Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi tant de haine ? – Émission spéciale Voltaire antisémite

Invité : Félix Niesche

Pourquoi tant de haine ? est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.

 

Présentée par Monsieur K., cette dixième émission diffusée en exclusivité sur ERFM le 1er septembre 2019 à 19h avait pour invité l’écrivain Félix Niesche. L’occasion de disserter avec virtuosité autour de l’ouvrage sulfureux Voltaire antisémite .

 

Au sommaire :

00’00’37 : Présentation des invités
00’02’56 : Nouvelles de Lumière et de Ténèbres
00’08’38 : Le con du mois
00’13’48 : Partie Magazine

 

Écouter l’émission :

 

Rendez-vous sur ERFM pour écouter et télécharger l’émission !

 

Procurez-vous le nauséabond Voltaire antisémite chez Kontre Kulture :

 

Évoqué en début d’émission et disponible chez Kontre Kulture,
le diagramme de la gauche française :

 

Ne pas manquer, sur E&R :

Soutenir ERFM

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent Félix Niesche, j’ai pas lu son Voltaire, mais son ’Don Juan en Enfer’ est excellent pour prendre conscience du ’femellisme’ ambiant et ses conséquences sur l’esprit mâle (VIR-) !

     

  • Ecouter Félix est toujours un plaisirs, on en aimerait plus.

     

  • Merci très cher Felix Niesche !

     

    • Oui merci ! Felix Niesche pense et il pense juste ! sa thèse sur Voltaire marsionite ne tient pas (son Dieu à Voltaire était ll ’argent pas Jésus ! ) mais cela à part l ’idée de ce judéo -christianisme ," du nouveau testament enté sur l ’ancien" est une aberration si ce n ’est une des grandes arnaque de l ’histoire que Felix dénonce avec justice et talent après Simone Weil et d ’autres , jusqu ’ Youssef Hindi ou Monsieur Guyénot qui en démontent le mécanisme . Pour ma part j ’ai viré les quelques bibles que je possédait car j ’ai pris ce livre en aversion . ..Mais mettre la dedans Voltaire est contestable car Voltaire avait par son réalisme financier plus d ’affinité avec un rabbin banquier qu ’avec un saint curé : il avait un tel mépris de la pauvreté et des pauvres ! ce mépris déborde en quasi tous ses écrits ! et comme le dit Soral c ’est la vie d ’un homme qui doit témoigner de ses opinions réelles . Mais quel génie ce "diable d ’homme" ! ! à l ’instar des grands classiques il connaissait parfaitement la nature humaine , ses contes exprime tout le tragique de la vie en gardant le sens de la pitié , la même pitié qu ’on retrouve dans Montaigne , La fontaine , Molière qui a d ’ailleurs un autre nom , l ’humanité qui est la qualité française . Et cette prose superbe affûtée , nerveuse , sans un gramme de graisse , cette une intelligence fulgurante qu ’on sent dans son style quasi physiquement et pour reprendre l ’expression de Cavanna qui fait bander ! quel dommage qu ’il ait servi le camps des forts ; mais c ’était le mouvement irrésistible de l ’histoire . . ce même mouvement qui aujourdhui s ’exténue comme le démontre si bien Félix .


  • À l’école on enseigne Candide, parfait livre de formation, tous les chapitres pas juste les 5 extraits du bac. Le reste est bien en-dessous, voir indigent, comme Micromegas. Il faudrait faire une synthèse d’auteurs de gauche de qualité type Camus, et d’auteurs de droite pour le bac, un voeu pour l’instant.
    Enfin, sur 10 prof de français 1 max a lu Les 7 couleurs de Brasillach, certains ne connaissent pas Céline.

    Il faut aller Quai Voltaire, où il reste de bons bouquinistes, et je m’etonne qu’E&R n’a jamais parlé de la librairie Galcante, rue de l’arbre sec, où on peut consulter entre autre, toute la presse de la seconde guerre, dans une cave au frais.


  • Il aurait été intéressant d’avoir Pierre Hillard et Marion Sigaut dans cette émission.

    Même si l’on peut comprendre les arguments de M. Niesche en faveur du marcionisme c’est prendre un raccourci un peu trop rapide pour se jeter dedans.

    Des remarques échappent (peut-être) à nos "marcionistes" car ce n’est pas parce que une caste de Lévites a introduit ce Yehovah vindicatif pour servir à l’avenir leur volonté d’hégémonisme tribal qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain. Les pères de l’Eglise l’avaient bien compris d’où leur lutte contre cette hérésie. M. Hillard vous l’expliquerait mieux que moi...

    D’autre part dans le Missel catholique traditionnel, les textes chantant la volonté de la race élue de dominer le monde en sont absents ainsi que les textes appelant au massacre des autres peuples. Ce qui n’est pas le cas dans l’esprit protestant qui aime se référer à ces prophètes guerriers et vindicatifs. Il y a surtout les 150 psaumes selon la volonté de Saint Jérôme...

    Quant à dire que si M. Soral ou M. Niesche avaient été à la tête de la Manif pour Tous, ils auraient gagné le combat , je suis d’accord à 200% avec cela ! Mais ce sont une fois de plus les "cathos biscottes" qui l’ont emporté, ces cathos que j’abhorre, ces "preux chevaliers" qui s’imaginent pouvoir vivre encore au Moyen-Age mais qui sont incapables de luttes au quotidien. Tout dans le blabla...

    Viktor von Berg un catho tradi.


  • Le bruitage de "La cité de la peur" dès que Félix prononce le mot "Sérial Killer" m’aura fait ma soirée !

     

  • Pour moi, un bon livre est un livre qui donne envie d’en lire d’autres. Ça m’a tout l’air d’être le cas de celui-ci. En tout cas, ça semble particulièrement croustillant. Je mets ce livre dans la liste de mon petit panier antisémite ! Je suis dans Bagatelles pour un massacre, doucement les copains laissez-moi cinq minutes, je ne voudrais pas glisser sur la pente sablonneuse de la HAINE euh ! Merci pour cette émission.


  • Lire Félix Niesche est toujours un régal, j’adore sa plume, son phrasé truculent et j’achèterai ce livre sans aucun doute, même si j’ai déjà beaucoup lu sur la véritable et l’ignoble vie de l’ INFÂME imposteur qu’était Voltaire. Ce minable encore vénéré par l’intelligentsia d’aujourd’hui (c’est dire la médiocrité !) , évoqué comme le parangon de l’humanisme, qui réunit tout ce qu’il y a de plus odieux chez l’être humain, était non seulement antisémite, mais islamophobe, raciste, esclavagiste, mysogine, menteur invétéré, bref à part lui et sa petite coterie de philosophes illuminés, il détestait le genre humain, et avec quelle violence ! Finalement, le but de sa vie se résume au combat incessant, obsessionnel contre le catholicisme... Le reste ? Voltaire ce n’est pas de la littérature, c’est du flan !

     

    • Il était surtout un sale traitre, l’homme des anglais.


    • Merci, cher ami, mais Voltaire n’était pas "islamophobe", bien au contraire il défendait toujours "l’Alcoran", comme on disait de son temps, je le prouve dans mon livre. Quant à être raciste et misogyne, certainement, si l’on retient les critères idéologiques de notre temps maudit, sinon on s’aperçoit qu’il ne fait qu’exprimer des vérités de bon sens.
      Quant à l’esclavagisme il a écrit des mots bien sentis qui suffiraient à fermer le bec des geignards repentants. Veuillez, s’il vous plait, lire ceci.
      Quant à la littérature, permettez moi d’être d’un avis radicalement contraire.


    • Voltaire qualifiait les Maghrébins "ces animaux d’Afrique" (Voltaire à Catherine II, 2 février 1770). S’agissant de l’Islam, il rassemblait Turcs et Arabes dans un même groupe ethnico-religieux qu’il méprisait ou haïssait selon. Pour lui " Mahomet n’était qu’un imposteur hardi qui trompa des imbéciles" (Voltaire, notice "Raison" en ses Questions sur l’encyclopédie). C’est un mélange de mépris indifférencié quand il dit :" J’abandonne volontiers Jérusalem aux musulmans, ces barbares sont faits pour le pays d’Ezéchiel, d’Elie et de Caïphe" (Voltaire à Catherine II, 30 juillet 1771). Pire encore quand il écrit :" Il faut que tous les musulmans soient naturellement bien malpropres, puisque Dieu a été obligé de leur ordonner de se laver cinq fois par jour" (Voltaire à la princesse de Talmont, 23 septembre 1771). Et encore :"On parle toujours de peste en Allemagne [...] et l’on ne songe pas que si l’on avait aidé Votre Majesté à chasser cette année les Turcs de l’Europe, on aurait chassé la peste avec eux"( à Catherine II, le 20 novembre 1770) ou à la même : " Ce n’est pas assez de les humilier, il faudrait les détruire" (26 février 1769) Certes, il fut beaucoup moins véhément envers les musulmans qui le préoccupaient moins que les catholiques sur lesquels il n’a eu de cesse de déverser son fiel. Joseph de Maistre écrit à son sujet : " Abandonné de Dieu qui punit en se retirant, il ne connaît plus de frein". Mais quand sa très grande amie Catherine II guerroie contre les Turcs, Voltaire maître en fourberie déclare : " Je n’aime pas l’esclavage, il s’en faut beaucoup ; mais je ne serais pas fâché de voir des mains turques un peu enchaînées cultiver vos vastes plaines de Kazan et manoeuvrer sur le Lac Ladoga". ( Voltaire au comte Vorontsov, 26 février 1769) Ou comment noyer le poisson ! Selon B. Bernard en sa notice "Esclavage" dans le Dictionnaire général de Voltaire : " Il est cependant certain qu’une partie des sommes qu’il confie à ses banquiers est placée sur des navires de traite ou de commerce colonial, et il est difficile de croire qu’il ait pu l’ignorer totalement."
      La correspondance de Voltaire est immensément riche de renseignements...


    • Cher Démosthène . Je comprends votre aversion et ayant écouté Marion Sigault au sujet de Voltaire je la partage : ce voltaire était un sybarite avant tout , un jouisseur dit plus simplement aimant le plaisir , des femmes , le luxe et le plaisir de l ’esprit en compagnie du beau monde spirituel , des élites donc (qui à cette époque étaient bien plus brillantes que nos médiocrates ) .Comme il le dit lui -même il s ’est fait une belle vie "libre " "indépendante " au contraire de la plus part des gens de lettres désargentés et à vies misérables. L ’argent pour Voltaire était une priorité ( et il s ’est bâti une grande fortune en effet ) bien davantage que le souci de "démâter l ’ancien testament du nouveau " dont il devait se soucier très peu s il s ’en est soucié .Il est toujours possible de bâtir des thèses en exploitant des citations puisées dans une oeuvre immense si on compte la correspondance ; et si son aversion des juifs est frénétique on peut certainement penser que l ’homme d ’affaire qu ’il fut , très avisé , a dû croiser au cours de ses combines quelques juifs qui l ’auront escroqué , des Madof de l ’époque , et les plaies d ’argent était tout ce qui était de plus douloureux pour lui . C ’était un libéral tout à fait matérialiste et athée pour plaire à l ’élite qu ’il croisait ( avec les prélats il savait prendre le ton de la flatterie ) et qui ne croyait nullement en la démocratie ni en l ’égalité des hommes .Alors la charité chrétienne ! pourtant Démoseje ne suivrai pas votre sentiment sur sa valeur littéraire : le candide ce n ’est pas du flan , ni ses autres contes , ni ses lettres anglaises ni sa correspondance . . . il est infect , avare , sans srupules , flatteur , comédien , perfide mais merveilleusement intelligent , ironique , cocasse , lumineux ; une phrase de Voltaire se reconnait par la pureté de la forme , ce n ’est pas du Roussesu ( plus laborieux ) c ’est vif , incisif , court , bref français : une des plus pures proses de la langue française . C ’est en cela qu ’il faut le lire et s ’en imprégner : pas ses idées mais cet esprit français qui rend les français si inimittables et si intelligents .


    • Mon cher Felix, je vous apprécie beaucoup, néanmoins vous devez savoir sûrement que Voltaire n’aimait pas à ses débuts le Prophète, d’ailleurs n’avait il pas écrit une pièce où il déversait sa haine contre cette religion et son Prophète.
      Je vous concède que par la suite il fut beaucoup plus indulgent vis à vis de l’islam, mais était ce par amour pour cette nouvelle religion cela m’étonnerait fort bien, n était ce pas une stratégie de sa part ? L’individu étant tellement fourbe. Un peu comme Moix aujourd’hui ?

      Ya Hussein


    • Le problème avec Voltaire aujourd’hui, cher Wax c’est le déni de son côté malsain, notamment dans l’ Enseignement et les Médias usuels.Son image est foncièrement biaisée. A lire sa correspondance, on est vite abasourdi par tant d’abjection. Peu m’importe son intelligence (terme subjectif à débattre) et qu’il fut vif d’esprit, ce qui me dérange avant tout et qui constitue un défaut rédhibitoire, c’est sa malhonnêteté.
      Voltaire était prêt à tout pour arriver à ses fins, prêt à renier ses oeuvres, prêt à jeter en prison ses contradicteurs, prêt à appeler au meurtre pour satisfaire cette haine viscérale qui le rongeait. Faire de lui le porte-drapeau de la Tolérance, grâce à quelques écrits dont il s’est habilement servi pour cacher sa vraie nature ignominieuse, me fait doucement rigoler. Je suppose que dans deux siècles BHL sera désigné comme le grand représentant des défenseurs de la Liberté. Certes, j’en conviens, le niveau intellectuel et culturel des Philosophes des Lumières n’est pas comparable au vide démesuré des cerveaux qui opèrent aujourd’hui comme donneurs de leçons. Mais en ce temps éloigné la vivacité d’esprit se retrouvait tout autant du côté des détracteurs des philosophes ; il faut lire les formidables saillies du journaliste Elie Fréron (entre autres). Enfin, si je puis me permettre, à mon goût, Candide est un conte assez médiocre sans réelle profondeur, comparé par exemple à "La femme pauvre" de Léon Bloy, d’une force lyrique extraordinaire, d’une puissance littéraire envoûtante. Affaire de goût... Et que dire des pièces de Théâtre de Voltaire... pas grand chose, comparé au génie d’un Molière ou d’un Racine. En règle générale, les philosophes du XVIIIème siècle n’atteignent pas la valeur d’une plume d’un écrivain DU XVIIème, ce n’est pas de la même teneur, de la même consistance qu’un Bossuet ou même d’un Nicolas Boileau.


  • Je remarque que Monsieur K est souvent aussi pertinent et intéressant que son invité,
    c’est le cas dans cette excellente émission.

     

  • Bon alors, il a dit quoi exactement Jésus !


  • Comprendre cette émission est une bénédiction pour les jeunes et moins jeunes de l’époque chahutée actuelle.
    Merci les mecs.


  • J’avais une résolution pour cette rentrée : nettoyer et ranger mon garage. C’est fait. Mais en bonne compagnie avec Félix Niesche et Mr K.
    Je me procure l’ouvrage. J’avais bien noté les penchants antisémites de Voltaire lors de ma lecture du dictionnaire, il y a 20 ans. Le monument était trop classique pour qu’on l’attaque mais la chasse à l’antisémite était déjà ouverte. Je m’étais dit que tôt ou tard, il y aurait de lourdes préfaces ou de l’expurgation....
    Content que le sujet soit traité par Félix Niesche.
    Super émission avec du tempo, du brio et pas de pipeau !


  • Cher Félix,
    3 points pour abonder votre réflexion :

    - Le catholique tradi ne souhaite pas la doctrine sociale de Marx, Hegel, Engels ou n’importe quel autre "philosophe".
    Et c’est très simple : le catholique tradi n’a pas besoin de penseurs juifs, protestants (= hérétiques) ou communistes, car il a ce qu’il faut dans sa propre tradition religieuse : il souhaite simplement que la société soit organisée selon la DOCTRINE SOCIALE DU CHRIST.

    - En ce qui concerne l’Ancien Testament et pourquoi les Marcionistes ont tort de le rejeter aveuglément, un abbé tradi (tel Olivier Rioult) vous expliquera que l’A.T. est conservé tout simplement qu’il parce qu’il ANNONCE LE CHRIST et la nouvelle alliance, et donc qu’il est conservé comme socle historique (seulement), tandis que le nouveau dogme chrétien est basé sur le N.T.
    L’abbé Rioult prévoit prochainement une conférence et un livre et sur le sujet.

    - Je pense que votre thèse (Voltaire qui voudrait séparer le rameau chrétien du rameau juif) est erronée. Quelques bon historiens de Voltaire comme Xavier Martin ou Marion Sigaut ont parfaitement décortiqué le personnage.
    Le comportement général de Voltaire peut s’expliquer autrement que selon votre thèse. En effet, il existe des gens aigris, hargneux, rancuniers, malhonnêtes, malveillants et méchants.
    Voltaire n’a jamais été un vrai catholique (seulement en façade dans quelques écrits pour faire bonne figure), mais en réalité il a servi Lucifer toute sa vie.

     

    • "Vous pensez", cher ami, ou d’autres ont pensé pour vous et vous les avez cru ? Les Maîtres penseurs, les Maîtres censeurs, qui mettent certains auteurs à l’index.


    • Cher Félix,

      Me dénieriez-vous la capacité d’intelligence et de penser par moi-même ? De lire les ouvrages de Voltaire en version originale et de me forger mon opinion par moi-même (en plus de lire ceux des historiens) ?
      C’est curieux ce penchant qu’ont beaucoup de personnes à vouloir rabaisser l’Autre dès qu’il n’est pas d’accord avec eux... au lieu de discuter pacifiquement et de confronter les idées.

      Il est un fait que vous êtes cultivé, que vous écrivez plaisamment, que je partage nombre de vos avis et opinions, mais aussi que je ne suis point d’accord avec tout ce que vous dites. Souffrez-le, je vous prie. Et cela ne saurait faire de moi votre ennemi.

      D’autant que vous vous êtes focalisé sur un seul point et avez négligé de répondre aux deux autres.
      Serviteur, Monsieur.


  • Je pense pas que ce soit docteur Gervais , je crois que c’est docteur Gauthier. Il me semble que dans les vidéos de Roger Dommergue aka polacco de menasce il parle bien du Docteur Gauthier.

     

  • "Appeler un chat ,un chat ".

    Bravo à l’auteur brillant et profond de
    Voltaire Antisémite .
    Beaucoup de simplicité et de bon sens
    dans cet entretien qui mérite d’être entendu
    par beaucoup de monde . .


  • Messieurs
    Pour répondre au sujet des endocrinologues et de leur silence ...
    Je vous rappelle que sans eux et leurs confrères Psy il n’y a pas de transexuels à coups d’hormones injectables.
    Voilà qui est fait !
    Je voudrais par la même occasion vous rappeler que la marchandisation des gamètes par le bias des gynécos (sperme et ovules) remonte à la fin des années 60 et début 1970 !
    On est vaguement à la bourre sur les lucifériens !
    M

    Qui dit mieux ?


  • A un moment , Félix évoque l ’ idéologie "anti -raciste " des années 80 , autre symptôme avec le féminisme exacerbé , puis ensuite le gender et subséquentes débilités d ’une époque ayant totalement rompu avec la raison la mesure , la science , l ’expérimentation se délectant dans la régression et le chaos profitable à une élite consanguine ( et dégénérée ) quoique hors sol et plus fasciste ( au sens de dictatoriale ) qu ’aucune de l ’histoire . Concernant le racisme que Félix rejette d ’instinct dans les rapports humains ne regardant di t il que la valeur , aucunement la couleur , comme il va de soi , il faut faire remarquer que l ’être humain est corps et coeur : par le coeur il se lie d ’amitié à tout frère de son espèce ; par le corps il se trouve porté à défendre sa race , à s ’allier dans sa race et cela par une inclination toute biologique que l ’on flétrit du nom de racisme . Paul Morand écrivait qu ’ "une race se défend " et ce grand connaisseurs et voyageur avait remarqué que les africaines qu ’il avaient observées se refusaient aux relations avec des blancs . Les races sont une richesse de l ’humanité et toutes sont belles disait Morand quand elles sont pures ; il trouvait lui Morand "le métis laid " .Des idées bien scandaleuses aux idéologues de notre méprisable époque comme dit Félix . Or nos élites fermées , endogames ont décidé de faire perdre à l ’humanité cette beauté physique humaine riche de types harmonieux qui sont les produits de millénaires d ’affinements et qui faisaient et font encore qu ’un suédois ne pouvaient se confondre avec un monténegrin , qu ’une femme russe décèle son origine au premier regard et ne peut se confondre avec une allemande . . . . c ’était aussi cela l ’europe cette juxtaposition de types voisins si on ne regarde que les populations nordiques mais pourtant inconfondibles . Quel triste visage humain présentera cette même europe quand tout cela sera si mêlé , si noyé de migrations que plus aucun caractéristique ne distinguera le nord du sud ; les gens seront à l ’image de cette élite , à sa ressemblance mais sans aucune autre chose de commun pourtant avec cette sinistre caste .


  • Jean-Claude Albert Weil malheureusement décédé il y a peu:7 avril 2019


  • Une vidéo-débat que devrait publier ER dont le sujet central parle du brexit. La plupart des intervenants et sympathisants ER veulent qu’il y ait un Frexit.

    https://www.youtube.com/watch?v=A-e...


Commentaires suivants