Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Rennes in the wind : des cours de récré "non genrées" pour lutter contre les stéréotypes

Ça y est, la ville de Rennes a enfourché son cheval de bataille, elle a pris le taureau par les cornes, elle a donné le coup de grâce : c’est validé et acté, les écoles de la métropole bretonne seront désormais équipées de cours de récréation d’un nouveau genre, si je puis me permettre l’expression.

 

En effet, c’est dans le quartier de Maurepas, banale cité HLM, que doivent pousser les deux premières écoles du futur, équipées « d’espaces de jeux diversifiés, appropriables par tous et participant au bon climat scolaire ».

Exit le terrain de foot : les garçons avaient une fâcheuse tendance à s’étaler et à occuper tout l’espace central, reléguant les filles à la périphérie, ce qui est un affreux symbole de domination du masculin sur le féminin – c’est pas moi qui le dit, ce sont les spécialistes de l’inclusion territoriale : urbanistes, architectes, sociologues et artistes qui ne doivent leur existence qu’à l’odieuse prégnance de normes machistes jusque dans l’aménagement urbain.

Avouez que faire de tours en bétons remplies de dealers l’égérie du combat contre les inégalités femme-homme, les discriminations de genre et la LGBTXYZphobie, c’est pas banal ! Il fallait bien 15 millions d’euros pour réussir ce prodige.

L’architecture au service de la coercition, c’est pas nouveau, certes, mais jusqu’où va-t-on pousser l’ironie ? Et à quel prix ? Quels outils de torture géniaux allons-nous encore inventer pour redresser la société jusqu’à atteindre l’Homme nouveau – qui n’en sera plus un ?

On surfe sur la même vague à la mairie de Lyon, où l’écolo Grégory Doucet vient d’adopter, pour ses communiqués, l’écriture inclusive.

Bien sûr, nos élus agissent non par conviction profonde mais par opportunisme politique. Il est de bon ton de s’afficher en faveur de la lutte contre les discriminations, ça ne mange pas de pain.

En attendant, les enfants s’abrutissent toujours plus sur les bancs des écoles, les programmes scolaires n’ont plus d’autre ambition que d’être eux aussi dans le vent. Quelle tartufferie ! Vivement que les masques tombent, et quelques têtes avec.

Carmen Daudet

 


 

Pour lutter contre le phénomène d’occupation inégalitaire de l’espace, la ville de Rennes va doter ses nouvelles écoles de cours de récréation « non genrées ».

 

Dans les cours d’école, les garçons jouent au centre, les filles sont reléguées sur les côtés. Pour lutter contre cette occupation de l’espace peu égalitaire, souligné par une enquête de l’UNICEF parue en novembre dernier, la ville de Rennes a décidé de doter ses nouvelles écoles de cours de récréation « non genrées ».

La capitale bretonne, qui a fait de l’égalité filles-garçons l’un des objectifs de son projet éducatif local, s’inspire d’une expérience menée par la ville de Trappes (Yvelines). Concrètement, les cours de deux nouveaux groupes scolaires (maternelle et primaire) attendus en 2023 devront disposer « d’espaces de jeux diversifiés, appropriables par tous (non "genrés") et participant au bon climat scolaire », selon une délibération du conseil municipal.

« Les enfants sont imprégnés de l’idée d’une inégale valeur entre ce qui est féminin et masculin et la mixité ne garantit pas l’égalité filles-garçons », a expliqué à l’AFP Geneviève Letourneux, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes.

« Les filles intègrent très tôt l’idée que l’espace central de la cour n’est pas leur place. Elles vont se restreindre physiquement dans leurs mouvements, mais aussi mentalement », souligne de son côté Chris Blache, cofondatrice de la plateforme Genre et Ville, selon qui les garçons sont « presque contraints socialement à aimer le foot et à y exceller ».

Lire la suite de l’article sur rtl.fr

 

Retrouvez Carmen Daudet chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vivement la chute du mondialisme, que l’on cesse de nous abreuver chaque jour que Dieu fait, de tout ce qui peut contribuer à déstructurer l’individu, dès son plus jeune âge.
    Le milieu scolaire est vraiment la plus parfaite usine à propagande.



  • ...renchérit Edith Maruéjouls, géographe du genre



    Est-ce qu’on parle bien, toujours, de ce fameux genre qui n’existe pas ? ("on ne sait pas ce que c’est, on ne sait pas le soigner... et vous donc, vous êtes spécialiste de ça !?")

    Il y a des études pour faire ce métier ? Ca paie bien ?

     

  • Ces dégénérés savent-ils que si un homme genré n’avait pas pénétré une femme genrée, ils ne seraient pas là à nous faire chier et emmerder les gosses ?

     

    • Il y a les éprouvettes pour ça, en plus, exit le covid !

      Quand vous aurez des envies sexuelles, une montée d’hormones, ils vous fileront un médoc pour calmer vos ardeurs car en plus l’excitation sexuelle sera considérée comme une maladie. Si vous récidivez ; castration chimique imposée par l’équipe du gros Moretti. Il n’y aura plus qu’eux qui auront le droit à des orgies, si possible avec les derniers gosses disponibles sur le marché.


  • des cours de récré "non genres" organisés par les tarés pour lutter contre les stéréotypes, de manière à faire de vos enfants de futures tarées .Ils feraient mieux de lutter sur la grammaire l’histoire de France ou la géographie, mais c’est certainement trop leur demander et puis les "non-genres" c’est tellement important pour réussir dans la vie .
    Gardez vos enfants chez vous si vous le pouvez, et n’acceptez en aucun cas ces méthodes de dégénéré .
    Je n’ai pas d’enfants en bas âge et heureusement pour moi, j’ai déjà la chance d’avoir échappé à ça et je n’aurai jamais accepté .

     

    • Vous n’y avez pas échappé, Malheureux ! Vous y avez même fortement participé (sans vous en rendre compte, je veux bien). Vos enfants ont été élevés « républicains » dans des écoles « mixtes » ? Le début...


    • A Dixi (vos commentaires appréciés par ailleurs), A la relecture, je ne voudrais pas que mon propos puisse paraître moqueur (loin de moi), j’échangeais... Avez vous noté la (satanique) approche par touches depuis la dernière guerre notamment ? Récemment, l’âge de scolarité des petits abaissé, et le Peuple, qui trouve biens les arguments avancés, qui y adhère ?
      Bien à vous,


  • Les futurs jeunes hommes de la Nation qui vont entrer en 6ème en septembre obligés de se masquer et de faire de la corde à sauter... en attendant la corde au cou.


  • J’ai tiré une croix sur les gosses quand j’ai senti comment cela serait dur Idéologiquement et sécuritairement 20 ans plus tôt... Je suis allé plusieurs fois à Montevideo, les filles sont jolies et sympas et je pense y passer l’hiver pour fuir le bordel ambiant. Pas de masques et de confinement la bas. Après il est grand temps de réfléchir à une position de repli definitive.

     

  • La connerie n’est pas genrée non plus. Pour allez jusqu’au bout des choses il faudra supprimer les genres grammaticaux. Je suis curieux de voir leur pirouette pour y arriver.

     

  • Rennes in the wind : des cours de récré "non genrées" pour lutter contre les stéréotypes
    Tu rajoutes à ça :
    Un MacDo , une salle de shoot et une fistiniére en plus , et c’est bon pour les enfants, ils vont en faire de bons citoyens républicain
    C’est pas beau le progrès ??


  • Et dans les cours de récré on continuera à pouvoir faire très aisément la différence entre les enfants non genrés de pauvres et les enfants non genrés de riches, parce que les stéréotypes de couches sociales (revenus et catégories socio-professionnelles) ne dérangent personne.

    Je connais un RMIste brillant, qui est en réalité un millionnaire potentiel enfermé dans un corps de pauvre, mais il ne trouve personne pour l’opérer financièrement, et l’aider à changer de couche sociale.

     

  • « Les garçons sont "presque contraints socialement à aimer le foot" », oh mais quelle horreur ! Des zeureslesplussombres… !
    Nan mais regardez moi la tronche de la Gôcho qui publie cet article, c’est elle "presque qui nous contraint musicalement à écouter du Nana Mouskouri" et ça ce sont vraiment leszeureslesplussombresdelamusique.

     

    • Dans les stades, les rares supporters autorisés ne respectent pas les mesures de distanciation et ne portent pas de masque !!! Ceci explique cela.
      Il faut former des esprits gonzesses en masse et tuer dans l’oeuf la rebelle attitude !
      Adieu la chevauchée sauvage, maintenant tu suis les flèches et tu te tais !


  • Ah , c est sur , bien entendu il s agit de sujets prioritaires ! ... On croit rever quand on voit le degre d ensauvagement de certains ... C est L. Obertone qui avait raison en ecrivant " La France Orange mecanique " . Pauvre France .


  • Pendant ce temps, des bandes organisées volent les passants dans le vieux centre au grand dam des commerçants. Des jeunes non-celtes roulent en Mercedes, BMW, location de Ferrari. Un noir-une blonde, un noir-deux blanches se promènent dans la rue. 80% de sang africain ou moyen-oriental vers Charles de Gaulle le dimanche après-midi. En parallèle, ça rase, ça construit à neuf autour de la LGV, des sièges sociaux, des appartements privés à 5000-6000 euros le même carré + des logements sociaux au milieu. Et moi, l’indépendant libéral celte au milieu de tout ça avec mon total de 25% de prélèvement et toutes mes économies dans l’immobilier. En tout cas, l’avenir promet d’être sociologiquement intéressant avec ces futurs rennais non-genrés et ces rennais du monde extérieur.

     

    • #2510453

      @Sylvain
      Bienvenue chez nous les paupérisé, les oublié, les laissé pour compte
      Bonne continuation camarade et à la revoyure sur le champ de bataille
      Plus au sud


    • Salut Sylvain !

      En tant que rennais, je reconnais, dans le récit synthétique que tu viens d’écrire, tout à fait le paysage urbain qui est désormais le nôtre depuis déjà 5 années.

      La dynamique socio-économique s’était retournée dès la fin des années 2000, mais depuis quelques années la ville, où de notoriété nationale il faisait si bon vivre, tant à devenir une caricature d’elle-mm.

      A l’heure du post et du re-confinement, la municipalité socialiste fraîchement réélue se permet des errements relevant parfois de l’amateurisme caractérisé, alors qu’elle ne possède plus qu’une faible légitimité (2 rennais sur 3 n’ont pas voté au second tour des municipales de cette année)


    • Perso, cela ne me dérange pas, je m’en sors. Mais je suis curieux de voir comment la situation va évoluer pour la majorité des gens dans 5-10 ans. Je constate aussi qu’il y a beaucoup de travailleurs dont livreurs à majorité non-celtes. Bravo à eux.


  • Grégory Doucet ... rien que le nom en dit plus long qu’un discours ... un parent du bon pasteur je suppose ...je ne pense pas que cela soit seulement pour ce faire bien voir, il y a surement de la corruption derriere tout ca


  • Et personne ne se révolte contre ca ? Les parents ne disent rien ????

     

    • @Paul82
      Moi j’ai milité E&R et Civitas ,j’ai quitté la ville, rejoints a l’époque les JRE, puis j’ai tout vendu, voyant mon impuissance, là ,j’ai acheté une ferme, loin de tout, dans un village paumé et on a fait l’école a la maison, aujourd’hui, je ne regrette rien
      Je remercie E&R que j’ai connu 2011/2012


    • Etre parent aujourd’hui, ça engage a une vigilance énorme
      Ça oblige a beaucoup plus de responsabilité et de choix, ainsi que de changement colossaux
      Les parents doivent avoir un regard sur les connaissances, les écrans , l’éducation a cru
      Pour nous, ça a été un bouleversement et un changement considérable, avec des concessions démesurés sur notre vie (sociale, professionnelle, environnementale et économique)
      Mais ça rend fier et ça oblige a ce bouger et a chambouler son confort
      Mais les résultats sont prodigieux
      Et change tout pour les parents ,les enfants , la vie de toute la famille
      Mais ça grandi, c’en est époustouflant et extraordinaire, même politiquement
      Et pour toute la famille


    • @ résistant volontaire. Bravo ! Vous êtes un héros du quotidien ! Mais peu de parents ont une conscience politique qui permet d’élever des enfants ! La plus part sont des cons qui "font confiance" ou des ignares eux-mêmes manipulés.


  • Le foot prend trop de place dans la cours de récrée ou le foot prend trop de place dans le "culture fast-food" française ?
    Les gosses n’ont pas de lobbyistes à l’assemblée ou à la mairie de Rennes contrairement au foot-bizness ...


  • Il parait qu’ils vont enlever les selles des trottinettes et des vélos !!

     

  • Si les garçons s’approprient l’espace de la cour de récréation, les filles s’approprient, elles, l’espace de parole : il faut par conséquent limiter leur expression .
    Les filles réussissent mieux à l’école, peut-être pourrait-on se demander pour quelle raison et si, par hasard, l’école était en fait pensée dans ce but ou si cela était la conséquence de la féminisation de cette institution, il s’agit d’une injustice flagrante, durable, objective et ayant des conséquences dans le temps .
    Rien ne sera fait dans ce sens, ni à Rennes, ni ailleurs .

    Vite, vite revenir à l’Instruction Publique et balayer l’éducation nationale


  • Il faut surtout revenir aux écoles non mixtes.


  • #2510493
    le 23/07/2020 par dégenré, désaxé, racisé, aliéné ,déraciné
    Rennes in the wind : des cours de récré "non genrées" pour lutter contre les (...)

    Une école de futurs proctologues


  • Et les chiottes mixtes et non genrées aussi ? Exit les urinoirs ! Tout le monde pisse assis ! Robes interdites pour les filles et pantalons interdits pour les garçons ! Prénoms genrés interdits, tout le monde s’appelle Dominique !
    C’est vers ce monde de cauchemard que les écolos verdâtres veulent nous conduire !


  • Bientôt les cours d’enculade obligatoire, pour nos enfants

     

  • L’auteur de l’article de rtl, "conseillère" en je ne sais plus quoi, se mêle d’architecture avec d’autres conseillères dans un article du "Moniteur. Extrait :
    "un homme peut rester longuement installé sur un banc public alors qu’une femme ne le fera pas. Tout au plus fait-elle des « stop and go » (...). Le mobilier urbain apparaît ainsi comme tenu par la population masculine, de même que les hommes verrouillent des espaces comme les sorties de métro ou les entrées d’immeubles.".
    Cette dame parle des immigrés ! Ils tiennent les murs, et dans ces murs, tiennent leurs femmes.
    Chris Blache, la conseillère, devrait peut-être aller conseiller les Algériens et les Algériennes, qui n’ont pas beaucoup de parcs où jouer.
    En France nous avons besoin de zéro immigration, zéro béton supplémentaire, beaucoup de jardins publics, déjà pensés par la merveilleuse Nature pour le bonheur des petits et des grands, déjà travaillés par des paysagistes et des jardiniers.
    Je vois baucoup de femmes sur les bancs dans les jardins publics. Elles aiment papoter en regardant les fleurs ! Souvent, c’est vrai, elles surveillent un enfant. Mais pas toujours !


  • Retour des écoles non-mixte et l’uniforme.
    Le reste c’est de la branlette libertaire.

     

    • Vous avez mille fois raison et rétablir l’égalité entre garçons et filles, c’est d’abord des classes non mixtes, pour tenir compte du développement différent entre garçons et filles et aussi pour préserver les liens futurs entre hommes et femmes. Et l’uniforme permettrais aux élèves à rivaliser dans les performances scolaires plutôt qu’en marques consuméristes. Mais ça ne ferait pas l’affaires des revendeurs
      de pret à porter.....


  • Donc par soucis d’égalité on va limité l’expression libre des garçons !
    Ce qui est une façon de reconnaitre l’inégalité naturelle entre les garçons et les filles .
    Ca craint, le jour ou les unijambistes, les manchos, les borgnes, et autres estropiés, vont réclamer l’égalité !


  • Résultat : des garçons au sexe fort qui vont devenir faibles, et des filles au sexe faibles qui vont devenir dures. C’est à dire moins de courage pour les hommes et moins de sensibilité pour les femmes, et donc vice versa.
    La complémentarité des deux sexes (force masculine et finesse féminine) pour leur éducation morale des qualités divines est en train de disparaître.
    On s’approche de la limite où la révolution (dont spirituelle) va devenir obligatoire si on veut sauver nos enfants et donc l’humanité !

     

  • Et si on n’avait pas eu cette idée stupide de mélanger les filles et les garçons en primaire, ce genre de problème ne se poserait pas .
    Moi je propose de mettre un collier anti-hurlement aux petites filles, parce que leurs cris stridents à répétition çà stressent les garçons !
    Je pleins les gamins d’aujourd’hui . De non temps l’école était déjà insupportable, mais au moins il y avait la récréation ou on pouvait un peu s’éclater. Aujourd’hui les gamins doivent supporter les petites filles modèles en classe, et les casse-couilles à la récré !
    De quoi nous faire toute un génération de ...


  • Vu de loin, sur la photo, avec ce pull rose et ce jean slim, à un moment donné j’ai cru que c’était Balkany à la corde à sauter. C’est bon pour son dos, ah oui ! J’ai une mezouzah sur mon VTT euh… c’était pour écrire rien du tout.


  • On appelle ça mixte en français. Pourquoi "non-genré" ?

     

  • XX et XY un point c’est tout ;
    Un enfant auquel on ne fixe pas de limites devient schizophrène.
    Ils sont en train de construire la société du cauchemar.


  • On n’arrête pas le progrès , abolition de la différence entre garçon et fille....soit.
    J’attends ces prochaines écoles où la différence entre maître et élèves sera enfin abolie .



  • c’est pas moi qui le dit




    Ouh la vilaine faute.

    Et il faut arrêter d’appeler ça "écriture inclusive" comme si on était d’accord que le français n’était pas "inclusif". Il l’est, et mieux que ça, il ne sépare pas les sexes en deux groupes systématiquement comme cette nouvelle branche de la langue complètement régressive le fait. D’un côté on veut lutter contre le sexisme, et de l’autre on veut rendre notre langue non mixte, donc filer tout droit vers la pensée sexiste (d’abord on distingue, ensuite on hiérarchise).


  • Si les gars deviennent des tatas ,et les filles des camionneuses ,ca va etre compliqué de se reproduire.


  • Le quartier Maurepas à Rennes, c’est un concentré d’immigrés (les 2 autres quartiers d’immigrés à Rennes étant Villejean et le Blosne). Immigration assez récente (ça a commencé il y a 20 ans, avec l’euro et l’espace Schengen d’ailleurs).

    En réalité, cette histoire de "cours non genrées" est un moyen d’occidentaliser les enfants d’immigrés, de les habituer dès l’enfance au féminisme.

     

    • Ça prendra pas, car c’est pas les mêmes éducations à la maison derrière après.. et attend qu’un père de famille algérien ou sénégalais (par exemple) apprenne qu’on fait de l’apologie de la tafiolerie à son fils à l’école.. et je t’assure que l’école va brûler ahah !

      Il faut pas croire que l’occidentalisation (en d’autres termes, la décadence a tout les niveaux) serait quelque chose qui pourrait forcément infecter tout les peuples du monde. C’est faux. Certains peuples, de par leur culture, mœurs, traditions, religions, éducation, mentalité etc.. sont entièrement incorruptibles à ces niveaux là. Croyez moi.
      Ne vous faites pas de soucis pour les immigrés, c’est eux qui s’en sortiront le mieux vous verrez.
      Ils font partie des gens qui sont les plus proches du Tout Puissant, et par conséquent, les plus éloignés du Diable.
      Je ne me fais pas de soucis pour eux pour la Bataille Finale. Je me fais du soucis pour le peuple de France..


    • "Ne vous faites pas de soucis pour les immigrés, c’est eux qui s’en sortiront le mieux vous verrez.
      Ils font partie des gens qui sont les plus proches du Tout Puissant, et par conséquent, les plus éloignés du Diable."

      C’est vrai que les musulmans syriens, irakiens, yéménites ou lybiens s’en sortent super bien grâce aux super pouvoirs que leur procure leur religion...
      Quand la france sera suffisamment islamisee, il y aura comme partout où il y a des musulmans et des interets sionistes : ils lacherons leurs salafistes défoncés au captagon partout en france et les français musulmans n’en sortirons pas indemnes...


  • Déconstruire des schémas existants pour les reconstruire n’est pas une bonne méthode. Il me semble préférable de poursuivre une construction : à partir de. Les cours de récré ont évolué je pense naturellement, pourquoi vouloir diriger absolument ? Les enfants sont des cathédrales pas des sujets de laboratoire. Suffit de vouloir agir au nom d’idéologies partagées par une minorité. Tous ces étendards vides de sens trahissent la voix de la raison, ces sujets qui n’en sont pas sèment leurs graines, ça poussent et ça gangrènent. La lutte contre les mauvais esprits est sans fin. L’égalité Homme/Femme n’existe pas, de fait on vient d’elle. Demain plus d’homme, avec les techniques d’aujourd’hui la femme continuerait de perpétuer. Quand aux enfants, la découverte de l’autre sexe est primordial, dans ce qu’il est différent, pas pareil. Les filles sont belles ou bêtes, pareil pour les garçons, enfin je caricarure exprès, ça fait une similitude. Ah sinon depuis toujours y a un ballon dans les cours de récré, et là c’est qui veut jouer joue.


  • y’a pas d’égalité entre une fille et un garçon
    parce qu’un garçon, c’est un garçon
    et une une fille, c’est une fille

    c’est justement la beauté de la chose
    à moins de zombis indifférenciés

    ’faut accepter la vie, un moment


  • on se faisait chier à l’école,
    les profs n’avaient rien à nous apprendre,
    ils étaient complètement cons

    et ils le sont toujours

    y’avait juste des p’tites camarades mignonnes
    pour adoucir l’ennui


  • J’habite à Rennes. Si il y a bien un quartier où il sera drôle d’observer une cour d’école non genrée, c’est Maurepas.
    Encore récemment, le quartier était en proie au tir de Kalash, les habitants sont excédés. Qu’est ce qu’on leur répond ? Eh bien Habib et Boubacar (pas un blanc au primaire à Maurepas) feront de la corde à sauter à la récré et tout ira mieux.
    Nathalie Apéré, la maire de Rennes, est la petite sœur politique d’Hidalgo....



  • "À l’école, la mixité est souvent vécue comme une punition, on va mettre un garçon avec les filles pour le punir", poursuit Edith Maruéjouls.



    En gros donc désormais ça sera punition perpétuelle. Pauvres gamins !


  • Tous les enfants, garçons et filles, auront le même droit de jouer à l’infirmière ou au plombier avec la braguette de cohn bendit ?
    On constate avec écœurement et on accepte, ou chacun, individuellement et à son petit niveau, met un petit grain de sable dans le mécanisme de destruction de nos valeurs goyimesques ?
    Trouvez l’intrus :
    excréments, centre des impôts, radars, scotch,


  • Plutôt de que tester sa brillante idée dans des écoles du quartier de Maurepas, peuplée principalement de bobo-gauchiasso-émasculés, la maire de Rennes aurait eu plus de courage en testant ses élucubrations dans les écoles des quartiers sud de Rennes ... et en allant y défendre elle-même ses positions. A l’instar, de la fuite piteuse d’Estrozizi à Nice, cela nous aurait permis, au moins, de rigoler un bon coup !


  • Vous êtes contents les abstentionnistes ? Vos gosses vont être non genrés ! Bravo pour être parti à la pêche en laissant élire des dégénérés !

     

  • Si on suit leur connerie, on va en arriver à des combats de boxe mixtes où le boxeur ne pourra pas cogner sur la boxeuse sans être taxé de misogyne...
    C’est l’égalité avec handicap de départ, comme un match de foot où tu fais jouer 3 hommes contre 17 femmes qui ont le droit de jouer avec les mains et de mettre des coups de genoux dans les couilles...
    Je sais que ça en fait rêver certaines qui ont notamment des cheveux bleus.


  • J’imagine que la petite s’amusait de ses sauts et que les sales petits gars se réjouissaient de la faire choir.


  • Et les bretons vont laisser des psychopathes s’en prendre à leurs enfants ?


Commentaires suivants