Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

Le plus gros déficit migratoire des départements français

[…]

En cinq ans, le nombre d’habitants à Paris a baissé de 53 095 habitants, passant ainsi de 2 240 621 Parisiens en 2012 à 2 187 526 en 2017, soit l’équivalent de la population des 2e et 4e arrondissements cumulés.

 

[…]

Ces chiffres seraient la conséquence d’une baisse du nombre de personnes s’installant à Paris, s’ajoutant à une hausse des habitants quittant la capitale. Un schéma inverse à celui des années 2000, où la ville gagnait en moyenne 10 000 habitants par an selon l’Insee.

[…]

« À Paris, seulement 82 % des logements sont des résidences principales. Ce chiffre a chuté de 3,3 % ces cinq dernières années en raison de la hausse des résidences secondaires et des meublés touristiques type Airbnb. […] »

Ces logements destinés au tourisme empêcheraient les familles de s’installer, notamment dans le centre de la capitale.

[…]

Un schéma qui n’est pas suivi par le reste de la région où le nombre d’habitants ne cesse d’augmenter. C’est en Seine-Saint-Denis que la hausse est la plus importante avec une croissance de 5,1 % en 5 ans. En Essonne, les habitants ont augmenté de 4,2 % sur la même période.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2355796

    et on fait quoi des clandestins ??

     

  • #2355847
    le 03/01/2020 par Jojolavadrouille
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Préparez vous mettez des barbelés des fosses avec des piques autour de vos baraques, faites des réserves de bouffe, apprenez à tirer etc. dans quelques années prenez l’exemple de Villejuif multipliez le par 50 ça va être de pire en pire, ils arrivent...

     

    • #2356638

      Jojo : c’est exactement le thème du livre de Raspail , " Le camp des saints ". A lire, ça fait déjà flipper, mais quand on pense que ça n’est plus de la lecture, mais de la réalité qui pointe son nez, ça fait froid dans le dos, on y arrive si rien n’est stoppé.


    • #2356657
      le 04/01/2020 par BraveHart
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      La sagesse romaine voudrait que l’on rappelle cet adage de JULES César ( un homme qui a fait ses preuves) :

      - Si vis pacem, para bellum (« Si tu veux la paix, prépare la guerre »)

      Un truc que la république sait encore très bien appliquer à son peuple authentique exclusivement....


  • #2355854
    le 03/01/2020 par Bertrand Dudéclin
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Les rats bobos qui ont veauté comme des brêles depuis 40 ans quittent le navire ! Bon débarras et aller vous faire enculer plus loin ! Quant à la perte d’habitants jy croie pas ; quand on compte les clandestins, plus les migrants, plus les recroupement familiaux et la natalité exotique, il y a certainement beaucoup plus d’habitants !

     

  • #2355860
    le 03/01/2020 par Le king
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Tu m’étonnes ! Avec des loyers de 1500€ pour 30 M2 dans certains quartiers pas même huppés, comment être étonné ?
    _


  • #2355891

    J’y vois aussi un signe d’appauvrissement de la population, tout simplement.
    Lorsque les loyers sont exorbitant, et que les payes ne suivent pas... Ajoutez y les changements de tracés routier (fermeture à la circulation des quais par exemple ), vignettes de circulation qui discrimine les plus pauvres, stress du transport en commun, etc... Paris intramuros est devenue invivable au quotidien.
    Ils cherchent à en faire un deuxième Londres, mais les rosbifs eux c’est différent : eux c’est la société du très riche ou du très pauvre. Peu de classe moyenne. La majorité des français sont de la classe moyenne, d’où leur exil de la capitale, en banlieue ou en province. Les grandes villes de province explosent. Paris n’a plus rien d’attractif.


  • #2355922

    Plus personne ne veut aller dans cette ville crasseuse et défigurée.... quelle déchéance..... il suffit de boycotter ses commerces et là c’est fini... il ne faut plus y aller, j’y suis né en +...... ça fait mal mais il faut la crever économiquement pour qu’une autre génération la vois renaître... La plus belle avenue du monde... mdr !... tout le monde en rigole..... une poubelle à ciel ouvert oui.....Des incivilités partout des merdes de chien partout

    "BOYCOTT PARIS".....@ suivre ou @ faire suivre " BOYCOTT PARIS"........

     

    • #2355970

      Parfaitement d’accord avec toi !
      Je pense de plus en plus à boycotter Paris justement !
      Je cherche d’ailleurs à déménager en Province mais j’ai pas encore choisi ma futur région !


