Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Patrice O’Neal : "Les femmes sont coriaces..."

Note de la rédaction

Une traduction ERTV.

Un extrait du spectacle Elephant in the room (2011) :

 

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2323395
    le 17/11/2019 par Sailing the Seas of Cheese
    Patrice O’Neal : "Les femmes sont coriaces..."

    Un extrait du spectacle Elephant in the room (2011) :



    Un éléphant, tu m’étonnes...

    Il fait des bonnes grimaces, c’est rigolo, c’est sympathique.
    Par contre, il ne fait que fortifier la société de consommation qui nous détruit.

    - Un humour très politiquement correct.

     

    • #2323445

      "Un humour très politiquement correct."

      Oui, sauf que ce sur quoi il plaisante est une réalité......


    • #2323452

      Le système ne valorise que ce qui valorise le système. Depuis que j’ai compris ça plus une seule de leurs merdes ne pénètrent mon esprit. C’est comme si j’étais brutalement passé d’un windows à un Linux. Finit le cancer de la tête. Bon après faut se fader tous les cancereux autour. Ils sont légion mais c’est le prix à payer pour y voir clair. Merci Francis pour cette defragmentation du disque mou.


    • #2323549

      @ Stef (et aux Cousiniens)
      Vite, déconnectez vous d’internet, cet outil du Système qui, in fine, promeut le Système.

      Au revoir !


    • #2323719
      le 17/11/2019 par La Faux Fraîchement aFFûtée
      Patrice O’Neal : "Les femmes sont coriaces..."

      @Sailing the Seas of Cheese

      Je pousserai le verbe jusqu’à faire remarqué que O’Neal, avec
      sa forme de mutant heureux d’être devenu improductif, manifestement,
      se délecte de tout ce qui l’entour. Ce ne sont que les traits d’un personnage
      dont souvent on ne peut dire où il se diffère réellement de son interprète mais
      toujours ce dernier se complet et surenchérise de cet esprit candide et
      complètement siphonné. La dernière fois qu’il fût partagé ici, c’était pour
      un sketch relatant une scène de fellation, tout à fait niveau pipi-caca.
      Il est loin de Chapelle, en terme d’éloquence. Beaucoup semblent apprécier
      qu’il élabore principalement autour de ses vues sur tout ce qui touche à l’intime,
      moi je trouve ça malaisant, facile, sans créativité et par dessus tout, Sans Utilité
      Public. Il est certes capable de coudre, mais le résultat qui en découle est tout
      à fait enfantin et dégradant à l’égard d’une humanité chancelante, ayant besoin
      d’un redressement moral afin de ne pas creuver ... Chapelle, lui éclairait la
      conscience collective sur la situation sociale de la communauté noire,
      façon (tough love.)
      On y retrouvait une certaine humanité car Chapelle est un être sensible
      à un tas de subtilités et conscient de son rôle en tant que communiquant.
      Certaines de ces rencontres filmées avec public, donnèrent des moments
      uniques d’échanges et d’ouverture, à l’image de réunions heureuses et
      mémorables. J’me rappelle bien ce sketch sur ce bébé au coin de la rue
      à 3h du mat et qu’il dit croiser, lui s’arrêtant auprès de ce premier, faisant
      descendre sa fenêtre de limousine.


    • #2324059
      le 18/11/2019 par Sailing the Seas of Cheese
      Patrice O’Neal : "Les femmes sont coriaces..."

      @La Faux Fraîchement aFFûtée

      Je sais que certains verraient mes critiques systématiques d’O’Neal juste parce-qu’il est noir, mais c’est vraiment un problème de fond.

      “O’Neal ne roule pas pour les siens”, ça sonne faux. Il nous tire vers le bas, vers la “grimace mondialiste”...

      Tu rigoles, mais dans une forme d’acceptation (de ce qu’il faut justement rejeter !)

      Dave Chapelle est effectivement plus raffiné et posé :

      https://www.youtube.com/watch?v=US7...


  • #2323430
    le 17/11/2019 par Il est où le soleil
    Patrice O’Neal : "Les femmes sont coriaces..."

    Le parallèle entre la pêche et les femmes fallait trouver et putain des barres !!!! Entre lui et le Burr,il y a dans leurs salles un sacré public féminin et sa rigole SEC !!!! Ç’est rassurant je trouves.


  • #2323431
    le 17/11/2019 par cercle des machos anonymes
    Patrice O’Neal : "Les femmes sont coriaces..."

    Aujourd’hui la pêche est rude, y’a moins de poiscaille !

     

  • #2323459

    Au niveau conscientisation très, très loin de Burr et Carlin...

     

    • #2323543

      tu connais maniscalco ? c’est pas aussi politique on va dire mais c’est hilarant...je dirais presque mieux que Carlin, beaucoup moins sombre que Burr...et pourtant j’adore les deux mais Sebastian je me pisse dessus...What’s wrong with people, c’est le meilleur spectacle


  • #2323463

    C’était un grand de l’humour, disparu trop tôt il y a longtemps maintenant. Il y en a plusieurs, de grands comiques comme lui, malheureusement étatsuniens, donc au départ complètement formatés, qui doivent réaliser un travail énorme dont on n’a aucune idée ici. Simplement pour se resituer dans cette société malade rongée par le dieu $.
    Mais ils ont pour eux cette facilité à communiquer qui nous manque tant en Europe.
    Il y avait ce musicien extrémiste newyorkais (Thurston Moore), donc là on est dans un autre registre, qui dans l’un de ses innombrables projets avait commercialisé une reprise à peine déjantée d’Into the groove(y) de Mad donna comme on l’appelle là-bas. Et il déclara à un journaliste qui s’en étonnait qu’il ou elle était de sa génération.
    Ils ont donc des références totalement barrées, ce n’est rien de le dire.


  • #2323464

    Dommage, ça part bien avec la dénonciation (partielle) des injustices et inégalités croissantes dans les relations hommes/femmes dans nos pseudo-sociétés contemporaines.
    Après par contre, il se dépêche de rentrer dans le rang avec les blagounettes classiques sur la pêche.


  • #2323536

    A chaque fois qu’ER relaie un extrait de cet artiste, y a pas mal de critiques dans les commentaires. Mais personnellement je l’adore. Parce que, mine de rien, il amène doucement à de la lucidité donc, un peu, à de la dissidence.
    Sachez qu’on ne peut pas ramener tout le monde à la lumière de manière trop abrupte. Ca ferait bien trop mal aux yeux.


  • #2323588

    Vous n’avez pas trouvé la version française par el malette ?


  • #2323596

    En amour c’est pas plutôt les femmes qui vont à la pêche et les hommes à la chasse (Victor Hugo) ?
    Après il a totalement raison avec "si je ne suis plus capable de pêcher, tu ne vas plus me trouver désirable" ; pour autant c’est du pur bovarysme féminin, qui détruit depuis des décennies la société France, tellement imbécile et criminellement inconscient qu’il est quant à ce qu’est la durabilité, la pérennité d’un pays... Mais en dernière analyse, ne sont-ce pas les hommes qui ont laissé faire cela ?


  • #2323833

    pfff,
    c’est pas pour faire mon chieur monomaniaque, mais quand même, à force, ya un truc qui me dérange dans toutes ces vidéos...
    ya presque que des blancs dans la salle. ils vont voir le noir rigolo, sapé comme un noir, ghetto chic. Les blancs avec leur petit pull, col en V. Le noir leur dit "une fille te propose une chatte, t’y vas". Ils rigolent. Mais ils rigolent pour quoi ?? yen a un seul de ces blancs tout propret qui pense la même chose ? qui boufferait à n’importe quel râtelier dans la savane ? Non, alors pourquoi ils vont voir ce genre de spectacle ? c’est quoi qui les bidonnent, d’entendre le nègre faire le nègre, avec sa spontanéité, son parler rentre-dedans" ? s’imaginer en être (le métissage par le rire ?)
    ça vient s’encanailler pour le bien du vivrensemble ? c’est de l’humour colon-repenti ? ils simulent tous ou quoi ?

    désolé de faire dans l’éthno-centré, mais j’ai comme l’impression que le côté ethnique du truc est justement au cœur de ce genre de spectacle (rapport scène+public), et sans aller jusqu’à trouver ça malsain, je trouve ça... faux.


  • #2324027

    À la fin, le développement du gros o’neil sur les femmes dont il ne veut pas me semble douteuse. Pas que dans sa condition il ne soit pas en mesure de faire un choix. C’est que c’est inconvenant. Il fait comme un gros goujat. Une femme se couvre parce qu’elle grossit, ou vieillit pourquoi pas. Un gros goujat, fixé sur les femmes bien sûr. Mais pas inintéressant.


  • #2324913

    CopyComic, réveille-toi ! Un américain vient de copier Bigard ! ^^


Commentaires suivants