Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pour Olivier Delamarche, viré de BFM TV, il y a une menace sur les comptes courants

Ecarté au mois de mai de la rédaction de BFM TV où il officiait en tant qu’économiste, Olivier Delamarche prévient les Français de ce que les banques sont en train de préparer suite à des pertes massives en Italie et en Espagne. Il y a eu en effet une panique bancaire en juin suite à la faillite de deux grandes banques chez nos voisins européens.

« Ils sont en train de discuter du blocage des comptes... pour éviter un “bank run” qui se généraliserait en Europe »

Pour comprendre le pétrin dans lequel les financiers nous ont foutus,
lire sur Kontre Kulture

 

Il ne faut pas chercher loin pour savoir la raison de l’éviction de Delamarche,
voir sur E&R :

 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Pourquoi le cours de l’OR reste t il stable ?

     

    Répondre à ce message

  • J’espère que mon compte courant ira assez vite pour pas se faire choper.

     

    Répondre à ce message

  • Exemple récents : http://fr.le360.ma/economie/les-cli....
    Pourtant ce pays est peu bancarisé cela explique la situation actuelle.

     

    Répondre à ce message

  • Petite anecdote pour ceux qui ne seraient pas convaincus par Delamarche.

    Un jour on m’a dit que si on traversait l’horizon d’un trou noir suffisamment gros alors, d’après nos connaissances scientifiques actuelles, il était possible que l’observateur ne s’en rende même pas compte car il ne se passerait rien de particulier à ce moment précis, si ce n’est que, sans le savoir, il aurait franchi une limite qu’il ne pourra jamais retraverser...

    Pour l’économie c’est pareil. Il y a quelques années, suite à la crise de 2007, un point de non retour à été franchi, bien que rien n’ai changé pour la plupart des gens, et maintenant nous sommes en train de tomber inéluctablement vers le centre du trou noir économique... Ça peut prendre un certain temps encore, profitez-en bien !

     

    Répondre à ce message

  • Vers le mois d’avril , vu les infos glanées , je me disais que depuis 2008 , date où le point de non retour était sur le point d’être atteint par les banques , les États ( notre blé ) avait servi à les renflouer ,sans garantie , puisque celles ci avaient " joué " avec notre argent en prenant tous les risques inutiles .
    9 ans après , elles se retrouvent dans la même situation , donc multiplication des fautes , non sanctionnées par les États , ...et les " dindons " vont repasser à la caisse !
    1) la collusion entre les élites étatiques et bancaires n’est plus à prouver !
    2 ) le parti des 11 millions de voix nationalistes va t’il intervenir et demander des comptes ? Et encourager des actions populaires ?
    C’est dans ces cas extrêmes , que certaines vérités éclateront !

     

    Répondre à ce message

  • Merci Mr Delamarche pour votre courage , c’est pour cela qu’ils
    vous ont exclu , vous aussi .....

    Merci pour cette vidéo , courage !

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour à tous,
    Simple commentaire, peut on répondre positivement à ces questions :
    - Liberté d’agir ?,
    - Liberté d’expression ?,
    - Liberté de mouvement ?,
    - Liberté de pensée ?,
    - ...
    - et enfin qu’en est il de la Démocratie.... ?

    Tout ce qui dérange est effacé, rayé de la carte, sommes nous toujours en Démocratie ?
    (même la biodiversité est en péril... !), drôle d’époque... ! mais tout va bien, lol.

    Bien à vous !

     

    Répondre à ce message

  • #1784465

    La fortune du clergé régulier reposait sur trois règles :

    - Ne jamais recourir au prêt
    - S’organiser de manière autarcique (vivre de et sur son bien)
    - Ce qui est vendu est épargné ou réinvesti

    Au début, on voit rien : on économise les pièces jaunes, et la potée au chou est l’ordinaire invariable.

    Mais au bout d’un an, on comprend le secret de la règle : en mettant systématiquement la dépense en dessous des recettes, on créé une épargne et en investissant la totalité de cette épargne on augmente la capacité de production.

    La potée au chou et les pièces jaunes
    Un petit lopin de terre
    Et zéro prêt.

    Dans cent ans, vous serez (ou vos descendants) une des plus grosses fortunes de France.

    Pour tenir le régime, les moines ont un truc infaillible : c’est culinaire.
    Ils suppriment le sucre dans leur alimentation : c’est addictif et addictivement coûteux "en cascade".
    Un moine gros est un moine pêcheur.

    Ils ont une autre astuce : ils n’achètent aucune marchandise packagée.
    Le vrac et la matière première en tout sont les mots d’ordre
    Essayez : du savon à la purée (pommes de terre)

    Soit dit en passant, le zéro sucre, c’est pas ce que fait Delamarche (...)
    Vous serez donc plus riche que lui !
    Dans cent ans.
    Mais alors...riche, c’est pas croyable....beaucoup plus riche...
    Une vraie fortune de monastère ou d’Abbaye, du temps de leur gloire.

    Ce qui va vous cpûter le plus c’est la suppression du sucre totalement en tout partout tout le temps : dessert ; sodas ; ketchup alccool.
    L’eau....un café sans sucre...un fruit : point.

    Pas du tout : vous allez redevenir beau.
    Perdre 20 kilos.
    Mais surtout vous allez vous débarrasser de....votre banquier
    Un effet collatéral : le prêt va devenir inutile.

    A dans cent ans !
    Enrichissez-vous !
    Arrêtez de vous faire piller !

     

    Répondre à ce message

    • Ca fait quelques années que je suis les principes que vous évoquez. Ca marche vraiment. Mais vous avez oublié une chose, LA FAMILLE.
      Imaginez une fratrie qui agit selon ces principes !
      Il ne faut pas confondre austérité et rigueur même si l une amène a l autre, mais quand on a était éduqué comme ça, tout est plus facile.
      On peut dire que dans cette société moderne hédoniste, tout est fait pour nous faire succomber aux 7 péchés capitaux, y résister , c est s enrichir.

       
  • Voilà, Olivier vient de nous dire que le crash est imminent.
    Donc, convertissons nos valeurs virtuelles en valeurs réelles :
    Immobilier, nourriture, eau, éclairage, chauffage etc. Le strict nécessaire.
    Et sans oublier l’entraide indispensable, donc un peu d’amour, merde, quand même.

     

    Répondre à ce message

  • J’ai une situation précaire professionnellement mais je me suis assuré une sécurité en assurance vie et un peu de livret A... cela fait plusieurs mois que je sens venir ce que vous dites notamment depuis Sapin 2. Aussi je suis marié et donc je sais que je peux sortir de l’assurance vie mais quel montant max pour pas être imposé. je sais qu’on parle de 9200€ mais je crois que c’est 9200€ d’intérêts donc on peut sortir bien plus.
    L’idée serait alors de rembourser en partie par anticipation mon prêt immobilier car là on pourra pas me voler mes murs. (pour l’instant)

    Qu’en pensez-vous ?

     

    Répondre à ce message

    • Personnellement, après m’être renseigné sur les modalités fiscales par rapport à votre assurance vie (il y a notre " ami " Google pour ça), je ferais ce que vous évoquez dans votre conclusion, à savoir un remboursement partiel par anticipation de votre crédit immobilier.

       
Afficher les commentaires précédents