Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Procès Nemmouche à Bruxelles : la défense plaide "une exécution ciblée d’agents du Mossad"

Les avocats du djihadiste français qui est jugé pour quadruple assassinat au musée juif de Bruxelles affirment qu’il n’est pas le tueur et nient qu’il ait commis un attentat. Une thèse qui ne tient « pas la route » selon l’avocat du musée.

 

Lors du procès du djihadiste français Mehdi Nemmouche le 15 janvier à Bruxelles, ses avocat ont soutenu qu’il n’était « pas le tueur » du quadruple assassinat du musée juif de Bruxelles en 2014. Les défenseurs du terroriste présumé ont notamment présenté des prélèvements ADN réalisés sur les lieux de la tuerie qui ne correspondent pas à celui de leur client. L’un de ses conseils, Henri Laquay, a d’ores et déjà demandé son acquittement.

Virginie Taelman, autre avocate de celui qui doit répondre d’« assassinats terroristes », a de son côté a affirmé devant la cour d’assises de Bruxelles où son client et son complice présumé comparaissent depuis le 10 janvier, que cette tuerie n’était pas un attentat terroriste de l’État islamique (EI), mais bien « une exécution ciblée d’agents du Mossad ».

« Mehdi Nemmouche n’est pas la personne qui a appuyé sur la détente lors de l’exécution », il « n’est pas le tueur » et « il a été piégé », a en outre affirmé Henri Laquay.

L’avocat a fait valoir, pour étayer ses propos, que l’ADN de Mehdi Nemmouche n’avait pas été retrouvé sur la poignée de la porte d’entrée du musée, pourtant « fortement et violemment » saisie par le tueur d’après des images de vidéosurveillance.

Selon l’avocat, il y a eu, dès le 27 mai 2014, trois jours après la tuerie, « 12 prélèvements ADN » sur cette poignée et aucun ne s’est révélé positif. « Ce n’est pas lui [Mehdi Nemmouche] qui a manipulé la porte pendant la tuerie, […] il n’est donc pas le tueur », a insisté Henri Laquay.

Autre élément avancé par la défense de Mehdi Nemmouche : ce dernier n’a opposé « aucune résistance » lors de son arrestation à sa descente d’un bus à Marseille six jours après la tuerie.

Pendant les quatre années d’enquête, Mehdi Nemmouche, un délinquant multirécidiviste radicalisé en prison, a refusé de s’exprimer sur les faits. Il a promis de livrer des explications devant les assises. Or, ce 15 janvier, il a fait savoir qu’il refusait de s’exprimer « dans un premier temps » au motif que la cour aurait « expurgé » des témoins à décharge de la liste des personnes appelées à être auditionnées à la barre. _
« En conséquence, je suis pas en mesure de me défendre convenablement. Toutes les personnes qui auraient pu venir ici en apportant un autre son de cloche et une lecture du dossier aux antipodes de celle de messieurs les procureurs fédéraux ont été refusées », a-t-il justifié, laissant ses « conseils s’exprimer » à sa place.

 

Un procès pour terrorisme

Mehdi Nemmouche, 33 ans, et un complice présumé, Nacer Bendrer, 30 ans, tous deux Français, doivent répondre d’« assassinats terroristes », dans un procès qui pourrait durer jusqu’au 1er mars. Ils encourent une peine de prison à vie.

Mehdi Nemmouche, qui a séjourné en Syrie, est accusé d’avoir tué de sang-froid en moins d’une minute et demie un couple de touristes israéliens (dont une femme fonctionnaire du gouvernement israélien), une bénévole française et un jeune employé belge du musée, le 24 mai 2014.

Nacer Bendrer, délinquant condamné en France pour des affaires liées au trafic de drogue, est quant à lui soupçonné de lui avoir fourni des armes, ce qu’il réfute.

Adrien Masset, l’avocat du musée juif, avait estimé le 11 décembre qu’il y avait « énormément d’éléments matériels qui font chorus pour démontrer la culpabilité » de Mehdi Nemmouche. Quant à la thèse du complot visant à éliminer des agents des services secrets israéliens, l’avocat a balayé le 15 janvier l’hypothèse qui ne tient selon lui « absolument pas la route ».

Six jours après la tuerie, Mehdi Nemmouche avait été arrêté à Marseille en possession des armes utilisées, un revolver et un fusil d’assaut Kalachnikov. Sept vidéos de revendication de la tuerie ont été retrouvées dans un ordinateur portable que transportait Mehdi Nemmouche. Les voix off qu’on y entend (sans image du visage) correspondent à celle de l’accusé, selon plusieurs expertises.

En lien, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est avec ce genre d’affaire que l’on touche à l’invisible.
    C’est dire si les vraies révolutions populaires ont du souci à se faire, si tant est qu’elles aient un jour existé (en tant que telles).


  • Ah merde, les rares survivants des attentats nous font entendre un autre son de cloche que le Allahu Akbar et les papiers d’identité laissés sur les lieux du crime...

    j’aurai aimé entendre la version de Merah, qui aurait pu être arrêté facilement, seul dans son appartement, sans être criblé de balles, ou encore Coulibaly qui se précipite à l’extérieur du magasin avec les mains liées selon les images de la vidéo que tout le monde souhaite faire disparaitre.

    Ce sont loin d’être des enfants de cœur, certes, je pense que ce sont tous des indics de la police que l’on a piégés.

     

  • #2125163

    (...) cette tuerie n’était pas un attentat terroriste de l’État islamique (EI), mais bien " une exécution ciblée d’agents du Mossad "(...).
    Dans notre belle France, parler aussi ouvertement de ce que beaucoup pressentent (opération sous faux drapeau venue souvent des mêmes) aurait déclenché l’hystérie du système et ses sbires.


  • Suis-je le seul à trouver étrange qu’un terroriste nie son action ?
    A quoi sert un acte terroriste sans revendication, sans publicité de la cause pour laquelle il est commis ?
    Un terroriste ne dit pas "Ce n’est pas moi, c’est l’autre", sauf s’il est un état et a un agenda caché.


  • "Mehdi Nemmouche, 33 ans, et un complice présumé, Nacer Bendrer, 30 ans, tous deux Français".
    Si les gens avaient voté en masse pour Jean-Marie Le Pen il y a 30, ans on n’en serait pas là. Il n’y aurait pas d’enculé de terroristes.
    Les prisons serait déserte, il n’y aurait ni RDS ni CSG sur nos fiches de paye, il serait possible de se promener n’importe où à n’importe quelle heure sans risquer sa vie. Bref, ce serait le paradis en France.

     

    • Si les gens avaient voté en masse pour Jean-Marie Le Pen il y a 30, ans on n’en serait pas là. Il n’y aurait pas d’enculé de terroristes.
      L’expression qu’on vous sortira c’est qu&vec des "si" on pourrait mettre paris et sa banlieue en boutielle ?...
      Moi, je vous dirait que le terrorisme est toujours un terrorisme d’etat... et avec ou sans les takfirists cela ne changerait rien...



      Les prisons serait déserte




      L’immense majorité des delinquants en prison est lier a la petite delinquance et pas du tout au grand banditisme. Cette delinquance existe surtout par rapport au traffic de drogues dites douces... Je vous informe que les acteurs de ce marché... cette industrie du "divertissement" sont généralement des habitants de la banlieue.. le territoire quasi exclusif de ce trafic..
      Par contre, les consommateurs sont repartis sur tout le territoire.. et ceux la ne sont pas des délinquants aguérits... CROYEZ MOI... cela parait contre intuitif mais le maillon faible dans cette histoire c’est le consommateur lambada... FAITES LUI LA VIE DURE... et vous verrez que cette petite entreprise disparaitra d’elle même... Faites la guerre aux petits trafiquants et ils seront remplacés par des toujours plus ambitieux...

      ET vous savez que je dit la vérité.. mais la vérité n’intéresse jamais le plus grand nombre..


    • Votre probleme, c’est que vous ne comprenez pas, qu’en politique, ils suivent un scénario...c’est du théâtre...lâchez votre bouteille et ouvrez les yeux, ca évitera les frustrations futures et ca fera du bien à votre système nerveux.
      Tant que ce système est en place (car vous lui donnez du crédit ), le peuple n’aura aucun réel pouvoir de décision, et le "pouvoir" balancera à gauche, à droite, à l’extrême gauche, à l’extrême droite, donnant ainsi l’illusion à tous les courants politique de la population qu’ils sont écoutés...Mais tout est sous contrôle.


  • bah on saura bientôt qui a commandité l’action...
    si l’avocat meurt d’une crise cardiaque foudroyante , ou dans une avalanche lors de ses vacances au ski,c’est le mossad...
    s’il est écrasé par un chauffard qui prend la fuite, c’est la CIA..
    s’il est retrouve suicide de deux balles dans la nuque , les mains attachées dans le dos.. C’est la DGSE....lol

     

    • à Peters
      ce que vous ne semblez point comprendre, c’est que sans mal être et mauvaise situation, extrêmement peu de gens vont faire leur vie sur les artifices comme la drogue ! c’est un problème d’état d’être dans ce monde qui créer autant de gens drogués ! certes à chacun sa façon ! mais celle-ci a toujours existé et est en notre temps encouragée ! pas pour le meilleur de l’humanité, pour sûr !


  • délinquant multirécidiviste radicalisé, Syrie ,trafic de drogue, possession d’ armes, revendications terroristes. il doit être innocent le pauvre agneau.


  • Remarquez le choix des termes utilisés et l’insistance à présenter les accusés sous un jour défavorable sans qu’il soit besoin de recourir à un développement précis et circonstancié des faits. Il est dit par exemple que le tueur a séjourné en Syrie (quand, où, combien de temps, quand la Syrie était alors en paix ? excepté Israël, voisin belliqueux, arrogant et fourbe).

    En revanche, s’agissant d’exposer la thèse du musée juif, l’usage du verbe actif balayer faisant référence à une démonstration sans conteste a pour fonction de renforcer l’idée dans l’esprit des lecteurs que les faits plaident en faveur du musée et que les accusés sont effectivement les tueurs, y compris par complicité, de juifs ayant visité le musée.

    Pour renforcer et asseoir l’idée de la justesse de la thèse en faveur du musée juif, le journaliste y ajoute des faits précis, graves et concordants (contestés par les accusés) qui ne laissent présager aucun doute sur la culpabilité desdits accusés.

    Souvenez-vous de l’affaire des irlandais de Vincennes alors que la France sous le régime socialiste (mitterrandien) n’était pas encore écrasée et dominée par le sionisme israélien tout puissant et sans contrôle, et ce, à la différence d’aujourd’hui où elle s’est placée, par la volonté des professionnels de la politique qui se sont succédé aux pouvoirs de l’état depuis le départ de feu le général de Gaulle incarnant encore la grandeur et l’indépendance de la France, sous la domination d’une puissance étrangère à composante sioniste, qu’en dites-vous ? Et ce, sans tomber dans une quelconque paranoïa , les idées restant claires et la tête demeurant froide.


  • Par ces temps troublés, soutenir cette défense est très forte.

     

    • C’est clair que c’est suicidaire comme défense.
      C’est pourquoi, il y a peut être du vrai derrière.
      On aura peut être des éléments lors du procès.
      Dans tous les cas c’est désolant l’autocensure de tous les medias sur cet aspet "mossad", je crois que c’est ca le plus grave car ca prouve bien l’emprise de l’entité sioniste en france ou même son evocation au conditionel est interdite


  • Encore une racaille manipulée pour les besoins de la cause. Malgré les preuves scientifiques — absence d’ADN sur la poignée d’entrée de la porte du musée juif pourtant "fortement et violemment" saisie par le tueur d’après les images de la vidéosurveillance —, les avocats de la partie civile osent invoquer la théorie du complot ! Pas un média pour trouver interpellant ces nouveaux éléments du dossier. Mais où sont passés les journalistes d’investigation ?

     

  • Le principe meme de toute enquête, de toute justice, serait de d’abord examiner les hypothèses et théories en présence, de les réfuter ou non avant de se faire son opinion.
    Dans cette affaire comme dans toutes les affaires dites terroristes de ces dernières années, ce principe de base est systématiquement bafoué.
    Théorie du complot ou pas, et même si on veut ne plus entendre parler de ces théories du complot, il devrait être simple de les réfuter, qu’on puisse passer à autre chose.
    Si on n’a jamais vu personne d’officiellement investi s’attaquer à réfuter la piste du mossad, c’est à mon sens bien volontaire.
    C’est suspect en soi.



  • En conséquence, je suis pas en mesure de me défendre convenablement. Toutes les personnes qui auraient pu venir ici en apportant un autre son de cloche et une lecture du dossier aux antipodes de celle de messieurs les procureurs fédéraux ont été refusées



    Il a vraiment dit ça Nemmouche, mot pour mot ? Si c’est le cas il a une maîtrise de la langue française supérieure à la moyenne ! Il y a une cinquantaine d’années cette manière de s’exprimer était peut être la norme mais plus aujourd’hui.


  • Sans déconner, pourquoi des Marseillais iraient commettre un attentat dans un musée "juif" en Belgique ? Tu as en France, y compris à Marseille, un nombre considérable de cibles potentielles...mais les mecs vont choisir une espèce de musée que personne ne connait et distant de plus 1000 km pour commettre leur attentat ! Cela n’a aucun sens !


  • "Mehdi Nemmouche,qui est arrivé en Syrie en décembre 2012 a été recruté par Abdelhmid Abaaoud,lui aussi membre de la Kalibat al-Muhajireen,...,quitte la Syrie en 2014..."DSI HS n° 63,p50


Commentaires suivants