Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

Mercredi [3 décembre 2017], lors de ses vœux à la presse, Emmanuel Macron avait promis qu’il évoquerait avec Recep Tayyip Erdoğan « la situation des journalistes emprisonnés » en Turquie. Cela a bien été le cas, comme l’a fait savoir le président français vendredi après-midi au cours d’une conférence de presse commune avec son homologue turc.

 

 

Tout en ayant conscience des « déstabilisations auxquelles la Turquie a eu à faire face », principalement la tentative de putsch manquée du 15 juillet 2016, Emmanuel Macron a mis en avant des « désaccords sur la vision des libertés individuelles ». « Les démocraties doivent pleinement respecter l’État de droit », a-t-il encore affirmé.

[...]

Vif échange entre Erdoğan et un journaliste

[...]

Le président français a déclaré être persuadé que des « solutions concrètes » seront trouvées. Un peu moins prolixe sur le sujet, Recep Tayyip Erdoğan a une nouvelle fois dénoncé l’influence du FETO, le réseau du prédicateur Fethullah Gülen gülenistes, accusé d’être derrière la tentative de coup d’État il y a un an et demi. Le président turc s’est d’ailleurs emporté contre un journaliste d’Envoyé spécial, lui reprochant de reprendre les arguments du FETO lorsqu’il a été interrogé sur la supposée fourniture d’armes aux djihadistes de Daech en janvier 2014.

 

[...]

Vers la fin de l’arlésienne européenne ?

Conséquence des « évolutions récentes » et des « choix » opérés par la Turquie sur les libertés fondamentales, « aucune avancée » ne peut avoir lieu quant à une éventuelle entrée dans l’Union européenne, a estimé Emmanuel Macron. « Nous devons sortir d’une hypocrisie qui consiste à penser qu’une progression naturelle vers l’ouverture de nouveaux chapitres (de négociation) est possible », a-t-il ajouté.

Rappelant que son pays frappe en vain à la porte de l’Union européenne depuis 54 ans, Recep Tayyip Erdogan a expliqué que la Turquie était « fatiguée » d’attendre. « On ne peut pas en permanence implorer une entrée dans l’UE », a-t-il résumé. « L’Union européenne n’a pas toujours bien fait avec la Turquie parce qu’elle a laissé croire que des choses étaient possibles alors qu’elles ne l’étaient pas totalement », a reconnu Emmanuel Macron.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

 

La chaîne d’information continue RT de son côté a diffusé le point presse entier des deux présidents :

Analyses de la situation au Proche-Orient, sur Kontre Kulture :

Erdoğan ne joue plus le jeu atlanto-sioniste, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1874777
    Le 6 janvier à 21:51 par Pitchou
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    La Turquie ne peut pas faire autrement, sa géographie l’ oblige à ce grand écart permanent entre les partenaire et les hostiles qui changent en fonction de l’intérêt du moment.

     

    Répondre à ce message

  • #1874813
    Le 6 janvier à 22:54 par Géronte
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    En réponse au droit-de-l’hommiste Macron, Erdogan aurait dû évoquer les cas de Soral et de Dieudo devant le petit trou du cul élyséen .

     

    Répondre à ce message

    • #1874955
      Le 7 janvier à 10:57 par Le Goy
      Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

      Il aurait pu parler des historiens expatriés aussi. Mais je crois qu’il est venu pour avancer ses pions discrètement, pas pour faire de la com’ microniste...

       
  • #1874833
    Le 6 janvier à 23:32 par Bishop
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Un discours franc, constructif et viril,

    au moins il n’y a pas 3 gonzesses pour venir mettre leur grain de sel

    Intéressant échange.

     

    Répondre à ce message

  • #1874834
    Le 6 janvier à 23:33 par suce-pis-cieux
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Regardant une photo d’Erdogan n’importe quel chirurgien esthétique vous dira qu’Erdogan s’est fait raccourcir sa banane pourrie, et plutôt deux fois qu’une . "Parfois il faut faire une retouche" . Preuve : essayer de trouver une photo d’Erdogan jeune, quand il a encore son "toucan", impossible, ses services ont fait le ménage .

     

    Répondre à ce message

  • #1874848
    Le 7 janvier à 00:18 par James Fortitude
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    N’oublions pas que historiquement et géographiquement, la Turquie fait partie des terres d’Europe, qui plus est Ankara (nom d’origine celtique) est une cité créée par les Techtosages (celtes de Toulouse) qui signifie "la grande cité"

     

    Répondre à ce message

    • #1874984
      Le 7 janvier à 12:00 par reymans
      Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

      Où voulez vous en venir ? Au commencement il n’y avait que néendertal et australopitheque, l’un a disparu...
      Connaitre l’histoire c’est bien, ca permet de comprendre les évolutions, mais ca n’explique ni ne justifie pas tout non plus.
      Sans quoi la palestine serait colonisée par des juifs sionistes... Oups...

       
  • #1874870
    Le 7 janvier à 01:53 par Bluetooth
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Macron est quand même gonflé quand il répond à la place d’Erdogan au sujet des armes que la Turquie aurait livré à daesh alors que ce dernier ne donne aucune réponse : "donc la réponse est non, il n’y en a pas eu". Macron venant à la rescousse d’Erdogan est stupéfiante, jusqu’où Macron est-il capable de se compromettre ?

     

    Répondre à ce message

  • #1874886
    Le 7 janvier à 03:29 par Francois Desvignes
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Il y a une incohérence dans le discours français à parler, en politique étrangère, au nom de la France, derrière des drapeaux européens alors que l’Union n’a aucune compétence de tutelle ou d’accompagnement statutaire sur notre politique étrangère.

    La France ne peut pas dire à la Turquie et au monde qu’elle ne rend des comptes qu’à elle-même tout en affichant exactement le contraire au moment même où elle le prétend.

    La vérité est qu’ elle n’a plus de politique étrangère autre que celle de ses maitres, et qu’à moins d’être aveugles ou de mauvaise foi, le drapeau de l’U.E est l’étendart de ses geôliers qui, pour être ses geôliers, ne sont donc pas ses maitres.

    On ne posera pas la question de ses maitres pour ne pas alimenter la polémique mais au moins , rappelons cette grossière évidence :

    Nous venons d’assister à une représentation de guignol avec Macron dans le rôle afin de distraire les enfants que nous sommes devenus de la prison dans laquelle ils nous ont mis.

     

    Répondre à ce message

  • #1875126
    Le 7 janvier à 15:40 par slim
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Il y a 6 drapeaux entre Macron et Erdogan, le message subliminal que veut faire passer Macron est sans appel : La Turquie n’est pas un ami proche de la France. Tout juste bon à jouer les chiens de garde anti-migrations contre quelques euros en échange.
    En revanche si vous vous souvenez des images de la conférence de presse Macron Netanyahou tant en juillet qu’en décembre 2017 ? il n’y avait guère plus de 3 drapeaux entre les deux hommes. Ils pouvaient même se toucher et se regarder les yeux dans les yeux quand ils parlaient.
    Tout un symbole !!!!!

    https://www.youtube.com/watch?v=QS8...

     

    Répondre à ce message

  • #1875862
    Le 8 janvier à 15:37 par Tutu
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Macron a raison, il est bien plus efficace d’élaborer des lois interdisant les mediat pourvoyeurs de "fake news" que d’emprisonner des journalistes qui pourraient enquêter sur des sujets qui ne plaisent pas.

    http://democratisme.over-blog.com/2...

     

    Répondre à ce message

  • #1876079
    Le 8 janvier à 21:06 par VORONINE
    Rencontre tendue entre Erdoğan et Macron

    Ce qui est frappant sur toutes les photos, que ce soit avec choupinet, ou au conseil du culte musulman , on a toujours l’impression que le patron c’est ERDOGAN .On sent le type dominateur et sur de lui, on pourrait croire que c’est lui qui invite ....Et ses déclarations confirment .Pourquoi se gènerait il avec des dirigeants comme en ont élu les français .C’est un caid d’istamboul, pas un énarque !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents