Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour prendre un peu de recul sans rien lâcher à propos des tueries de Toulouse et de Montauban

Par Alain Soral

Après l’effondrement des trois forces morales d’Occident qu’étaient le catholicisme, le communisme et l’universalisme français, d’essence helléno-chrétienne, il apparaît que la dernière civilisation de la sphère post-méditerranéenne à ne s’être pas encore totalement soumise à l’Empire capitaliste américano-sioniste judéo-protestant est le monde musulman. Sans entrer dans un débat théologique pour lequel nous n’avons ni compétence ni légitimité, encore devons-nous distinguer dans cet islam complexe et compliqué, n’ayant ni clergé pour dire le dogme, ni Califat depuis 1924 et la chute de l’Empire Turc pour imposer une politique, deux grandes tendances du point de vue des intérêts français et européens.

Islam de résistance : Révolution islamique d’Iran, Hezbollah, Hamas…

Un islam de résistance à l’Empire cohérent, articulé autour de la République islamique d’Iran, comprenant aussi le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien. Islam de résistance parfaitement exprimé par les discours et les actes du Président Mahmoud Ahmadinejad : solidarité avec la révolution bolivarienne du Président du Venezuela Hugo Chavez, accords de coopération avec le régime syrien baasiste, soutien logistique aux combattants palestiniens sunnites, contestation de la version officielle des attentats du 11 septembre à la Tribune de l’ONU… Une politique authentiquement anti-impérialiste et antisioniste qui refuse de tomber dans le piège du « conflit de civilisations »…

Islam de collaboration et de provocation : Arabie Saoudite, QATAR, Al quaida…

A l’opposé, un islam présenté comme radicalement antioccidental, mais jouant pleinement le jeu du « conflit de civilisations » dans un partenariat pervers avec l’Amérique et Israël. La monarchie saoudienne, qui le promeut et le finance un peu partout dans le monde, étant en réalité totalement dépendante et complice des États Unis par les accords de Quincy ; accords signés en 1945 entre Ibn Séoud et Franklin D. Roosevelt, garantissant au régime wahhabite la protection militaire américaine en échange du monopole sur ses concessions pétrolières. Un partenariat militaire et économique encore renforcé depuis 1973 par la mise en place du pétrodollar.

Une relation trouble entre islam radical et Empire, à l’origine de la création d’Al Qaida d’Oussama Ben Laden, et d’une façon générale de cet « extrémisme islamique » dont le rôle objectif est de pousser à la confrontation les populations musulmanes et chrétiennes d’Europe - que ce soit par la sécession du Kosovo voulue par l’Otan ou le prosélytisme du voile intégral sur le sol français - et ce pour le plus grand profit de l’Empire américano-sioniste…

La France face à l’empire

Dans ce contexte de brutalité impériale, faite de prédation économique et de manipulations ethnico-religieuses, la France se trouve en première ligne, tant sur le plan économique que confessionnel : En première ligne du fait de la volonté de mise au pas du modèle social français par le néo-libéralisme anglo-saxon. En première ligne du fait de la présence des plus grandes communautés musulmanes et juives d’Europe dans notre République.

De l’antiracisme à l’anti-islamisme ou le grand retournement (15 mars 2004)

Un communautarisme et une racialisation des rapports sociaux qui s’accompagne en sus, dans toute l’Europe, du grand retournement de l’antiracisme institutionnel en anti-islamisme.

Un retournement d’alliance, au nom de la laïcité, opéré sous la pression des réseaux maçonniques et sionistes, et sanctionné en France par la loi anti-foulard du 15 mars 2004, aggravée depuis par la loi anti-burqa du 14 septembre 2010.

Une stigmatisation orchestrée des musulmans, désormais désignés comme boucs émissaires au peuple de souche touché par la crise par ceux-là même qui les ont fait venir et poussé à l’agressivité anti-française, afin que la colère sociale légitime envers les élites mondialistes, fort peu musulmanes, se transforme en guerre civile interethnique.

L’avenir de l’islam en France

Quant à savoir si l’islam est un bien ou un mal pour la France, rappelons que pour cette religion sans clergé, il n’existe pas qu’un islam pilotant une horde compacte et disciplinée de musulmans du haut d’un quelconque Califat, mais une diversité de musulmans livrés à des pouvoirs divers, dont la plupart se tiennent loin de l’agitation comme de la politique.

D’abord les anciens, issus du travail immigré d’avant le regroupement familial, qui pratiquent un islam culturel et discret : vieux travailleurs prolétaires, au mieux petits commerçants encadrés à la fois par le pays d’origine : Algérie, Maroc, Tunisie… et l’État français : ministère de l’Intérieur, relais socialistes, CRIF… en apparence indépendants les uns des autres mais depuis des lustres la main dans la main ! 

Une vieille génération de musulmans élevés dans la soumission et la crainte du pouvoir, que ce soit celui de l’ancienne France coloniale ou des dictatures “décolonisatrices” toutes aussi reluisantes qui lui ont succédé. Aussi, prétendre que ces petites gens, présents sur notre territoire depuis quarante ans et plus, posent des problèmes de délinquance est parfaitement malhonnête.

Les jeunes ensuite, nés eux sur le territoire, Français, n’ayant connu en fait que la France, et réagissant en Occidentaux nourris aux “droits de l’homme” aux provocations anti-islamistes ; provocations qui sont devenues monnaie courante depuis le retournement d’alliance de la loi anti-foulard de 2004. Une nouvelle génération de musulmans qui ne suit plus l’ancienne, c’est-à-dire ni l’imam du Bled ni celui du ministère de l’Intérieur ou du CRIF - c’est d’ailleurs le même - et qui, pour compliquer les choses, se divise en deux camps de plus en plus opposés.

Musulmans patriotes contre Islamoracailles

D’un côté : cette nouvelle génération de Français musulmans intégrés, diplômés et entrepreneurs, cherchant dans la théologie islamique les raisons de sortir de la catastrophique posture victimaire – imposée par SOS Racisme – afin de pouvoir enfin aimer pleinement et sincèrement leur pays : cette France dans laquelle ils savent, pour avoir les moyens de comparer avec le pays d’origine dans lequel ils n’ont aucune envie de retourner, si ce n’est en vacances, qu’être né est une chance.

De l’autre et à l’opposé : cette nouvelle génération de paumés, issus des ghettos de la relégation et d’un déclassement chaque jour aggravé par la crise mondiale, porteurs d’une idéologie délinquante américaine libérale prolongeant désormais, dans un salafisme bricolé et superficiel, leur haine revancharde d’une France coloniale qui ne l’a jamais été de leur vivant ; une haine confuse et épaisse, issue en droite ligne du rap anti-gaulois fort peu islamique, mais étrangement promu depuis vingt ans comme “culture jeune” par les médias dominants.



Les premiers, élevés dans un patriarcat ayant échappé à la féminisation 68, à la fois issus de la gauche du travail (études menées à bien malgré le handicap social), mais pratiquant la droite des valeurs (retour à la tradition contre les sirènes du matérialisme moderniste) sont incontestablement une chance pour la France, si on entend par là l’espoir de son redressement.

Les seconds, voyous apatrides, désormais utra-violents, cultivant la haine du Blanc, et qui sont effectivement ce que tous les observateurs lucides en disent, que ce soient les démographes intègres, la police débordée, le petit peuple toutes ethnies confondues et même les “identitaires” qui sont, côté gaulois, leur exact pendant : ces Islamoracailles à mettre rapidement hors d’état de nuire avec, pourquoi pas, déchéance d’une nationalité française qu’ils haïssent et billet gratuit vers ces paradis islamiques qu’ils idéalisent : Kosovo, Tchétchénie, Arabie saoudite… Ce qui serait sans doute la plus cruelle, mais la plus salutaire sanction à leur infliger !

Pour une réconciliation nationale : Aoun et Nasrallah plutôt que Milosevic et le Kosovo

De l’issue de ce combat entre ces deux jeunesses : musulmane patriote et islamoracaille, désormais face à face et opposées en tout – y compris en islam – dépend en fait, outre la crise économique, le chaos de la guerre civile ou le redressement par la réconciliation nationale.

Et dans ce combat pour la France, nous devons apporter tout notre soutien aux premiers : ces patriotes musulmans qui travaillent, entreprennent et ramènent des médailles pour le drapeau dans les compétitions sportives… Comme nous devons rompre désormais avec toute dialectique de l’excuse, être intransigeants avec les seconds qui se comportent eux, n’en déplaise à la confuse et manipulée Houria Bouteldja, comme une horde de souschiens.

Un combat qui ne se joue donc pas entre Français et musulmans, comme voudraient nous le faire croire les agents de l’Empire, mais entre fils de France aimant vraiment la France et ennemis de la France, toutes couleurs et toutes religions confondues.

Le salut du pays étant plutôt à aller chercher du côté de la réconciliation nationale entreprise au Liban par le Général Aoun, président du Courant patriotique libre chrétien maronite, et Hassan Nasrallah, secrétaire général du Hezbollah musulman, que du côté de la Yougoslavie, où l’entreprise de reconquista menée par un Slobodan Milosévic entièrement noyauté par la CIA, a conduit à la partition du Kosovo voulue par l’OTAN…

Extraits de Comprendre l’Empire, février 2011

 
 

Livres de Alain Soral (102)







Alerter

158 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #121993

    Les bons à riens contre les aériens : Déconnant le barbare à Hollywouse.
    Enterrement d’un largué musulman, recette US :
    Il ne veut pas sortir par la porte ? pousse-le par la fenêtre.
    .
    Bingo, dans le mille, plus raide tu meurs : Jasmin Indien l’avais dans le désordre à 1:43. RAID anti mystique éradique les cricri, les bébêtes rampantes. Circulez y’a jamais rien eu à voir, ni cadavres, ni tueur, ni mobile. Seuls des faits, énoncés en grande pompe à larmiches, sur la haine inextinguible et impardonnable d’un bon à rien contre une communauté d’aériens.
    Plus jamais çà ?
    plus lâches que jamais.

     

    Répondre à ce message

  • #122041

    L’illustration du texte, parfaitement choisie pour le "buzz", est d’un humour noir au couteau, j’ai rigolé pendant 5 bonnes minutes, merci Alain. Au passage le texte est avant-gardiste et vise juste, courageux et lucide, du grand Art !

     

    Répondre à ce message

    • Ne vous inquietez pas !!!!! Tout redeviendra normal une fois les elections passées.

      Islam, foulard, halal, nikab, mosqué, priere, les principaux titres des journaux tv ne tournent qu autour de ça

      On en a rien a faire de tout ça, on veut juste travailler, manger correctement, pouvoir teminer les mois avec un plus sur nos comptes bancaire, et meme essayer de mettre des sous de coté et etre en securite.
      Les medias manipulés par les politiques dans le but de noyer les gros pb de ce pays......

       
  • Le commentaire de M. Soral élude tout un pan de la situation en France à savoir, les largesses de maires autorisant et aidant les constructions de mosquées, le futur institut des cultures d’islam financé par Delanoé avec l’argent des Parisens.

    Bref non seulement l’acceptation de l’islam en France par l’UMP et le PS mais aussi le développement d’un clientélisme pro-musulman dans la classe politique française, en clair : je t’aide, tu votes pour moi.

    Pour ne pas voir cette aspect des choses, il faut vraiment le vouloir ; et cela va totalement à l’encontre de la thèse d’Alain Soral selon laquelle "l’UMPS" serait foncièrement hostile à l’islam.

     

    Répondre à ce message

    • Oui, tu sais, moi aussi je pensais que beaucoup de choses ne correspondaient pas aux thèses de Soral...

      Et pourtant, cette affiche de merde est toujours là . Alors, je commence doucement à percevoir l’idée que je me sois fait mettre bien comme il faut, et je commence à me sentir crispé, coléreux, d’où mon insomnie ...

      "Gauche du Travail et Droite des valeurs" . Quelle droite ? Quel valeurs ?

      Modérateurs bosseurs, je compte sur votre éthique, d’autant plus que c’est, question de principes, la dernière fois que je vous oblige à me lire ...

      Salut à tous et bonne route !

       
    • #122374

      Soral est dans un cul de sac dont il ne peut plus sortir. Il s’est lancé très tôt avec l’idée que les élites françaises luttent contre l’Islam, or c’est beaucoup plus nuancée. Ils luttent contre un certain Islam, mais ils en nourrissent un autre. Il n’y a qu’a voir le nombre hallucinant de mosquées construites chaque année en France. Si les élites maçonniques n’en voulaient pas, il n’y en auraient pas. Je pense que la question du fameux choc des civilisations n’est plus à l’ordre du jour, c’est une grille de lecture périmée, sinon à nuancer. Les élites ont quelque chose de maléfique dans la tête, mais je ne pense pas que ça va nécessairement passer par une guerre civile contre les musulmans. Les musulmans sont déjà dans leurs poches !

       
  • au fond cette histoire c’est un peu le "11 septembre français". c’est dans les mêmes songes si j’ose dire.

     

    Répondre à ce message

  • Soral fait de bonnes analyses et est beaucoup plus lucide que la moyenne. Cependant il me semble qu’il suis de plus en plus madame lepen dans ses conclusions simplistes . Les musulmans ne veulent pas se diviser et s’entre tuer pour la France mais plutôt s’unir pour qu’elle soit plus saine ! d’un coté ( celui du système ) on veut séparer le musulman New age totalement assimilé et qui n’a plus rien d’islamique (qui mange du cochon etc) et le musulman pratiquant qui devient un terroriste en puissance et d’un autre coté ( celui de soral) on veut séparer islamo patriote ( potentiellement terroriste pour le système puisque dissident) et islamo-racaille ( à renvoyer en arabie saoudite par les nationaux) . Un calcul mathématique simple : on va pas pouvoir plaire à tous le monde !! Les choses sont complexes sur le terrain et comme l’avais reproché soral à des éxités de français de souche, vouloir jeter les musulmans à la mer ça va faire couler du sang. Et suivant cette logique, que doit on faire des français de souche collabo par leur soumission et leur silence qui représente encore la majorité de la population et qui font autant de mal à la France que soral aime ? Il serait prudent d’apporter un peu plus de nuance, beaucoup de jeunes musulmans sont perdu ( et y a de quoi l’être ) sans être pour autant des racailles sauvages. Il s’agit de mener le combat contre les idéologues qui veulent faire des jeunes de quartier de la chair à canons et non pas s’attaquer inutilement et dangereusement à la chair à canon elle même. C’est ce que soral faisait jusqu’à maintenant, mais surfe t-il également sur l’affaire toulousaine pour ne plus prendre de gant face au musulman qui n’ont pas la patrie pour valeur suprême ?

     

    Répondre à ce message

  • #122517

    Le système cherche à opposer les gens à partir de faits divers horribles et suffisamment remâchés sur bfm pour que chacun verse sa larmichette et ensuite aille voter UMP. Ce qui se passe à la DCRI, où Sarkozy a placé tous ses points, est révélateur de la gabegie actuelle. NOUS VIVONS LE 11 SEPTEMBRE FRANCAIS !

     

    Répondre à ce message

  • #122524

    On ne peut pas exclure l’islam comme faisant parti des causes à l’émergence d’une population d’Islamoracailles tant aussi longtemps que le coran fera parti de leur référence idéologique et cela même s’ils ont une influence américaine libéral et cela malgré leur haine revancharde qu’ils pourraient avoir d’une France coloniale.
    Le coran demeure pour eux une raison d’être ou sinon, on ne leur donnerait pas le qualificatif d’Islamoracailles.
    Ensuite, vous devriez envisager l’idée que le musulman sincère en Europe est plus près du christianisme que de l’Islam. L’occident n’a pas qu’une influence négative sur les immigrants musulmans, mais aussi une influence chrétienne et bien souvent à leur insu.
    Croire que tous les immigrants musulmans seraient immunisés contre les influences de la religion catholique est une erreur. L’assimilation ou l’intégration des musulmans en Europe entame nécessairement un début de conversion vers le christianisme et cela bien souvent à leur insu, surtout après plusieurs générations. Un islam de France serait à mi-chemin entre le catholicisme et l’islam intégrale, il y a nécessairement des concessions idéologique inconsciente sous-jacente en faveur du christianisme. Ensuite, lorsqu’on parle d’islam de France, on fait déjà l’aveu que l’islam ne se pratique pas de la même manière en France que dans les pays musulmans.

     

    Répondre à ce message

    • Les pays musulmans sont musulmans et non laics, la france est un pays laic, la religion dans le monde occidentale et en france plus particulièrement, a assumé les registres des naissances, les hospices et bien d autres choses encore, aujourd hui il n y a plus que le vatican qui a ma connaissance est encore un état religieux, rendons a cesar ce qui appartient a cesar et a dieu ce qui lui revient, pour parler d autres chose et plus particulièrement un commentaire que j ai vu plus haut un jour un responsable d un centre maçonnique m a dit que pour être franc maçon il fallait être croyant c est a dire juif ( ou judaisant ) ou chretien ou musulman, comme quoi la religion et la politique sont bien imbriqués étroitement .

      Et pour parler de l histoire de la tuerie y a un truc qui me chagrine, plus personne ne parle du témoignage de cette femme qui certifiait que le tueur était tatoué sous l oeil, sic elle a comme un gout d absinthe cette anisette, ca me fait vomir toute cette merde .

       
  • Bon je vais faire mon soralo-sceptique une seconde mais y a truc que je saisis pas dans tout ce tapage médiatique et dans le silence assourdissant qui ont entouré tout les autres meurtres commis par des "arabo-africains" sur des Français "de souche". Si l’élite mondialiste souhaite faire péter une guerre civile sur son territoire, il leur faut juste mettre en évidence toutes ces affaires sordides passés sous silence. Hors elle ne le fait pas. Pourquoi ? Crainte d’une montée en flèche du F.N ? Dans ce cas, pourquoi mettre autant en évidence la tuerie de Toulouse ? Pour sceller l’alliance définitive entre Français de souche et Français israelites contre l’islamo racaille ?
    Si quelqu’un veut bien me balancer une ou 2 pistes je suis preneur...

     

    Répondre à ce message

  • Paul Eric Blanrue

    Mohamed Merah en Israël : questions sans réponse. Par Gilles Munier.

    N’entre pas en Israël qui veut ! Mohamed Merah, alors âgé de 22 ans, y est allé, sans problème. Incroyable, mais vrai. En effet, un « officier supérieur américain » en poste à Kandahar – Afghanistan- où Merah a été arrêté en novembre 2010, a révélé au quotidien Le Monde (1) que des tampons d’entrée en Israël, en Syrie, en Irak et en Jordanie figurent sur son passeport. De source policière « très bien renseignée », le site israélien francophone JSSNews, précise qu’il a atterri à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv où, après des « contrôles de sécurité d’intensité normale, il a reçu un visa de tourisme dans l’État Juif pour une période de 3 mois » (2). Questions : comment Mohamed Merah a-t-il pu passer les contrôles israéliens ? Q’allait-il faire en Israël, où il ne serait resté que « quelques jours » (3) ? Comment, ensuite, a-t-il pu entrer en Syrie avec un visa israélien sur son passeport ?

    SOURCE http://tinyurl.com/7xp6lkr

     

    Répondre à ce message

  • Ouaw....Cette analyse est tellement juste qu’il n’y a rien a redire !
    Bravo ! j’ai changé d’avis sur vous M.Soral. Vos qualités d’analyses sont excellentes. Continuez ainsi !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents