Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

Été 2019

Alain Soral et Pierre de Brague présentent les nouveautés éditées et distribuées par Kontre Kulture pour l’été 2019.

 

 

Procurez-vous le nauséabond Voltaire antisémite chez Kontre Kulture :

 

Procurez-vous le fondamental Révolte contre le monde moderne
chez Kontre Kulture [1] :

Voir aussi :

24 octobre
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Automne 2019
34
10 mai
Qu’est-ce que le fascisme ?
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Jérôme Bourbon
81
28 mars
Du branleur au hardeur : la pornocratisation des esprits
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Lounès Darbois
109
20 mars
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Extrait en avant-première de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 9
80
Août 2018
Conseils de lecture – Été 2018
60
Décembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Noël 2017
34
Septembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Rentrée 2017
28
Mai 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Printemps 2017
50
Décembre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Décembre 2016
58
Octobre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Octobre 2016
48
Juillet 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Juin 2016
64
Février 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Février 2016
47
Décembre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Décembre 2015
45
Octobre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2015
70
Octobre 2015
Courrier des lecteurs
Conseils de lecture !
63
Avril 2015
Alain Soral – Conseils de lecture et commentaires de l’actualité
Mars 2015
121
Février 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Février 2015
131
Octobre 2014
Vidéo du mois d’Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2014
179
Juin 2014
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
275
Février 2014
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332
Décembre 2012
Conseils de lecture
Décembre 2012
109
Octobre 2012
Conseils de lecture
Octobre 2012
184
Septembre 2012
La rentrée 2012 avec Kontre Kulture
121

Notes

[1] Pour tout achat de "Révolte contre le monde moderne", l’épisode SAPTR Hors Série – Les 1001 vies d’Alain Soral, partie 1 vous est offert !

Insoumission et produits subversifs, chez Kontre Kulture !

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

121 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Lyautey, humaniste, chochotte et hésitant, ne pouvait gagner la guerre du Rif . Il fut remplacé par Pétain qui écrasa les troupes d’Abd El Krim .

     

  • Excellente liste de lecture d’été, merci à nos deux enseignants (au sens enseñar = montrer, faire voir).
    Félix Niesche a un style d’écriture particulièrement fort. Mélange d’esprit de fine analyse, d’humour et niveau de culture évidente.
    J’ai découvert Evola avec son ouvrage "Métaphysique du sexe". Un ouvrage important, à lire et relire pour en saisir la profondeur d’analyse et l’invitation de l’auteur à un travail sur soi très exigeant dans la relation homme / femme. Brillant et puissant.

    "Révolte contre le monde moderne" est effectivement un incontournable si l’on veut comprendre le niveau d’effondrement de la société moderne. La proposition Evolienne exige indiscutablement que l’on soit capable et disposé à remettre en cause beaucoup de nos "outils" d’analyse du monde afin de saisir, au moins intellectuellement, ce qu’étaient l’Homme et la Femme d’avant l’interminable chute dans laquelle nous sombrons en Occident et par voie de conséquence mimétique, dans le monde "occidentalisé".

    La Chine pourrait faire un peu exception si elle entretenait sérieusement les bases de son immense culture de sagesse ancienne, mais... son goût pour le matérialisme moderne occidental pourrait bien l’emporter aussi à terme vers la même décadence inouïe de notre monde...


  • #2231529

    Comment se fait-il qu’un antisémite carabiné comme Voltaire soit encore au Panthéon ? Il doit dégager !
    Pas d’oubli ni pardon !

     

  • Pauvre Lapierre, il arrête pas de s’en prendre plein la gueule...


  • Sortez Simone du Panthéon, et faites entrer Céline.. !


  • Il était facile d être penseur traditionaliste pro islam il y a 100 ans mais excusez moi la comparaison est anachronique,avec 10 millions de maghrebins en France la donne à complètement changé et être pro islam aujourd’hui c est être pro grand remplacement et se coucher de fait, on peut respecter l islam sans pour autant accepter que des gens se réclamant de cette religion envahissent (parce que nos gouvernements le veulent bien, il n’y a juste qu à fermer les frontières et organiser une politique reemigratoire pour régler le probleme) la France et l Europe, très clairement toutes les religions sont respectables mais la démarche de chercher obstinément à nous accoler avec ces maghrébins dont nous ne partageons en commun que la colonisation n est pas très pertinent et à mon sens assez lâche, quant au manque de virilité du christianisme, il a pourtant permis de construire des nations dont l histoire n’a pas encore fini de rayonner, et je parle de la civilisation française d’avant 1789, qui n a pas attendu le monde moderne pour dominer, elle a d’ailleurs connu son apogée bien avant les lumières, depuis Napoléon on coule

     

    • On reconnaît un arbre à ses fruits, non ? Lequel des deux mondes à produit les meilleurs fruits ? Quand on voit l’état de la plupart des pays musulmans, j’ai quand même un doute sur la supériorité de l’islam. Certes les pays occidentaux n’ont plus tellement de leçons à donner non plus.


    • Absurde. On peut très bien apprécier la profondeur culturelle de la civilisation islamique, tout en souhaitant qu’ils (les "déportés du mondialisme et du capitalisme") retournent physiquement et géographiquement à leurs racines, c’est à dire où leurs ancêtres ont vécus depuis des millénaires.

      Il n’y a aucun corrolaire entre respecter l’islam et être partisan du mondialisme !

      Bien à vous


    • @NOrmand

      Vous vous contredisez : vous critiquer le fait qu’on puisse respecter l’Islam au nom des degats de l’immigration de masse et du defaitisme de l’etat face aux banlieues. Vous etes donc contre l’immigration, contre la delinquance, et contre l’invasion (c’est a dire la prise de la majorite, ou d’une minorite de plus en plus importante) mais pas contre l’islam en tant que systeme de valeur.


    • @la modération
      On ne sait jamais si ce genre de comm’ est dû à un troll ou à un abruti d’extrême droite, en général puceau néo converti qui veut nous expliquer la vie depuis sa chambre et les 3 livres qu’il a (mal) lu.

      @Normand
      Si vous n’êtes pas un puceau néo converti mais un homme plus âgé et expérimenté, mes excuses : dans ce cas vous êtes juste très con.


    • #2231672

      Tu confonds, comme tous les crétins, la critique de l’immigration (due à la lâcheté de nos dirigeants et à la perversité de nos maîtres, qui n’ont rien à voir avec l’Islam) et le mépris pour une religion.
      Si on était envahi de Chinois par la volonté des mêmes, tu te métrais à chier sur le bouddhisme ?
      Tu es juste un droitard sans cerveau ni couilles, comme le déplorait Evola...
      AS.


    • @ Normand,

      Il n’a jamais été question de comparer les 2 époques ... l’Islam d’il y a un siècle avec celui de nos jours ; d’autant plus, si tu cites le grand nombre de maghrébins en France, qui eux représentent le musulman et non l’Islam dont il est question.

      Le virilisme dont parlent Soral et de Brague n’est pas le fait de constructions par la nation, mais de comportements, de noblesse d’esprit, de manière globale. Domination par la force, notamment d’un puissance, n’a rien de viril. Le VietNam par exemple, a été agressé et envahi par une immense et conséquente force armée US ... puissance armée qui a terminé l’aventure de la manière la plus féminine (au mauvais sens du terme) - par contre, les viets ont représenté la virilité totale.


    • #2231748
      le 03/07/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      Euh, si par exemple j’admire Stallone, c’est pas forcément que j’ai envie de vivre avec, excuse-moi !


    • « ... c est ce que n importe quel crétin comprendra et ça ne fera pas avancer la cause nationale ... »
      Ben le problème, c’est donc bien les crétins qui ne comprennent rien et dont il est inutile, si vous n’en êtes pas, de vous faire le porte-voix. Il vaudrait mieux pour eux qu’ils essaient de se sortir enfin les doigts, d’autant que ça fait un moment que c’est rabâché. De même il est inutile de se faire l’écho de discours débiles à la Conversano sur les prétendus « babouchâtres » Je passe sur les considérations générationnelles pour ne pas en rajouter même si l’on pourrait inviter à la prudence sur le jugement à porter sur je ne sais quel bilan dont tout le monde serait redevable. Le temps passant, vous pourrez juger du vôtre et il y a fort à parier que vous serez certainement amené à relativiser.


    • @Normand
      D’abord la minorité des musulmans sont les arabes, faut déjà comprendre cette donne, ensuite du haut de tes 25 ans faut aussi te dire que des arabes ont vécu avant que tu naisses et vivent encore en France en toute quiétude bien dans leur babouche, hélas ils n’ont pas ton niveau en clavier azerty. Par contre je te promets qu’ils ne manqueraient jamais de respect à un ancien surtout si il te raconte des vérités comme l’a fait Mr Soral. Quand il dit ça manque de virilité, c’est du présent qu’il parle, de ta génération de demeurés par les vidéos et le porno à outrance, vous vous gavez d’imbécillité. Vas y lève les yeux devant un wech wech d’un regard qui ne lui plait pas. C’est les seuls qui osent encore dire ouvertement à notre communauté des lumières ce que valent certains de ses membres, eh oui c’est de cette virilité peut être excessive mais parfois nécessaire dont Mr Soral à la culture foncièrement chrétienne te parle. D’ailleurs je me demande pourquoi je m’en mêle, ça doit être mon côté Abd al-Wâhid Yahyâ,


    • #2231936

      Normand tu n’as pas l’air de vouloir vraiment actualiser tes connaissances sur "notre réalité quotidienne", voilà pourquoi Alain Soral te traîte à juste titre de crétin.

      Persister à confondre l’Islam et l’immigration, serait comme dire que la majorité des français ne sont que des athéistes lobotomisés, qui n’ont comme "Tradition" que la TV , les séries Netflix ou Hanounesque, et la beuverie du samedi comme "rite initiatique".

      Tu conviendras que si cette définition des français vault pour 90 pourcent d’entre eux, cela ne définit par pour autant la totalité "du Catholicisme Français" , qui se réveille principalement en France depuis que des émigrés des anciennes colonies sont venus pratiquer ce qu’ils imaginent etre "l’Islam" dans leur pays. Ou encore depuis que la veritable élite spirituelle , réalise qu’ils s’étaient fait enfumé par leur manque de connaissance de la Tradition Primordiale, qui a amené à la "Franche déconstruction maçonnique", cad des connaissants se permettant de mettre tout ces "déracinés de la Tradition", dans leur Inversion, prenant le pouvoir qui leur a été laissé vacant par "les peuples de France", ignorants de leur ignorance pour leurs majorité.

      Mais ce reveil par la" respiritualisation de l’Esprit Français" est consécutif de la période de vie en Œuvre du grand Saint René Guénon.

      Lui le premier qui a réveillé les véritables chercheur de Lumière, sur cet état de fait, par sa Connaissance ésotérique et exotérique. Lui dont le maître véritable est un homme qui a plus de 2000 ans aujourd’hui et qui est toujours Vivant permis nous.

      Alors, "jeune frère", un peu de respect pour un de nos aînés si remarquable de noblesse de cœur et d’ésprit, sans qui aujourd’hui , personne n’aurait certainement pu se "réveiller" en France ces 80 dernieres années voir peut être même dans tout l’Occident. Ni athés, ni chrétien , ni musulman , ni juif, ni agnostiques, ni franc maçon "repentis".

      Et si tu penses être l’avenir du haut de tes 25 années de "connaissance" , je me dois te t’annoncer que tu es l’exemple même des dégâts de la Contre-Tradition initiatique. Et si tu préfères rester incapable de le réaliser, tu n’auras hélas, comme les millions voir milliards d’autres dans ta situation catastrophique, dont je fais aussi part, aucun à venir autre que de la déconstruction symbolique menant à toujours plus "de bestialité". Tout bon chrétien que tu penses être. Que Dieu , Le Vrai, Le Très Haut, nous en sauve.

      https://youtu.be/lbh-AzdgQoM


    • #2232709

      @Alain SORAL

      100% d’accord et c’est ce que je me tue à dire et pas seulement ici, que ceux qui attaquent exclusivement la religion sont soient de pures idiots/incultes soient des manipulateurs qui savent très bien ce qu’il font c’est à dire occulter, je vais le dire, les ’’races’’ et prendre la religion(en l’occurrence ici l’Islam) comme bouc-émissaire !
      Comme je l’ai démontrer l’explosion des meurtres au couteaux à Londres est dû en grande partie aux jamaïcains(non-musulmans) mais aussi à d’autres noirs qui eux sont musulmans comme les somaliens etc.. et du coup qui est assez débile pour ne pas comprendre ce qu’on en commun ces gens là une fois la religion mit de coté...
      C’est un exemple parmi des milliers que je pourrais donner incluant la totalité des gens issues du tiers-monde(peu importe la religion).
      Par exemple les usines à tueurs, violeurs, racailles en tout genre que sont les pays ’’chrétiens’’ Honduras, Guatemala, Salvador, Mexique, Brésil, Colombie etc...
      Mais non selon certains débiles profonds, la cause de toute les racailles et crimes liés à eux, c’est ’’l’Islam’’... LoL !!
      PS je ne défend en aucun cas l’Islam pour ceux qui n’ont pas compris ce que j’essaie d’expliquer !


    • @Pierre Loup
      Je vous reçois 5/5, c’est un argument souvent mis en avant par les Zemour, riposte laique et consorts, le djihad des musulmans assimilé à de la délinquance un truc infusé à des débile incultes jusqu’à la moelle par des salopards aussi malins que malfaisants par le mensonge aux masses, mais ça marche !!!
      Or, le vrai djihad est d’une toute autre nature, celui de la patience, la persévérance dans la foi, l’étude des écritures, améliorer son comportement avec autrui etc....Vos exemples des racailles universelles prouvent par 1+1=2, la religion en soi ne peut être assimilée à un facteur aggravant de délinquance, bien au contraire.
      Je vous fais un aveu, c’est bien cet nuance de M. Soral sur ce sujet qui m’a fait rester sur ce site, je le remercie infiniment de différencier courageusement la racaille de l’islam, les extrémistes assassins des musulmans.


  • Bon plus qu’à passer commande, Evola me tente bien.

    Aussi : Magnifique ! Je veux le même tee-shirt !!!

    Bravo les gars, il existe encore des Hommes d’honneur.

    Julien.

     

  • Physiquement, on vous dirait apparentés.

    C’est beau !


  • Il se trouve que par le plus grand des hasards, j’ai commandé sur KK le bouquin de Guénon, quelques jours seulement avant la réédition de Evola.

    Alors je vais parler de ce que je connais, c’est à dire de Guénon.

    Je trouve cette critique radicale de la modernité d’autant plus pertinente qu’on a totalement fini de sombrer dans le monde de la marchandise. On est au delà du matérialisme dont parle Guénon.
    Tout a été désacralisé, jusqu’aux prénoms qu’on donne à ses gosses ( foutez les pieds dans une crèche et vous allez être sidéré par le nombre de ’’ Kayden ’’ et autres ’’ Davanna ’’ et autres prénoms complètement inventés qui ressemblent à des blazes de rappeurs ou de pornstar du début des années 2000).

    Ça fait un bien fou de lire ce genre de bouquins, si Soral lit mon commentaire, je tiens à le remercier. J’ai la vingtaine, j’ai fait une série Littéraire, et on m’avait rien donné d’autre à lire que la littérature gauchisante et progressiste.

    KK m’a offert une autre vision du monde, une alternative à cette laideur du monde moderne et marchand, un échappatoire ( un vrai, pas celui des connasses narcissiques que vous pouvez trouver à Valras-Plage, avec un bouquin de Marc Lévy à la main).

    Je rajouterai qu’en plus j’ai eu le malheur à 18 ans, ( par facilité, ne sachant pas quoi faire) d’opter pour des études en communication et en marketing.
    Les bouquins réédités par E&R sont un vrai bol d’air frais.

    Je vous remercierai jamais assez du travail que vous fournissez.

     

    • #2232129

      Ahah !
      Salut Cléon,
      Je me retrouves dans ton commentaire...
      27 ans, dans la communication. Je te laisse deviner que je ne m’y retrouve pas...

      Bon courage à toi !

      Ps : comme toi je ne connais pas Evola mais Guénon, mais après avoir entendu la vidéo de MM.Soral et de Brague, je suis tombé la dessus : https://www.youtube.com/watch?v=coQ....

      Un vrai bol d’air !


    • #2232539
      le 04/07/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      Commentaire qui fait plaisir à lire. Pour les études dans la communication, elles sont très utiles pour décrypter le monde actuel. Toujours ça de pris.


    • #2233017

      @ Cléon : alors faut bien se marrer un peu, voici des prénoms actuels, entendus ou dans la famille éloignée : Shoshana, Hélios, Lylia-Rose, etc. Et des prénoms slves pour d3s itali3ns, comme Aron ou Andrej.


    • #2234069

      Ma fille s’appelle Ohiana. Forêt en Basque. Quant à l’Islam... Je tue des cochons à Taïwan et ne manque pas de saluer les Indonésiennes avec un joli Salam Aleycum.
      Je suis un vieux con maintenant. À 18 ans j’essayais d’expliquer aux "camarades" de la CNT qu’il fallait faire pousser des patates.
      Changer de monde pour changer le monde.
      "Le paradis c’est ici et maintenant" Jésus de Nazareth.
      Si je puis me permettre, mettez les mains dans la terre. Ça ira beaucoup mieux.


  • #2231654

    très juste Mr Soral ! j’ai souvent remarqué que ceux qui haïssent l’islam de façon caricaturale, ont quelque chose de féminin dans leurs physiques, argumentaires.. y comprit dans les milieux dit de droite. par contre ceux qui avait un discours juste vis à vis de l’islam me semblait très masculins (Poutine par exemple, qui inaugure la plus grande mosquée d’Europe mais va botter le cul de Daesh).

    Evola par de l’islam comme “une tradition d’un niveau supérieur non seulement à l’hébraisme, mais aussi aux croyances qui conquirent l’Occident” (RMM, 342).

     

  • #2231661

    ’’Pour une fois que je rencontre un général qui a des C.......au C... Hélas ce ne sont jamais les siennes !’’ ( Georges Clémenceau à propos du général Hubert Lyautey)


  • trés interressant Evola . en éffet le passage sur la noblesse d’esprit ( la race d’esprit ) correspond bien à la Haute Morale et non au tortillages de culs philosophicos-coupes de cheveux en 4 mondains qui régne actuellement chez une majoritée de finaux cervicaux mais dévastés virilement.

    tout ceci est bien sur un trés fin dosage ,pour ne pas confondre cette race de l’esprit avec les mythos sionos natios de la salle de muscu .

    notion et piste de race de l’esprit à developper , car elle éléve le niveau et synthétise le meilleur . pensée exigeante et ne laissant rien de coté.

    disons que cette notion ( comme étant de l’esprit) exigeante oblige à ne pas étre un faux cul envers soi méme ou envers les autres et à tenir sa parole ( c’est le minimum syndicale ) avant de prétendre assurer quoi que ce soit d’ici une heure...


  • #2231690

    En effet, Guénon a démasqué la filouterie qui se cachait derrière les bons sentiments rose bonbon du monde moderne occidental.
    Il est étonnant de voir comme les modernes semblent hériter de la pensée laique / athée sans jamais essayer honnêtement de dépasser les mensonges qui leur ont été inculqués pour apprécier les avantages et les inconvénients d’une société traditionnelle.


  • Moi qui étudie Guénon depuis plusieurs années, je peux vous dire qu’à priori, cet auteur est largement incompri par nos deux amis ! Guénon n’était ni de droite ni de gauche et il a toujours scrupuleusement refusé de se mêler de politique ! par ailleurs sa conception de la tradition Primordiale renvoie à une réalité d’ordre métaphysique que l’islam appelle " tawhid" et que les indous nomment " non dualité" ; ces doctrines n’ont absolument rien à voir avec le traditionalisme ou la politique. De plus, Guénon était un être réalisé sur le plan spirituel, " un initié", concept inconnu en occident, et le fait qu’il ait choisi l’islam vient simplement du fait que dans l’islam, l’aspect ésotérique est toujours, non seulement présent, mais accessible ; à l’inverse du christianisme où il n’existe plus que l’aspect exotérique c’est-à-dire religieux. Guénon à beaucoup écrit sur l’initiation qui est du domaine de l’ésotérisme et de la métaphysique. En bref, Guénon est infiniment plus profitable et pertinent que Evola et il est vrai que ses livres les plus "actuels" sont "la crise du monde moderne", " le règne de la quantité" et "Orient et Occident’, que je recommande chaudement à tout le monde ! Mais par pitié, ne commettons pas à son sujet de méprises aussi vulgaires. Pour ceux qui voudraient mieux connaître Guénon, vous pouvez aller voir les vidéos de Slimane Rezki sur YouTube.
    Cordialement

     

    • #2231738

      On ne peut pas lire Guénon sans prendre conscience de ce que vous avez indiqué. Donc, je suppose qu’ils l’ont aussi compris, et qu’ils préfèrent éviter la métaphysique (domaine ardu). A notre époque ultramatérialiste, il serait incongru de parler à brûle-pourpoint des « Etats multiples de l’être » ; il vaut mieux commencer par les ouvrages que vous avez cités lorsqu’on débute.


    • Sauf si l’on se contente de lire la crise du moderne. Dans ce cas on peut hélas mal interpréter certains concepts. Mais je pense que pour ceux que ça interessent c’était quand même important de souligner ces points car Guénon fut avant tout un métaphysicien et Toutes ses analyses découlent de ces doctrines traditionnelles comme vous le savez. Il n’est donc pas à ranger aux côtés des traditionalistes de droite, ( l’action français à dailleurs rompu tout liens avec lui aprés avoir bien compris sa pensée).
      Cordialement ;)


  • #2231714

    Voltaire islamophile ?
    Tiens... ça m’intéresse, ça !

     

    • @ Michael B,

      En fait, Voltaire avait changé de vision après avoir simplement fait des recherches. Au début, radicalement islamophobe et surtout anti Mohammed le Prophète ... Mais au fur et à mesure, Voltaire va faire ses recherches personnelles et délaisser les vieux ouvrages sur les musulmans que propageaient l’église. Voltaire : "J’ai dit qu’on reconnut Mahomet pour un grand homme ; rien n’est plus impie, dites-vous. Je vous répondrai que ce n’est pas ma faute si ce petit homme a changé la face d’une partie du monde, s’il a gagné des batailles contre des armées dix fois plus nombreuses que les siennes, s’il a fait trembler l’Empire romain, s’il a donné les premiers coups à ce colosse que ses successeurs ont écrasé, et s’il a été législateur de l’Asie, de l’Afrique, et d’une partie de l’Europe." (Voltaire a composé cette lettre en 1760 en réponse à la "Critique de l’Histoire universelle de M. de Voltaire, au sujet de Mahomet et du mahométisme")
      .
      Lien ... ici !
      .
      Puis ici ... !


    • #2231751
      le 03/07/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      Surement pour de mauvaises raisons !


    • @The Médiavengers Zionist War
      Vous causez en devinette du coup, soyons clairs afin de nous apercevoir.


  • Très intéressante et motivante présentation de ces diverses œuvres, par le "Duo" Alain Soral et Pierre De Brague !!!
    Avec un petit bémol à mes yeux tout de même :
    Les deux T-Shirts "vengeurs", concernant Vincent Lapierre, qui en "rajoutent une couche" supplémentaire, alors qu’à mon humble avis, VL et AS sont très très très loin de "jouer dans la même cour" !!!


  • Alors quand on s’intéresse à la Tradition, la vraie, on lit d’autres auteurs que les Guénon et Évola gnostiques. Puis quand on est un vrai traditionaliste (pas pérennialiste donc), on rejette l’islam qui est une dégénérescence de la Tradition, et quand on est un Français non renié on n’a pas besoin des néo-conservateurs américano-sionistes pour ne pas aimer l’islam allogène. Enfin dire que le christianisme est devenu féminin, c’est croire que l’Église post-vatican-II défend le catholicisme et pas une nouvelle religion crypto-maçonnique à apparence chrétienne (loup déguisé en agneau).
    Bref, préférez Jean Vaquié (l’imposture guénonienne), Auguste Bedin (les traditions messianiques), Henri Luken (les traditions de l’humanité)... même si on peut trouver évidemment du bon dans Guénon ou Évola, mais également du très mauvais et c’est ne pas à oublier.

     

    • Vous oubliez sans doutes que Guénon, comme de nombreux auteurs, a maturé sa pensé au fil de sa vie et de ses expériences.

      Si il est indéniable que Guénon a eu des liens forts avec les milieux gnostiques et même francs-maçons dans sa jeunesse, il n en reste pas moins que sa pensée et sa vision du monde a évolué avec sa maturation. Sa conception de la Tradition est finalement très aboutie, et le Guénon de 1920 n a rien à voir avec celui de 1935 ; et cela sans compter son travail pédagogique faramineux qui a permis à de très nombreuses personnes de se plonger dans la métaphysique la plus "unificatrice".

      Je n ai pas le temps de continuer ce message, car jécris sur téléphone. Mais je serais ravis d en reprendre la suite ce soir.


    • #2231782

      Et la tradition vraie, il n’y a que toi qui l’a comprise, bien évidement, ducon-bouffon...
      Viens nous l’expliquer, en vrai, on se fera un plaisir de t’écouter !
      AS.
      PS. Cette réponse est valable pour tous les merdeux qui, n’ayant jamais rien fait ni pondu une ligne, viennent nous expliquer, du haut de leur arrogance d’ado, qu’ils ont compris eux et eux seuls la VRAIE Tradition !


    • J’ai toujours aimé cette petite histoire chinoise, qui dit à peu près ceci :
      " Le temple de la sagesse est gardé par deux lions qui s’appelle, l’un paradigme et l’autre confusion."

      Pas évident de passer entre ces deux gardiens.


    • Bonjour Marcus, pardon mais la pensée de Guénon n’a pas évolué. A 20 ans toute sa doctrine etait deja en place et ses conferences à la sorbonne lorsqu’il avait 20 ans se retrouvent telles quelles dans des chapitres entiers de ses livres à la fin de sa vie. Et ce pour une raison simple, c’est que Guénon n’a jamais parlé de lui même, il a simplement transmis les doctrines traditionnelles metaphysiques dont tout decoule et qui sont supra individuelles et pour lesquelles il n’ya aucune evolution possible. La Verité est Une, universelle et immuable et ce fut entre autre le role de Guenon de la rappeler. Bien cordialement monsieur.


    • Non ! Quand on "s’intéresse à la Tradition vraie" On lit Guénon. Ce dernier a sauvé l’Occident de maux terribles. Sa critique radicale de la FM en son sein même - voir ce qu’elle est aujourd’hui - et son objectif de la rectifier vers sa source traditionnelle reste exemplaire même dans son échec. La mise à l’indexe de ses livres par le Pape rejoint les critiques que les rédacteurs d’ER ont pu souligner quant à Vatican II. Il suffira de se renseigner sur les lecteurs assidus de Guénon, dont le général De Gaulle. Rassurez vous OuiOui, sa lecture ne vous convertira pas à l’Islam mais vous fera apercevoir ce qu’est le monde et la pensée Traditionnelle comme la Tradition primordiale. Les articles sur le christianisme sont remarquables. AS vise juste et droit ! Le livre conseillé ouvre l’horizon intellectuel, bien loin des mesquineries littéraires sans saveurs et aux vues courtes. Pour Evola, c’est plus la figure du guerrier au sens traditionnel qui s’exprime sur le monde moderne (ou en ruine, c’est pareil) et ses illusions fatales. Guénon avait, en son temps, écrit une préface d’un de ses livres d’ailleurs. Choisis ton camp camarade, et profite de ces lectures qui ont changé la perception et la vie d’une multitude !


    • @Marcus

      La pensée de René Guénon n’a pas varié d’un iota depuis ses toutes premières publications dans la Gnose sous le pseudonyme de Palingénius. La totalité de son appareil conceptuel était comme forgé d’emblée. C’est bien cela qui rend son travail unique, sans équivalent. René Guénon a été franc-maçon parce qu’il considérait la Franc-Maçonnerie traditionnelle (comprendre pré-andersonienne) comme un des véhicules de l’ésotérisme chrétien. Il est d’ailleurs resté maçon toute sa vie, comme en témoigne son ami hollandais Frans Vreede, dont il est resté proche jusqu’à sa mort. Quant à la notion de "gnose", elle est inséparable de celle d’"ésotérisme", dont le travail de René Guénon a précisément été d’en redonner une définition nette et précise aux Occidentaux.

      Dans sa définition de la Tradition, René Guénon insiste sur deux notions fondamentales :

      1. le rattachement initiatique à une tradition spirituelle authentique et toujours vivante - seule garantie de bénéficier de l’influence spirituelle dont cette tradition est dépositaire ;
      2. l’ésotérisme comme "clef" d’interprétation donnant accès au sens profond de la doctrine et des Textes.

      Là où un des deux points (ou même les deux) viendrai(en)t à manquer, on aurait donc forcément affaire à quelque chose d’incomplet.

      Sur cette base, croire que le redressement spirituel de la France puisse reposer tout entier sur l’activité des seules Eglises dites "traditionnalistes" - pour qui "gnose" et "ésotérisme" sont anti-chrétiens par nature, c’est-à-dire diaboliques -, est tout simplement incohérent.

      On retrouve d’ailleurs cette approche restrictive chez un Pierre Hillard qui, bien que d’une rigueur remarquable lorsqu’il s’agit de démonter les rouages du Mondialisme sur le plan "horizontal" (son déroulé historique), ne peut pas faire autrement que de jeter le bébé avec l’eau du bain lorsqu’il s’agit d’incriminer Franc-Maçonnerie, Kabbale, gnose ou ésotérisme en général.

      Un tel réductionnisme ne peut avoir que des conséquences fatales.


  • J’espere que les tisheurts seront bientôt en vente chez KK !
    Pierre et Alain vous êtes notre boussole divine !


  • J’ai commandé le premier livre : j’ai toujours été très admirative du personnage de Voltaire.
    Sa manière d’écrire et de ponctuer très justement sa pensée reflètent un esprit extrêmement lucide et par conséquent, viril, dans le sens de noble et juste.
    J’ai beaucoup aimé aussi la définition du concept de race chez Evola : une race de corps, d’âme et d’esprit. Effectivement, à partir de là, on peut être plus proche racialement, de personnes dont la noblesse d’âme est si prégnante, qu’elle nous impose, naturellement, le sentiment qu’elles font partie de nous. Au point de vouloir les défendre comme si elles étaient de la famille. Voire, plus encore que certains membres de la famille, qui étrangement (mais pas tellement si l’on tient compte de ce que dit Evola), ont l’air si loin de nous, malgre les liens de sang.
    Donc, approche trés intéressante du mot si controversé de race, et qui ouvre d’autres champs de vision bien plus passionnants.
    Merci E&R, de contribuer à apaiser les esprits parfois tourmentés, à force de réflexion, en proposant de si bons livres, de si bons auteurs. J’aime beaucoup quand les champs de possibilité s’ouvrent à des visions insoupçonnées, tels des portes d’un Paradis qui s’ouvrent avec ce bon bol d’air frais et parfumé.


  • Un jeune lecteur très enthousiaste suite à sa récente lecture d’Evola, avait dit au baron italien qu’il fallait absolument recréer un ordre de moines guerriers, sur le modèle Templier, de manière à sauver l’Occident. Le vieil Evola lui aurait répondu : « Oubliez les moines, oubliez les guerriers... ». Lui-même ni croyait plus. Julius Evola, c’est évidemment salutaire sur le plan théorique - c’est pour cela qu’il faut le lire - , mais ce qui lui a toujours manqué, c’est la notion de “régularité initiatique” telle que définie par René Guénon. Pour qu’un redressement spirituel puisse se produire, il faut un rattachement à une voie traditionnelle authentique et vivante de la part de ceux qui souhaiteraient agir sur le cours des choses et donc participer à ce redressement : sans PRATIQUE spirituelle à partir d’une tradition authentique et vivante, l’action se résume à de l’agitation stérile - raison pour laquelle René Guénon s’est toujours tenu à l’écart du jeu politique. Un autre des ecueils majeurs à la réalisation d’un tel redressement était - toujours d’après René Guénon - le rejet de la part de l’Eglise catholique de son époque, de toute forme d’ésotérisme. L’ésotérisme, c’est l’herméneutique qui permet à une religion d’accéder au sens profond de sa propre doctrine : on ne peut pas prétendre appliquer des principes de Vérité de manière universelle, si on en a qu’une compréhension limitée. Quand on voit à quel point ceux qui, parmi les catholiques actuels, se présentent comme les plus "traditionnalistes", sont les plus foncièrement hostiles à tout ce qui touche de près ou de loin à l’ésotérisme (le point de vue d’un pierre Hillard est tout à fait emblématique à cet égard), on se dit que le désappointement d’Evola n’était pas sans fondement.

     

    • Pour ma part, je ne pense pas une seconde que l’église ait renoncé à une lecture ésotérique des textes, simplement elle est l’apanage de quelques clercs triés sur le volet. Pour les autres, elle est inaccessible et même pécheresse : c’est ainsi que les clercs ont écarté les fidèles de la dimension gnostique des textes.

      De fait, cette approche exclusive de la connaissance est incompatible avec l’idéal de partage du Christ.


    • @Mariana

      On aimerait vous croire. Mais allez un peux expliquer cela du côté des Lefebvristes et autres sédévacantistes.

      Ce rejet de toute forme d’ésotérisme/gnose par le Catholicisme est par ailleurs une des principales causes de la désertion massive des églises, avec un transfert par contingents entiers de fidèles vers le Bouddhisme ou même l’Islam (en l’occurence le Soufisme).

      Il y a des questions qui ne peuvent être mises sous le tapis indéfiniment.


    • Entendons-nous : la doctrine officielle de l’église rejette l’ésotérisme et la gnose mais il est manifeste que les hauts clercs ne se tiennent pas à cette doctrine officielle et n’en informent évidemment pas les fidèles, il en va de l’organisation pyramidale de l’église. La piété des fidèles les empêche de discuter le dogme : il est en effet des terrains intellectuels sur lesquels il est vain de s’aventurer.

      Vous avez tout à fait raison de signaler que de nombreux fidèles se sont détournés de la foi catholique pour embrasser d’autres spiritualités.


    • @Mariana

      Entendons-nous : la doctrine officielle de l’église rejette l’ésotérisme et la gnose mais il est manifeste que les hauts clercs ne se tiennent pas à cette doctrine officielle...

      Si cela est manifeste, pourriez-vous en donner qques exemples... ?

      Avez-vous déjà suivi une conférence de Pierre Hillard, ou même de Youssef Hindi ?


    • Et vous ? Avez-vous déjà suivi une conférence de Youssef Hindi et de Pierre Hillard ?

      Un exemple flagrant de ce que j’avance est l’Assomption : étudiez et vous verrez ! Les exemples sont infinis dans la statuaire et l’iconographie. La lecture ésotérique des textes est réservée à une élite étroite et elle ne fait l’objet d’aucune publicité, tout est implicite, il faut étudier pour s’en rendre compte. Comment imaginer que les clercs -qui ont accès à la bibliothèque du Vatican où est concentrée une somme considérable de savoirs- se tiendraient à une lecture littérale des textes ? Cela revient à les prendre pour des benêts, ce qu’ils ne sont pas, loin s’en faut. Il y a un gouffre entre ce qu’ils savent et ce qu’ils professent, c’est d’ailleurs cet écart qui contribue à détourner nombre de fidèles sincères de la foi catholique ainsi que vous le soulignez.


    • @ Marianne

      C’est bien ce que je pensais : vous n’avez aucun argument et en plus vous mentez. Pierre Hillard est fondamentalement hostile à toute forme d’ésotérisme, qu’il assimile à du satanisme. Il le dit explicitement lors de ses conférences. Si Youssef Hindi ne va pas jusqu’à dire de telles choses, son obsession à vouloir rajeunir la kabbale de façon à en faire une invention juive tardive destinée à concurrencer le Christianisme sur le terrain messianique, est typique du point de vue exotérique. Ce qui ne l’empêche pas de citer René Guénon lorsque ça l’arrange.

      Les clercs du ci-devant Occident catholique apostolique et romain n’ont plus la moindre idée de ce qu’est l’ésotérisme chrétien, aucune de leurs institutions n’est plus dépositaire de rien dans ce domaine - Ce qui n’est heureusement pas le cas du côté orthodoxe. C’est précisément face à ce mur d’incompréhension que René Guénon s’est retrouvé coincé. Il s’agissait à son époque les milieux néo-thomistes, dirigés par Jacques Maritain, qui n’ont eu de cesse que de lui mettre des bâtons dans les roues. Voilà pour vos fameux "clercs" et gardiens avisés du Saint des Saints catholique.

      Ce refus de l’ésotérisme est une des raisons principales du déclin de l’influence spirituelle du Catholicisme en Occident, au profit des divers avatars de la Modernité, du Rationalisme des Lumières au Matérialiste scientiste, qui fonctionnent désormais en roue libre sans que plus rien ni personne ne puisse les arrêter dans leur course entropique délirante.

      Course qui butera nécessairement et quoi qu’il arrive sur le retour du Christ et la Parousie, mais ce sera - si rien ne change - avec un Catholicisme relégué au rang de dernier d’une classe de veaux lunaires.


    • Que vient faire Pierre Hillard dans le débat ? Il n’est pas, que je sache, un membre du haut clergé : vous confondez tout !

      L’ésotérisme est une des stratégies de la domination pour tenir le peuple (de fidèles) à l’écart de la connaissance : le pouvoir est ésotérique, c’est un dévoiement de la connaissance. Il est parfaitement logique que l’église catholique ne puisse le revendiquer au grand jour parce qu’il est contraire à l’enseignement du Christ et des évangiles. Encore une fois, étudiez... Il n’est pas du tout surprenant que Pie XII, qui officialise l’Assomption célébrée le 15 août mette un terme à l’expérience potentiellement subversive des prêtres ouvriers, c’est tout à fait cohérent si vous reliez cette date emblématique au proverbe 8-15... Et c’est diablement ésotérique ! Encore faut-il faire le lien entre les deux... En ce qui me concerne, je n’ai pas le moindre doute que Pie XII et le collège qui l’entourait aient fait ce lien vous êtes parfaitement libre de croire le contraire.

      Croyance contre croyance !


    • @Mariana

      Le point de vue d’un Pierre Hillard est très exactement celui des chrétiens dits “traditionalistes”, voilà pourquoi je le prenais en exemple.

      L’ésotérisme est une des stratégies de la domination pour tenir le peuple (de fidèles) à l’écart de la connaissance : le pouvoir est ésotérique, c’est un dévoiement de la connaissance.

      Si je vous suis bien, la connaissance dont il s’agit (c’est-à-dire la gnose), est quelque chose de mauvais en soi (un dévoiement de la connaissance). Ce que vous appelez "ésotérisme", serait donc une manière de dissimuler cette connaissance dévoyée aux fidèles, de manière à conserver le pouvoir sur eux. La conclusion de tout cela serait donc que l’Eglise agit de manière diabolique.

      Est-ce bien cela que vous voulez dire ?

      La première remarque qu’on a envie de vous faire, c’est de sa savoir à quoi pourrait bien correspondre une connaissance non dévoyée ? C’est-à-dire une "bonne" connaissance.

      La seconde remarque à vous faire, c’est que vous vous méprenez totalement sur ce que sont l’ésotérisme ou la gnose. L’ésotérisme c’est l’herméneutique qui permet de pénétrer le sens profond des Ecritures et de la Doctrine. La gnose, c’est la connaissance qui accompagne cette herméneutique. En ce sens, la connaissance ésotérique (ou gnose) n’a rien de contraire aux enseignements du Christ ou des Evangiles. Il existe une gnose chrétienne qui remonte aux origines du Christianisme et passe par les apôtres, comme en témoigne Saint Clément d’Alexandrie. Le fait indéniable que ces enseignements furent tenus secrets vis-à-vis du plus grand nombre, ne signifie absolument pas qu’ils soient mauvais ou dévoyés.

      Une bonne entrée en matière sur le sujet est l’article publié par le Cardinal Jean Daniélou en 1962 dans la revue suisse ERANOS, intitulé : Les traditions secrètes des apôtres.

      Je vous salue Mariana pleine de grâce.


    • La gnose telle que vous l’entendez est essentiellement transmise ORALEMENT. Qu’elle se retrouve figée et cryptée dans les écritures est un premier contresens. L’herméneutique est un mal nécessaire, il y a des textes, nous n’avons d’autre choix, si nous voulons en extraire la substantifique moelle, que de les étudier.

      Le manichéisme auquel vous réduisez la connaissance est ridicule : le cryptage des textes dérobe leur contenu au plus grand nombre, j’y vois un procédé pervers. Les intellectuels dégageant du temps pour penser, au lieu de partager avec tous la connaissance à laquelle ils accèdent grâce au travail des autres en font une substance réservée à une élite chargée ensuite de "guider" le troupeau. C’est ainsi qu’on arrive à la bombe atomique, vous jugerez vous-même si c’est là l’ultime connaissance et en second lieu si elle est bonne ou mauvaise pour la Création.

      L’église n’est pas au service des plus humbles, elle se soumet à la loi du plus fort (donc à la loi de l’argent) avec laquelle elle compose comme avec une sorte de fatalité, c’est un autre contresens. Un moine dès lors qu’il se fait soldat n’est plus un moine, pas davantage du reste qu’un moine qui vend du fromage et des savons ! Imagine-t-on un seul instant le Christ en cotte de maille ou derrière un comptoir ??? Son pouvoir est ailleurs et seuls quelques mystiques à la trempe exceptionnelle s’abandonnent à cette pleine conscience, à cette pleine confiance. Ils sont malheureusement inaudibles dans notre société qui nous entraîne tous dans une vaine course à l’échalote, vous ne pouvez l’ignorer.

      Ce cadre posé, j’éprouve malgré tout du respect pour les chrétiens sincères et je conçois que, pour survivre, les moines soient contraints de monnayer leur production, pas qu’ils en tirent un bénéfice qui serait détourné vers des "munificences" futiles, au détriment du secours dû aux plus démunis.

      Je lirai avec curiosité le texte que vous mentionnez et je vous retourne vos salutations avec la même intention.


    • @ Mariana

      1.

      Il n’y a aucun contresens à ce qu’un enseignement soit à la fois oral et écrit - même si l’oral précède l’écrit, comme vous faites bien de le dire. C’est d’ailleurs ce que l’on retrouve partout dans le domaine initiatique. Un musulman qui appartient à une tariqa soufie reçoit des enseignements oraux de son maître, ce qui ne l’empêche pas de lire le Coran et de faire ses 5 prières par jour, comme n’importe quel musulman lambda. Et c’est bien là le sujet : dans une tairqa soufie, dans une sangla bouddhiste ou chez des juifs kabbalistes, les enseignements oraux en question sont de nature ésotérique et s’accompagne d’une pratique correspondante. Dans le ci-devant Catholicisme apostolique et romain, la gnose faisant désormais défaut - jusqu’à preuve du contraire -, parler d’enseignements ou de pratique de type ésotérique n’a pas de sens.

      Le manichéisme auquel vous réduisez la connaissance est ridicule : le cryptage des textes dérobe leur contenu au plus grand nombre, j’y vois un procédé pervers.  

      Ce que vous dites là est aussi absurde que de reprocher à la chirurgie du coeur ou la physique quantique ne ne pas se laisser « vulgariser » de manière à être comprise par tous à peu de frais. Cet « élitisme », comme vous dites ensuite, n’est décidé par personne en particulier, il est dans l’ordre naturel des choses. Tous les hommes n’ont pas le même degré d’exigence spirituelle ni les mêmes aptitudes à accéder à la connaissance. Il y a là à la fois une question de prédispositions et d’efforts consentis. A titre personnel, je n’ai jamais été capable de composer une symphonie à l’âge de 7 ans, comme Mozart, et je doute fort avoir jamais les aptitudes nécessaires pour comprendre vraiment pourquoi E=mc2. La gnose n’est pas quelque chose qui est venu se « surajouter » à la Révélation, elle en fait partie intégrante, tout cela a été « donné ensemble » (C’est parce qu’il ne comprend pas cela, que Youssef Hindi voit dans la Kabbale une invention juive tardive, quelque chose de contextuel qui serait né sous la pression de nécessités extérieures).


    • 2.

      C’est ainsi qu’on arrive à la bombe atomique, vous jugerez vous-même si c’est là l’ultime connaissance et en second lieu si elle est bonne ou mauvaise pour la Création.

      De quelle connaissance parlons nous ? Du savoir profane ou de la connaissance sacrée ? Une connaissance qui trouve son origine dans le domaine divin ne produira pas d’ effets délétères. L’exemple que vous donnez mets, à votre insu, le doigt sur un des aspects du problème : si le point de vue profane (car c’est bien de cela sont il s’agit : du point de vue profane de manière générale, que ce soit en science ou en philosophie) a pu, de proche en proche, prendre de plus en plus de place dans le domaine de la… connaissance, au point d’en occuper aujourd’hui tout l’espace, c’est précisément en profitant de l’espace laissé vacant par la connaissance sacrée (gnose), dont l’Eglise ne voulait plus entendre parler. Une « purge » à eut lieu, et de cette purge est né et s’est développé le monde profane - aux dépends de l’Eglise…. Un tel phénomène de « désacralisation » du monde au profit d’une glorification de la Matière et des réalités physiques n’a jamais eu lieu dans aucune autre civilisation, c’est un phénomène strictement occidental. Et l’Occident, c’est l’Eglise catholique.

      Un moine dès lors qu’il se fait soldat n’est plus un moine.

      « Qui peut le plus peux le moins ». La différence entre le moine et le guerrier, c’est celle qui distingue le domaine de la « contemplation » de celui de l’ « action ». C’est une simple question de « modalité ». Il n’y aucune opposition de principe à ce qu’un moine passe de la « contemplation » à l’ « action », c’est juste que ce n’est pas sa vocation première. Cet passage du « non agir » à l’ « agir », ainsi que le rapport de subsidiarité qui lie ces deux termes (la contemplation étant par nature « supérieure » à l’action), correspond dans l’Islam à la distinction faite entre « grand jihad » (c’est-à-dire la guerre menée contre son propre « ego » ou « ennemi intérieur ») et « petit jihad » (c’est-à-dire la guerre menée contre un « ennemi extérieur »). Quand on parle de moine guerrier, on pense immédiatement aux Chevaliers du Temple. La Règle de cet Ordre avait été rédigée par Saint-Bernard de Claveaux, qui était un pur contemplatif. Je doute fort qu’il n’avait pas une idée précise sur la question.


    • 3.

      P.S. : le texte de Daniélou ne semble pas être disponible en version numérique sur le net, il faudra donc faire l’effort de vous procurer l’exemplaire papier :-)


    • Cette conception élitiste de la gnose telle que vous la détaillez est bel et bien incompatible avec l’idéal de fraternité chrétien (Mathieu 23-8).


    • @Mariana

      Personnellement, je ne vois aucune contradiction.


    • #2238744

      querelle facile à trancher, à la mode chevaleresque.
      "ce que tu as caché aux savants, tu l’a révélé aux touts petits", fin du débat
      à quoi ça sert que Dieu se fasse chier à s’incarner si c’est pour que des types continuent à croire que le Salut serait dans l’ésotérisme. bien sûr c’est très tentant d’y toucher, mais qui oserait dire qu’à la racine de ce désir, il y aurait un tout pur désir du Bien ?
      Bien sûr que l’Eglise condamne la gnose, et Elle a bien raison. Trop de mauvaises choses passent par elle, c’est un boulevard pour Satan que cette voie pavée de vanités, d’intellectualisme qui ne débouchent sur rien de vivant. Ce n’est pas la voie que Dieu a choisi.

      Qu’est-ce qui pousse un Guénon ou n’importe quelle cervelle à l’ésotérisme ? la Vérité ? peut-être. Le sentiment rassurant d’appartenir à une communauté étroite et supérieure ? peut-être aussi. La satisfaction intellectuelle (plutôt que spirituelle, soyons sérieux) ? Assurément. Qu’a-t-il fait de supérieur avec ça (lui ou un autre) ? il a marché sur les eaux ? il a guéri des malades ? il a ressuscité les morts ? Non ? il a éveillé des esprits ? peut-être. et ces esprits ont été plus vivants grâce à cela, à cela seul ? j’en doute.
      On ne fait pas grand chose avec de l’ésotérisme, si ce n’est des générations de péteux qui n’ont rien à transmettre (vu que ça ne peut pas être partagé à tout le monde...). Qu’une poignée de clercs dissertent autant qu’ils veulent (en secret) et se passent le flambeau, ça ne nous regarde pas, ça a sans doute son utilité, certains ont peut-être besoin de tout un tas de phrases pour se convaincre des choses les plus élémentaires. Mais personnellement, je n’ai besoin d’aucun ésotérisme pour savoir où est le mal, et où est le bien. Les rois d’antan également, et il semble que ce serait plutôt quand ils se sont acoquinés avec ce genre de vanité de savoir que ça a foutu le camp. Notre propre temps est souillé de cette prétention d’illuminé (en coulisse) et n’a jamais été aussi malade. Ce n’est pas le manque d’ésotérisme qui a fait sombrer l’Eglise, les prélats du concile VATICAN II étaient des initiés, vous voulez qu’on parle de Jean XXIII ?

      Les musulmans sont incultes en la matière pour la plupart, ne nous dites pas que c’est l’ésotérisme qui en ferait une religion particulièrement vivace.


  • Je n’ai pas lu Evola mais je connais bien Schopenhauer et je suis étonné que le rapprochement idéologique ne soit pas fait par messieurs Soral et De Brague. S’il est un philosophe qui puisse faire le grand écart - en ne s’appuyant que sur la raison ! -depuis l’idéalisme transcendantal de Kant jusqu’à l’homme naturel, l’homme magique prisonnier du voile de Maya ou le matérialisme de la représentation, c’est bien Schopenhauer.
    Lisez Schopenhauer !


  • #2231871
    le 03/07/2019 par Vivre le plus longtemps possible pour emmerder les autres.
    Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

    Et si la race d’esprit n’était pas tout simplement ce qu’on appelle l’intelligence ?


  • #2231969

    Commandé le Julius Evola (et Sexe & Caractère de Weininger dans la foulée - enfin) tant la présentation d’Alain et Pierre est passionnée et passionante, tant on sent chez eux l’envie brûlante de faire partager une pensée profondément singulière et dangereuse (dans le bon sens du terme)... Merci, Messieurs.


  • Bonjour,

    Non, le veritable christianisme n’est pas effemine. Et la solution ne se trouve pas dans la Tradition primordiale, JE M’EXPLIQUE rapidement :

    Les PRATIQUES orientales, soufisme, indouisme etc ont l’apparence de la VERITE mais elles ne la sont pas CAR elles comptent toutes sur les efforts de l’homme, sur ses exercices, sur sa confiance en lui-meme, en sa methode, en ses meditations etc pour progresser.

    A l’OPPOSE, le christianisme veritable, et non celui de Vatican2, est extremement VIRIL et VERITE, car l’homme accepte son impuissance, ne compte pas plus sur des exercices que sur lui-meme, au contraire, et c’est cela et pas autre chose qui est difficile, qui est viril, qui est humble, qui est spirituel. C’Est ce que Satan a refuse de faire, preferant se confier dans sa propre force, avec sa propre intelligence, son savoir, ses methodes, ses exercices, ses pratiques.

    Toutes les pratiques dites catholiques, n’en sont en fait pas, puisqu’elles consistent en des abandons de soi, en des supplications a Dieu.

    Oui, la supplication est virile, car pour supplier, il faut d’abord avoir eu la virilite de reconnaitre que l’on est RIEN, et donc on a vaincu Satan. Celui qui se croit quelque chose, n’a pas encore vaincu Satan, il n’est donc pas vraiment virile.

    La virilite, c’est St Catherinne de Sienne qui tient la tete du condamne a mort et tombe en extase de bonheur au moment ou le sang l’eclabousse.

    C’est St Therese d’Avila qui essaie de rejoindre le pays des Maures en esperant s’y faire couper la tete et rejoindre ainsi plus vite le royaume de Dieu.

    C’est St Gemma Galgani qui refuse l’anesthesie lors de son operation chirurgicale, ou encore le Padre Pio qui fait de meme.

    Ce sont les soeurs religieuses qui ont soignes les pestiferes et les tuberculeux au risque de leur vie. etc etc.


  • #2232076
    le 04/07/2019 par Yves-Sans-Logement
    Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

    C’est malheureusement trop vrai, l’Eglise aujourd’hui est moribonde, n’a plus de force, même dans la tradition beaucoup de jeunes fidèles ont un manque de virilité et ne parlons pas de l’église conciliaires !
    Les hommes viriles y sont exception
    Il est fini le temps du courage, des mousquetaires gascons, chevaliers catholiques, des chouans, des poilus de 14/18, des camelots du roi de l’AF pendant le 6 février 34
    Aujourd’hui on a la virilité de militants de salon, tirés a quatre épingle, fils de bonne famille , rentier , qui ont été surprotégés dans des écoles hors contrats en pull jacquard et mocassins a pompons, et petites jupes de marque bien âpretés, bien peignés
    Et quand on a des jeunes de droite qui se prennent pour des mâles, c’est en fait surjoué, tatous, crane rasé, doc Martens
    La virilité c’est pas ça, c’est être père de famille, c’est monter ça propre boite, c’est travailler la terre, c’est affronter les tracas de la vie, les échecs, c’est s’engager
    On est dans un monde féminisé, et c’est pareil pour les musulmans aujourd’hui les Hindi, sont exception, on a des musulmans qui revendiquent, pleurniches, hystérisent, voir des similis musulmans qui sont en fait des racailles, des wesh-wesh , ou dans l’apparence, dans la tenue vestimentaire, dans l’affirmation par l’image et c’est idem pour l’extrême gauche des femelles antifas ou black bloc ou d’Acrimed , qui surjouent par la violence a 10 contre un, dans le look, Fred Perry, kick Adidas, rap en mode C.Meric, Antonin Bernanos
    Catholiques viril, musulmans viril, patriotes viril, extrême gauche viril sont malheureusement exception, il y en a mais on reste une minorité
    Les Ayoub, Soral, Hindi, Cerise c’est pas la majorité
    La majorité c’est des Vincent Lapierre, des Bousquet, des Besancenot, des Poutou, des Chalgouhmi, des Marsault, des Papacito, des Conversano
    Merci Mr Soral pour votre courage de dire ça, et je sais que vous le faites a bon escient en essayant de réveiller cette droite, ces catholiques, ces patriotes
    J’espère que vous y arriverez
    Faudrait revenir à des Sanceri, des Marco, des Laurent le paysan E&R, des de Brague, mais on y est pas
    Sursum corda Mr Soral
    Force & Honneur

     

    • #2232332
      le 04/07/2019 par Vivre le plus longtemps possible pour emmerder les autres.
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      L’église d’aujourd’hui fait tout le contraire de ce qu’elle devrait faire.
      Là aussi tout est inversé.
      Moi aussi j’ai beaucoup était déçu par ces gens car je considère que l’église doit avoir une mission qui est celle du rassemblement entre les citoyens, l’église est censé unir et sociabiliser.
      En fait l’église doit faire le même travail que E&R.
      Ça se voit que quelque chose dysfonctionne, si les gens sont malades, seuls et dépressifs c’est aussi à cause de l’église.
      Là aussi tout est à revoir !


    • #2232503
      le 04/07/2019 par Yves-Sans-Logement
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      @Vivre le plus longtemps possible pour emmerder les autres.
      En fait je ne suis pas déçu, puisque je ne vais pas a l’Eglise pour les gens, j’y vais en famille avec femme et enfants pour Dieu et pour mon salut
      Je suis juste déçu du discours de la tradition et de cette droite de convenance, et aussi de cette Rome faible et traître
      Mais je suis tout autant déçu des militants en grande majorité
      Je pense que l’on est au bout du bout et que la fin est proche
      Et que malheureusement on ne reviendra pas en arrière
      Je dis un grand merci a Mr Soral pour tous ces efforts et tout son travail
      Le chemin va être dur et long
      Espérons que beaucoup écouteront Mr Soral plutôt que de répondre a la moindre frustration, au moindre désaccord, plutôt que de chercher chez lui, ce qui nous heurte, ce qui nous pousse a réfléchir
      Mr Soral rentrera dans l’histoire , il y est déjà et en lettres d’or
      La tradition devrait en prendre de la graine
      Force & Honneur


  • Voltaire,Leibnitz,le Christianisme et le judaïsme .

    Le mépris de Voltaire pour le Judaïsme est fondamental
    et viscéral,alors que sa critique du Christianisme est de
    nature philosophique comme le montre sa description et
    sa satire de l’optimisme de Leibnitz,représenté par Candide .
    Notons les violentes polémiques qui ont opposés les partisans
    de Leibnitz à ceux d’Isaac Newton sur le calcul infinitésimal,
    qui précèdent les querelles sur la paternité de la relativité entre
    Poincaré et Einstein !
    Voltaire antisémite est d’autant plus un récit important
    qu’il s’inscrit dans un contexte historique et scientifique .
    La bataille pour le contrôle de l’information est vital .
    C’est ce qui rend ce" Voltaire" indispensable ,pour éviter
    l’oubli,puis la falsification l


  • Evola est un auteur qui marque l esprit, et la vision du monde ce qui est rare.
    Auteur simple et d une immense complexite car prolixe et source. Une analyse melant les differentes religions. A noter que le Christ tient pour Evola de la Tradition et de la Modernite, des superstitions orientales et de la virilite nordique, de la lune et du soleil, -celui qui tend la joue ou renverse les tables des changeurs-. Le tee-shirt Lapierre illustre parfaitement ce livre, la modernite donc.
    A completer avec le sulfureux comme on dit Mythe du XXe siecle souvent cite par Evola, ou Rosenberg cite plus nommement l ennemi.

    Probablement dans les 20 ou 40 livres importants a avoir parcouru, qui necessite patience et dictionnaire. Un bon complement de Das Kapital, expliquant, par des voix opposees, pourquoi on vit dans un monde de merde.


  • #2232152

    Alain Soral encore pris en exemple dans les GGRMC sur la loi "La haine sur internet" a 9H27 ce matin , on voit une de ses vidéos sur YouTube ça dure quelques secondes , j’ai l’impression qu’ils préparent le public a votre futur censure ! vous feriez mieux de réagir avant d’être bloqué sur internet !! 2 fois pris en exemple humm il y a quelque chose de prévu ... o_O

     

    • #2232304
      le 04/07/2019 par DoubleSaltoArrière
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      Pas certain. La technique consiste peut-être à pallier les critiques sur le premier bémol (article précédent à ce sujet). Genre : Ces 30 secondes c’était pour aujourd’hui, pas pour hier.


  • Excellente initiative de faire paraître cet ouvrage majeur de Julius Evola, et très bonne présentation faite par Alain Soral et Pierre de Brague. Merci à vous deux.

    Je me permet cependant de faire remarquer qu’il est dangereux d’opposer frontalement "tradition" et "progrès", ou alors qu’il faut s’entendre par ce que l’on définit par le mot "progrès". La grande force de l’Occident a d’abord été effectivement celle de le chrétienté, et donc la symbiose harmonieuse créée par le doute grec et l’amour du Christ. Le début de sa dégénérescence a de multiples causes mais son accélération correspond à la montée en puissance de l’Angleterre marchande alliée à la banque juive, symbolisée parfaitement par la City of London, territoire extraterritorial (le premier du genre) indépendant de l’autorité de la reine d’Angleterre.

    Si l’Angleterre s’appuie sur une symbolique ancienne (française pour l’essentiel d’ailleurs), une recherche technologique omniprésente et un état de guerre permanent s’appuyant sur la violence vétérotestamentaire, elle a complètement délaissé toute spiritualité au détriment du marché et du profit, pour le seul bénéfice d’une petite caste aristocratique dévoyée et au détriment de son peuple - même si l’empire anglais a fait que la langue anglaise est la lingua franca des temps modernes, et que des grands Etats partenaires et de langue anglaise se sont constitués en Australie et aux Amériques -.

    A l’instar de la Russie de Poutine aujourd’hui, le retour à la tradition de la France passe effectivement par un retour spirituel à cet âge d’or du Moyen-Age chrétien bénéficiant à l’ensemble du peuple et pas seulement à une élite, mais en ne négligeant pas pour autant le progrès technique. L’aspect martial est tout aussi important effectivement mais il est d’autant plus difficile à mettre en place lorsque le progrès technique rend la vie d’un peuple plus confortable, cette opposition presque catégorielle peut aussi faire penser au dualisme liberté/égalité.


  • #2232216

    Effectivement, ce panthéon est un peu décousu.

     

  • #2232276

    C’est pas trop mal : Evola, Eliade, Guénon, etc.... oui c’est mieux. Mais on tombe tous dans le panneau à finir mahométan parce que c’est "l’Orient". Ils sont rationalistes et donc incapables de faire autre chose que de la métaphysique qui est encore une recherche rationnelle du mystère. Pourquoi aller jusqu’à l’indouisme et l’islam soufie sans jamais voir Constantinople, Byzance ?

    Guénon c’est pareil, le mec pond une bibliothèque entière, révolutionne la pensée traditionnaliste, donne des dizaines de disciples mais dit lui même ne rien savoir de Byzance tout en confessant que là bas demeure l’unique voie initiatique véritable... Incompréhensible, sachant que tout dans l’islam, des chants à l’architecture en passant par la représentation artistique vient de ce que les terres conquises après l’hégire furent des terres byzantines i.e. chrétiennes orthodoxes hellénistiques.
    Et puis c’est vrai que Guénon fut toujours opposé à la quantité plutôt qu’à la qualité. Mais c’est principalement le fait des extrême orientaux (l’Orient véritable étant ce monde byzantin et sémantiquement "anatoli", l’Orient, c’est une région de l’Asie Mineure, actuellement en Turquie, qui fut depuis au moins Homère, une terre hellène, c’est d’ailleurs encore le titre officiel des églises de langues grecques "Eglise orthodoxe anatolique") : dans l’histoire, toujours, les conquêtes avancées de la civilisations mahométanes furent possibles toujours par un surnombre extraordinaire par rapport aux populations envahies. La quantité était chez eux, pas à Byzance, quiconque à déjà joué à Medieval Total War en prenant les byzantin s’en rend compte aisément.
    Bref, rien ne sert de pousser trop loin vers l’est, la Corne d’or et la Basilique Sainte-Sophie, la Sainte Sagesse, cœur de la civilisation helléno-chrétienne, suffit amplement à retrouver la Tradition véritable et la métaphysique authentiquement mystérielle.

     

    • #2232350
      le 04/07/2019 par Lynx dans la brousse
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      Oui, vous avez raison, tout les touristes fervant qui visitent ces saintes chapelles retrouvent d’emblée la Tradition Héléno- Chrétienne véritable rivée au cœur.

      Et hop, tac tac badaboum les voilà redevenus preux chevaliers en guerre contre tout ce qui pourrait remettre en question leur Connaissance, pardon , qui ne vivent que pour la recherche de Vérité, sans jamais avoir besoin de s’opposer à l’Islam pour donner de la consistance à leur vision du Paradis perdu quelque part entre Jérusalem et l ’Anatolie.

      Merci du rappel, j’allais oublier en l’éspace de deux mentions de Saint René Guénon.
      Prions pour que cela nous aide à affermir notre amour fraternel sur le chemin de la connaissance.

      http://esprit-universel.over-blog.c...

      Un lien menant vers les profondeurs de la connaissance vers ce sujet dont nous approchons la surface, il me semble est plus approprié que tout discours délibérément simplifié sur les origines Abrahamiques de notre Tradition.


    • Vous vous trompez beaucoup sur un si court commentaire. Donner votre avis car le reste est de l’approximatif : Guenon n’a rien apporter de nouveau, ni rien inventé Il a exprimé, en termes intelligibles pour les occidentaux, la Sagesse éternelle. Relisez les articles sur la Sophia grecque, Dante, ou saint Bernard. Guénon n’a pas eu la qualification pour avoir des disciples. La théorie de l’emprunt en tout domaine est une erreur et une paresse intellectuelle. Si métaphysique il y a, elle est fort éloignée de lecture, de lieu, et de méthode au sens scolaire, etc... Etc, etc...


  • #2232324

    Toujours d’excellents conseils de lecture ! Purée, le nombre de penseurs, personnalités que vous m’avez fait connaitre est stupéfiant.

    Par contre, si je peux me permettre, ne soyez pas trop dur avec Étienne Chouard ; il se fait pourrir la vie par les antifas et autres gauchistes. Laissez lui du temps pour digérer tout ça. Si il y a bien un mec "de gauche" qui peut évoluer dans le bon sens, c’est bien lui, à mon humble avis. Et sinon, ben .. tant pis ; on secouera la poussière de nos pieds ...

     

    • Sans vouloir juger Chouard du haut de mon fauteuil de bureau, ça fait 15 ans que Soral se fait pourrir la vie par les antifa, les gauchistes, les identitaires bas du front, le CRIF, la LICRA, le lobby que Caroline Fourest représente, les féministes, le CRAN, la magistrature, le gouvernement, TOUS les médias, la LDJ.
      Donc on peut comprendre qu’il soit exigeant envers Chouard, d’autant qu’il l’avait prévenu de tout ça il y a plusieurs années.
      Etienne, rejoint ERFM, tu gagneras du temps et de l’honneur car "ils" ne te laisseront jamais tranquille, même après 10 ans de soumission (cf Ardisson...)


  • Il y a aussi beaucoup de penseurs de gauche comme le militant communiste Roger Garaudy qui ont rejoint la Tradition (Garaudy s’est converti à l’islam). En effet le but de la tradition et l’idéal socialiste se rejoignent : c’est la réconciliation de l’homme avec lui-même et avec la nature, la paix et l’amour fondée sur le juste partage du travail et des richesses. Autrement dit, l’Unité réalisée concrètement (de ce que j’en ai compris).
    Je trouve cela très intéressant, on ne retrouve pas du tout cet intérêt pour la question sociale dans les penseurs comme René Guénon ou Julius Evola.


  • #2232598

    Soral a raison : il faut sortir de l’intellect qui tourne en rond sur tous les sujets, et donc commencer par lire Evola et Guénon, qui sont un bol d’air par rapport à la funeste propension matérialiste occidentale qui consiste à croire que la vie, c’est l’intellect qui turbine sans cesse.
    (la base du matérialisme philosophique destructeur et de la décadence moderne est l’excès de pensée, le manque de Silence intérieur et donc le manque de Coeur).

    Mais ces 2 auteurs sont encore des enfants pour les disciples de la sphère spirituelle sérieuse, car matérialistes (les propos d’Evola sur la femme, les races à un niveau certes bien plus subtil que le niveau des ignares racialistes habituels mais quand même, ça ne vole pas haut du tout, aucun Eveillé authentique ne parlerait comme lui, etc etc, bien des points manquent de transcendance, preuve que l’intellect est encore à l’oeuvre), ainsi, Evola et Guénon appartiennent encore au monde matérialiste occidental, même s’ils s’en dégagent en bonne partie.

    Avant de mourir, lisons Ramana Maharshi, Ma Anandamayi, Ranjit Maharaj, etc, et surtout, surtout, allons rencontrer de tels êtres de près et voir ce qu’ils irradient.
    Et nous verrons ensuite si nous validerons encore des pensées matérialistes...

     

    • Encore un jugement hâtif basé sur l’ignorance : manifestement, vous ne connaissez pas les propos de Ramana Maharshi sur René Guénon.


    • #2232789
      le 05/07/2019 par Lynx dans la brousse
      Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

      La stupidité crasse et infernale si bien décrite sous toutes les formes possibles par René Guénon afin de lui offrir une chance de prendre conscience d’elle même...

      Sur le sujet de la crasse qu’est devenue l’humanité en règle générale, la meurtre de dauphins ici décrit, https://youtu.be/zA3rfdyHdWw,
      animal doté d’une très haute intelligence dans ses capacités de communication avec ses congénères et avec ce qu’il reste de l’humanité , serait en réalité objectivement bien moins ignoble que traîter René Guénon de matérialiste...comprenne qui pourra.
      Heureusement si on peut encore parler de bonheur, que certains on fait du bon boulot sur youtube, cette lucarne ou l’on peut trouver des trésors dans cette infra-humanité.


    • @Chercheur

      Ne minorez pas trop l’importance, ainsi que le degré d’éveil, de René Guénon le-serviteur-de-l’Unique, qui avait tout d’un Arhat, si vous me permettez cette libre supposition.

      Quant à Ramana Maharshi (dont René Guénon lui-même a parlé en termes plus qu’élogieux), il aurait répondu, en entendant prononcer le nom du métaphysicien de Blois : « The great sufi ».

      Propos rapporté par Carl Hurtung.


    • #2232880

      à Ali et TB,

      Je ne minore pas du tout l’importance de Guénon, qui est immense, je disais juste qu’il y a un gros delta dans la Réalisation spirituelle entre Guénon, d’une part, et Ramana Maharshi et Ma Anandamayi, d’autre part (qui étaient des Incarnations, ou avatars).

      Se baser sur une phrase pour dire que Ramana Maharshi = Guénon, c’est ça, l’ignorance, c’est du grand n’importe quoi, cela prouve que vous vous basez sur l’intellect et les bouquins, sans vie spirituelle pratique.
      C’est comme si vous disiez Guénon = Jésus , sous prétexte que Guénon a un bon niveau. Délirant, quoi...

      Allez donc chez Ramana, dans le Tamil Nadu, et vous verrez ce qui irradie concrètement là-bas... (et pourtant, Ramana est mort en 1950, hein...), vous verrez, c’est autre chose que des spéculations livresques.


    • @Chercheur

      Calmez-vous un peu et... apprenez à lire.

      Personne n’a dit que René Guénon = Ramana Maharshi = Jésus...

      Il ne s’agit pas vouer un « culte » à René Guénon, il s’agit de reconnaître l’importance fondamentale de son travail sur le terrain intellectuel.

      La valeur explicative de ce qu’a écrit René Guénon en langue française est sans équivalent. Il a redonné aux termes de Tradition, de gnose, d’ésotérisme, d’initiation, de réalisation spirituelle etc. leur sens premier. Tout le monde le reconnaît, que ce soit du côté musulman, bouddhiste ou même hindou.

      Ne jugez pas non plus trop vite de qui sait quoi ou a vu qui ? Vous n’êtes pas le seul à avoir fait le voyage en Inde. Ceci dit, Ramana maharshi n’est plus de ce monde, pas plus que Ma Ananda Moyi. N’espérez donc pas retirer de la lecture de leurs enseignements plus qu’une base "théorique"...


    • @Chercheur

      P.S. : Ramana Maharshi n’a jamais été tenu pour un avatara, mais pour un jivan mukta.


    • #2233149

      TB,

      C’est vous qui lisez mal, je n’ai jamais parlé de tirer quoi que ce soit de "lectures", au contraire, je vous ai dit d’aller physiquement dans un endroit, voir ce qu’il rayonne, malgré la mort de Ramana. C’est de la lecture, ça ?!
      Et il y a d’autres sages vivants à rencontrer, que je ne nommerais pas ici, car ce n’est pas le propos du topic. Je parle d’ascèse pratique, de méditation, de rencontre de sages, etc.
      En aucune façon, je ne compte que sur des bouquins.

      Lisez attentivement avant de répondre.


    • #2233189

      TB,

      C’est faux.
      Ramana est un Avatar, un des plus grands de l Inde. Comme Ma Anandamayi, Ramakrishna.
      Vous n y connaissez donc rien, a part vos lectures theoriques new age.
      Quand je vous dis de pratiquer au lieu de lire sans cesse....

      Sur ce, discussion terminée, on ne va pas saouler les modos avec celui qui aura le dernier mot, on a passé l age.
      Bonne route.


    • @Chercheur

      Non Monsieur, ni Ramana maharshi, ni Ramakrishna - que je lisais à un âge ou vous jouiez encore aux billes avec vos crottes de nez - ne sont tenus pour des avataras en Inde. Ramana Maharshi était tenu pour un un jivan mukta - qui n’est nullement un concept « New Age », mais sert à désigner celui ou celle ayant atteint la Libération (Moksha).

      Ceux qui se sont rendus en Inde savent qu’à l’approche d’Arunachala on est pris d’une sorte de "tournis", inutile d’en faire un plat de lentilles. Mais une excursion - même en Inde - n’a jamais eu valeur d’initiation ni de rattachement initiatique, sans lequel aucune transmission ni pratique n’est possible.

      Je ne vous félicite pas.


    • #2233268

      AB

      C’est plutot moi qui ne félicite pas les tissus d aneries que vous ecrivez ici.

      - je n ai jamais dit que "jivanmukta" etait un concept new age (c’est une appellation sanskrite multimillenaire !), j ai dit que penser que ramana n etait pas un avatar etait du new age.
      - j ai connu Ma, je suis certainement plus agé que vous.
      - je n ai pas parlé d aller "faire un tour" en inde, j y ai vecu, ce qui est autre chose que de lire des bouquins, n est ce pas.
      - a l approche d un Eveille veritable, il ne s agit pas de "tournis", mais de Grace. Lachez vos bouquins, bougez vous et vous saurez de quoi vous parlez. Vos livres ne vous donneront ni un plat de lentilles, ni rien du tout.
      - Ramana Maharshi a realisé Swami Ramdas, les 2 Krishnamurti, Poonja, Anamalai et tant d autres, ce n est pas qu un libéré-vivant (jivanmukti), mais un Avatar pour les hindous.

      Bref.... Mon bon ami, lachez les theories et opinions livresques et pratiquez. Je n ai pas dit "en touriste", j ai dit : Pratiquez.


    • En écoutant ce que dit Alain sur Evola, cela me rappelle l’oeuvre d’un de ses ainés, le Bengali Sri Aurobindo. Voici une petite citation intéressante :

      "Le mental, la vie et le corps sont ils tout, ou cette existence humaine n’est elle que le voile de quelque chose de plus grand, de plus puissant, de plus lointain et de plus profond qu’elle même ?
      "L’Oupanishad répond qu’en effet, derrière ce voile, il y a une existence plus grande.
      "La matière ne connaît pas le mental, le mental connaît la matière. De même le mental ne connaît pas cela qui est derrière lui. Cela connaît le Mental"

      Sri Aurobindo, Commentaires sur La Kéna Oupanishad
      Pondicherry 1915-1916


    • @Chercheur

      1.

      Votre propre subjectivité vous aveugle. Ramana n’a jamais été considéré en Inde comme un avatara, si ce n’est peut-être par ceux qui le côtoyèrent au quotidien et bénéficièrent de son « action de présence », eu égards à l’immense affection qu’ils avaient pour lui. Mais pour l’Inde, c’est un jivan mukta, c’est-à-dire un « libéré vivant ».

      je n ai jamais dit que "jivanmukta" etait un concept new age (c’est une appellation sanskrite multimillenaire !)…

      Ce qu’on ne cesse de vous dire depuis au moins deux commentaires. Lisez ceux qui font l’effort de vous répondre, plutôt que vous écouter parler.

      j ai connu Ma, je suis certainement plus âgé que vous.

      L’âge peut être un facteur aggravant, notamment lorsque la pratique ne porte pas ses fruits. L’insatisfaction s’installe, l’ « ego » se crispe et devient colérique.

      Je n ai pas parlé d aller "faire un tour" en Inde, j y ai vécu, ce qui est autre chose que de lire des bouquins, n est ce pas / A l approche d un Eveille véritable, il ne s agit pas de "tournis", mais de Grâce.

      Que neni. Vous pouvez avoir vécu sur place autant de temps que vous voulez et avoir bénéficié d’autant de « grâce » que vous voulez, tant qu’il n’y a pas rattachement initiatique à une voie régulière par le truchement d’un guru authentique, la pratique ne mène à rien. Au mieux on perd son temps, au pire on se prend pour ce que l’on est pas.


    • 2.

      Ramana Maharshi a realisé Swami Ramdas, les 2 Krishnamurti, Poonja, Anamalai et tant d autres, ce n est pas qu un libéré-vivant (jivanmukti), mais un Avatar pour les hindous.

      Pour certains hindous, peut-être, mais sûrement pas pour l’Inde. Quant à (Juddu) Krishnamurti, il ne jouit d’aucune renommée ou reconnaissance en Inde. Jeune homme, il fut récupéré par les « théosophistes » (sous la tutelle d’Annie Besant et du Colonel Olcott à l’époque) qui l’utilisèrent comme « faire valoir » en le présentant au grand public (occidental) - sous le pseudonyme d’Alcyon…- comme une « incarnation » (avatara) de Maitreya (excusez du peu !). Passez ce traumatisme, ce type a passé toute sa vie à essayer de nous vendre sa propre méthode d’ « auto-libération », en dehors de toute forme de régularité initiatique, ce qui est l’exemple même de l’hérésie pour un hindou véritable. Il a d’ailleurs fait l’essentiel de sa carrière dans les milieux anglo-saxons… Sa rencontre avec Chögyam Trungpa (en vision libre sur Youtube) mérite le détour. On y voit toute la distance pathétique qui sépare un illuminé qui se prend pour ce qu’il n’est pas, d’un maître authentique.

      Bref.... Mon bon ami, lâchez les théories et opinions livresques et pratiquez. Je n ai pas dit "en touriste", j ai dit : Pratiquez.

      Je vous trouve bien présomptueux de présumer de qui pratique ou ne pratique pas, où, quand etc. Dans le domaine initiatique, les gens sérieux évitent de « fanfaronner », si vous voyez à qui et à quoi je fais allusion.


    • #2233956

      Voir deux illuminés comme Chercheur et TB discuter avec amour et bienveillance nous fait sentir la sagesse qui émanent de leurs êtres profonds.


    • @michel amm

      Jaloux ! ;-)


    • #2234756

      TB,

      a quoi sert de vous répondre, vous ne connaissez rien à l’hindouisme, croire que Ramana n’est qu’un libéré comme un autre montre vos lacunes en spiritualité. Ci-dessus, vous le mettiez en parallèle avec Guénon. No comment...

      Qui vous dit que je ne suis pas rattaché à une lignée authentique ? vous tirez vos conclusions tout seul, afin de vous auto-monter vous-même en sauce, par frustration, probablement.

      Votre réponse sur la Grâce montre que vous n’y connaissez rien du tout, vous dites qu’une lignée spirituelle est nécessaire pour atteindre l’eveil, parce que vous l’avez lu chez Guénon, et non pas parce que vous avez fait l’expérience de la chose, d’une Grâce, etc.

      Bref, du livre, du livre, du livre...

      Ciao


    • @Chercheur

      Ci-dessus, vous le mettiez en parallèle avec Guénon. No comment...


      Un parallèle n’est pas une équivalence. Ce n’est pas moi qui ai parlé de « the great sufi », c’est Ramana lui-même.

      Qui vous dit que je ne suis pas rattaché à une lignée authentique ? 
       

      Je vous lis, tout simplement. Si vous étiez réellement préoccupé du service à rendre à autrui - plutôt que de « flagorner » sur vos « grâces » et autres « bénédictions » reçues -, vous n’auriez aucune hésitation à le dire à ceux qui nous lise : tant qu’il n’y a pas rattachement initiatique à une voie régulière par le truchement d’un guru authentique, la pratique ne mène à rien. Au mieux on perd son temps, au pire on se prend pour ce que l’on est pas. Dans le domaine initiatique, la « Grâce » ne suffit pas, il faut le rattachement. Suggérer le contraire, c’est aussi n’avoir aucune idée du rôle de l’initiation et de ce qui opère à travers elle.

      Vous dites qu’une lignée spirituelle est nécessaire pour atteindre l’eveil, parce que vous l’avez lu chez Guénon, et non pas parce que vous avez fait l’expérience de la chose, d’une Grâce...  

      Non pas parce que je l’ai lu chez Guénon, mais parce que toutes les voies spirituelles sont unanimes sur le sujet. René Guenon ne fait que restituer le point de vue traditionnel. Rappeler la valeur du rattachement initiatique, c’est témoigner en faveur de la Vérité. En ce qui me concerne, je n’ai pas l’habitude de pratiquer le « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ».


    • #2235176

      TB,

      Il ya vraiment une pathologie lourde dans vos interventions, car vous reprochez systématiquement des choses que je n’ai pas dites, par névrose malveilante et idiote de vouloir rabaisser autrui en inventant n’importe quoi, ainsi :

      Il est évident qu’il faut un maitre authentique et une lignée qui va avec, pour obtenir la Grâce Divine. (même Jésus l’a dit : "nul n’arrivera au Père si ce n’est à travers moi".)

      J’ai donc parlé depuis le début de la Grâce, en citant Ramana, Ma Anandamayi, Ramakrishna, etc etc, c’est donc bien que je défends les véritables gurus et lignées (car sans Maitre, comment faites vous pour obtenir la Grâce ??? absurde !), par opposition à vous qui ne comptiez que sur Guénon et Evola, qui pour moi étaient avancés mais n’étaient pas réalisés.
      Tout le sens de mon intervention était justement de dire : "faites gaffe aux non-réalisés, car ils ne sont pas pourvoyeurs de Grâce et pas Eveillés".

      Pendant que vous défendiez des intellectuels, pas seulement en les comparant, mais en mettant sur un même plan Ramana et Guénon, ce qui est hautement ridicule.

      Sur ce, je ne vous lis plus, et ne viendrais plus sur ce topic, je ne suis pas là pour passer vos frustrations et névroses cachés sous forme de mensonges et de non-compréhension de ce qu’écrit autrui.
      La meilleure façon d’effacer névrose et frustration, c’est l’action juste, pas les enfantillages, sachez le.


    • @Chercheur

      J’ai donc parlé depuis le début de la Grâce, en citant Ramana, Ma Anandamayi, Ramakrishna, etc etc, c’est donc bien que je défends les véritables gurus et lignées (car sans Maitre, comment faites vous pour obtenir la Grâce ??? absurde !)…

      Les maîtres en questions donnent régulièrement des « bénédictions » (lors d’assemblées, réunions etc.), sans que cela n’implique aucun rattachement effectif de la part de ceux qui assistent à l’événement. C’est de cela dont je parlais. J’attends donc de votre part que vous nous confirmiez sans la moindre ambiguïté que : tant qu’il n’y a pas rattachement initiatique à une voie régulière par le truchement d’un guru authentique, la pratique ne mène à rien. Au mieux on perd son temps, au pire on se prend pour ce que l’on est pas.

      … par opposition à vous qui ne comptiez que sur Guénon et Evola, qui pour moi étaient avancés mais n’étaient pas réalisés / Pendant que vous défendiez des intellectuels, pas seulement en les comparant, mais en mettant sur un même plan Ramana et Guénon, ce qui est hautement ridicule.

      Taratata, personne ici n’a jamais mis sur le même plan René Guénon et Ramana Maharshi (faites-moi donc un copié-collé du passage). Vous mentez sciemment de manière à vous tirer d’embarras.

      Personne n’a non plus jamais prétendu que la lecture de René Guénon - ou de qui que ce soit d’autre - suffise à faire l’impasse sur le rattachement initiatique et la pratique qui l’accompagne. René Guénon lui-même ne cesse de le répéter, ce qui est un des innombrables mérites de son travail.

      René Guénon avait atteint un certain degré d’Eveil à l’intérieur de l’Islam, ce qui n’est pas une supputation : nous le savons de la bouche de maîtres sufis authentiques à qui la question fut posée. Certains vivaient encore il y n’y a pas si longtemps.

      C’est d’ailleurs cela qui - ne vous en déplaise - donne a son travail toute sa légitimité et en fait tout autre chose qu’un travail d « intellectuel ».

      Rien qu’à ce titre, il mérite notre respect et notre déférence.


  • #2232625

    Voltaire : Alors, donc, on a des raisons de l’aimer et/ou le détester ?
    - En lisant/écoutant M. Sigaut, il est détestable ;
    - En lisant l’ouvrage montrant son antisémitisme, il est aimable ou détestable selon que l’on est Juif ou pas, ou parce qu’il amalgame comme on dit maintenant ;
    - En apprenant qu’il était Islamophile, il est aimable ou détestable selon que l’on est Musulman ou pas.
    Moi, je le trouve détestable "pour les trois raisons" évoquées ci-dessus.
    Mais, en revanche, je partage les analyses "Panthéon" LES concernants (Voltaire et Simone).
    Autrement : Quelqu’un peut-il m’expliquer la statue de clebs près du tombeau Simone ?

     


    • la statue de clebs près du tombeau



      Il s’agit sans doute de la représentation d’Anubis, le dieu funéraire égyptien ; ce serait Bastet, chat noir égyptien je comprendrais le clin avec l’avorteuse mais là elle avait sans doute un goût pour le morbide, ce qui ne m’étonnerait guère.


  • Aux grands "Hommes" la Patrie reconnaissante ?
    Pourquoi pas aux cismachin ?
    Déjà, y’a des meufs qui sont dead et qui sont enterrées là.
    Donc, on devrait modifier le fronton pour un hommage plus large, LBGTQI quoi !
    Et plus "arc-en-ciel", ce marron et or, c’est d’un sinistre...


  • #2233458

    Petit rappel sur Henry Corbin.
    Grand ami de Malraux, invité chez les Rotschild et chez le roi du Maroc. Pour moi certainement lié à la franc-maçonnerie comme Guénon d’ailleurs et cherchant à y introduire l’ésotérisme iranien et le soufisme. Grand amis des anges aussi mais on ne sais pas trop bien de quel côté.
    https://www.amiscorbin.com/rencontr...

     

    • @ saint gloup, vous dites un peu n’importe quoi,sur Guénon et Henri Corbin,moi qui ai étudié ces deux auteurs depuis ,,une vingtaine d’années, pour Guénon qui s’est intéressé dans un premier temps au spiritisme et s’en est ensuite éloigné et même critiqué,il s’est engagé dans la Voie du soufisme,quant à Corbin il devait faire un travail sur le chiisme iranien et toutes ses obédiences,il a rencontré des grandes figures du chiisme en Iran, travail considérable.il a du donner sa promesse à Louis Massignon de faire ce travail sur le chiisme.pour votre information, Corbin était un admirateur de Heidegger. Étudier la question au lieu d ’éluder des théories foireuses.


    • @Hussein. Guénon s’est convertit à l’islam vers l’age de 17 ans. Une lettre manuscrite est facilement trouvable sur le net. Quand à son intérêt pour le spiritisme, faite ce que vous conseillez, renseignez vous un peu... plus.


  • #2236898
    le 11/07/2019 par Atos, Portos et Aramis
    Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague

    Vidéo très intéressante merci E&R, vous m’avez déjà vendu au moins un des trois bouquins présenté !

    Cela dit j’aurais une question adressé aux lecteurs assidus.

    Le livre d’Evola fait 600 pages... N’ayant pas l’habitude de lire des livres aussi gros (et ayant déjà une pile bien fournis qui m’attend), sauriez vous m’indiquez si la lecture de cet auteur est compliqué ?

    Par compliqué j’entends de savoir si c’est le genre de livre ou il faut relire une page plusieurs fois pour bien la comprendre etc... Car 600 pages c’est tout de même quelques chose....

    Deuxièmement n’y aurait-il pas un livre d’Evola qui résumerait sa pensée mais en beaucoup moins gros ?

    D’avance merci

     

    • J’ai lu des textes de Julius Evola (il y en a beaucoup de disponibles sur le net) et je trouve que c’est un auteur très difficile, oui. C’est un penseur qui s’adresse plutôt à un public « lettré », comme René Guénon. Donc prévoir un dictionnaire et du Doliprane, haha.
      Felix Niesche est intéressant aussi mais également très difficile d’accès (de mon point de vue). C’est selon les goûts, pour ma part je préfère les livres de vulgarisation.


    • Merci pour ta réponse Thunar.

      Quels livres de vulgarisation me conseillerais tu pour Evola ?


    • Je ne sais pas si ça existe... c’est un auteur élitiste et aristocratique donc par définition il ne s’adresse pas au vulgaire.


    • Je veux dire qu’il ne s’adresse qu’à des gens de sa classe j’ai l’impression. Aristocratie etc.


  • La Vérité n’a pas besoin d’ésotérisme. L’ésotérisme, ça sert de bonus aux autres fausses religions prétendument révélées pour essayer de justifier leurs erreurs en usant du mystère et de l’ombre. Cela permet de mettre tout est n’importe quoi, comme c’est le cas dans l’ésotérisme de tout les courants religieux.

    C’est du même niveau qu’un homme qui essayerait de se donner un air mystérieux pour avoir ses chances. C’est l’oeuvre d’un séducteur vicieux, non l’oeuvre de l’honnêteté et de la virilité.

    Le Christ fait face à la cachotterie qui est l’arme du diable. Le Christ qui est la Lumière ne se cache pas, il s’affirme aux yeux de tous. Le Christianisme authentique et viril n’a pas besoin de cette branlette intellectuelle qui n’abouti qu’à la confusion et à la manipulation. Nos mondialistes sont empreints d’ésotérisme.

    C’est cette vision sans détour qui est souvent reprochée aux catholicisme, qui lui vaut d’être particulièrement haït, attaqué, jalousé, considéré comme intolérant (toute vérité est intolérante) , et irritant totalement ses opposants, comme je risque de la faire ici.

    L’absence d’ésotérisme , qui est en réalité une bénédiction et un gage d’authenticité, n’est évidemment pas la raison de la "chute" (temporaire et prophétique qui précède le Triomphe annoncée) du catholicisme, car si c’était le cas, il aurait chuter bien avant, et pas 2000 ans plus tard...

    C’est parce que l’Église catholique - qui est colonne de la Vérité, détenant le dépôt de la Foi - n’a bas besoin de ces apparats et n’a pas peur du père du mensonge, qu’elle fonctionne sur le dogme exotérique, assisté de l’Esprit Saint. Certainement pas parce qu’elle serait vider d’une quelconque substance.

    Toute la substance et la présence du Christ se trouve dans l’Église qu’il a fondé, dont le trésor et le support à son affirmation de la Vérité, repose sur l’Eucharistie.
    https://legrandreveil.wordpress.com...

    L’Église est vivante. Le catholicisme est la seule religion vivante. La religion des miracles, des guérisons, des révélations et messages mariaux, des prophéties qui se réalisent, de la transsubstantiation... Jésus se manifeste tous les jours en elle.

    L’Église et les chrétiens n’ont pas besoins d’autres nourritures. Tout comme Marthe Robin ou Jeanne Fretel. Tout y est dans ce miracle permanent.
    La présence réelle dans l’Eucharistie n’est pas une énième élucubration ésotérique, elle est effective. 2000 d’histoire sont là pour en témoigner.

     

    • #2241090

      J’ai commencé à lire Evola :(Chevaucher le Tigre 1961

      )

      Et je suis assez d’accord avec vous sur l’ésotérisme d’Evola, (ou du moins de ce que j’ai pu en lire jusqu’ici).

      Pour moi ce n’est rien d’autre que de la branlette d’intellectuels "qui ont le temps".

      Un musulman


  • Voltaire comme beaucoup (il était athée et croyant, pour l’oligarchie, monarchie éclairé et NON DEMOCRATE il n’a jamais connu la Republique.
    Vous êtes ironiques, il y a mille contradictions dans le Panthéon. Hugo fut royaliste romantique, fervent révolutionnaire et démocrate.
    Et l’antisémitisme n’éxistait pas. De plus y a t-il un seul auteur politique qui vous accorde à 100% si oui, arrêtez de penser, et prendre pour des idiots. Negre fut jusque tard le simple mot pour...noir. Les préjugés sont partout, et aimez vous Voltaire ? Moi oui pour ces livres pour enfant CM2 6e. Voilà, hein, d’accord..


Commentaires suivants