Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Des danseuses de l’Opéra de Paris sur le parvis contre la réforme des retraites

Des danseuses du corps de ballet de l’Opéra de Paris ont donné une représentation ce mardi 24 décembre, dans l’après-midi, sur le parvis. Un spectacle pour protester contre la réforme des retraites qui remettrait en cause l’âge limite de départ de 42 ans pour les danseurs et 60 ans pour les musiciens.

 

 

 

 

Lire l’article entier sur francebleu.fr

 

Une Marseillaise puissante entonnée le 17 décembre sur le même parvis :

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Voir ces danseuses donner une représentation dehors, devant une foule silencieuse et attentive, et bien... ça m’a ému.

     

  • Danseurs et danseuses sont "vieux" à 42 ans, j’ai assisté à une des dernières représentations de Noureev, après une série d’entrechats six approximatifs, deux vieilles dames devant moi dirent : "on va l’applaudir pour l’encourager"... Macron veut faire danser les danseurs avec des béquilles...


  • La grande majorité des danseurs et danseuses
    de l’Opéra de Paris sont quasiment tous des
    surdoués qui ont commencé la danse vers l’age
    de 6/8 ans.

    Un travail quotidien de plusieurs heures de répétitions.

    Ils sont obligés de partir à 42 ans à la retraite
    avec des sommes sans communes mesures
    avec le foot ou le tennis.

    Pour rappel l’Académie de danse et de
    Musique a été créé par Louis XlV.

     

    • #2349305

      Et ’lAcadémie royale des Beaux-Arts juste avant sous Louis XIII !

      À l’École des Beaux-Arts (c’est son nom aujourd’hui), on n’apprend plus les beaux-arts mais l’art contemporain, les gauchistes ayant horreur de toute forme de règles leurs étudiants sont bien barrés !


  • La retraite à 42 ans ? Si c’est le cas c’est quand même un avantage anormal. A 42 ans tu peux plus danser à l’opéra mais tu fais prof ou organisateur ou autre. Bref, tu as encore 25 ans devant toi sans problème.

    Toutes ces manifs catégorielles ne m’inspirent pas confiance, surtout organisé par les syndicats.

    Rien ne vaut les Gilets jaunes : transversal et total !

     

    • si le cœur vous en dit, fait le boulot pour les mêmes avantages, je parie que vous ne tenez pas huit jours ....


    • @ François Martin
      vous n’avez pas compris le message de Ginette.
      La machine à peser le boulot n’ayant pas encore été inventée, comment faire pour être équitable ?
      La seule solution est de donner un âge de retraite identique pour tous. Y compris les députés, sénateurs, force de l’ordre...
      Pourquoi ceux qui ont commencé à travailler tôt car ils n’étaient pas bon à l’école pour certains, partiraient plus tôt ? Pour punir ceux qui ont fait de longues études ? Chacun va prendre son propre cas pour dire qu’il devrait pouvoir bénéficier de mieux que les autres au titre que...
      La seule solution est vraiment un âge de retraite identique pour tous. Plus un seul régime spécial et pour montrer l’exemple, on commencerait par les hommes politiques.


  • Magnifique. Spécialement touchée par le ballet et la Marseillaise. Il n’ya que dans l’adversité qu’on s’unit, et c’est beau.


  • il y a là une émotion qui va bien au delà de celle qu’offre cette représentation


  • Eeeeeeeuh... Des "artistes" qui prennent leur retraite ????? Un artiste meurt sur scène (ou d’un plus qu’etrange accident de moto par exemple...) !! Pas en ehpad !!! Borrrrrrrrrrdel !!!

     

    • A Ginette qui écrit :
      "La retraite à 42 ans ? Si c’est le cas c’est quand même un avantage anormal. A 42 ans tu peux plus danser à l’opéra mais tu fais prof ou organisateur ou autre. Bref, tu as encore 25 ans devant toi sans problème.

      Toutes ces manifs catégorielles ne m’inspirent pas confiance, surtout organisé par les syndicats."

      "Tous pareils", cela n’existe pas, sauf à servir le plan proposé. Les danseurs classiques sont une catégorie effectivement à part. A 42 ans le danseur est usé. Se souvenir des dernières prestations pathétiques de Noureev qui voulait encore et encore danser.

      Quant à devenir prof, il y en a pléthore, impossible d’envisager un avenir dans cette voie.
      Un danseur n’est pas un guichetier SNCF. Il a un talent rare, il a commencé enfant, en se pliant aux exigences de l’entraînement quasi quotidien.
      S’il a eu le bonheur exceptionnel d’être recruté par l’Opéra Garnier, il peut enfin vivre de son art. Sans pour autant devenir millionnaire. Le prix à payer est la limite d’âge. C’est aussi le prix du rayonnement de la France dans ce domaine.

      Keiwan,
      Rassurez-vous Kiddy Smile : "immigré, noir et pédé", ne demandera pas sa retraite. Sa fortune est faite. Il ne risque que l’accident de bilboquet.

      Je viens de la danse classique.
      Joyeux Noël à tous !


    • sans compter les déformations des pieds qui deviennent souvent hyper douloureux avec l’âge, j’ai eu pour voisine une ancienne danseuse étoile qui vivait un véritable calvaire avec ses pieds.
      mais surtout comme le rappelait un commentaire plus haut, la danse classique à haut niveau, ça se commence à 5 ans et pas deux heures par semaine.


  • A monsieur ( ? ) macron : Vous chantiez, j’en suis fort aise. Eh bien dansez maintenant !!


  • Je ne me suis jamais vraiment intéressé à l’opéra mais faut reconnaitre que ça a de la gueule quand même


  • Oui, les multiples régimes de retraites doivent être maintenus. Pléthore métiers sont essentiellement des travaux : éboueurs, ouvriers de chantier, d’usine en industries lourdes, conducteurs de nuit et de transports longues distance, personnels navigants...et tant d’autres dont les usures précoces et répétées, les amplitudes horaires réduisent la vie à une vraie aliénation. On ne parle même pas des infirmières, des toubibs en hôpitaux, des femmes de ménages qui démarrent à l’aube, etc etc...

    Oui, tous ces métiers méritent une retraite particulière permettant de profiter un peu d’une vie normale. Oui, le collectif doit participer à la répartition mais également et notoirement plus les boutiquiers de la finance spéculative qui ramassent des sommes colossales en peu de temps avec l’argent des autres.

    le problème de notre société malade est celui d’une bureaucrates technocrates devenue pléthorique qui, si elle se lèvetôt aussi, ne s’use pas vraiment à la tâche. Ils sont dans les milliers dans des niches bureaucratiques inventées par la modernité, ils assurent la continuité d’un système totalement délirant qui tue absolument partout la créativité, l’innovation géniale, l’imaginaire, l’autonomie véritable, l’initiative. Ils tuent en noyant le monde dans les "process", les organisations rationnelles et la bureaucratie numérisée pathologique.

    David Graeber explique tout ça tres bien dans son "Bureaucratie" et son dernier "Bullshit jobs". Partout ce délire de la standardisation détruit le génie humain qui a besoin de liberté pour s’élever et maîtriser sa propre vie. C’est le triomphe de la sous culture anglo-saxonne basée sur l’utilitarisme et l’efficacité au sens rentabilité du terme.

    Abraser, uniformiser, raboter pour aligner tout et tout le monde sur le même process forcément au ras des mottes pour y faire entrer le plus grand nombre. Et pendant ce temps, les inutiles des ministères de la république cumulent des primes, des retraites et des traitements particuliers jamais remis en cause.

    Macron et ta clique, écoute bien ceci : le peuple français n’entend plus se faire marcher sur la tronche ni continuer à se faire exploiter pour engraisser des rentiers qui demeurent dans l’ombre. Comme l’indique l’une des banderoles : ON VA TE BOTTER LE CUL !

    Tout ce qui se produit dans notre pays depuis deux ans, depuis la Macronie, en passant par la Sarkozie et la Hollandie, est bien le plan imposé par cette autre masse parasite bruxelloise : le GOPE.

     

    • "Partout ce délire de la standardisation détruit le génie humain qui a besoin de liberté pour s’élever et maîtriser sa propre vie."

      Mais c’est précisément le seul but de ce système : éradiquer le génie Humain.
      Faire mourir notre esprit sur pied.

      Si tous les Humains de la planète en prenaient conscience, il n’y aurait plus de guerre stérile entre "l’islamophobie" et les manipulateurs noirs qui salissent notre pays comme Zemmour, plus de guerre stérile "gauche vs droite".
      Il ne resterait que notre tâche commune d’Humains : éliminer les parasites.

      Là, et seulement là, nous serions sûrs d’être vainqueurs.


  • C’est vrai que l’on peut danser jusqu’à 80 balais ! Les jours de fêtes ma grand-mère avinée c’était tout un spectacle !


  • Au passage quand on veut toucher le public en 2019 on fait encore un ballet classique en tutu, pas une pièce de danse contemporaine moche et prétentieuse avec des danseurs à moitié à poil...

     

  • La retraite c’est la dernière ligne droite avant le cimetière. Chacun doit y entrer après avoir cotisé un même nombre de trimestres, et l’inverse est une foutage de gueule et une insulte à ceux qui ont fait leur part. La retraite à 40 ans pour les danseurs ? A 16 ans ils faisaient quoi quand la plupart des jeunes entraient dans le monde du travail, sur les chantiers, dans les usines, à subir le froid ou la chaleur sans parler des intempéries. Faire des pointes c’est fatigant pour l’organisme, porter des sacs de ciment l’est également. Le Fion sur une chaise au chaud au lycée, c’est pas 50h/sem sur les chantiers, alors tous le monde sur la même ligne de départ pour la dernière ligne droite serait équitable.


  • Quelle émotion ! Ces danseurs en disent tant sans dire un mot , tel est le propre de la danse d’ailleurs.
    "La danse est le plus sublime, le plus émouvant, le plus beau de tous les arts, parce qu’elle n’est pas une simple traduction ou abstraction de la vie ; c’est la vie elle-même". Cette vie que l’on défend et que les néo-libéraux et consorts veulent nous arracher. Encore bravo à eux !


Commentaires suivants