Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Paul Joseph Watson : "Le gouvernement français est terrorisé par les Gilets jaunes"

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mouais, il a plus peur pour son image que pour la situation economique du pays, le PIB n’a perdu qu’ 1 % depuis l’acte 1, vu tout a l’heure sur RT France.

    Imaginez que les 100 ou 1000 actes suivants se poursuivent dans le meme etat d’esprit, nous n’obtiendrons rien. Soral a raison, pas de RIC ou de FREXIT sans revolution !

     

    • Oui allons die çà aux fanatiques chouardiens et asseliniens........ qui n’emploient jamais les termes de révolution ou de grève générale - le terme violence nécessaire encore moins.

      Quand je lis pour la énième fois "manifestation déclarée" ou parcours détourné car il est interdit de passer devant l’Assemblée..... on en prend pas le chemin.

      Au contraire nous sommes En Marche... Macron nous dit merci.


    • Il ne me semble pas que Chouard ne parle pas de révolution.
      Il dit simplement que nous ne sommes pas prets à renverser le pouvoir. Ce sur quoi il a entierement raison.
      Soyon serieux, si demain une vague de gilets jaunes va prendre l’elysée et attrape macron... Ca sera quoi la suite ? Le chaos ? La prise en main par l’armée ?
      Chouard dit que le peuple doit s’éduquer pour pouvoir réflechir à un nouveau systeme a travers une nouvelle constitution. Et il demande à chacun de faire se travail pour ne pas se faire voler le pouvoir à l’avenir.
      Regardez les printemps arabes par exemple, au dela de toutes les manipulations. Les peuples ont renversés le pouvoir mais sans savoir quoi faire avec. Du coup de nouveaux oligarques ent remplacé les anciens.
      Pour le moment il faut gagner les coeurs et les esprits, faire monter la mayonnaise, refaire nation dans la rue et discuter pour reflechir à la suite. Quand le mouvement sera mur, le pouvoir tombera tout seul, c’est ce que je crois.


    • @zadiste et gilet.
      entièrement d’accord, la violence ne sera payante que quand on sera majoritaires, c’est pas 100000 ou 200000 gugus qui abattront le système et si cela se passait, c’est qu’on les aurait laissé faire (les révolutions oranges). la mayonnaise monte, il ne faut rien lâcher sur le fond car avec ce qu’on va continuer à se prendre sur la gueule, les ralliements seront de plus en plus nombreux. De plus c’est faux de dire que ces manifs ne servent à rien, ce sont des rassemblements populaires qui créent des liens, qui forgent le caractère (la résistance ça s’apprend) et en plus ça emmerde le pouvoir. il faut rester visible et ce n’est que dans la rue qu’on peut l’être et communiquer. et puis comme je le disais dans un autre post, rien n’empêche ceux qui ont de la testostérone à revendre à monter des actions plus musclées et moins consensuelles, on a aussi besoin de robins des bois


    • Tout a fait.
      La première révolution c’est la révolution des consciences (par l’éducation ).
      Le reste suivra naturellement.


    • Avant de parler Révolution et comme pour abonder dans la réflexion des uns et des autres quant aux autres commentaires au sujet de l’Éducation, il faut lire Curzio Malaparte* « Technique du coup d’État » : cela vaut que dalle en version papier d’occasion et se trouve accessoirement en pdf dans quelques arcanes du Net.

      *Malaparte ≠ Bonaparte ;)


  • Par moment Watson charrie un peu dans cette video. Oui je sais, c’est format court, et il faut aller droit au but. Mais il a raison sur le fond : le gouvernement a peur de nous, le peuple. Et pas seulement Macron visiblement : l’Angleterre le pays de l’habeas corpus se lance lui aussi dans des arrestations préventives. Ca en dit long sur l’ambiance....

     

    • Je crois que l’Empire ("la république") a bien plus de haine à notre encontre que de peur...... Un "peuple sûr de lui-même et dominateur" est orgueilleux, il ne peut pas avoir peur... par contre il est haineux au dernier degré, contre nous.

      Donc "demander le RIC" c’est une formule qui montre toute la naïveté de certains (beaucoup ?) sur le degré de mépris des élus pour nous.

      En revanche c’est précisément cet orgueil démesuré qui signera leur perte. C’est peut-être eux qui vont nous offrir l’issue de cette crise, à leurs dépens.
      C’est pourquoi en attendant, il est très important, vital, de ne pas lâcher, et de rester unis.

      Remarque : une haine élitiste donc, mais qui n’est pas partagée par les corps intermédiaires dont ils se servent pour défendre leur "république en danger"... car eux sont beaucoup plus proches des conditions de vie du Peuple !
      Et malgré leur prime salariale, ils ne partagent pas la vision du monde de leurs maîtres/patrons souvent franc-macs... !


  • 2 millions de manifestants bisournours n’obtiendront RIEN . Souvenez vous des gentils manifestants de la Manif pour tous, ils n’ont rien obtenu .