Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi des millions d’Américains vont défier les obligations autour du Covid-19

Je soupçonne qu’une grande partie du public est au moins partiellement consciente lorsqu’elle est poussée ou attirée dans une façon spécifique de penser. Nous avons certainement eu assez d’expériences avec des institutions qui ont essayé de gérer nos pensées au fil des ans. Les gouvernements et les grands médias en particulier ont fait de la fabrication du consentement du public leur priorité absolue. C’est à cela qu’ils consacrent la majeure partie de leur temps, de leur argent et de leur énergie. Toutes les autres questions sont secondaires.

 

Les médias ne rapportent pas objectivement les faits et les preuves, ils déforment l’information pour planter un récit élaboré dans l’esprit de leurs téléspectateurs. Mais le public n’est pas aussi stupide qu’ils semblent le croire. C’est probablement la raison pour laquelle la confiance dans les médias a chuté de 46 % au cours des dix dernières années, atteignant cette année un niveau historiquement bas de 27 %.

À l’exception des pics de la saison pré-électorale, les grands médias, de CNN à Fox, en passant par CBS et MSNBC, sont confrontés à des chiffres d’audience désastreux, avec seulement 2 à 3 millions de téléspectateurs aux heures de grande écoute. Il y a de nombreux commentateurs sur YouTube qui ont une plus grande audience que cela. Et si vous passez au crible les bribes de vidéos des Médias « Main Stream » (MSM) sur YouTube, vous trouverez peu de visites et une majorité de personnes ne visitent leurs chaînes uniquement que pour se moquer d’eux.

Les MSM s’efforcent maintenant d’expliquer l’effondrement de son empire, tout en débattant des moyens de se sauver de l’oubli. Le pouvoir du « quatrième pouvoir » n’est qu’une façade, une illusion créée par la fumée et les miroirs. En résumé : personne (sauf peut-être les libéraux et les gauchistes extrêmes) n’aime les médias corporatifs ou les journalistes et propagandistes activistes.

On pourrait penser que les magnats des médias et les journalistes l’auraient compris depuis le temps. Je veux dire, s’ils acceptaient cette réalité, ils ne se battraient pas autant avec l’idée que personne ne les écoute lorsqu’il s’agit des obligations autour du Covid-19 et des vaccins. Pourtant, les journalistes s’en plaignent sans cesse ces derniers temps.

En fait, la moitié des reportages que je vois ces jours-ci ne sont pas des analyses factuelles des événements, mais des journalistes corporatifs qui interviewent d’autres journalistes de ces mêmes médias et se plaignent les uns les autres de ce que les Américains sont « trop ignorants » ou « trop conspirationnistes » pour comprendre que les journalistes sont les grands prêtres oints de l’information.

En fait, je trouve cette situation fascinante en tant qu’observateur de l’oligarchie et bien versé dans les mécanismes de la propagande. Le récit fondamental de la culture de contrôle est qu’il y a des « experts » que l’establishment choisit, et puis il y a tous les autres. Les « experts » sont censés pontifier et dicter leur conduite, tandis que tous les autres sont censés se taire, écouter et obéir.

Les élitistes des médias se voient dans le rôle des « experts » et le public dans celui des acolytes dévoués, un fidèle troupeau de moutons. Mais que se passe-t-il lorsque tout le monde commence à ignorer les bergers ?

L’autre jour, je suis tombé sur cette interview révélatrice diffusée par CBS News, concernant un sondage réalisé auprès des Américains, qui montre qu’au moins 30 % d’entre eux refuseront catégoriquement de se faire vacciner contre le Covid-19. L’interview est, pour une raison ou une autre, réalisée par un autre journaliste de The Atlantic qui ne semble pas avoir de références médicales et qui ne comprend pas les données relatives au Covid-19.

 

Vidéo en anglais, non sous-titrée.

 

Il convient de noter tout de suite que la discussion elle-même n’aborde jamais les faits réels concernant le virus, la pandémie, les confinements, les mandats ou les vaccins. L’establishment ne cesse de nous dire « d’écouter la science », mais ensuite ils rejettent la science quand elle n’est pas en accord avec leur agenda. Quand les médias dominants vont-t-ils enfin reconnaître des faits comme ceux-ci :

 

- 1) Selon de nombreuses études officielles, dont une étude de l’American College of Physicians, le ratio de fatalité de l’infection (ou taux de mortalité) du Covid-19 n’est que de 0,26 % pour toute personne ne vivant pas dans une maison de retraite. Cela signifie que 99,7 % des personnes qui ne sont pas en maison de retraite survivront au virus si elles le contractent.

- 2) Les patients des maisons de retraite représentent plus de 40 % de tous les décès dus au Covid aux États-Unis. Il s’agit principalement de personnes qui étaient déjà malades et souffraient de multiples pathologies préexistantes lorsqu’elles ont contracté le Covid-19.

- 3) Les données hospitalières du gouvernement fédéral provenant du ministère de la Santé et des Services sociaux indiquent que la capacité des lits d’hôpitaux est amplement suffisante aux États-Unis et que c’est le cas depuis l’année dernière. Les patients Covid n’occupent qu’environ 13 % des lits d’hospitalisation au niveau national. Les informations diffusées dans les médias sur la surcapacité des hôpitaux due au Covid-19 sont donc inexactes ou carrément mensongères.

- 4) Des études internationales, dont une étude danoise publiée par l’American College of Physicians, ont prouvé que le port de masques ne fait AUCUNE différence significative dans la propagation ou le taux d’infection du Covid-19. Il est intéressant de noter que les États américains où le port du masque est le plus imposé ont également enregistré les taux d’infection les plus élevés.

- 5) En mars 2020, le chef du NIAID, le Dr Anthony Fauci, a déclaré ceci à propos du port du masque lors d’une interview dans l’émission 60 Minutes :

À l’heure actuelle, aux États-Unis, les gens ne devraient pas se promener avec des masques…. il n’y a aucune raison de se promener avec un masque. Lorsque vous êtes au milieu d’une épidémie, porter un masque pourrait faire en sorte que les gens se sentent un peu mieux, et il pourrait même bloquer une gouttelette, mais il ne fournit pas la protection parfaite que les gens imaginent, et souvent il y a des conséquences involontaires – les gens continuent à tripoter les masques et ils se touchent le visage.

- 6) Sur Twitter, en février 2020, le Surgeon General américain s’est exprimé sur le port de masque :

Sérieusement, arrêtez d’acheter des masques ! Ils ne sont PAS efficaces pour empêcher le grand public d’attraper le #Coronavirus, mais si les prestataires de soins de santé ne peuvent pas les obtenir pour soigner les patients malades, cela les met en danger, ainsi que nos communautés !

Le Surgeon General et Fauci ont par la suite changé d’avis sur le port du masque lorsqu’il ne convenait plus au récit de contrôle, et sont maintenant de fervents partisans de l’application du port obligatoire du masque. Les données scientifiques continuent de montrer que le port du masque n’empêche en rien la propagation du Covid-19.

- 7) Les vaccins Covid de Pfizer et Moderna sont fabriqués à l’aide d’une toute nouvelle technologie qui a fait l’objet de tests limités. Le NIAID a effectué des tests minimaux sur des souris, mais ces souris n’étaient PAS d’un type normalement susceptible de contracter le Covid-19 comme le sont les humains. Ces tests étaient totalement inadéquats, mais les vaccins à ARNm ont tout de même été autorisés à être utilisés par les humains.

- 8) Les nouveaux vaccins ne contiennent pas le virus qui déclenche le Covid-19, comme le ferait un vaccin classique. Au lieu de cela, les chercheurs de Moderna et de Pfizer ont utilisé une nouvelle technique pour fabriquer de l’ARN messager (ARNm), qui est similaire à l’ARNm présent dans le SARS-Cov-2. En théorie, l’ARNm artificiel agira comme des instructions qui inciteront les cellules humaines à fabriquer une protéine présente à la surface du virus. Cette protéine devrait théoriquement déclencher une réponse immunitaire protectrice. L’ensemble des efforts déployés pour le vaccin du Covid-19 a été essentiellement un raccourci géant. Ce n’est pas un avantage, car les effets à long terme de tout vaccin, d’un an à cinq ans, puis à dix ans, devraient être compris avant qu’il ne soit injecté à des êtres humains.

