Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

Constat et analyse du docteur Frédéric Badel, psychiatre spécialisé dans les stress post-traumatiques.

 

La population est désormais scindée en deux groupes.

Le premier, hétérogène, est composé des personnes favorables au vaccin. Il réunit celles qui, par conviction ou par lassitude, sont prêtes à s’y soumettre pour sortir de la crise. Il abrite ainsi les personnes qu’il a été possible de sensibiliser, qui croient sans hésitation au message relayé par les ondes. Celles-là resteront réceptives à tous les messages de danger et agréeront la méthode de sortie de crise, fût-elle assortie de privations pérennes de leurs droits.

On trouve aussi dans ce groupe les personnes qui se sont coupées de toute information depuis longtemps, pour se protéger, et qui sont devenues indifférentes à tout discours. Pour elles, l’essentiel est de ne plus entendre parler du sujet. Elles ont disqualifié tous les avis pour les neutraliser. Ainsi le leurre des tests conduisant à une épidémie de cas, sans morts ni malades, ne parvient plus à leur entendement, comme si leur cerveau avait été débranché. Leur priorité est de mettre un terme à la maltraitance qui leur est infligée en se coupant de toute nuisance.

Le second groupe rassemble les détracteurs du vaccin, ceux qui ont échappé à l’influence du matraquage médiatique, qui ont souvent pris des avis ou cherché des informations hors des sources classiques, tout en restant sensibles à la réalité de leur environnement (services hospitaliers non saturés, nombre de morts comparable aux années précédentes, mesures prises non proportionnées, amenuisement des droits fondamentaux sans justification, etc.). Ces personnes ont également intégré qu’une vaccination n’exempterait pas des mesures de distanciation sociale et, par conséquent, que la convivialité ne serait pas rétablie, que le gouvernement garderait de façon arbitraire le contrôle de la population et de ses activités. Elles observent avant tout l’immixtion toujours croissante de l’État dans leur quotidien et dans leur vie privée.

Ces deux groupes sont désormais séparés par une ligne qu’il sera difficile de faire bouger. La manipulation a montré des limites qui étaient prévisibles et elle sera sans effets sur ceux qu’elle a tenté, en vain, de convaincre. Ces groupes se sont figés, leurs effectifs se sont immobilisés, et peu importe les arguments avancés, les scandales établis ou les preuves apportées, ceux-ci se noieront dans un récit national inaliénable impossible à dénoncer, sauf à être traité de complotiste. Les mots se seront substitués à la réalité et, utilisés à contre-emploi, ils auront perdu de leur sens et véhiculeront des idées en rupture avec les faits.

Le pouvoir en place pourra même avouer ses mensonges, le peuple l’acclamera, incapable de le croire mal intentionné et persuadé qu’il est au-dessus des soupçons. Il n’est donc plus temps de publier des résultats d’études prouvant l’efficacité de tel produit, le mensonge sur tel autre, de produire des courbes démontrant le caractère infinitésimal du risque sanitaire et disproportionné des réactions de peur. Surdité et aveuglement règnent en maître chez les personnes qui, conditionnées, sont privées de jugement et incapables d’admettre que des faits objectifs puissent démentir la réalité qu’elles ont construite.

Organiser l’affrontement de ces deux groupes de la population est une possibilité – opportunité ? – désormais envisageable. Nos dirigeants devraient rapidement s’en saisir pour encourager une organisation sociale qui opposerait bons et mauvais citoyens, gens sains, dociles, responsables, et vaccinés et gens toxiques, rebelles, inconséquents et non vaccinés. Ce système de bons citoyens est présent en Chine. Il repose sur la délation et l’obéissance à la règle.

Le bon usage par le gouvernement de la graduation dans la contrainte et la soumission du peuple conduisent à ce jour à l’acceptation d’une vaccination inutile dont la toxicité n’est pas évaluée et pour laquelle les laboratoires, compte tenu de la rapidité d’élaboration des produits, ont déjà négocié de ne pas être tenus responsables de potentiels effets secondaires, obtenant des États qu’ils répondent de telles conséquences. Et pourquoi pas en définitive puisque les politiques sont devenus médecins.

Lire la suite de l’article sur le-journal-catalan.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2635128

    Il est clair qu’il y a deux couches très opposées dans la population avec cette crise covid.
    Une population totalement endormis et asservis et soumises aux ordres dictatoriales du gouvernement, persuadée que le covid est dangereux et que la seule solution est le vaccin.
    Une autre population éveillée et informée, cherchant la vérité et dénonçant les mensonges du gouvernement et l’imposture de cette "epidemie".
    Il ne peut pas y avoir une discution ou un rapprochement possible entre ces deux catégories, car le lavage de cerveau à été trop loin pour les endormis.
    Par contre, il y a une troisième catégorie de gens qui se trouvent entre les deux, ce sont des gens perdus, qui ne savent plus qui croire, et qui se méfient du vaccins et du gouvernement. Ils sentent qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond sur cette terre. Avec ces gens là la discution est encore possible.

     

    Répondre à ce message

    • #2636660

      L’opposition entre les PRO et les ANTI sera d’autant plus durable que chacun accusera l’autre d’être manipulé. On m’a déjà fait le coup avec Raoult et sa chloroquine.

      Autre aspect, l’exploitation politique du phénomène "vaccin" bat son plein.
      Les anti vaccins, comme les climato-sceptiques il y a peu sont déjà relégués au qualificatif médiatique de "négationistes" adeptes des théories du complot. Le débat tourne désormais autour du "pas assez de vaccins" ou pas "assez vite" ou encore faut il "rendre obligatoire" le vaccin avec un passeport sanitaire.

      Cela me rappelle les année 90 lors de la seconde guerre du Golf avec les armes de destruction massive de Sadam Hussein présentées comme prétexte pour justifier l’invasion de l’Irak par les USA. A ce moment là, seul le politique, Chirac en l’occurence, avait eu le courage de dire stop ! Les faits lui avait donné raison contre tous et surtout contre tous les menteurs de l’époque (Cohn Bendit avec son tropisme atlantique, Kouchner avec son ingérence et tous les autres qui sont autour de Macron aujoudhui). A l’époque, les médias se couchaient devant les USA comme aujourdhui devant les laboratoires pharmaceutiques, ce qui revient au même.

       
  • #2635135

    Mon frère qui a chopé cette saloperie vient de me traiter de “connard chanceux qui vit dans son monde” et m’a littéralement souhaité, sur le coup de la colère, de choper un truc grave pour comprendre.

    Le débat avait commencé sur l’irresponsabilité d’une collègue à lui, peu précautionneuse, irresponsabilité que j’ai eu le tort de minimiser en disant qu’on passait plus de temps à se fliquer mutuellement qu’à demander des comptes à nos dirigeants.

    La bagarre a éclaté après qu’il m’ait traité d’égoïste, et que je lui ai répondu ne pas comprendre en quoi le fait de vouloir enfermer les gens solides pour protéger les fragiles ne l’était pas selon les mêmes standards.

    Bref, le mal est durablement fait. Ils auront leur guerre civile.

     

    Répondre à ce message

    • #2635391

      Dans ce genre de discussion, il faut passer par quelques étapes dont une indispensable pour éviter la rupture : celle de l’empathie tactique.
      Chris Voss décrit le mécanisme de l’empathie tactique développer au FBI dans son livre "ne coupez jamais la poire en deux"

       
    • #2635396
      Le 6 janvier à 22:03 par Mouchamiel
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Bizarre votre message.
      Il s’est soigné comment votre frère ?
      Il est pas mort apparemment.
      Alors de quoi se plaint-il ?
      Compte-t’il se faire vacciner comme Karine Lacombe ?
      Votre frère avec ou sans Covid n’a pas l’air
      futé. Laissez tombé.
      Pas le moment de s’encombrer d’haineux dans
      la dissidence.

       
    • #2635706
      Le 7 janvier à 10:38 par toto la ciboulette
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      On m’a déjà fait la même réponse sur la dangerosité de cette grippe, c’est censé faire taire, sinon quand on parle banques et dictature sanitaire, on a a droit un "tu sais il y a des fake news", quand eux mêmes ne se posent jamais aucune question sur ce qui leur ai servi à la télévision.

      L’argument de la mort est utilisé pareillement pour ne jamais mettre en doute les vérités historiques, "il y a eu des morts, c’est malsain de questionner cette période"

      Quand on sait que la moitié des Français regarde encore la télévision, et que sur le reste qui vont sur le Net, la moitié consulte des sites Mass Merdias, il reste peu de monde doutant de cette crise.

       
    • #2635717

      @Moyche à miel. Il amorflé plus sue la normale à cause de certaines prédispositions et ca lui a fait peur.
      L’enflammade du débat : on est sanguins en famille. Réconciliés depuis même si toujours oas d’accordsur le fond.

       
  • #2635140

    Parce que mettre sur le marché sous le nom de vaccin un traitement génétique qui n’est pas validé pas des essais cliniques indiscutables, ne fait pas parti des choses qu’il est raisonnable de refuser sans devenir un cas psychiatrique.. ? C’est la connerie à l’envers.. ?

     

    Répondre à ce message

  • #2635159

    Excellent article complet et clair.
    C’est marrant çà : par la psychiatrie, l’économie, le progressisme, la crise sanitaire, le système bancaire et l’eschatologie juive et chrétienne, on arrive à la même conclusion : la réalisation finale du nouvel ordre mondial est en cours.
    Encore une fois, si Trump ne gagne pas, le Great Reset pourrait finalement être le début de la pax Judaïca, qui doit durer 20 ans, avant que Monsieur Christ vienne faire le ménage...

     

    Répondre à ce message

  • #2635343
    Le 6 janvier à 20:58 par Dr Petiot
    Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

    Le code de déontologie interdit les pratiques charlatanesques et les remédes non éprouvés ;c’est le cas des vaccinations , en général
    Le rapport bénéfice risque est catastrophique , en particulier chez les enfants

    Un medecin

     

    Répondre à ce message

  • #2635366

    Depuis 1 an on m’a vacciné une dizaine de fois pour toutes les maladies,(sinon je peux pas être greffé) et l’on raconte que l’anticovid pourrait devenir obligatoire.
    Dans ce cas,je choisis la dialyse à vie,et si on m’oblige à le faire quand même, j’arrêterai le traitement et je préfère finir à 46 ans de façon naturelle !

     

    Répondre à ce message

    • #2635608
      Le 7 janvier à 07:49 par malade des autres
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Essaye les plantes, et aussi l’homéopathie, non je déconne.
      J’ai connu un type hors normes qui a vécu de dialyse et régime sans sel pendant au moins 10 ans avant il me semble sa greffe de rein, mais c’était à une autre époque, bien plus vivable sur la durée ... Je suis pas à ta place mais je pense que je ferais comme toi. Je suis pas suffisamment curieux pour m’accrocher à ce monde en prenant toutes leurs merde de mon plein grés, j’aurais plus confiance en mes reins même malades qu’en leur médecine de charlatans. Peut-être que j’essaierai le jeûne radical, si j’avais plus d’autres options et aussi le courage. Au moins si tu n’y résiste pas, t’es en bonne disposition pour rencontrer le Seigneur. Tu serais compté parmis les martyrs, et non les suicidés. En tout cas que Dieu bénisse ton choix, quel qu’il soit.

       
    • #2635748
      Le 7 janvier à 11:42 par Je réfléchis 2 secondes
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Les reins peuvent se régénérer, je le sais car j’ai réussi à régénérer ceux de ma mère. C’est eux qui vous tuent avec tous leurs saloperies de médicaments bourrés d’effets secondaires désastreux. Un conseil : virez tout ! Procurez vous des vitamines de qualités, fer/ B12/ vit D/ zinc/ vit C/ magnésium. Bannissez toute nourriture industrielle. Cuisinez tout vous même avec des produits frais bio, des légumes, des fruits. Faites des soupes tous les jours, des jus. Utilisez des asperges, du laurier, du thym, du romarin. Buvez de la sève de bouleau. Virez le lait remplacez le par du lait d’amande, ne mangez que des œufs bio en attendant la complète guérison car la viande aujourd’hui est nocive car bourrées d’antibiotiques.

       
    • #2635758
      Le 7 janvier à 11:51 par On les aura
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      @ malade des autres. Les plantes et l’homéopathie soignent pour un prix très faible des milliers de gens depuis la nuit des temps. Revenir au naturel et non au médicament cher trafiqué est le premier des bons sens. Le comprendre est la plus grande preuve d’intelligence.

       
    • #2635786

      La dialyse péritonéale à domicile ne garantit aucun résultat et de plus vous risquez une infection du péritoine, douloureux et dangereux. Pour cette forme de dialyse c’est tout le temps tous les jours. Je vous conseille la grosse dialyse à l’hôpital, vous ferez moins de séance, 2 à 3 matinées par semaine et vous serez plus tranquille le reste du temps vous serez chez vous. Ils ne conseillent pas la grosse dialyse car elle coûte 50 000 euros par an par personne au système de santé vous comprenez, eux ils réfléchissent pognon votre santé ils s’en foutent. Une ambulance vient vous chercher à votre domicile pour faire vos séances de grosse dialyse et là encore c’est eux qui doivent payer vous comprenez ?!

       
    • #2635799
      Le 7 janvier à 12:33 par malade des autres
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Au sujet du jeûne dit thérapeutique, il y a de nombreux pratiquants et même des centres légaux encadrés par des médecins, il me semble en Suisse, en Espagne, et les précurseurs en Russie. Enfin dans plein de pays sauf la France. Tu peux aussi te rapprocher de Thierry Casasnovas qui pourrait sûrement t’accompagner dans une telle démarche afin que tu puisses l’entreprendre en mettant toutes les chances de ton côté, accompagné et bien informé sur les symptômes aux différents moment du jeûne c’est toujours mieux que tout seul chez soi. C’est en général déconseillé pour les insuffisants rénaux, mais les ressources du corps et de l’esprit humain étant ce qu’elles sont, il y a peut-être beaucoup plus d’effets positif quant au renforcement de ton système même si tu n’en obtient pas une guerison totale que de suivre la médecine vaccinale phobique du vivant... À bon entendeur, force à toi Benoît. C’est ton corps, tes choix à son sujet t’appartiennent.

       
    • #2635823
      Le 7 janvier à 12:52 par Pépé le Moko
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      " r malade des autres "

      Tu déconne sur l’homéopathie ( c’est nul ) , mais pas sur les plantes ( très balaise !!! )

      Peut-être que Benoit n’a même pas besoin de greffe , et qu’un traitement aux plantes ferait l’affaire ?!?

       
    • #2636173
      Le 7 janvier à 18:19 par Je réfléchis 2 secondes
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      @malade des autres. Il faut d’abord régénérer les reins avant de faire un jeune complet sinon vous allez le tuer. Rassurez vous avec la dialyse il va déjà jeûner un peu donc c’est positif. Évitez le sel surtout tout le temps que les reins ne sont pas régénérés. Que Dieu vous guide. N’ayez crainte dès que les reins seront régénérés ils stopperont la dialyse vous avez un contrôle régulier. Surtout évitez au maximum les médicaments, antibiotiques, vaccin, piqûres, etc... votre corps n’a pas besoin de ces poisons ! Buvez de l’eau pas trop riches en minéraux c’est préférable.

       
    • #2636178
      Le 7 janvier à 18:25 par En avant toute
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      @pepe le mono. Si ces fumiers font tout pour interdire et ne pas rembourser l’homéopathie c’est que cela marche. Moi dès que je les vois taper sur quelque chose je sais tout de suite que ce quelque chose est bon.

       
  • #2635419

    La ligne rouge entre les camps aura du mal a bouger : pas sûr. Chaque coup de matraque de l’état sur la population française fait bouger la ligne en augmentant le nombre de victimes qui rejoignent automatiquement le camps des "anti". Plus l’état cogne plus il s’affaiblit.

     

    Répondre à ce message

  • #2635625
    Le 7 janvier à 08:43 par pas de fatalisme
    Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

    Oui ils nous baisent la gueule comme ça depuis toujours, pas de raison que ça change.
    A partir du moment où ils connaissent mieux que nous le comportement humain, et qu’ils ont un projet qu’ils mettent en place à l’aide de calculs informatiques en temps réels avec réajustement permanent, oui ils ont déjà réussi la mise en place de la dictature totale, en tout cas en France.
    Les récalcitrant n’ont aucun projet sinon de réagir au projet de leurs maîtres. On a jamais vu des veaux décider de leur avenir, enfin apparemment certains en ont vu et continuent de croire que nos maîtres ont raté leur coup.
    Non ils ont une maîtrise absolument totale de tout le monde déjà. Enfin de 99 pourcent des veaux.

    Pas mal quand même non ? Franchement ils sont forts on a plus aucune marge de manœuvre pour pas se faire niker par nos con de citoyens donc je dis chapeau bas nos maîtres.
    Ceux qui ont des enfants en bas âge... Désolé pour vous et pour eux.

     

    Répondre à ce message

  • #2635674

    Il suffit qu’un autre épisode épidémique plus létal surgisse, ou présenté comme tel, pour remettre dans le rang un paquet de sceptiques. Etant pour ma part "complotiste", j’ai cessé d’essayer de convaincre dans mon entourage, y compris ma propre femme, de l’absurdité de la situation car comme le souligne l’article, le cerveau rationnel des "complicistes" est débranché. J’envisage depuis le début de me couper complètement de cette société de dingues et donc de quitter ma femme. J’attends juste le point de non-retour, celui où elle ira se faire vacciner.

     

    Répondre à ce message

    • #2635873
      Le 7 janvier à 13:37 par Force à toi
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Chapeau bas.

      Quitte la avant qu’elle te quite pour un connard fini à la pisse. Prend les devant.
      Tu lui donne plus de chance de chercher à comprendre pourquoi elle se retrouve seule comme la conne qu’elle est. Elle te demandera si t’as trouvé quelqu’un d’autre car les femmes ne quittent que quand elles ont un connard sous le coude.
      Tu lui dira non, mais je suis mieux seul qu’avec quelqu’un comme toi, adoratrice du système que tu execres. Tu t’es pas mis avec elle pour vivre avec un petit capo.
      Voilà t’as mon avis même si je connais pas ta femme, je connais mon ex qui était comme ta femme et qui a fini par me virer avant que j’ai les couilles de le faire.
      Aujourd’hui je ne regrette absolument pas qu’elle l’est fait, je vis beaucoup plus sereinement même si je me vide beaucoup moins souvent les couilles, au moins elle peut plus me faire un gamin dans le dos qu’elle offrira au système avec qui elle me trompe chaque jour que Dieu fait.

       
    • #2635904
      Le 7 janvier à 14:00 par Force à toi
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Un homme fort peut vivre seul si il ne trouve pas chaussure à son pied. Pas chaussure trop petite qu’on maltraite et qui finit sans regret au vide ordure , mais chaussure de grande qualité qui nous habille et nous aident à marcher en confiance pour longtemps.
      Une femme sexuellement attractive d’aujourd’hui , elle prendra n’importe quelle sac à merde pour ne pas avoir à se remmettre en question.
      Si la tienne ne voit pas qu’elle à de l’or à la maison et qu’elle préfère lorgner sur toutes les putes qui l’entoure, fait lui comprendre que toi tu n’es pas une de ces putes. Une femme qui te méprise et avec qui tu restes par crainte de vivre sans elle, c’est toi même que tu méprises. Nous on méprise leur avis ou bien leur mode de pensée arriviste, mais pas elles. Et il faudrait que ça soit à nous de changer en pire pour bien rentrer dans leurs décors sociale et leur vision de richesse matérielle à long terme...et après on se retrouve plein de connards masqués qui sont content d’être les sous fifres de leur grosse pute juste car ils ont un cul sous la main qui leur tient chaud.
      C’est leur idée du couple heureux : la castration totale.

      C’est pour ça que je te dis fonce dégage là, qu’elle comprenne que tes couilles ne servent pas uniquement à ton asservissement total au système.
      Je suis entouré de couples, et bien que j’estime avoir une vie bien plus difficile que la leur, ils m’envient tous.
      Et j’ai aucune envie de baiser leur grosse, même si des fois j’ai l’impression qu’ils aimeraient bien tellement ils s’emmerdent ensemble, malgrés la drogue et le cul.

       
    • #2635981
      Le 7 janvier à 14:56 par On les aura
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Si votre femme se fait vacciner elle mourra de douleurs insupportables car le vaccin est bourré de saloperies. Je vous invite à avoir le courage de trouver des arguments solides pour la sauver et vous avez tout ce qu’il faut sur E&R et avec la quotidienne radio de Mr K pour cela. Alors patience, la vérité finit toujours par triompher.

       
    • #2636068
      Le 7 janvier à 16:17 par Force à toi
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Il faut quand même sa savoir une chose, on ne change pas une femme qu’on aime, soit on s’adapte, soit y’a rien à espérer. Mais entre adaptation et se renier soi même la frontière est souvent très mince...
      J’ai l’impression, mais je me trompe peut-être, que tu es avec une de ses femmes qui refusent de se remmetre en question pour le bien de son couple. Une de ses femmes qui a tellement eu les hommes à ses pieds qu’elle considère le couple uniquement comme une domination de l’un sur l’autre. Si tu es dans cette peu enviable situation, sache que toutes les preuves que tu pourras lui ammener afin qu’elle se remmette en question, elle les prendra comme une tentative de prendre l’ascendant intellectuel sur elle. Il y a dans le couple une guerre qui ne dit pas son nom...une guerre dans laquelle celui des deux qui a le moins confiance dans le couple qu’elle forme avec son conjoint fera tout pour prendre un ascendant sur l’autre, elle sait peut-être très bien que tu as raison, mais sa force c’est de faire la stupide incapable de comprendre... La faible femme incapable de comprendre... Alors qu’elle a tout compris et surtout comment te la faire à l’envers pour avoir de l’ascendant sur toi. Je ne parle que de ce que je connais pour l’avoir vécu, et je sais que dans ce genre de situation, il n’y a rien à espérer, si ce n’est de savoir dans quoi on a les pieds pour pas se faire détruire par les illusions savamment entretenues par notre dulcinée le jour où elle décide d’assumer le fait qu’elle en a strictement rien à foutre d’un avenir avec son larbin de sévices...
      Il y a deux types de femmes, celles qui sont sincères, et les autres. À toi de savoir de quel type et la tienne.
      Si c’est une sincère, reste avec elle. La sincèrité est le plus grand trésor ici bas, peu importe quelle forme elle prend pour l’être.

       
    • #2636084
      Le 7 janvier à 16:47 par Force à toi
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Et comme je ne suis pas à un message à rallonge prêt...
      Il y a aussi deux types d’hommes.
      Les cocus, et les hommes forts.

      J’ai été longtemps parmis les cocus, je sais de quoi je parle.

       
    • #2636497
      Le 8 janvier à 00:00 par Force à toi
      Pro et anti-vaccins : l’avis du psychiatre Frédéric Badel

      Et pour les femmes passant par là qui vont penser encore un alpha binaire qui met toutes les femmes dans le même panier et qui ne sait pas se séparer sans en vouloir à son ex, c’est à dire en gardant une relation "amicale"... Y’a pas d’amitié possible après une trahison ou le traître ou la traîtresse ne demande pas pardon, pas d’amitié possible avec quelqu’un qui a tout fait consciencieusement pour détruire celui qui lui a offert sa confiance et son soutien . Avec les traîtres et traîtresses aucune amitié possible, voir aucune relation saine possible. Sauf pour les hypocrites qui font feux de tout bois, hypocrites qui sont légions.. Et dont je me torche de leurs avis à mon sujet.
      Et même si mon ex dulcinée me demandais pardon , je serais obligé de lui dire que je ne la connais pas . Qu’elle aille demander pardon aux gens qui l’aiment et qui la connaissent si ils existent, ça lui sera plus util.
      Je dis pas ça pour Popov, je sais pas quel niveau de trahison il essaye de fuir le plus loin possible. Je le comprend, lorsque l’on est blessé à mort, la fuite le plus loin possible des charognards qui nous entourent est la plus sage des décisions possible.

      Voilà j’ai fini sur le sujet " réponse à Popov" sous l’aval du psy.
      Rien de bien grave à minuit.

       
  • #2636143

    Ces deux groupes sont désormais séparés par une ligne qu’il sera difficile de faire bouger. La manipulation a montré des limites qui étaient prévisibles et elle sera sans effets sur ceux qu’elle a tenté, en vain, de convaincre. Ces groupes se sont figés...




    Après les légitimes, artificielles ou vaines divergences gauche-droite, mondialiste-souverainiste, homme-femme, immigré-français de souche, hétéro-homo, jeune-vieux, catho-laïque-athée-musulman, Mesdames Messieurs voici notre dernier produit : la divergence pro et anti vaccin. Pour chaque concept le système sait inventer son contraire et faire de nous comme le disait Gilad Atzmon un agglomérat de 1+1+1+1 comme on parlerait de dissociation en chimie. L’art du politico-médiatique est de fabriquer de la dissociation, et le système de partis politiques en est le plus el exemple.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents