Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Près d’un agriculteur sur cinq n’a rien gagné ou a perdu de l’argent en 2017

Un rapport de l’Insee sur les revenus des non-salariés en 2017 révèle que près de 20 % des agriculteurs n’ont rien gagné en 2017. En moyenne, les exploitants agricoles ont enregistré un revenu net imposable mensuel de 1390 euros par mois.

 

Le secteur agricole est en crise. Pour illustrer ce constat, un chiffre : en 2017, près d’un agriculteur sur cinq n’a pas pu se verser de revenu. C’est ce que révèle un rapport de l’Insee sur l’emploi non-salarié en 2017, publié le 8 novembre.

Les exploitants agricoles ont en effet enregistré un revenu net imposable mensuel de 1390 euros par mois en 2017, soit 8,2 % de plus qu’en 2016. Mais dans le détail, il existe pourtant des écarts importants selon le type de production. Si les céréaliers ont gagné en moyenne 1000 euros par mois en 2017, le secteur viticole s’en sort beaucoup mieux avec un revenu moyen de 2790 euros par mois, en baisse de 3,9 % par rapport à 2016. Cela s’explique car 2017 était une « année de petite récolte après un excellent millésime 2016 ».

 

L’élevage le plus touché

L’élevage est la production la plus en crise. Le éleveurs d’ovins, caprins, équidés, ont enregistré un revenu moyen de 620 euros par mois. À titre de comparaison, c’est 60 euros de plus qu’une personne seule touchant le RSA (559 euros). Les éleveurs bovins, ce n’est pas beaucoup mieux avec 1100 euros net en 2017, soit un peu plus qu’en 2016 (+15,9 %). Cette hausse – guère florissante – s’explique par l’année 2015 catastrophique des éleveurs en 2015, qui ont subi de plein fouet l’effondrement des prix du lait en 2015, à cause de la fin des quotas laitiers.

 

 

Fin juillet 2019, des agriculteurs avaient revendiqué sur les réseaux sociaux des actes de vandalisme à l’encontre de permanences de députés LREM afin de protester contre la signature du CETA, le traité de libre échange entre l’Union européenne et le Canada.

En septembre, la FNSEA, le premier syndicat d’agriculteurs, avait appelé à déclencher des « feux de la colère » dans toute la France pour alerter le gouvernement sur le malaise du monde agricole.

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ils devraient écouter Attali dire à Marie France Garaud dans leurs débats sur l’euro en 1996 pourquoi ils se suicident et surtout qui en est la cause, ou le responsable
    et pourquoi nous en sommes rendus là ?.

     

    Répondre à ce message

  • Au-delà des agriculteurs, c’est notre agriculture et notre auto-suffisance alimentaire que les mondialistes veulent tuer.
    Il faut être conscients du but recherché par certaines officines écolo liées au mondialisme et qui accablent les agriculteurs.
    Bien sûr, l’idéal serait de n’utiliser aucun produit chimique. Mais quand il s’agit de prduire un minimum, c’est difficile. D’autre part, tout produit artificiel n’est pas nocif et tout ce qui est naturel n’est pas inoffensif. Il y avait autrefois beaucoup de morts par intoxication alimentaire et les gens âgés d’aujourd’hui sont une génération de l’agriculture intensive, en plus d’une époque ù l’on faisait moins attention qu’aujourd’hui.
    Il faut savoir rauson garder, regarder ce qui est essentiel et peut-être militer pour une recherche scientifique indépendante...

     

    Répondre à ce message

    • #2320800
      Le 13 novembre à 08:49 par "comité des paysans autonome"
      Près d’un agriculteur sur cinq n’a rien gagné ou a perdu de l’argent en (...)

      Ceux qui détruisent l’agriculture ,sont les mêmes qui font disqualifier et traiter les gilets jaunes de factieux dans les médias, les mêmes qui traitent Soral de salop dans les médias, les mêmes qui fustigent la manif pour tous, les mêmes ,les mêmes qui essayent d’interdire Dieudo, les mêmes qui veulent faire enlever les Croix catholique, les calvaires et autres noms de villages et de villes qui portent des noms de Saint , les mêmes qui veulent interdire les crèches de Noël, bref... Comme dit plus bas dans un commentaire
      A qui profite le crime ?

       
  • Venez voir en Beauce et en Brie. C’est pas loin de Paris, ce sont les plus vastes terres agricoles de France en céréales notamment, il n’y a plus de suicide depuis bien longtemps, et tous ces cultivateurs portent très bien leur cancer, et leurs millions.

     

    Répondre à ce message

  • Les paysans ont deux problèmes majeurs. La FNSEA et les chambres d’agriculture pour commencer. Ensuite les fausses coopératives , telles que yoplait qui sont des multinationales et les exploitent à fond . L’agriculture traditionnelle n’a plus d’avenir, l’utilisation massive de pesticides et d’engrais n’a pas la côte et de plus en plus de consommateurs se tournent vers le bio. Ils préfèrent moins manger, mais mieux manger. Je ne jette pas la pierre aux paysans, ils sont les premières victimes d’un système qui marche sur la tête. Quant aux chambres d’agricultures, leurs effectifs qui coûtent bien trop cher, sont plus nombreux que les agriculteurs, et il faut croire que leurs "conseils" ne sont pas très judicieux... La preuve !

     

    Répondre à ce message

  • Ah, Merde ! Mon commentaire assassin n’est pas passé. Je vais me réfréner.
    Quelle chance on a d’avoir ici l’avis d’agriculteurs, tous bienveillants, soucieux de notre bien-manger. C’est rassurant.
    Les mêmes devraient nous dire si sur leurs terres il n’y a pas un coin de verger « écologique » pour de vrai au bénéfice de leur famille (Le reste, bourré de pesticides « bio éventuellement » à l’attention du citadin). Alors, on tue son cochon ou son veau en loucedé, de la bonne viande familiale ? Le lait envoyé à la mélangeuse européenne, on n’en boit pas, on a son bon lait à soi ?
    Je le dis, - très doucement pour ne pas choquer -, qu’ils se démerdent ! J’ai basculé.
    ER en a fait un thème de solidarité, chapeau ! Puissent ces gens là lui en être reconnaissant.
    Monsanto et sa pourriture, est-ce pire que ce que font nos paysans ?

     

    Répondre à ce message

    • #2318839

      @EnMarche !
      Personne ne t’empêche de faire pareil, moi citadin, je suis parti vivre a la campagne il y a une quinzaine d’années, j’y ai fait ma place ,j’ai vivoté , cherché, travailler, puis du woofing, puis des formations , puis j’ai cherché une ferme et de la terre dans mon budget avec ma femme et mes enfants et avec un gros crédit sur une grosse durée (d’ailleurs toujours pas fini de payer), puis j’ai fait une reconversion, aujourd’hui après 15 ans je suis exploitant agricole (je dis merci d’ailleurs un peu a E&R pour le franchissement de cap il y a quelques années)
      J’avais une autre vision du monde agricole, il y a de ça, moins de 10 ans encore et fréquentant que des paysans dans la grande majorité de mes connaissance , aujourd’hui, j’ai bien changé d’avis sur les agriculteurs (mes collègues)
      Mais si tu n’as qu’insultes et mépris , que fais-tu sur E&R ?
      Donc puisqu’on est tous des enculés tu bouffes quoi ?
      Aldi, MacDo, Carrefour, Auchan, quoi ?
      Tu devrais un peu t’apaiser ,parce-que c’est pas notre bouffe pourri qui va te tuer ,mais la rage, le stress et un ulcère, a force de ronger ton frein et de vomir ta bile camarade
      Bon je te laisse te défouler
      Salut

       
    • A Yves,
      Le but ici étant l’échange de points de vue, j’ai lu avec attention votre réponse. Hormis les cas particuliers des rares types bien (Laurent qui a reconnu des failles, etc), et malgré votre intervention, je reste sur ma position « globalement ». La solidarité que vous affichez envers le Monde Paysan est discutable (au-delà du corporatisme). J’ai à portée un Paysan « en direct », un petit jardin, et quelques garanties « bouffe ». Le citadin Parisien, sauf nanti, ne l’a pas. Encore une fois, « en général », le Monde Paysan, je tourne le dos.
      Bon courage et persévérance dans votre démarche.

       
    • #2319112

      @EnMarche !
      Autour de moi j’ai des minotiers , des maraîchers, des petits exploitants pondeuses, volailles, vaches, brebis, cochons, fruitiers ,petites vignes ,fromages, etc...
      Et je vois énormément et de plus en plus de paysans respectueux des sols, en bio ou en conversion bio, l’agriculture des années 70/80 très productiviste disparaît peu a peu ,et même certains conventionnel sont de mieux en mieux
      Les agriculteurs reprennent souvent les exploitations de leurs parents et la nouvelle génération des trentenaires et des quadras sont pas des idiots ,ni des tabanards ou des bourrins
      Ils connaissent leur métier et les failles d’antan , ils s’adaptent pour survivre
      Aies espoir l’ami ,ne dénigre pas de vrais résistants, même si au milieu il y’a de mauvais gars, c’est l’industrie-agricole qu’il faut combattre pas le paysan
      Force et honneur

       
    • #2319188

      Yves avec logement à credit,

      Le paradis quoi ! Tu nous décris le monde paysan comme un Eden, où les gens sont gentils, où tout le monde cultive des aliments sains. Et tout le monde il est beau. Pourquoi cette vague de suicide chez nos agriculteurs ?

      Ah oui, n’oublie pas ta prière Chrétienne ce soir : " Dieu, bénissez ce repas plein d’antibiotiques et de pesticides et bénissez les touristes qui viennent acheter nos fromages à prix d’or. Que Monsanto et Round Up soient bénis"

       
    • #2319565

      @Identité effacée
      Pourquoi je le vois comme ça ?
      Et bien parce-que je le vis ainsi, moi c’est mon environnement, mon travail, ça nourrit ma famille
      Mes voisins, mes collègues, mes amis sont agriculteurs, certains sympathisants E&R ou militants que je côtoie, des gars de la FSSPX ou des décroissants, des gars de gauche ou de droite, des productivistes de la FNSEA ou des gars de la CIVAM ou de l’ADEAR ou de la Confédération Paysanne ,des gars en bio ou pas et les plus casse-couilles sont pas ce que tu crois , les donneurs de leçons non plus
      Un jour un agriculteurs d’une soixantaine d’années, m’a donné mon premier tracteur, ce type était un paysan d’extrême gauche, tendance anar et pas qu’un peu , qui embauchait des migrants ,était pour le vivre ensemble et c’est mon ami, je suis d’accord sur rien avec lui politiquement, mais ce gars vie dans sa ferme depuis qu’il est tout jeune, ça ferme, il y est né ,elle était a son père, il n’a pas conscience d’un truc comme Aulnay-sous-bois, le Mirail ou les quartiers Nord de Marseille, il ne sait rien, il n’a pas la télé et est entouré de bobos, qui ne lui disent rien de ce qu’il se passe , il vont chez lui pour manger sainement et lui acheter des produits
      Je suis navré , mais qu’en je discute avec mes amis ou avec Laurent 71 , je n’entends rien de ce que tu racontes, oui, il y a des excès, oui il y a des travers, mais désolé vraiment ,je vie à la campagne et travaille sur deux ou trois départements, je ne vois pas, mais pas du tout, les choses que tu racontes , en tout cas, pas dans les proportions catastrophique, dont tu les racontes
      C’est vraiment du catastrophisme puissance mille au carré ton discours
      Il y’a plein de truc qui tue et c’est pas les paysans, si ?
      « les colorants, les clopes (agents toxiques du tabac), les détergeant, les bisphénol (présent dans les emballages alimentaires,le matériel Hi-Tech, Ordinateurs, CD, DVD, téléphones, housses de téléphones portables, dans les sèche-cheveux, lunettes, voitures, tétines, casques de sport ,de sécurité, équipements électriques, prise, etc... jouets en plastique, tickets de caisse et reçus de carte bancaire, billets de banque, billets d’avion,les douilles à pâtisserie, bacs de réfrigérateur, mixeurs, micro-ondes, vaisselle et couverts en plastique réutilisables et dans les bouteilles et bonbonnes d’eau rechargeables, gobelets en plastique, récipients alimentaires en plastique pour micro-ondes, emballages alimentaires boîtes de conserve,canettes de soda)...... »

       
    • #2320085

      @Identité effacée
      Moi aussi je vis entre le Gers et Saint-Gaudens en frontalier entre les deux départements et la vie y est très agréable , certes peu de travail ,peu ou pas de commerce , désert médical , mais la vie est bien ,on trouve de tout pas cher , poulet, légumes & fruits, canards, charcuterie, même du veau , alors on se débrouille avec les paysans du coin , mais les gens sont sympas, il manque les écoles , mais il y a des solutions
      C’est inquiétant tu vis où ?
      À te lire on te croirait en banlieue parisienne
      Ton coin doit être flippant
      Salut.

       
    • @Identité au faciès
      Tu parais très en colère , mais que penses-tu des pesticides balancés en quantité énorme en Espagne et des travailleurs immigrés qu’ils emploient pour être si compétitif ,toi qui adore l’Espagne

       
    • #2321534

      @Identité effacée
      (Yves avec logement à credit)
      Oui tout le monde n’a pas la chance d’être propriétaire en France et en Andalousie comme toi
      Oui il y a des gens qui ont des difficultés
      Tu le découvres donc et d’ailleurs ça n’a pas l’air de t’émouvoir

       
  • Ni sociologue, ni psychologue, encore moins d’un haut niveau intellectuel, comme un journaliste style Praud ou Apathie, je m’interroge.
    Avez vous remarqué que les taux de suicides sont plus importants dans les populations qui nuisent à la France et aux citoyens ? Flics (à la solde du pouvoir oligarchique), Profs (gauchos enseignants destructeurs de jeunesse), Paysans (Pesticideurs bien-pensants)...
    Ses voies sont impénétrables.

     

    Répondre à ce message

    • #2318995

      Tres bonne réflexion. Je me suis beaucoup penchée sur la question du suicide . Déjà la géographie du suicide en France est très nette, ce sont les campagnes qui se suicident le plus. Dans ces zones rurales , quasi 100% des suicides sont dus à des difficultés financières. Je ne sais pas quel est l’idiot qui a dit que "plaie d’argent n’est pas mortelle" , car c’est faux. En tout cas à la campagne !

      Les suicides citadins sont dus à différentes causes.

      Dans les villes on trouve plus de 45 % de suicides qui sont provoqués par un mal-être existentiel . C’est le cas des suicides dans la Police , on peut parler ici de question existentielle. Ces mecs doivent se sentir drôlement mal de pourrir la vie du bon peuple en le racketant et le harcelant. Puis faut pas oublier que les flics voient des trucs bien glauques toute la journée, des accidents de la route, des mecs qui se jettent sous des trains, des femmes battues , des overdoses et j’en passe...en plus ils ont accès aux armes, ça aide.

      Enfin il reste quelque 2% de suicides dans les villes qui sont dus à des chagrins d’amour. Une autre forme de malaise existentiel que celle de la peine d’amour dont on parle peu..il y a encore des gens qui s’aiment jusqu’à se suicider, cest surprenant dans une telle société dévorée par le matérialisme. Et la façon la plus répandue de se suicident reste la corde.

      On est loin du suicide romain qui était une question d’honneur. Comme au Japon, facon Mishima. Plus personne ne comprend ce concept du suicide d’honneur aujourd’hui.

       
    • Merci pour votre complément, synthétique et « parlant ».

       
  • #2318980

    @ Julie - Bénédicite ,

    Lorsque je parle de pesticides et que je vous souhaite un "joyeux cancer" , un enfant de dix ans aurait décelé l’humour. N’importe quel abruti aurait compris l’ironie de cette sentence. Et vous, vous y voyez une menace sérieuse ? Vous vous foutez de moi j’espère !

    Soit ! Faut pas manger trois fois par jour, c’est pas bien. Gourmande ! Vos ancêtres ne mangeaient que deux fois par jour, parfois un seul repas par jour, et ils se portaient mieux que nous. Ben oui, surtout qu’aujourd’hui on mange une bouffe pleine d’antibiotiques et de pesticides ...en fait il faut manger le moins possible, c’est plus "safe", et vous vivrez plus longtemps !

     

    Répondre à ce message

  • #2320650
    Le 12 novembre à 22:16 par D’un agriculteur un peu con qui pige que dalle
    Près d’un agriculteur sur cinq n’a rien gagné ou a perdu de l’argent en (...)

    C’est étrange cette haine des agriculteurs français 
    Pourtant souvent je vois plein de gars qui sont outrés que l’on assassine les fermiers sud-africains blancs ,mais là, ils détestent les agriculteurs blancs (à 99,9% doit bien y’en avoir un de noir) français
    Va comprendre Ginette

     

    Répondre à ce message

  • #2320779

    @Identité effacée et tous les anti-paysans
    Je suis agriculteurs et je vous pose la question
    Avez vous les chiffres quantitatif de l’utilisation de pesticides par agriculteurs et par hectares ?
    Non évidemment, parce-que si on questionnait les achats et les compte de chaque paysan (ce qui serait tout à fait possible ) on s’appercevrait ,que tout ça n’est qu’une kabale dirigées sur les agriculteurs
    Connaissez-vous le salaire d’un agriculteur en moyenne, connaissez-vous les finances d’un agriculteur en moyenne, connaissez-vous l’état financier d’une exploitation agricole en moyenne ??
    Regardez le prix des intrants en agricole et regardez l’état financier de la moyenne des agriculteurs et la cartes géographiques des exploitations ??
    Cet Agri-bashing est dirigé manipulé et propagé par les mêmes que vous fustigé ici même sur E&R
    Soral dit toujours à qui profite le crime
    Réfléchissez bien à quoi sert cet Agri-bashing et à quoi sert la destruction de notre autonomie alimentaire, agricole, etc.. ???
    Bonne journée

     

    Répondre à ce message

  • #2321712
    Le 14 novembre à 12:54 par J’déconne toujours trop
    Près d’un agriculteur sur cinq n’a rien gagné ou a perdu de l’argent en (...)

    Ouai ben si les agriculteurs disparaissent , c’est les vendeurs de tracteurs qui devraient être inquiét, parce-que les noirs et les arabes ils en achètent pas beaucoup des tracteurs, à par des tracteurs custom ,du coup MTV pourra faire Pimp my Tracteur

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents