Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche sur la performance des marchés européens et états-uniens durant le premier semestre

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Toute l’imposture de la "statistique des moyennes" dévoilée par un exemple !
    Ben oui, l’écran plat qui permet la diffusion de la propagande audiovisuelle est moins cher aujourd’hui qu’hier !
    Mais le kilogramme de sucre dont le prix a doublé n’a presqu’aucun poids dans le calcul de l’inflation !
    Ouf, ceux qui crèvent la dalle seront rassurés, il ne s’agit pour eux que d’une impression, un vague sentiment donc, comme l’insécurité qui se mesure au nombre de plaintes que les forces de l’ordre ont bien voulu enregistrer !
    Pas de plainte, pas de délinquance, c’est simple, merde, quand même !

     

    • De plus, je ne vois pas l’intérêt d’acheter un écran plat aujourd’hui ? Étant donné la merde qui y est diffusé, ça relève du masochisme ou de l’abrutissement intégral !


    • Pour avoir un écran plat grand format quand vous n’avez pas de thunes, vous demandez au conseil général de votre coin et il vous aideront car cela "aide le développement de l’enfant"...incroyable ?..ben non !


    • Je vous rassure ...

      le truc a été usé et abusé , même ici , en France !

      Lors du passage à l’Euro , jospin pour ne pas prendre le risque de voir une éventuelle inflation liée à l’Euro a fait ajouter 10 ou 20 milles articles à la liste de référence dont l’INSE se sert pour le calcul ...

      un des produits "marquant" pour cette liste de référence des produits couramment achetés par la majorité des citoyens = Les selles à monter (à cheval) 100 % pleine fleur de cuir ... ;-))

      Un ami travaillant là m’avait déclaré à ce propos : "nous sommes devenus des outils ... on nous donne un résultat à obtenir ... à nous de trouver le cheminement statistique pour y arriver !"

      Alors , les statistiques US ... laisser moi rire ... pour mémoire 46 Millions de résidents US vivent des "Food Stamps" (plus ou moins l’équivalent des "Restos du Coeur" )

      et à l’ heure actuelle la Dette Totale US est de 61.5 Trillions US$ avec 134% d’augmentation de puis An 2000 (Source Fed. Res.) , les dépenses Non-Budgétées (Social Security + Drug Pres. + Medicare) tout près de 123 Triilions US$ ou un peu au-delà de 1 Million US$ par "Tax-Payer" (Source Fed.Res.) en plus des ardoises perso + ardoises de dettes d’états (fédéral et local )

      C’est sur Tout va pour le mieux au pays de l’Oncle Sam ! ;-))


    • @ fred

      Nous pourrions multiplier les exemples à l’infini. Mon propos vise simplement à faire prendre conscience que l’économie n’est pas une science tout comme la politique d’ailleurs !
      Et c’est pour cette raison que tout est fait pour nous les présenter comme les disciplines sérieuses qu’elles ne sont pas !
      Tant que la masse ne sera pas en mesure de réenclencher les mécanismes de la raison appuyés sur les grandeurs physiques, il n’y a aucune chance de sortir de l’impasse.
      Pourquoi croyez-vous que la véritable aristocratie s’interdit d’évoquer en public les questions d’intendance (d’économie donc) ?


  • Et bientôt on dira vive les U.S.A et le traité tafta, quel grand pays démo-cratique ! Si hollande ne fais rien pour la France c’est pour mieux la vendre.


  • Ce mec me fait trop rire ! Et l’autre en face imperturbable dans son aveuglement. La fin d’un monde approche mais "tout va bien !".

     

    • On sent que notre cher Olivier s’énerve de plus en plus...il va bientôt être traité d’antisémite je pense :p .
      Je ne m’y connais pas trop en économie, mais on voit quand même qu’Olivier parle de chiffres concrets sur des produits quotidiens , pendant que l’autre n’a comme réponse que des données floues qu’un type comme moi ne peut pas du tout comprendre. ça ressemble à de l’enfumage...


  • Jolie langue de bois de la part du type à droite... Quel exemple lamentable que celui des écrans plats (comment s’enfoncer en beauté) ! Cela me rappelle un article du monde qui maintenait que l’on n’avait pas d’inflation en Europe à l’heure actuelle, mais au contraire une situation d’équilibre : en comparant les biens de consommation courante (essence, alimentation, énergie...) avec la haute technologie (téléviseurs, téléphones, ordi...)... comme si c’était comparable ? On mange tous les jours mais on achète un écran plat tous les x ans (5 ans il me semble en moyenne). Qu’est-ce qui va nous impacter le plus au quotidien ? La hausse du prix du diesel ou du paquet de pâtes ou la baisse du prix des téléviseurs ? D’ailleurs l’article ne mentait pas sur la hausse considérable du prix des biens de consommation courante... contrairement à l’intervenant de BFM tv. Merci Olivier Delamarche de rétablir la vérité.

     

  • Bien les gars ?? D ou Résulte une intellectualisation d une intellectualisation , autrement dit le pouvoir d expression paradoxale de vérité ..


  • Pour une fois, Delamarche s’est fait retourné sur le plan rhétorique. Son adversaire a paru beaucoup plus détendu et l’a poursuivi sur tous les sujets qu’il a lancé même si le fond de leur désaccord sur la binarité fabrication de monnaie/inflation (et leur rapport avec la dette) qui est effectivement un classique de l’économie n’est pas tranché en faveur de l’un ou l’autre...


  • O. Delamarche, a-t-il fait exprès en ironisant sur l’attente du fameux messie qui doit bientôt arriver sur Terre, rédempteur de croissance ?
    Marc Riez, le nabi du mystère de la croissance future.


  • Moralité, si l’on arrête de consommer tout s’écroule.


  • Delamarche et Jovanovic annonce la fin du monde pour demain... ça fait déjà plusieurs années, forcé de constater que leurs bateau commence à prendre l’eau

     

  • Le japon le pays le plus riche au monde ? alors que c’est le plus endetté au monde par rapport au PIB, malgré la planche à billets, on marche sur la tête...


  • A partir de 7’30, le pauvre Riez prend cher dans les gencives. Delamarche lui fait un cours de logistique éco ! à mourir de rire.


  • Ouais... ben à 14:30 sur l’inflation, quand on demande au mec "non mais tu fais tes courses de temps en temps ?" et que l’autre répond "oui, j’aime bien faire mes courses"... et bien ce gars qui "aime" faire ses courses ne doit pas avoir beaucoup de soucis pour boucler son budget nourriture... donc pas vraiment au courant de la situation des ménages...


  • Marc Riez ne mange pas d’écrans plats ...
    C’est dommage, cela nous aurait peut-être permis de comprendre pourquoi il raisonne comme une couverture !
    Cela dit, comme il ne dit pas que des conneries, repassez voire son dernier propos : la croissance des salaires ne repartira que lorsqu’un sera en situation de plein emploi... Et ben nous voilà bien, parce que le corollaire non dit, c’est la basse des salaires avant... et bien sûr un plein emploi qui ne viendra jamais sauf à repenser de façon révolutionnaire la société !
    On est bien Tintin...
    Combien pour le second trimestre aux US ? 0% ? +1% ? -1%
    Et combien ils prévoyaient pour 2014 les autres poivrots ? +6% ?
    Avec de tels aveugles, Delamarche a de beaux jours devant lui !

     

  • L’autre hypocrite qui, dans une première phrase dis que, bien sûr, il fait ses courses...Je crois même qu’il ajoute qu’il aime ca...

    Pis plus loin, au cours d’un lapsus qu’il écrase... fissa, il avance "quand je fait faire mes courses"... !


  • Merci à BFM pour une vingtaine de minutes de débat !
    Néanmoins, je pense que le message d’O. Delamarche serait mieux entendu s’il arrêtait de prendre la même posture catastrophiste qu’il n’a jamais quitté depuis plusieurs années, car cela fait un effet "Au loup, au loup !" très désagréable.


  • Il a bien du courage O. Delamarche.
    Il essaye inlassablement de défendre le point de vue de la logique économique, c’est-à-dire que la politique économique des grandes institutions financières ne sont qu’une simple fuite en avant avant le grand krach qui finira par arriver un jour ou l’autre (demain ? dans un mois ? un an ? cinq ans ?).
    Et en parallèle on a un M. Riez qui a été invité uniquement pour casser du Delamarche avec la complicité du présentateur qui ne le reprend pas quand il coupe la parole.
    Olivier Delamarche a dit ce qu’il avait à dire, maintenant soit les gens se réveillent et sécurisent le peu d’épargne qui leur reste en investissant sur l’or par exemple, soit qu’ils finissent ruinés à la prochaine crise systémique.


  • Olivier delamarche a entiérement raison sur la logique économique est financiére.
    L’autre a raison de dire que temps que le dollar baisse le marché financier américain tiens et peut mêrme monter. Mais si le dollar baisse l’inflation augmente, tout comme si l’euro monte il y a une baisse du prix du marché une perte de compétitivité et aussi de l’inflation car pour garder un chifre d’affaire en euro constant il faut augmenter le prix a la consommation. Tout cela est logique pour quelqu’un qui est habitué a la finance et au marché. Par contre pour le quidam, tout n’est que confusion .......
    Je me demande si je ne vais pas finir pas faire une petite vidéo educative .......


  • Je pensais que Marc Riez était un simple bonimenteur, je me rends compte qu’il est un imbécile inculte totalement incompétent. Visiblement il ne connaît absolument rien à la création monétaire et au mécanisme de l’émission monétaire et les conséquences induites. Le pire c’est qu’il s’exprime en prenant le ton de "monsieur je sais tout, je vais vous donner des leçons". Pathétique.


  • ...le pessimisme de cet homme me fascine .... VRAIMENT !!!!

     

    • Pessismisme ou réalisme ? je pense plus au réalisme de Delamarche qui est très conscient de la gabegie financière qui dicte à l’économie ses prérogatives. Cependant Delamarche fait la diférence entre économie réelle et économie spéculative, ce qui l’interesse est l’économie réelle alors que les autres intervenants sont sur la ligne spéculative pour expliquer la fin d’une crise juste en regardant l’état des bourses mondiales renflouée à coups de monnaie de singe.


  • Voir un soi-disant analyste financier nous dire tranquillement qu’il n’y pas aucun rapport entre dette publique et création monétaire est juste stupéfiant. Car depuis 1973, la privatisation de la création monétaire est directement responsable de la hausse de la dette publique, due essentiellement au remboursement des intérêts liés à la création de monnaie par le crédit. C’est le véritable hold-up de la banque faits contres les états avec la complicité de gens comme VGE et Pompidou. Quand on y pense, ce VGE est responsable des 2 plus grand mots qui ont accablés la France depuis lors : la perte de la souveraineté monétaire et le regroupement familial des immigrés qui déclenchera l’immigration massive. C’est certainement l’homme politique le plus nuisible de l’après-guerre, qu’on pourra peut-être déclarer un jour comme étant le signataire de l’acte de mise à mort de la France.

     

    • La hausse de la dette provient du déficit public, sans déficit pas de besoin de financement et donc pas d’endettement quand bien même le rôle de la banque centrale dans la création monétaire serait différent. Je vous rappel que sur la période 1971-1973 a eu lieu le premier choc pétrolier, et cela a eu un effet bien plus négatif sur les finances publiques que la loi de 1973 qui n’est qu’une modernisation et une reprise de celle de 1936 et qui ne change en rien les relations entre le Trésor et sa Banque Centrale.


  • C’est toujours le même discours, la même émission : les intervenants y sont toujours aussi excellents, dans l’excellence avec OD et le ridicule avec R.

    Mais peut-être serait-il temps, un jour, passant du constat à la dénonciation , de passer de la dénonciation à l’action, c’est-à-dire à la solution.

    Je ne suis qu’un mouton et je remercie O.D. de me confimrer que je me dirige vers l’abattoir, et je remercierais encore R d’arrêter de prendre les moutons que pour des cons, en prétendant que l’abattoir est une auberge.

    Mais maintenant que ma mort est certaine, y en aurait-il un pour m’indiquer comment m’en échapper ?

    Vous comprenez, ça me ferait quand même chier que ma laine serve de moufles l’hiver à R : cet assassin.

     

    • Notre mort est certaine depuis le début ! :-)
      Mais quelle vie auront nos enfants...
      La solution ?
      Ils déclencheront la "crise finale" pour imposer leur dictature : il sera essentiel, à cet instant précis, qu’un maximum d’hommes désaliénés et déterminés au pire puissent se lever et dire non à l’imposture qu’ils tenteront d’imposer. Cela relève de l’incertitude politique démontrée par Julien Freund, l’imprévu dans l’histoire, c’est le seul espoir.
      D’où l’antienne d’Alain Soral : instruisez-vous maintenant, il sera trop tard ensuite !
      Ce que les bons soldats traduisent par : "une guerre se gagne en temps de paix !".


  • Les salaires des 99.99% baissent et pour cela les 0.01% ont une arme redoutable l’immigration de masse , les indices Européens complément déconnectés de la réalité économique, PIB stagne ou baisse, chômage augmente...à la limite plus la situation empire , plus les marchés montent....pour les salaires on revient au servage.


  • Marc Riez est un théologien de l’économie. Pour lui, le concret, c’est du flan, une douleur nécessaire pour atteindre la foi économique version classique. Un type capable de dissocier creation de monnaie et dette pour sauver sa réthorique.
    Il faut vraiment repenser le système économique.


  • Marc riez est d’une malhonnêteté crasse ou d’une incompétence abyssal !
    Oser dire qu’il n’y a aucun rapport entre imprimer des billets et augmenter la dette est tout simplement un mensonge éhonté, sinon c’est que ce Mr riez ne connait pas les statuts et le fonctionnement de la FED ! Qui, je le rappel est une entité privée (1913) qui fabrique des dollars en échange de bond du trésor US (2 ans,5 ans, 30 ans), remboursables par les impôts bien sur avec des intérêts ! C’est justement là, le subtil asservissement dont nous sommes victimes ! Européens compris !
    Dire aussi que tous les pays du monde sont endettés est un mensonge ! Effectivement, tous les pays qui sont sous l’emprise du système bancaire occidental (FMI, Banque mondial, et cartel bancaire Wall street et Cie) sont endettés éternellement ; c’est justement la clé du système ! Mais certains pays "non alignés" ne le sont pas ou si peu que ce n’est pas un problème : exemple : Algérie 9%, Russie 13%, Chine 22 % à comparer avec les 100% de la France, ou les 110 % des USA ou encore les 250 % du japon !!!
    Ce monsieur ment à chaque fois qu’il ouvre la bouche !
    Bravo Mr Delamarche !
    A ceux qui me liront : Lisez absolument le livre "la guerre des monnaies"


  • Sachant que les économistes sont payés pour mentir, du moins pour faire passer pour acceptable un produit ingérable, Riez doit être très bien payé.
    Non sincèrement, j’ai bien analysé son dialogue : Il est excellent très compétent pour faire accepter une catastrophe en devenir et la présenter sous des bons auspices, éblouissant, mais... ça sent le cramer.
    Il suffit de regarder les dépôts de bilan, et les mises au chômage (voir jovanovic) pour s’en convaincre ! La panique n’est pas loin.


  • Olivier Delamarche oublie un paramètre important dans ses prévisions : la capacité des autorités américaines à imposer leur stratégie aux autres acteurs majeurs de l’économie mondiale et s’il le faut à braquer les coffres forts de pays riches comme les pétromonarchies car en dernière instance, il ne règleront jamais leur dette. Cela explique que ses analyses se retrouvent souvent en porte à faux avec la réalité des marchés.


  • Ce que dit Olivier Delamarche est confirmé par le préambule du rapport annuel 2013/14 de la BRI (banque pour les règlements internationaux), communiqué à la presse le 29 juin 2014, à Bâle en Suisse.
    Cette banque est la banque centrale des banques centrales regroupant comme actionnaires 60 banquiers centraux du monde entier. En son sein ont été définies en 2010, les nouvelles règles de capitalisation des instituts financiers appelées accords de Bâle III, devenues indispensables suite à la crise des "supprimes" de 2007/2008. En voici le texte :



    "Les politiques publiques doivent trouver une nouvelle boussole pour aider l’économie mondiale à sortir de l’ombre de la Grande Crise financière. Il faut ajuster le dosage des politiques et les cadres d’action afin de rétablir une croissance économique durable et équilibrée.
    Six ans après l’éclatement de la crise financière, l’objectif d’atteindre une croissance économique robuste, durable et équilibrée reste hors de portée"



    Traduit dans un language intelligible, cela signifie que nous nous trouvons au centre d’une crise banquaire et financière mondiale, qu’ils ne savent pas comment faire pour en sortir, et qu’ils en appellent aux états (US et le Royaume-uni en tête) à mettre de l’ordre dans leurs budgets plombés par les dettes publiques. Mission de plus en plus impossible pour les états, comme chacun sait, la dette publique globale du G7 ayant augmenté de près de 40% dans la même période.
    En résumé, c’est un appel à l’aide du pompier-pyromane, pour éteindre le feu.

    Texte du 82e rapport annuel de la Banque des Règlements Internationaux :
    http://www.bis.org/publ/arpdf/ar201...


  • 14.30 "
    ... quand je fait faire mes courses...écran plat..."
    Le décalage avec le ménage qui va acheter ses patates doit être puissant...


  • Le monsieur il fait partie d’une belle clique de " pas capables mentalement " qui se sont auto-persuadés que si 100% des japonais travaillent dans des entreprises qui elles sont déficitaires par imports de matières premières diverses alors le japon " produit " ...

    Je ne joue pas la dedans mais si quelqu’un doit toucher un seul de mes francs ce sera pour M. Delamarche.
    Les autres m’ont l’air aussi safe que des enfants des primaires avec des grenades...
    Mention spéciale pour l’animateur dont la bêtise accroche de façon magnifique à son style dandy/métro-sexuel.


Afficher les commentaires suivants