Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche sur l’absence de reprise économique

 

 

 

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #844368

    ces gens vivent sur une autre planete..
    le gogo moyen qui n’y connait rien et qui ecoute ces videos doit retenir a peu pres ceci :

    Le QE ne peut etre relancé que si les fondamentaux des LTRO diminuent en fonction de la main mise des taux deflationistes dont la hausse des linterets pourraient donner un second souffle a la normalisation des effets de prets du marché, si toutefois la relance des offres trans-inflationistes accompagnent une desystemisation du pourcentage d’effet d’aubaine.

    TOUT VA BIEN

     

    • C’est évident... Surtout que comme le dit la madame au début, à propos du mois de mai, il n’a pas été aussi beau que çà... çà a manqué d’un peu de soleil je trouve, non ?... comparé au mois de mars j’entends...


    • #844464

      On appelle çà du pilpoulage pour enfumer le quidam


    • Pas compliqué : L’Allemagne est contre la politique non conventionnelle du QE(1) car ce pays est très à l’aise avec un euro fort. L’Allemagne exporte ses produits à cause de leur qualité incontestable de renommé mondiale, donc la qualité justifie le prix. Du coté des importations ( matières premières) un euro fort permet à l’Allemagne d’acquérir ses importations à un moindre prix (parité euro dollar pour ce qui concerne le pétrole par exemple). Donc, répercutions très positives sur la balance commerciale allemande.

      (1) Le QE ici est utilisé par Olivier à tort, moi je pense, et ça ne tient qu’à moi, qu’il veut parler de LTRO (réduction du taux directeur de la BCE à 0%). Le QE européen concernera le rachat de créances d’entreprises européennes après titrisation (càd foutre toutes les créances, non recouvrées de certaines entreprise, dans le même sac et les faire racheter par la BCE) qui finira logiquement par dévaloriser l’euro. La question est : allons nous avoir de l’inflation ou de la déflation ?


    • #844634
      le 02/06/2014 par Philippe de Macédoine
      Olivier Delamarche sur l’absence de reprise économique

      A GMG.

      Votre argument sur l’Allemagne tient la route mais mérite quelques compléments à mon humble avis.

      Tout d’abord, on nous a longtemps répété, et ce n’est pas faux, que la force exportatrice de l’Allemagne tenait à sa formidable industrie de la machine outil qui innonde les pays émergeants. Ce n’est pas qu’une question de qualité. C’est aussi une question de savoir faire et de présence dominante sur le marché. Avec une Chine moins croissante qu’avant, qu’est devenu ce marché ? Est-il toujours aussi florissant ?

      Quand on parle de qualité, on pense bien sûr à l’automobile ; l’électroménager étant dominé par les Coréens LG et Samsung de nos jours. Seulement, la question se pose. Qui achète des voitures allemandes ? Essentiellement les nouveaux riches chinois, russes, ukrainiens, indiens ? Il y a, je pense, plus de Porsche, d’Audi, de Mercedes et de BMW à Kiev, Moscou ou Shangai qu’à Paris, Londres ou Madrid. Je ne sais pas si les Allemands ont échaffaudé cette stratégie de l’enrichissement des émergeants en vue d’un retour des capitaux via l’automobile. Si c’est le cas, c’est très bien joué. Le problème fondamental, c’est que cela s’est fait au prix d’un appauvrissement de leur propre population et, de fait, de nos populations.

      L’Allemagne a aussi développé une agriculture hyper productiviste très exportatrice au point qu’on dit d’elle qu’elle est en voie de dépasser l’agriculture française. Cela s’est fait aussi sur le dos de la population. Avec l’affaire des abattoirs pleins d’ouvriers roumains, on s’est rendu compte que l’industriel protestant allemand est devenu un esclavagiste du même accabit que le fabricant de ballons américain ou que l’industriel fabricant d’iphone chinois.

      L’Allemagne a opéré un changement civilisationnel toute seule un peu à l’image de celui que Mme Thatcher avait imposé à l’Angleterre en son temps. Si elle veut continuer, qu’elle le fasse, cela ne regardera qu’elle. Mais refusons le. Notre modèle civilisationnel n’a pas de prix !


    • #844909
      le 03/06/2014 par Francis de Genève
      Olivier Delamarche sur l’absence de reprise économique

      Vous avez oublié de mentionner qu’il fallait y ajouter la mesure du quotient au carré de l’âge du capitaine ! ;)


  • BERCER comme des enfants, les yeux mouillés triste ; MAIS s en raison nous dit t on .. Olivier prend nous dans tes bras ..


  • #844446
    le 02/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Olivier Delamarche sur l’absence de reprise économique

    Quand le baratin est élevé au rang de science...
    Moi, ce que j’ai compris, c’est que les "rachats d’ABS" vont freiner l’économie, tu m’étonnes !
    Mais au fait, est-ce qu’une vente de "TCS" empêchera l’économie de pédaler dans la choucroute ?
    Sont-ils déconnectables depuis le poste de conduite ou faut-il attendre une sortie de route pour intervenir ?


  • Quelqu’un pourrait me dire pourquoi les adversaires de Delamarche change tt le temps ? les types se dégonflent ? marre de mentir surement, c’est vrai que même le pognon achète pas la dignité et l’honneur !!


  • #844505
    le 02/06/2014 par Philippe de Macédoine
    Olivier Delamarche sur l’absence de reprise économique

    La fin est intéressante.

    Hé oui, pourquoi ne pas attaquer JP Morgan pour avoir destabilisé la finance européenne ? Et pourquoi ne pas leur infliger une amende déraisonnable bien supérieure à celle que BNP devra payer ?

    Pourquoi l’Union Européenne n’attaquerait-elle pas Goldman Sachs pour avoir ruiné la Grèce et de facto l’Euro en trafiquant les chiffres de ce pays ?

    Pourquoi ? La réponse est claire et M. Delamarche l’a dite partiellement : un manque de cojones de la part de nos gouvernants... Je dis "partiellement" parce que nous savons tous que les gouvernants manquent de courage non pas seulement vis à vis de l’administration américaine mais aussi et surtout vis à vis de l’union européenne et de l’euro.

    C’est toutefois bien qu’il la pose car cela fera peut-être réfléchir le béotien moyen tombé par accident sur BFM...

     

    • Philippe,

      tu demandes :"Pourquoi l’Union Européenne n’attaquerait-elle pas Goldman Sachs pour avoir ruiné la Grèce et de facto l’Euro en trafiquant les chiffres de ce pays ?"

      Réponse : parce l’UE ,dans son assemblée rassemblant tous les pouvoirs, la commission europeenne, est noyautée par des agents même de Goldman Sachs !!

      Il y a des tas de videos ou d’articles comme celui ci http://lejournaldusiecle.com/2012/1...

      pour t’en convaincre, tape ue et goldman sachs dans google :)


    • @manolo79

      Et je me suis toujours posé une question : On ne peut pas, nous le peuple, attaquer ce genre d’institution ?


  • le mode de fonctionnement du système ultra libéral en direct :
    mensonges > faillites > menaces > prédations > guerres


  • Donc la croissance des US sur le Q1 2014 a été révisé en baisse de +0.1% à -1%, rien que ça !

    Juste pour rire, la prévision de croissance pour cette même période à l’automne 2013 était de... +2.6% !

    Gross domestic product, the sum of all goods and services produced in the nation, will accelerate to a 2.6 percent growth rate in the first three months of 2014, unchanged from the previous survey, economists said.

    http://www.bloomberg.com/news/2013-...

     

  • Ce qu’il y a de bien avec l’économie c’est que c’est comparable à l’art. Des types qui produisent de la merde te rétorques que tu n’y comprends rien quand tu leur dit : "c’est de la merde !". Et il existe un snobisme intellectuel à parler des "Sciences Economiques". Ce qui est d’ailleurs assez surprenant, car qualifier de scientifiques des thèses qui ne se vérifient jamais, faut quand même être passablement rempli d’hélium pour tenter le coup.


  • les USA font ce qu’ils veulent car ils sont les plus forts…. si l’union européenne existait comme on essaye de nous le faire croire, alors ils faisaient la meme chose(que les usa a bnp) en demandant a goldman de rembourser les 100 milliards qu’ont coute la fraude pour permettre a la grece de rentrer dans l’ue….

    la il y a de quoi se plaindre mais il ne se passera rien évidement puisque l’ue n’existe pas


  • Question un peu hors sujet :

    Qu’en est-il de l’évolution des dépenses des ménages en France au cours des dernières années
    selon sources crédibles et documents ou liens lisibles ?
    Les variations des volumes de l’épargne sont-elles corrélées ?

    Merci.


  • Excellent Delamarche, mais c’est un peu répétitif !

    C’est bien de le diffuser pour ceux qui ne le connaîtraient pas car on sait que sur internet les gens vont un peu sur tous les sites sans toujours s’arrêter sur telle ou telle personne ou sujet abordé !


Afficher les commentaires suivants