Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pierre-Antoine Plaquevent met au jour l’idéologie et les réseaux Soros

Quelle est l’importance véritable de George Soros ? Quelle est son influence sur les institutions internationales, sur la stratégie mondialiste ? Sur le pacte de Marrakech ? Pierre-Antoine Plaquevent a enquêté deux ans sur cet homme au centre de tous les fantasmes et de tous les pouvoirs.

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Lire également :

Pierre-Antoine Plaquevent, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une utopie qui va se casser la figure incessamment sous peu,car les sociétés ont une Histoire,et pour certaines,comme la nôtre une Grande Histoire...
    Que nos dirigeants puissent la méconnaître à ce point,prouve qu’ils ne sont pas à leur place pour représenter notre peuple qui ,même s’il a une vocation universaliste n’en demeure pas moins profondément attaché à ses racines.


  • L’idéologie et les réseaux Soros n’ont aucune autonomie et n’ont pas de sens en eux-mêmes, ils constituent une simple métastase de la crise mondialiste du spectacle de la marchandise...

     

    • La théorie de Debord relayée par Cousin aujourd’hui me semble se heurter au projet breton. Si la fin justifie les moyens alors le taux de profit n’est qu’un outil.


    • A Florence,

      Votre réaction est celle d’une doctrinaire simpliste
      qui refuse la réalité d’une domination de caste
      s’appuyant sur une domination militaire .
      Quand on est maître d’une monnaie et d’une armée,
      on s’en fout du taux de rendement...
      La notion de pouvoir totalitaire est commune
      aux Lénino-Trotskistes et aux escrocs de Wall Street,
      et l’asservissement et le massacre des peuples est
      leur vrai taux de profit personnel et sanglant .


  • Ce type n’en a plus pour bien longtemps C’est sans doute pour cette raison qu’il a mis le turbo dernièrement dans la malfaisance avec le pacte de Marrakech.


  • L’immensité de la fortune de ce type est déjà une anomalie de notre société. Deuxièmement tout plan de mouvement humain de grande envergure à toujours un moment dévastateur qui demande des années pour cicatriser. Ce type est une anomalie de notre société comme toute l’oligarchie en générale.


  • Bravo Pierre-Antoine. Il me tarde de lire ton livre.


  • Soros n’est rien sans son mentor karl Popper l’inventeur de la société ouverte, un pseudo philosophe touche à tout et bon à rien arriviste ( sa bio est un régal), un prince du pilpoul qui dans sa "théorie de la connaissance" nous explique que la théorie doit précéder l’expérience et contredit totalement sa thèse "dans la société ouverte et ses ennemis" en attaquant trois ennemis, comme par hasard, trois piliers de la philosophie européenne Platon, Hegel et Marx pour nous dire qu’en histoire tout est possible, pensons printemps, il n’y a aucun sens à l’histoire, aucune logique, elle se construit au jour le jour, en tâtonnant.
    Pour Platon ,ce qu’il lui reproche c’est que dans son système politique le collectif l’emporte sur l’individu,( et oui c’est un libéral le Popper) par contre sa philosophie de l’élite, des meilleurs, ne le dérange pas.
    Pour Hegel et Marx c’est plus simple, il combat leur philosophie de l’histoire (sans les avoir vraiment lus, simplement en prétendant que l’histoire n’est pas une science donc incapable de prévoir l’avenir (par contre c’est une groupie du Nobel d’économie Hayek un prince de la "science" économique (libérale, bien sûr, celle qui prévoit les crises ?)
    Ce monsieur étant fervent partisan de la démocratie mais pas dans son sens étymologique puisqu’il rejette avec horreur la démocratie directe et la proportionnelle. je vous le dis : ce type était une synthèse (un genre de BHL)
    le lien physique entre Soros et Popper étant la London School of Economics excroissance de la Fabian Society, une sorte d’ENA britannique qui collectionne les prix Nobel d’économie

     

    • (suite)
      Popper est bien sûr un utilitariste (la morale de toute action se définit par son résultat, s’il est utile c’est donc bon,( p.e une justice qui est efficace pour ceux qui ont les moyens de payer) et bien sûr progressiste le progrès c’est bien c’est d’ailleurs le seul vrai moteur de l’histoire. c’est donc çà la société ouverte, ouverte à tout, tout est bon à condition que ça évolue et que ça marche (comme un PIB, il faut qu’il augmente, PEU IMPORTE comment c’est réparti, globalement c’est bon) vous comprenez maintenant pourquoi Karl Popper est aussi le gourou des princes du transhumanisme ("Vers une théorie évolutionniste de la connaissance" contient en germe la justification théorique et donc morale du transhumanisme)