    • #2356138

      @ Nikko

      Dans ce cas, allez réellement en campagne et pas dans une ville provinciale, car le schéma se répète dans toutes les villes de plus de 50 000 habitants, ce n’est qu’une question de temps pour qu’elles soient aussi invivables que Paris ! Pensez à vos éventuels enfants !

      Petit conseil en toute humilité.


    • #2356666
      le 04/01/2020 par Maurice coq sur l’ile d’Oléron
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Ouais ouais....déménagez si vous voulez...et vous croyez que l’on vous attends ? On jette parfois un : " ..et on laissera à Dieu le choix de reconnaitre les siens" oui, bon et bien comment vous dire, ici aussi nous reconnaitrons les nôtres ! ...


  • #2355937
    le 03/01/2020 par calendriers
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    ce qu’ alain soral en pense, itw de 2006.



    Interview d’Alain Soral partie 3
    - Soral et Paris
    - Soral et Paname
    - Soral and "the French are depressed"
    - Soral et Houellebecq
    - Soral en conclusion

    Homme de courage, homme d’honneur et homme de foi, doué d’un esprit analytique et synthétique, d’une pensée rigoureuse et parfaitement structurée par une approche marxiste des problèmes de moeurs et de société, Alain Soral est aussi le Robespierre du pamphlet, guillotinant toute la connerie ambiante, ne laissant échapper aucun paradoxe, déconstruisant le logos foireux des uns et des autres par le biais de démonstrations efficaces et par une pédagogie redoutable. Alain Soral, c’est un sens de l’humour féroce et punk, de l’humour sans sourire, de la provoc de rue, de l’insulte Célinienne balancée à la gueule de tous les lâches, les fourbes et les petits serviteurs engraissés par une social-démocratie au bord de l’explosion. Optimiste et tourné vers l’avenir, on a du mal à lui faire fermer sa gueule. Malgré un dérapage violent et certainement volontaire, Soral forge son destin dans l’adversité. En nous offrant « CHUTe ! » en conclusion d’un cycle d’écriture mené depuis « Vers la Féminisation », il nous prouve à jamais sa parfaite intégrité.

    videodrom.org



    https://www.youtube.com/watch?v=30E...


  • #2355951
    le 03/01/2020 par Un ploemeurois
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    On n’a pas encore croisé Loth et ses filles ? On doit plus être très loin.


  • #2356018

    Quand tu vois tous ceux qui arrivent, ça donne une bonne idée de tous ceux qui partent.
    En réalité l’exode a déjà commencé, prend de l’ampleur et s’accélère.

    Suffit de voir la tronche des mecs qui déboulent à la défense à 9h pour palper le niveau de tristesse et d’ennui. Plus personne ne se fait d’illusions et Paris ne brille plus.
    Réduire les dépenses, augmenter les bénéfices, détruire la concurrence, s’adapter aux changements permanents, régler des problèmes que d’autres sont payés à te créer. Tout ça pour quoi : rémunérer des actionnaires et réduire le cash flow.

    De jeunes ingénieurs provinciaux pourtant ambitieux a qui on fait des ponts d’or pour monter sur la capitale. Genre 1000 en plus par mois minimum et le déroulé de carrière qui va avec.
    Il y a 3 ans les mecs se battaient pour décrocher ces postes, aujourd’hui les recruteurs ont du mal a trouver des candidats intéressants voire des candidats tout court.


  • #2356063

    C’est pourquoi, je vois de plus en plus de bobo et de punk à chien à MTPL.
    "L’aire urbaine de Montpellier, 607 900 habitants.../
    /...L’aire urbaine de Montpellier (607 900 habitants) gagne près de 9 300 habitants par an (+ 1,6 %), dont 6 900 dans l’agglomération et 3 400 dans la ville-centre. "
    Source : https://www.midilibre.fr/2018/12/27...
    Bonne année !


  • #2356072
    le 04/01/2020 par Octobre rouge
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Qu’est ce qu’on s’en branle de Paris ?
    Pour moi Paris, c’est un autre pays, c’est pas la France, c’est un autre monde, une autre planète...
    Paris pour moi, c’est le cancer de ma France
    Une tumeur , qu’il faut éradiquer, éliminer avec tous les métastases qu’elle comporte , élyséennes, sénatoriales, parlementaires, financières, syndicales, policières, militaires, politiciennes, peoples, journalistiques, écologiques, boboïsantes, de souches, de branches, banlieusardes, bourgeoises, fonctionariales, bref !
    Éradiquer Paris dans sa totalité
    Paris nous crève, nous suce, nous vole, nous vampirise....
    Paris est un nuisible, un parasite, un corps étranger, une sangsue, une tique !
    Je n’aime pas Paris, comme je n’aime pas le cancer qui a tué ma mère et ma grand mère
    Comme je n’aime pas le mal, le diable
    Si je devais faire une parabole, Paris est le Kapital de Marx
    Tout le mal de la France vient de Paris
    Toute la modernité de la France, le cosmopolitisme vient de Paris, la politique migratoire, mes impôts, la désertification de mon village et de ceux avoisinant vient de Paris, la mode, l’oisiveté, la prostitution, la délinquance vient de Paris, ça vient pas de l’Ariège, du Béarn, du Quercy, du fin fond de la Dordogne
    Si je devais faire une comparaison ,je comparerai Paris a l’homosexualité
    “Tradition étrangère à la classe ouvrière”, “vice d’aristocrate”, “perversion bourgeoise et occidentale”, l’homosexualité “ne saurait être défendue puisqu’il nous faut une position acceptable par les masses”... (Marx - Engels)
    le dérèglement de la vie sexuelle est bourgeois, c’est une manifestation de la décadence”, dit Lénine en 1920
    Paris c’est de la en 1789 et même avant que tout part en couille
    Désolé !

     

    • #2356187
      le 04/01/2020 par Philippe
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Cher ami,

      J’aurais pu écrire ça d’un bout à l’autre. Paris est effectivement le cancer et le vampire de notre pays, depuis longtemps. Paris ne produit rien et vit, comme un parasite, sur le dos de la "province" qu’elle regarde avec mépris et condescendance. Le simple mot "province" d’ailleurs, très significatif de cette mentalité de merde.
      Le pire, c’est qu’on voit débouler ces connards par chez nous, après qu’ils ont vendu leur bien et arrivent ici avec leur fric, font monter les prix et chassent les autochtones qui n’ont plus les moyens d’acheter ni même de louer. On parle de grand remplacement mais je peux vous assurer que par chez moi ce n’est pas celui que vous croyez. Avec leur état d’esprit pourri et leur complexe de supériorité qui donne envie de distribuer des baffes. Une calamité !


    • #2356545
      le 04/01/2020 par Octobre rouge
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @Philippe
      Chez moi c’est tellement pourri ,il y’a tellement rien, chômage, désert médical, zéro commerces, aucun service, poste, banque, école, pas même un DAB ,ou un bistrot, que même en vendant en dessous du marché rien ne part
      En agricole pas un repreneur, l’hectare est a un prix dérisoire, les exploitations agricoles restent en vente des années a des prix ridicule, qui rendent les paysans qui y ont vu leurs pères et grands pères suer sang et eau, si triste
      Pas un parigot ne viendrait se perdre ,dans ce qu’ils ont créé, des zones sinistrées
      Je hais Paris et tout ce que ça représente
      Qu’ils ne s’étonnent pas du mépris qu’ils nous inspirent 
      Force et honneur...


    • #2356592
      le 04/01/2020 par Octobre rouge
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @Philippe
      Mais c’est chez moi, j’espère y mourir, y être enterrer auprès des miens, dans ma terre, sous le ciel de mes ancêtres
      Et que jamais un parigot ne soit près de ma tombe


    • #2356664
      le 04/01/2020 par Histoire géo
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @ octobre rouge :
      vos propos résument très bien le principe fondamental et vital d’enracinement.

      Ce principe recoupe l’idéologie « Blut und Boden », qu’on résumer ainsi :

      « L’idéologie Blut und Boden [ˈbluːt ʊnt ˈboːdn̩] (« le sang et le sol », en abrégé : BluBo) considère l’ascendance (Blut, le sang) et le sol (en tant que source de nourriture par l’agriculture et en tant qu’habitat naturel), et par extension la paysannerie comme origine raciale essentielle du peuple. »


    • #2356812
      le 05/01/2020 par Octobre rouge
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @Histoire géo
      Merci je ne connaissais pas ce principe
      Force et honneur camarade


    • #2356857
      le 05/01/2020 par Philippe
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      A Octobre rouge

      Nous sommes bien sur la même longueur d’ondes. J’ai la chance et le malheur d’être né et de vivre dans ce que les "Fronçais" appellent le Sud-Ouest (par rapport à Paris bien sûr) et que moi j’appelle la Gascogne. Plus précisément le littoral basco-landais, entre Arcachon et Bayonne en gros. La chance parce que c’est un endroit très agréable à vivre, malgré le climat atlantique très pluvieux qui nous sauve un peu. Le malheur parce que cet endroit est littéralement colonisé par les retraités citadins d’outre Garonne et que la population autochtone se retrouve aujourd’hui dans beaucoup d’endroits en minorité. Les prix explosent et les jeunes natifs n’ont plus les moyens de se loger sur place, sauf héritage.
      Ces gens qui viennent s’installer arrivent avec leur mentalité, leurs habitudes, leur accent, leur culture et n’ont absolument pas envie de s’adapter au lieu. Ils ont fait leur vie professionnelle ailleurs et n’ont donc jamais contribué au développement ni à la vie locales. Ils viennent juste profiter d’un espace qu’ils n’ont absolument pas fait vivre, à aucun moment de leur existence. C’est donc à la limite du parasitisme. Ils déboulent ici attirés par une qualité de vie du "Sud-Ouest", comme ils disent, fabriquée par les gens d’ici au fil des générations et qu’ils détruisent en submergeant les indigènes. Un peu comme les bobos qui anéantissent la saveur et la diversité sociale des quartiers populaires où ils s’installent. La comparaison me semble très juste.
      Et, pour finir, l’enlaidissement de nos paysages par des lotissements remplis de mas provençaux et de maisons californiennes copié-collé. Je n’ai rien contre les mas provençaux mais ils sont mieux en Provence. Ceci dit, les élus du cru ont une lourde part de responsabilité aussi.
      Bref, ma Gascogne et mon Pays Basque sont effectivement en train de devenir le "Sud-Ouest" de la France, sans saveur, sans âme et vidé de sa population originelle. Un truc sans aucune spécificité et qui sera bientôt aussi pourri et aseptisé que l’est justement la Provence littorale.

      Bonne année et bonne santé


    • #2357037
      le 05/01/2020 par Octobre rouge
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @Philippe
      Salut camarade, j’habite aussi ce que l’on appelle le Sud-Ouest , mais un coin très pauvre , en Midi-Pyrénées, près de Saint-Gaudens (Comminges) Gascogne aussi, non loin du Gers
      C’est peut-être parceque très pauvre qu’epargné par tout, même les bobos ,les riches propriétaires , même les migrants, clandos et autres étrangers n’ont pas encore pris place dans nos petits villages il y en a dans les moyennes villes Boulogne sur Gesse , l’Isle en Dodon ou Saint-Gaudens, les bobos ne sont pas loin a la frontière dans le Gers côté Toulouse Samatan , l’Isle Jourdain , nous sommes donc isolé
      Mais la vie y est dure, peu de service , travail néant, désert médical, par contre c’est magnifique, de petites églises, des lacs , rivières , et des paysages hallucinants et sauvages
      Je suis un petit exploitant agricole, avec de petites parcelles, et qui me permet de nourrir les miens de très bonne qualité, et de leur apprendre les gestes d’antan, j’espère leur transmettre assez pour qu’ils apprécient cette liberté, les champs, les bois, l’élevage, toutes ces petites choses simples de tous les jours
      Nous venons de finir le gavage et le gras pour cet hiver , pauvre si on regarde notre salaire ,riche si on regarde notre assiette , heureux si l’on regarde notre vie
      Pas de patron ,chez nous , pas de voisins collés a nous , au début des montagnes
      Mais la ville approche a grands pas très vite, Toulouse peu a peu , et mange nos terres agricoles, pour moi ils sont encore loin , mais je vois Toulouse s’agrandir a vu d’œil, et les mœurs et deviances de la ville venir dans nos villages
      Salutations camarade


  • #2356086
    le 04/01/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    je ne sais pas trop où le dire,
    mais je compte bien partager avec vous cette découverte :

    sur YouTube,
    Hayde Bluegrass Orchestra

    - "Hayde - Wayfaring Stranger"
    ça déboîte grave de ouf sa race

    un titre que je connaissais par Johnny Cash
    c’est pour E&RFM, ça,
    c’est pour Pierre-Marie

    elle envoie, Hayde et son équipe...
    je l’ai trouvée en cherchant un autre titre de ouf :
    Patty Loveless "You’ll Never Leave Harlan Alive"

    par le biais de la série télé Justified
    bref, que des bonnes choses

     

    • #2356114

      « ça déboîte grave de ouf sa race » je m’attendais à du rock !

      Ça ressemble à Lera Lynn (série True Detective saison 1), Alela Diane, Lhasa... et toute cette mouvance néo folk de Californie au sud des États-Unis (groupe Alabama Shakes).
      Aussi le néo gospel (groupe Como Mamas) et néo soul (voir chaîne Daptone Records, à NY).
      Et aussi parfois des trucs biens sur la chaîne KEXP, à Seattle.


    • #2356153
      le 04/01/2020 par Jo-1515
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Je cite : ça deboite grave de ouf sa race. Pourquoi essayer de faire passer quelque chose de quelconque en quelque chose d’extraordinaire en utilisant un vocabulaire qui se veut explosif. Ça fait pas de vous un dur ou un type subversif de parler comme ça, moi je vois tout l’inverse. Quand le vocabulaire et la façon de parler expriment la décadence de notre société et la soumission à une ethnie. Lamentable.


    • #2356159

      Ca fait penser à la BO du film Alabama Monroe et son groupe de bluegrass.. Mangifique


    • #2356256
      le 04/01/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      merci pour les références, les copains !

      si j’ai froissé des gens en disant que "ça déboîte grave de ouf sa race"
      bin, c’est ma façon de m’exprimer normalement, et y’a pire encore

      comme j’ai décidé de penser positif, je vais pas relever
      une question se pose néanmoins :
      elle est belle, elle chante de ouf (oui, elle déboîte grave sa race)

      et c’est Madonna qu’on nous sert
      c’est ça, les questions que tu devrais te poser,
      au lieu de venir chercher des poux dans la tête d’un chauve
      les Rihanna, toutes ces putes de centre commercial, trafiquées

      Emmylou Harris, comment ça se fait, qu’elle soit pas connue chez nous ?
      et je ne te parle pas d’Amália Rodrigues
      Oum Kalthoum, Billie Holiday, temps trop court
      Dolly Parton

      et tout le latin freestyle
      que j’écoute tous les jours dans ma banlieue de 93
      Lil Suzy et compagnie...

      au lieu de ça, on nous a collé Patrick Bruel
      pose toi de vraies questions


  • #2356116

    Paris est une poubelle je comprend pas les gens qui y vivent pour payé des loyers de fou pour vivre dans des cages à lapin boycotté cette ville de merde !


  • #2356156

    Paris a été une très belle ville, à qui on a confié les clés à des ragougnasses, incapable de gérer une capitale comme le reste d’ailleurs .
    Nous avons aujourd’hui le résultat, d’ne ville culturellement détruite, en osant même bruler sa cathédrale .
    Si aujourd’hui les gens partent, c’est qu’ils ne sentent plus chez eux, et ne reconnaissent plus leur ville qui est devenu un cloaque et en plus très cher..

     

  • #2356190
    le 04/01/2020 par en marche
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Certains quartiers de Paris sont progressivement ghettoïsés pour devenir des prolongements de la banlieue. Pour l’instant, ils sont des réserves d’électeurs et des points de fixation, de recensement puis de répartition des migrants dans le reste du pays. Ils sont aussi un terrain d’expériences.
    On y construit actuellement beaucoup de clapiers sur les terrains... SNCF.
    La grève actuelle, assez absurde en apparence (qui dérange-t-elle vraiment , à part les usagers/usagés ? Elle permet au matériel roulant de se reposer, fait faire quelques économies, remplace l’énergie chère par l’énergie musculaire, et met en difficulté et souffrance des bullshit jobards et des immigrés dont nul n’a fondamentalement besoin, ainsi que toute la banlieue en voiture) ) montre assez clairement le projet de ghettoïsation complète, progressive, prévu de longue date, des quartiers périphériques, surtout est et nord. Les accès au ghetto parisien sont actuellement particulièrement difficiles, plus bloqués qu’ailleurs.


  • #2356193
    le 04/01/2020 par en marche
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Le but à long terme ? Cette population qui n’est plus ouvrière et ne sert à rien, sauf à supporter des conditions de cohabitation révoltantes, et sert à voter, pourra aisément, puisque concentrée, se faire remplacer à son tour quand le foncier devra être ré-approprié par l’entreprise et la population naturelles d’une grande ville, par définition active.
    De façon plus sinistre, un ghetto est très exposé aux guerres aériennes. On l’a vu lors de la dernière guerre.
    Les grévistes des transports oublient de clamer que la SNCF ne DOIT PAS être privatisée. Les transports publics sont un secteur stratégique, militaire même. cette raison fondamentale de faire grève n’est jamais publiée.
    La retraite, c’est bien secondaire.
    Une expérience en grand est en train d’être menée. Le colon qui opprime la France fait littéralement marcher la plèbe mêlée, comme elle le fit jadis avec autres populations dépossédées.
    Cette plèbe marcheuse ne se révolte pas.


  • #2356201
    le 04/01/2020 par Starkamanda
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Je me suis cassé de Paris car trop cher pour une qualité de vie de merde.
    Cette ville est l’enfer pour l’individu lambda qui n’appartient à aucun groupe.


  • #2356205

    Même logé à titre gracieux dans un appartement du 16e, je n’accepterai pas d’y vivre à .... ex-Paris.


  • #2356211
    le 04/01/2020 par delapomme y’ena
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Lille va suivre la boboterie verdatre tertiarisée pourrit cette ville

     

    • #2356242
      le 04/01/2020 par les Français Go Home vous n’êtes pas chez-vous
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Anne et Martine sont de très bonnes copines
      et ne font plus que du social-socialisme
      que pour les rats exogènes-migrants
      et pour les parasites allogènes-émigrés !


    • #2356652
      le 04/01/2020 par Les français, par le Nord le renouveau !
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @ les Français Go Home vous n’êtes pas chez-vous :

      je sens poindre en vous le souhait d’un socialisme résolument tourné vers un idéal national.... et c’est évidemment de bon sens pour assainir cette situation catastrophique !

      je vous soutiens de bon cœur !

      ps : votre pseudo est magnifique !


  • #2356213

    Une poubelle remplie de rats, d’excréments de chien où les déplacements sont un enfer pour un coût de la vie dispendieux ! Le tout, géré par une "progressiste" victime consentente du népotisme ! Qui rêve encore d’y habiter ?


  • #2356218
    le 04/01/2020 par Parat Paris Parat
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    en même temps Paris a gagné 53 000 000 de rats !


  • #2356244

    Ces chiffres tiennent-ils comptent de l’arrivée des migrants ?
    Les "nouveaux arrivants" n’ayant pas de statut déterminé ne sont pas comptabilisés dans les données démographiques. Donc, c’est plus un remplacement de population qu’une perte sèche...
    Je pense qu’il est plus honnête de présenter les choses dans ce sens.
    Cela dit, je m’en branle...


  • #2356398

    Il vont s’installer en périphérie ou ils partent vraiment à la campagne ?

     

    • #2356795
      le 05/01/2020 par matador
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Meilleur commentaire. Ils partent bien sur en périphérie...C’est un article en trompe-l’oeil. Mais je pense qu’à terme on va vers un retour au rural ; par obligation.


  • #2356421

    Le parisien ne fait pas d’enfants avant 35 ans, quand il en fait.
    Il faut 60 m carrés minimum pour couple plus 2 enfants, donc 600 000 € dans un quartier moyen.
    Les HLM sont souvent donnés aux africains, ou une certaine communauté sur-représentée dans certains immeubles-y’aurait un dossier à faire dessus-, le français n’est aucunement prioritaire.

    Bilan : même si on a ces 600 000 €, via héritage, énorme salaire, ou vieil appartement qui valait 10 fois moins il y a 20 ans, on réfléchit à rester. L’air est très pollué. Pour 400 000 le pavillon de banlieue avec 15m carrés de pelouse réglementaire et le Parc à côté, est encore moins sinistre.

    Pourquoi rester ? La fête de la musique depuis 1982, Nuit Blanche depuis 2002, gay Pride, nuit des musées, Rock en Seine, et toutes les activités biboiques anti-catholiques, rythmant la capitale.
    Pourtant Paris regorge d’église magnifique et absolument vide.


  • #2356480

    Je rentre de vacances en Creuse, étant Lyonnais, je suis stupéfait de voir le coût de l’immobilier là-bas, et pourtant la région se meurt.
    Certains parisiens devraient se poser la question du bon sens à payer une fortune une insécurité et un stress permanent...

     

    • #2356653
      le 04/01/2020 par laurent71
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Il y a pas que la Creuse, l’Allier, le sud de la Nièvre, l’ouest de la Saône et Loire, à Gueugnon, pour 50 000 balles 100m² la cour fermée devant avec deux garages deux petites dépendance sur 800m² avec puit et verger derrière.
      Reste plus qu’à trouver du boulot...


  • #2356499
    le 04/01/2020 par Asmodée
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Normal . La ville est mal tenue, de plus en plus sale, et on y croise trop de sales gueules .


  • #2356543

    Paris a gagner 53 000 rats par habitants en cinq ans


  • #2356561
    le 04/01/2020 par Charles
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Tout pays doit se penser comme un hôtel.
    Jacques Attali.
    Heureusement, Paris n’est pas la France et la province (campagne ou montagne, pas Lyon ni Bordeaux) compte encore un bon nombre de couillus.


  • #2356699

    Va falloir combler les trous avec du migrant mentalement obscur salafisé à l’os pour maintenir un climat de peur dans les rues et stimuler la consommation qui rassure des bobogochos et du migrant intellectuellement relâché pour travailler comme esclave servile pour l’hyperclasse socialo sioniste qui ne sait pas encore qu’elle est déjà morte...
    Que cette fosse à merde corrompue disparaisse dans son propre trou du cul, on lui écrira une chanson...il fait quoi Renaud ?


  • #2356804

    A Marseille c’est probablement pire.
    L’accueil des migrants n’est pas vraiment possible, malgré que les "associations" soient subventionnées à outrance, il y en a partout qui trainent.

    Paris indique des chiffres officiels de 55 migrants arrivant par jour.
    A Marseille c’est environ 20. Compter pour 10 jours 100 jours 1000 jours.

    Pour les Algériens c’est autre chose : un population Algérienne vient en masse s’installer ici, des familles entières sont venues et continuent à arriver pour vivre uniquement des prestations sociales, faisant des enfants pour avoir des revenus : parce que les Algériens sont les seuls étrangers à recevoir le RSA dès leur régularisation. Pour les autres il faut 5 ans de résidence.

    Les autochtones s’en vont, à la campagne, ou à l’étranger.

    La saleté, l’insécurité, la violence sont un problème évident devant le laxisme de la justice face aux délinquants étrangers.

    Le cout financier de tout cela est énorme, il y a beaucoup d’argent pour les migrants les étrangers, mais rien pour les Ehpad.

    Dans un foyer pour migrants tout est gratuit : logement, chauffage, crèche, soins, assistances diverses pour leur apprendre à utiliser ou contourner les lois et rester en France. C’est un bizness très lucratifs pour les "associations" qui ne cherchent que leur propre financement, pérenniser leurs emplois. Dans ce monde-là tout est opaque et secret sous prétexte de défense des femmes ou des enfants.

    On apprend aux étrangers en situation irrégulière à contourner les lois.

    Le plus choquant pour moi c’est qu’ils n’ont même pas à a faire la cuisine : un cuisinier prépare les plats avec entrée au choix et desserts au choix, fruits à volonté (beaucoup fournissent leurs amis et leur famille en dehors du foyer).

    Les personnes âgées dans le Ehpad aimeraient bien être traitées ainsi.

    L’immigration coute environ deux fois les prix des retraites.

    Ici pour les étrangers c’est l’eldorado. Tout le monde veut y faire venir sa famille.

    Après Alice au pays des merveilles il y a maintenant : MAMADOU ET FATIMA AUX PAYS DES MERVEILLES. Quand on vient d’Afrique ou d’Algerie, vivre en foyer c’est vivre dans un Sofitel. Ils sont heureux et enchantés.

    Et pendant ce temps nous on paye.

    Comme tout le monde à Marseille, j’envisage mon départ de cette ville abandonnée aux étrangers.

     

    • #2356986
      le 05/01/2020 par TeddyTed
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      à Kader
      Excellent commentaire, j’ai une copine qui gère une EHPAD près de Marseille, elle tient le même raisonnement que toi (elle a pris soin d’habiter à 30km de Marseille)...


  • #2356810

    @ Histoire géo #2356664

    Et « le paysan » : tout simplement le « gars du pays ». Même le mot crie cette vérité.

    Durant tout son temps d’esclavage dans un « ludus » de gladiateurs et après la révolte des esclaves, Spartacus n’a cesse d’aspirer à retrouver son épouse, sa terre natale, les siens, et mourir en sa terre natale. Tel un Ulysse !

    La république anti-France a dénaturé notre rapport atavique à notre terre de France dont le seul souvenir est celui de nos anciens et encore ... il faudrait remonter à l’Ancien Régime pour retrouver nos chères provinces, leurs saveurs.

    La république-surgeon, batarde greffée dont le cœur est à Paris & Ile-de-France. D’ailleurs, l’expression Ile-de-France veut bien dire ça = au milieu, séparée de la France : à part

    Un homme enraciné en sa terre, son humus, son lieu de vie, son terroir vit dans un universel singulier, manifesté.

    Beaucoup plus d’universel commun entre un paysan chinois dans sa rizière et un paysan du Béarn qu’un bobo :) déconnecté de la Terre vivante mais connecté à internet :)

    L’homme dénaturé, sans attache, nomade trimbalé d’un boulot à l’autre, d’une région à l’autre par le patronat, toujours sur les routes, couchant dans des hôtels, bouffant n’importe quoi, vite fait, sans liens affectifs durables, loin de ce qui lui reste de famille : voilà le nomade moderne – à la mode attalesque – que le patronat veut. L’ubérisation des êtres d’où « importation-déportation » de jeunes migrants mâles, corvéables eux-mêmes détachés de leur « humus » et donc condition d’Homme devenus sous-hommes vers des bêtes de somme.

    Voilà aussi ce qui se produit lors d’un avortement : détacher le fœtus du tissu utérin qui le nourrissait. Ut–érus = « Ut » en sumérien c’est le nid, la maison. Horus–Éros–héros–hiéros, c’est le Sacré aussi la Vie par Éros, désir, pulsion vitale.

    Enlever un homme de sa terre natale, c’est faire avorter en lui, tout espoir de Vie d’Homme, tuer son Éros intérieur ...le priver de son Éros par la privatisation politique mortifère actée dans les rituels sataniques d’où l’importance de la sexualité/spiritualité, corps&âmes. L’enfant en chacun de nous : enjeu, aussi nos enfants biologiques.

    Lorsque tout s’effondrera à commencer par l’oïkos=maison, d’où dérive le terme économie devenue mondialement parasitaire, c’est par l’économie domestique de la maison, du foyer que tout repartira : son lopin de terre, son poulailler, les châtaignes de la forêt, la chasse, ...

     

  • #2356912
    le 05/01/2020 par Muhammadus
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Et avec la fuite des Caucasiens de la Capitale on commence à voir beaucoup d’immigrés Noirs-Africains, ou dont les parents l’étaient, prendre la confiance et devenir de plus en plus agressifs dans leurs revendications, et crachant sur les Blancs avec un certains parfum de revanche, en voyant Paris leur appartenir de plus en plus. Cette ville devient invivable il n’y a que des tensions de toutes parts, c’est triste...

     

    • #2357033
      le 05/01/2020 par Rat Icide maire de Paris
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      cette capitale est complètement gangrénée par la peste bubonique
      Noire Africaine et infestée du choléra endémique Afro-Maghrébin !
      cette capitale est moribonde et en phase terminale !


  • #2357140
    le 05/01/2020 par Keuf you
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    53000 déclarés (pistés et enregistrés) en moins, 200000 non déclarés. Les chiffres ne veulent rien dire seuls.


  • #2357212
    le 05/01/2020 par De défaites en défaites jusqu’à la victoire
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Un maghrébin me disait un jour sur un chantier, lors de la pause déjeuner, quant il est arrivé a Marseille ,il a cru qu’ils avaient fait demi-tour et qu’il se retrouver au bled
    Un gars sympa ,qui ne comprenait pas pourquoi ,nous ne faisions rien
    Il me racontait la guerre contre le front islamique du salut, le GIA, et toutes les horreurs qu’ils avaient vécu, il me disait on a résisté à l’horreur du terrorisme, mais c’est la télévision, la mode, la musique américaine qui nous a vaincu et sans engorgement, ni meurtres
    Il m’avait ému ce petit chibani ,qui comprenait mon nationalisme et mon rejet de l’immigration
    Le bon sens comme dirait Soral


  • #2357217
    le 05/01/2020 par Bamakouagadougouyaoundé
    Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

    Paris ressemble de plus en plus à Yaoundé, Bamako et à Ouagadougou
    les noires Africaines
    avec une touche de Tirana l’Albanaise et un soupçon de villes
    Maghrébines (Alger-Rabat-Tunis)
    ainsi qu’un un mix de villes Roumaines, Turques et Pakistanaises

     

    • #2357316
      le 05/01/2020 par Le Bossuet de Notre Damned
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      On dirait aussi un UMD comme a Cadillac et une cure de sevrage comme chez le Dr Olievenstein
      En fait c’est bien la cour des miracles


    • #2357375
      le 05/01/2020 par Libertad*
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      Ou a un clip de Village People et Boney M


    • #2357557
      le 06/01/2020 par laurent71
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      C’est plutôt Pillage People...


    • #2357628
      le 06/01/2020 par Dr Maboul
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      . . . ou plutôt un asile d’aliénés allogènes à ciel ouvert !


    • #2357854
      le 06/01/2020 par Un de souche fier
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      @Dr Maboul
      D’accord avec toi, mais n’oublie pas les de souche la raie du cul enduite de vaseline sur des chars a la gaypride ,les punks a chiens défoncés a la 8-6 et les efféminés BCBG versaillais bien bien blancs ,ainsi que les frustrés Conversaniste
      Tout ça nous arrivé parceque les français sont devenus aussi des lâches
      Si comme les Corses , a chaque agression sexuelle on descendait dans les banlieues avec manche de pioche entre papas ,si on se laissait pas faire par les lobbies féministe, LGBT, et BHListe
      Je sais plus qui disait, un peuple qui renie son histoire, ses traditions, sa langue, son identité ne mérite pas de vivre ,il mérite de disparaitre
      Force et honneur


    • #2357885
      le 06/01/2020 par Dr Maboul
      Paris a perdu 53 000 habitants en cinq ans

      . . . OK avec toi !
      surtout quand ces blancs/blanches souchiens et souchiennes
      sont des Baphométans-Baphométanes qui sont missionnés/ées
      pour souiller et corrompre la Nation France
      afin de faire disparaitre l’identité Française
      ainsi que sa culture, sa religion, son histoire !


Commentaires suivants