L’État, c’est le plus froid de tous les monstres froids : il ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche :
      "Moi, l’État, je suis le Peuple" »

      Ainsi parlait Zarathoustra.


  • #1885289
    le 23/01/2018 par Gallier
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Comme jury, je propose trois dés.
    Le candidat qui lance 421 du premier coup est admis d’office...


  • #1885297
    le 23/01/2018 par yabiss
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Je conseille à tous d’écouter attentivement la seconde vidéo, celle de l’élève avocat. Édifiant.

     

    • #1885356
      le 23/01/2018 par Raylight
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      En quoi est-ce édifiant ?
      C’est un plan détaillé exposé à l’oral voilà tout.


    • #1885435
      le 23/01/2018 par yabiss
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      @ Raylight
      Vous passez à côté de la substantifique moelle... Le sujet déjà, particulièrement orienté. Puis la validation du politiquement correct du candidat par l’exposé de son opinion et non son analyse objective.
      Cet extrait nous montre le filtrage à l’œuvre dans ces institutions et la finalité réelle de ces oraux.
      Quel intérêt de citer cette vidéo sinon ?


    • #1885493
      le 23/01/2018 par Raylight
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Rien n’est objectif dans la vie ! En naissant, nous sommes tous embarqués dans une société qui nous inculque ses règles ; cette évidence demeure et demeurera jusqu’à la fin des temps.

      Un étudiant en droit connait parfaitement "les codes" en vigueur dans profession à laquelle il se destine ; à lui de faire un plan et de trouver des réponses n’heurtant pas la sensibilité de l’examinateur.

      Supposer, comme vous l’affirmez, que cette question ait été posée dans le seul but de filtrer les futurs membres du barreau, et cela, sur un critère de soumission idéologique, me paraît assez délirant. D’autant que, et vous en conviendrez, si un avocat en devenir n’est pas fichu de détecter et de contourner ces pièges rhétoriques - qualité indispensable à tout avocat qui se respecte - alors, pour le bien de ses futurs clients, il ferait mieux de vendre des pizzas (j’aime les pizzas, il en faut aussi).


  • #1885301
    le 23/01/2018 par Robert
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Attention on parle quand même de présenter un sujet travaillé pendant l’année. La note ne porte pas uniquement sur la prestation orale mais sur le travail et sa présentation.

    30% paraît quand même beaucoup, mais pourquoi pas.

     

    • #1885374
      le 23/01/2018 par Bernard Lapotre
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Au concours d’entrée aux grandes écoles d’ingénieurs, on a le même style d’épreuve avec un sujet travaillé pendant 1 an et des poussières à présenter en 10 minutes chrono (véridique) + analyse de document scientifique à préparer en 2h.
      C’est beaucoup de stress et de travail pour pas grand-chose, car les notes varient selon les exigences des examinateurs, et au fond ce n’est qu’un prétexte pour trier ceux qui sont capables de vendre un projet de ceux qui ne le sont pas.


    • #1885451
      le 23/01/2018 par Robert
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      @Bernard Lapotre

      Oui mais le monde actuel fonctionne comme ça. Il faut mieux les préparer au monde ou éduquer selon un idéalisme qui ne sert à rien aujourd’hui ?


  • #1885303
    le 23/01/2018 par jalon
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    "Pierre Mathiot, ancien directeur de Sciences-po Lille missionné pour réfléchir à la question, a trouvé un totem pour soutenir le vieil édifice du bachot : celui de la parole solennelle." Que c’est beau !!!

    Il suffira de terminer son "grand oral" par "nique la france, vive la République !" et hop, le baccalauréat est dans la poche.


  • #1885312
    le 23/01/2018 par Anonyme
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Moyen d’écarter assez tôt "ceux qui ne sont rien".


  • #1885324
    le 23/01/2018 par peterpan
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Faudrait surtout passer un test de QI écrit pour savoir qui rentre ou pas à l’université.


  • #1885346
    le 23/01/2018 par lila bleu
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    A mon époque (en 1989), mes origines maghrébines m’ont valu parfois quelques remarques déplacées de certains examinateurs lors de mes oraux d’examens de licence et maîtrise en droit et même une très mauvaise note... Aujourd’hui avec la discrimination positive et cette politique anti-France à tous les échelons de la société, il se peut que les français d’origine soient pénalisés et ce, dès le baccalauréat !

     

    • #1885407
      le 23/01/2018 par Gilles
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Message plein de bon sens. Un bon petit racisme bien compris sur l´accent ne t´a pas empêché de réaliser une carrière, avec surement une famille, dans un système encore élitiste ; même si la France est un pays de raciste, esclavagiste, etc.

      Où tu te trompes, c´est sur le français d’origine pénalisé. Dans une sélection par l´argent, il sera considéré comme un nomade-monade comme les autres. Cet oral parle d une troisième personne qui " pourra être ", n´importe qui ; donc de l´économique.
      En enlevant les épreuves écrites, on retranche toutes les activités " froides", spéculativses, ou l´affect n´entre que peu en ligne de compte. Il reste l´apparence, où une blonde 90-60-90 et 80 de QI aura un avantage certain sur un boutonneu-puceau au QI de 100.
      De plus, cet oral fera faire des économies, cela coûte des millions d´organiser les épruves écrites, salle, sureveillants, correcteur, commission. On remplace par une demie heure et tchao. Comme le bac ne vaut plus rien, autant qu´il ne coûte rien, et que ceux qui peuvent payer, payent une école.
      Le but à terme est d´en terminer avec l´excellence républicaine, et les grandes écoles gratuites que tout le monde peut intégrer sur concours.

      La société valorisera des "Inès Bordet, étudiante à Sciences-po, sacrée « championne du monde de débat » en 2015.", qui devrait venir battre facilement Alain Soral donc.

      Finalement la nouvelle sélection sera proche du sommet du nanard, Sophie Marceau pleurant durant l´oral de l´agrèg de Lettres sur un texte de Musset, et recu au concours.
      https://www.youtube.com/watch?v=bF0...


  • #1885378
    le 23/01/2018 par fdsfdsf
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    A mon avis c’est laisser la place a encore plus de partialité et va baisser le niveau. Facile de faire passer le bac a des masses d’élèves incompétents avec tous ces points faciles, surtout si les généreux professeurs se sentent mal de couler le gentil mais malheureusement quasi illettré fils d’immigrant.


  • #1885387
    le 23/01/2018 par lili
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Les "politiquement incorrects" n’auront aucune chance .

     

  • #1885401
    le 23/01/2018 par Bernard Lapotre
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    30% de la note c’est beaucoup trop. Beaucoup trop de stress, de pression, sur les épaules des gamins pour une prestation aussi futile qu’un oral d’examen.
    Si j’avais été concerné par ce genre d’épreuve, je n’aurais jamais été bachelier car nul à l’oral malgré d’excellentes notes en maths et en physique.
    Il y a bien une épreuve d’EPS adapté pour les élèves en surpoids ou en situation de handicap, y aura-t-il une épreuve d’ "éloquence adaptée" pour les gens introvertis et taciturnes ?

    Et surtout à 18 ans on est un jeune con, naïf, candide, manipulable et ignorant de la vie.
    A quoi ce "grand oral" rime-t-il sinon à un numéro de claquettes, une parodie d’entretien d’embauche, une mauvaise imitation d’un casting pour "la France a un incroyable talent", une énième manifestation symptomatique de la société du spectacle ?
    Soit c’est une mesure sérieuse et ce sera un facteur d’inégalités énormes : l’élève issu d’un milieu cultivé avec une très grande sociabilisation passera sans problèmes, pour ne pas dire sans travailler.
    Mais vu l’état actuel de la fabrique à crétins, je pencherais plutôt sur la deuxième option : une simple validation des sacro-saintes valeurs républicaines saupoudrés de deux-trois poncifs de connaissances apprises au bahut, agrémentées d’un peu d’heures les plus sombres de notre histoire.


  • #1885409
    le 23/01/2018 par Duraton
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    " Les Israélites seront admis d’office, l’épreuve ne sera qu’une formalité pour eux : ils ont tellement souffert . Pour les immigrés il faudra donner un coup de pouce, vu leur handicap de départ . Les seuls avec lesquels on sera intraitable ce sont les souchiens qui sont avantagés de naissance " .


  • #1885445
    le 23/01/2018 par Enrico Machiasse
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Et il y en a qui gagne 125000 euros voir plus par mois pour présenter une émission débile sur tf1 ou un autre en gagner 50 millions par an pour cracher sur la France, sans passer par le bac, ils devaient en fait juste avoir beaucoup souffert et les voila blinder de fric, et moi le sous chien d’arrière garde, je bouffe des ravioli 3 fois par semaines, faute de tunes.


  • #1885625

    « Pour l’instant, la maîtrise de l’éloquence n’est pour ainsi dire pas enseignée et on voit bien que ceux qui s’en sortent sont ceux qui viennent des milieux les plus aisés » constate Inès Bordet, étudiante à Sciences-po, sacrée « championne du monde de débat » en 2015.

    Mais alors là pas du tout...
    Les meilleurs élèves sont souvent introvertis, timident, bafouillent, sont vite stressés et submergés par l’emotion.
    Les pires sont des beaux parleurs qui entourloupent leur auditoire, n’ont aucune éthique, aucune morale, aucune confiance d’eux-mêmes, et au mieux, finissent à Science Po justement. Donc ce sont encore une fois les bons élèves silencieux et tranquilles qui vont en prendre plein la gueule.

     

    • #1886085
      le 24/01/2018 par LORDBYRON
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      27 années d’expérience dans l’enseignement : à de rares exceptions, ce que vous dites est juste. Les plus doués de mes élèves n’ont jamais été des "tchatcheurs" ou des "grandes gueules", qui sont malins comme Renart. Les élèves doués s’intéressent aux sciences, à la technique, aux arts ; les malins aux milieux cultureux et politiques, où ils évoluent comme des poissons dans l’eau. Il faudrait un jour que j’écrive un livre là-dessus. Les malins écrasent les doués, mais ils sont sans substance ; intelligents mais sans profondeur. Leur problème, c’est quand ils tombent sur des gens comme moi, parce que je connais leurs tours et leurs trucs. Exemple : je me souviens d’un type cultureux qui se la jouait auprès de nanas (dont la mienne) en citant Proust, que j’ai très bien lu. Il va sans dire que j’ai pris un malin plaisir à le confondre, ce responsable culturel. Depuis, chaque fois qu’il m’a croisé, il m’a fui comme la peste.
      C’est dans cette vue que j’ai créé des petites séquences d’art oratoire à leur intention avec travail sur le langage corporel.


  • #1885658
    le 23/01/2018 par coyoterevolte
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Tous ces gens comme les recteurs, les inspecteurs d’école et autres faiseurs de programme, ils ne montrent jamais leur visage et n’assument jamais publiquement les mesures criminelles qu’ils ont prises. Jamais d’oral et de prison pour eux. Et ce sont ces salopards planqués qui veulent mettre en place un grand oral...Comme si un muet dirigeait une chorale.
    En démocratie, le peuple devrait passer à la questionnette tous les élus et responsables. On peut faire ça au stade de France. On peut même organiser la prochaine réunion bildeberg en France, que le peuple de France puisse enfin faire passer l’oral aux rotschilds et rockellers.
    Grand fichage pour la plèbe et anonymat des franc poissons de l’éducation nationale. Et on a pas encore parlé des programmes et de la vérité : André Gernez et les cellules souches c’est bon, c’est enseigné en biologie ? L’erreur a-t-elle été corrigée ? Bizarrement, j’ai rien entendu sur cette affaire. Jamais ils ont tort les francs macs : c’est à ça qu’on les reconnaît. Leur école est l’école du sophisme. Voir, pour illustration l’extrait du "brio". A cause du filtre et fichage du grand oral du baccalauréat, ceux qui veulent apprendre autre chose qu’à déformer la vérité à leur profit ne seront pas autorisés à accéder à un savoir supérieur.


  • #1885684

    Bien joli tout ça, l’art oratoire, la rhétorique si pratiquée par la plupart des élus issus des "grandes" écoles où on enseigne surtout l’art d’envaper... mais, en réalité, dès qu’on parle, qu’on utilise des mots (symboles abstraits et définitifs par leur rôle nominatif) et qu’on les articule pour faire des phrases, on ment !

    Ben oui, la syntaxe, l’art de parler bien pour convaincre n’est qu’un moyen de manipuler celui ou ceux qui écoutent. L’homme parlant baigne dans sa subjectivité et même s’il se planque derrière une supposée neutralité en usant de constructions syntaxiques faites pour ça, il n’exprime que ce d’autres ont prédéfini avant lui ou elle.

    Nous ne faisons en réalité que répéter des choses entendues, puis recombinées en soi afin de renforcer un point de vue intime qui est toujours une préférence subjective n’ayant rien à voir avec une chimérique vérité.

    Entre l’onomatopéisme des banlieues actuelles et le langage de l’entourloupe des nantis en "grandes" écoles, le mensonge est omniprésent. Chacun cherchant à manipuler l’autre avec des arguments eux-mêmes créés à dessein pour ça (les lois sont toujours inventées puis instaurées par les dominants pour maintenir justement leur point de vue car il est le terreau de leurs privilèges.

    Les tribus où l’on parle peu sont par conséquent celles où l’on écoute le mieux. Et comme les anciens savaient parfaitement que la vérité est inaccessible à l’humain (en particulier à l’homo économicus actuel) ils s’en remettaient à l’invisible, au langage de la nature pour s’approcher au mieux du moins d’injustice possible.

     

    • #1885802
      le 23/01/2018 par Raylight
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Cher camarade, vous êtes l’incarnation vivante de ce que vous dénoncez.
      Vous rendez-vous au moins compte des inepties que vous écrivez ?
      J’extrais quelques perles de votre pseudo discours :
      "dès qu’on parle [...] on ment !"
      "Chacun cherchant à manipuler l’autre"
      "les anciens savaient parfaitement que la vérité est inaccessible à l’humain " ils s’en remettaient à l’invisible, au langage de la nature"

      L’humain se distingue de l’animal notamment par sa capacité à s’extraire de son état de nature. AUCUNE société, qu’elle quelle soit, et aussi loin que l’on puisse remonter dans le temps, n’a fait l’économie de la parole ; je ne sais pas d’où vous sortez ça !

      Soyons clair, ce n’est pas parce que la langue de bois est condamnable que la parole elle-même l’est...vous percevez la nuance ?

      D’ailleurs, la première chose que vous percevez chez l’autre, c’est, outre son physique et ses postures, son ÉLOCUTION et sa capacité, en toute circonstance, à communiquer sa pensée au moyen de mots précis et adaptés. On appelle ça l’éloquence camarade !
      C’est une qualité à la fois forte appréciée et forte crainte pour une raison somme toute assez simple : la langue, pour celui qui sait s’en servir, est un instrument de pouvoir considérable.

      Je vous mets au défis de me trouvez un leader de groupe NATUREL qui ne possède pas cette qualité.
      C’est d’ailleurs au passage ce qui a fait le succès d’un Lepen ou d’un Soral.

      Bien à vous


  • #1885696
    le 23/01/2018 par scritch53
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Exemple d’oral du bac :
    Science : Que pensez-vous des vaccins ?
    Histoire : Que pensez-vous du révisionnisme ?
    Société : Que pensez-vous de l’égalité femme-homme ?
    Droit : Faut-il interdire les fake news ?

     

    • #1885937
      le 24/01/2018 par Soso
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      J’ai trop rigolé. Vraiment trop fort.


    • #1886114
      le 24/01/2018 par Fabio
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Rigolez pas, c’est le but pour détecter les futurs voix dissidentes qui en plus seraient à l’aise à l’oral. C’est évident qu’ils veulent repérer les Dieudonné ou Soral des prochaines générations pour les maitriser avant qu’ils ne grandissent.


  • #1885769

    quel interet ? ca ressemble beaucoup aux anciens TPE...perte de temps debile comme l’ecole l’est de plus en plus

     

  • #1885888
    le 24/01/2018 par 30% c’est énorme
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Michel Amm :



    Un examen oral est subjectif et ne laisse pas de traces "écrites".

    C’est donc la porte ouverte à une notation à la gueule du client ou plutôt en fonction des "opinions" du candidat.

    Cela devrait permettre de donner le Bac à tous les imbéciles et à recaler les candidats qui réfléchissent trop.



    Un commentaire qui résume tout !

    S’ils pensent avoir trouvé une façon de s’adapter à la chute de niveau, avec cette réforme il va chuter encore plus.
    Sa va etre dificile de demandez des conte quand a l’ortografe et la métrise des conjuguaison qu’on leur la ensaigner ... Comme vu dans la bande annonce du navet de Attal, les grandes gueules phonétiques s’en sortiront mieux que les perfectionnistes introvertis.
    De plus, le passage à l’écriture manuscrite (sans traitement de texte) dans un temps limité révèle la capacité de l’élève à composer. Cette dernière peut être bien plus importante que sa capacité à développer : À l’oral, la demie heure sera vite remplie, plus ou moins sous la table.

    J’en profite aussi pour souligner le fait que c’en sera alors fini de l’anonymat du BAC.


  • #1885891
    le 24/01/2018 par ruskov
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    L’idée aurait pu être bonne il y a 40-50 ans, quand le niveau d’éducation était plus élevé.
    De nos jours c’est complètement ridicule, quand on voit ce que les gamins écrivent j’ose même pas imaginer ce qu’ils vont marmonner à l’oral...


  • #1885906
    le 24/01/2018 par doux veau pack
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Ça fera moins de torchons à corriger.

     

  • #1885928
    le 24/01/2018 par Olivier_8
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Si nous vivions dans une culture virile, cet exercice oral pourrait s’empreindre du noble art oratoire (cf Ciceron, De oratore), de dialectique (Platon, Hegel), et de rhétorique (sophistes (dans leur aspect positif), Aristote, ...).

    Seulement voilà, nous vivons dans une culture hyper-féminisée, une gyno-culture ; et chacun aura pu constater que les femmes transforment, rabaissent, toute discussion au rang de persiflage et/ou de vaine compétition relativiste de "ressentis" (le ressenti étant l’étalon cognitif indépassable de la femelle).
    On peut le constater aussi bien sur les plateaux de télé que dans la vie privée ...

    Donc ces oraux seront immanquablement de la chiasse ...


  • #1886112
    le 24/01/2018 par Fabio
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    C’est pas évident pour eux de savoir si les idées politiques des étudiants exprimées sur papier sont sincères ou sont des feintes. C’est pour cela qu’ils veulent un grand oral à trois examinateurs. Cela leur permettra de repérer plus facilement les futurs voix dissidentes, qui en plus seraient à l’aise pour s’exprimer.


  • #1886226
    le 24/01/2018 par Thorfinn
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Si les résultats au cours de l’année permettent de valider ou non son bac, je trouve ça pas si mal, car ça forcera les élèves à plus de régularité.
    Puis à quoi bon un examen final où l’on pourrait échouer alors que toute l’année on a été bon ? C’est ce système qui est plutôt injuste.
    Par contre, l’oral pénalisera les gros timides, mais bon, bienvenue dans la vie réelle...

     

    • #1888696
      le 28/01/2018 par Booster
      Nouveau : un "grand oral" pour le bac

      Il y a encore beaucoup de métiers et carrières ouvertes aux personnes ne pouvant s’exprimer en public. Le problème c’est qu’elles ne pourront plus y avoir accès. Quelle horrible société celle de narcissiques, beaux parleurs qui ne doutent de rien et surtout pas d’eux-mêmes.

      De par mon expérience ce sont souvent les ados les plus veules qui sont bons à l’oral.


  • #1886442
    le 24/01/2018 par STEF de MARS
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Conseil aux candidats français blancs cathos souchiens dissidents :
    - prenez des cours de théâtre, histoire de savoir jouer la comédie,
    - prenez des cours de yoga, histoire de rester calme devant trois gauchos.


  • #1886449
    le 24/01/2018 par Louis
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Mon directeur de prépa appelait ça des "vendeurs de machine à laver".

    2021 : Grand Oral
    2022 : Le grand oral peut désormais être passé en arabe
    2023 : Le grand oral a désormais été rebaptisé "rap battle supreme"


  • #1886457
    le 24/01/2018 par Bender
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Comme quoi même quand on est au fond du trou, on peut encore continuer de creuser pour descendre. On va bientôt atteindre la chine...
    L’intérêt du bac c’est qu’il était anonyme, à part sur les rattrapages.
    Là il y aura un prof (gauchiste) qui connaitra l’élève, c’est la porte ouverte à toutes les dérives, clairement. Et à la discrimination positive...

    Sinon pour le film avec Chamelia, rien que de voir l’extrait (un extrait de gauchisme intégral), ça me donne envie de rendre le contenu de mon estomac...

    Aussi, véridique : au bac que j’ai passé il y a maintenant un certain temps. En espagnol j’étais mauvais. Du coup j’ai inventé une histoire où une fille s’émancipe de son père, genre femme forte. Ca m’a permis d’écrire le moins de lignes possible pour éviter de faire trop de fautes. Comme je savais que les profs d’espagnol sont à 95% des femmes, je leur ai donné ce qu’elles voulaient entendre. Et j’avais eu une pure note en torchant le truc en 1/2 h (premier sorti de la salle), hahaha.


  • #1886539
    le 25/01/2018 par Sebde
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Le troisième sera surement un psychologue, formé à détécter un futur déviant politique.


  • #1887409
    le 26/01/2018 par quidam
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Cette éducation nous prépare à un monde de prédateurs sans foi ni loi, comme dans le film le Brio," l’important c’est avoir raison, la vérité on s’en fout"..du concentré de Macronisme. Jeanne au secours !


  • #1888691
    le 28/01/2018 par Booster
    Nouveau : un "grand oral" pour le bac

    Il faut vite créer une association de défense des timides. Une personne timide et non sûre de soi, sera automatiquement recalée. Certaines personnes trés valables ne peuvent surmonter ce type d’épreuve, aucun exercice ne peut donner confiance en soi, surtout à un ado. C’est une décision trés discriminatoire pour le coup.


Commentaires suivants