Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

Envoyé à Sylvain Afoua – alias Egountchi Behanzin – de la Ligue de défense noire africaine, Assa Traoré de chez Rothschild, George Floyd de l’Au-Delà, Rokhaya Diallo de la CIA et George Soros de chez Satan, pour leur information personnelle et comme quoi, chez les humains, tout n’est pas ou noir ou blanc. L’intelligence se trouve dans les zones grises.

 

Un peu de relativité, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2496172
    le 03/07/2020 par Pacôme Ladislas
    Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

    Véridique, mais hors sujet !
    La preuve : aucun média n’en fait état.
    Eh oui, si l’on creuse un peu, la merde remonte.


  • #2496174

    Video à épingler à vie sur E&R.


  • #2496176

    Résumé clair prouvant que certains sujets doivent être traités exhaustivement et invitant l’ensemble de l’humanité à ne pas se désunir à cause de l’esclavage puisque tous les peuples en ont souffert, et donc à souvent fermer sa gueule à ce sujet pour voir plutôt agréablement l’évolution tolérante des mentalités et des lois tout en dénonçant l’esclavage économique actuel.
    Alors évidemment félicitation à l’auteur présentateur de cette vidéo, surtout car montrant le possible professionnalisme médiatique incontestable des nouvelles générations ayant été des enfants d’internet et des smartphones.


  • #2496177

    Camarades de E&R

    Il faut bien avouer que le musulman est bien pratique..de l’écologie en passant par l’esclavage il est le nouveau pole d’attraction de nos amis de la science historique..
    Onfray à gauche et Zemmour à droite vont nous le faire comprendre rapidement.
    Ne varietur

    Lavrov


  • #2496180

    L’esclavage existe encore aujourd’hui, presque partout aussi. On préfère parler du passé et culpabiliser les blancs car eux ne comprennent pas ce qu’on leur reproche et sont prêts à endosser les crimes qui ne sont pas les leurs avec résignation.
    Il convient également de mentionner les mutilations encore actuelles que subissent certains captifs surtout dans le monde musulman et africain.

     

  • #2496188

    En voyant l’esclavage des arabo-musulmans, on peut quand même se dire que c’est du pipi de chat par rapport à celui des européens. C’était lent, pas les mêmes profits et pas les mêmes répercussions. Les européens le faisaient de manière industrielle avec toute la rationalité anglo-saxone. ça change du marché de Tataouine.

    De plus, les arabes intégraient fortement à leur société leurs esclaves et ces derniers ont même crée des royaumes puissants. Le royaumes des Mamlouks (qui veut dire esclaves en arabe) était composé d’ancien esclaves turcs kipchaks. Ce sont ceux la qui ont vaincu les mongoles lors de la bataille de Ain Jalout. C’était la force des royaumes musulmans du 12/13ème : on pouvait être esclave un jour et le lendemain grand vizir. De plus, ce sont les européens qui ont théorisé et racisé tout cela (pas étonnant que ça leur revienne en plein face). Les arabes étaient moins sur un rapport de supériorité et d’anéantissement de leur humanité. J’en veux pour preuve que dans tous les pays musulmans, il n’y en aucun qui a des quartiers entiers dont la population est composé de fils d’anciens esclaves ostracisé par la société comme aux Etats-unis ou dans les îles.

     

    • #2496213

      Il n’y a pas de descendants d’esclaves noirs en Arabie parce que les Noirs étaient systématiquement castrés, au contraire des esclaves noirs des Européens.
      Il valait mieux être esclave d’Européens que d’Arabes ! Les descendants d’esclaves noirs aux USA ont donné notamment d’immenses jazzmen et jazzwomen. En Arabie, c’est toujours le désert en comparaison.


    • #2496259

      Arrêtez de répéter ce que les arabes disent.

      Les esclaves hommes étaient castrés (A Verdun par exemple) . C’est pourquoi il n’y a pas de noirs dans les beaux pays comme l’Algérie et la Turquie .

      Il n’y a pas de quartiers d’esclaves dans ces pays parce que ces esclaves n’ont jamais pu s’y reproduire.


    • #2496289

      Les afro americains sont ostracises à cause de leur propension à la violence raciale et à la criminalité...
      En moyenne les 39 millions de noirs sont responsables de 550 000 agressions racistes anti blancs... les blancs quasi 6 fois plus nombreux agressent 60 000 noirs chaque année... environs 400 blzncs tués par des nours contre 180 noirs tués par les blancs...
      Il y a 80 millions de pauvres aux US, soit un américain sur 4, étrangement seuls certains ont fait de la criminalité une spécialité : les noirs représentent plus de 50% des criminels...
      On devrait retrouver en france des statistiques équivalentes avec les populations allogènes passant leurs vies a se faire passer pour des victimes...


    • #2496750

      la castration des esclaves noirs n’était pas si courante que ça car un castrat n’est pas un bon soldat. les mameluks n’étaient pas castrés.
      De plus la condition de l’esclave en Islam est la plus règlementée qui soit, par exemple il suffisait à un esclave de réciter l’acte de foi musulman pour être immédiatement affranchi. l’islam est la société esclavagiste la plus douce pour les esclaves (avec le Vietnam ancien)


    • #2496931

      @paramesh



      il suffisait à un esclave de réciter l’acte de foi musulman pour être immédiatement affranchi.




      S’il avait suffi de réciter une formule magique pour être affranchi, il n’y aurait pas eu beaucoup d’esclaves, à part quelques masochistes, et personne ne se serait risqué à acheter un esclave, pouvant le perdre immédiatement après achat !


    • #2497267

      eh ben, pour un croyant tu te poses là,
      Et c’était pareil pour les esclaves païens qui se convertissaient au christianisme (il faut lire les récits d’anciens esclaves ça ne manque pas) : tu oublies donc deux choses essentielles : le pouvoir de la foi dans ces temps anciens et surtout la condition de l’esclave musulman qui valait largement si ce n’est mieux la situation de ces gens dans leur pays d’origine (excepté bien sûr pour les galériens et autres forçats des mines soit une infime minorité et en général des criminels). faut arrêter avec la condition fantasmée de l’esclave battu et misérable, Esclave c’est un statut social, tu peux être esclave et très riche, ou très puissant.


  • #2496191

    Alors que les noirs de sexe masculin étaient systématiquement châtrés, je ne me souviens pas que les Blancs aient jamais été châtrés quand ils étaient esclaves, d’ailleurs Cervantès nous l’aurait dit...

     

    • #2496292

      @ popaul
      Il se peut que Cervantes n’avait pas toutes les informations,,en tout cas je retiens une chose importante, c’est que pour cette exploitation on note que les guerres et les razzias etaient d’usage, ce qui me semble etre la regle et des lors qu’il s’agit des africains, le discours des uns et des autres changent, il y a un bug on tombe dans la vente partagée, commerce....
      Je rappelle qu’il n’y a aucun mot contemporain dans les langues africaines pour designer le mot esclave, le reportage donne bien la definition, par contre il existe des mots pour dire "captif pour designer un adversaire lors des guerres "inter peuples" mais cela n’a rien a voir avec l’esclavage
      Il va falloir lors de nos commentaires, nous informer serieusement sur cette page d’histoire, non pas pour tomber dans la victimisation, mais pour remettre les choses a leur place et comprendre le role essentiel qu’a jouer un certain "caste"qui de nos jours semble etre occulter par bon nombre "d’intellectuels" français et europeens soit par lacheté, peur ou par ideologie


    • #2496352

      A l’époque de Charlemagne les slaves étaient châtrés à Verdun.

      Cette histoire est cachée, c’est une affaire qui n’arrange ni Soros, ni les frères musulmans, ni les historiens français.


    • #2496364

      Vous faites des anachronismes, Cervantes c’est 1500, donc après la traite des slaves qui se passe du VIIIe au XIIIe siècle.

      Cervantes n’était pas esclave, il avait été capturé pour toucher une rançon car il était riche. Les pauvres étaient revendus comme esclaves. Cervantes a été libéré contre rançon en bonne santé et avec ses couilles.


  • #2496194
    le 03/07/2020 par Blue Mountain
    Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

    A voir le documentaire "Esclaves blancs, maitres musulmans" pour compléter la réinformation

     

    • #2496335
      le 03/07/2020 par lecteur Soralien
      Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

      "maitres musulmans" .. ben mince, je n’ai pas eu d’esclave moi. ni mon grand père, ni mon arrière grand père... il y a un formulaire à remplir ?!

      sérieusement, avec ce genre de titre foireux c’est de la manipulation. on tombe dans le piège. en quoi exactement il est "islamique" de traiter des humains comme du bétail ?? en islam l’esclave (lorsqu’il est permis d’en avoir !!) dois manger la même nourriture que le maître, dormir dans le même type de lit, porter le meme type d’habits.. le musulman est responsable devant dieu des agissements de son esclave (comme son propre fils).. certainement pas le jouer sexuel qu’on paint dans les tableaux fantasmés d’orient.

      toute l’ingénierie religieuse et le "fik’h" avec lequel on taille des fatwa sur mesure pour les despotes et les grands libidineux ne les sauvera pas. ils seront châtiés et humiliés dans l’au delà car ils ont propagé la corruption. c’est cela l’islam.


  • #2496252

    Charlemagne, le gentil Charlemagne a profité pleinement de la traite des slaves.

    Et c’est à Verdun qu’on coupait les couilles aux hommes pour en faire des eunuques. Les évêques de Verdun n’étaient pas contre cette petite opération.

    Aujourd’hui, on a des produits chimiques pour faire la même chose : fluor, antidépresseurs
    ....

    La technique des esclavagistes s’est améliorée : les esclaves sont produits et exploités sur place et ne se rendent même pas compte qu’il sont esclaves.


  • #2496261

    Petite précision concernant les historiens, Jacques HEERS (Un poid lourd) avec son livre très pointu "Les Négriers en terres d’islam", il remet à l’heure certaines pendules que les "bien-pensants" d’aujourd’hui voudraient voir se fixer sur l’heure d’une "repentance" de l’Occident aussi disproportionnée qu’éternelle.
    Avant toutes choses, Heers évoque évidemment le principe de l’esclavage, qui toucha aussi bien les peuplades blanches que les tribus d’Afrique : "Dans les tous premiers temps de l’islam, les esclaves étaient, comme dans l’Antiquité romaine ou du temps de Byzance, essentiellement des Blancs, raflés lors des expéditions ou exposés sur des marchés par les trafiquants qui allaient les acheter en de lointains pays, très loin même des terres d’islam." Au demeurant, Ibn-al-Fakih, géographe et poète arabe, pour qui l’esclavage était parfaitement naturel puisqu’il vivait dans les années 900, écrit : "De la mer occidentale, arrivent en Orient les esclaves hommes, Romains, Francs, Lombards et les femmes romaines et andalouses"

    https://lisez9.cdnstatics.com/usuar...


  • #2496268

    Je ne sais pas exactement quoi dire... Mais ce petit jeune a des couilles ENORMES. Il fait un véritable travail intellectuel qui dévoile les zones d’ombre de notre (?) histoire...
    Il est à peu près sûr qu’il ne fera pas beaucoup de vues tant sa recherche demande une réflexion profonde... hélas si peu inaccessible... mais ce n’est pas faute.
    Personnellement le rare youtubers qui fait un véritable travail de recherche... j’espère qu’il continuera ! Parce que c’est un régale.


  • #2496290

    On bloque sur l’esclavage, mais il a juste muté dans sa forme, sur le fond il n’y a guère eu de changements.

    Quand une personne est totalement redevable et dépendante d’une autre : c’est de l’esclavage !
    Que ce soit inscrit dans le droit (aides publiques,assujetion à l’impôt arbitraire) ou sanctionné par un contrat (salariat) c’est toujours la même démarche à l’œuvre.
    Comment pourrait-on être libre avec une source unique de revenus ?
    (le patron ou l’état)

    Le mouvement d’émancipation "noir" s’égare, peut être aveuglé par sa propre Histoire (mémoire ? ) ou par un désir de rejouer l’Histoire.
    La condition d’esclave n’est plus l’exception, elle est la norme.,et pour tous.
    Il y a moins d’affranchis aujourd’hui (toutes races confondues) qu’a l’époque.

     

    • #2496496
      le 04/07/2020 par faut pas pousser
      Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

      N’exagérons pas. L’esclave typique aujourd’hui, c’est le/la prostitué(e), la petite bonne ou l’homme de peine qu’on séquestre encore dans certains pays, et même en France de temps en temps ; c’est l’enfant enlevé/enfermé que ses consommateurs appellent pizza ou hot dog.
      Les salariés ou les allocataires ne sont pas dans ce cas.
      Ils peuvent circuler librement, hors travail, ne sont ni frappés ni vendus, ni mutilés ni tués pour désobéissance, bénéficient d’une vie privée, d’un respect pour leur corps et leur âme, d’instruments de connaissance et de lieux de loisir et même, pour les allocataires, de temps pour choisir leurs acitivités. Ils utilisent le travail et les services d’autrui, ce qui est le contraire de l’esclavage.
      Un "nègre-de-maison" chez un maître chrétien du Sud des E-U, n’était en ce sens pas un esclave ; il ne serait jamais vendu ni séparé de sa famille, ni menacé de l’être. Il était plutôt un demi-serf, tenu de beaucoup travailler, sans héritage à transmettre ni projet professionnel.
      Le confinement fut une étape supportable dans la grande marche maoïsante vers l’esclavage mondial voulu par les sorosiens. Logé, grassement nourri de pitance de supermarché, mis en cage confortable, l’esclave en marche soupçonnait l’arnaque mais n’a pas osé se l’avouer. Aujourd’hui encore il préfère se cacher derrière son étouffoir pour ne pas affronter cette déchéance : celle de ne pas consommer le fruit de son travail, dépendre des caprices d’un groupe réduit de gavés sardoniques.


  • #2496294

    Il y en aura des choses à raconter dans les nouveaux livres d’histoire à seront imprimés après la reprise du pouvoir !


  • #2496323

    Il paraît que la ville de Verdun était spécialisée dans la vente d’eunuques à l’époque de Charlemagne. Des esclaves Germains, Gaulois, et d’Europe du nord. Il semblerait que des juifs pratiquaient l’opération. Ensuite ils étaient revendus au kalifat Espagnol et au Moyen-Orient. Encore et toujours l’inversion accusatoire !


  • #2496331
    le 03/07/2020 par tolstoïevski
    Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

    c’est en lisant un livre d’histoire russe de Lev Goumilev que j’ai découvert l’existence d’Agobard, un évêque de Lyon, qui était très critique vis à vis des juifs, et notamment avait reproché (vers l’an 825) “la permission donnée par Louis aux juifs de ne pas faire baptiser leurs esclaves”. voir sa fiche wikipedia


  • #2496334
    le 03/07/2020 par lecteur Soralien
    Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

    il faut se calmer un peu. il n’y a aucun peuple qui a échappé à l’esclavage et tout les peuples ont eux mêmes étaient esclavagistes. c’est une institution très ancienne, même le Christ ne l’a pas abolit, le prophète de l’islam a essayé de l’atténuer en recommandant l’émancipation progressive des esclaves ou en transformant leurs esclavage en contrat (équivalent jour-travail en vu d’acquisition de la liberté) mais personne sur terre ne pouvait éradiquer un phénomène sociale aussi profond par une loi (Lincoln l’a fait..au prix d’une guerre civile qui n’a rien changé, il y a eu la ségrégation directement après).

    Les esclaves pouvaient être des blancs naturellement, au profit d’autres blancs. ils pouvaient être libres aujourd’hui et devenir esclaves demain en perdant une guerre. les Grecques étaient esclavagistes, les Romains..etc

    l’empire dit "musulman" était en réalité dominé par des dirigeants décadents, homos, ivrognes et amateur de toutes sortes de perversité. les esclaves coûtaient une fortune et ce n’était pas une affaire de gens du peuple. il s’agissait, comme aujourd’hui, d’une élite corrompue et oisive.

    les principes de l’islam s’arrêtent avec les 4 premiers califes, qui ont vécu en ascètes et n’ont eu ni fortune personnelle ni palais. dés les Omeyades la décadence s’est installée.. et au lieu de libérer les esclaves suivant la tradition prophétique, ils ont commencé à les importer d’Ukraine et de la mer Caspienne. les dirigeants arabes qu’on a eu ensuite ne valent pas mieux.

     

    • #2496382

      Il faut se calmer ?

      On t’explique qu’il y a eu traite des blancs avec coupage de couilles. Jusqu’à preuve du contraire il n’y a pas eu de traite d’arabes avec coupage de couilles.

      Jusqu’à preuve du contraire c’est pas un pays musulman qui a abrogé l’esclavage.
      Il y a des pays musulman où il y a encore des esclaves.

      On te fait un dessin ?


    • #2496543
      le 04/07/2020 par lecteur Soralien
      Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

      @michel amm : qu’est ce que vous en savez ?? vous pensez que les maitres blancs aux états-unis ne coupaient rien ? le découpage des mains au Congo par ce cher Leopold ? il y a eu aussi des mutilations, notamment le pied coupé à l’esclave qui tente de s’échapper.. etc.
      Les Eunuques ont existé en Chine antique et aussi en occident. renseignez vous (Wikipedia : Eunuques).

      l’esclavage et toutes ces saloperies ne sont pas l’apanage exclusive des peuples musulmans, /- si on parle d’islam on exclut toutes ces pratiques, si on parle des dirigeants dit "musulmans" c’est autre chose.. sinon l’islam ce n’est pas le wahabisme ou la jurisprudence nauséabonde d’Ibn Taymiya. Les musulmans sont entré très tot en conflit et les despotes se sont emparés des manettes parce qu’ils ont l’avantage de n’avoir aucune morale : quand vous coupez la tête du petit-fils du prophète pour jouer avec vous pouvez tout aussi bien traiter les esclaves comme du bétail.

      vous ne pouvez pas "annuler" l’esclavage par decret religieux. mettez-vous ca dans la tête. si c’était possible le Christ l’aurait fait, or il a organisé les devoirs des esclaves et juste recommandé aux maitres de bien les traiter (comme l’islam tiens !). plus tard en évoluant, l’humanité s’est débarrassé progressivement de cette pratique.. maintenant vous dites que les musulmans n’ont pas abolit, mais si vous allez au Maroc et que vous voulez promouvoir l’esclavage, meme en tant que chef religieux, les gens vous prendront pour un fou.


    • #2496606

      A Michel

      Aucun peuple n’a le monopole de la barbarie.

      Si il y a des blonds aux yeux bleus en Algérie, par exemple.
      C’est aussi dû aux milliers de viols des "valeureux" conquérants durant la période bénie des colonies....


    • #2496618

      @lecteur soralien



      qu’est ce que vous en savez ?? vous pensez que les maitres blancs aux états-unis ne coupaient rien ?
      le découpage des mains au Congo par ce cher Leopold ?




      Non, la castration n’était pas pratiquée aux USA. Et couper une main pour punir la désobéissance et couper les testicules par défaut, il y a comme une petite différence que tu ne sembles pas saisir.



      si c’était possible le Christ l’aurait fait, or il a organisé les devoirs des esclaves et juste recommandé aux maitres de bien les traiter (comme l’islam tiens !).




      C’est faux. Le Christ n’a pas parlé de l’esclavage. Et il n’a jamais régné sur Terre, donc n’a pas eu la possibilité de légiférer à ce sujet.



      plus tard en évoluant, l’humanité s’est débarrassé progressivement de cette pratique.. maintenant vous dites que les musulmans n’ont pas abolit, mais si vous allez au Maroc et que vous voulez promouvoir l’esclavage, meme en tant que chef religieux, les gens vous prendront pour un fou.




      L’esclavage est pratiqué en Arabie Saoudite et en Lybie, deux pays régis par l’islam.


    • #2496681
      le 04/07/2020 par lecteur Soralien
      Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

      @Titus : j’ai bien spécifié que l’islam n’était pas le wahhabisme .. et là vous nous parlez d’Arabie Saoudite ?! les Eunuques existaient aussi en chine antique et en orient, partout ou il y a sérail il y a eunuques (et les deux pratiques n’ont jamais existé ni au temps du prophète ni au temps des 4 califes.. les Omeyades, les Abbassides étaient des décadents et des sanguinaires).

      vous dites que les évangiles ne parlent pas d’esclavage ?




      5 Esclaves, obéissez à vos maîtres d’ici-bas avec crainte et tremblement, d’un cœur simple, comme au Christ, 6 non parce que l’on vous surveille, comme si vous cherchiez à plaire aux hommes, mais comme des esclaves du Christ qui s’empressent de faire la volonté de Dieu. 7 Servez de bon gré, comme si vous serviez le Seigneur, et non des hommes. 8 Vous le savez : ce qu’il aura fait de bien, chacun le retrouvera auprès du Seigneur, qu’il soit esclave ou qu’il soit libre. 9 Et vous, maîtres, faites de même à leur égard. Laissez de côté la menace : vous savez que, pour eux comme pour vous, le Maître est dans les cieux et qu’il ne fait aucune différence entre les hommes. (Ephésiens 6,5-9)



      le christ n’a pas régné sur terre soit, mais qui vous dit que le prophète de l’islam était un roi ou un empreur ?? il avait tout le mal du monde à unifier les tribus arabes et son "pouvoir" était loin d’être despotique. Toute l’économie de la péninsule arabe était basée sur le commerce et les esclaves étaient un des "biens" les plus chers, c’était un investissement important, il serait immédiatement parti en guerre civile s’il avait abolit l’esclavage. Lincoln qui avait une armée et un vrai pouvoir n’a pas réussit cet exploit, la libération des esclaves n’étant resté que sur le papier (ségrégation).

      il faut redescendre un peu de l’olympe, comprendre qu’on ne peut pas juger des gens du 7eme siècle avec les valeurs du 21eme. comprendre aussi que de tout temps il y a eu des gens qui "hackent" les religions, fabriquent du texte religieux ou prétextent l’absence d’un texte clair afin d’accumuler argent et femmes. l’islam ne fait pas exception.


    • #2496928

      @lecteur soralien



      vous dites que les évangiles ne parlent pas d’esclavage ?




      Non, ce n’est pas ce que j’ai écrit. J’ai écrit que Jésus Christ n’a jamais parlé de l’esclavage.


  • #2496339

    le mot "esclave" vient de "slave", lesquels étaient également appelés "esclavons".
    La raison est limpide pour qui connait l’histoire, mais qui connait encore l’histoire de nos jours ?!! et surtout l’histoire du haut-moyen-age, époque où ça se situe.

    L’esclavage existe depuis qu’il y a des société d’exploitation de l’homme par l’homme.
    La race, ni la nationalité n’ont rien à voir à l’affaire !!
    Les esclaves des romains étaient des germains, des thraces, des bretons, des romains eux-mêmes bien sûr (on devenait esclave pour dettes par exemple).
    Un enfant de onze ans sait ça !


  • #2496361
    le 03/07/2020 par Anti-sceptique
    Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

    Documentaire très bien amené qui fait appel à notre intelligence et non à notre pathos, on voit bien ici qu’il s’agit de comprendre l’histoire pas de la juger. Un démarche salutaire qui rejoint le combat de E&R pour sortir de la crise idéologique de notre époque par le haut, et de savoir désigner intelligemment qui est l’ennemi.


  • #2496363

    Moi je m’en tape de ces histoires d’esclaves, de blanc, de noir, d’arabe, de chinois etc... elle ne cesseront jamais de faire surface pour faire diversion sur les troupeaux de moutons. Alors, que je suis né esclave et mourais esclave. Je suis un soumis, un adorateur et esclave de celui qui m’a crée, Dieu.


  • #2496386

    Et le servage ?

    On n’en parle jamais, alors que les serfs avaient des conditions de vie souvent aussi difficiles que celles des esclaves.

    La différence entre les serfs et les esclaves vient de ce que les premiers sont attachés à une terre laquelle appartient à une personne, et les seconds sont attachés directement à une personne.

    En simplifiant un peu, ce sont les peuples nomades qui avaient des esclaves, et les sédentaires qui avaient des serfs.

     

    • Les serfs étaient des paysans salariés par un grand propriétaire, par opposition à des paysans à leur compte.

      Ils étaient attachés à la terre, ce qui veut dire qu’on ne pouvait pas les licencier ou les vendre, contrairement aux esclaves.

      C’est tout.


    • #2496611

      @PL
      Toujours la dramatisation de la vente des esclaves. Pourtant les footballeurs de notre temps ne se plaignent pas du mercato, et la profession de chasseur de têtes est un métier honorable. Par ailleurs, les serfs aussi étaient vendus d’une certaine manière quand leur terre changeait de propriétaire.

      Mais le plus dur est la vie quotidienne, lorsque vous devez travailler en usant votre corps pour le profit d’un autre et que vous n’avez pas de liberté. L’esclave et le serf partage le même sort. La fin du servage fut un évènement exceptionnel qui tombe dans les oubliettes de l’Histoire, contrairement à la fin de l’esclavage qui me concerne moins personnellement.


    • #2496666
      le 04/07/2020 par Albert Montanardi
      Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

      Dans la Cerisaie de Tchekov le vieux serviteur, ancien serf, qui s’active parmi les héritiers réunis une dernière fois dans la propriété avant la vente du domaine , où les rattachent tant de souvenirs de leur enfance, ne cesse de radoter en se référant à tout propos à "la grande catastrophe"jusqu’à ce que l’un d’eux excédé s’exclame :"mais enfin Nicolas de quelle catastrophe parlez-vous donc ?"Et le vieillard de lui répondre :"Mais de l’abolition du servage,mon jeune maître !" De même le grand écrivain roumain Panaït Istrati nous présente dans l’un de ses écrits une scène étonnante où un groupe de serfs rroms se lamentent devant leur maître qui vient de les affranchir en clamant :"Maître,Maître,maintenant,qu’allons-nous devenir ?"


    • #2496766

      mais en France aussi des serfs refusaient d’être "libérés" car le serf comme l’esclave des sociétés dites esclavagistes a des droits et donc une certaine sécurité. le servage est une institution féodale liée au territoire, à la terre.
      la condition de l’assujetti, qu’il soit esclave ou serf ou salarié dépend du bon vouloir de ses maîtres et des lois en vigueur (qu’elles soient coutumières comme dans les sociétés sans état, ou légiférées dans les sociétés étatiques.


    • paramesh, comme dirait Korwin-Mikke, la différence entre un esclave et un homme libre, c’est que ce dernier a le droit d’être armé.

      https://www.youtube.com/watch?v=Oo4...


    • #2497294

      faux, les esclaves sont souvent soldats ou gardes du corps. le statut de l’esclave c’est être la propriété de quelqu’un, point barre. (Res en latin qui ne veut pas dire l’objet lui même mais l’objet du droit. res est lié à propriété, et comme il ne s’appartient plus à lui même il perd son identité (sa filiation, son nom et son identité sociale) ceci est particulièrement important dans les sociétés lignagères (claniques) un esclave ne s’appartient pas et perd toute identité précédent sa mise en esclavage. tout le reste est variable
      voir l’institution de l’esclavage de l’anthropologue Alain Testard, un monument dans ce domaine.
      tout y est et c’est universel.


    • Vrai : J’en ai lu des inepties sur E&R (dédicace à Titus), mais là c’est le pompon ! mdr

      Par définition, paramesh, un soldat n’est pas un esclave puisqu’il dispose d’un solde ET d’un statut de citoyen …. pas d’esclave dans les légions de la république romaine.

      En l’occurrence, Korwin-Mikke désigne l’Europe ici et maintenant, pas l’ antiquité ou le commerce triangulaire.

      Et pour finir, l’esclavage n’a aucun rapport de près ou de loin avec le servage.

      Bref, z’êtes vraiment des flèches ;)


  • #2496387

    Dixit les esclavagistes occidentaux ...


  • #2496410

    Oui et ???
    pourquoi petit rappel pour les Traoré et autres noirs ?
    c’est votre histoire et ça dédouane en rien se qu’il s’est passer pour nous

     

    • #2496489

      Cela ne dédouane rien, ni ne remet en cause la traite des noirs et NON ce n’est pas notre histoire (sous entendu l’histoire des blancs) mais l’HISTOIRE avec un grand H qu’il est bon de rappeler pour mettre en perspective ce que produit les rapports de dominations quelque soit le contexte ou l’époque.
      Il n’y a pas de raison objective de se fourvoyer dans des compétitions victimaires en exigeant des réparations qui ne font que mettre de l’huile sur le feu.
      Nous sommes tous le produit de cette histoire commune qui semble n’être qu’un éternel recommencement car nous ne voulons pas connaître ou faisons semblant de ne pas reconnaître les raisons qui poussent les hommes à considérer l’homme lui même comme une marchandise.
      Les fondements culturels et idéologiques d’une certaine élite dont la filiation historique se dessine en filigrane à mesure que l’on fouille NOTRE HISTOIRE HUMAINE falsifié, montrent pourquoi nous sommes incapable de brisés nos chaînes.
      Relisez vous et identifiez ce qui constitue votre propre prison mentale, que diable et faîtes un effort de compréhension et d’objectivité, surtout quand l’auteur précise que son but n’est pas la COMPÉTITION VICTIMAIRE.
      Il est clair, qu’il est plus facile de polémiquer sans fin en tirant des conclusions qui n’ont pas lieux d’être et qui conforte certains dans ce pays qui souhaitent faire sécession.
      Cela signifie ni plus ni moins, la fin de la France dont les idéaux n’inspirent plus personne et dont les derniers représentants se trouve justement chez E&R entre autres !


    • #2496531

      Vous avez été réduite en esclavage ?
      J’en suis désolé. Il faut condamner immédiatement vos bourreaux.
      Si non, vos ancêtres ont été réduits en esclaves, comme les ancêtres de tout le monde à un moment donné de l’histoire.
      Donc il n’y a rien à dédouaner pour les générations suivantes.


    • #2496542

      "Vous" avez organisé la traite négrière en afrique, "vous" avez fournit aux arabes, aux blancs et aux juifs des millions d’esclaves...
      11 millions d’esclaves arrivés aux Amériques, pour fournir la marchandise il fallait faire des rafles chez les autres ethnies, il est estimé que pour un esclave arrivé il y avait 3 morts en afrique... la traite transatlantique a coûté la vie a 30 millions d’africains et a envoyé 11 millions d’hommes en esclavage...
      La castration en vue de la traite transaharienne faisait 90 % de morts et il y eut 17 millions d’esclaves déportés, combien de dizaines de millions d’africains ont ils périt dans l’affaire ??? L’écrasante majorité des esclaves étaient fournis par les africains eux mêmes, les africains sont les responsables des traites... tout comme les occidentaux sont responsables de la traite des blancs... les arabes, les turcs, les perses et les maghrebins sont coupables de razzia et d’importation...
      Les noirs accusent les blancs d’avoir fait fortune en 4 siecles d’esclavage grace a l’exploitation des noirs dans des champs de cannes, de coton, de café ou de tabac... 4 plantes qui poussent très bien en afrique de l’ouest... ca fait au moins 1500 ans que l’afrique de l’ouest pratique l’esclavage, pourquoi ces brillants ingénieurs n’ont ils pas eux aussi fait fortune pour devenir les maîtres du monde ??? des fortunes collossales ont été amassées en afrique via les différentes traite... du temps du royaume du Ghana un empereur etait considéré comme l’homme le plus riche de la planète... au 12ème siecle il me semble... qu’ont ils fait de cette manne ??? Bah rien... l’esclavage continu en afrique, chez les Traoré au mali par exemple... d’ailleurs le grand père d’adama le violeur sodomite était gouverneur d’une région ou vit l’ethnie soninke, qui pratique encore l’eslavage...mais chuuut, c’est la faute des blancs...
      Quand aux abrutis de la LDNA, ces anciens rappeurs a 2 sous avec leur sous culture décadente d’afro américains de banlieue francaise qui nous expliquent aujourd’hui qu’ils sont de culture africaine, c’est encore plus comique... ils prennent bien soin de parler du passé en accusant les figures qui n’ égratignent pas leurs maîtres sionistes.. on accuse de Gaulle pour la colonisation sans parler des francs mac du grand orient de france comme ferry ou le juif blum, on parle du méchant Colbert sans parler des esclavagistes juifs qui contrôlaient la traite dans les antilles et qui inspirairent le code noir...


  • #2496411

    Tu vas faire un tour à Salé au Maroc, ancienne base pirate maritime, il n’est pas rare de croiser des blonds aux yeux bleus descendant d’esclaves nordiques.

     

    • #2496500

      Non non ce sont les descendants des vandales qui ont occupé la région pendant des lunettes. Renseignes toi.


    • #2496506

       :)
      Merci j’ai bien ri... Des blonds aux yeux bleus y’en à partout au Maroc, notamment chez les rifains...


    • #2496546

      Les vandales germaniques c’est plus à l’est, en tunisie... au Maroc c’est les vikings...
      Les esclaves au maroc ils etaient noirs, d’ailleurs saint Exupéry relate dans un de ses livres l’agonie en pleine rue d’un viel homme noir chassé par ses maitres car trop vieux pour continuer à bosser...


  • #2496439
    le 04/07/2020 par La nuque roide
    Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

    Je refais à ma manière l’introduction suivante : Assa Traoré de chez Rothschild, George Floyd de l’Au-Delà, Rokhaya Diallo de la CIA et George Soros de chez Satan, pour leur information personnelle et comme quoi, chez les humains, tout n’est pas ou noir ou blanc. L’intelligence se trouve dans les zones grises.
    Voici la mienne :
    Assa Traoré suppôt de Rothschild au service de Satan, Rokhaya Diallo suppôt de la CIA au service de Satan, George Soros suppôt de Satan, George Floyd de l’Au-Delà doit la mort à Satan à qui nous devons les maladies, la vieillesse, et la mort, entre autres fléaux du diable car le diable et Satan et le Malin et le prince de ce monde en autres nominations ne font qu’un, bref, tout nous ramène à Satan qui est le prince de ce monde comme le dit le Verbe fait chair à savoir Jésus Christ venu d’ailleurs nous le faire savoir sans pour autant le dénoncer car le Verbe fait chair n’est pas une balance.
    Chez les humains, si tout n’est pas ou noir ou blanc, et si l’intelligence se trouve dans les zones grises, l’intelligence ne saurait être intelligente sans vérité.

     

    • #2497053

      A la nuque roide,

      Très bon texte .La vérité criante de votre commentaire
      très bien illustrée avec notre actualité ,résume parfaitement
      mes pensées .
      Merci à ER ,pour cette vidéo si riche d’enseignements .


  • #2496474

    La vérité libère car elle rend responsable. Malheureusement pour beaucoup, la victimisation est bien plus agréable car elle les dispense de toute responsabilisation et bien-sûr d’honnêteté intellectuelle, ce qui leur laisse carte blanche à toutes leurs exactions car "ils ont beaucoup souffert".
    PS : à quand la sortie au grand jour des génocides de l’Islam (hindous, asiatique, Afrique noire et on en passe), les plus grand et plus violent de toute l’histoire connue ? Également quand parlerons nous publiquement d’Ibn Khaloud le pseudo intellectuelle du 13e siècle qui traitait déjà les africains noirs "d’êtres bestiaux" et en fait le messie du racisme, bien longtemps avant les hollandais ?
    Et oui, comme tout à chacun, l’Afrique et l’Islam ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.


  • #2496477

    Dans 50 ans il n’y aura plus de pétrole ………. !

    Comment vont faire les peuples ?????

     

    • #2496574

      Energie libre pour tous.


    • #2496621

      En 1970 on disant qu’en 2020 ( 50ans après ) il n’y aurait plus de pétrole.

      Et Al Gore disant qu’en 2020 il n’y aurait plus de neige et que la mer aurait montée de 50 cm.

      Tu n’en as pas marre de répéter les conneries de tes maîtres ?

      Jette ta télé et éduque toi.


    • #2496693

      Je voulais dire, quand il n’y aura plus de pétrole, on aura de nouveau recours à l’esclavage.
      La période sans esclaves (! ???) aura duré un petit 200 ans dans l’Histoire de l’humanité.

      Je n’ai jamais eu de télé, je n’ai pas de radio non plus (plus de 20 ans) je m’éduque avec ER , entre autre.


    • #2497266
      le 05/07/2020 par Etoikomontuvafer
      Quand les Blancs étaient esclaves (par millions)

      Et toi comment tu vas faire ?


  • #2496499

    Que du mensonge, slave ne vient pas de l’anglais, Deux hypothèses sont généralement retenues pour expliquer le mot « slave ».
    La plus évidente et la plus simple consiste à rattacher le nom au vieux slave slava (« renommée, gloire »). Autrement dit, les Slaves se seraient eux-mêmes qualifiés de « glorieux ».
    L’autre hypothèse part du vieux slave слово slovo (« mot, parole »), les Slaves se définissant entre eux comme « ceux qui savent parler, dont le langage est compréhensible ». Cette hypothèse s’appuie notamment sur le fait que dans les langues slaves le terme désignant un Allemand (le peuple voisin le plus immédiat) est dérivé d’un adjectif signifiant « non-parlant » : en polonais et en tchèque, les mots niemy/němý signifient « muet », et Niemiec, Němec signifient « Allemand ».

     

    • Votre explication est complètement fausse : "esclave" vient bien de l’ethnonyme "slave",
      après ça l’ethnonyme slave a lui-même une etymologie qui n’a rien à voir avec la question.

      Dans l’Antiquité jusqu’au Moyen-Âge, c’étaient les Juifs qui faisaient le commerce d’esclaves.

      C’est expliqué par Salomon Grayzel dans sa grande Histoire des Juifs.


  • #2496540

    Je demande réparation pour la traite des blancs !


  • Concernant les logisticiens et autres armateurs luso-hollandais, une certaine liste s’allonge : Isaac da Costa, Aaron Lopez, David Franks... Ni bouddhistes ni hindous ni melkites !
    Une population luso-hollandaise que l’on retrouvait aussi dans l’État de Permanbouc au Brésil ; Kemi Séba avait abordé ce sujet des blancs circoncis esclavagistes à l’époque où il était chroniqueur sur 2STV.


  • #2496608

    Bonjour,
    Nous pouvons remarquer,que peut importe l’époque,ce sont toujours les même aux commandes....


  • #2496685

    En fait, je ne comprends pas pourquoi les uns et les autres s’offusquent du contenu de cette vidéo.

    La leçon qu’il faut en tirer est, pour moi, la suivante :

    Le européens ont tenté de relancer leurs économies en vendant les leurs ou leurs voisins... Les intermédiaires (vendeurs et/ou logisticiens) étaient principalement juifs... Les clients principalement arabes.

    Voilà, la boucle est bouclée. Tous responsables. Donc on pardonne et on oublie.

    Bien à vous,

     

  • #2496761

    Vivement un vaccin contre la repentance et la victimisation éternelle...


  • #2497539

    Je viens de relire Robinson Crusoé trouvé dans le grenier de mes parents.
    Au début du livre, il y a deux chapitres consacrés à la capture du narrateur par les musulmans, son esclavage à Salé et son évasion.
    Cet épisode est savamment occulté par les versions cinématographiques autorisées ...


Commentaires suivants