- 9) Plusieurs professionnels de l’industrie médicale, dont l’ancien vice-président de Pfizer, ont signé une pétition mettant en garde contre les nouveaux vaccins à ARNm. Ils affirment que des tests beaucoup plus poussés sont nécessaires avant d’exposer les humains, et ils préviennent que les vaccins peuvent provoquer de graves réactions auto-immunes, voire l’infertilité.

- 10) De nombreux sondages montrent également qu’au moins 30 à 50 % des professionnels de la santé, y compris les infirmières et les médecins, prévoient également de refuser les vaccins. Ces personnes risquent de perdre leur emploi, mais elles n’accepteront pas pour autant le vaccin. C’est dire à quel point les vaccins à ARNm peuvent être potentiellement dangereux ; la santé à long terme est plus importante que les risques à court terme.

 

Lorsque tous ces faits sont pris en compte, ainsi que de nombreux autres que je n’ai pas la place de mentionner ici, il n’est pas si farfelu que des millions d’Américains soient sceptiques à l’égard des obligations médicales et de la vaccination par rapport au Covid-19.

Pourquoi devrions-nous nous inquiéter de nous faire vacciner contre un virus auquel 99,7 % de la population survivra sans difficulté ? Pourquoi devrions-nous autoriser les fermetures économiques, les passeports médicaux ou la recherche invasive des contacts, et encore moins une pandémie à laquelle moins de 0,3 % de la population est sensible ? En outre, pourquoi devrions-nous nous porter volontaires pour être les cobayes d’une nouvelle technologie vaccinale sans savoir quelles en seront les conséquences à long terme ?

Même si le Covid-19 représentait un danger légitime, aucune crise ne justifie que l’on abandonne nos libertés civiles pour y répondre.

Le récit de base de l’establishment est le suivant :

Le Covid-19 est une menace existentielle pour le public, par conséquent, nous sommes justifiés de priver les gens de leurs libertés, de leur économie et de leur vie privée. C’est pour le plus grand bien du plus grand nombre. La vaccination est infaillible et ne peut être remise en question. Les « experts » sont infaillibles et ne peuvent être remis en question. Ce n’est pas votre corps et ce n’est pas votre choix. Votre corps est la propriété du gouvernement et si vous ne prenez pas volontairement des injections de n’importe quel cocktail expérimental que nous vous donnons, alors nous continuerons à éroder vos libertés jusqu’à ce que vous cédiez et vous soumettiez. Puis, une fois que vous vous serez soumis, vos libertés ne vous seront cependant pas rendues.

Ce n’est pas vraiment un argument convaincant pour beaucoup de gens.

Les médias comme CBS mentionnent rarement la question générale du contrôle et de l’oppression liés à la réponse à la pandémie, tout comme ils n’abordent jamais les faits qui vont à l’encontre de leur message. Ce qu’ils feront, c’est déformer la situation afin d’obtenir la conformité. Le journaliste de The Atlantic l’admet dans l’interview ci-dessus, affirmant que les médias, en particulier, doivent modifier leur message pour mieux inciter les gens à se faire vacciner. En d’autres termes, les gens sont plus faciles à manipuler lorsqu’ils sont amenés à penser qu’il y a plus à gagner en se soumettant qu’en se rebellant.

Le système de passeport médical est la personnification de la fausse incitation. Les médias présentent l’idée que personne ne sera « forcé » de prendre les vaccins ; mais ce qu’ils ne mentionnent pas, c’est que sans le vaccin, ils n’obtiendront pas de passeport médical, et sans passeport médical, ils seront coupés de l’économie normale. Vous pouvez ne pas être vacciné, mais vous serez puni par la pauvreté et l’absence d’accès jusqu’à ce que vous cédiez.

Ma question est la suivante : pourquoi se soucient-ils tant du fait que les gens ne veulent pas ou ne font pas confiance au vaccin ? Pourquoi sont-ils si obsédés ? Si le cocktail d’ARNm fonctionne réellement et ne constitue pas un danger pour la santé, alors ils devraient être parfaitement à l’abri de l’infection. L’idée que les personnes qui refusent sont un danger pour les autres est absurde.

Si l’on commence à parler de « mutations » potentielles qui contournent les protections vaccinales, alors pourquoi prendre un vaccin ? Si les mutations sont réellement une menace et ne sont pas entravées par les vaccins actuels, alors prendre un vaccin maintenant est inutile.

Et, pourquoi ces tentatives constantes de division du public ? CBS et The Atlantic utilisent un stratagème évident pour affirmer que les Américains noirs et bruns ont des raisons différentes de refuser d’obtempérer par rapport aux conservateurs apparemment blancs. Pourquoi supposent-ils que les Noirs et les bruns ne sont pas conservateurs ou que nous n’avons pas de nombreux intérêts en commun ? Cela n’est jamais expliqué ou soutenu.

Enfin, comme toujours, les médias cherchent à faire passer pour des « fous du complot » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec l’ordre du jour dominant, présentant des arguments fallacieux tout en ignorant tous les arguments légitimes en faveur de la liberté. La RÉALITÉ de la conspiration existe, et aucun de ces journalistes ne survivrait à un débat sur un pied d’égalité avec ceux d’entre nous qui font partie des médias alternatifs lorsqu’il s’agit du Covid-19 et des vaccins.

La mentalité de harcèlement des médias et du gouvernement à l’égard des personnes sceptiques sur les restrictions du Covid-19 et des vaccins est troublante. Ils agissent davantage comme des ex-copines délaissées de psychopathes que comme des personnes soucieuses de sauver des vies. Cela me faire dire qu’ils ont peur. Leur programme est incertain, et ils ont des doutes. C’est une bonne chose.

Au fond, le Covid-19 est un non-sujet qui a été gonflé en une crise aux proportions épiques par le biais de la narration et de la vérification sélective des faits. Des millions de personnes dans le monde meurent chaque année d’une myriade de maladies, dont certaines sont aussi infectieuses que le Covid-19. Nous n’arrêtons pas nos vies, ne portons pas de couches sur nos visages, ne nous injectons pas de cocktails non testés modifiant les cellules et ne sacrifions pas nos libertés pour autant. La vie, la liberté et la poursuite du bonheur continuent. Ceux qui souhaitent nous priver de notre autodétermination dans ces domaines sont la vraie menace, pas le Covid-19.

Brandon Smith

 

Du même auteur, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Article très intéressant, mais il le serait bien plus si nous avions des liens pour ces études. Si une âme généreuse pourrait partager les études, ça serait excellent.
    Merci et bonne journée.

     

    Répondre à ce message

  • Oui il y a plus dangereux que la Grippe19 comme le dit M. K
    Je connais un Martiniquais qui vient de sortir d’une dengue et qui a fait une grippe 19 ; il me disait que cette dernière n’était pas grand chose par rapport à la dengue qui l’a sérieusement secouée.

     

    Répondre à ce message

  • La pointe du problème est la grande fable des porteurs asymptomatiques donc de faire croire que toute personne peut être contagieuse sans le savoir. Les tests PcR viennent compléter cette théorie pour engendrer la suspicion généralisée et tout le reste.
    Avec une mortalité surévaluée par la com, les faux chiffres et le refus de traitement, on a la situation ubuesque actuelle.

     

    Répondre à ce message

  • Un résistant au Canada devant cette dictature, vous allez aimer.

    https://odysee.com/@MissRedPill:e/J...

     

    Répondre à ce message

  • C’est bien d’avoir compris que les médias de masses pour la masse étaient une narrative, mais encore une fois, vos 99.7% ne veut rien dire, nous sommes plus cette année, et nous serons plus l’année prochaine ,c’est simple comme mathématique ?

     

    Répondre à ce message

  • Il y a un mois j’ai commencé à ressentir les symptômes du virus C19 car je ne voulais absolument pas porter de masque dans les rames et couloirs du RER ! La fièvre qui monte, plus de goût dans la bouche, une grosse fatigue qui s’installe , aussitôt j’ai commencé par prendre plus de 5 gr de vitamine C en poudre dilulé dans une bouteille , de la vitamine D ,
    et Zinc Forte en gélules ,tout ça achetés sur le Bon Sens, en plus d’un antibiotique et au bout de 5 jours la fièvre a complètement disparue ainsi que la fatigue et j’ai retrouvé le goût !En plus j’ai 65 ans , je suis diabétique de type 2 je suis toujours vivant et en bonne santé ! Les "vaccins" ne servent qu’à ceux qui veulent modifier leur ADN pour développer des cancers et disparaître rapidement !

     

    Répondre à ce message

    • Ça me tracasse, et croyez moi, je ne suis pas big pharma, jamais un cacheton ,même pas un paracétamol, je mourrai naturellement, mais a 65 ans, pourquoi pas des vrais oranges, des vrais tomates etcetc ?( désolé le bon sens )

       
    • à Jérômeproudhon
      Dans les oranges il y a environ 0.5g de vitamine C par kg d’orange. Mais il y a aussi 90g de sucre par kg d’orange.
      Pour une dose quotidienne en cas de crise, de 5g de vitamine C par jour il faudrait donc 10kg d’orange...
      Un peu de bons sens suffit pour dire que manger autant d’oranges n’est pas raisonnable. Les effets secondaires du sucre seront pires que le covid.
      — -
      Personnellement, je suis encore plus vieux et je coche toutes les cases des maladies respiratoires aigues et chroniques, mais 2g de vitamine C et une capsule de zinc forté par jour me permettent de survivre sans masque et sans covid.

       
    • Le kiwi est un fruits très riche en vitamine C. Il en contient entre 80 à 100mg pour 100g. Personnellement je mange beaucoup de fruits, je prend aussi de la vitamine C en poudre. Une demi cuillère à café. https://www.nutriting.com/ingredien...

       
  • 3010exp6 d’américains restent réfractaires a l’inoculation et ils sont fondés

    voila une belle histoire :
    https://www.lemonde.fr/blog/realite...
    et puis il y a une autre histoire celle des mécanismes s’opérant au sein du champs immense de la biologie moléculaire liée a l’adn et aux arn(s)

    produire x10exp9 doses en si peu de temps .... je comprenais pas maintenant tout s’éclaire

    lorsque l’on parle d’arn messager de quoi parle t on ?
    de la mécanique complexe mettant en jeu les spliceosomes et leurs mecanismes d’épissages , de plasmides, ou des aptamères ?

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Aptam...
    https://medicalforum.ch/fr/detail/d...

    je n’invente rien :
    moderna !
    Second Annual Oligonucleotide Discovery and Delivery : Advances in the Discovery, Development and Delivery of Aptamer, Antisense and RNA Therapeutics
    lien : https://www.modernatx.com/newsroom/...
    Monday, March 27, 2017

    Les aptamères sont des outils biochimiques qui peuvent être utilisés dans des applications biotechnologiques, diagnostiques ou thérapeutiques en fonction de la cible contre laquelle ils sont dirigés. On a comparé leur sélectivité et leurs propriétés de fixation de ligands à celle des anticorps

    des frappes chirurgicales inoculées pour une sélection socio-sociétale ciblée car
    ils sont en général caractérisés par des affinités élevées pour leur cible et une spécificité remarquable
    l’ivermectine, l’HCQ obtiennent de remarquables succès contre le covid, je dis cela pour que ne soit pas oublié le fait que vous n’avez toujours pas accès a ces alternatives, pour vous ce seront des aptamères et rien d’autres

     

    Répondre à ce message


  • 1) Selon de nombreuses études officielles, dont une étude de l’American College of Physicians, le ratio de fatalité de l’infection (ou taux de mortalité) du Covid-19 n’est que de 0,26 % pour toute personne ne vivant pas dans une maison de retraite. Cela signifie que 99,7 % des personnes qui ne sont pas en maison de retraite survivront au virus si elles le contractent.




    Pour moi ce chiffre de 0,25% est encore grandement exagéré. Cela ferait en France 182 000 morts, sans compter les morts en maison de retraite ... c’est encore du délire.
    Dans les moins de 75 ans si on exclu les "morts avec" et qu’on ne comptabilise que les "morts du", il n’y a peut être pas eu 1000 morts en France et sans doute moins .
    A partir de là il faudrait savoir quel pourcentage de la population a déjà été contaminée
    Si 1/4 de la population a été contaminée on obtient un taux de mortalité de 0,0057%.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on lit, au hasard, des textes scientifiques qui parlent de la protéine Spike, tout est formulé de façon peu clair et très ambiguë.
    Il faut vraiment s’accrocher pour comprendre.

    La vérité n’est pas vraiment cachée. Elle est expliquée de façon tarabiscotée pour créer la confusion et couvrir les autorités de santé et les labos pour le moment où la vraie pandémie aura fait des ravages.

    La protéine Spike ne protège nullement les personnes piquées, AU CONTRAIRE !!!
    Cette protéine agit comme une clef passe-partout qui ouvre la porte aux coronavirus pour leur donner libre accès à toutes les cellules du corps.
    Après un bon coup de 5G , si une personne piquouzée se retrouve en contact avec un coronavirus, elle développera automatiquement une forme grave de la maladie qu’aucun médicament au monde ne pourra soigner.

    C’est ce que Alexandra Henrion Caude tente d’expliquer à demi-mot dans certaines interviews.
    Elle est obligée de bien choisir ses mots pour ne pas se faire couper le siflet.

    D’ici Novembre 2021, ce sera une hécatombe planétaire chez les patients déjà piqués.

    Piquouze=L’Ostie du diable

     

    Répondre à ce message

    • de toutes les façons, pour les aptamères, la protéine "spike" ne représente qu’une de leurs possibilités d’actions
      cela est nommé arn m par le biais d’une volonté nominaliste qui nomme une chose sans en définir la vraie nature
      rassurez vous personne n’y comprend rien, tant ce domaine est complexe, et ceux qui par vanité, bétise et cupidité, se croient autorisés de devoir rassurer il ne font qu’exprimer le souhait que s’opère une prophétie autoréalisatrice découlant de leurs affirmations ... la pensée magique , 6 ans d’age mentale !

       
  • Je parle ici d’Ecosse. La majorité des gens que je connais sont pour les vaccins, pour le confinement et semblent croire ce que les grands médias rapportent en ce moment. Toutefois, à la moindre opportunité ils retirent leur masque, invitent des amis chez eux, organisent des barbecues...Ont-ils peur d’être mal vu si leur discours sort de la ligne officielle du parti ou bien sont-ils bêtes au point de ne pas voir leur propre manque de cohérence ?

     

    Répondre à ce message

    • Surtout ne pas être rejeté du troupeau, sauver les apparences, ne pas s’opposer, ne pas se faire remarquer, être bien considéré en tant que "bon" citoyen. C’est dur d’être dans l’opposition ! Se sentir parfois isolé ! Trop dur pour beaucoup !

       
    • Comme les électeurs de Versailles, Neuilly, Paris VIIè ’’l’arrondissement le plus catholique de Paris" quelle mascarade., Paris XVIè. etc., qui ont voté en masse pour Macron, l’adversaire le plus acharné de tout ce que pensent ces braves bourgeois naïfs, et/ou "schizophrènes" (pour ne pas être trop cruel à l’égard de leur lâcheté, accordons leur le bénéfice de leur insondable bêtise) !

      Que l’on ne me parle plus des grandes manifs. contre le mariage pour tous, contre l’avortement etc...Du cinéma pour bobos-de-droite !

       
Afficher les commentaires précédents