Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Portes grandes ouvertes" pour les Français : le Québec veut accueillir 50.000 immigrés par an

Interrogée par BFM Éco, la déléguée générale du Québec en France, Michèle Boisvert, souligne qu’il y a « beaucoup d’emplois disponibles pour les Français qui veulent s’établir chez nous ».

 

Le Québec « drague » les Français. Il y a quelques années, nous vous expliquions que le Canada, géant du Nord dépeuplé, comptait recevoir au moins 300.000 personnes par an. Un rapport, remis en octobre 2016 et baptisé « l’initiative du siècle », proposait même de tripler la population du Canada en la portant à 100 millions d’habitants d’ici 2100. Et le pays, qui voulait par la même occasion continuer à faire vivre ses communautés francophones, comptait bien accueillir à bras ouverts toute personne parlant français. Aujourd’hui, c’est le Québec qui fait les yeux doux aux Français.

Au micro de BFM Eco, Michèle Boisvert, déléguée générale du Québec, précise que les seuils d’immigration vont recommencer à augmenter en 2020, « entre 43.000 et 44.500 personnes. Pour atteindre les 50.000 personnes par an autour 2022 ». Et la province francophone cherche particulièrement des Français. Michèle Boisvert explique :

« Nous sommes en rareté de main-d’œuvre. Il y a beaucoup d’emplois disponibles pour les Français qui veulent s’établir ». Et elle ajoute : « Les Français sont les bienvenus car ils répondent exactement aux critères d’immigration que l’on recherche : la langue française et un excellent qualificatif professionnel. »

Les chiffres de l’institut canadien des statistiques montrent qu’au Québec, le nombre de postes vacants a augmenté de 16,2 % au troisième trimestre 2019 par rapport à la même période l’an dernier, rapporte La Presse. Le taux de postes vacants au Québec atteint 3,6 %, principalement dans le commerce, les soins de santé et l’assistance sociale.

 

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Québec, l’immigration choisie ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

105 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les français nouvelles mains d’œuvres bon marché de demain ?

     

  • #2349386

    On vous envoie BHL, Meyer Habib, Goldnadel, Élizabeth Levy, Yves Calvi, Moïse Zemmour etc ils parlent très bien français. Ça nous fait plaisir.

     

    • BHL, Habib, Levy, Zemmour ont déjà un pays ou se planquer, Calvi se plait dans cette France ( soit disant, il ne vit pas comme les Français hein ) mais pour les Français qui ont envient de retrouver un peu de France c’est une option qui doit être prise en compte !


    • Partout où ils passent, vos pieds nickelés sionistes n’aident personne et ne font qu’enfoncer les peuples qu’ils dominent. Alors non merci, n’envoyez pas vos vidanges chez nous : on est déjà assez bien emmerdé comme ça. Je vous suggère de voir le Québec comme un village de gaulois irréductibles, et si vous le voulez, j’invite la diaspora française à y établir son QG et reconquérir la France des Français.,. et nous, notre Québec français.


  • Est-ce qu’il n’y a pas un problème de cohérence ?
    On ne veut pas d’immigration chez nous, alors qu’on promeut l’émigration au Canada.

     

    • Peut-être parce que l’immigration africaine et l’immigration française, ce n’est pas la même chose...


    • @ Bina

      Le Québec fait partie de l’histoire de France.
      Pour un français, c’est probablement la seule région au monde qui permette de continuer à se sentir français (voire même retrouver cette sensation) tout en ayant pris la décision de s’installer ailleurs.
      De plus, le Québec est moins africanisé que la France et dans les années à venir cela risque d’être un argument de poids.

      Le Québec me fait penser à une sorte d’équivalent français de la Bavière en Allemagne ou de la Catalogne en Espagne.


    • @Bina

      Il y à une différence radicale entre des français ou des gens qui émigrent au Québec ou au Canada pour y travailler, y vivre et y être en sécurité et l’invasion de la France par des parasites en tout genre venus des quatre coins du Tiers-Monde qui viennent profiter du système sociale français et qui ironiquement du coup sont en train de le foutre en l’aire !
      Donnez moi le nombre en millions d’étrangers et de leurs descendants qui sont des assistés sociaux en puissance en France ! Sans compter la criminalité de dingue !
      Vous comparer du chocolat belge avec de la merde de chien !


  • Un emploi précaire reste un emploi précaire quelque soit son pays d’excercice.


  • Si vous êtes bac +5 et que vous bossez dans le domaine médical, oui ; pour les autres, c’est une autre paire de manches, surtout si l’on songe aux rigueurs de l’hiver canadien...

     

  • Le Québec c’est bien, mais c’est un climat particulier et un accent auquel il ne faut pas être allergique comme moi ! Sinon point de vue social il n’y a pas photo, meilleur salaire coût de vie identique à la France, flexibilité des horaires de travail dans les grosses entreprises, l’employé est "roi" au Québec !

     

  • Qu’ils prennent nos subsahariens et nos islamistes c’est une bonne initiative je trouve.

     

  • Fuir Macron pour se jeter dans les bras de Trudeau, le "white obama" ? La classe !

    Je dirai à ces "expat" la même chose qu’aux immigrés Africains : si tu n’es pas capable de rester chez toi pour défendre ton pays, c’est que tu ne mérites aucune considération.

    La France, c’est le pays où la majorité franco-française et francophone est tenue de fermer sa gueule et de se laisser marcher sur les pieds par toutes les minorités possibles et imaginables.
    Le Québec, c’est ce pays où la minorité francophone est tenue de se laisser marcher dessus par les anglophones et n’est guère plus considérée que les autres minorités ethniques ou sexuelles.
    Le Canada, c’est ce pays dirigé par un écolo-gay-friendly qui fait la morale à Trump ... tout en exploitant les sables bitumineux et en foutant en l’air son propre environnement et son économie via la religion de l’austérité à l’européenne.

    A la limite, vous iriez dans un pays qui marche comme les USA ou la GB, pourquoi pas ? Mais choisir de s’expatrier vers une Macronnie sub-arctique, il faut vraiment être stupide.

    Et aux Québecois qui me liront : puisque l’oligarchie mondialisée veut absolument défaire tout ce qui est lié de près ou de loin à la Grande-Bretagne, pourquoi ne pas en profiter pour faire un Quebexit ?

     

  • Il faut que le Québec commence par reconnaître à leur juste valeurles diplômes français notamment les diplôme d’ingénieur.


  • J’ai bien du mal à comprendre leur stratégie fumeuse, ils ont les antilles juste à coté pourquoi ils s’en merdent à aller chercher des métropolitains prenez des gwadada, la moitié de l’île est au chômage ça ira plus vite, en plus ils sont costauds pour porter y’a pas mieux.

     

    • Quid des fonctionaires antillais ?!


    • Ils supporteront jamais l’hiver.


    • Les Antilles Françaises ont des relations historiques, humaines et culturelles très anciennes avec le Quebec. Tous les Québécois sont capables de placer les Antilles sur une carte, ce qui n’est pas le cas de nombreux métropolitains et le créole des Antilles a pour base l’ancien français dont des nombreuses expressions sont encore utilisées au Quebec.
      Pour ce qui est de l’émigration, depuis pas mal d’années, les universités québécoises tiennent un salon à destination des étudiants antillais afin de les attirer avec succès. Cependant, compte tenu de la situation d’implosion démographique (taux de fécondité à 1,73 en 2017 à la Martinique, en passe d’être la région Française la plus la vieille), je ne pense pas qu’on sera d’un grand secours pour l’objectif des 100 millions.


  • Je commence à étudier sérieusement la question, j’envisage de plus en plus d’émigrer dans les quelques années à venir.
    Si vous avez des sources d’info à partager, je suis preneur (médias indépendants, ciblés sur le Québec ou plus largement sur le Canada), j’ai du mal à cerner les problématiques économiques et sociales de la province

     

    • Mon cousin a vécu la bas 3 ans - pour ses études. C’est une belle province, très anglophone malgré tout et le climat y est rude...


    • #2349522

      Le canada,(et le québec par soumission) est dirigé par les familles Irving, Desmarais et Bronfman. Renseignez vous sur ces familles, nous avons aussi nos pourritures qui nous disent quoi faire et quoi penser. Ces mêmes qui n’en ont rien à foutre du peuple et disciple de tout pour ma gueule. Et là je ne parle même pas de nos tentatives d’émancipation. C’est noël, quand même, merde


    • À RonSwanson, et aux autres Français désireux de s’établir au Québec, voici ce qu’il faut savoir, et que le discours de cette déléguée générale occulte complètement.

      Évidemment il s’agit de mon point de vu, mais en tant que fils d’immigrant français établi au Québec il y a longtemps, qui connait assez bien la situation française (à travers des contacts familiaux) et très bien la situation québécoise, je suis en mesure d’apporter quelques bémols à la propagande gouvernementale relayée par les médias.

      Sachez d’abord que de tout temps, l’état fédéral (le gouvernement du Canada) a instrumentalisé l’immigration de manière à faire perdre leur influence aux communautés francophones. Ailleurs qu’au Québec c’est chose faite, et au Québec (siège de la majorité francophone) il n’en faudrait pas beaucoup plus pour que le basculement soit accompli. Avec l’avènement, ces 50 dernières années, d’un modèle économique dont les perspectives positives reposent sur la croissance perpétuelle, d’une baisse de la natalité chez les « souchiens », et d’élites économiques qui ne veulent pas perdre leurs acquis, la pression immigrationaiste est grande même chez ceux qui ne sont pas indifférent au sort des francophones.

      Sur les plans politiques et sociaux, la différence entre le Québec et la France est une question de degré d’intensité entre deux situations comparables, plutôt qu’une différence de nature. Le Québec est habité par les mêmes déchirements idéologiques et sociaux, baigne dans le même discours médiatique, et est soumis aux mêmes types de pressions politiques que la France. L’élection il y a un an du gouvernement provincial de la CAQ (la Coalition Avenir Québec du premier ministre François Legault) a constitué le premier sursaut de la majorité francophone depuis 1995 (date de l’échec du 2e référendum sur l’indépendance), et s’est faite à la faveur de scandales répétés ternissant l’image du gouvernement précédent (du Parti Libéral du Québec), du discours anti-Québecois tenu par ce dernier (nationalistes = nazis, heures les plus sombres de l’histoire…) , et du fait que le CAQ a joué profil bas sur les questions identitaires (afin de ne pas déchainer les médias). Cette élection s’est jouée à 100% sur des questions identitaires, et pour la gagner il a fallu que la CAQ taise à tout prix ses positions sur ces enjeux. Ça en dit long sur la qualité de la vie démocratique et sur le degré d’aliénation des forces nationalistes (ou de ce qu’il en reste)


    • (Suite)

      Côté emploi, l’eldorado qu’a connu mon père est terminé. Il est arrivé ici avec 50$ en poche, un niveau bac+0 (à une époque où le bac français valait plus qu’aujourd’hui), et une attitude assez hautaine (se voyant comme un Français de la métropole au milieu des péqueneaux de la colonie), et malgré tout ça il est entré dans la fonction publique peu de temps après son arrivée. Aujourd’hui un immigrant français respectueux et très instruit peux se faire dire de retourner à la case départ, particulièrement s’il s’agit d’un professionnel car la quarantaine d’« ordres professionnels » police farouchement l’accès aux professions qu’elles régissent. Sur ce dernier point, écoutez le témoignage de « Bouchra », pharmacienne établie au Québec depuis le début des années ‘80, sur ERFM (dans l’émission consacrée à l’évolution de cette profession) et, pour élargir vos horizon, le site web https://www.immigrer.com/ , centré exclusivement sur l’immigration française au Québec (dans lequel on retrouve beaucoup de témoignage au sujet de projets d’immigrations qui finissent bien, et sur d’autres qui finissent par un retour en France).

      Quant au « taux de postes vacants au Québec atteint 3,6 %, principalement dans le commerce, les soins de santé et l’assistance sociale » que fait miroiter la déléguée Michèle Boivert sur les ondes de BFMWC, voilà un parfait exemple de « bullshit » médiatique, pour reprendre les mots de Castaner (bullshit = merde de taureau, en bon français). L’assistance sociale dans le domaine de la santé, c’est le boulot de « préposée au bénéficiaire » dans les CHSLD, que personne ne veut faire. C’est le bas de l’échelle de l’échelle du bas dans les CHSLD, acronyme de « centre hospitalier de soin à longue durée », qui est l’euphémisme par lequel on désigne les mouroirs dans lequel son parqué les vieux à qui l’état assure le minimum (soit environ 1100$ par mois), et qui sont livrés en pâtures à des entrepreneurs souvent sans scrupules qui ne sont là que pour maximiser leur profit. Typiquement, les seules qui acceptent de faire ce boulot sont les haïtiennes sans instructions, parmi lesquelles on retrouve beaucoup de femmes au grand cœur qui se crèvent le cul pour entretenir un mari bon à rien, et des enfants ingrats qu’elles n’ont ni le temps ni les moyens d’éduquer convenablement. En sommes, elles font le boulot que faisaient autrefois les religieuses, mais dans des conditions encore plus précaires.


    • (suite et fin)

      Pour terminer sur une note positive, sachez qu’il y encore de bons emplois aux Québec, mais qu’une démarche d’immigration réussie pour ceux qui cherchent un emploi « haut de gamme » ne peut s’improviser comme autrefois. Pour les emplois ouvriers les choses sont plus simples, et le domaine de la construction offre encore de très bons emplois. À l’autre bout du spectre, si vous êtes livreur de Pizza n’hésitez pas, mais comprenez que le Québec c’est mieux que la France d’un point de vu comparatif, et non absolu (alors qu’à une certaine époque même un livreur pouvait bien gagner sa vie).

      Pour ceux qui ont la fibre entrepreneuriale, l’environnement de développement des affaires est plus simple qu’en France, même si le néolibéralisme fait tranquillement ses ravages. Encore là, il s’agit d’une situation plus enviable lorsqu’on l’examine d’un point de vu comparatif, et non absolu.


  • Les Francais de souche sont les freres de race des Quebecois de souche

     

  • Ils n’offrent un visa qu’aux Français qui ont un diplôme qu’ils recherchent. En 1998, j’ai suivi le processus d’immigration de la Délégation du Quebec à Paris. Mon dossier a été refusé sans aucune justification.

    Ensuite, j’ai essayé d’obtenir la Green Card grâce à la Loterie des Etats-Unis d’Amérique mais j’ai fait parti des perdants.

    Quelques années plus tard, des amis Jamaïcains et des amis Sénégalais m’ont dit "vous, les Blancs, vous êtes trop compliqués. Pour s’établir dans un pays, il suffit de prendre un avion avec un visa de touriste puis de rester dans le pays."

    Avec le recul, j’ai constaté que leur stratégie fonctionne dans 90 % des cas.

    Au Costa Rica, il y a des milliers de Français qui vivent et travaillent dans ce pays, depuis des années, en ayant le statut de touriste ( perpétuel ).


  • Sur le plan politique, Trudeau est pro-islam, et interdiction de critiquer cette religion qu’il trouve compatible avec l’occident. Donc, se barrer de France, pour retrouver la même chose, ou attendre que Trudeau ne soit plus là.

    Il est vrai que les Québécois purs francophones sont plus actifs pour défendre le français.
    _
    Sur le plan climat, il parait qu’il faut surtout être équipé d’antidépresseur et une pelle !

     

    • Le Système français est pro-islam ?! Donc le CRIF qui donne le LA serait pro-palestiniens ?


    • @Grondin
      Pro islam dans la forme, car dans l’essence c’est toujours la même chose : décatholiciser à tout prix.
      Montréal a subventionné des peintures énormes le long de certains gratte-ciels de Leonard Cohen, même Staline n’en avais jamais eu d’aussi grandes..
      Présentement l’ancien gouvernement Libéral (décimé par l’effet Trump+immigration par la CAQ -qui l’a eue relativement facile) faisait tout pour empoisonner et déchirer le Québec en morceaux : nous qualifier de racistes, aggraver l’immigration illégale et légale, prendre des blancs catholiques en dernier recours, favoriser la "francophonie" (synonyme d’Afrique et d’Haiti...).
      La CAQ a pris le pouvoir (majoritaire) mais n’a rien d’extrême. La simple forme de la CAQ (nationaliste, patriote, en combat permanent contre le gouv fédéral d’Ottawa) dérange bien plus que son essence (centre-gauche mou et progressiste).
      Le futur est fécond au Québec, nous allons survivre, la facade Atlantique sera garant de notre sécurité et de notre survie, l’Ouest est envahis par l’Asie démographiquement et économiquement, seul le Québec français a une identité propre a défendre, même si elle est en constante construction/reconstruction.


    • Grondin
      Le Système français est pro-islam ?!
      Vous n’aviez pas remarqué ?

      Donc le CRIF qui donne le LA serait pro-palestiniens ?
      Les uns utilisant les autres et réciproquement

      Quoiqu’il en soit, une chose est bien réelle : ils font le même combat pour détruire la chrétienté


    • Il y a deux camps géopolitiques dans l’islam


    • Il y a deux camps mais ici ils produisent les mêmes fruits. Ils prennent des places et participent à détruire la culture en se faisant l’étendard d’une autre culture, tout en tirant les salaires vers le bas des français, en réalité on perd sur tous les tableaux, et eux aussi, car quand les français seront minoritaires, notre pays ressemblera de plus en plus à ceux qu’ils ont fui...
      Chacun ferait donc mieux de remettre de l’ordre sur la terre de ses ancêtres, on ne peut pas dire qu’on combat le mondialisme tout en participant à son plan de destruction des nations, en émigrant pour une vie meilleure ou pour pouvoir consommer. On ne peut pas se plaindre d’un monde pourri par l’argent si on met toujours ses désirs individuels au-dessus des devoirs que l’on a vis à vis de sa famile, de ses ancêtres, et du peuple au sein duquel on est né.


  • Commerce, assistants sociaux et soins de santé ? Ce qui veut dire en clair : petits auto entrepreneurs en services multiples en ville, aide sociale ciblée sur les nombreux immigrés déjà installés mais largués et aides à domicile pour vieux délaissés par leurs famille.

    Le multiculturalisme très prisé par les élites canadiennes a également réduit à peau de chagrin la communauté francophone qui aimerait sans doute sa présence remonter en volume.

    le combat contre l’anglo-americanisme est ouvert dans pas mal d’endroits. C’est la guerre entre deux monde : l’authentique universalisme français contre le mondialisme anglo Saxon. L’imagination, l’art de vivre et la créativité contre l’efficacité, l’utilitarisme et le profit sur le dos d’autrui.

    Affutons nos armes en soutenant E&R et en suivant ses nombreuses formations en tout genre !


  • Ce qu’elle ne dira jamais en publique c’est qu’il faut maîtriser la langue anglaise pour pouvoir travailler au Québec !

     

    • Ce n’est vrai qu’à Montréal et dans certains domaines spécifiques. Je sais de quoi je parle, disons ça comme ça.


    • #2349635

      @ Hhdd

      Le bilinguisme au Canada n’est supporté que par les francophones.
      Il y a depuis longtemps un désintérêt d’apprendre la langue française,
      de façon généralisé hors Québec et parfois dans certaines petites poches
      résistantes de l’anglosphère intra Québec également, Montréal devenant
      de plus en plus anglophone. Les Français au Québec sont les plus bienvenus
      et souhaités afin de redresser l’assise de notre langue en Amérique.
      Vous trouverez dans plusieurs Québécois, cousins, cousines et parfois
      des frères et soeurs ! Nous vous ferons une place toute particulière
      parmi nous, tant nous savons votre valeur pour nous !!

      En ce jours de lumière, Vive la Francophonie !!!!


    • Paris n’est pas la France, tout comme Montréal n’est pas le Québec, si vous voyez mon raisonnement...


    • @Hhdd Le truc c’est que le plupart des français qui sont aller au ’’Québec’’ sont aller dans la région Montréal/Laval/Longueuil, ce n’est pas le vraie Québec ! Le vraie Québec, le Québec profond, c’est Québec/Lévis, Beauce, Trois-Rivières, Estrie(Sherbrooke, Magog et compagnie), Saguenay, Rivières-du-Loup, Rimouski, Gaspé, Charlevoix/Malbaie, Sept-Iles etc.. etc... etc...
      Et là c’est marrant, c’est homogène ethniquement/culturellement et ’’racialement’’ eh oui !
      Et il y à très très peu de ’’minorités’’dans toute ces régions et celles qui en n’ont le plus , c’est Québec et Sherbrooke et même là beaucoup sont très assimilés(ils parlent avec l’accent québécois notamment, beaucoup d’adoptés ou de gens qui fuient Montréal et cherche à tout prix à être acceptés dans ces régions etc...).
      Le truc c’est que comme partout dans les pays industrialisés, il n’y à pas eu renouvellement des générations(merci le féminisme et la décadence) du coup pénurie de main d’oeuvre partout dans presque tout les domaines et beaucoup de jeunes de ces régions vont aller vivre pendant quelques temps dans la métropole de Montréal/Laval/Longueuil du coup encore plus de pénurie de main d’oeuvre !
      Et le gouvernement québécois actuels veut vraiment des français et là je vais le dire, globalement des blancs mais surtout des qualifiés et là ça peut inclure les bons éléments de certaines ’’minorités’’ !
      Mais bon le Québec est l’un des endroits en Occident dont les immigrants repartent le plus, climat(hiver violent surtout dans les régions que j’ai cité), mais aussi les québécois eux mêmes qui sont très identitaires et ce de façon *naturelle* mais aussi la culture québécoise qui est très dure d’approche par les nouveaux venus !
      Voilà, les québécois comme les australiens d’ailleurs ne finiront pas comme l’Europe l’Ouest(surtout la France) c’est impossible et c’est déjà incomparable même si le processus mondialiste(immigration de masse, délire LGBT etc..) est déjà enclenché mais encore une fois surtout à Montréal et la région autour !


    • " Montréal, la ville qui pue" , idéologiquement et bien sûr, au niveau olfactif...


  • Le Québec est souvent vu comme un Eldorado, mais il faut savoir mesure garder quand on parle de la province la plus prolétarisée du Canada qui appartient tout de même à un système ultra capitaliste. La conscience politique est ici très faible et les meilleurs salaires que l’on peut avoir ici favorisent surtout la consommation.

    Pour rester sur le sujet, je peux offrir mon témoignage, ma femme étant québécoise et nous habitons désormais près de Montréal :
    On a essayé de rester en France. Vraiment. Mais le marché du travail a été ultra hostile pour elle malgré ses multiples compétences (formation en petite enfance qui n’a rien - je dis bien RIEN - à voir avec les formations en vigueur en France pour les employés de crèches) et son bac en enseignement (4 années d’études universitaires). Comme pour moi aussi le boulot partait en sucette, on est parti. Sachez donc que, plutôt que de m’aider à retrouver du boulot en France ou aider ma femme a être reconnu pour ses compétences, pôle emploi m’a mis en contact avec sa section qui aide les gens à trouver du boulot à l’étranger. Sérieux ?? On m’a mis en contact avec des organismes, assisté dans mon processus, etc. Bon ça valait pas un sou évidemment et j’ai juste étiré ça comme j’ai pu pour bénéficier du chômage, mais c’était quand même particulièrement honteux.

     

  • Les enfants de deux familles amies sont déjà partis au Québec ...la plus âgée ( née en 89) a passé sa thèse de doctorat au printemps dernier et enseigne depuis septembre à l’Université, son frère ( né en 91) a terminé ses études d’ingénieur et a un bon boulot...La fille unique de l’autre famille ( née en 95), diplômée en Histoire de l’Art travaille dans un musée..


  • La moitié des commentaires racontent n’importe quoi... incroyable cet étalage de patos sur un pays qui a une réalité totalement différente de ce que l’on connait.

     

  • Ma mère est française et mon père québécois, j’ai vécu dans les deux pays et je vis à Montréal désormais. Sachez que la France et le Québec sont deux mondes complètement différents, j’ai d’ailleurs toujours eu du mal à faire cohabiter en moi ces deux cultures, ces deux mentalités. Pour un québécois, un français ressemble souvent à une espèce de latin agité qui parle trop vite et pour ne rien dire... Alors que vu de la France on a l’impression que les québécois sont des paysans attardés parfois. Ces remarques sont subjectives bien entendu mais en partie vraies. Les canadiens français de souche ont une génétique de gens courageux car il fallait être solide pour monter dans un navire qui avait une chance sur deux de sombrer pendant la traversée. J’ai remarqué que beaucoup des français qui émigrent au Québec sont des anglophiles qui ont la haine d’eux-mêmes et qui ne peuvent donc pas aimer les canadiens français car ceux-ci leur rappellent leurs origines. Que ces français macroniste et déconnectés restent chez eux, ils sont une nuisance pour la France et encore plus pour le Québec. Je pense qu’il faut d’abord sauver la France qui est le berceau du monde francophone, si la France tombe le Québec sera foutu également. Si vous venez au Québec, venez-y dans un esprit francophile mais je vous suggère de travailler à sauver votre belle France et après vous pourrez venir au Québec pour nous aider à le sauver lui-aussi.


  • Faut se barbouiller au cirage noir pour y aller ou bien c’est pas la peine ?

     

  • Bonjour.
    J’ai passé 5ans au Canada après avoir voulu immigrer la bas. J’ai fait 6mois au Québec et le reste a Toronto et un peut aux USA. Il était difficile de s’y installer car ils recherchaient que des travailleurs qualifiés et ne prêtaient pas attention aux autres dont ils profitaient quasi gratuitement, sur une duré d’un an ou deux avant de nous jeter.
    En plus beaucoup des Québecois n’aiment pas les Francais (raisons historiques). C’est chiant. L’hiver y est très rude et long. Il faut aimer le froid. Contrairement a ce que l’on pourrait croire, on est cousins certes, mais beaucoup d’eau a coulé sous le pont depuis le temps. Ils ont maintenant une manière de vivre beaucoup plus "americanisé". Les populations d’amérique du nord sont souvent en manque de leurs racines anciennes européennes, ce qui créer souvent un malaise chez eux. J’y est vu bon nombre de français faire demi tour. Bref tout ça pour dire que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. Qu’il n’y a pas d’eldorado. Que la seule bonne raison pour laquelle vous quitterez vos racines un peut de temps, vous rapprochera encore plus de vous même. A bon entendeur !!

     

    • Vous avez raison. Il est vrai qu’il y a toujours eu une antipathie des canadiens français envers les français. On leur a beaucoup répété que la France les avait trahis en les abandonnant aux anglais.
      C’est un peu injuste de condamner la France pour cela car elle avait d’autres chats à fouetter à l’époque pour assurer sa propre survie. La principale raison qui fait que les québécois sont agacés par les français de nos jours vient du fait que dans les années 1950- 1960, beaucoup de parisiens sont venus au Québec m’a-t-on dit et qu’ils avaient une attitude méprisante et arrogante envers les québécois. Je me souviens que je me faisais traiter de « maudit français » quand j’étais petit à l’école (fin des années 60) à cause de mon bel accent de Touraine hérité de ma mère ! J’ai remarqué aussi que les français quand ils sont en France se dénigrent beaucoup alors qu’à l’étranger ils deviennent vantards et arrogants. Vive la France et vive le Québec libre !


    • " on leurs a beaucoup répété"...

      Euh, c’est vrai aussi !!! Vous connaissez pas l’histoire ?


  • #2349638

    Source : BFMensonges / Propagande TV, donc boycott + croire le contraire / faire l’inverse, du moins agir très différemment de ce qu’ils préconisent. En tout état de cause, si le Québec souhaite éventuellement nous débarrasser de "froncés" qui crachent sur les gaulois, grand bien lui fasse.


  • Comme déjà dit mais je le rappelle ici, j’ai eu l’expérience enfin disons plutôt le vécu, de plusieurs personnes qui ont tenté de s’installer là-bas (deux). Aucune n’y a réussi même près un affreux mariage avec une native qu’ils (les autorités) ont considéré comme blanc. Mais aucun n’était ingénieur, c’est vrai.
    Mais de quatre québecois qui sont venus s’établir ici (que des cassos) et qui ne regrettent pas leur lieu de naissance dont ils ont une honte totale (deux ne se sont pas déclarés canadiens d’ailleurs...). Une seule travaille dans une librairie, venue par mariage puis divorce après 4 ans* pour avoir la carte de visa de long séjour + enfant(s). Pour les autres, vivent des aides sociales, des allocs chômage, APL etc. Aucun n’ayant un diplôme utilisable, là-bas ils seraient esclaves à peu près avec en plus un climat polaire. Le choix est vite fait, ils se sont engouffrés dans la brèche !
    Je ne connais pas les conditions d’entrée ici pour les trois autres, ça semble plus facile que d’émigrer là-bas. Les consulats canadiens font aussi des campagnes pour chercher des migrants en Afrique.

    * = ramenée à deux ans en 2017 je crois


  • Le Canada a un système médical catastrophique dans tout les domaines , de loin le plus déficient dans le monde occidental , les assureurs font la loi tout est pratiquement payant a un certain taux de prestation , le niveau de soins dentaire est équivaut a celui des pays de l’est ou une majorité de la population sont édentés car trop cher pour réparer ses dents .
    le canada pays capitaliste a surement des atouts économiques car moins rigide mais le reste est décevant .

     

    • @ Michel

      A quels pays de l’Est fais-tu allusion ?
      Les dentistes tchèques ou hongrois ne savent plus où donner de la fraise pour satisfaire le touriste médical ! C’est devenu une industrie...


    • Le Québec et le reste du Canada ont des systèmes de santé complètement différent !
      Au Québec il y à l’assurance maladie, tout est gratuit excepté les frais d’ambulance !
      Le truc c’est que ce privilège n’est pas distribué comme des bonbons comme en France ! Pour l’avoir il faut vivre et travailler au Québec et avoir été admis aux innombrables autres conditions pour vous y établir !


  • Pourquoi elle met pas en place une politique familiale pour que les Québécois aient plus d’enfants ?

    Quel que soit le prix, ce sera beaucoup moins cher que de faire venir et de prendre en charge tous les associaux du Tiers Monde.

     

    • Salut
      Je suis présentement au Québec depuis 4 ans, je viens de Strasbourg.
      Je vais te dire pourquoi pas plus d’enfants.
      C’est pour ne pas remettre en causse le féminisme. Ici, les femmes ne pensent qu’a leur carrière.
      Et pour ne pas remettre au causse ce système, ils font venir des Blanc catholiques. Pour ne pas disparaître. Et après, on nous demande de s’assimiler à un peuple qui disparaît.


    • Les maçons ne veulent pas...

      Et oui, ici aussi !


    • @herve67
      Oui le féminisme au Québec est un cancer à différence par contre avec l’Europe de l’Ouest qu’elles sont toutes globalement racistes donc ne se mélange pas avec les non-blancs ou très très peu !
      Par exemple l’an passé dans l’une des seules émissions de téléréalité québécoise, occupation double, deux des participantes avaient utiliser le mot n*gre je cite On peut entendre les deux participantes mentionner, en se plaignant d’avoir à exécuter des tâches ménagères : « On n’est pas des nègres » et « Je me sens comme dans le temps des esclaves, les nègres. »
      LOL ! En 2018, pas vraiment de scandale, elles sont toujours autant populaires sur les réseaux sociaux ! La saison de cette année il y avait un couple ”mixe”(un noir avec une blanche) en final, ils ont reçus quasi aucun votes et ont suscités le malaise tout au long de la saison, ce sont les deux autres couples québécois(blancs de souche) qui ont tout raflés et ça s’est joué à 1% entre eux !
      PS non je n’aime pas ces émissions débiles contrairement à ma copine seulement moi en bon sociologue amateur, j’aime observer les gens surtout ceux de mon âge et les différents mode de pensés ou courants sociaux du moment !
      Ça permet d’avoir une idée général de l’état d’une société en rassemblant toute les observations des différents milieux et domaines !
      *Remarque cette émission québécoise reste à des années lumières de la débilité profonde du même genre d’émission aux États-Unis ou en France(excepté Koh-Lanta), les québécois étant incapable de copier le côté ultra faux, artificiel et débile que l’on va retrouver avec secret story, hanouna en France ou bachelorette/bachelor et d’innombrables autres débilités aux États-Unis !


  • Moi, si BFM TV me dit de migrer au Québec, c’est un peu, comme si BHL me dit de partir en guerre, je fais le contraire
    Question de bon sens


  • Je me souviens il y a une dizaine d’années, qu’un collègue universitaire avait fait un séjour au Québec. Il m’a rapporté sa première surprise en arrivant à Montréal :
    Sur la vitrine d’un magasin était écrit : "ici on parle 23 langues".
    Le Québec est effectivement une terre d’immigration. Le lien social n’est que l’intérêt capitaliste comme aux USA.
    La France en prend le chemin, sauf qu’ici les migrants sont entretenus sans travailler.


  • Les Français, durant la guerre d’indépendance des USA, ont demandé aux québécois de se soulever, ce qu’ils n’ont pas fait alors que la victoire et l’expulsion des anglais été a portée de mains ; de même pendant la guerre de 1812, ils ont pris le partis Anglais...Ce sont des ploucs arrogant, des putains d’assistés, qui ont voté non à la consultation de 95.

     

    • Les "tirailleurs senegalais", on laisse ça a d’autres...

      Votre chance, vous l’aviez eu, alors, faut pas la ramener en disant que c’est notre faute, criss d’epais...

      Incroyable, l’ignorance, et la superbe imbécile, qui l’accompagne...


    • L’histoire nous a pourtant donné raison. L’évolution de la domination britannique a abouti à la confédération canadienne qui, dans l’ensemble, laisse une bonne autonomie à une société distincte française et catholique en Amérique. L’annexion aux États-Unis, un pays beaucoup plus centralisateur, nous aurait réservé un sort comparable aux Cajuns de Louisiane. Quant aux mauvais choix référendaires, le Québec n’a pas de leçon à recevoir de la France (voulez-vous que je vous rappelle toutes vos bourdes ?). Et l’État de ces "ploucs" se pose en première ligne pour défendre la francophonie, alors que la France s’abandonne à l’anglicisation, obnubilée qu’elle est par la culture et le way of life américains. Au Québec, on boit un café irlandais, pas un "Irish coffee", comme à Paris...


  • Je suis arrivé avec ma bite et mon couteau en 2005 au QC.. En affaires depuis 2009 avec une idée à la con... 500.000 balles de C.A en 2019.. 17 employés à date
    Personne ne parle Anglais dans la compagnie. EN FRANÇAIS SVP ! (Certains comprendront la joke). Je dois tout à ce pays.

    J’ai vu pas mal de gugus passer ici... Ils savaient tout.. avaient tout vu... Ils sont tous repartis bredouille mais avaient des bonnes excuses forcement... Une sélection naturelle qui me plait assez.. Bonne chance à vous !

     

    • Sans donner de détail il serait possible de révéler qu’elle était cette idée à la "con" ? Tu as titillé ma curiosité !


    • @françaisd’en face
      Comment faites-vous pour avoir 17 employés avec un CA de 500 000 dollar par an ? Quelle est votre marge ?


    • 500 000 $ par an divisé par 17 on va dire qu’il n’y a pas de marge commerciale (vente de conseil ) et pas de charges (pas de local, télétravail, chaque salarié a son propre laptop , ses propres stylos et ses propres feuilles à imprimer etc ) on tombe à 29 411$ Brut sachant que le taux de cotisation au Canada est de 28% soit à peu près 21 179€ par an soit par mois 1764$ Soit en € soit 1209 € environ

      de deux choses l’une, soit tu es un esclavagiste soit le Canada est un paradis fiscal et pour 1764 $ tu vis comme un prince

      Mais dans le deux cas je ne quitterai jamais la France pour me geler les burnes au pays des caribous et des frites au fromage , leur compta me paraît trop simpliste je préfère le fisc français


    • @Anonyme.. Ne te casse pas la tête à bafouiller sur un sujet que tu ne maitrises visiblement pas. J’ai parlé à mon moment de 17 Temps pleins à 40h semaine ?? ...
      Temps partiel, sur appel (Saisonnalité...Pic d’activité..) ...Ça te parle ??
      Ça s’appelle la réalité du marché du travail, mon champion !

      J’essaie pour ma part d’être droit, de donner un salaire convenable et des bonnes conditions de travail à mon équipe qui m’accompagne depuis plusieurs années.

      Reste effectivement au chaud en France.. Tu sembles avoir le profil de ces gugus dont je faisais allusion dans mon message.. qui sont tous repartis bredouille et aigris de leur expérience icitte :)
      Ils passaient aussi leur temps à faire des calculs à la con.


    • @Français d’en Face

      Toute vos invectives et votre dénigrement des gens qui « calculent » (et surtout qui tiltent sur ce qu’ils lisent) n’y changeront rien.

      Ce que vous dites ne se recoupe pas pour quiconque sait calculer.

      Pour faire voler un avion aussi, il faut des « calculs », c’est ainsi... calcul mauvais = avion au sol.


  • Pour avoir retenter le coup aprés un essais gratuit en 1999, le Canada et le Quebec vont vous reclamer en 2019/2020 plus de 1000 euros par tête pour juste étudier votre dossier sans garantie de succés. On est déjà surtaxé et surimposé en France, pas besoin de se faire dépouiller du peu qu’ils nous restent par des étrangers Nord Américains.

     

  • J’ai vécu au Québec quand il comptait plus de 20 000 Français. Ils sont presque tous repartis incapables de s’adapter. Raison évidente et normale pour moi, le fils d’émigrés algériens : le Français est un méditerranéen : affable, social, colérique, emporté, bon vivant, anti-communautariste, bref tout ce que vous voudrez qu’il soit. Le Québecois : un être qui ne vous fera pas de mal, mais qui ne se souciera jamais de votre bien ! J’ai passé mes meilleures années avec les Canadiens anglophones.

     

    • .... n’importe quoi.


    • Effectivement, n’importe quoi, je vis au Québec depuis bientôt 3 ans et pour rien au monde je ne remettrais un pied en France. Par contre, fait intéressant, un ami à moi franco-algérien est venu et n’a pas réussi à tenir un an car incapable de s’adapter, ni de se tenir autrement que comme un franco-arabe victime de tout responsable de rien qui fait aux autres tous ce qu’il ne supporterait pas qu’on lui fasse. Et, une Québécoise issu du peuple autochtone lui a dit une phrase qu’il n’a jamais pu accepter et qui synthétise tous ce que les occidentaux pensent des gens comme lui : "Tu fais parti des gens dont la seule chose qu’on attend est qu’ils partent." Oui oui on sait on sait c’est très certainement rien d’autre qu’une vilaine méchante raciste.....


  • Avis aux Français : Restez chez vous. Vous avez l’un des meilleurs pays au monde , à tous les égards !

     

  • La terre est vaste, mais le français y est malheureux partout avec son fardeau de tout comprendre et vivre avec plus d’accuité intellectuelle et de gentillesse que les autres. Tout les peuples du monde sont jaloux des français, ils pensent qu’à notre place ils auraient fait mieux. Partout où on va on porte ce fardeau, comprendre l’autre en faisant abstraction de soi , donc l’aprecier à sa juste valeur, sans que l’autre puisse seulement même approcher un début de compréhension à notre sujet sur l’ultra violence du monde à notre égard. Et plus on voyage, plus ça empire, partout la même merde pour nous, si l’on a le malheur de n’être "que" français. Français ça veut dire supporter cette solitude des gens supérieurement sensibles et intelligents qui ont tout perdu, à qui on a tout prix sans aucun espoir de récupérer quoi que ce soit un jour. Je n’ai jamais été au Québec, mais pas besoin d’y aller pour savoir que je ne me sentirais pas compris là bas non plus, même avec ces gens qui parlent la même langue. Ils m’accuseront toujours de leurs propres vices, le français il sert de défouloir, ça sera toujours de sa faute. Je pense que c’est le prix à payer d’avoir laissé notre roi, le symbole du Père, se faire trancher la tête. Ça continue partout où on passe , il faut nous trancher la tête, cette grosse tête bien pleine des déjections que le monde nous a déversé dessus, c’est notre châtiment. Mais on nous invite à l’immigration, nous les plus gentils et cons des sparring partners... Afin qu’on regarde les autres vivre heureux en famille pendant qu’on subit notre condition de plus grands sacrifiés de toute l’humanité, sacrifiés dont tout le monde se fou, alors que toute l’humanité prend le même chemin de déstruction du père, de déstruction de l’homme, que nous français avons vécu avant tout le monde.

    https://youtu.be/gvcltmtT6WI

     

    • "Tous les peuples du monde sont jaloux des français".. :-))
      A.pizarro (Lisbonne)


    • Tu parles peut être pour toi, mais des Français cons comme des balais, bêtes et méchants j’en ai vu une belle brochette à l’étranger ! A vrai dire la majorité ! Tu idéalises un peu trop le Français ! Par contre il est vrai que globalement les Français, mais c’est aussi vrai pour la plupart des Européens, ont un sens du beau, une finesse dans la perception et distinction entre ce qui appartient au beau et au vulgaire...un goût pour l’authentique et ce qui a une "âme", le souci du détail et du travail bien fait...beaucoup plus développé que chez la plupart des autres peuples du monde. Par exemple un Français sera choqué voire même scandalisé au point à vouloir se frapper la tête contre les murs par l’atrocité architecturale des villes modernes asiatiques ! On est aussi sidéré quand on voit ces tas de merde en béton sans goût, sans âme, sans aucune attache historique, aucun enracinement... que peuvent se construire en guise de maison la nouvelle bourgeoisie chinoise, indonésienne, malaisienne...D’autant plus surprenant que quand on parle de la Chine il y a derrière une histoire plurimillénaire avec une longue tradition artistique, architecturale n’ayant rien à envier à l’Europe ! On croirait que ceci a disparu comme par un coup de baguette magique !


  • On pourra dire ce que l’on veut mais les Canadiens sont réputés partout dans le monde pour la politesse et la gentillesse.
    Ce qui n’est pas notre cas du tout (partout où j’ai voyagé en tout cas) et je pense pas que le QC soit aussi crade que Paris ou d’où je suis né (Bobigny), les touristes savent comment on les accueillent ici (à part dans les boutiques LVMH quand vous êtes Japonais), la politesse est un trait assez rare pour être souligné (Japon, Thailande, Canada, etc...).

    J’aime profondément mon pays mais on est en train de perdre nos racines avec le brassage permanent (Soros systeme + UE).

    Et dire que certains de mes ancetres sont morts dans les tranchées de Verdun pour la France d’aujourd’hui avec des mutants à la TV partout et des musiques de Maître Pims.
    Je crois qu’aucun pays à part peut être la Russie, le Japon ou l’Asie en général ne compte garder ses traditions malheureusement.

    Je n’ai pas eu l’occasion d’aller au QC encore mais je suis entrepreneur (j’ai ouvert 3 sociétés, la premiére à 18ans avec 500€) et j’ai toujours été noyé par le RSI et toutes les taxes ici ce qui m’a empéché d’embaucher des employés et de me developper malheureusement.

    Quand je vois comment un entrepreneur galère ici et que je vois des migrants qui touchent 600€ sans bosser ou des cassos (mes voisins) qui ont touchés 500€ de prime de noël alors qu’ils ne font jamais Noël bien sûr (ils ont achetés une TV avec la prime).

    Quand je pense que c’est nos retraités qui ont cotisés de l’argent dans le systeme pour le redistribuer à des allogènes ça me fend le coeur (je suis de la génération Y).

    Je suis en train de saturer ici et je suis loin d’être le seul donc pourquoi pas partir ailleurs comme pleins d’expat.

    Je discute avec des Quebecois par rapport aux analyses d’Alexis Cossette sur Trump et je dois dire qu’ils sont vraiment éclairés sur la société (ils pêtent aussi les plombs avec les migrants à la sauce Soros).

    Aprés, les canadiens avec qui je discute en ligne depuis longtemps sont comme les gens dans les commentaires E.R, des gens cultivés qui ne représente pas l’ensemble de la populations.

    Bonne journée à vous ici et à nos frères (les vrais) Québécois.

    Pavé César !

     

    • En même temps, les canadiens sont aussi des migrants... Et puis y’a tellement peu de gens proportionnellement à la surface du pays, que voir débarquer d’autres personnes ne serait pas pour leur déplaire.


    • ha ha ha. . .ha , qu’est ce qui faut pas entendre comme conneries !

      J’y vis au Québec ( donc au Canada ) , c’est tout bonnement des gros cons d’Américains ,
      c’est la même mentalité progressiste et puritaine qu’aux USA , ils sont hypocrites et individualistes
      au pas possible , avant d’écouter " des " ouï-dire ", abstient toi de parler !

      Je méprise le Canada au même titre que les Usa , c’est la même chose en version édulcoré
      les gens sont complètement lobotomisés et aliénés ici .

      Vivre en Amérique c’est habiter au coeur de la Matrice .


    • De plus le Canada est une terre de migrants , le seul peuple vivant ici à l’origine était
      les Amérindiens , qui ont massacrés pour la plupart et ou parqués dans des zones restreintes

      Les Canadiens des gens cultivés ? mais tu vis sur quelle planète toi ? , la plupart des Canadiens
      sont pro Trudeau , pro LGBT/Migration/multiculturalisme sous couvert de l’acceptation et du
      progrès .

      être en désaccord avec ce que je viens de citer plus haut , reviens à se faire marginaliser par
      tout le monde ,

      pour terminer , arrête de cracher sur ton pays , il y as encore plein de gens bien et cultivés
      au contraire de cette " terre impie " qu’est le Canada . . .


  • Québec : initialement, terre des Iroquois et des Algonquins, aujourd’hui français.
    France : initialement terre des Gaulois, aujourd’hui terre Africano-arabe.

    Pourquoi reprocher aux autres, ce que l’on a fait nous même ?


  • La France : une colonie sioniste.
    Macron : une marionette des Rothschild.
    Peuple de France : des brebis Goys.
    Quebec- Canada : une terre pour les Ours.
    Donc : Vaut mieux Lutter pour vivre mieux chez soi Plutot que de deserter et de s’expatrier dans un pays comme le Canada.


  • 1/5

    Beaucoup de commentaires qui tombent dans l’excès, l’omission, l’exagération ou le "trollage". C’est bien dommage. Ceci dit, immigrer au Québec n’est pas à la portée de tous.

    Je suis installé au Québec depuis 20 ans déjà. C’est à dire juste un peu moins que la moitié de ma vie. Je m’y sens bien et c’est désormais mon pays. Bref, pour en venir au fait et comme je le disais, précédemment, immigrer au Québec n’est pas à la portée de tous. Cela dépendra de VOUS et uniquement de VOUS(caractère/personnalité, faculté à vous adapter, encaisser les coups et rebondir). Il faudra aussi compter avec Monsieur Hiver qui vous rappellera à certaines règles de base et certainement à un retour au réel qui peut faire très, très mal. La météo est donc un facteur à surtout ne pas négliger. L’hiver c’est sympa un moment ski, ski de fond etc.. mais après ça devient vite lassant (déneiger, bonnet, gants, bottes et manteaux d’hiver à enlever à chaque fois qu’on entre dans un espace clos. Ça peut paraître négligeable mais les aléas de la vie en s’accumulant peuvent vous mener à la dépression). L’hiver y est rude et l’été chaud. Le pays est magnifique et immense. Les gens posés et affables.

    Ceci dit, ce n’est pas un eldorado ou le pays de cocagne il faut s’y préparer et BIEN s’y préparer. C’est l’Amérique en Français tout en gardant sa spécificité Québécoise. Anglophones vs Francophones, autochtones ou par exemple : son système de santé et sa double taxe fédérale et provinciale. Soit un 15% supplémentaires sur vos achats sauf produits de base. Pour les amoureux du fromage comme moi il est cher et même très cher. Idem pour le lait et surtout faites attention au pourcentage (minimum 3.25% sinon direction poubelle). Le fromage local est bon mais reste encore une fois cher par rapport aux prix pratiqués en France. Le prix des livres, revues et journaux est excessif à mon sens. Pour le logement, pas de factures d’eau à payer juste l’électricité/chauffage (Hydro Québec) et taxes en tout genre si vous êtes propriétaire. Pour ce qui est de la téléphonie mobile et de l’accès à internet ne vous faites pas avoir. Cherchez les meilleurs prix tout le temps sinon vous vous ferez plumer comme un pigeon. Les clients fidèles sont rarement récompensés. Pour ce qui est du câble(la TV) il est inutile et dispendieux.


  • 2/5
    Pensez à l’assurance auto et habitation. Pour ce qui est du permis de conduire pensez-y aussi il y a des frais annuels. Pour le permis de conduire il existe des ententes de réciprocité selon le pays d’obtention. Sinon là encore il faudra tout repasser (code de la route et conduite). Faites attention aux délais entre le code et la conduite. Très mauvaises surprises en perspective. À ce niveau, c’est un peu dommage si tu arrives à conduire ailleurs qu’au Québec/Canada c’est le jour et la nuit. Sinon les transports en commun sont plutôt efficaces même en hiver. 

    Dans tous les cas, renseignez-vous sur les sites du gouvernement Canadien ou auprès de la Délégation Générale du Québec à Paris. Pensez aussi, voyages de prospection pendant les vacances (Été/Hiver) pour vous faire une idée de la vie au Québec.

    Pour ce qui est du processus d’immigration en lui-même vous avez 4 options possibles. Pour les plus jeunes et sur le long terme la meilleure option possible sera d’y venir étudier afin d’obtenir un diplôme ou une formation locale pour ensuite amorcer le processus d’immigration. Pour les adultes vous aurez 3 options. 1) Y venir comme investisseur 2) Y venir comme immigrant/résidant permanent 3) Y venir avec un contrat de travail.

    Assurez-vous des équivalences de vos diplômes et/ou de la validation de votre expérience professionnelle. Là encore il y aura un gros risque de déception ou un retour à la case Université ou formation avec en bout de ligne un prêt étudiant à rembourser les études terminées. L’université peut vous coûter cher très cher. Je me suis aussi réinscrit à l’université pour avoir un diplôme local. À vous de voir, ça reste une option à envisager. Vous aurez le choix entre l’UQAM, l’Université de Montréal, l’École polytechnique de Montréal, l’Université de Sherbrooke, pour les universités francophones. l’Université McGill et l’Université Concordia pour les universités anglophones.

    Pour ce qui me concerne, je me suis installé en tant qu’immigrant (IMM1000 au fédéral et CSQ : Certification de sélection du Québec au niveau provincial) le processus a duré 2 ans avec bien entendu un entretien avec un agent de l’immigration (questionnaire, évaluation de la candidature, visite médicale, justificatif des ressources financières, frais de gestion). Pas de cadeaux tout se paye. Une fois votre candidature acceptée vous aurez un an (si je me souviens bien. à vérifier) pour venir vous installer.


  • 3/5

    Après, c’est 3 ans de résidence permanente avant de pouvoir prétendre à la citoyenneté canadienne. Durant ces trois ans vous avez les mêmes droits qu’un citoyen canadien à l’exception du droit de vote. Il vous sera attribué un N.A.S (numéro d’assurance sociale) et une carte d’assurance maladie (la carte soleil comme on dit chez nous). Avant la cérémonie d’obtention de la citoyenneté canadienne vous aurez à passer un test de citoyenneté (histoire et système politique).

    Pour ce qui est du travail, malgré la sélection vous n’êtes pas assurés de trouver du travail immédiatement dans votre domaine. Vous n’hésiterez donc pas à choisir des postes inférieurs dans une grande entreprise pour ensuite évoluer en interne. Vous serez prioritaires par rapport aux candidatures extérieures à l’entreprise. Si vous êtes compétents on vous donne votre chance à vous de faire le reste. Saisissez votre chance dès qu’elle se présente et surtout entretenez votre réseau de contacts. Si vous avez l’âme d’un entrepreneur et l’idée qui va avec, là encore, c’est une option à envisager. Économisez dès que possible, pour les coups durs, l’accès à la propriété, la retraite. Pensez assurance soins dentaire et de la vue. Dans la majorité des cas votre employeur la proposera mais faites attention quand même. Pour les impôts cela reste raisonnable et surtout ne vous amusez pas à essayer les entourloupes. Les fausses déclarations dans tout ce qui est administratif peut vous coûter très cher ! très très cher ! Soyez réguliers dans vos paiements de factures et carte(s) de crédit (1 max). Évitez les soldes élevés sur votre carte de crédit les taux sont indécents. Optez plus pour la marge de crédit au sein de votre banque. Les taux sont plus raisonnables. Choisissez bien votre banque (pas de frais de gestion). Votre historique de crédit est très important pour l’obtention d’un prêt bancaire pour un futur accès à la propriété.  

    Pour ce qui est du social et de la vie quotidienne la vie est agréable et le coût de la vie raisonnable après, à vous de voir si vous préférez la vie en "province" ou en milieu urbain . Les loyers ne sont pas excessifs sur l’île de Montréal cela dépend du quartier bien évidemment et l’accès à la propriété reste encore possible. Montréal reste une ville propre, sécuritaire et peu bruyante (exception faite du passage des pompiers ou autres véhicules d’urgences toutes sirènes hurlantes).


  • 4/5

    Pour ce qui est du multiculturalisme beaucoup et pas grand chose à dire à ce sujet. Le multiculturalisme à la Trudeau sauce gauchiste niaiseuse m’exaspère au plus haut point et les accommodements raisonnables en tout genre m’exaspèrent tout autant moi, l’allogène. Je ne demande rien, n’ai jamais rien demandé et ne demanderai jamais rien. Juste qu’on me foute la paix et c’est le cas de tous les "allogènes" que je connais. Allogène ? La première fois que je me suis frotté à ce terme ça a été une grosse claque dans ma face. Moi, petit-fils et fils de francophones/francophiles amoureux de la culture française et purs produits de l’excellence à la française. Des fois, ça fait mal. Enfin bref.

    Pour ce qui est du québécois français d’ascendance française en 20 ans de vie au Québec. Rien, que dalle. Et pourtant, je ne suis n’y asocial ni communautariste et extrêmement discret sur mes convictions politiques et religieuses. Un vrai caméléon. Le québécois français d’ascendance française il faut vraiment aller le chercher. Il est plutôt méfiant et franchement très peu sociable quand il ne te connaît pas. Par contre, quand il te connaît et te fait confiance rien à redire. Les seuls québécois français avec qui j’ai entretenu des liens sincères et amicaux sont celles et ceux que j’ai connu en France alors que j’étais étudiant. Je me suis fais plus d’amis français et québécois pendant 2 ans en France que d’amis québécois en 20 ans de vie au Québec. Sur la sociabilité les néo québécois (italiens, grecs, portugais, libanais, syriens, maghrébins, haïtiens, arméniens, vietnamiens) et les anglophones sont les plus accessibles faut pas se mentir. Dans tous les cas, beaucoup de respect mutuel, de rigolade et d’efficacité dans le travail en espérant que ça dure. Pour ce qui est des cons et des parasites c’est sûr il y en a et sans distinction sur l’origine (ça c’est sûr c’est universel). Fort heureusement, ils restent minoritaires.

    Pour ce qui est du vote allogène encore beaucoup de fantasmes à ce sujet. Personnellement je n’ai jamais voté et ne voterai jamais et c’est le cas dans mon entourage direct (arabes-moi/vietnamiens-ma conjointe). Je voterai un jour peut-être pour un Alain Soral à la québécoise ou dans un système authentiquement démocratique et ce n’est pas demain la veille.


  • 5/5

    Pour finir, je suis venu m’installer au Québec pour vivre loin de tous les c..nards de la terre et vivre en paix. Pour cela le Québec m’a tout donné j’y vis en paix et j’y ai trouvé ma conjointe ainsi que mon équilibre. Tous les "allogènes" que je connais restent dans cette optique saine. L’immigrant parasite et peu qualifié je ne l’ai pas vu souvent, je ne le fréquenterai jamais et prie dieu pour que cela perdure.

    Pour ce qui concerne mes compatriotes d’origine ou mon pays d’origine tout cela n’est qu’un lointain souvenir. Never mind the bollocks ! Ne traversez pas l’Atlantique ou le Pacifique pour garder vos défauts et mauvaises habitudes. Malheureusement, l’atlantique et le pacifique ne jouent pas le rôle d’une barrière contre la connerie du genre humain. Les cons de tous bords au Canada et au Québec existent aussi, espérons qu’ils restent une minorité.

    Prenez votre installation au Québec comme l’opportunité d’une nouvelle vie mais une fois votre choix fait, ne regardez plus derrière vous. Bonne chance et bon vent à celles et ceux qui oseront venir au Québec ! J’espère que mon commentaire vous sera utile.

    Que la modération pardonne la longueur de mon commentaire. Je tenais à partager mon expérience. Merci.

     Pax


  • Le Canada chasse les cerveaux. Partout, même en Afrique.


  • Ils cherchent tous simplement de la cervelle et de la main d’oeuvre hautement qualifiée qui ne leur a pas coûté un sous à former et à sous payer pour developper leur économie !


Commentaires suivants