Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche sur BFM Business

 

 

 

À quoi le quantitative easing de la Fed aurait-t-il servi ?

 

Les résultats des stress tests de la BCE

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1013294
    le 27/10/2014 par Voyez vous ! Pas du tout !
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Genératrice de richesse !

    Ah d’accord ! le taux de suicide ?

     

    • #1013766

      Oui surement pas pour nous, il veut dire qu’avec la planche à billet, les gros actionnaires du genre Rotschild empochent beaucoup plus.


    • #1014596
      le 28/10/2014 par Solmyr
      Olivier Delamarche sur BFM Business

      "Génératrice d’EFFET de richesse", ou créatrice d’illusion pour être plus véridique.


  • #1013296
    le 27/10/2014 par Lord Polanyi
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Concernant la grande fragilité de nombreuses banques, voir ici les propos implacables de Gaël Giraud suivi de ceux de Charles Gave (dont les préconisations politiques sont loin d’être identiques par ailleurs) sur la même chaîne : https://www.youtube.com/watch?v=Ocp...
    Égalité et Réconciliation ne pourrait-il pas mettre en ligne cette vidéo ? Elle me semble très importante, et les propos de Charles Gave, en particulier, rejoignent ceux de Delamarche lorsqu’il explique comment tous les prix (notamment les taux d’intérêts) sont faussés par des interventions artificielles des pouvoirs publics, des banques centrales, de leur quantitative easing...

     

  • #1013302
    le 27/10/2014 par frere ripoulain
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Delamarche : "c’est juste de la rigolade". Mais alors c’est un rire jaune. Dans les tests, vous l’avez-vu le stress ? C’est vrai que le Francky en face il tient pas la route quand il dit que c’est mieux en Europe que dans les pays émergents. Comme si l’économie des uns n’impactait pas sur les autres, escroc. Et puis où serions-nous si nous n’avions pas émis des faux billets de banque ? Et l’économie américaine va bien. Juste pathétique. Le type est cocu et sodomisé en même temps, du coup t’as ses neurones qui se touchent.


  • #1013552
    le 27/10/2014 par comtewollaston
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    bonsoir à tous,
    le blog les-crises.fr donne le détail du stress test... Delamarche est dans le bon !

    ps/ j’adore comment M. Nicolas regarde l’animateur en lui demandant "a l’aide !" du regard. trop drôle.

     

    • #1014502

      Les types de la banque et de la finance sont véritablement les ennemis à combattre...
      ...
      à 7’50’’ M. Nicolas nous explique le plus calmement du monde et comme si c’était la bonne voie à suivre, que :
      1 : on a "purgé" la dette des consommateurs (ça, ça veut dire qu’on a foutu à la rue des milliers de familles et que des millions d’autres sont quasiment à l’agonie),
      2 : un peu celle des entreprises (ça, ça veut dire qu’on a foutu à la porte des millions de travailleurs qui sont à présent pris en charge par la collectivité... que c’est pas fini... mais qu’on n’a pas touché aux primes et aux stock options des dirigeants ni aux dividendes des actionnaires)
      3 : et qu’il reste à purger la dette des états...
      ...
      Il nous dit ça sans sourcilier, sans parler une seule seconde du fait qu’un Etat, c’est des citoyens... et donc que les citoyens se sont pris dans les dents un maximum de dette pour sauver les banques lors de la crise de 2008
      ...
      C’est fout ça... pour les mecs de la finance c’est normal que tout le monde paye les conneries de la spéculation qui n’est, je le rappelle, que des paris que cette mafia en col blanc n’a pas pu honorer...
      Des paris, du poker... j’insiste là-dessus pour que ce soit bien clair... la spéculation n’apporte rien à l’économie... ce sont des jeux de poker
      ... et quand les états/citoyens ne "purgent" pas assez vite leur merde (c’est à dire ne rembourse pas assez vite leurs pertes au poker), on est montré du doigt...
      ....
      il faut désendetter les états... ils répètent ça partout... il faut désendetter les états... et t’as pas un seul mec qui rappelle pourquoi les états sont tant endettés...
      ...
      C’est le monde à l’envers... et le pire c’est qu’ils ne s’en rendent même plus compte... et comme c’est rabâché sur toutes les ondes à longueur de journées, maintenant, même les citoyens pensent que les états se sont trop endettés et que eux-même, les citoyens ont trop dépensé... que c’est de notre faute...
      Comme dit Delamarche : On se fout de la gueule du monde... Mais vraiment... on lui attrape la tronche et on lui enfonce dans la merde pour qu’il en crève...
      Le monde est en train de crever et on accuse les états et les citoyens...
      Fini, oublié toutes les magouilles des subprimes dont les banques sont encore infectés et qu’on rembourse pour eux depuis 6 ans
      ... ça commence vraiment à devenir insupportable ces mensonges... ça va craquer... à force de nous prendre pour des cons, ça va craquer....


  • #1013894
    le 27/10/2014 par saroumane
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    ils sont marrants les éco-béats.
    Si autant de banquiers se sont défenestrés depuis le début de l’année, c’est surement le défaut de maîtrise de leurs bonds de joie dans leurs bureaux qui les a vu malencontreusement chuter par leur fenêtre ouverte.

     

    • #1014633
      le 28/10/2014 par Solmyr
      Olivier Delamarche sur BFM Business

      C’était à cause des femmes de ménages, elles laissent la fenêtre du 30ème ouvert, l’autre il l’arrive bourré (suite à une orgie avec des strip-teaseuses parce qu’il avait fait gagner des milliards à sa banque) et forcément il tombe !! Les risques du métier...


    • #1014809

      C’est évidemment la bonne explication...

      Rien à voir avec les théories compl-autistes qui envisagent que :
      « Si mes découvertes sont correctes, nous pourrions être tous victimes très prochainement d’une énorme confiscation, l’annihilation de toutes nos économies suite à l’effondrement du monde financier tel que nous le connaissons. »
      et,
      « En reliant tous les dossiers de suicides et de disparitions, j’ai pu découvrir ce qu’il se trame, le fruit d’une collusion entre le gouvernement, les grandes banques, les services secrets et peut-être les médias. »

      http://or-argent.eu/suicide-de-banq...


  • #1014058
    le 28/10/2014 par Markovitch
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Delamarche toujours aussi bon !!!

    Ce capitalisme financier nous tuera tous les uns après les autres d’une façon ou d’une autre !!!

    Enfin, j’espère qu’on pourra s’échapper à temps ....

    Protégez-vous, assurez vos arrières si c’est possible, et surtout prions Dieu qu’il nous vienne en aide, c’est le plus important !

     

  • #1014267
    le 28/10/2014 par Stavroguine
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Sont des sauvages les chypriotes, hein ?


  • #1014375
    le 28/10/2014 par Francis
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    2015 ça promet !!


  • #1014918
    le 28/10/2014 par Jerem
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Brillantes analyses Mr Delamarche, je pense que ce sera une de ses dernières emissions chez bfm ... Le journaliste n’avait pas l’air très ouvert a la critique, et en plus de ca sans arguments comme l’autre "opposant", tout cela est de l’enfumage pour que la confiance bancaire revienne, à qui profite le crime ?


  • #1016419
    le 30/10/2014 par fbach2
    Olivier Delamarche sur BFM Business

    Vivement qu’E&R ait ses propres moyens de diffusion. Les pubs à outrance ça devient vraiment lourd à force.

    En plus du fait que la finance est complètement déconnectée de l’économie réelle, Franck Nicolas met le doigt sur une chose essentielle : l’économie est en sur-capacité de production. La machine s’est emballée, tout le monde a quelque chose à vendre et personne n’a les moyens d’acheter et par dessus tout cela il y a la sangsue financière qui souhaite continuer à aspirer de plus en plus fort chaque année.

    Nul besoin d’avoir fait une grande école pour savoir où tout cela mènera. La seule option qu’il nous reste à nous, "la France d’en bas", c’est de nous organiser intelligemment entre nous en regardant sombrer le Titanic rempli de banquiers en nœuds-papillons...

    Une régression vers le moyen-âge ? Mais c’était pas si terrible que ça il paraît. Du moins si on en croit Marion Sigaut.