Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Réforme fiscale : une victoire de premier ordre pour Trump

La plus grande baisse d’impôts de l’histoire ?

Après l’adoption de la baisse d’impôts par la Chambre mardi, le Sénat s’apprête à donner au président américain la première grande réforme de son mandat, malgré le scepticisme des économistes.

 

Pour Donald Trump, c’est « l’un des plus beaux cadeaux de Noël qui soit ». Pour les Américains, a-t-il promis, mais aussi un peu pour lui. Sa réforme fiscale, qui prévoit une grande baisse d’impôts dès 2018, a été adoptée mardi par la Chambre des représentants, par 227 voix contre 203, alors que le Sénat devrait faire de même dans la soirée. Ce qui constituerait un succès majeur pour le locataire de la Maison-Blanche, le premier depuis le début de son mandat. Une réforme particulièrement ambitieuse

1.456 milliards de dollars : c’est, si le texte est adopté, le coût net de la baisse d’impôts que les finances publiques devront assumer sur la période 2018-2027, selon une commission parlementaire. Forts de ce montant à dix chiffres, d’aucuns chez les républicains n’hésitent pas à présenter la réforme comme la plus ambitieuse depuis 1986.

Dans le détail, l’impôt fédéral sur les sociétés baissera de 35 % à 21 %. C’est le volet sur lequel Donald Trump parie le plus pour doper la croissance américaine au-delà des 3 % actuels, même si en réalité, la plupart des entreprises ne paient pas le taux plein grâce à des déductions fiscales.

Mais si la baisse d’impôts est permanente pour les sociétés, elle ne durera que jusqu’en 2025 pour les ménages, faute d’accord à plus long terme. Le gain de pouvoir d’achat pour les particuliers – estimé par le Président de la Chambre, Paul Ryan, à 2 059 dollars par an (1 744 euros) pour une famille moyenne – s’érodera ainsi progressivement sur la prochaine décennie, jusqu’à s’annuler pour la moitié d’entre eux en 2027, selon le Tax Policy Center.

L’administration a de son côté annoncé que l’impact de la réforme serait reflétée sur les salaires dès février prochain (aux États-Unis, les impôts sont retenus à la source pour les salariés, ndlr). En outre, alors que le taux d’imposition le plus bas restera à 10 %, le plus élevé passera lui de 39,6 % à 37 %, pour les revenus dépassant 600 000 dollars annuels pour un couple marié.

Cerise sur le gâteau pour les conservateurs, le texte inclut aussi deux de leurs grandes revendications : l’annulation de l’amende imposée par la loi sur l’assurance maladie de Barack Obama aux Américains qui ne sont pas assurés, et qui servait à inciter les gens à souscrire une couverture ; et l’ouverture de terres protégées de l’Alaska aux forages pétroliers.

Lire la suite de l’article sur europe1.fr

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comment faire reprendre l’économie, c’est simple.

     

  • #1864873

    Bon bah il a toujours la main sur la politique intérieure... jusqu’aux législatives de 2018. Le plus dur est devant lui, le pouvoir profond fera tout pour foutre le bordel chez les Républicains. Heureusement que ce n’est pas le FN là-bas, qui a explosé en plein vol dès le lendemain des présidentielles. C’est là qu’on voit la différence de gamme entre un homme d’affaires et une petite avocate de la bourgeoisie de droite. J’ai limite honte d’avoir voté pour MLP, non pas parce que c’est le FN, mais parce qu’on a misé nos espoirs sur un personnage qui n’était même pas capable de tenir un parti politique avant de tenir un gouvernement...

     

    • C’est justemnt ça la médiocratie.


    • bien évidemment, comment tenir un parti d extrême droite avec un programme économique communiste ?
      Le créneau est diminuer le poids de l état, plus de liberté économique pour l entrepreneur, donc diminution de la fiscalité.
      Est ce normal que l état dans sa gestion actuelle empêche grand nombre de personnes de travailler a leur compte de peur de se faire contrôler, raquetter et sanctionner par un état omnipotent et omniscient. Phillipot est parti et tant mieux, il est temps que le FN prenne les réalités économiques en considération, quand on achète 3 on revend pas a 2.


  • En même temps ca donnera un prétexte à trump pour arreter de subventionner les guerres etasuniennes dans le monde, c’est plutot une bonne nouvelle, à commencer par les milliards de subventions aux sionistes du moins il faut l’espérer


  • Selon Europe Israël News avec la réforme les droits de succession seraient supprimés si l’héritage est inférieur à ... 11 millions de dollars !! En France on en paie à partir d’un héritage de 150 000 euros !


  • #1864918

    Magnifique l’imbécile Bruno Lemaire qui se dit "préoccupé" ! Il est vrai que cela pourrait donner des idées aux électeurs français victimes comme jamais du racket fiscal : on travaille un jour sur deux pour l’Etat dans notre belle France .


  • c’est la contre partie de la reconnaissance de jerusalem comme capitale d’is...


  • Jackpot !!!
    Une belle planche à billet qui met Wall Street à des sommets et maintenant on rince gratos...

    Belle victoire pour les milliardaires Américains... Car pour bénéficier d’une réduction des impôts déjà faut t-il en payer, or 100 Millions des ricains ne bossent pas...
    Pour la classe moyenne inférieure qui récupérera deux où trois dollars, elle y perdra 100 fois plus dans la contraction de l’économie et dans l’accès à des actifs plus chers...

    Politique éco complétement naze...


  • We will drain the swamp

    on sechera les marecages (DC a eté construit sur des marecages)

    il reduit le pouvoir de nuisance de la partie submergé de l’iceberg oligarchique : le gouvernement federal de washington DC