Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La presse de délation se déchaîne : "Qui sont les anti-vaccins en France ?"

Décidément, la presse est vraiment au fond du trou. Non contente de relayer sans sourciller les oukases d’un gouvernement complètement taré sur la question sanitaire, qui est capable de sacrifier 10 000 personnes en Ehpad tout en accusant les Français de ne pas respecter des gestes barrière pour débiles, voilà qu’elle fait la chasse aux récalcitrants, aux résistants, aux anti-vaccin. Il faut dire que soumise à la triple pression du pouvoir profond (les réseaux occultes qui traversent et structurent notre belle Démocratie), du pouvoir visible et des multinationales du vaccin (qui corrompent le pouvoir visible), tout en ayant perdu le soutien populaire, elle n’est plus qu’un bâton contre les gens, un quatrième pouvoir, mais contre le peuple. Entrez dans la délationosphère !

 

Les attaques contre les antivax ne sont pas nouvelles. Ce qui l’est, c’est la proximité de la vaccination de masse obligatoire en 2021, alors que 99 % des Français n’ont pas souffert plus que ça du Covid, et souffrent beaucoup plus des décisions destructrices du pouvoir néolibéral sur l’économie, c’est-à-dire la vie de tous les jours. Mais là n’est plus le problème : acculée à la soumission totale par sa faiblesse éditoriale et son impopularité croissante, la presse est devenue simplement l’ennemie des Français. Une source de haine, de bêtise et de mensonges qui grossit de jour en jour. Pour preuve ces trois articles publiés les 17 et 18 novembre 2020 sur les sites de BFM TV, du Monde et du Figaro.
En voiture dans le train fantôme de la presse infâme !

 

 

Et ce sont les ignobles populistes paranoïaques qui sont les plus réticents à se faire inoculer une baisse d’immunité qui va les lier à vie à des vaccins annuels.

« La défiance est aussi vaste que transclasse. Le critère de la politisation est beaucoup plus parlant », confirme Antoine Bristielle, professeur agrégé en sciences sociales et auteur de l’étude. Les chiffres sont clairs : les personnes proches du gouvernement seraient moins méfiantes vis-à-vis du vaccin. À l’inverse des soutiens de Jean-Luc Mélenchon, de Marine Le Pen, de François Asselineau et de Nicolas Dupont-Aignan, qui s’avèrent beaucoup plus anti-vaccins que les autres électeurs. « Des partis qui manifestent le plus une attitude populiste, au sens rejet d’élites jugées corrompues. Or, différents travaux établissent le lien entre défiance envers les institutions politiques et les institutions scientifiques, qui vont promouvoir la vaccination », explique Antoine Bristielle. Être pour ou contre la vaccination n’est plus un questionnement, mais un marqueur social : « Cela fait partie de notre identité politique et idéologique. C’est une façon de se positionner envers le système », souligne Jocelyn Raude.

Non, c’est surtout avoir des connaissances en matière de santé, de respect du corps, et des connaissances en matière de marketing commercial des multinationales du médicament ! On peut être anti-Système et apprendre à se soigner sans passer par la piquouze Pfizer, celle dont les autorités européennes, dans le dos des peuples et avec leur argent, ont acheté 300 millions de doses. Cette affaire sent tellement mauvais qu’on va droit vers un scandale sanitaire européen. Naturellement, les obligés du Big Pharma, que ce soit dans le personnel politique ou médiatique, accusent les médecines dites naturelles, qui ont « gangrené » la société française. Beaucoup de gens, depuis les immenses scandales sanitaires qui ont tué des milliers d’innocents, se méfient de la médecine dominante, allopathique ou agressive. Dans ce combat à venir, qui risque d’être une guerre de tranchées, les Français font de moins en moins confiance aux autorités sanitaires, aux responsables de la santé publique. Quand on voit la bande qui était et qui est toujours en charge de notre santé, on a de quoi trembler : Buzy, Lévy, Salomon, Hirsch, Véran, Delfraissy, Lacombe, Blachier, Cymes, ça donne envie de faire confiance ? Ça donne surtout envie d’être en bonne santé et de le rester !

 

 

Au cœur de ce scepticisme, la confiance accordée aux autorités scientifiques a violemment souffert de la crise sanitaire. Avant l’épidémie, 95 % des Français assuraient accorder se fier aux institutions scientifiques. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 75 %, selon Antoine Bristielle. Les ratés de la gestion de l’épidémie, comme les revirements du gouvernement et de l’Organisation mondiale de la santé au sujet des masques, ou le scandale autour de l’enquête controversée du Lancet sur l’hydroxychloroquine, laissent des traces. « Face à une sorte de brouhaha médiatique autour des scientifiques, est né ce sentiment qu’il n’y a pas d’autorité sanitaire auquel on peut se fier », note Antoine Bristielle.

L’article du Figaro s’achève sur un hommage (involontaire, on imagine) à un homme admirable que les lecteurs d’E&R connaissent bien :

Pendant ce temps, sur les réseaux sociaux, les anti-vax gagnent du terrain. Selon une étude publiée en mai dans la revue Nature, qui analyse le débat autour de la vaccination sur les réseaux sociaux, les discours anti-vaccins ont évincé les arguments « provax » en convertissant au passage les hésitants. Sur Youtube, la principale chaîne anti-vaccin, celle du naturopathe Thierry Casasnovas, compte désormais 517 k d’abonnés, soit plus que la plupart des grands médias traditionnels.

 

Du côté du Monde, toujours à la botte des réseaux et des labos, on centre son attaque sur le professeur Christian Perronne, qui donne sa caution scientifique au documentaire Hold-up qui a hérissé les cheveux des biens-pensants du Système. Le journal des Marchés et des Lobbies a trouvé la formule pour qualifier cet homme intègre : « Caution scientifique conspirationniste ».

« Il y a un homme qui connaît bien les mesures à prendre en cas d’épidémie. Pendant vingt ans, il a géré ces situations de crise. » Cet homme auquel le narrateur du documentaire Hold-up tresse ainsi des lauriers, c’est Christian Perronne. Le chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital de Garches (Hauts-de-Seine) est l’un des personnages principaux de ce film sorti le 11 novembre qui prétend dénoncer les « manipulations » cachées de l’épidémie de Covid-19. Le visage grave, l’infectiologue y tient son rôle, celui de l’initié qui ose dénoncer les dérives du système. Les coupables sont, selon lui, à chercher du côté de l’industrie pharmaceutique, « première source de corruption », et de leurs complices, des pseudo-soignants aveuglés par leurs conflits d’intérêts.

Le site de BFM TV reprend lui aussi la polarisation populiste des antivax mais fournit (sans le vouloir) des chiffres rassurants pour la santé mentale et la lucidité des Français.

« À la question simple : "Êtes-vous prêt à vous faire vacciner contre le Covid-19 ?". 87 % des Indiens répondent "oui", ainsi que 85 % des Chinois et 79 % des Britanniques. Et les Français ? ils répondent "oui" à 54 % seulement. C’est le plus petit score : 15e sur 15. Ou plutôt champion du monde du scepticisme sur les vaccins.
Et si la question est plus précise : "Êtes-vous prêt à vous faire vacciner dès la sortie du vaccin ?", c’est à dire sans attendre, alors il ne reste plus que 12 % des Français à répondre "oui". »

BFM cherche comme ses confrères à savoir quel est le profil des antivax, et cite pour cela la fondation Jean Jaurès, toujours à la pointe de l’idéologie mondialiste. Voici le paragraphe intitulé « Le combat des complotistes » :

Et là, on assiste à une explosion de leurs audiences. Les vidéos de ceux qui dénoncent un complot mondial peuvent atteindre des millions de vues. Ils dénoncent un vaccin qui aurait été fabriqué par l’homme, plus précisément souvent par l’institut Pasteur. Ils défendent l’idée que l’industrie pharmaceutique, dite Big Pharma, exagère les dangers du coronavirus pour gagner de l’argent avec le vaccin. Ou que l’on est face à un complot qui vise à contrôler la population via des puces ou des nanoparticules qui se trouvent dans le vaccin. Voire un complot pour réduire la population mondiale.

À la fin de cet article, on découvre que l’auteur n’est autre que Nicolas Poincaré, dont nous avons évalué le QIP, et là on comprend mieux le parti pris.

Plus on dénonce le complotisme, plus on le conforte. Si les autorités sanitaires veulent que les Français se vaccinent, il va falloir rétablir la confiance, et pour cela être transparent. Il faudra aussi lutter contre les illuminés en leur expliquant notamment que la Lune n’est pas creuse...

Nicolas sait-il ce que les « illuminés » lui disent ?

Les Français doivent comprendre qu’au milieu des actions terroristes oligarchiques – qu’elles soient « islamistes » ou sanitaires – destinées à les désorienter et à les affaiblir mentalement, ils devront lutter contre la vaccination forcée, et surtout celle de leurs enfants. Ce sera la mère des batailles.

 

Dernière minute : le projet parlementaire de vaccination nationale !

Lundi 9 novembre 2020, les laboratoires pharmaceutiques américain Pfizer et allemand BioNTech ont annoncé avoir mis au point un vaccin contre le Covid‑19 dont le taux d’efficacité s’élèverait à 90 %, d’après les résultats préliminaires. Dix autres essais cliniques de phase 3 sont engagés, sur différentes plateformes technologiques. Si les projets reposant sur des technologies à ARN messager ont un temps d’avance, ils ne doivent pas être considérés comme exclusifs des autres recherches en cours.

Bien entendu, les aléas et incertitudes inhérents à la recherche scientifique doivent nous inciter à la prudence : l’efficacité de ces vaccins devra être confirmée pour obtenir des autorisations qui ne devraient pas intervenir avant plusieurs semaines. Trois sujets sont clés : l’efficacité des produits chez les personnes âgées, dont les réactions immunitaires sont atténuées ; les effets sur certaines populations spécifiques qui, en raison de leurs facteurs de risque ou de leur maladie chronique, doivent faire l’objet d’un suivi spécifique et d’une pharmacovigilance renforcée ; la durée des effets immunitaires de ce vaccin – le protocole en cours ne garantira que deux mois de suivi – et notamment leur capacité à stériliser le virus.

Il n’en reste pas moins que ce résultat extrêmement prometteur suscite un immense espoir, alors que la pandémie mondiale qui nous touche collectivement depuis plusieurs mois met à rude épreuve, un peu plus chaque jour, nos concitoyens, notre système de santé, notre économie.

Parce que la découverte d’un vaccin contre le Covid‑19 représente aujourd’hui l’une des seules issues crédibles pour une sortie de crise à moyen terme, il convient pour la France de ne pas manquer ce tournant.

Lire la suite de cette infamie sur le site de l’Assemblée.

 

La propagande provax

 

 

 

Voici le témoignage de la maman qui a lancé le buzz antivax :

 

 

Bonus : le dessins collabo de Ranson (Le Parisien)

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

139 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • On en parle nulle part ! Absolument à relayer ! Après 9 jours de manifestations acharnées les danois on jeté la loi sur l’épidémie (vaccination forcée etc) à la poubelle ! Des manifs des sittings devant le parlement et finalement ils ont rejeté
    le projet !
    https://www.brighteon.com/5ba4d62f-...

     

    Répondre à ce message

    • Merci pour l’info ! Les danois ont su bouger et le parlement a reculé ! Bravo ! Seule différence avec la France : chez nous les gens ne bougent pas et s’ils osent bouger c’est des LBD dans la gueule et une répression féroce. Les danois ont pu éviter la dictature, nous on y est déjà ! Mais la résistance doit absolument s’organiser !

       
  • Qu’est-ce qu’ils vont bien pouvoir trouver pour convaincre ?
    Nous menacer avec :
    Un nouvel impôt pour les réfractaires ? lol...
    La confiscation de nos comptes bancaires ? lol...
    La perte de liberté ? lol
    L’interdiction aux enfants d’aller à l’école publique ?lol
    L’impossibilité de trouver ou garder un emploi ? lol
    La suppression du droit de vote ? lol
    Un flingue sur la tempe ??? LOL

    Ca ne passera pas.
    Dans les trois mois qui viennent, le conomètre va pulvériser des records inédits.

     

    Répondre à ce message

  • #2599898
    Le 20 novembre à 16:12 par Bruitdesbottesousilencedespantoufles
    La presse de délation se déchaîne : "Qui sont les anti-vaccins en France (...)

    Merci d’avoir été honnêtes et d’avoir montré l’excellente vidéo de Tronche de Fake, parce que bien que considéré par la bien pensance comme faisant partie des complotistes, je ne suis pas anti vaccin.

    Par contre, je ne veux pas que le nouveau vaccin anti covid soit obligatoire, car il est trop récent, et qu’il a été fait à la va vite par plusieurs labos, qui savent que ce sera le jackpot. Le but est ici clairement d’enrichir les labos, avec nos sous, ceux du contribuable.

    Un vaccin obligatoire dés l’été prochain semble inévitable si l’on souhaitera voyager, et il sera peut être accepté par les gens, alors que les tests cliniques n’auront pas été réalisés :
    https://www.vaccination-info.be/com...

     

    Répondre à ce message

    • Le problème n’est pas le vaccin mais la liberté de choix. Ceux qui veulent être marqué assumeront leur décision. Mais l’argument des terroristes du gouvernement sur le fait de préserver la sécurité sanitaire de la population ne tient pas puisqu’ils laissent enter illégalement en France des dizaines de milliers de migrant chaque année, porteur de maladies contagieuses et que eux ne seront pas "pucé" puisqu’ils ne sont pas répertoriés. Force et honneur.

       
  • Nos politiques, députés, ministres, sont tellement impliqués pour tous nous sauver, je pense qu’à l’unanimité nous serons d’accord pour qu’ils reçoivent en premier, ce vaccin salvateur...il faudra bien évidemment, que cela soit fait devant témoin afin de leur garantir qu’ils auront bien le vaccin à ARN-m...bande de petits veinards..

     

    Répondre à ce message

  • Les pro-vaccins sont des réacts. Ils éructent, montent au créneau, listent, dénoncent, menacent… et quand on creuse, ô stupeur ! On a affaire à des trotskistes, ces pseudos révolutionnaires, financés par l’argent sale de Wall street, Soros & Co que l’on retrouve dans tous les coups tordus à travers la planète, ex-Yougoslavie, Syrie, Ukraine…

     

    Répondre à ce message

  • Ce matin je me suis levé de bonheur, et je me suis dit il faut que je trouve des arguments anti-vaccin imparables, car le combat se rapproche et va être très rude.

    Et je me suis mis à la recherche de " arguments anti-vaccin ", sur une multitude de moteurs de recherche différents.

    Le résultat de mes recherches est que je suis revenu bredouille.
    En effet je n’ai trouvé quasiment que des attaques en règle contre les "anti-vaccin".

    Tous tentent de "démontrer" en démontant un par un tous les éventuels arguments des anti-vaccin.
    La particularité de tous ces pro-vaccin, c’est qu’ils évoquent des "études contradictoires" sans jamais fournir le moindre lien pour que l’on puisse aller vérifier l’authenticité de leurs affirmations.

    En un mot, il faut les croire sur parole.

    Je suis donc toujours à la recherche d’arguments anti-vaccin imparables, avec des liens vérifiables ! Merci d’avance

     

    Répondre à ce message

    • Les libertés fondamentales dont la liberté de disposer de soi, de son corps. Respect de l’intégrité physique.

       
    • j’en ai croisé il y a quelques mois de cela, ils ne juraient que par le lancet et me disaient que raoult était arrogant.
      pour le lancet ils me vantaient la puissance de calcul de ces génies , des pros comme dans iron man .

      te fatigue pas avec eux , laisse les aller se faire leur propre expérience , averti une fois , à la 2éme ils ne vont méme pas réfléchir et vont te caser complotiste . ça ne va pas plus loins dans leur logiciel . tu remarquera qu’ils ont une foi sans limites envers l’informatique et la science matérialiste . le reste (ce qu’ils ne peuvent pas toucher avec les doigts) c’est des trucs de mystiques. les mycrozymas et béchamps c’est des trucs de jedi !

       
    • Tal Schaller en parle dans ses vidéos

       
    • Bonjour Patrick,

      Sur la partie nocive des vaccins, il y a quelques données qui vont dans ce sens :
      - l’étude Kiggs de l’institut Koch a été décortiquée par la mathématicienne Angelika kogel. Elle explique que l’étude permet d’affirmer que les enfants non-vaccinés ont moins de problèmes que les enfants vaccinés (moins de scoliose, eczema, asthme, allergie, autisme etc...). Etude confirmée par une étude américaine et une néo-zélandaise.
      - le professeur Romain Ghérardi et le docteur Jean Pilette ont travaillé chacun de leur côté sur la nocivité des sels d’aluminium et comparé les doses dans les vaccins, par rapport au seuil de toxicité pour l’être humain.
      - le professeur Michel Georget a écrit un livre "vaccins, les vérités indésirables" qui est condensé assez puissant de toute la littérature sur les vaccins. Expliquant que la plupart des maladies étaient chute libre bien avant l’introduction de la vaccination.

      Je n’ai par contre pas trouvé détudes sur l’efficacité des vaccins :
      Des études comparant le taux de mortalité de telle maladie chez les gens vaccinés contre cette maladie et les gens non-vaccinés.
      Si quelqu’un connaît ce genre d’études je suis preneur.

      J’espère avoir pu t’aiguiller sur le sujet.

      Cdt.
      Lilian.

       
    • Merci à tous pour vos info, et tout particulièrement à @Lilian qui me donne plusieurs pistes.
      Je viens de lire l’étude "Kiggs de l’institut Koch" , très intéressante, dont voici le lien .pdf, de cette étude, c’est un bon point de départ :

      https://www.fichier-pdf.fr/2012/07/...

       
    • Il y a l’enquête sur la vaccination de Thierry Casasnovas en 8 épisodes, dont voici le premier : https://youtu.be/86mppvuskK8
      C’est une enquête vraiment exhaustive, qui donne forcément des arguments anti-vaccination, même si elle ne se veut pas à charge contre la vaccination a priori.

       
    • Tu auras beau proposer tous les liens du monde contre les vaccins, tes contradicteurs provax les balayeront du revert de la main au prétexte que cette étude est bidon, qu’il’y en a des milliers d’autres qui disent le contraire etc.

      Je ne suis pas antivax et je pense que refuser le principe de la vaccination (Pasteur et Cie) c’est un terrain très glissant.

      Les choses sont beaucoup plus simples en réalité. Comme les insustriels de l’alimentaire nous ont produit de la mal bouffe à force de vouloir augmenter leurs bénéfices, utilisant des produits toxiques en conservateurs (les fameux Exxx concérigènes ou toxiques qu’on peut rechercher avec les sites internet qui se sont développés depuis quelques années, ou agents de texture comme l’oxyde de titane qui est la matière dont on fait les prothèses car elle est bio-résistante, c’est à dire que le corp ne peut pas l’éliminer. Les industriels pharmaceutiques ont produit de la "MALVAX", c’est à dire des vaccins dont les adjuvants et conservateurs sont de vraies saloperies.

      La première chose à dire, c’est que les vaccins actuels n’ont rien à voir avec les vaccins d’il y a 30 ans. D’abord, il y a une différence entre les vaccins à virus désactivé (mort) et ceux réalisés à partir de virus vivant. Il est plus compliqué de fabriquer un vaccin avec du virus vivant car les risques que le patient dont le système immunitaire est faible contracte réellement la maladie est non négligeable, et surtout, c’est le virus qui coûte cher dans un vaccin ! Les labos ont donc décidé de produire des vaccins à virus désactivé car c’est plus facile et surtout beaucoup plus rentable. Or, quand le virus est mort, le système immunitaire réagit peu à son contact. C’est pour cette raison qu’il a fallu utiliser des adjuvants. Leur rôle principal est de créer une inflammation sur le site de l’injection pour "stimuler" les défenses immunitaires qui vont alors être bien plus nombreuses au contact du virus mort. Plus un adjuvant est irritant, mieux c’est, d’où l’usage de l’aluminium. Et comme les labos vendent leurs vaccins aux 4 coins du monde, ils ont recours à des conservateurs notamment les formaldéhydes. Ces-derniers ont été supprimés des colles de nos meubles car cancérigènes et polluant l’air de nos maisons... et on nous en injecte en sous-cutanée !

      Bref, le meilleur argument anti-vax, c’est de lister les substances toxiques contenus dans les vaccins modernes. Je te conseille le documentaire : "l’alu totale" (youtube).

       
    • @Patrick

      Bonjour,

      Je comprends ton désir d’avoir des études fiables démontrables rapidement en deux clicks ,afin de convaincre son beau-frère ou sa belle-mère.

      Moi qui a suvit la question depuis des années je constate qu’il y a un nettoyage de plus en plus fort des documents pertinents (mots clés censurés) sur Google qui nous prend de plus en plus pour des Gogols..

      Donc on ne peut pas faire l’économie d’étudier la question en profondeur nous même.

      Le Must évidemment c’est feu Michel Georget qui a écrit un livre inattaquable "les vérités indésirables" sur les vaccins.C’est un peu scolastique comme livre mais magnifique car il source toutes les études auxquelles il fait référence.Donc la tu as de la matière afin de trouver des études qui pointent les nuisances des vaccins. Si je me souviens bien il parle également du Chlorure de Magnésium qui est une solution pour ceux qui on décidé de ne pas se faire vacciner et peut traiter la majeur partie des maladies pour lesquelles on vaccine.Vraiment je le recommande pour ceux qui ne sont pas conscient des dangers de la vaccination.Michel Georget les prends par la main au début du livre et leur met devant un choix à la fin du livre,qui consiste à prendre plus de risques en vaccinant qu’en ne vaccinant pas.

      Vaxxed 1 et 2 comme tu l’avais mis en lien montre aussi l’étude qui a montré qu’un vaccin aux Etats-Unis puis en Angleterre et ensuite en Amérique du Sud provoquait des méningites et que BIG Pharma continuait à vendre sachant pourtant les effets secondaires.

      Un des meilleurs sites internets francophones est Initiative Citoyenne qui regroupe un tas d’études.Il y a un petit moteur de recherche à droite de la page ou tu peux taper des mots clés comme "Mort subite du Nourisson". La tu trouveras peut-être l’étude américaine (Los Angeles) sur 28 nourrissons morts subitement qui montrent une corrélation troublante avec la date de vaccination. Ainsi près de 90 % de ces nourrissons sont morts dans les 14 jours de leur vaccin (plus de 20% dans les 24 h ;près de 2/3 dans la 1 ère semaine).

      Le documentaire de Casasnovas est aussi bien fait même si je n’ai pas vu les 8 parties .

      Personnellement ce que je pense c’est que la vaccination n’est jamais bonne et qu’elle peut tuer lorsque l’enfant est trop petit et qu’il prend plusieurs doses à la fois.

      Les intelligents deviennent moins intelligents, les cons deviennent plus cons.Les forts deviennent moins forts et les faibles plus faibles.

       
    • #2602323

      Voir le site Agora vox. Ils ont des dossiers fouillés sur les vaccins (cf les archives) dont le dernier article sur le vaccin moderna.

       
  • Les zététicien et l’art de ne douter de rien, mdr c’est une brave bande d’enculés, c’est soit des cellules du Mossad et des unités qui sillonnent le web, ou des cohortes d’étudiants payés pour redorer le blason et la bonne image d’israël, la Palestine volée donc...les Mr Sam les tronche de travioles et bien d’autres du même acabit...je les reniffles à des kilomètres ces blattes ils existent depuis les réseaux de Niel et son minitel......ces crevards...

     

    Répondre à ce message

  • chez éric Brunet, à l’ instant même...dans une mise en scène pro-vaccinale du plus mauvais goût, interprétée par les plus minables acteurs de la pensée obligatoire, le personnage de la truie vient de s’ écrier "il ne faut pas croire que l’ on pourra vivre sans être vaccinééé !"
    ils ont décidé qui aura le DROIT de vivre dans le monde de demain...merveilleux !

     

    Répondre à ce message

  • #2609409

    Le rasoir multi lames ! D’abord on crée une pandémie pour installer le terrorisme sanitaire : lame n°1. Ensuite, "pour votre sécurité", on "vaccine" avec un produit OGM qui, tel le vaccin contre la dengue de Sanofi, fragilise le système immunitaire : lame n°2. Enfin, on répand un virus mijoté qui emporte 80% de la population mondiale : lame n°3... Et nous régnons sur un monde écologique ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents