Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi parle-t-on de "Système corrompu" pour le Liban ?

Quand on voit la liste des « tares » du Liban on se dit, tiens, on dirait la France...

Ceci étant dit, quand France Info écrit que le principal responsable de l’explosion gigantesque de Beyrouth est « la corruption », qui veut tout et rien dire, on comprend que ça permet de botter en touche, par exemple de l’autre côté d’Israël.

Et Macron, qui veut moraliser à lui tout seul le système libanais complètement verrouillé et vérolé, devrait regarder du côté de la France, où la corruption prend des formes moins visibles mais néanmoins très destructrices pour le pays.

« La corruption est la raison d’être de la classe politique actuelle » (Ziad Majed, professeur et politologue franco-libanais)

Cliquer ici pour écouter son analyse de la situation libanaise

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

En visite sur les décombres encore fumantes du port de Beyrouth, Emmanuel Macron a appelé, jeudi 6 août, les élites du Liban à « des initiatives fortes pour lutter contre la corruption ». Cette corruption est considérée par de nombreux Libanais comme la principale responsable de la double explosion qui a fait au moins 154 morts et des milliers de blessés, mardi. C’est aussi elle qui est accusée d’avoir engendré la dramatique crise économique qui plonge la moitié des Libanais sous le seuil de pauvreté et qui a poussé des centaines de milliers de personnes dans la rue, fin octobre, pour réclamer le départ de la classe politique au pouvoir.

 

Derrière ces défaillances se cachent plusieurs mécanismes de malversation : pourquoi, concrètement, l’expression de « système corrompu » est-elle si souvent utilisée pour parler du Liban ?

 

Parce que les communautés religieuses profitent des réseaux clientélistes

Maintenir un équilibre entre les différentes communautés : tel était le but du système politique institué à la fin de la guerre civile (1975-1990) pour préserver la cohésion du Liban. La tradition constitutionnelle veut que le président soit donc un chrétien maronite, et le Premier ministre, un musulman sunnite, par exemple.

Le partage des pouvoirs entre communautés devait se limiter à la Constitution : il a finalement mené, au fil des années, à la fragmentation progressive de la société entre réseaux confessionnels, selon Fouad Debs, avocat-juriste au barreau de Beyrouth et militant prodémocratie.

« Les élites de chaque confession placent des membres de leur communauté dans chaque institution, chaque grande entreprise. Par exemple, le dirigeant druze va s’assurer de la nomination de juges druzes dans la justice, dans l’armée, dans l’administration et la police », explique-t-il à franceinfo. Si bien que « des réseaux de dépendance et de fidélité se sont mis en place dans chaque confession ».

Parce qu’au Liban, tout peut s’acheter

Obtenir ses papiers d’état civil, faire immatriculer une voiture, avoir accès aux soins ou à l’éducation : au Liban, il faut mettre la main au porte-monnaie pour pouvoir accéder à des services officiellement assurés par l’État, ou offrir en compensation. Les habitants doivent souvent quémander un travail, une place, auprès de l’oligarchie.

[...]

Parce que les élites puisent dans les ressources de l’État

Depuis trente ans, la classe politique s’est servie dans les caisses de l’État, creusant petit à petit la dette libanaise.

« Après la fin de la guerre, des mafias se sont greffées sur le processus de reconstruction. Toutes les élites ont voulu prendre leur part du gâteau et faire profiter famille et amis », détaille Aurélie Daher à franceinfo.

[...]

La corruption gangrène ainsi les marchés publics, et brouille les rapports entre les sphères publiques et privées au profit de grandes dynasties familiales et économiques.

 

Parce que le système bancaire est en partie frauduleux

Le système financier libanais repose sur l’endettement constant de l’État, ce qui appauvrit la population sans faire vaciller la classe dominante. Les banques attirent les fonds étrangers avec des taux d’intérêt de placement extrêmement avantageux – à hauteur de 20 % – avant de prêter cet argent à la Banque du Liban... qui rembourse avec des intérêts encore plus forts. C’est ce qu’on appelle une « pyramide de Ponzi » : les banques remboursent les intérêts avec l’argent des nouveaux clients. Le système a fait illusion… jusqu’à ce que les fonds étrangers se tarissent ces dernières années, quand les riches investisseurs des pays du Golfe, affectés par la chute du prix du pétrole, ont réduit la voilure.

Résultat, l’Etat s’est endetté à hauteur de 92 milliards de dollars, soit 170 % de son PIB. Voyant l’économie s’effondrer, les banques et les oligarques ont assuré leurs arrières en transférant leurs ressources à l’étranger.

[...]

Parce que la démocratie est chancelante

[...]

Pour la chercheuse Aurélie Daher, « le Parlement est désormais considéré comme un prestataire de services ». Selon un rapport de l’organisation Transparency International, qui lutte contre la corruption, un Libanais sur deux se voit offrir des pots-de-vin en échange de son vote, tandis que plus d’une personne sur quatre reçoit des menaces si elle ne vote pas d’une certaine manière. Ce qui entretient le cercle vicieux, et permet au système de perdurer.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Déjà, en 2019, la corruption des élites était au cœur du débat :

 

Retrouvez l’analyse de la Rédaction sur le Liban dans On nettoie l’info #7

Un nouveau Liban ?

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En visite sur les décombres encore fumantes du port de Beyrouth, Emmanuel Macron a appelé, jeudi 6 août, les élites du Liban à « des initiatives fortes pour lutter contre la corruption ».
    Non c’est vrai, parce qu’il n’y a pas de corruption en France . Benalla ? Cahuzac ? Ferrant ? de Rugby ?Balkany, ? ............................Occupe toi de ton cul !!.
    Je m’arrêterai là parce que la liste est trop longue .

     

  • Alors qu’ici il y a pas de corruption à petit niveau, les moins que rien restent des moins que rien,
    Il y a même pas moyen de moyenner quoi que ce soit.
    Tu fais la queue, t’attends, tu paye tes assurances et tu mets ton masque.
    Les joies du communisme étatique qui se prend au sérieux.


  • #2521532

    Pas besoin d etre devin pour voir ce qui se trame , suffit de regarder BFM. Un enieme printemps arabe pour placer au pouvoir un sioniste charge d eradiquer le Hezbollah. Foutre la merde dans le pays c est pas du deja vu ca ??

     

  • #2521551
    le 08/08/2020 par rdv le lendemain du 11 septembre !
    Pourquoi parle-t-on de "Système corrompu" pour le Liban ?

    Macron-bullshit se prend pour la blanche colombe...

    Dans l’ordre des priorités Manu : la France ! Ça te revient ? On va te la rappeler.


  • #2521556

    On ne dit pas " corruption " dans un régime mafieux comme celui de la France, c’est juste la normalité d’une mafia.
    Maître Sanviti l’explique très bien dans une vidéo, c’est " soit je te tue soit je t’achète " Voilà comment cela fonctionne.
    Avec le chantage politique organisé par les réseaux pédo-criminels de type Maxwell/Epstein.
    Et tout cela avec nos impôts, taxes et autres rackets et surtout avec notre consentement complice.


  • #2521562

    https://www.youtube.com/watch?v=vQp...
    "Liban : des manifestants réclament la démission du gouvernement"

    Tout faux :
    - les manifs ne servent à rien
    - réclamer non plus

    On a le même problème en France !

     

    • #2522112

      Si, les manif sont comme des révolutions colorées manipulables par la bande à Botul. N’y aurait-il pas une tentative des mondialistes pour détourner la colère locale légitime pour qu’elle colle à leur propre agenda, et surtout d’oeuvrer pour que l’Iran ne gagne pas de terrain supplémentaire.
      Question subsidiaire : Combien les banques françaises et européennes ont perdues là-bas pour envoyer leur super-Macron à la rescousse en un temps record.


  • #2521564

    Monsieur Macron vous n’avez pas plus de légitimité que les dirigeants Libanais alors vos leçons de morale.
    Drôle de démocratie de jean foutre la France qui trouve normal les manifs avec potences pour les politiques à Beyrouth mais qui crie au scandale à la vue d’une guillotine pour ces mêmes politiques Français cette fois à Paris.


  • #2521578

    Oui les dirigeants sont corrompus mais est-ce que c’est à Israël et à la France de prendre en mains la direction du Liban ? Macron veut jouer son Sarkozy en Libye. Reprendre la main après l’échec de la destitution de Bachar.

    Il est important aussi de ne pas confondre les chrétiens du quotidien et les chefs de mouvances chrétiennes corrompus. La situation de 2020 n’est pas celle de 1975.
    Enfin, c’est mon avis.


  • La très voyante ingénierie éhontée pour amener une révolution colorée afin de placer les pions du mondialisme sioniste au pouvoir au Liban se mettant en place juste après l’explosion de Beyrouth est totalement écœurante.
    En boucle sur les chaines françaises (pardon israëlo-mondialistes) d’info ! :
    Macron : “Une révolution ne s’invite pas, c’est le peuple qui la décide.” Ha ha ha...Rien que cette phrase est une ingérence en plus déclarée sur le territoire libanais.
    Une manifestante criant à Macron : "Reprenez le mandat sur le Liban" Ho Ho Ho...
    Si ça se fait, il y aura une grosse ressemblance entre la relation France-Liban et la relation Etats-Unis-Israël... Sauf que les Etats-Unis ont participé à créer Israël qui a fini par se servir des Etats-Unis et de la France dont le Liban pourrait demander maintenant le mandat... Hé hé hé
    Avec le Hezbollah au milieu, c’est osé par le système mondialiste !...

     

    • Stratégie du choc. Une bombe pour ensuite profiter de la sidération pour impulser des changements politiques...
      C’est très bien fait : comme le feu de cigarette qui donne l’image de la flèche qui s’effondre, ou les avions perforants qui donnent l’image des tours qui s’effondrent, ou encore le booster qui se détache qui donne la navette qui explose (et les programmes spatiaux de la NASA qui s’effondrent qui n’est rien d’autre qu’un remake du dirigeable qui explose en étant filmé au moment ou on veut mettre un terme à l’utilisation commerciale des dirigeables)... ou encore ici l’incendie qui cache la bombe pour faire croire à un système politique qui s’effondre ! Ils adorent les scénarios à tirroir. Ca embrouille le cerveau. Ne pas oublier que ces gens savent très bien comment fonctionne le cerveau humain... La sidération est au max quand on prétend que rien n’était prévu, que personne ne s’y attendait, que personne nulle part n’a de contrôle sur ce qui se passe !!!

      Là ils envoient leur pute Macron pour mettre des idées dans la tête des Libanais... Ils manquent vraiment de finesse.......


  • #2521729

    En fait le Liban c’est comme la France sauf que la corruption là bas est beaucoup plus démocratique dans le sens qu’elle concerne aussi bien les politiciens, hauts-fonctionnaires que le petit employé des Postes, le douanier à l’aéroport ou le balayeur. En France en revanche la corruption est très élitistes et ne concerne que les hautes sphères, autrement dit on n’a pas besoin de donner des pots de vin à son facteur pour qu’ils consente à transmettre notre courrier, ou aux éboueurs pour qu’ils ramassent nos ordures...et inversement le citoyen lambda risque de grosses emmerdes si il s’amusait à corrompre un fonctionnaire pour obtenir un privilège (faciliter l’obtention d’un permis de construire ou de rénovation, obtenir que des inspecteurs ferment les yeux sur la non conformité d’un atelier, d’un restaurant, d’un bâtiment...)
    cette différence fait qu’au quotidien les Français lambda ne ressentent pas directement l’existence et les effets de la corruption, où plutôt ils les ressentent mais ne peuvent pas faire la connexion entre ce qu’ils vivent (chômage de masse, effondrement du niveau de vie...) et la corruption de leurs élites.

     

    • En France c’est copinage à ciel ouvert !
      Combien de français ont-ils obtenu un poste parce que copain, famille, voisin ... etc
      Et se doivent en retour être tributaire à souhait, fermer les yeux sur des pratiques pas honnêtes parce que redevables ...

      Combien magouillent sur leur permis de construire que ce soit maison ou piscine .. parce qu’ON connaît le maire ou l’adjoint ...

      Combien obtiennent des facilités sur leur dossier (CAF, Sécu .. j’en passe) parce que comme par hasard le dit dossier atterrit sur la pile de tata qui travaille dans les instances ... alors que souvent les aides ne sont pas justifiées.

      Moi je ne critique pas le Liban car ici en France (et j’oublie beaucoup d’exemples) la corruption avec ou sans valise c’est dans les moeurs.
      D’ailleurs c’est en partie pour cela que les escrocs politiques sont si facilement réélus.


    • En gros La majorité des Français sont des gens décents, qui ne sont pas des corrompus.
      La plupart des Libanais sont corrompus.

      Enfin, une qualité publique et reconnue au peuple Français : sa résistance à la corruption.
      Pas étonnant, vu que tout de même pendant 500 ANS, la France a combattu la corruption du peuple à travers la réduction de la sorcellerie.

      Donc, il faut continuer à pousser la lecture des Ecritures, de l’Evangile, et du Coran en plus pour les Français de religion musulmane.


  • #2521769

    Macron dégage, mais pas forcément au Liban, dégage du pouvoir c’est tout, après va où tu veux ça te regarde.


  • #2521774

    Pourquoi ne parle-t-on pas de "Système corrompu" pour la France ?


  • Je poserais bien la question de savoir "qui corrompt ?" mais on risque d’avoir des problèmes et le mantra des HLPS.


  • Ouais en fait c’est quasiment le même système partout sur la planète sauf qu’au Liban ils sont un peu moins discret..

    Mais osé parler de corruption du Liban quand on voit ce qu’il se passe en Europe ça fait doucement rigoler.

    Chez nous aussi ça fait 70 ans que c’est les mêmes au pouvoir et corruption à mort à tout les niveaux..

    Faites donc des reportages sur la corruption française ( on l’a vu avec le système politico- médical) au lieu de nous les briser avec les problèmes des autres..

    La poutre et la paille !


  • #2522474

    Les manifestations à Beyrouth s’amplifient et les ministres libanais démissionnent les uns après les autres.
    Cette explosion "provoquée" faisant suite à la faillite des banques aux dirigeants mafieux facilite un coup d’État.
    Par l’intervention de Macron, la France est complice du donneur d’ordres...


  • #2522576

    D’une certaine manière, peut-on considérer la politique que mène Trump pour nettoyer son système ne précise-t-il pas l’agenda cher à Attali and co ? Cet événement constituerait-il le choc pour annoncer leur NOM ? ou n’en est qu’un parmi d’autre. Comment cet nouvelle est considérée vue de la maison mère au delà des élucubrations de Botul ? Le Rav ron Chaya nous éclairera-t-il sur ce point ?


Commentaires suivants