Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Obligés de travailler pour survivre, les retraités désespèrent

La France néolibérale : précarité pour tous

De plus en plus de retraités français sont obligés de travailler pour survivre.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Penser la question sociale avec Kontre Kulture :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1838229

    « La France néolibérale : précarité pour tous »

    Euh...non...désolé, mais pas pour tous...par pour les 1% les plus riches.

    A moins que retour de bâton imprévu et à mon avis peu probable.

     

    Répondre à ce message

  • #1838233

    Il y en a marre de cette république, elle a aucune légitimité, elle sert le cartel de la banque et finira par tout nous voler comme au peuple américain

     

    Répondre à ce message

  • #1838278

    "Depuis ses 16 ans Liliane a beaucoup travaillé" et beaucoup cotisé.

     

    Répondre à ce message

  • #1838325
    Le 12 novembre à 19:40 par Silence Radio
    Obligés de travailler pour survivre, les retraités désespèrent

    Mon dieu mes pauvres vieux qui ont peur d’être pauvre ! Peur de dépendre un jour de ses propres enfants ?! Peur du cours naturel de la vie !?

    « Be poor, who cares ? » (« Soyez pauvre, qu’est-ce que ça peut bien faire ? ») -Jiddu Krishnamurti

     

    Répondre à ce message

    • #1838556

      Pour rien au monde il ne faut dépendre de ses enfants, surtout ceux qui sont mariés ! A moins de leur servir à quelque chose ou d’en être très aimés.
      Ni de personnel salarié, surtout s’il n’est pas très moral ni très surveillé.
      Tant qu’on peut être indépendant, il faut le rester. Si ça passe par le travail, et qu’on est valide, pourquoi pas. Mais il n’y a pas de travail. Il faut donc payer des retraites correctes, qui devraient rester inférieures (de très peu) au smic cependant, qui serait réévalué d’autant.
      En Espagne, un criminel malade mental, passant pour charitable et attentionné au boulot, employé dans une maison de retraite, versait des corrosifs dans la gorge de pauvres vieux sans défense ; il en a tué une bonne dizaine ainsi, après cette torture.

       
  • #1838382

    et pan...dans les dents.
    Le vie est belle...
    Ils ont voté pour Macron...
    Ils vont se faire plumer...
    Au suivant maintenant !

     

    Répondre à ce message

    • #1838411
      Le 12 novembre à 23:46 par Branquignole
      Obligés de travailler pour survivre, les retraités désespèrent

      @ trio,
      qu’est ce que tu sais toi ? Et pan , dans tes dents ! Moi je suis retraité et j’ai pas voté pour Macron , et comme eux je me fais plumer et j’espère que toi aussi tu le sera , pour ton honorable solidarité envers les vieux Français , au suivant , connard !

       
  • #1838563

    La vie est dure pour tout le monde, et puis c’était ça ou le fascisme hein !? ... Je veux bien qu’à partir d’un certain âge on n’ait pas forcément les capacités de s’informer intelligemment (en venant ici par exemple :-p), mais quand même, ne dit-on pas que la sagesse vient avec les années (et l’expérience au sortir de 5 ans de Hollandisme...) ?

    Je m’éloigne un peu du sujet mais les médias ont peu repris cette information qui mérite, à mon sens, d’être connue : l’âge de la retraite est abaissée à 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes... en Pologne.

     

    Répondre à ce message

  • #1838645

    Enfin, ils n’auront pas tout perdu, ils ont voté contre le fascisme .C’est un choix, sauf qu’ils ont oublié de réfléchir..

     

    Répondre à ce message

  • #1839005
    Le 13 novembre à 21:55 par STEF de MARS
    Obligés de travailler pour survivre, les retraités désespèrent

    Vincent Lapierre, s’il te plait, va vite faire un reportage sur les retraités qui n’ont pas voté Macron, parce que là, ça donne l’impression que nos vieux sont tous des cons !

     

    Répondre à ce message

    • #1839190

      à Stef de Mars
      Bien dit, les "vieux" ne sont pas tous des cons, il ne faut pas généraliser, mais je pense qu’une majorité le sont car après 5 ans de Hollande je m’attendais à un beau retour de manivelles.
      Moi, malgré mes 63 ans bientôt, je n’écoute pas les merdias, j’ai internet, je suis sur ER tous les jours, je suis fan de Soral et Dieudo, je lis du Soral, Hillard, Chouard ect... et quand je discute avec les gens, il me semble parler à un tube cathodique...les jeunes sont tout aussi cons que les vieux derrière leur smartphone ou leurs écouteurs sur les oreilles. Ce que je trouve triste c’est que nous sommes très très nombreux, nous ne nous révoltons pas et sommes mis en esclavage par une minorité, il serait grand temps de se réveiller juste avant de mourir....

       
  • #1839170

    Quand tout les boomers seront obligés de retourner travailler parce qu’il n’y aura plus d’enfants ni de petits enfants à sacrifier, on pourra dire qu’il y aura une justice dans ce monde. En voilà déjà deux.

     

    Répondre à ce message

  • #1839618
    Le 14 novembre à 19:04 par Roland Culé
    Obligés de travailler pour survivre, les retraités désespèrent

    C’est décidé, demain je mets un autocollant "stop pub" sur ma boite et toc ! Et puis, distribuer les prospectus, c’est un job payé comme un migrant.. Moi ce que j’aimerais savoir, c’est comment en sont-ils arrivés là avec le plein emploi et tous les avantages (CE, convention collectives, 13eme mois, etc etc...) d’avant ? Excepté les métiers de l’agriculture, je connais des ouvriers en retraite qui possédent une résidence secondaire, voyage tous les ans à l’autre bout du monde et ne sont pas à plaindre. Le vrai probleme n’est pas une question d’âge, c’est la connerie et certains ont de beaux héritages, d’autres auront de quoi transmettre..

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents