Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi l’Occident ne pourra jamais vaincre ni pardonner à la Russie

Historiquement et intuitivement, la Russie a combattu pour la survie de l’humanité. Bien sûr, les choses ne sont pas toujours énoncées ou définies dans ces termes. Pourtant, en plusieurs occasions déjà, cet énorme pays a résisté aux forces les plus puissantes et les plus malfaisantes qui menaçaient la survie même de la planète.

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le peuple soviétique, en majorité des Russes, a sacrifié au moins 25 millions d’hommes, de femmes et d’enfants pour, à la fin, vaincre le nazisme. Aucun autre pays dans l’histoire moderne n’en a fait autant.

Immédiatement après cette victoire, la Russie, aux côtés de la Chine et plus tard de Cuba, s’est lancée dans le projet le plus impressionnant et le plus noble de tous les temps : le démantèlement systématique du colonialisme occidental. Partout dans le monde, les masses opprimées se sont levées contre la barbarie impérialiste européenne et nord-américaine, et l’Union soviétique était prête à leur donner une lueur d’espoir en même temps qu’un soutien financier, idéologique et militaire important.

Comme un pays opprimé et ruiné après l’autre gagnait son indépendance, la haine de l’Union soviétique et du peuple russe s’est mise à croître dans pratiquement toutes les capitales du monde occidental. Après tout, le pillage de continents non blancs était considéré comme un droit naturel du monde civilisé.

Aux États-Unis et en Europe, des mots comme colonialisme et impérialisme ont rapidement gagné des connotations extrêmement négatives, ou du moins superficiellement. Il aurait été contre-productif d’attaquer, de diaboliser l’Union soviétique pour son soutien aux luttes de libération sur tous ces continents. Au lieu de quoi, des théories sur l’Empire du mal ont été élaborées.

La Russie a toujours été sur le chemin ; un pays colossal qui gâchait les projets brutaux de Washington, Berlin, Londres et Paris – des plans pour contrôler et piller la planète entière.

Mais ce qui était le plus noble étaient ses actes ; et les attaques contre elle d’autant plus insultantes.

La Russie a toujours possédé une énorme capacité à se mobiliser, à mettre en jeu toutes ses ressources pour atteindre un unique but humaniste et profondément moral. Il y a eu quelque chose de sacré dans ses luttes, quelque chose de plus élevé et de totalement indispensable.

« Lève-toi pays immense, lève-toi pour le combat à mort ». C’est ainsi que débute l’un des plus grands chants patriotiques de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque la Russie combat, alors tout ce qui compte, c’est la victoire. Aucun prix n’est trop élevé.

Le destin a choisi la Russie pour combattre pour le monde entier. Si vous ne croyez pas au destin, vous ne comprendrez jamais l’âme russe. Cela n’a rien à voir avec la religion – la Russie est principalement anarchiste et athée. Mais elle croit au destin et l’accepte.

En plus, la plupart du temps, la Russie n’a vraiment pas le choix. Elle a été confrontée soit à la victoire soit à la fin de l’humanité. Et lorsque le monde et sa survie ont été menacés, la Russie s’est toujours levée : indignée, effrayante mais aussi extrêmement belle dans son courroux et sa détermination. Elle a combattu avec chaque grain de sa terre, et chaque cœur de son peuple. Elle a presque toujours vaincu, mais à un prix terrifiant, enterrant des millions de ses fils et filles, plongée ensuite dans un chagrin et une douleur indescriptibles.

Et il n’y avait personne à ses côtés pour la consoler. Alors que les incendies continuaient à faire rage, que les larmes ruisselaient toujours sur les visages des mères et des veuves qui avaient perdu des êtres chers, le pays a été couvert de crachats, ridiculisé et humilié par les régimes occidentaux machiavéliques et leur propagande.

Son héroïsme a été dénigré, son sacrifice tourné en dérision. Il a été répété que ses millions de morts pour l’espèce humaine étaient en fait morts en vain.

En contrepartie de ses luttes héroïques, la Russie n’a rien demandé, excepté deux choses essentielles : la reconnaissance et le respect. Elle n’a jamais reçu ni l’une ni l’autre !

Lire la suite de l’article sur mondialisation.ca

La diabolisation d’une Russie contre-impériale, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les dirigeants occidentaux ont toujours été malins et machiavéliques avec des envies de conquérants et d un orgueil mal faisant au détriment de tous les peuples .Les hommes avec un grand H pour la paix dans le monde sont en voie de disparition .

     

    • Oui oui. Alors que les autres non...Ou les mechants occidentaux...

      C’est pas fini cette analyse a 2 balles de racisme anti occidental ?
      Et staline c’était un saint ? Et pol pot ? Et les mayas et leurs guerres incessantes et leurs sacrifices humains ?


    • Pardon Zuleya mais aucun rapport sinon que l’occident ne se prive pas de reprocher le passé soviétique à la Russie jusqu’à s’en servir pour insulter Poutine qui lui, décide de l’assumer complètement.

      Aucun remord par contre sur les millions de morts des guerres illégales depuis le massacre des indiens jusqu’aux stratégies machiavéliques pour systématiquement s’inventer des ennemis comme Hitler ou l’Islam et justifier l’orgueil mal placé d’une suprématie morale et territoriale.

      Perso, j’ai honte que le trotskisme ait survécu ailleurs qu’en Russie et notamment ici-même en France puis je déplore que l’américano sionisme ne choque jamais une bien pensance pro-occidentale plus malhonnêtement sélective !


  • L’URSS en bienfaiteur de l’humanité...quel gloubiboulga indigeste et délirant !

     

  • Ahahah.." un unique but humaniste et profondement moral", faut pas pousser mémé dans les orties ! J’ai l’impression de lire Bibi qui parle de sa terre promise...


  • Bel article et, beaucoup de vérité, c’est différent et le rapport est incomparable aux "5,9 millions" de morts pour le shoabiz et les 25 millions de sacrifiés pour le respect.


  • Très joli récit sur la Russie , O combien grande nation !
    si l’on comprend bien , ils ont dû se battre contre les nazis ,
    encore un ennemi fabriqué par l’empire , en employant ces méthodes
    de création de guerre par pays interposés , l’empire se présente comme
    le seul sauveur de la planète , alors qu’il est tout le contraire , il joue
    aux pompiers pyromanes , ils ne fonctionnent que par la traîtrise depuis
    la nuit des temps , c’est pour cela que la vision du monde est
    complètement faussée , il faudrait que les peuples s’instruisent par
    d’autres moyens pour mieux comprendre la réalité du monde .


  • La Russie a subit 2 grandes véroles à la suite, marxisme et ultra libéralisme, elle est vaccinée !

     

    • Il faut bien se dire que ces deux véroles là , ne sont que les derniers avatars des conflits que la Russie doit mener depuis 1000ans pour son existence et sa survie Tout le moyen age ne fut qu’une longue guerre contre les allemands, les polonais, les hordes asiatiques et les tatars sortis du néant des steppes orientales ....La période moderne a vu les suédois massacrer les populations jusqu’à ce que le tsar les anéantisse à POLTAVA , et toujours les allemands, les turcs, les polonais...Puis vinrent les français , libérateurs du peuple russe , qui voulaient imposer les valeurs de leur république devenue empire à coups de canon et de baionnette....L’auteur parle de la seconde guerre mondiale , il faut savoir que la première a déjà été dramatique sur le plan des pertes humaines ....Aujourd’hui l’Otan , pour ne pas dire "les occidentaux", voudrait aussi imposer la "démocratie".... l’ OTAN , ce sont les mercenaires de peuples dégénérés, qui ne veulent plus ni mourir ni tuer, féminisés et abâtardis, par le multiculturalisme, la dégradation des mœurs, ces peuples ont ruiné par leur imbécilité leur économie, leur système financier, leur système de santé , leur système éducatif ....Leur système politique, leur démocratie ....


  • C’est tellement étonnant de se sentir russe, en cette France Sarkozo-hollandaise... .


  • " la Russie est principalement anarchiste et athée" : je conteste. Je la pense au contraire profondément spirituelle et mystique.

     

  • L’Occident a déjà vaincu l’URSS en Afghanistan et va battre la Russie en Syrie, où elle s’est très dangereusement aventurée . Il suffira aux sionistes de livrer les missiles adéquats à Daech, comme ils ont livré des Stinger aux moudjahidines pour chasser l’Armée Rouge d’Afghanistan .

     

    • encore cette erreur grossière de confondre l’ Afghanistan avec la Syrie... .
      l internationale clique de ben laden n ’a servi a rien d’ autre qu’ a casser les couilles aux afghans, les stingers n ’étaient que le coup de grâce.

      pas de montagnes en syrie ! pas de traditions guerrieres !
      la syrie a posé un problème a Alexandre le grand ? a Gengis khan ? aux arabes ? aux perses ? aux turcs ? aux anglais ?

      non, en vérité avec un engagement au sol, il faut un mois aux russes pour écraser l ’état islamiste, un peu plus avec les troupes de bachar. voila ce qui préoccupe washington.

      oh my god ! ils écrasent nos terroristes modéré, demandons aux turcs d abattre un avion russe, et mettons leurs la pression de l OTAN pour qu’ils soient moins efficace. voila un senerio possible.


    • Vous etes complètement à c^oté de votre plaque dans votre analyse
      Premièrement la RUSSIE intervient militairement en Syrie à la demande des autorités Syriennes ! ce qui est tout à fait légal ( ce qui n était absolument pas le cas en afganistan )
      Deuxièmement la technologie et la puissance militaire Russe en 2015 n a pas d équivalent dans le monde ! meme les USA sont loin dérrière
      L armée Russe peut brouiller éléctroniquement de manière absolue pendant plusieurs jours une zone importante de la Syrie sans qu aucun satellite usa français ou anglais ne recueille le moindre renseignement !!! et ne sache ce qu il s y passe
      Pour conclure si des pays avaient la bonne idée de livrer des armes adéquates pour porter atteinte à l aviation Russe alors le Président POUTINE n hésiterait pas à utiliser l arme nucléaire et vitrifier la zone infectieuse ! et à trouver et ch^atier durement sous une forme ou une autre ces pays qui livreraient ces armes aux terroristes islamistes
      Leur puissants services de renseignement sont actuellement en train d éxécuter tous les auteurs et instigateurs de l attentat contre l avion civil au dessus de l Egypte ! n en doutez pas ...
      Là vous n avez rien compris à la situation géopolirtique actuelle !!! la Russie a toutes les cartes en main ! elle va éxterminer toute cette merde islamiste radical modérée ou pas !
      De plus vous sous éstimez de manière bien naive la détermination absolue du Président Poutine
      Au KGB actuel FSB on termine toujours ce que l on a commencé !!! mm s il faut aller les buter dans les chiottes !!!


    • Ne dit pas de bétises sur un sujet que tu ne maitrises pas. Tu agis en agent de l ’empire sur un sujet qui a pourtant commencé a être traité sur E&R en hommage au cmdt Massoud. Dommage que Alain Soral n’ose s ’aventurer plus avant sur cette periode lumineuse car c ’est uniquement par la comprehension de ce qui s ’est deroulé entre 77 et 95 en terre afghane que l ’on peut saisir ce qui se passe aujourd hui dans le monde musulman avec le propgramme Desh. Massoud a eté le premier à avertir le monde de ce qui allait se passer si personne ne venait l ’aider à se debarasser des talibans programmés par la bête et ses officines. Hier tout le monde ou presque a fermé les yeux, aujourd’hui tout le monde ou presque en est aveugle.


    • Tu vis dans le passé
      avec leurs nouvelles armes électroniques les russes viennent de s’imposer comme LA force militaire superieure.
      Et ce pour un long moment.


    • C vlad : l’URSS est intervenu à contre-coeur en Afghanistan à la demande des dirigeants communistes afghans... Source : "Ghosts of Afghanistan", de Jonathan Steele, le meilleur livre sur l’Afghanistan qu’il m’ait été donné de lire.

      Ne perpétuons pas les mensonges de l’Empire.


    • @Olivier : Massoud et ses hommes étaient des agents Français qui servaient la France pendant l’occupation soviétique comme les Talibans de leur coté servaient les USA. Massoud a été élevé à la Française au lycée Français de Kaboul et dans la nostalgie de l’époque de la monarchie Afghane quand le royaume entretenait d’excellente relation avec la France et luttait contre les velléités expansionnistes des empires Britanniques et Tsaristes (velléités dénuées de tout appât du gain et totalement désintéressées d’un point de vu matériel cela va sans dire).
      A l’été 2001, le commandant Massoud s’est déplacé à Paris pour avertir la France de ce qui se passait à Kaboul (le changement d’orientation diplomatique des Talibans) et demander une aide logique pour marcher sur la capitale et renverser le régime Taliban. Les Français ont demandé l’avis de l’allié US et les Américains avait d’autres projets, donc on a renvoyé le commandant chez lui. Début septembre, il a été tué par un attentat organisé par les frères musulmans sur commande de qui vous savez et il ne peut plus répéter ce qui se passait dans le pays maintenant. Ensuite il y a eu les attentats de New-York qui ont justifié l’invasion qui a permis à nos amis de se charger eux-même du changement de régime.
      Si Massoud est dépeint avec une image aussi romantique et aussi positive en France, c’est parce que c’était un agent Français. Ne soyez pas naïf !
      Maintenant la vraie question est quel était ce changement d’orientation diplomatique qui justifiait de renverser les Talibans ? Si vous comprenez vous comprendrez 10 ans de diabolisation de l’Iran !


  • j’aimerais bien qu’on m’expique un jour l’odeur malsaine qui plane autour du mot : ’ Occidental ’
    J’en suis un, mais je n’ai aucune annimosité ni ressenti vis avis de la Russie encore moins des russes, bien au contraire !
    Si par Occidental, on sous entend ’ l’Oncle Sam ’, le gouvernement sioniste bien sûr, là je suis d’accord, mais en aucune manière le peuple américain !

     

    • L’Occident c’est pas le peuple européen ni le peuple américain.Il vous faut lire le protocole de sion pour comprendre ce qui se passe. L’Occident c’est les 0,001% des Banquiers criminelles qui dirigent l’Amérique par le lobby de l’APAIC et en Europe par le parlement juif européen.


    • Les peuples ont le gouvernement qu’ils méritent et nié que les russes ont perdu 25 millions des leurs est une absurdité monstrueuse. Maintenant de la part de l’occidental n y a t il pas eu de la part des dirigeants occidentaux des velléités colonialistes ? J’ai bien dis dirigeants pas peuples,malheureusement les peuples suivent. Regardez en Irak,Afghanistan ,Syrie et Libye la franceafrique au nom de la démocratie on a impose la terreur et le chaos, donc point d odeur malsaine mon ami mais un constat affligeant qui a créé le concept du choc des civilisations ?sûrement pas les russes ni les chinois encore moins les iraniens !!


  • La Russie n’est ni anarchiste ni athée elle est orthodoxe et est en train de sortir la tête de l’eau spirituellement.
    Le salut.viendra de la Russie qui est l’héritière de l’empire byzantin chrétien.

    Il serait temps que les français se.tournent et redécouvrent l’ésprit français des saints et des rois chrétiens. Il serait temps aussi que le pape arrêté de se prendre pour le christ sur terre et que Rome redevienne un patriarcat orthodoxe d’avant le.schisme.
    Cordialement un francais orthodoxe.


  • La Russie qui a perdu 25 millions de citoyens et de combattants pendant la 2ème guerre mondiale a vaincu à elle seule le nazisme.l’Union Soviétique maintenant la Russie, n’a jamais profité de ses millions de morts pour s’enrichir sur dos des peuples vaincus et culpabiliser la planète entière !!Bravo pour le texte de "mondialisation ca "sur la Russie !


  • " Russes, a sacrifié au moins 25 millions d’hommes, de femmes et d’enfants pour, à la fin, vaincre le nazisme. "
    On peut nier les 25 millions, mais pas les 6 millions.
    Pour compléter, il faut lire le livre de Brzezinski, Le grand échiquier , qui a l´avantage d´expliquer l´objectif américain. Surtout personne ne pourra vous accuser de complotisme, a part quelques gauchiste purs et durs, mais on ne peut viser a l´exhaustivité ; le livre étant écrit par un faucon revendiqué, conseiller des présidents depuis Carter.
    D´ailleurs quand on voit tout ces gens atteindre bon pied bon oeil les 90 ou 100 ans, on se dit que la mauvaise graine ca conserve.

    Recu hier nuit le livre de Quickley que je commence.


  • #1354377

    Bonjour,
    Je ne pensais pas lire un jour un article aussi délirant sur ER.

    "La Russie a toujours possédé une énorme capacité à se mobiliser, à mettre en jeu toutes ses ressources pour atteindre un unique but humaniste et profondément moral."

    Peut-être un Français peut-il "gober" ce genre de phrases. Quant à mon pays (qui a "sacrifié" encore plus en pourcentage de population), on y a rapidement compris que la Gestapo c’étaient des petits mickeys à côté du NKVD. La France qui a eu cette immense chance de ne pas être "libérée" du nazisme par l’Armée rouge (avec le Smersch et le GRU) ! Faites lire cet article aux Baltes, aux Finlandais, aux Ukrainiens : ils riront tous jaune. L’article sous-entend de plus que l’URSS était une continuation de la Russie, alors qu’elle était juste son inversion.

    Et puisque l’article fait largement référence, de manière lyrique, de la 2e Guerre : même aux Français, faut-il rappeler qu’en 1940, les Panzers allemands fonçaient vers Paris et vers la mer avec de l’essence russe dans leurs moteurs ?

    Je ne suis pas un anti-Russe congénital, tare dont on affuble souvent mon pays et mes compatriotes, parfois à juste titre d’ailleurs, mais il ne faut juste pas pousser mémé dans les orties. Je vois bien qu’en ce moment la Russie tente quelques chose, joue une partie d’échecs "serrée" contre l’Empire. Mais il faut raison garder. Ce genre d’article peut peut-être émouvoir les habitants des pays n’ayant pas de frontière commune avec la Russie, ce qui se traduit parfois par une puissante fascination. Ceux-là ne voient pas son cynisme. Nous autres "voisins", nous avons cet "humanisme" et cette "moralité profonde" inscrite jusqu’à dans notre histoire familiale. Je ne vais pas dérouler la liste. Je vais pas non plus verser dans un "ni pardon ni oubli" étranger à notre culture commune, mais à condition qu’on ne se fout pas de notre gueule à coup d’"humanisme" et de "moralité profonde".

    À moins qu’il n’y ait dans l’article un second degré qui m’échappe…

     

    • "Faites lire cet article aux Baltes, aux Finlandais, aux Ukrainiens : ils riront tous jaune. L’article sous-entend de plus que l’URSS était une continuation de la Russie, alors qu’elle était juste son inversion."

      Cher camarade je pense que vous êtes à cote de la plaque avec votre commentaire. La Russie de Poutine n’est ni la continuation de l’URSS ni son inversion. Savez-vous que Poutine a craché dans la sauce et l’empire en veut sa tête ? Pouvez-vous me dire quel est le pays limitrophe que la Russie a agressé ? La Crimée ? La Georgie ? Si vous répondez "oui" à ces questions c’est que vous avez beaucoup regardé la Télé ou peut-être vous êtes nouveau sur E&R. Ceux qui sont réguliers sur E&R sont bien informés et ne peuvent pas accoucher de tel commentaire.
      Et pourquoi la Biélorussie a t-elle des bonnes relations avec la Russie ? Et Azerbaïdjan ? Les pays(baltes) qui n’ont pas des bonnes relations avec la Russie sont des pays manipulés par l’empire du mal. Prenez le temps et écouter l’hymne nationale de la Russie. Regardez la video de Sheikh Imran Hosein sur le rôle de la Russie dans la guerre du bien contre le mal. A lire votre commentaire vous êtes un Anti-Russe congénital. Je suis désolé de vous le dire.


    • @ Andreas
      A la lecture de cet utre message, je suis maintenant convaincu que vous avez des problèmes de compréhension.
      S’il vous plait, faites l’effort de relire à tête reposée ce qui vous est proposé avant de répondre de manière émotionnelle.


    • #1354765

      Cher camarade, en parlant d’agression je n’avais pas à l’esprit la Russie de Poutine, mais l’histoire plus lointaine, en l’occurrence l’agression de mon pays dans le dos le 17/09/1939 (suivie de la déportation de plus d’un millions des miens vers l’Est en 18 mois), la brutale agression de la Finlande fin 1939 ou la submersion des républiques baltes de l’été 1940, suivie d’un quasi-populicide.

      J’ai bien pris le temps d’écouter l’hymne russe, et il m’est même arrivé de l’écouter les dents serrés car il était joué dans mon pays en tant que l’hymne de l’occupant, simplement. Je conçois qu’écouté à Paris cet hymne puisse paraître juste comme une belle mélodie exotique. Concédez que joué dans votre capitale en tant qu’hymne de vos maîtres il n’aurait pas la même saveur.

      Ne soyez pas désolé de me le dire, libre à vous de me considérer comme anti-russe congénital, même si jamais je n’ai confondu le peuple russe et ses dirigeants, et que je réitère – chose rarissime dans mon pays s’il en est – mon crédit à Poutine d’un plan défensif contre un Empire agressif.

      Mais désolé, même si mon pays n’est pas plus libre que la France en ce moment, je n’ai aucune, mais aucune envie de devenir Russe (ou même pro-russe) pour autant. Mais encore une fois je conçois que supporter Poutine depuis la France n’implique pas la même chose.

      Quant à l’URSS, je pense vraiment que c’était une inversion de la Russie (scellée par le meurtre rituel de N II et sa famille) ; mais je pense aussi que la Russie d’après 1989 est plutôt la continuation de l’URSS qu’un retour à la Russie d’avant 1917.


  • Magnifique article que je ressens vrai. Merci à ER de relayer. Quel travail ! Bonne année à AS et son équipe. Bravo


  • mouaif, pas très convaincant. Certes le constat est indubitable : il y a une grand russophobie au sein des élites occidentales. Pourquoi ? Je me pose cette question depuis une dizaines d’années que je vis à moitié en Russie, et je trouve plutot bancal (et assez naif) cet article. Une des caractéristique de la Russie aujourd’hui est la structure sociale : classe moyenne et bourgeoisie peu importantes, numériquement et au pouvoir aussi. Quoiqu’on puisse penser des oligarques, la plupart ont une mentalité assez populaire. Des moujiks arrivés au sommet. Et je crois bien que c’est ça qui gène la bourgeoisie occidentale (celle qui pète dans la soie à Passy depuis 2 siècle, ou son avatar bobo actuel). Y’a qu’à voir le soutien apportés à des Pussy Riots ou autres Kasparov. Faites un mai 68 en Russie et l’élite copinera avec l’Occident (contre son peuple). Bon c’est mal écrit, désolé...

     

    • Pour comprendre vraiment ce qui se passe en Russie, je vous recommande de lire les analyses d’un des meilleurs analyste géostratégique russe comme Rostislav Ishenko sur la force réactionnaire de la Russie contre l’empire et l’analyse de Nikolai Starikov sur la Banque centrale, argent et souveraineté de la Russie.Nous sommes dans la phase finale, la Roussie décide de ne pas prolonger la contrat avec la FED qui a duré presque 100 ans et finit en 2016. La Russie veut imprimer elle même son argent enfin retrouver sa souveraineté monétaire.
      Imaginez c’est qui est arrivé à Sadam Houssein et à Gaddafi ? Vladmir Poutine en est conscient et est sur de lui en acceptant le bras de fer avec l’Empire. Le temps joue pour lui et je vous préviens que l’année 2016 est une année décisive. Ou le monde se lève et dit Non à Wall Street et à la City of London ou nous allons tout droit à la catastrophe.


  • Il est vrai que les dizaines de millions de victimes du bolchévisme, c’était un formidable élan émancipateur contrecarré par l’Occident pervers.

    Désolé, ce texte empreint de lyrisme paranoïaque est le reflet inversé du messianisme US et n’est pas exact : la Russie "couverte de crachats, ridiculisée et humiliée par les régimes occidentaux machiavéliques et leur propagande" au lendemain de la seconde guerre mondiale ?

    Déjà rappelons que Staline était favorable au passage de la France sous administration alliée après la guerre et partageait les vues de Roosevelt à ce sujet : c’est Churchill qui s’y est opposé en apportant son soutien à De Gaulle, à la fois par francophilie et par intérêt bien compris, puisqu’il avait anticipé que l’Angleterre - puissance européenne coloniale déclinante - aurait besoin de la France pour exister face aux deux superpuissances issues de la seconde guerre mondiale.

    Ensuite, au lendemain de la guerre, l’URSS et Staline jouissent d’un immense prestige en France en raison de la force électorale du communisme et de l’implication des communistes au sein de la résistance puis du CNR. La vie intellectuelle française a longtemps été marquée, pour ne pas dire dominée par l’influence idéologique du communisme.

    Que même l’effondrement du communisme ou l’affaire des emprunts russes n’ont pas altéré la russophilie culturelle des Français remontant au moins aux temps de la Grande Catherine.

    Enfin, De Gaulle a maintes fois rappelé, et ce bien avant la fin de la guerre, le sacrifice historique du peuple russe :

    « La visite que j’achève de faire à votre pays c’est une visite que la France de toujours rend à la Russie de toujours… Aussi, en venant vous voir, il m’a semblé que ma démarche et votre réception étaient inspirées par une considération et une cordialité réciproques, que n’ont brisées, depuis des siècles, ni certains combats d’autrefois, ni des différences de régime, ni des oppositions récemment suscitées par la division du monde. » (1966)

    Donc, non, ce texte est ni plus ni moins qu’une essentialisation binaire des forces en présence afin de justifier un "choc des civilisations", une affirmation du "nous" face à "eux" qui nous méprisent ou nous rejettent. Bref c’est du néoconservatisme messianique.

    Qui, sérieusement, rejette le peuple russe ? Les gens qui cherchent à cultiver de tels sentiments au sein des populations "occidentales" ou autres sont des fauteurs de troubles.


  • D’accord avec l’ensemble de l’article, mais je ne partage pas le fond anti-chrétien de l’auteur : si l’occident est décadent, c’est parce que depuis 1521 et la mise à sac sanglante de l’empire aztèque, l’occident n’a pas cessé de contre-dire le message chrétien qui était le sien pendant sa période noble que fut le moyen-âge. Aujourd’hui, c’est quoi l’occident ? Une horde de laïcards qui tuent des gens du tiers-monde pour leur voler leur ressources tout en disant faire ça pour protéger des minorités pas forcément menacées...et finir ensuite par pleurer sur leur "erreur", qu’ils renouvelleront peu de temps après.

    De même, c’est parce que la Russie renoue avec son passé chrétien et ne renonce pas à son passé de grande puissance eurasiatique qu’elle a réussit à se relever de l’humiliation subie dans les années 1990.


  • C’est quand même trop lyrique.
    La Russie se bat pour ses intérêts.
    Elle a une tendance à le faire dans un certain sens de la légalité, s’il en est une internationale.
    La Russie ne s’est pas gênée pour coloniser des territoires, les intégrer dans son Empire.
    Elle n’a pas le vice au corps qu’ont les Anglo-Saxons.
    Elle est un peu comme la France de ce côté là.
    Mais il est difficile de mesurer ce qui est la part de ses élites parasitaires (cf. certaines époques de l’Union Soviétique) et ce qui est de ses élites Russes (ou des peuples nobles de son Empire).
    Il est certain qu’aujourd’hui, avec Vladimir Vladimirovitch Poutine, la Russie traverse une période de pureté, mais Staline aurait pu être de même s’il n’avait pas été empêtré dans le nid de vipères des Bolchéviques.


  • Vi, vi , l’occident, dominé par l’Empire britannique thalassocratique (nait de alliance de la famille royale avec la banque) ne pardonnera jamais à la Russie (puissance tellurocratique et pas du tout usurocratique) de reprendre son destin en main.... et notamment a travers le future transsiberien... eh oui on utilisra moins de bateau (sous pavillon maltais, panameens etc)...

    En allant vite dans les catégories !


  • Et le massacre de Katyn c’est quoi ?


  • Vous dites que la Russie « ne peut pas être vaincue. Et elle ne sera jamais vaincue ». C’est exactement la description que donne, le prophète de l’Islam de Gog et Magog, mais notre Prophète(SAW)) ajoute, seul Dieu peut détruire Gog et Magog, et il ajoute encore, en lui envoyant la plus petite des créatures, qui le terrassera en une seule nuit. Toute son armée sera étendue sans vie, et des cadavres émaneront une odeur fétide. La Russie est en fin de compte le Nemrod des temps modernes. Je viens de découvrir en vous lisant qui est Gog et Magog.
    Concernant votre écrit, ce n’est qu’une propagande des plus indignes et des plus basses, un tissu de mensonges au milieu de quelques vérités historiques.


Commentaires suivants