Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Psychiatrisation des dissidents : 3 ans d’internement pour un universitaire

Pierre Bergerault reçoit le professeur Jean-Louis Caccomo, docteur en sciences économiques, pour évoquer son internement de force en hôpital psychiatrique pendant trois ans. Sa hiérarchie lui a reproché d’avoir dénoncé un trafic de diplômes. Il est aujourd’hui libre, mais les responsables courent toujours...

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

96 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Bienvenue en URSS sous Joseph Staline !

     

    Répondre à ce message

  • #2280498

    Bien sûr ce qui est arrivé à cet homme est vraiment terrible, néanmoins à l’écoute de son témoignage je ne peux m’empêcher de penser à la célèbre maxime de Bossuet :
    "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes" .
    1.Si ce trafic de diplôme a pu avoir lieu ce n’est pas à cause du système universitaire français "soviètoïde" qui permet à des étudiants d’obtenir leur doctorat pour 400 € mais plutôt à la logique ultra-libérale de "l’autonomie des universités" voulue par Sarkozy et Pécresse dont cet homme semble être le défenseur et qui a pervertit les professeurs et les élèves.
    2.Quand on forme des étudiants à devenir des traders donc des enculés ou qu’on côtoie des collègues imprégnés de cette même pensée faut pas s’étonner ensuite qu’ils se comportent comme tels quand on se retrouve dans la merde.
    Le plus triste dans cet histoire c’est que je n’ai pas l’impression qu’il en est pris conscience vu qu’il est content de pouvoir enseigner de nouveau ses cours d’économie.

     

    Répondre à ce message

    • #2280826

      Sympa le message !
      Adressé à un homme qui a lutté contre la corruption, et qui est l’intégrité même !
      Il n’a sans doute pas assez souffert.
      Il faut que ses tortionnaires paient !
      J’ai vu la tête du docteur Boxus sur un lien ; je n’aimerais pas rencontrer ce personnage au coin d’un bois !
      Le Llorente s’est fait muter, récompenser !
      Il faut que ça cesse !

       
  • #2280535

    Les tribunaux étant des émanations des loges, je m’interroge sur la façon dont justice
    sera rendue. Il n’y a qu’à voir ce qui se passe pour Alain Soral.

    Courage au professeur Caccomo. Surtout longue et belle vie. Cet homme n’est pas suicidaire, il a envie de se battre. Sans être parano, je crains pour sa vie.

     

    Répondre à ce message

  • #2280697

    Une nièce du côté de ma femme m’indiquait connaître un ami très fortuné qui a acheté son diplôme à la Sorbonne, il a payé environ 50000 dollars son diplôme. Je ne l’ai pas cru au début... puis maintenant...

     

    Répondre à ce message

  • #2280766

    Je suis surprise de voir le nombre de personnes qui découvrent le pot-aux-roses. Cette pratique est courante avec les administrations en France. La psychiatrie sert simplement à enfermer des gens quand on ne peut pas le faire légalement. Ce monsieur s’en tire à bon compte car il avait une vie publique avant l’internement. Mais il y a de nombreux cas où tout cela passe inaperçu et où la bassesse de nos contemporains ne manque pas d’y aider.
    Ainsi, je me souviens d’un gamin interné à 16 ans, détruit par les drogues chimiques prescrites par les psy à 18 et finir par recevoir des électrochocs puis envoyé dans un centre "spécialisé" lorsque le cas est devenu désespéré (inespéré pour les labo pharmaceutiques, me direz-vous). Au départ, c’est sa mère fraîchement divorcée qui l’avait fait interner car elle ne savait plus comment faire "pour qu’il arrête de fumer du cannabis" (lol, je ne suis pas en faveur de cette drogue, mais il faut quand même savoir faire la part des choses).
    Une autre fois, j’ai vu un gars se faire interner de force car il a cassé la gueule à sept mecs qui étaient venu le chercher. Les flics n’ont pas réussi à le foutre en taule (le M. était turc ou gitan, je sais pas trop), alors psy. Bon lui il s’en est sorti assez rapidement car la famille était derrière.
    Quand je bossais dans l’EN, l’infirmière me demandait de bien vérifier que untel avait bien pris ses médocs, ce que je m’abstenais allègrement de faire. Résultat : 6 mois plus tard, le gosse allait mieux (il était encore adolescent, je vous rassure) et l’"équipe pédagogique" est tombé de haut lorsqu’ils se sont rendus compte que le gosse avait arrêté son traitement... Cette petit histoire a contribué à ne pas faire renouveler mon contrat, mais j’en suis bien contente tout de même.

     

    Répondre à ce message

  • Quelles sombres ignominies lui ont-ils fait subir....
    Travaillant dans la santé, je soupçonnais certaines choses mais nullement à ce point...

    Et est-ce là le prix de l’honnêteté ?! Etre délaissé de ce que l’on nomme ami ne me choque guère mais de ses proches...Tout de même !

    Monsieur CACOMO a l’âme vaillante et je suis certaine qu’il rebondira de plus belle ; à l’instar d’un Dieudonné, d’un Soral,...

    Je reste persuadée que les plus belles âmes sont aussi celles ayant été meurtries dans les tréfonds de leur être...

    Bien amicalement,

    A.

     

    Répondre à ce message

  • #2280778
    Le 19 septembre à 17:54 par Dictature soviétique en place
    Psychiatrisation des dissidents : 3 ans d’internement pour un (...)

    C’est probablement ce qui attend malheureusement des résistants comme Hervé Ryssen et Alain Soral... Le système déteste les grands résistants et s’il ne peut les ilimimer physiquement, il les fait enfermer. Les « fous », comme ils disent, lesquels au départ étaient sains d’esprit, finissent malheureusement par perdre leur équilibre mental à force de subir l’isolement ainsi que les traitements pharmacologiques qu’on leur impose, et n’ont pas tous la chance d’en ressortir, comme ce monsieur..

     

    Répondre à ce message

  • #2280992

    J’ai compris une chose essentielle. Ne rien attendre des autres. Ses "Amis" l’on laisse creve.

     

    Répondre à ce message

  • #2281232

    J’enseigne la philosophie dans le public, enfin j’essaye. La question est simple : entre la condamnation de Soral, le témoignage de cet homme et la nécessité de faire de l’argent pour donner à ma fille de quoi vivre, que dois-je faire ? Continuer à me soumettre pour faire vivre ma fille, ou vivre avec honneur comme un mendiant ?

     

    Répondre à ce message

  • #2282767

    Une rapide recherche sur internet permet d’apprendre que Laurent LORENTE a été nommé à l’inspection générale de l’Education nationale et de la Recherche, c’est donc a priori une promotion pour ce Monsieur qui a signé des papiers illégaux pour faire interner un "gêneur". Le pouvoir de la FM en France est proprement hallucinant ! Une petite touche d’humour quand même lorsque l’on voit cet individu être décoré du Mérite par François HOLLANDE ! Il ne manquerait plus effectivement qu’il soit élu maire de Montpelier. Pauvre pays, avec de tels élites, il n’a rien à craindre !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents