Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pour Macron, le départ des juifs de France "est une amputation" de ce qu’est la République

Le président de la République a inauguré les 5000 mètres carrés du nouveau Centre européen du judaïsme, à proximité de la place de Jérusalem, à Paris. Il s’est adressé aux juifs français choisissant d’émigrer en Israël, qualifiant leur départ d’« amputation ».

 

Le soir du 29 octobre, Emmanuel Macron a participé à l’inauguration du Centre européen du judaïsme (CEJ) à proximité de la place de Jérusalem, elle-même récemment inaugurée à Paris par la maire Anne Hidalgo malgré l’opposition de militants pro-palestiniens.

Interrogé en marge de cet événement sur le sujet des juifs choisissant de faire leur aliyah (terme qui désigne l’émigration en Israël), le chef de l’État a répondu, devant les caméras de la chaîne basée à Tel-Aviv i24news : « Je respecte chacun, mais bien évidemment je leur dis qu’ils ont leur place [en France], qu’ils y sont aimés et qu’ils ont surtout une Histoire qui est ancrée dans la République. » Le Président a alors conclu : « Et leur départ, c’est une amputation d’une part de ce qu’est la République dans son histoire [et] dans ses valeurs. »

 

 

Au cours de son discours devant l’assemblée réunie pour l’ouverture de ce centre de « 4900 mètres carrés dédiés à la culture, à la transmission, au patrimoine et à l’identité juive », Emmanuel Macron a notamment affirmé, selon des propos rapportés par i24news : « Au moment où l’antisémitisme resurgit, résister ça n’est pas uniquement protéger ou répondre, mais c’est surtout convertir les cœurs et les esprits, c’est ce qui se fait ici, dans ce centre. »

 

 

Le chef de l’État a en outre salué la « part juive de l’âme européenne, façonnée dans les temps sombres autant que dans les jours heureux ».

Installé dans le XVIIe arrondissement de Paris, le Centre européen du judaïsme est, selon l’Élysée, « le plus grand centre culturel du judaïsme en Europe ».

Parmi les personnalités politiques présentes à l’inauguration, étaient entre autres présents le maire de Paris Anne Hidalgo, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, le ministre de la Culture Franck Riester, la présidente du conseil régional d’Île-de-France Valérie Pécresse, ou encore les anciens Premiers ministres Manuel Valls et Bernard Cazeneuve.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

98 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’amputation de la République n’est rien par rapport à tout ce que Macron s’est hypocritement permis de lire hier contre la France et les Français, et qui est indigne de tout homme, et pire encore que le Vel’ d’Hiv’ de Chirac.

    Et quelle honte d’amalgamer, par exemple, l’inauguration de cette institution culturelle et scientifique nationale avec les 2 victimes musulmanes de Bayonne, Ilan Halimi, Levinas, l’antisémitisme conté, l’aberrant pseudo-judéo-christianisme, la France et l’Europe !

    Il faut avoir les noisettes dans des pinces pour s’entêter et s’avilir à sanctifier ainsi verbalement ce qui ne l’est point du tout avec un insipide bouillon de contre-vérités et de mensonges.

    Vivement ONLI de lundi prochain sur cette éloge insensée et son orchestre d’applaudissements.

     

    Répondre à ce message

  • Sur France Info : " En pleine crise de la laïcité le président s ’est exprimé au centre européen du judaïsme " .
    Limpide , on entendait au loin le violon juif .

     

    Répondre à ce message

  • #2310947

    Pour Macron, le départ des juifs de France "est une amputation" de ce qu’est la République ...si on pouvait en profiter pour nous amputer de la république en même temps... Serait pas de refus !!!
    Merci

     

    Répondre à ce message

  • Ce centre vise à convertir les âmes.....
    ok, donc on est dans le noashisme.

    Le judaisme a forgé l’europe ces derniers 2000ans....
    ok, donc on est dans le négationnisme contre l’Eglise catholique.

    Encore une opération organisée.... mais sous vrai drapeau celle-ci

     

    Répondre à ce message

  • Comment, en ’’politique’’ franchir le pas entre l’amour et une certaine forme de nécrophilie. Regardez-les s’embrasser (au sens étymologique du terme) Nous ignorions que ce qu’ils sont avait des bras et se pouvaient dresser debout. Mais peut-être sont-ils justement en train d’essayer de s’entraider à vaincre la gravité devant un parterre répandu ? Un floc-floc d’applaudissements a-t-il couronné la performance ? Solon(?), paraît-il, avait inventé un supplice qui liait entre eux, face à face, un cadavre et un vivant...jusqu’à ce que l’un emportât l’autre.

     

    Répondre à ce message

  • " L’Avant-Garde de la République qui déserte ! Merde, quand même !"

     

    Répondre à ce message

  • Amputation ? Je suis d’accord en ça que la république est d’essence vétéro-testamentaire.

     

    Répondre à ce message

  • Moi, je fais toujours référence aux Dicos :
    L’amputation est l’ablation d’une extrémité du corps à la suite d’un traumatisme ou d’un acte chirurgical. Dans le cadre de la chirurgie, elle sert à limiter l’expansion incurable d’affections graves comme la gangrène.
    Là, c’est pas moi qui l’a dit.

     

    Répondre à ce message

  • En général , on ampute la partie d’un ensemble , quand celle-ci est irrécupérable , donc cette communauté l’est .
    Si seulement ils pouvait tous renoncer à vivre chez les goys ...
    C’est les palestiniens qui vont être content !
    A mon point de vue , les vrais raisons c’est qu’ Israël à été crée pour ne pas laisser les ressources énergétiques du moyen orient aux arabes .

     

    Répondre à ce message

  • « inauguration en 2019 à Paris du plus grand centre culturel du judaïsme en Europe ».

    et en même temps...

    Disparition de Paris en 2017 du plus grand centre culturel sur les arts et traditions populaires français :

    « L’annonce a été officielle mercredi 8 mars 2017 en début d’après-midi. L’ancien Musée des arts et traditions populaires (ATP), situé en lisière du bois de Boulogne à Paris, fermé au public depuis douze ans, va être attribué par la Ville de Paris et le Ministère de la Culture à l’homme d’affaire Bernard Arnault, PDG de LVMH, pour en faire un centre culturel autour des métiers d’artisanat d’art. Baptisé « Maison LVMH - Arts -Talents Patrimoine », celui-ci devrait ouvrir en 2020.

    Pour célébrer le renouveau de ce musée, François Hollande était accompagné de la ministre de la culture et de la communication Audrey Azoulay,..

    Le musée des Arts et traditions populaire était le siège de l’ethnographie française, de la revue Ethnologie française, de plusieurs unités de recherche du CNRS. Les collections ethnographiques de ce musée de la civilisation française dans ses dimensions régionales étaient aussi riches que diverses puisqu’elles portaient sur chaque province française (Basque, Alsacienne, Normande, Bourguignone, Corse, Bretonne, etc..). Elles donnaient à voir la société française rurale et artisanale du XIXe siècle jusqu’en 1960 (costume, habitat, musique, outillage, bijoux, contes, chansons), et n’attiraient plus les foules. (...)La forge du Queyras, la ferme de Basse-Bretagne et tous les ensembles d’objets de toutes les provinces française présentés dans des vitrines, comme des « unités écologiques » captées dans leur contexte, semblèrent rapidement datés. (...)

    Sans lui donner de perspectives, l’Etat a tout simplement abandonné ce musée qui a été fermé en 2005, ses collections ont été mises en caisses et données à l’époque au futur Musée des cultures de la Méditerrannée de Marseille.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents