Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

Les médias dominants salissent votre esprit ? De Brague & Korias sont de retour et nettoient désormais l’info chaque semaine !

 

Au sommaire de cette émission :

- L’Éducation nationale dans le viseur

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec lbry.tv

 

Retrouvez les podcasts de l’émission sur le site d’ERFM !

 


 

Vous aimez ONLI ?
Participez au combat de la Rédaction
avec le financement participatif !

 

Retrouvez ERFM sur Telegram !

Voir aussi :

28 juillet
ONLI Hebdo #45 – Plan de relance de l’économie ou de l’Union européenne ?
4
21 juillet
ONLI Hebdo #44 – Cathédrale de Nantes : un pas de plus vers le nouveau monde ?
12
6 juillet
ONLI Hebdo #42 – L’opposition verte, sparring-partner idéal pour Macron 2022
35
29 juin
ONLI Hebdo #41 – Derrière la seconde vague, la mutation du capitalisme
7
22 juin
ONLI Hebdo #40 – Dijon brûle-t-il ?
13
15 juin
ONLI Hebdo #39 – Les États-Unis peuvent-ils exploser ?
25
8 juin
ONLI Hebdo #38 – Un comique à l’Élysée ?
12
1er juin
ONLI Hebdo #37 – L’affaire George Floyd
67
25 mai
ONLI Hebdo #36 – Les véritables enjeux de l’affrontement entre la Chine et les États-Unis
10
18 mai
ONLI Hebdo #35 – Drahi vend Libé : état des lieux de la presse en France
8
11 mai
ONLI Hebdo #34 – Loi Avia et auto-amnistie : c’est la panique !
5
4 mai
ONLI Hebdo #33 – Remaniement, union nationale, 2022 : topo sur la sclérose politique
15
27 avril
ONLI Hebdo #32 – Les véritables enjeux derrière la chute du prix du baril de pétrole
10
20 avril
ONLI Hebdo #31 – Faut-il piquer Bill Gates ?
32
13 avril
ONLI Hebdo #30 – Macron déconfiné (de l’Élysée) ?
31
6 avril
ONLI Hebdo #29 – Le coronavirus et la dislocation de l’UE
15
30 mars
ONLI Hebdo #28 – Pendant ce temps dans le reste du monde...
10
24 mars
ONLI Hebdo #27 – Guerre contre le virus ou guerre contre le peuple ?
25
16 mars
ONLI Hebdo #26 – Coronavirus : la menace fantôme ?
52
9 mars
ONLI Hebdo #25 – Foresti et les féministes soralisées par les sionistes !
46
2 mars
ONLI Hebdo #24 – César 2020 : le culturo-mondain au bout du rouleau
35
24 février
ONLI Hebdo #23 – GriveauxGate 2 : Branco starifié et Buzyn en embuscade
25
17 février
ONLI Hebdo #22 – GriveauxGate : scandale sexuel ou élimination politique ?
35
10 février
ONLI Hebdo #21 – Gérard Fauré ou le chant du cygne de la République ?
33
3 février
ONLI Hebdo #20 – Derrière Mila, le pacte secret Macron-Marine
23
 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2503552
    Le 14 juillet à 16:03 par Pamfli
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    450 euros TTC en physique/chimie ou mathématiques pendant les vacances scolaires, pour une révision en groupe. Défiscalisation des heures à 50%, c’est le tarif pour 10 heures.
    Quand j’ai vu mes ados et jeunes adultes derrière leur écran, à attendre que le prof “balance” via un mail perso, via la messagerie du cahier de texte de Pronote ou par le cloud de "monlycée.net" construit sur des solutions cheap, notamment alimenté par une migration non conforme des annuaires régionaux contenant les comptes des élèves de Pronote, aggravant de fait le décrochage des élèves pendant le confinement, une téléconférence sur Zoom qui s’est fait hacker tous les comptes mail des élèves connectés, une autre sur Team pour alimenter le Big Data de Bill Gates, un téléservice de publication du livret scolaire post BAC proposant une erreur http 404,... C’est évident, je voyais ces gamins traités comme dans une boîte de support service informatique low cost,... Les Niel, Drahi et autres FAIs disposent déjà des plateformes FreeBox, RedBySFR ainsi que du personnel off-shorisé balbutiant le globish.. Ben il suffit juste d’adapter le contenu, à l’éducatif pour les masses par exemple celui de Niel Ecole 42.... Cette année des profs principaux de terminale “balançaient” aux élèves confinés, astreints à ce régime derrière leur écran, une FAQ décrivant les règles de gestion de l’usine à gaz Parcoursup, parce qu’ils ne captaient rien au fonctionnement étonnant ? Bref un chaos numérique néolibéral incroyable et de belles crises de nerf en perspective dans les familles,... Bon courage aux élèves pour l’année prochaine de numérisation accélérée notamment avec des ordinateurs bridés comme des tablettes numériques qui obligent l’élève à ne pouvoir télécharger qu’un seul support de cours à la fois par manque de ressource physique (espace disque bridé volontairement je suppose...). Bon courage aux parents, vous avez veauté pour ça depuis 40 ans, c’est le tarif de la winn.
    NB : le site ENT universitaire marche plutôt pas mal, il faut dire qu’arrivés à ce stade des études supérieures, après le Ko Lanta de l’EN déconstruite, certains élèves sont déjà très agiles pour s’adapter aux dysfonctionnements : un de mes enfants assure actuellement le soutien psychologique d’un agent de l’administration universitaire qui ne capte rien, ben ça crée du lien social, de la solidarité euh... de l’assistance sociale virtualisée, nickel !

     

    Répondre à ce message

  • #2503553
    Le 14 juillet à 16:09 par Gilles
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    Il s’agit d’un plan mondial d’acculturation. Le tik-tok pour tous. Ceux qui ne peuvent pas payer seront encore plus marginalisés, et les "quartiers populaires", africains donc, vont sombrer et, le rôle quand même réel d’intégration de l’EN va disparaître, après le service, il restera la CAF.
    Il y a ceux qui pourront payer comme dans le continent americain, niveau parfois lamentable mais offrant une carrière derrière. Et le niveau de compétence sera mauvais, la sélection et le diplôme s’obtenant par l’argent.
    Comment vont-ils faire sauter les derniers verrous de la méritocratie républicaine : agrégation et grandes écoles ? Réponse au prochain numéro.

    À ce rythme, on regardera dans 10 ans la France de 2020 comme paisible et structurée.
    L’exil à la campagne va devenir une question sérieuse.

     

    Répondre à ce message

  • #2503631
    Le 14 juillet à 17:42 par Rusty James
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    Il y a un fort développement des plateformes de formations en ligne. Avec le développement personnel qui dénigre beaucoup l’éducation national (pas spécialement française mais d’une manière générale)
    Il n’est donc pas surprenant que l’on cherche a affaiblir l’education nationale
    De plus la privatisation des écoles permettra plus facilement d’introduire tous les horreurs du marxisme culturel : théorie du genre, inclusion, etc ...
    On le voit en Angleterre ou les écoles sont privatisés et complétement perméables a toutes ces horreurs.

     

    Répondre à ce message

  • #2503916
    Le 14 juillet à 23:01 par Damluimm
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    Avec l’appli "lbry" c’est impeccable

     

    Répondre à ce message

  • #2504000
    Le 15 juillet à 03:03 par SherlockHolmes
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    Les cours en ligne pour les élèves, collégiens et lycéens ne devraient pas servir dans le système d’instruction publique français. L’enfant qui a très souvent des problèmes pour se concentrer va se retrouver encore plus en difficulté face aux tentations de l’écran. Le numérique ne facilite pas non plus l’apprentissage des matières littéraires. L’élève ne s’entraîne plus à l’écriture et à la construction de la phrase française.

    Dans l’enseignement supérieur, les cours en ligne sont élaborés par les enseignants-chercheurs de l’institution dans lequel il se trouve donc ça ne pose pas de problème.

    Le système qui conviendrait le mieux aux défis à venir pour les enfants de ce siècle est sans conteste un mélange entre l’école moderne développée par Francisco Ferrer en son temps et un modèle anglo-saxon comme il se déroule en Australie par exemple, où l’élève compose une partie de sa carte des matières en fonction de son choix de parcours vers le supérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #2504031

    Ceux qui travaillent n’ont rien d’autre à faire !

    En 2020 avoir confiance dans l’éducation nationale c’est comme avoir confiance dans les grandes entreprises du numérique et de l’internet, soit de la naïveté soit de la folie. Un enseignement à la maison implique : un couple soudé avec une seule personne qui travaille (seul c’est impossible), la volonté de faire passer le futur avant le présent, prendre des risques, une vie à la limite du seuil de pauvreté et les achats réduits au minimum. Ha, j’oubliais, aucune demande d’aide ou de pleurniche pour ne pas avoir de compte à rendre.

    Petit programme pour l’éducation d’un enfant entre quatre et cinq ans.
    Lever, ablutions suivies du petit déjeuner.
    Une heure de jardin avec découverte des « choses », les nommer, les compter.
    Musique, écoute du classique, du traditionnel, des tubes avec reprise des refrains. Trente minutes.
    Sport, équilibre, vélo (encore les petites roues !), grande bassine avec de l’eau, une minute de « yoga » retour au calme. Une heure.
    Dessin, crayons - pastels -feutres, peinture gouache - aquarelle, découverte du dessin numérique. Une heure.
    Repas de midi.
    Repos, « glandage » … Une heure.
    Lecture, (enfant entre quatre et cinq ans) texte « histoire » entre 10 et 15 lignes suivies de la lecture de quelques questions sur le texte (6-7). Tous les mots inconnus sont expliqués ou illustrés, éventuellement à l’aide de sons, d’images ou de vidéos. Quarante-cinq minutes.
    Cinéma, un dessin animé choisi dans les grands classiques.
    Jeux d’enfant (un enfant doit se salir et s’écorcher les genoux), promenade.
    Découpage, collage. Une heure.
    Manipulation des nombres et géométrie. Trente minutes.
    Jeux d’enfant.
    Repas du soir.
    Lecture (comme l’après-midi)
    Les dents, pipi et couchage.
    Aucune activité n’est imposée. Pour donner une habitude : la volonté à l’enfant de demander un exercice, il faut montrer l’exemple entre 2 et 5 jours d’affilé, après plus besoin d’imposer quoi que ce soit. Pour supprimer une mauvaise habitude, c’est pareil, à condition de proposer une alternative.
    L’ordre des activités peut changer en fonction de l’humeur des protagonistes.

    L’enfant parle deux langues et a des notions d’anglais.

    Libre selon l’esprit

     

    Répondre à ce message

  • #2504278
    Le 15 juillet à 12:45 par michel amm
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    Le Covid permet bien l’expérimentation pour tester les possibilités de virtualisation du système d’éducation.

    Résultat : La majorité des professeurs sont d’accord pour glander chez eux en étant payé. Les élèves aussi.

    L’objectif n’est pas l’argent. L’objectif c’est de prendre le contrôle total de l’esprit des enfants.

    Sur internet les professeurs pourront être remplacés par des Intelligences artificielles.

     

    Répondre à ce message

  • #2504744

    J’entends l’anxiété face à une réforme profonde de l’Education Nationale qui est effectivement "en marche". Mais force est de constater que l’EN coûte très cher par rapport à ce qu’elle rapporte ! Il faut prendre le problème dans sa globalité : on n’a pas besoin d’instruction quand on n’a pas d’industrie. A quoi bon dépenser des fortunes pour des personnes qui finiront dans le service à la personne (riche) et le tourisme ? Sans compter que la paupérisation et la distance culturelle (immigration) des classes laborieuses rend le travail encore plus coûteux et inutile.

    L’enseignement à distance suffit largement et objectivement cela coûte bien moins cher pour un résultat identique ! Au moins sur internet on peut entendre des voix discordantes par rapport à la messe maçonnique / républicaine ... Les établissements d’élite ne devraient pas disparaître (quoique ...) parce qu’on a toujours besoin de garde-chiourme.

    C’est triste mais ce n’est qu’un effet de bord de la désindustrialisation, elle-même due à la perte de souveraineté de la Nation, ou encore de la prise de pouvoir par les élites oligachiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2506766

    À noter que depuis une dizaine d’année Bill Gates finance aux USA le « Common Core », un programme scolaire fédéral « favorisant des approches globales et thématiques » et incluant des tests communs à tous les états. Ce « Common Core » n’a pas permis d’augmenter le niveau des élèves malgré l’intervention « de nouvelles technologies alternatives innovantes et intelligentes » (signées Windows) et en 2020 un étude vient d’annoncer la baisse historique des scores nationaux aux tests de lecture et de mathématiques (Pioneer Institut de Boston) et un élargissement de l’écart de réussite. J’aimerais beaucoup qu’une émission ER puisse m’éclairer sur ce qui a motivé Bill Gates à dépenser autant d’argent (des centaines de milliers de dollars) dans cette réforme pédagogique décriée, soutenue par le gouvernement Obama. (Je n’ai jamais réussi à satisfaire toute ma curiosité sur ce sujet).

     

    Répondre à ce message

  • #2509276
    Le 22 juillet à 00:23 par Element87
    ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur

    Mais pourquoi Pierre n’est-t-il pas là ? Il a le droit de respirer mais c’est que sa voix sereine me manque

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents