Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

SNCF : qui sont les privilégiés ?

En 1981, les dividendes versés aux actionnaires représentaient 10 jours de travail par salarié dans les sociétés non financières. En 2012, ils en représentent 45 jours, soit 4,5 fois de plus. Sur 20 ans (entre 1997 et 2017), le patrimoine des 500 plus grandes fortunes françaises passait de 80 milliards à 570 milliards d’euros soit 7 fois plus, alors que le PIB a été multiplié par 4. En trente ans la rémunération des actionnaires a été multipliée par 5 (93 Milliards d’euros de profit pour les 40 entreprises du CAC40 selon le journal Le Monde). La fortune de Bernard Arnault a bondi de 74 % (+ 25 milliards d’euros en 1 an soit 800 euros toutes les secondes) . Toutes les 3 secondes environ, il gagne le salaire assez confortable d’une personne à 2 400 euros par mois !

 

Malgré cela, notre gouvernement au service de l’UE et des élites capitalistes mondialistes n’a de cesse de répéter que « si l’économie nationale va mal, c’est à cause des travailleurs français ». Dans le secteur privé comme dans le public, on désigne comme un privilège le fait d’être exploité et aliéné alors que presque 7 millions de français croupissent à Pôle Emploi. À la SNCF, les cheminots sont présentés aujourd’hui comme les privilégiés à abattre pour que l’entreprise reprennent des parts de marché. Une privatisation totale et la fin de leurs « avantages » (acquis par les luttes passées) permettrait d’améliorer le trafic ferroviaire ? On est en droit d’en douter fortement !

Quand on voit l’état des transports en Angleterre et en Allemagne, pays dans lesquels le rail est privatisé, difficile de ne pas rester sur notre réserve. Car au final le train dans ces pays est plus cher pour les usagers, moins entretenu et fiable, et avec encore plus de retards en prime.

Ce qui se cache derrière cette propagande anti-cheminots, ce sont tout simplement les intérêts des puissances mondialistes et anti-France, qui voient dans ce démantèlement une aubaine pour se remplir encore un peu plus les poches. Ce ne sont pas les cheminots qui sont avantagés, ce sont les salariés français dans leur ensemble qui sont largement exploités.

Les travailleurs français doivent s’unir aux côtés de cheminots pour s’opposer à leurs adversaires réels que sont les mondialistes libéraux au service du grand patronat capitaliste. Les transports ferroviaires sont un enjeu pour tous. Au nom du profit immédiat, les dirigeants de la SNCF ont par exemple sacrifié les petites lignes, qui permettent aux habitants des zones périphériques de vivre dans leurs territoires.

L’OSRE soutient les cheminots et l’ensemble des services publics dans leurs combats face aux politiques libérales, pro-UE et anti-France du gouvernement Macron au service du grand patronat mondialiste. Nous revendiquons un vrai service public au service de tous !

 

Soutenez le bimestriel dissident Rébellion,
abonnez-vous sur Kontre Kulture :

Changer de modèle économique avec Kontre Kulture :

La privatisation de la SNCF , voir sur E&R :

 
 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1954942
    Le 29 avril à 18:35 par le raleur
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Nous faire croire que c’est parce que les cheminots garderont de meilleures conditions de travail que cela aura une influence sur les conditions des autres emplois, c’est complètement faux. Par contre qu’ils nous pourrissent la vie ça c’est sûr.

     

    Répondre à ce message

  • #1954956
    Le 29 avril à 18:50 par VORONINE
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Ils nous avaient dit que l’EUROPE vous apporterait : " la PAIX....le PROGRES SOCIAL...La PROSPERITE...la DEMOCRATIE " ! En fait , vous avez la guerre, le chomage, le rackett d’état, la dictature ! Ils avaient juste oublié de préciser que les avantages étaient pour eux, que vous n’étiez pas concernés ,

     

    Répondre à ce message

  • #1955072
    Le 29 avril à 21:14 par amejidonc
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    À noter, les financiers de la SNCF versent des millions dans l’hyperloop... pour ceux qui ne maitrisent pas les règles élémentaires de la physique, c’est un projet résolument irréalisable, mais qui garantit à son promoteur principal, cette bonne vieille crapule d’elon musk (qui n’est en passant pas Chrétien), d’énormes retombées d’argent publique dans ses petites poches privées

     

    Répondre à ce message

  • #1955076
    Le 29 avril à 21:16 par Ouioui
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Les cheminots ne font que cracher sur l’extrême droite, on peut être pour les services publics et contre les cheminots gauchistes. Les socialistes de droite n’ont pas à se solidariser avec les socialistes de gauche anti-France et anti-Christ. On a bien vu le résultat quand on essaie de fraterniser avec eux, on se fait molester comme Vincent Lapierre. Ce sont les socialo-gauchistes et libéraux-droitistes qui ont fait élire Macron, ces gens là sont nos ennemis, ne l’oublions pas. Les filières immigrationnistes Cédric Hérrou et maçonniques Jean-Luc Mélenchon ne sont pas la France.

     

    Répondre à ce message

    • #1955210
      Le 30 avril à 02:16 par Nico92v
      SNCF : qui sont les privilégiés ?

      Top message rien a ajouté. La plus part de sud rail ont votés macron au 2em tours, quand on essais d’être de leur coté on se fait insulter.

       
    • #1955344
      Le 30 avril à 11:33 par Romain
      SNCF : qui sont les privilégiés ?

      Pour ma part et en tant que cheminot, je suis catholique et royaliste. Très loin donc de ce dont vous parlez.

       
    • #1955645
      Le 30 avril à 20:17 par Eric
      SNCF : qui sont les privilégiés ?

      Ce que vous dites est totalement absurde. Quand bien même il y aurait des « gauchistes », « anti-christ », « anti-France » ou que sais-je encore, d’une part il n’y pas que ça et d’autre part quand bien même, en raisonnant de la sorte on n’est solidaire de rien ni de personne. C’est déplorable. Si on n’est pas foutu de passer au-dessus de ça, c’est vraiment la misère. Personnellement et à titre d’exemples parmi d’autres, bien que n’ayant pas d’enfants j’ai déjà soutenu des gens qui manifestaient pour le maintien de classes en zones rurales. Je ne me suis pas occupé de coloration politique, dans ces sortes de circonstances c’est totalement hors-sujet. Si les gens n’arrêtent pas de raisonner de manière aussi grossière et inamicale, on ne pourra pas s’en sortir.

       
    • #1962341
      Le 10 mai à 04:11 par antoine
      SNCF : qui sont les privilégiés ?

      cheminot, j’ai voté Lepen en 2017 (simple info : nous sommes 3 dans une équipe de 10 à l’avoir fait)

       
  • #1955127
    Le 29 avril à 22:19 par ia
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Un autre monde est possible !!..il est en marche malheureusement ce n’est pas le nôtre.

     

    Répondre à ce message

  • #1955171
    Le 29 avril à 23:35 par Bébert
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Il y a au moins 6 grandes valeurs du CAC 40 qui ont un rendement de 5%, soit trois fois plus que l’assurance-vie . D’où une désaffection pour l’assurance vie qui ne rapporte plus rien : 1,5% alors que l’inflation est de... 1,5%... Il est probable qu’il va y avoir un retour vers les actions aux dépens de l’assurance-vie . Pour mémoire il y a 2000 milliards placés en assurance-vie, et 1600 milliards placés en actions .

     

    Répondre à ce message

  • #1955219
    Le 30 avril à 04:29 par SPARTACUS974
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Parly à la SNCF émargeait à 52 000 euros mensuels(la ministre des armées)....Macron nous parle du cheminot comme d’un privilégié....C’est juste du foutage de gueule.Ne pas oublier que le cheminot est mis en avant alors que la SNCF va etre privatiser et que le contribuable va hériter de la dette de 50 milliards...Macron est à vomir de suffisance,d’arrogance et de mépris pour le peuple.Camarades,réveillez vous,levez vous pour défendre la patrie.

     

    Répondre à ce message

  • #1955342
    Le 30 avril à 11:27 par Jérôme
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Les vrais privilégiés ce sont les héritiers qui sont le plus souvent des héritières : les pères préfèrent leurs filles . Sans rien foutre elles ont la belle vie, et les plus odieuses sont celles qui croient que le fric qu’elles ont hérité, elle l’ont gagné !

     

    Répondre à ce message

  • #1955443
    Le 30 avril à 14:20 par Grosbill
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Je ne veux pas généraliser ni faire d’amalgame, mais juste apporter un témoignage. Dans une petite gare, je suis allé au bureau des contrôleurs pour signaler l’oubli d’un objet dans le train duquel je venais de descendre. Le « personnage » présent dans le bureau était en conversation téléphonique. D’après les propos tenus, il s’agissait clairement d’affaires privées, sans aucun rapport avec le service. J’ai attendu plus de 30 minutes (bien tranquillement et sans manifester aucun signe d’impatience) avant que ce « personnage » daigne raccrocher le téléphone pour s’enquérir de ce que je voulais.
    Pour être complet, je dois à la vérité de dire qu’il a quand même daigné reprendre le téléphone pour contacter la prochaine gare qui se trouvait être le terminus du train et demander aux agents locaux de rechercher l’objet en question, dans la voiture et à la place que j’avais indiquées. L’objet a été retrouvé et j’ai pu le récupérer le jour suivant à la gare terminus. Chacun pourra conclure ce qu’il veut de cette histoire. En ce qui me concerne, je reconnais globalement la qualité du service de la SNCF, mais je déplore que les voyageurs ne soient pas traités comme des “clients”, plutôt que comme des “usagers”, peu dignes de considération. Je ne dis pas que c’est toujours le cas, mais c’est l’impression dominante que je retire de cet épisode parmi d’autres.

     

    Répondre à ce message

  • #1955875
    Le 1er mai à 05:06 par TrendCat
    SNCF : qui sont les privilégiés ?

    Hausse des carburants, hausses des prix des billets SNCF, La libre circulation des biens et des personnes ne concerne plus que les futurs malheureux élus ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents