Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Presque deux fois plus de familles monoparentales qu’en 1990

Le délitement des structures fondamentales s’accélère

L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) vient de publier une étude sur les ménages français. L’un des enseignements de ce document est particulièrement édifiant. Le nombre de familles monoparentales a fortement augmenté en un peu plus de deux décennies.

Cette publication est riche d’informations sur l’évolution des foyers familiaux français. Ainsi, ceux avec au moins un enfant mineur a évolué. Alors que l’on comptait 6,7 millions de familles constituées autour d’un couple en 1990, elles n’étaient plus que 6,2 millions en 2013. Une diminution qui est corrélée à l’augmentation des divorces et séparations.

Dans le même temps, le nombre de familles monoparentales avec enfants mineurs a fortement progressé puisqu’il est passé d’un million en 1990 à 1,8 million en 2013. Ce qui représente une hausse de 87 % en 23 ans.

Ce croisement de tendances entre le nombre de couples et celui de familles monoparentales a une conséquence logique : la part croissante de ces familles monoparentales par rapport à la totalité des familles avec enfants. Cela représentait 12 % en 1990. Cela atteint 22 % en 2013. Ces familles représentent ainsi aujourd’hui plus d’une famille avec enfants sur 5.

 

 

Autre aspect, les familles monoparentales ont un nombre moyen d’enfants mineurs qui est resté stable depuis 1990. Une tendance qui est différente chez les couples puisque ces derniers comptent désormais moins de progéniture qu’il y a une vingtaine d’années.

Le motif premier qui conduit à la famille monoparentale est la rupture du couple, les cas de décès ou de naissance hors couple étant très minoritaires.

Il est également intéressant de noter la distribution des familles monoparentales en fonction de l’âge de l’enfant. Le cap des trois ans à passer pour un couple, souvent évoqué sur le ton de la plaisanterie, n’est peut-être pas si anodin à la vue des chiffres de l’INSEE. Effectivement, alors que 12 % des enfants vivent dans une famille monoparentale avant 3 ans, leur nombre passe à 20 % entre 6 et 10 ans puis à 26 % entre 15 et 17 ans.

En conclusion, précisons un autre facteur important de cette étude. L’INSEE définit un couple avec enfants comme un couple avec un ou plusieurs enfants d’un au moins des conjoints. Ce qui inclut, de facto, les familles recomposées.

Sur les rapports hommes-femmes, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1794805

    1 - Profitez de la vie, attendez avant de faire des enfants.
    2 - Si l´enfant n´est pas désiré, il y a l´IVG -pas avortement hein IVG-.
    3 - Et pas trop d´enfants, économiquement c´est difficile.
    4 - Madame, faites-vous respecter. Mieux vaut être seule que de supporter un macho. Vous pouvez refaire votre vie.
    5 - Les couples multi-raciaux sont une chance pour l´enfant, une richesse. C´est tellement beau un petit métis.
    Conclusion : ne faites pas comme vos aïeux depuis des centaines d´années, on a mieux à faire que ce modèle périmé. Ca marche auprès du goy gaulois, toujours prêt à suivre sa propre destruction en souriant.

    Tout est fait pour faire exploser la cellule familiale, la seule sur laquelle on peut fonder une société forte et stable pourtant, et ca marche. La lobotomisation a fonctionné. Bobonne se casse à 30 ans avec Nicolas sous le bras car ce gros lourdaud de mari regarde le foot et ne fait plus attention à elle, qui est encore la star de son service.

     

    Répondre à ce message

  • #1794808

    Deux fois plus de familles monoparentales car deux fois plus de familles tout court aussi non ? (même si un calcul à la hache montre que la proportion à légèrement augmenté mais bon, pas de deux fois).

     

    Répondre à ce message

    • #1794915
      Le 4 septembre à 09:58 par vapincum
      Presque deux fois plus de familles monoparentales qu’en 1990

      Non, on en reste à environ 8 millions de familles entre 1990 et 2013. Seules les familles monoparentales voient leur nombre augmenter. Et leur proportion passe de 12 à 22 % du nombre total de familles, ce qui représente bel et bien un doublement.

       
  • #1794815
    Le 3 septembre à 23:09 par Cartouche
    Presque deux fois plus de familles monoparentales qu’en 1990

    Dans ces familles monoparentales, on retrouve surtout tous les africains et les arabes polygames non déclarés en France.

     

    Répondre à ce message

  • #1794831

    Sachant qu’en France les familles immigrées sont beaucoup moins soudées, il serait intéressant de comparer l’évolution du nombre de mères célibataires et celui des enfants ayant au moins un parent immigré.

    Peut-être que les couples Français avec enfants sont restés stables.

     

    Répondre à ce message

  • #1794835
    Le 4 septembre à 00:38 par Jean Le Chevalier
    Presque deux fois plus de familles monoparentales qu’en 1990

    Tout est fait pour détruire la famille classique, l’homme, la culture, l’histoire, la dignité des personnes,...rien ne sera épargné à nos sociétés occidentales devenues décadentes, faibles et soumises...

     

    Répondre à ce message

  • #1794877

    Vite, autorisons la PMA pour les célibataires pour conforter cette tendance...

     

    Répondre à ce message

  • #1794910

    Les fils élevés par leurs seules mères deviendront des "hommes" infantiles .

     

    Répondre à ce message

  • #1795020

    Famille monoparentale = allocations parent isolé :))

     

    Répondre à ce message

  • #1795076

    L’objectif de l’idéologie mondialiste est de substituer l’autorité du père par celle de l’Etat.
    Le père naturel (homme hétérosexuel) doit être aboli, au profit d’une superstructure domesticatrice et omnipotente (Big Brother) qui prendra naturellement sa place.

    Je vis dans une région qui a été socialiste pendant 30 ans. Le résultat : une épidémie de familles monoparentales (dont je suis moi meme issu) et une bureaucratie écrasante.
    Le chef de famille de la famille moyenne est la mère, au garde à vous à toutes les injonctions bureaucratiques ; père absent, souvent alcoolique, faible et dépressif.
    Je le sais, j’ai vécu dedans. C’est exactement l’accomplissement de l’idéologie du Parti Socialiste.

    Ce qui nous avait semblé être un effondrement anthropologique involontaire est en réalité un projet idéologique tout à fait calculé.
    La domestication de la population par l’abolition du patriarche, au profit d’une bureaucratie orwellienne.
    L’école se substitue aux parents pour l’éducation, elle endoctrine les jeunes filles à se retourner contre leur père à travers une chimérique lutte contre le "patriarcat".
    La promotion de la sexualité LGBT, de la PMA et GPA, la puce RFID, le revenu (ou "argent de poche") universel, ne sont que l’étape supérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #1795128

    Un lien entre l’explosion du nombre de gamins élevés par leur mère seule et le nombre d’homos ?...c’est juste une question. Mais ça mériterait d’être creusé. Si quelqu’un a des pistes (recherches, stats...)...

     

    Répondre à ce message

    • #1795387
      Le 5 septembre à 03:49 par gentil goy
      Presque deux fois plus de familles monoparentales qu’en 1990

      Probable, c’est un début de piste solide, en plus des perturbateurs endocriniens qui n’aident pas. En allant dehors, j’ai l’impression de voir de plus en plus de mecs efféminés, simple impression ? Concernant les familles monoparentales, je ne vois que ça dans mon entourage, au point que les couples mariés restant ensemble coûte que coûte est vu comme de l’exploit.

       
Afficher les commentaires précédents