Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Réforme de la SNCF : la privatisation se précise malgré les démentis

Alors que la 9e séquence de grève commence ce dimanche, une note de travail interne que nous avons consultée ouvre une brèche pour une possible privatisation de l’entreprise. La SNCF et le ministère des Transports démentent.

 

À quoi joue la direction de la SNCF ? Dans le compte rendu interne d’une réunion de travail qui s’est tenue le 4 mai entre des cadres de la compagnie et le cabinet du ministère des Transports, que nous avons pu consulter, on apprend que la compagnie ferroviaire a demandé au gouvernement de limiter l’incessibilité des titres de l’entreprise publique à la seule holding. Une petite phrase qui fait l’effet d’une bombe.

« Si seule la holding est protégée, rien n’empêchera la direction de céder ou d’ouvrir le capital de SNCF Mobilités (qui gère les trains) ou de SNCF Réseau (qui gère l’infrastructure), s’agace Fabien Villedieu, délégué syndicat de SUD Rail. Concrètement, cette demande ouvre la voie à une privatisation de l’entreprise publique alors que depuis des semaines le gouvernement et la direction nous répètent en chœur que cette réforme ferroviaire n’est pas la privatisation de la SNCF. »

 

Les responsables syndicaux « tombent de l’armoire »

En effet, vendredi, dans une interview accordée à notre journal, Guillaume Pepy, Président du directoire de la SNCF, avait répété : « Il n’y a pas UN élément dans la réforme qui rend possible une privatisation totale ou partielle de la SNCF. C’est même l’inverse ». Contactés, plusieurs responsables syndicaux, qui participaient encore aux négociations sur les amendements, vendredi, au ministère des Transports, n’en reviennent pas. « Je tombe de l’armoire », confie l’un d’eux.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

La privatisation de la SNCF , voir sur E&R :

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout ce bordel pour ne pas en faire profiter les premiers de cordées, sans blague !


  • Bon, les chibanis, s’en sont tiré les couilles propres grâce à la de Lesquen (comme quoi). Artifice ! Et tant mieux pour eux au final. Là on rentre dans le dur. L’enculodrôme ! En même temps, comme dirait l’autre... Si j’étais cheminot je commencerais par une ou deux tartes dans la gueule des syndicats. Mais bon, ils vont connaître le privé, ses joies,ses challenges comme on dit aujourd’hui. Qu’ils se démerdent, quoi !


  • La privatisation du rail marche tellement bien que même en Allemagne , où soit-disant la privatisation a été " un remarquable succès et une grande avançée "
    que les gares ..............ferment durant certaines heures !!!

    Attention , Attention , il ne s’agit pas là de petites gares mais de gares importantes !!!

    Mayence par exemple , 200 000 habitants ......la gare ferme , le rail Allemand n’arrive pas à recruter !!!!!!!

    Mais peut-être faut-il voir là une démarche satanique !!!

    Le rail Allemand n’arrive plus à recruter , qu’à cela ne tienne , RECRUTONS A TOUR DE BRAS DES MIGRANTS !!!!!!!

    Et la boucles est bouclée CQFD

    LA ? PRIVATISATION DU RAIL ALLEMAND EN ACCUSATION !!

    Merci de faire tourner "un max "

    https://www.letemps.ch/economie/pri...

    https://www.francetvinfo.fr/monde/e...

     

    • La SNCF, et surtout la RATP recrutent et ont recruté en masse d’anciens migrants, fils de migrants migrés... Pas beaucoup de différences avec le privé sur ce plan. L’Armée, la police, l’EN, Pôle-emploi, les ministères... idem.
      Partout le Français se fait surveiller et évincer par des étrangers, des ex-étrangers toujours aussi étrangers (c’est indélébile pour la plupart) : vigiles, conseillers, pions, ministres, banquiers, prélats, musicos, habilleurs, déshabilleurs et tutti quanti.
      Les vigiles, chefs de gare, chefs de square, chefs de service, ministres, financiers, c’étaient des quinquagénaires, des sexagénaires qualifiés, jadis. Ils avaient une autorité incontestée, et les vieux ne chômaient pas jusqu’à la retraite, et même après. Tout le monde travaillait, sauf quelques inévitables parasites.
      La grosse entreprise ne trouve personne à employer ? Qu’elle paye mieux ! Qu’elle respecte son personnel, au lieu de le traiter de (et en) ressource humaine ! Qu’elle emploie la force de travail autochtone, disponible ! Il y a des tas d’autochtones de plus de 45 ans jugés trop vieux pour travailler, alors qu’ils sont expérimentés, bien plus raisonnables et fiables qu’à vingt ans, et que la plupart des emplois n’exigent pas de force physique.
      Que voit-on en France ? De vigoureux gaillards (et gaillardes) extra-européens se vautrer dans des emplois pépères, y compris à la SNCF, où des troupeaux de contrôleurs transhument tranquilles d’un train l’autre. Quand les pépères bien français, avec de bonnes têtes de cheminots d’antan, se gèlent à chômer dans leurs réduits.


    • Alors il faut accepter de payer les billets de train plus cher...


  • La grève ne sert plus à rien aujourd’hui. Elle n’a aucun impact sur les directions qui s’en foutent et se marrent et agacent le public pris en otage, qui hypocritement "soutien et comprend" devant les caméras, mais ne souhaite qu’une chose, que ces "feignants de fonctionnaires (ou assimilés)" se cassent les dents et "bossent comme tout le monde". Quant aux syndicats qui tombent de l’armoire, laissez moi rire...Toute personne qui en cotoye de près ou de loin sait qu’ils sont résignés et savent très bien que tout va se casser la gueule. J’entends déjà les nerveux "Que proposez vous" ou "Que faites vous au quotidien"...Rien, comme vous, mais j’assume et j’attends que ça pète, comme vous...

     

    • La grève piège à cons... c’est clair !!!! ...et un sacré même.

      D’ailleurs je comprends même pas (ou alors y a encore plus de traîtres qu’on le croyait), que personne absolument personne ces dernières semaines n’ait parlé du fameux rapport Perruchot sur le financement des syndicats.
      => https://www.egaliteetreconciliation...

      Rapport tellement explosif qu’il a été interdit de publication
      =>http://www.contribuables.org/2012/0...
      Et même mis sous scellés à l’assemblée pour les, je sais plus, 20 ou 30 prochaines années.
      Une première depuis un autre rapport sur ou du moins pendant la guerre d’Algérie, donc y a 50 ans....

      D’ailleurs petite digression, c’est ce qui me fait dire que Wauquiez est soit un gros hypocrite soit un traître intégral, car dans sa fameuse "video bullshit" il en parle du financement de je sais plus quel syndicat de sa région.
      S’il était sincère il serait vent debout pour "l’exhumation" de ce fameux rapport, car tout y est pour qui veut avoir du biscuit comme on dit (et peut-être même les moules, la recette, etc...) pour lutter efficacement.
      Mais comme les autres ....il se contente de faire du buzz... donc bon, pas trop d’illusions à se faire sur ce type je crois.

      Moi aussi je fais pas grand chose, et je compte bien continuer à ne rien faire tant que je serai tout seul (comprendre parmi les rares) à réclamer l’exhumation de ce rapport, qui me semble être une première étape indispensable pour réveiller tous ces gogos qui vont gueuler dans les rues sans rien avoir pigé à la traîtrise de leurs propres syndicats.


    • C’est surtout la grève discontinue qui ne sert à rien - par opposition à grève générale - sauf si le but est de parader alors qu’il devrait être de faire plier le gouvernement.

      Une grève générale sur une semaine rapporterait bien plus qu’une grève "perlée" sur 3 mois.

      Les syndiqués n’ont toujours pas compris que leurs chefs syndicaux sont les médiateurs du pouvoir et non leurs porte-voix.
      Néanmoins les travailleurs mécontents constatent que "les grèves", "les manifs" çà sert à rien, tout le monde le voit : Macron reste tout sourire, rien à foutre.

      À noter quand même cette manif générale aujourd’hui à Paris dont le slogan - c’est une première - est "Macron dégage", au bout d’un an seulement !
      - https://www.youtube.com/watch?v=YL0...


  • Pour détruire une nation et pour en pour forcer le métissage (ce qui l’objectif du gouvernement), il faut que les gens voyagent exclusivement à l’étranger dans les grandes villes cosmopolites. La mobilité au sein de la nation (trains, entretien des routes) n’est donc pas prioritaire. Ce qui compte c’est l’aérien : Voyagez vite, voyagez loin, faites la fête, fumez, buvez, baisez ... bref métissez vous.

    "La Société Nationale des Chemins de fers Français " : Les deux mots en gras doivent disparaître, d’où la privatisation rampante.


  • Vivement que la marche de l’histoire finisse de tout privatiser et s’écrouler le système parce qu’en attendant ça commence à bien faire ! La SNCF c’est déjà du vol et un service minable, de toute façon je ne prenais plus le train, mais bientôt ça va grimper !


  • Bonjour La Grèce et les PAS (programmes d’ajustement structurels) en France, avec les voleurs patentés qui ont économiquement et vitalement asséché tous les pays du sud.


  • moi je dis tant mieux. De retour en France ce week end je prends le train ppour la Normandie.
    La derniere fois (il y a 6 mois) le train s’est arrete en campagne a minuit, san aucun plan de secours. De brave gens m’ont pris en voiture, arrivee a destination a 3h du mat.
    Cette semaine, train bonde, aucun controle des billets : des clochards avec chiens en premiere (donc paranoia sur vol de baggages etc....), odeur infecte.
    La SNCF est une sous merde. Qu’elle degage.


  • Et aujourd’hui ? Qui peut parler de cette entreprise ? En une façon claire et donc clairvoyante ? Pour un avenir serein à la fois pour ses employées et employés mais aussi ses usagers. La constitution de ce "groupe" ou machin absolument plus perceptible en une entreprise épuise t elle les combattants syndiqués qui essaient - comme dans d’autres "entreprises" - de faire vivre voire survivre leur entreprise d’abord avant même ?! Eux. Et elles. Cette redite made in France a t elle une sorte d’origine en une nation où ? "Tout le monde peut la ramener sur le privé". Justement ... alors que ?
    Le patron ou la patronne n’est pas partout et peut être pas non plus au gouvernement justement. Aussi ....
    Le fait que Emmanuel Macron soit partie prenante de cette entreprise appelée SNCF favorise t il sa gestion ou mieux ? Qui possède quoi en cette entreprise d’abord ? Et si les employées et employés par leurs impôts avaient aussi des parts dans cette entreprise car ? L’état y est dedans aussi. Parait il du moins car ? Des espèces d’interventions pour la gérer aussi bien qu’un débat présidentiel enfin bref ! L’ENA et sa grande expertise parait il pour tout !! Est elle aussi garante d’un mieux ?? Là dedans ? Et si ?
    Les employées et employés devenaient propriétaires de cette SNCF. Qui choisiraient ils et elles pour la diriger ? Les mêmes que maintenant ou alors ? Un vrai patron pour ce gros truc-machin qui se voit comment depuis l’étranger pour favoriser un tourisme grâce à l’image de la France ?? A l’extérieur ??