Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Orthographe : les deux grosses fautes du ministre de l’Éducation Blanquer

Jean-Michel Blanquer donne ici un cours d’orthographe sur le passé simple à des écoliers. Il commet deux fautes extrêmement graves pour un ministre de l’Éducation.

 

Deux versions s’affrontent sur cet événement, l’une complotiste, l’autre pas.

La version complotiste dit que Blanquer a fait exprès pour qu’une élève, une petite fille de la diversité, le corrige et qu’ainsi l’école de la république soit bien le creuset égalitaire annoncé.

L’autre version veut que Blanquer mérite une bonne correction.

On espère que le ministère va communiquer sur la version complotiste !

 

 

Blanquer, un futur Premier ministre, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans toutes les hypothèses, Blanquer "mérite une bonne correction", comme tous les autres politicards, les GJ ne me démentiront pas.


  • Comme on dit en wallon : Le ministre de l’ Éducation ne blinque * pas par ses compétences. Il est vrai que depuis qu’ils sont interchangeables à l’envi, seul le(s) maroquin(s), compte(nt)...

    Nous, en Wallonie-qui-gagne (paraît-il) nous avons les gens d’un quartier de Montignies / Sambre, à un jet de pierre de Charleroi, qui doivent chier dans un seau et le vider directement à l’égout, faute d’infrastructure. Pourtant les préoccupations les plus sensibles, du ministre de l’Environnement, sont de :

    - interdire prochainement la vente de coton-tiges
    - interdire la vente de cure-dents
    - sanctionner de 130 € d’amende, l’automobiliste qui laisse tourner son moulin, à l’arrêt. C’est qu’il en va de la planèèèèèèèèète, malheureux !

    Que voulez-vous espérer avec de tels aliénés. Voter est devenu aussi dangereux que la roulette russe. Ce n’est pas à mes amis français, que je ferai l’affront de le rappeler. LOL

    * blinquer = briller

     

    • Nos anciennes Ministres de l Enseignement ne valent pas mieux :

      une qui était souvent pompette au volant...
      une qui aimait trop construire des sanitaires aux frais des contribuables...
      une qui a des gosses indisciplinés et un ex mari "pas très catholique" (au propre comme au figuré)...
      une qui aimait prendre des décisions "mortifères"...


  • L’école a cessé de remplir sa fonction principale, qui est de structurer l’intelligence et l’expression des élèves. Elle est devenue paradoxalement un système de désinstruction (...) À l’école primaire on n’apprend plus à lire ni à écrire : les deux tiers des élèves ne le savent plus (...) Cela s’inscrit dans un relativisme généralisé des valeurs morales, des cultures, des religions et des manières de s’exprimer, aucune manière de vivre n’étant jugée supérieure à une autre (...) On a cassé tous les repères normatifs. On a supprimé l’histoire chronologique (...) Une démarche analogue a été effectuée pour saper l’enseignement de la langue et de la littérature (...) Globalement, on fait des élèves des barbares qui ne parlent et ne comprennent qu’un seul idiome, celui de la télévision (...) Une formation sacrifiée au nom d’un utilitarisme à courte vue qui empêche d’accéder aux idées générales. Il n’y a pas un élève sur cent qui soit capable de bâtir une phrase complexe (...) Une attitude qui va jusqu’à bannir toute discipline ; tout ce qui est contrainte est jugé comme un mal. L’exemple le plus illustre de cet état d’esprit est le ministre actuel, Jack Lang, le ministre du tag et du rap (...) C’est comme ça qu’on ramène les enfants à l’animalité... (Isabelle Stal et Françoise Thom, L’école des barbares  ; 1983)


  • Moa qu’en je serai grent, je sera ministre !

    Ah la teknocrassie... !!!

    Et dire que ces types gèrent notre destin collectif ...J’en tremble de stupeur.

     

  • Pffff..... Sans commentaire.


  • Quand un ministre prend la place du maître, c’est que soit il n’a rien d’autre à foutre, soit il n’y a plus de ministre.


  • C’est la "version complotiste" qui est la bonne, évidemment ...

     

  • blanquer, rends l’argent !


  • Je pense qu’il l’a fait exprès ! Impossible qu’il ne sache pas le passé simple du verbe courir.


  • ca sent la manip, mais ça ne vaut même pas qu’on s’y attarde plus... (le cadrage en gros plan sur la fille, le fait qu’elle parle sans lever la main, la réaction complètement sans émotion du ministre qui devrait rougir de honte, etc... pffff ils nous prennent pour des buses).


  • IL faudrait aussi qu’il apprenne à parler correctement non ?
    Monsieur le ministre on ne dit pas "ça s’entend pas " mais on dit " ça ne s’entend pas " et idem, on ne dit pas non plus "ça se voit pas" . Dans les quartiers populaires j’en connais qui s’expriment bien mieux que vous .

     

    • Ca je dois bien reconnaitre que ça m’agace beaucoup.
      Pas tant dans des causeries, forums ou autre, mais de la part des autorités sensées être des exemples voire des sommités, ou même dans des articles de presse, même ici sur e&r d’ailleurs, la négation est trop souvent zappée.
      Pas parce qu’on ne l’entend pas toujours qu’elle n’a pas de sens à l’écrit, les phrases sont souvent plus claires quand elle est présente.


    • Vous n’avez pas lu Céline, vous... La négation ça se parle pas et ça s’écrit pas toujours non plus, c’est pas dramatique, bien au contraire.


    • Franchement ca (ne) fait pas très pro dans un texte soutenu.
      Après, ca exprime un peu la colère, j’entends bien.
      Et je ne suis pas un grand lecteur, si j’ai du temps un tas de manuels techniques m’attendent...


  • Il est évident que Blanquer joue l’instit et offre aux élèves le plaisir de trouver des erreurs. Ni ignorance ni complot.

     

  • "C’était pour voir si vous suiviez..."


  • On peut décompter au minimum 7 caméras ou 7 angles de vue différents. Mais les caméras sont absentes dans certains cas de l’endroit où elle devraient se trouver. Donc on peut logiquement penser que c’est joué en plusieurs fois. Et que l’on a procédé à des montages. certaines scènes semblent tournées avec la classe vide.
    Revisionnez et vous verrez...


  • Alors, je lis toujours les commentaires sur ER. Ceux qui pensent qu’il s’agit d’une « prestation » orchestrée de Blanquer devraient suivre (de loin mais un peu) les réseaux. Il s’est planté !


  • c’est tellement gros, je peux me tromper mais quand tu en es rendu à monté des trucs pareils c’est que sa sens sapin !


  • bien évidemment il faut comprendre m’inverse....

    Le plus important en fait c’est qu’il fasse le buzz...


  • Il n’aurait pas fait d’erreur en recopiant les notes de l’éducation NATIONALE, il semblerait que ce soit le document de son administration qui comportait les erreurs, c’est pire non ? Bon lui aurait pu corriger, enfin ça réclamait une attention dont il n’avait rien à foutre le bougre. Attention il y a peut-être du fèque là-dedans, enfin ce Ministre, c’est une burne.


  • l autre Xavier Darcos ministre qui ne sait faire une regle de 3
    L’ecole de l elite...qui gouverne le pays
    Comment tu veux qu il gere un budget enorme de la France ?
    https://www.youtube.com/watch?v=O0S...


  • D’abord les phrases :
    "Je bâtis", "je dis la vérité" ça c’est ce que Blanquer veut nous faire croire.
    "Je couru", ça c’est son côté LR EnMarche.
    "Je combattis un monstre", ça doit être les gilets jaunes.
    Gros plan sur l’élève noire au début pour nous faire comprendre que c’est elle qui est la meilleure élève, pas la blonde ni la maghrébine du fond. Effectivement plusieurs mains se lèvent mais c’est elle qui sera choisie.
    Tout ça est totalement bidon. C’est de la com’ pour débiles.

     

  • Bruno Lemaire, ministre de l’Agriculture, ne connaissait pas le nombre de mètres carrés dans un hectare.


  • Etant le chef suprême de la fabrique du crétin(*), il veut seulement démontrer l’excellence des prestations de cette institution.
    Note (*) : https://www.amazon.fr/fabrique-cr%C...


  • Dites moi, l’écriture du ministre ne vous choque pas ?
    Ce mélange de cursive et d’écriture d’imprimerie ...
    Mettre un b d’imprimerie, dans un mot en cursive est incorrect.
    Je ne chipote pas, nous devons être modélisant devant nos élèves !


  • C’est assez symbolique que cette tronche de dispensé de sport qui se ferait rattraper en 1/2 seconde par le peuple en colère s’il n’était pas protégé se trompe sur le verbe "courir". Il ne sait pas ce que c’est, donc il ne sait pas l’écrire.


  • Cela ressemble à une mauvaise scène de Hélène et les garçons, on est tous bien d’accord ?
    On n’a jamais vu ça, un ministre qui vient faire la leçon aux gamins :
    1) "Alors à l’oral ça s’entend pas la différence : dire la vérité, je eeeeuuuuh, mmm. Dis la vérité"... Okay, c’est Cahuzac qui empoche les droits d’auteur, j’imagine ?
    2) "Souvent y’a une erreur qu’on fait, c’est ’elle disa’ ou ’il disa’, chez les enfants"... Autrement dit, nous les grands, ça va.
    3) Et hop, "je couru, il coura"... Patatra.
    Un ministre.
    Et on voit bien effectivement qu’il y a au moins 7 caméras pour filmer cette scène de merde, et que le réalisateur sait ce qu’il veut, et que des fillettes issues de l’immigration en savent plus qu’un pauvre ministre incarné, bien entendu, par un mâle blanc de plus de 50 ans. Et la gamine qui prend les devants de façon tout à fait spontanée et autoritaire, alors que le ministre a peine donné son dernier coup de craie et qu’une demie douzaine d’enfants non-issus de l’immigration lève le bras pour prendre la parole, sans toute fois avoir les coui*** de le faire.
    Passons les dialogues, les mauvais acteurs et la piètre mise en scène.
    On peut savoir dans quel type de scénario un ministre vient donner un cours d’orthographe à des mômes ? On est où, là ?


  • Il se fout de nous ..

    Message subliminal :

    "Ne vous inquiétez pas, inutile d’avoir un bon niveau à l’école.
    Regardez-moi je suis ministre et je ne sais pas écrire."

    Mais qui peut croire cela.
    Surtout un homme de sa génération qui est allé dans les plus belles écoles...

    "Le niveau de l’école est déplorable, mais ce n’est pas grave, chères petites têtes vous réussirez quand même... "Ben voyons...

    Je n’aimerais pas avoir sa conscience à l’heure de la mort.

    Tout cela est honteux.

    Je suis heureuse d’avoir été gréviste aujourd’hui, y’a vraiment de quoi


  • Même s’il y a aussi des analphabètes chez les ministres, ils savent parfaitement conjuguer le verbe "enculer le peuple"...


  • Une parenthèse sur le programme de 1ère. C’est nouveau, ça vient de sortir, et ce sera de mise l’année prochaine : la spécialité "Humanités, littérature et philosophie".
    Extrait : " Cette formation s’adresse à tous les élèves désireux d’acquérir une culture humaniste qui leur permettra de réfléchir sur les questions contemporaines dans une perspective élargie. En prise directe sur un certain nombre d’enjeux de société, cette formation qui fait une large place à la diversité des approches constituera un précieux apport pour des études axées non seulement sur les lettres et la philosophie, mais aussi sur les sciences, les arts, le droit, l’économie et la gestion, les sciences politiques, la médecine et les professions de santé. Elle est particulièrement recommandée aux élèves souhaitant s’engager dans les carrières de l’enseignement, de la culture et de la communication."
    "1) Antiquité et Moyen Âge.
    2) Renaissance, Âge classique, Lumières.
    3) Des Lumières au début du XXe siècle.
    4) Époque contemporaine."
    Le reste des cours est basé sur l’art de la parole, la séduction par la parole, les idées humanistes, la révolution technique et scientifique, la mutation des moeurs, des esprits, de la politique et de l’économie. L’homme et l’animal, le statut de l’animal, les ressemblances entre l’homme et l’animal.

     

    • Ce programme est incompréhensible et infaisable pour des élèves sortant de seconde , la seconde actuelle n’etant que la continuité du collège , donc de l’enseignement massifié.Une technostructure pédagogique hors sol à confectionné tous les programmes de cette réforme sous l’egide de Madame Ayada , présidente de la commission des programmes .


  • La plus grosse faute c’est : je di la vérité ! il l’a avalé le S ?
    personne ne l’a vu ça ??? c’est énorme


Commentaires suivants