Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

ONLI Hebdo #50 – Tensions France-Turquie : les véritables enjeux

Les médias dominants salissent votre esprit ? De Brague & Korias sont de retour et nettoient désormais l’info chaque semaine !

 

Au sommaire de cette émission :

- Tensions France-Turquie : les véritables enjeux

 

Le compte YouTube d’ERFM a été supprimé !
Écoutez l’émission sur Lbry et ERFM :

Soutenez E&R avec lbry.tv

 

Retrouvez les podcasts de l’émission sur le site d’ERFM !

 


 

Vous aimez ONLI ?
Participez au combat de la Rédaction
avec le financement participatif !

 

Retrouvez ERFM sur Telegram !

Voir aussi :

22 septembre
ONLI Hebdo #51 – L’affaire Freeze Corleone : un point de bascule ?
22
9 septembre
ONLI Hebdo #49 – Les loups étaient déjà entrés dans Charlie...
14
26 août
ONLI Hebdo #48 – Biélorussie : une nouvelle révolution colorée ?
5
19 août
ONLI Hebdo #47 – De l’explosion à Beyrouth à l’implosion du Liban ?
7
5 août
ONLI Hebdo #46 – De la GAV au monde d’après
18
28 juillet
ONLI Hebdo #45 – Plan de relance de l’économie ou de l’Union européenne ?
4
21 juillet
ONLI Hebdo #44 – Cathédrale de Nantes : un pas de plus vers le nouveau monde ?
12
14 juillet
ONLI Hebdo #43 – L’Éducation nationale dans le viseur
21
6 juillet
ONLI Hebdo #42 – L’opposition verte, sparring-partner idéal pour Macron 2022
35
29 juin
ONLI Hebdo #41 – Derrière la seconde vague, la mutation du capitalisme
7
22 juin
ONLI Hebdo #40 – Dijon brûle-t-il ?
13
15 juin
ONLI Hebdo #39 – Les États-Unis peuvent-ils exploser ?
25
8 juin
ONLI Hebdo #38 – Un comique à l’Élysée ?
12
1er juin
ONLI Hebdo #37 – L’affaire George Floyd
67
25 mai
ONLI Hebdo #36 – Les véritables enjeux de l’affrontement entre la Chine et les États-Unis
10
18 mai
ONLI Hebdo #35 – Drahi vend Libé : état des lieux de la presse en France
8
11 mai
ONLI Hebdo #34 – Loi Avia et auto-amnistie : c’est la panique !
5
4 mai
ONLI Hebdo #33 – Remaniement, union nationale, 2022 : topo sur la sclérose politique
15
27 avril
ONLI Hebdo #32 – Les véritables enjeux derrière la chute du prix du baril de pétrole
10
20 avril
ONLI Hebdo #31 – Faut-il piquer Bill Gates ?
32
13 avril
ONLI Hebdo #30 – Macron déconfiné (de l’Élysée) ?
31
6 avril
ONLI Hebdo #29 – Le coronavirus et la dislocation de l’UE
15
30 mars
ONLI Hebdo #28 – Pendant ce temps dans le reste du monde...
10
24 mars
ONLI Hebdo #27 – Guerre contre le virus ou guerre contre le peuple ?
25
16 mars
ONLI Hebdo #26 – Coronavirus : la menace fantôme ?
52
 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2548097

    Parfaite émission explicative. Euh, on ne dit pas maiiil’z (Miles) comme en Amérique mais « Milles » (prononcé 1000, comme le mot français qu’il est)...

     

    Répondre à ce message

  • #2548228

    merci pour votre émission toujours passionnante, et vos informations. Mais je ne crois pas qu’on puisse dire qu’on n’est "ni pour Macron ni pour Erdogan". Nous sommes français. Ca veut pas dire qu’il faut être naïfs ou couchés sous la politique de Macron. Mais on peut pas non plus tout mettre sur le même plan. Cordialement.

     

    Répondre à ce message

    • #2548697

      « Mais je ne crois pas qu’on puisse dire qu’on n’est "ni pour Macron ni pour Erdogan". Nous sommes français. »
      Ben si on peut ! Et Macron est-il français d’ailleurs ?
      « Ca veut pas dire qu’il faut être naïfs ou couchés sous la politique de Macron »
      Ça veut dire quoi alors ?
      « Mais on peut pas non plus tout mettre sur le même plan. Cordialement. »
      On n’y est pas obligé, mais encore une fois on peut !

       
  • #2548325

    Et cet Erdogan qui nous rappelle que nous avons tué
    1 million d’Algériens, il passe sous silence le bagne d’Alger sous gestion ottomane , bagne
    dans lequel il jetait ses prisonniers européens .
    Un vrai sale type..un maître-chanteur.

     

    Répondre à ce message

  • #2548377
    Le 17 septembre à 08:44 par Goetz von Berlichingen
    ONLI Hebdo #50 – Tensions France-Turquie : les véritables enjeux

    Très bonne analyse
    Les intervenants au top
    Comme d’habitude
    Merci

     

    Répondre à ce message

  • #2548497

    Félicitations ! Dès le début de votre émission, la prose du Président français en *1.25 (ou *1.5) ! Nous en sommes là pour supporter leurs palabres... (Comprenne qui voudra).

     

    Répondre à ce message

  • #2548515

    Après le fois 1.25 (ou fois 1.5) des palabres géopolitiques (Début de l’audio), vient la prose du "journaliste" à 21’51 ! Merci ER, merci messieurs pour votre travail.

     

    Répondre à ce message

  • #2548618

    Bonjour,

    A la minute 6 Dimitri Korias s’emmêle un peu les pinceaux en ce qui concerne les eaux territoriales grecques (6 ou 12 milles ).

    Le sujet est complexe cependant et c’est normal qu’une personne non concernée puisse se tromper.

    Tous pays ayant ratifié la convention de Montego Bay de 1982 a le droit d’étendre ses eaux territoriales (souveraineté nationale totale) à 12 milles marins soit 22 km 224 mètres.

    Les seuls pays qui n’ont pas encore ratifié ce traité maritime sont les États-Unis, le Pérou, Israël, la Syrie, la Turquie, le Venezuela et l’Érythrée.

    Toutefois les States,le Venezuela et le Sionistan, (Syrie,Perrou ?) respectent le droit maritime même si ils ne l’ont pas signé.

    La Turquie ne l’a pas signé et ne le respecte pas surtout dans la Mer Egée... Par contre en Mer Noire la Turquie alors qu’elle n’est pas signataire du droit maritime a étendu ses eaux territoriales à 12 milles marin !

    A la fin des années 90 la Turquie a décrété de manière unilatérale que si la Grèce exerçait son droit légitime d’extension de ses eaux territoriales à 12 milles marins cela serait un Casus Belli c’est à dire une cause pour entrer en guerre avec la Grèce !

    Avec l’extension des 12 milles marins la Grèce serait souveraine de près de 80 % de la mer Égée. Avec les 6 milles marins actuels la Grèce est souveraine que sur 40 % de la mer Égée.

    Maintenant le bateau turc de recherche ne se trouvait pas dans les eaux territoriales grecques mais dans la zone économique exclusive grecque (en devenir). En effet le processus de délimitation (des zones économiques maritimes exclusives) est en cours. La Grèce à déjà fait sa délimitation avec l’Italie, en partie avec l’Egypte et avec l’Albanie ( annulé ensuite par le tribunal constitutionnel suite à un coup de fil d’Erdogan ...)

    La Grèce a calculé sa zone économique exclusive (ZEE) sur base de la ligne médiane entre pays voisins. La ZEE peut s’étendre jusqu’à 200 milles si rien en face.

    La Turquie qui n’a pas signé le droit maritime et donc ne peut prétendre "techniquement" entrer en négociation pour les zones économiques exclusives (ZEE) interprète le droit à sa façon.

    Ainsi elle insiste pour dire que les îles grecques n’ont pas droit à une (ZEE) car la Mer Égée est une mer "fermée" ! Pourtant ces mêmes turcs ont instauré une ZEE en Mer Noire (qui est vraiment fermée !).
    Les turcs ont appliqué en Mer Noire le principe de la ligne médiane chose qu’il s refusent à la Grèce

    Droit ottoman contre Droit international !

     

    Répondre à ce message

    • #2549385
      Le 18 septembre à 18:39 par blablablablobloblo
      ONLI Hebdo #50 – Tensions France-Turquie : les véritables enjeux

      Non c est droit de la force occidentale contre droit de la force turc en devenir (ou pas)...
      Le.droit international ne veut rien dire..c est celui qui peut s imposer qui décide c est tout.

      Les Grecs ont des droits et des territoires bien au delà de la normale et les Turcs n on jamais pu rien dire car pas assez puissants.....si cela ce finit devant un tribunal...la Grèce risque de perdre bien plus que du pétrole elle risque de devoir restituer uen douzaine d îles a la Turquie ainsi que les 2/3 de la crête..car elle est en totale violation des accords de Lausanne( militarisation des îles) et concernant la Crête aucun document ou accord n atteste de la possesion de ce territoire par la Grèce. Apres la guerre en effet il a été décidé de donner un tiers de la Crête aux Grecs et le reste temporairement a la Bulgarie et Serbie et ensuite ces 2 pays ont décidé se se retirer de la Crête et la Grèce a annexé le reste...pas très légal tout çà

       
    • #2549818

      N’importe quoi ! Le droit international a été édicté selon les intégrés occidentaux ; la Turquie est donc flouée avant même la tenue des négociations ! La Grèce n’existe pas par elle-même : elle est le jouet des puissances occidentales, comme le Koweït en 1990...

       
    • #2550306

      Bonsoir,

      @ blabla tu dis que le droit international n’est rien et ensuite tu ajoutes "Les Grecs ont des droits et des territoires bien au delà de la normale" c’est justement pour éviter de dire des conneries ,arbitraires, comme celle la qu’un moment il doit y avoir un droit international.

      Moi je trouve que les turcs devraient retourner en Mongolie de la ou ils viennent * et qu’ils sont trop proches de la Mer Égée.C’est une opinion mais ce n’est pas du droit international. Pour les lecteurs de E&R il faut savoir que les turcs appellent la Grèce Yunanistan. Yunan veut dire Ioniens de l’Ionie en turc. L’Ionie est la région qui se trouve en Asie Mineure ou se trouve Smyrne (IZMIR) et par extension la côte de la Turquie actuelle qui fait face à la mer Égée. Cette côte de l’Asie Mineure a été peuplé par les peuplades grecques (les Ioniens ) durant près de 2500 ans. C’est le Donmeh Mustapha Kemal (Attaturk) franc-maçon homosexuel avec le mouvement des jeunes turcs qui mit fin à la présence grecque en Ionie (pas la mer Ionienne mais la région) en 1922. Les jeunes turcs sont responsables des massacres et génocides arméniens grecs et assyro - chaldéeens.

      Je revendique le fait que je ne suis pas pro-Erdogan ni même pro turc mais j’essaye de toujours argumenter surtout dans une période ou tout le monde fait des "pip..s" à ErdoGang. Lorsque Merkel regarde Erdogang avec ses yeux plein d’étoiles et le miroir que lui a offert Erdo ;on à l’impression qu’il a du la coincé dans les toilettes lors d’un sommet international et que cela l’a décoincé.Lorsque je vois Merkel (sans Erdo) j’ai l’impression de me prendre une vague de froid, comme lorsque j’ouvre mon congélateur, je tremble de froid ;comme elle quand elle a ses crises.

      Aussi non pour ceux qui veulent vérifier la Grèce à 14880 km de Côtes et la Turquie 7200 km. ErdoGang est un bluffeur lorsqu’il dit que la Grèce a moins !

      * Les turcs actuels sont un mélange des tribus turco-mongoles du moyen âge mais sont surtout le résultat d’un mélange (souvent forcé) de grecs, de bulgares,d’albanais,de Serbes,bosniaques,Monténegrins,de géorgiens,de kurdes, d’arméniens,d’arabes et autres. Les janissaires qui allaient former l’élite de l’armée turque étaient prélevés parmi les peuples chrétiens (pas musulman...) dans l’empire ottoman. Ainsi tous les 2 à 3 ans entre 3000 à 5000 enfants étaient prélevés (kidnapés) et arrachés de leur parents. Techniquement on peut aussi appeler cela de l’esclavage mais bon c’est un autre sujet.

       
  • #2548779
    Le 17 septembre à 20:16 par Milton Parker
    ONLI Hebdo #50 – Tensions France-Turquie : les véritables enjeux

    C’est une erreur de dire que l’empire Ottoman comprenait tout le Maghreb avant la première guerre mondiale ! Rappel, l’Algérie était française et Maroc et Tunisie étaient sous protectorat français ! Ben alors !

     

    Répondre à ce message

  • #2548880

    Les F16 turcs servis au Vietnam ??? LOL
    Pour info tout les F16 sont construit en Turquie par la TAI.
    Sinon les Rafales certes sont de très bon avions mais en face vous avez les S400 qui attendent.
    _

     

    Répondre à ce message

  • #2549768

    Camarades de E&R

    Mr Debrague pour une fois je ne suis pas d’accord avec votre analyse concernant Erdogan.

    Les Turcs participent de façon direct à la construction d’éléments pour les F-35. La vérité est ailleurs , par exemple dans l’efficacité présumé de cet avion.

    Vous dites " devra retourner à la niche" pour Erdogan. , si il y a bien une niche en Europe , elle se trouve à l’Elysée.

    Vous comparez la Grèce au Mali pour expliquer notre ingérence ....avec de pseudos contrats d’achats d’avions.....de la part des Grecs , je prendrais plus au sérieux un pays Africain que la Grèce au niveau carrure financière. ET vous verrez que le moment venu oncle Sam sifflera la fin et les Grecs achèteront du matériel valider Otan et pas des Rafales dont personne ne veut en réalité.
    Ne varietur
    Lavrov.

    Nous faisons les malin avec un membre de l’Otan .....et nous n’en tirerons rien....si ce n’est plus de migrants.
    En fait nous n’avons absolument pas les moyens de ce genre de politique pseudo guerrière.
    Ne varietur
    Lavrov

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents