Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui veut gagner des migrants ? – Un reportage édifiant d’Envoyé spécial

Enquête sur le business de l’immigration

Entrepreneurs de tout poil, fonds d’investissement, réseaux mafieux... le business des « réfugiés » enrichit beaucoup de monde. Et tous les coups sont permis, conformément à la loi du Marché. Un reportage diffusé dans Envoyé spécial le jeudi 12 janvier 2017.

 

 

Sur l’immigration et le Capital, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai vu ce reportage... et je suis surpris qu’il soit diffusé sur France 2 !
    J’espère que cela ouvrira les yeux aux gauchistes, qu’ils voient l’envers du décor de cette politique oh combien humaniste !

     

    • Toute la perversité du Système est là. Pas d’amalgame !
      Ce n’est parce qu’il y a quelques brebis galeuses et profiteurs qu’il faut cesser d’en accueillir voyons.
      Vous verrez que Fillon dira exactement la même chose.


    • Heeeu tu es aveugle ? Tu ne vois pas que ce reportage est ultra-gauchiste et ne demande qu’une chose, c’est qu’on ouvre encore plus les vannes mais qu’en plus, on leur donne tout sans les faire travailler, qu’on les aime et les chérisse comme si c’était nos enfants… ?! Sérieux. Soyons sérieux.


    • @carpaccio

      Mouai... personnellement ça m’a pas donné envie d’en accueillir davantage. Au contraire, surtout quand on sait qui paye pour ces "logements". Je vois bien combien ça coûte a l’État et au contribuable par extension, et combien ça rapporte a quelques entrepreneurs, mais combien cela rapporte au juste aux États ?


  • On dirait un sketch de Groland : « J’trouve qu’il est bien notre conteneur migrants…un pouet pouet de savon… le migrant toute la journée je me demande c’qu’il fait ? Alors il va jouer un peu au ballon, je ne sais même pas s’il joue aux cartes ? Au backgammon ? Mais les journées sont longues quand on ne travaille pas !... Lui c’est mon travailleur au noir ! »
    Tout est bon dans l’migrant, comme dans l’cochon euh… 12% de résultat net soit 12 millions par an avec une blague raciste en direct ! Le migrant sur le gâteau !


  • Curieux de la part de France 2 !!??


  • On appelle cela des traitres et des parasites...


  • J’ai demandé sérieusement à une de mes usines en pologne de me fournir en container recyclés pour attaquer ce marché. Je tiens E&R au jus.

     

  • D’accord, en conclusion, c’est le méchant blanc hétéro raciste (notamment le suédois du reportage avec son petit côté Trump) qui a le tord d’être opportuniste sur un raz-de-marée migratoire dont il n’est pas responsable. Vachement original. Pour le mois prochain, une petite enquête sur les méchants populistes tant qu’on y est ?

     

    • Le danger c’est lorsque l’Etat confie à des acteurs privés la gestion de la migration. Un type qui se fait des millions d’euros sur les réfugiés peut être tenté de jouer les passeurs. Le Suédois dans le reportage est vraiment un salopard. Il prétendait vouloir lutter contre l’invasion migratoire et là il a aucun scrupule à se faire de l’argent avec l’afflux qui risque de détruire l’environnement de ses compatriotes.


  • "Des entreprises et personnes qui s’enrichissent sur le dos des migrants" dit le reportage.

    Mais non, c’est un mensonge, comme si c’était les migrants qui payaient, c’est sur le dos des contribuables et des peuples autochtones européens qui paient tout ce trafic.


  • Qui a file une kalachnikov factice a la gosse en suede et pourquoi ?


  • Ce qui leur plairaient, c’est que les 10% de marges aillent dans la poche des associations antiracistes/ immigrationnistes, car à force de subvention, on commence à en dire du mal.

    Alors, 10% de quelques centaines de millions (soit quelques dizaines de millions) pour récompenser ceux qui font de l’agit’-prop’, ça serait pas trop mal ... pour les immigrationnistes (la vertu à un prix).

    J’impose au peuple ce qu’il ne veut pas. Puis, je le fais payer plein pot pour organiser ce qu’il ne veut pas. Et pourquoi s’arrêter là ? Je le fais payer plein pot pour qu’il entende le discours comme quoi il le veut bien (et l’argent va dans la poche des copains).

    Démocratie ?


  • Pour ce que j’en ai compris chez moi, on trouve emmaus, la cimade et une assos gauchiasse. Remarqué que les migrants ( soudanais, Érythréens) ont de plus un pass
    transports. Ils em... les filles et sortent surtout la nuit pour faire les c.... en vélo.
    Je voyais pas Montaigne comme ça.

     

  • J’ai vomi.
    Antoine des containers (je n’ai pu regarder que le début), j’espère que tu n’as pas d’enfants car ça doit être chaud de leur expliquer en quoi consiste ton travail...
    Et en plus tu te laisses filmer, fier d’être un vénal collabo le colombin.
    Il est filmé, il se prend pour Alain Delon peu importe ce qu’il fait.
    J’ai pas de mots.
    J’ai vomi.

     

    • Mais le gars il n’ a pas a faire dans l’ humanitaire , au nom de quoi ? Tu voudrais qu’ il le fasse gratuitement ? Réveille toi c’ est son job c’ est tout , et le boulanger il va donner son pain " ha c’ est pour les migrants , prenez et mangez en tous " Le reportage c’ est pour dévier la responsabilité du gouvernement c’ est tout pour que le peuple avachi devant sa tv pense " Ho regarde ce salaud d’ exploiteur qui profite de notre bon gouvernement " mais l’ argent demeure le nerf de la guerre ou alors il faut revenir au troc . Et peut être même que derrière il y a l’ idée que les gens vont se dire " Accueillons les chez nous gratuitement " Mais peut être tu préfères que les migrants restent dans des tentes .


    • Non, ceux sont a vomir sont ceux qui les incitent/forcent a venir. Il n’a rien fait d’illégal et a juste répondu a un appel d’offre. Dis moi, quand tu achètes un ordinateur ou un téléphone portable, tu penses aux enfants qui bossent comme des chiens dans les mines de coltan ?


  • Le ton du reportage est disproportionné par rapport à la gravité du sujet, ils essaient de faire passer ça pour de exploitation de la misère humaine alors qu’en fait il s’agit simplement d’entreprises qui répondent aux appels d’offre des états pour offrir une prestation au meilleur coût tout en dégageant des marges bénéficiaires, ce qui est la raison d’être d’une entreprise privée.

    Vivre à douze dans un conteneur ne doit pas être évident, mais c’est pas la faute du constructeur breton qui répond au cahier des charge d’une association financée par de l’argent public.

    Pour le cas de la Suède, dans le deuxième centre il y a clairement un problème au niveau des conditions de vie, c’est assez scandaleux, mais ça pourrait être bien pire.

    En Sicile, c’est un cas classique de corruption pour l’attribution de marchés publics, c’est le contribuable italien qui a été floué. Ils ne parlent pas des conditions de vie des réfugiés, mais le petit village de villas avec des palmiers à l’air plutôt sympa.

    Et pour le centre en Autriche, il n’y a qu’a voir la réaction du prof roux à la fin qui voit la photo est qui dit " ah ça a l’air cool !", c’est l’inverse de l’effet recherché par la journaliste.
    C’est normal qu’un fonds d’investissement investisse là où il y a un marché.

    Ce reportage tombe complétement à plat, en tout cas selon le propre système de valeurs d’une chaine comme France 2, ils savent très bien qu’il est préférable que l’état sous-traite à des entreprises la prise en charge des immigrés dans de conditions plus ou moins acceptables plutôt qu’ils soient livrés à eux même dans des bidons-villes au bord du périph.

     

    • j’adhère complètement à cette analyse, un patron de PME qui développe son entreprise n’est pas responsable d’un système généralisé.
      ce type de reportage c’est une manière de faire diversion et moi je retiens surtout que quoi qu’il arrive la facture sera payer par nos impôts pour le confort des migrants qui n’apportent rien à notre pays à part des problèmes.
      d’ailleurs ce patron de PME souligne que ses respectent pas les locaux et il doit adapté ses construction à ce type d’attitude et que ses migrants ne branlent rien de la journée et ils sont subventionnées par l’état (logement, soins et aide alimentaire), mais la France 2 ne souligne pas cet état de fait.


  • Une bien grosse production ce reportage, qui sent la jolie subvention. Mais n’est-ce pas, au même titre que d’autres productions genre Snowden le film, des documents simplement destinés à donner quelques miettes d’information au grand public pour s’en sustenter, et donner un peu de grain à moudre aux médias, mainstream ou pas.. une espèce d’arbre qui cacherait la forêt..
    Ce reportage n’est pas spécialement accablant pour les personnalités politiques en charge des migrations ou, en allant un peu plus loin, des affaires étrangères.


  • A qui profite l’hébergement d’urgence dans les hôtels préfecture ???

    L’état ferait plus d’économie en passant par airbnb plutot qu’en passant par les marchands de sommeil qui surfacturent une prestation de basse qualité...


  • Je l’avais vu ce reportage.....c’est incroyable , tout ce profit qui
    tourne autour du migrant , maintenant que c’est lancé et qu’il y
    a des filières d’argent qui se sont créées autour de l’immigration ,
    ce n’est pas près de s’arrêter , tout ce monde qui profite à différents
    niveaux sont sans scrupule , le devenir de la France , ils s’en moquent
    complètement .

    Et tout ce monde quelque part agissent au désidératas de l’Europe
    de Bruxelles et des multi-nationnales , la main d’oeuvre pas cher pour
    se faire le plus d’argent possible .

    Les salaires des français seront revus à la baisse , par effet mécanique ,
    (pour ceux qui en trouverons)et la France deviendra une terre d’islam ,
    comme cela tout le monde sera contenté sauf les Français qui ne sont
    plus du tout écoutés et même plutôt maltraités , interdits d’aimer son pays
    et de ne pas accepter tout ce déversement d’immigration sur notre territoire .

    La France et les Français sont en mort avancée jusqu’à extinction , si
    l’on arrête pas cela dès maintenant .

    Hier soir sur la 5 j’ai vu quelque chose de semblable et tout aussi
    ahurissant , c’était un reportage sur Seine St Denis et encore ils n’ont pas
    fait voir tous les côtés les sombres de cette ville perdue , mais tout
    était mis en évidence pour comprendre le reste .

    Pauvre France , notre pays géré par des marchands de fric sans
    patriotisme , sans scrupule , voila ce que cela donne .

     

  • Ils se trompent de cible :le scandale n’étant pas les chefs d’entreprises mais belle et bien ce ramassi de fonctionnaires d’états Européiste qui au lieu de faire barrage à la surmasse de "réfugiers" utilisent et dilapident l’argent du contribuable sans même lui demander son avis ! "une chance pour l’Europe " ? Je ne vois pas en quoi dépenser des millions d’Euro est un avantage pour l’Europe !de toutes façons à chaque fois que l’on confie des fonds à des gens qui ne le gagnent pas l’utilisent très mal et gèrent de façon catastrophique.Vivement que l’on se débarrasse de ces utopistes apprentis sorcier !Marine vite !...


  • des fonds prédateurs ? comme celui de Soros ? A la fois prescripteur de ce trafic humain et investisseur. Prendre un petit billet au passage, c’est à cela qu’on le reconnaît.


  • C’est bien on avance, l’exploitation de l’Homme à des fins économique s’assume de plus en plus, bon finalement il n’y a fondamentalement pas de différence avec le salariat en entreprise ce lieu où la direction pose un déni sur la nature humaine du salarié pour ne considérer celui-ci que comme une source de production d’argent. Le migrant est également une source de production d’argent mais là où le salarié est une source de production directe par production de service, le migrant est une source de production indirecte par sa seule existence biologique. Le salarié reçoit un salaire en échange de son esclavage qu’il devra reverser en grande partie sous forme de taxes et d’impôts quand le migrant aura une liberté absolue d’occuper son temps comme il l’entend ou presque. finalement l’élevage d’êtres humains en enclos comme celui des vaches et des poulets se normalise comme l’exploitation des foetus morts et des organes des décédés, toutes philosophies sur l’existence s’alignent sur l’unique évidence que seul le profit donne du sens à cette existence humaine. Dans ce monde consumériste quel autre sens donné à la vie ?


  • Les journalistes découvrent le coût exorbitant de l’immigration clandestine. Mais ce n’est rien par rapport aux coûts de l’immigration légale. Mais bon, là, pas de reportage ni d’investigation, car cela ferait « le jeu de l’extrême-droite. »


  • le trump suédois sera-t-il premier ministre un jour ?


  • Bof, il y aurait un réel marché, il y a longtemps que les "institutionnels" seraient sur le coup.
    http://www.lefigaro.fr/societes-fra....
    J habite à coté de Schirmeck en Alsace. Aussi, j ai visité il y a 2 ans des installations au nord de Munich , il y avait : espaces verts et arborés, trois lieux de culte,sanitaires,
    infirmerie... Et même, que l on allait chercher les gens pour aller travailler ; enfin, c est ce qui était marqué à l entrée de la propriété .
    Bon, faut dire qu à l époque, il n y avait pas de containers ! Je me demande qui avait financé ces complexes ...


  • France 2 avoue. Certes, la chaîne croit dénoncer d’affreux intérêts capitalistes, avec bien sûr des réflexions gauchistes et des amalgames anti petits entrepreneurs, par exemple lorsque la journaliste niaise affirme que l’entrepreneur confond produit et êtres humains ou critique qu’il fasse son métier (l’entrepreneur a parfaitement raison de lui rétorquer que le marchand d’aspirine n’exploite pas davantage ses clients ; le marchand d’aspirine qui en vend aux migrants serait-il un exploiteur, d’ailleurs ? Et la journaliste, n’a-t-elle pas peur d’exploiter ces migrants pour gagner sa croûte ?). Certes, cette journaliste ne capte pas un instant que ces profits en aval de la politique invasionniste de l’Europe ne sont que des conséquences de cette politique. Certes, elle s’attache à traquer le petit et feint d’ignorer les gros, les véritables responsables que ont les politiques européens.
    Reste la vraie morale de l’histoire : l’invasion rapporte. Qui a choisi ces entrepreneurs ? Non seulement les gauches européennes ne respectent que la force brute et le fric, mais elles n’ont pas peur de déporter des gens et de détruire des pays d’accueil.


Commentaires suivants