Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

Disponible pour tous en vidéo à la demande !

 

Le vingt-septième épisode de Soral a (presque toujours) raison
est disponible pour tous en vidéo à la demande !

 

 

En exclusivité, un premier extrait gratuit de 8 minutes 35 :
« Pro-palestinien si pro-LGBT ? »

 

Deuxième extrait gratuit de 7 minutes 59 :
« Soral à Sciences Po, le retour ! »

 

Troisième extrait gratuit de 15 minutes 50 :
« Nouvelle-Calédonie : droit du sol ou droit du sang ? »

 

Soral a (presque toujours) raison #27

 

Rappel : les abonnés au financement associatif d’Alain Soral à partir de 20 euros/mois ont pu accéder en avant-première à cet épisode !

 

Au sommaire
de ce SAPTR #27 :

 

00:00:34 – Les JO 2024
00:09:08 – Festival de Cannes : #MeToo ou la fin du cinéma
00:26:32 – De la bite à Brigitte
00:33:36 – Minorité opprimée ou minorité dominante ?
00:38:37 – La prison... pour qui et pour quoi ?
00:47:11 – Pourquoi ne met-on plus Voltaire en prison ?
00:53:32 – Glucksmann : fils de son père !
01:01:24 – Israël ou trop c’est trop !
01:08:52 – La fin de la rente Shoah ?
01:17:33 – Un État palestinien, oui, mais pas en Palestine
01:27:02 – Après le sionisme, le post-sionisme ?
01:36:02 – Soral à Sciences Po : le retour !
01:43:45 – Propalestinien si pro-LGBT ?
01:53:00 – Nouvelle-Calédonie : droit du sol ou droit du sang ?

 

Un premier bonus (« La brûlante question Loubavitch ! ») est également disponible dans le financement associatif, et d’autres suivront.
Pour y accéder :

Devenez contributeur
au financement associatif d’Alain Soral (à partir de 20€/mois)
et accédez immédiatement à la vidéo

 

 

 

Offre VOD : accédez gratuitement à SAPTR épisode 27 en vous procurant
Le Fonds Marianne et les charognards de Samuel Paty, de François Belliot

 

SAPTR, sur E&R

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral
 






Alerter

102 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3384768
    Le 27 juin à 08:56 par Magenta
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Alain Soral à parfaitement résumé la situation de la Nouvelle Caledonie. Il ne fait pas dans l’émotionnel tribale comme Dieudonné. Effectivement, derrière le mouvement indépendantiste il y a la Chine mais aussi les États-Unis et l’australie (AUKUS) qui veulent chasser la France du Pacifique

     

    Répondre à ce message

    • #3385790

      En effet, mais il y a aussi les services secrets, la déstabilisation de la Calédonie s’est d’ailleurs faite dans un timing assez précis : entre la déclaration de Macron envers la Russie, la visite du président chinois en France et les déplacements du gouvernement iranien vers l’Azerbaïdjan, qui au final s’est terminé en crash d’hélicoptère. Pour ceux qui évoquent la colonisation heureuse et celle qui participe à la réalisation de grandes œuvres, il est quand même juste de voir que la destruction, le pillage et les rapports de domination hanteront toujours ces places devenues géostratégiques plutôt que des viviers touristiques impossibles à gérer et certainement invivables tant les relations entre les populations sont catastrophiques. Ces îles sont des enfers plutôt que des cartes postales, seuls les poissons et les crustacés y ont encore leur place.

       
  • #3384982
    Le 27 juin à 19:44 par LuLuGaB
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Toujours un plaisir d’écouter les analyses de Soral, passionnant et pertinent.
    La petite vanne sur Yann Moix et Descoing, s’écrouler (suite à la prise excessive de cocaine) "avec la bite dans le cul en moins" m’a bien fait marré.

     

    Répondre à ce message

  • #3385201
    Le 28 juin à 10:37 par alex
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Toujours au top le patron et franchement , 5e , c’ est donné !!

    J’ ai mis un peu plus pour les soucis du président !

    Force et honneur à vous !

     

    Répondre à ce message

  • #3385316
    Le 28 juin à 13:49 par Bazaille
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Je préfère les Cornouailles à la Riviera cher président. Ou la Côte d’Opale.
    L’Algérie est un pays où le cadre "libertaire" semble restreint, mais à l’intérieur de ce cadre, ni caméra, ni puces... Il y a ce qui se fait, et ce qui ne se fait pas. À l’inverse de ce qu’ils ont fait de la France : un cadre de "libertés" semblant infini, mais où vous êtes pucés, filmés, aliéné, tracés,... Brillante analyse sur la dualité lgbtisme/sionisme. Merci !

     

    Répondre à ce message

  • #3385769
    Le 29 juin à 14:44 par La nuque roide
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Rima Hassan à raison, mais sans savoir pourquoi ; ce que fait Israël en Palestine est du même tonneau que la France en Algérie.
    Posons maintenant la comparaison qui n’est pas là pour avoir raison mais pour révéler une vérité.

    Quand la France colonise l’Algérie, elle n’est plus royaliste mais républicaine, la France ne s’appartient donc plus, puisque sous l’emprise des usuriers, argentiers, financiers internationaux, c’est peu de le dire, adorateurs du veau d’or qui orchestrent aujourd’hui encore comme demain hélas, les révolutions dites populaires pour ensuite planter leur Banque Nationale post-révolution.
    Quand les colons juifs colonisent la Palestine, ils sont financés et armés par cette même clique adoratrice du veau d’or : même tenants même conséquences : le comparé peut s’arrêter là.
    - les juifs algériens possèdent la nationalité française, sont citoyens français, merci Crémieux, les autochtones maghrébins algériens, eux, sont sous-citoyens.
    - comme les autochtones palestiniens en Palestine occupée.

    Quand tu t’appropries une terre, un pays, quand tu en expropries les habitants, quand tu imposes ta loi d’envahisseur à l’adresse d’une population née au sein d’une société millénaire, quand tu y parachutes la corruption, quand tu y détruits le mérite pour le remplacer par la cooptation, quelque soit la justification, que tu sois français, juif, martien, tu actes le même crime.

    Ça se voit : la France n’appartient pas aux français ni aux élites français, idem pour la Palestine, et pas que, qui peu croire les États-Unis appartenir aux peuple états-uniens !

    Qui peu croire la France avoir été, un jour, un pays démocratique, dans lequel le pouvoir aurait appartenu au peuple, par le simple fait de voter, faut être dingo pour le croire ! Que ce soit le général Boulanger ou Coluche parmi d’autres candidats issus du peuple et non issus d’un partie politique autant dire d’une aristocratie idéaliste, le pouvoir médiatique au service du pouvoir politique leur a cassé les reins, à Boulanger, à Coluche... dernier exemple en date d’un gars du peuple empêché de se présenter à une présidentielle car de fait fédérant un vrai courant populaire pour de vrai démocratique et donc danger pour le pouvoir occulte.

    « Si voter permet en toute sincérité de changer la donne, ça ferait longtemps voter être interdit. »
    Ainsi parle Coluche.

    La démocratie, dans l’absolue c’est du lourd, pour sûr, mais dans l’absolu, la royauté aussi c’est du lourd !

     

    Répondre à ce message

    • #3387509
      Le 2 juillet à 22:34 par ProtégeonslaPalestine
      Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

      @l’ennuque rôde : Vous dites que « Rima Hassan à raison [...] ce que fait Israël en Palestine est du même tonneau que la France en Algérie. » Contredire le propos de Soral est une saine démarche, sauf si c’est pour y substituer votre monticule d’inepties fumantes :

      1- En vertu de votre comparaison indigente et infondée, l’armée française aurait donc, entre 1850 et 1961, déversé du phosphore blanc sur les Algériens, emprisonné sans jugement des mineurs pour jets de pierres, exproprié les Kabyles de leurs demeures, empêché le ravitaillement et affamé des civils, bombardé des hôpitaux, coupé l’électricité sur des prématurés algériens en couveuse, détruit les églises d’Algérie, empoisonné les puits, à l’instar de l’extrême droite sioniste israélienne ?!

      2- Aucun récit officiel des gouvernements algériens des Présidents Boumediennne, Chadli, Boudiaf, Bouteflika, ni Tebboune n’accuse la France de génocide ni d’attentat à la dignité fondamentale des locaux, mais d’occupation privant l’Algérie de son droit politique à l’auto-détermination. En extrapolant, en conjecturant et en affabulant avec aplomb, sur le modèle de la réécriture captieuse de l’histoire par les racisés, vous réactivez l’équation Israël d’aujourd’hui = France d’hier, qui concourt détestablement à minorer le martyre et la résistance des Palestiniens.

      3- Mes parents ont été coopérants français en Algérie. J’y ai donc passé 7 années de mon enfance : j’ai vu des routes convenables, fréquenté des écoles françaises de très haut niveau, les enseignants craignant d’être à la traîne par rapport à la métropole ; les soins médicaux étaient de qualité équivalente à ce que l’on trouvait en France ; les Algériens ne manifestaient aucune animosité envers les résidents français, des voisines inconnues se pointaient chez nous à l’improviste avec un plat de nourriture, par empathie pour ma mère qui « travaille à l’extérieur, meskina » ; tous les Algériens que nous croisions parlaient le français, impeccablement pour certains ; il n’était pas rare de voir des couples mixtes et leurs enfants bi-culturels.

      4- La France a créé un modèle d’administration et de rationalisation de gestion, que l’Algérie post coloniale utilise toujours et sans lequel elle serait un pays du tiers-monde.

      Conclusion : Les violations du droit et de la dignité perpétrés par Israël n’ont pas d’équivalent historique dans l’impunité, la longévité, la cruauté. L’analogie France coloniale / sionisme n’est que charlatanisme et contre-vérité.

       
  • #3386094
    Le 30 juin à 10:27 par cheickh
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    c’est un peu reducteur comme analyse de l’algerie le pays avance a tous les niveaux et ne se construit pas seulement avec les chinois. si vous n’etes pas capable d’etre juste dans votre analyse ne perdez pas votre temps. par contre le maghreb est bien arabe avec un passé berbere qui dailleurs pourrait bien provenir du monde arabe selon certain chercheur arabe...

     

    Répondre à ce message

  • #3386750
    Le 1er juillet à 12:13 par Gigi
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Pour répondre à la question : où sont les vraies élites juives intellectuelles qui forcent l’admiration ? Elles existent déjà, on peut citer notamment Emmanuel Todd et Ronny Brauman

     

    Répondre à ce message

  • #3388843
    Le 5 juillet à 15:27 par Magson
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Est-ce que l’un d’entre vous aurait le titre de la chanson en hébreu qui passe à 01h01h18 pour le début de la partie "Israël ou trop c’est trop !" ?
    J’ai essayé avec Shazam mais il ne retrouve pas le morceau.

     

    Répondre à ce message

    • #3392333
      Le 11 juillet à 23:01 par Overeem
      Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

      De mémoire, il s’agit d’une chanteuse israélienne qui chante devant les soldats de Tsahal : "On va chasser tout le monde de Gaza !"
      La séquence a fait un petit buzz sur Twitter en octobre/novembre dernier. Peut être la chaîne Middle East Observatory ?

       
  • #3389737
    Le 6 juillet à 22:17 par Jérômeproudhon
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Soral est le plus proche de la réalité, bravo. J’en ai marre à un point d’être constamment attaqué parce que blanc, la plupart des indépendantistes aujourd’hui en 2024 sont des putains de racistes. Point.
    Et incapable de regarder ce qu’était leur tribus avant la colonisation, donc leur histoire, au lieu de toujours critiquer l’histoire de ma civilisation. En Afrique, vous n’étiez pas dans le royaume de Mickey, vous étiez cannibales, esclavagistes sauvages, violes, massacre, génocide, avec des os dans le nez. Nous ne disions pas sauvages à l’époque parce que racistes, nous disions sauvages parce que très proche des animaux. Et même aujourd’hui, sans la colonisation, vous n’arriviez même pas au stade de l’antiquité européenne. Combien de temps encore à n’être que des victimes ? C’est la médiocrité de votre vie qui vous donne cette haine.

     

    Répondre à ce message

  • #3391578
    Le 10 juillet à 09:27 par Leïla
    Soral a (presque toujours) raison – Épisode 27

    Pour faire une jolie métaphore, Tonton Soral est le seul essayiste, écrivain qui passe au microscope les événements géo-politiques, sociétaux et économiques. On a droit à un véritable check-up de l actualité. Voilà pourquoi nous venons nous informer sur E&R.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents