Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

La bonne vieille théorie gauchiste du complot

 

Aucun Parisien, aussi borné (c’est-à-dire progressiste) soit-il, confiné entre les murs de la capitale ou en fuite dans la nature, n’a pu échapper au hashtag JeSaccageParis, avec Anne Hidalgo et son 1er adjoint souriants, comme si de rien n’était. Or, il ne faut pas être sorti de l’ENA (qui rend l’âme aujourd’hui) pour remarquer que la ville, sous son régime de fer rose-vert, s’enfonce dans la saleté et la laideur.

 

 
JPEG - 89.2 ko
Trans-former, euphémisme pour salir

 

Saleté et laideur qui sont deux sœurs différentes : la saleté est la conséquence de l’aveuglement socialiste sur une ville qui n’a plus d’autorité – sauf contre les Gilets jaunes –, et la laideur est un choix politico-artistique. Le mobilier urbain, imposé par les amis de la reine, est aussi repoussant qu’inutile. Cette déviance faussement écologique est symbolisée par la pissotière du 3e millénaire, qui fuit sous elle, comme une incontinente...

 

 

La politique d’Anne Hidalgo (et de son grand « conseiller » Jean-Louis Missika) concentre tout ce qu’il y a de plus moche, de plus bête, de plus intolérable pour les amoureux de Paris. C’est une déformation historique voulue, calculée, et on ne parle même pas du pire, l’incendie de Notre-Dame il y a deux ans. Un drame – une tentative de meurtre spirituel doublé d’une destruction physique – qui arrange les promoteurs qui se cachent très mal derrière les responsables de l’urbanisme local... ou du profit, ce qui revient au même.

 

 

Le succès du hashtag donne la mesure du ras-le-bol d’une grande partie de la population parisienne et, au-delà, de tous les Français. Quant aux touristes, s’ils reviennent un jour dans cette galère, on préfère ne pas connaître leur avis sur cette politique suicidaire de dégradation progressiste... On aurait trop honte ! Heureusement pour Hidalgo, on apprend qu’il s’agit d’un complot de l’extrême droite, un coup de Donald Trump. La gauche est sauvée.

Surtout, le maire de Paris a voulu dénoncer la « campagne très orchestrée » qui se cache derrière cette salve de reproches sur les réseaux sociaux. « C’est une méthode assez simple de trumpisation de la vie politique à l’œuvre partout, y compris en France », a jugé Anne Hidalgo. L’édile note « beaucoup de proximité avec l’extrême droite » pour tous les « gros comptes » qui ont relayé cette campagne. Selon elle, cet exemple « doit servir de cas d’école » sur les attaques ciblées à visée politique sur les réseaux sociaux. (Le Figaro)

 

Alors, l’argument d’un complot (quand on est de gauche, on a le droit d’invoquer des complots) de l’extrême droite brandi par Hidalgo ne tient pas : les amoureux d’un Paris traditionnel mais aussi intelligemment modernisé ne sont pas tous des fascistes, loin de là. D’ailleurs, beaucoup d’électeurs de gauche ont souscrit au hashtag, et ne s’en cachent pas.

Naturellement, parce que la position de la mairie est indéfendable, malgré une contre campagne de com’ ridicule qui se résume à tout va bien, tout est propre, les rieurs sont passés du côté de « l’extrême droite », pour rester dans la vieille novlangue gauchiste.

 

 

Le châtelain Renaud Camus nous a gratifiés d’un petit montage coquin :

 

 

 

Crime contre Paris

La gestion socialiste est un échec sur tous les plans, sauf pour deux catégories pas très représentatives et encore moins démocratiques : les pseudo-écolos et des minorités sexuelles. De ce côté-là, on peut dire que c’est une grande réussite. Tous leurs fantasmes anti-tradition et anti-France sont satisfaits !

 

 

Cependant, le coût de cette soumission aux minorités agissantes est élevé : les impôts (locaux et fonciers) des Parisiens vont encore flamber (ce sera pour après les JO de 2024, soyez patients), la ville est une poubelle à ciel ouvert, les bandes d’ados défoncés à la colle et aux médocs volent et agressent impunément, et on ne parle pas de la colline du crack, des migrants qui se pointent par milliers, des dealers africains qui sautent sur les voies dans le métro, des touristes délestés...

Sur ce mille-feuille de catastrophes vient s’ajouter la double répression sanitaire et policière, avec les contrôles des Parisiens qui veulent se détendre les jambes ou boire un coup en terrasse improvisée. Cette ville, qui était la capitale de la liberté, est devenue celle de toutes les contraintes à la fois idiotes et inutiles. À ce rythme, il y en a qui vont préférer l’ancien occupant au nouveau !

 

 

Heureusement, l’âne de Paris peut compter sur le soutien du très populaire Raphaël Enthoven :

 

 

On appelle ça une bouée de plomb. Et n’oubliez pas de couper la lumière, les enfants...

 

 

 

Florilège du saccage

 

JPEG - 104.5 ko
L’écologie à Paris...

 

   
 

On va retenir une photo du saccage artistique, symbole de laideur et de connerie :

 

 


 

Déjà sous Bertrand Delanoë... (Alain Soral, 2006) :

Le rejet du progressisme à Paris, sur E&R :

 






Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2702883

    Faire venir le tiers-monde. Devenir le tiers-monde.

     

    Répondre à ce message

  • #2702960

    Hey les Parigots, vous avez voté pour elle, alors arrêtez de vous plaindre. Rien à foutre de vos jérémiades ! Rendez-vous dans 5 ans !

     

    Répondre à ce message

  • #2702966

    L ane hidalgo la progressiste a transformé Paris, ville historique en dechetterie à ciel ouvert symbole du mauvais goût
    Les seuls satisfaits sont les bobos pro-migrants et les lgbtqistes.
    Ca devient le bronx des années 80/90

     

    Répondre à ce message

  • #2702996
    Le 9 avril à 15:52 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

    la tronche,
    le faux "sourire"

    on dirait la sorcière dans les films de Disney

    genre, "fais-moi confiance"
    carnassier

     

    Répondre à ce message

  • #2703049

    Hidalgo et ses huns ne célèbrent pas pour rien les 150 ans de la commune de paris et c’est jules bergeretqui doit être fier de ses dignes héritiers .jules bergeret ,le franc maçon pyromane , l’incendiaire du palais des tuileries celui qui voulait raser paris façon great reset pour faire disparaitre à tout jamais l’héritage de la monarchie francaise .Celui qui ,pour sauver sa peau ,accepta tout de même le refuge offert par la couronne d’angleterre avant de finir ses jours aux usa ( lol !)

     

    Répondre à ce message

  • #2703092

    Ce sont nos superbes élites, les gens ont votés pour ces gens, les gens récoltent ce qu’ils sèment, de la merde !
    Les projets culturels, la propreté, tout ressemble aux années 80 dégueu, plug anal place vendôme, à part ...
    Quand on voit le Paris écolo, c’est une mauvaise blague, tu expliques à un enfant de 10 ans qu’il faut de la verdure, le gamin sera plus créatifs et plus efficace que ces projets dégénérés.
    le boboîsme gauchiste dans toute sa splendeur, sans talent, sans vision, sans visage, j’ai les mêmes au boulot, ce qui me donne des envies de violence, mais réfréné par un mépris pour eux, comme j’en ai jamais connu.

    La médiocrité crasse quand elle s’exprime devient ce visage informe qu’est Paris.

     

    Répondre à ce message

  • #2703274
    Le 9 avril à 21:20 par BABOULINET 78
    Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

    J’ai personnellement connu les protobobos ,lecteurs du point ,du nouvel obs ,de l’express et de libération à la fin des années 70, début 80. Tout celà pour en arriver là. Je suis bien content d’etre parti de la putain de Babylone.

     

    Répondre à ce message

  • #2703310
    Le 9 avril à 21:49 par oui-oui au goulag
    Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

    bien que pas catholique je rapelle les predictions de la salette, on y crois ou pas :

    http://leraton-laveuretl-aigle.blog...

    Comme l’abbé Rigaux, revenait de La Salette avec Mélanie, ils traversaient Paris en voiture avec elle. De la Gare de Lyon à la Gare du Nord,elle lui dit, en désignant la rive droite :

    « Tout ce que vous voyez de ce côté là-bas sera rouge. Tout cela brûlera. Les flammes s’arrêteront à peu près là ».

    Elle montrait le canal Saint Martin.

    Alors l’abbé Rigaux : « Mais pourtant, c’est un mauvais quartier celui-ci ».

    Elle répond « Ces maisons seront vides car les habitants seront partis dans les quartiers riches pour piller, avec des draps ».

    Passant devant la Statue de la République, elle ajouta :

    « La gueuse ! Elle ne sera pas fière quand Paris brûlera en ce jour-là (…) Le feu du ciel s’ajoutera aux autres. »

    « Oui, précisa une autre fois Mélanie, il foudroiera certains points, le Palais Bourbon 80 fois en une seconde. »

    « Et les députés, s’écria l’abbé Rigaud, seront-ils dans l’enceinte ? »

    « Vous êtes bien curieux ! Eh bien oui, ils seront suffoqués, morts, grillés ».

    Mélanie a vu la population s’efforcer de fuir Paris avec « des désordres inexprimables ».

    « On sortira le premier jour, le deuxième jour avec grand peine, le troisième jour on ne pourra plus. »

    Même les conducteurs de voitures qui « s’insulteront, blasphémeront, seront pris dans la même souricière ».

    Le tout dans « une fumée asphyxiante »

    Et Mélanie disait à l’abbé Rigaux, en 1896 : « Paris sera brûlé par sa canaille »

    Et une autre fois « Paris sera un jour effacé ».

    Parfois elle écrivait seulement PSB, qui voulait dire « Paris sera brûlé »

    En 1896, elle écrivait :

    « Voyez-vous la Seine ? Si vous saviez combien de gens y seront jetés !

    Mais le plus grand nombre viendront s’y jeter, tout affolés, fuyant le feu qui sera comme suspendu au-dessus de la ville.

    Ils s’y jetteront comme fous de terreur, croyant éviter ainsi le feu menaçant ».

    voila voila....

     

    Répondre à ce message

  • #2703504
    Le 10 avril à 08:26 par leperigourdin
    Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

    Les classes moyennes ont été invité à partir chassées par des prix de l’immo trop élevés et l’insécurité .

    Les autorités politiques ont voulu cette exode donc c’est normal qu’ils payent les pots cassés.
    Avant ça leur plaisait d’avoir des nounous moins chers, des petites escorts pour 3 francs six sous, des plongeurs et des laveurs de carreaux. Maintenant ils se rendent comptent que le face à face n’est pas bienveillant.
    Quant aux merdes de chiens, ça c’est tout ce qui reste de l’esprit rebelle français.

    Pour le moins je n’aimerai pas que Paris soit un havre de paix, une ville lumineuse et agréable. Paris accapare toute la richesse de la France par la concentration des sièges de groupe, de l’ensemble des Ministères.
    De voir que Paris se débat dans la pisse, la merde et l’agressivité est notre seul consolation.

     

    Répondre à ce message

    • #2703698
      Le 10 avril à 13:21 par rhesus négatif
      Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

      Paris accapare toute la richesse de la France par la concentration des sièges de groupe, de l’ensemble des Ministères.



      il faut construire une muraille de 500 metres de haut autours de paris et les laisser se demerder entre eux avec ce qu’ils ont sous la main. sans industrie, sans agriculture.

      les rentier de neuilly et les énarques des ministeres trouveront certainement une solution.

       
  • #2759545
    Le 7 juillet à 09:48 par Baboulinet 78
    Paris saccagé : Anne Hidalgo accuse "l’extrême droite"

    Boycott des élections municipales, législatives,cantonales, présidentielles . Une bonne solution pour leurs mettre le nez dans leur caca 40 .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents