Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

Cela faisait longtemps que l’État avait dans sa ligne de mire l’Instruction En Famille (IEF) ; depuis des années déjà, nos députés et nos ministres utilisaient pour prétexte la montée en puissance de l’islamisme pour augmenter et durcir les contrôles, faute de pouvoir supprimer la liberté – garantie par la Constitution et par la Déclaration universelle des droits de l’homme – de choisir le mode d’instruction pour ses enfants.

 

On nous a servi l’école de la confiance en 2019, loi qui a fait passer l’âge de l’instruction obligatoire de 6 à 3 ans ; et voici que, seulement deux ans après, le projet de loi anticonstitutionnelle contre les séparatismes nous est dévoilé par le président Macron. Après le massacre des Gilets jaunes, la série de décrets liberticides sortis du chapeau COVID, la loi Bio-éthique qui légalise l’infanticide votée en urgence cet été, voici venir l’obligation de la scolarisation.

Jusqu’à présent, c’était l’instruction qui était obligatoire, et elle pouvait être dispensée dans le cadre scolaire, mais aussi dans la cadre familial. Cette seconde option ne concernait certes qu’une infime minorité des foyers français [1], mais le nombre d’enfants non scolarisés n’avait eu de cesse d’augmenter, surtout depuis la soi-disant pandémie mondiale qui nous a valu le port du masque obligatoire dès le collège, et les tests de dépistage sans préavis aux parents, au sein des établissements scolaires.

Pourquoi un tel acharnement contre ce qui est un phénomène ultra marginal ? Comme le dit l’auteur de l’excellente chaine YouTube La Mite dans la Caverne :

« Ce système considère tout espace de liberté comme un cancer qui met en danger son existence et n’aura de cesse de tous les éradiquer. » [2]

En effet, ce qui est combattu c’est cette porte ouverte sur la liberté et l’indépendance d’esprit, dans laquelle s’engouffraient de plus en plus de parents, conscients de la médiocrité dans laquelle s’enfonce notre société, où la Sainte Égalité n’officie qu’en nivelant par le bas, en coupant tout ce qui dépasse.

Cette sortie de secours permettait au parents de protéger leurs enfants, notamment ceux qui, souffrant ou non de « troubles de l’apprentissage », n’arrivaient pas à apprendre dans une classe ordinaire, mais également ceux qui étaient victimes de malveillance ou de harcèlement. Le cadre rassurant et aimant du foyer leur permettait de se reconstruire et de progresser à leur rythme.

Hormis ces situations extrêmes, où le choix de déscolariser se faisait dans l’urgence, il y avait des cas où la décision de l’instruction dans le cadre familial était prise en réponse au manque d’ambition de l’école pour ses élèves, avec des programmes de plus en plus allégés, l’instruction ayant cédé sa place à l’éducation, comprenez au formatage idéologique.

Ainsi, certains « Gaulois réfractaires » pouvaient jusqu’à présent se payer le luxe de ne pas soumettre – du moins pas trop tôt – leur progéniture à la propagande du Nouvel Ordre mondial.

Luxe, le mot n’est pas trop fort, quand on sait à quel point ce choix impacte la vie quotidienne, en terme de temps et d’argent : l’organisation de la vie familiale est centrée autour de la recherche permanente d’activités, de rencontres, de sorties et de supports pédagogiques adaptés à chaque enfant, cette disponibilité impliquant très souvent le renoncement à l’un des salaires du couple. C’est le prix à payer pour assurer l’épanouissement de sa marmaille.

Et d’après les rares études portant sur ce thème, les enfants instruits par leurs parents réussissent bien mieux que la moyenne, même lorsqu’ils sont issus de classes modestes [3].

Or ces familles sont systématiquement accusées de « sectarisme », de maltraitance, de « radicalisation ». Comme toujours, on se sert du cas particulier pour imposer à la majorité une loi qui restreint ses libertés.

Nos droits et nos devoirs de parents nous sont peu à peu confisqués, et cela, au nom du bien-être de nos enfants : quelle farce, quelle absurdité !

En quoi Macron serait-il légitime pour prendre des décisions en faveur de nos petits, lui qui, délibérément, n’a jamais eu à assumer la responsabilité d’être père ? Par une inéluctable logique diabolique, ce système place toujours les pires aux commandes ; il n’est qu’à constater à quel point l’Éducation nationale et la Protection de l’enfance sont parasitées par la pédophilie. [4]

L’État nous terrorise à une cadence de plus en plus effrénée ; il n’a cure des quelques allumés qui veulent non seulement faire des enfants mais en plus les éduquer.

L’objectif est de verrouiller toutes les portes, de boucher les issues ; c’est le moment : entre dangers terroriste et sanitaire la diversion est parfaite.

Il est devenu illégal de nous réunir, de nous embrasser, d’exprimer notre pensée, ou d’instruire nos enfants ; en revanche, nous avons gagné le droit d’assassiner le bébé qui a grandi neuf mois dans nos entrailles. C’est meilleur pour la planète, et ses cellules seront « recyclées » en crème anti-rides : la réalité a déjà dépassé la fiction ! Bientôt, l’usine à bébés : la FIV et l’utérus artificiel permettront de fabriquer à grande échelle du Gamma, main d’œuvre bon marché et jetable ; la raison d’être de cette classe stérilisée sera de produire dans la réalité, et de prendre du plaisir virtuellement.

Les Alpha, eux, seront conçus de façon naturelle – privilège de l’élite –, et portés par des professionnelles diplômées en GPA. Entre les deux, les bêta, arrachés à leurs géniteurs au sortir de la maternité, seront pris en charge par l’État dès leur naissance, avec droit de visite des parents les week-ends...

En nous dépossédant de notre progéniture, on nous arrache notre humanité, ce qu’il y a de meilleur en nous, le don inconditionnel, l’amour, le sacrifice. La famille est le cadre premier à toutes ces vertus chrétiennes. Satan étend son règne. Prions pour nos enfants, prions pour Soral et Ryssen, prions pour la France, et gardons la tête haute, de défaite en défaite, jusqu’à la Victoire.

Carmen Daudet

 

Retrouvez Carmen Daudet chez Kontre Kulture :

Notes

[1] https://laia-asso.fr/chiffres-etudes/

[2] https://www.youtube.com/watch?v=hnR...

[3] Home-Education : Rationales, Practices and Outcomes, Paula Rothermel, University of Durham, 2002

[4] https://qactus.fr/2020/09/27/q-scoo... partie-1/

Retrouvez Carmen Daudet sur E&R :

 
 






Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2561221
    Le 5 octobre à 10:31 par Fabien
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Il n’y aura pas que l’école obligatoire, il y aura le masque obligatoire, le test obligatoire puis le vaccin. Et je vous parle même pas de la loi que Macron a fait pour autoriser le meurtre des bébés à naître de 9 mois ! C’est monstrueux. Révolution braves gens, il n’y a pas d’autres solutions pour stopper tout cela.

     

    Répondre à ce message

  • #2561228
    Le 5 octobre à 10:44 par cadence
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Je pratique l’instruction en famille avec mon fils et j’ai prévu de le faire à la rentrée prochaine avec ma fille.
    De base je suis déjà pas fan de Macron mais si ils commence a trifouiller la constitution pour parquer mes gamins dans ces centres de rétentions a objectif débilitant je me connais , ça va me chatouiller.
    J’ai eu affaire à l’ancienne victime du collège alias l’inspecteur d’académie je vous raconte pas le phénomène ! ça et la conseillère pédagogique qui est la version obèse et pauvre de la bourgeoise qui collectionne les cailloux, pardon les gemmes, et pratique l’absence de shampooing pour des raisons ecologiques , j’ai eu ma dose de gauchistes pontifiants pour l’année que j’ai du recadrer à coup de référence à Legifrance...
    donc mon gamin les obsessions de tenu du crayon de l’education nationale ça le laisse froid du coup il apprends a lire et les additions le méchant il dépasse le cycle 1 année 2 auquel il est dévolu, rien a foutre sa maman a la liberté pédagogique ! Mais je le sais on va m’en faire un débile hyperactif à l’ecole. Le nouveau délire de trouver des troubles à des gamins alors que , véridique, si tu commences ta journée par une bonne grosse promenade ton gamin il bosse peinard sur sa chaise ! au lieu d’aller voir un gourou qui fait dans le dépassement d’honoraire ou d’avoir l’instit dépressive qui te menace de signalement si tu le met pas sous ritaline.
    Donc sa loi anticonstitutionnelle il va se la carrer dans le fion l’autre qui baise sa mère et quin’a pas d’enfant ! Sinon je vais m’en charger et le blanquer va devoir se calmer avec ses menaces aussi .

     

    Répondre à ce message

  • #2561229
    Le 5 octobre à 10:49 par Caro
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    J’avais cru comprendre qu’on manquait de profs, on m’aurait menti ? Et eux, ils en disent quoi ?

     

    Répondre à ce message

    • #2561334
      Le 5 octobre à 13:01 par SoluFion Judiciaire
      Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

      Y’a en plein en prison pour pédophilie
      Ils vont s’arranger

       
    • #2561944
      Le 6 octobre à 09:48 par Travail à la chaîne
      Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

      Dutroux, Francis Heaulme, Fourniret, Monique Olivier, c’est pas la main d’œuvre qui manque
      En plus avec nos migrants afghans et pakistanais
      Ça va être Bacha bazi tous les jours

       
  • #2561240
    Le 5 octobre à 11:08 par GuGusseGland
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Faudra juste se domicilier à l’étranger
    Et les tradis qui sont les principaux visé, ont un réseau FSSPX, dans plein de pays 60, il me semble
    Ça va leur être assez facile au début, d’échapper à cela
    Le temps de s’organiser
    La république est blessée, et la bête va être féroce, elle se débat et c’est là, qu’elle va être la plus mauvaise

     

    Répondre à ce message

    • #2561478
      Le 5 octobre à 16:30 par Kahlenberg
      Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

      J’ai entendu que si la"république" se sent toujours menacée c’est qu’au fond on sait bien qu’il ne s’agit que d’une usurpation établie sur des vols et des massacres. Toujours soupçonneuse la gueuse, c’est qu’elle a pas la conscience tranquille.
      La ça va trop loin ne pas supporter que des gamins de 3 ans soient soustraits au formatage avec le carnet de vaccinations à tamponner. Si on fait des gosses c’est quand même pas pour les offrir à Moloch Baal Léviathan, ou leur succédanés , succès damnés je sais plus.

       
  • #2561258
    Le 5 octobre à 11:23 par Diseur de vérité dure à entendre et avaler
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Concrètement, que se passera t-il pour les parents qui refuseront d’envoyer leurs enfants à l’école pour leur faire faire l’école à la maison ? La police va débarquer chez-eux pour leur enlever les enfants ? Les services sociaux vont débarquer ? Ce sera réellement le cas ? L’enfant aura l’obligation d’être formaté sans le moindre Shoah ? Dans l’affirmative, on nage en plein délire, même un chien dans la rue aura plus de liberté, il faudra alors vivre comme les hippies, les gitans ou mormons et ne même plus déclarer son enfant dès la naissance .... On ne sait même plus quoi faire dans un pays dans lequel il faut désormais agir comme un voleur ou un malfrat au quotidien alors que ce sont les politiques qui devraient être traités comme tel ! MERDE !

     

    Répondre à ce message

  • #2561284
    Le 5 octobre à 11:53 par Enzo
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Bonjour à tous,

    Si la loi est votée au parlement, selon quels articles de la constitution serait-elle non constitutionnelle ? (Si possible de donner les références des articles svp)

    Merci d’avance

     

    Répondre à ce message

    • #2561976
      Le 6 octobre à 10:44 par ProtégeonslaPalestine
      Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

      Cette loi sera retoquée. Elle est anticonstitutionnelle au possible. L’école à la maison ne disparaîtra pas, elle prendre une forme aménagée : les mercredis après-midi, les samedis et dimanches. Il faut commencer à intégrer des pratiques clandestines à notre quotidien, sans attendre benoîtement que notre mode de vie soit institutionnellement validé : résister, c’est agir clandestinement mais légalement.

       
  • #2561339
    Le 5 octobre à 13:07 par Syzygy
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Devant la complexité du complot-qui-n’existe-pas, le mieux est encore de foncer dans le tas et faire le tri ensuite !

    Les Anciens de 50 à 65 devraient s’y coller. Ils ont l’expérience et la sérénité. Pour la plupart, ils ont été militaires...

    Vu, les images ?

     

    Répondre à ce message

  • #2561537
    Le 5 octobre à 17:49 par Jérôme
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    La question est : aurons nous le courage, non pas de pratiquer l’IEF, mais de soustraire nos enfants a l’EN sans autre raison que celle de leur propre salut ?

     

    Répondre à ce message

  • #2561935
    Le 6 octobre à 09:32 par Franc
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    Il faut absolument que les tous les enfants en tant que citoyen, aillent à l’école, même si les groupement de personnes sont interdit !
    L’éducation nationale doit continuer son travail de lavage de cerveau dès le plus jeune âge.
    Car à l’école, on n’apprend plus rien, tout le monde le sait. On obtient juste des diplômes pour que tout le monde est l’apparence d’avoir des connaissances.

     

    Répondre à ce message

  • #2562349
    Le 6 octobre à 18:32 par VORONINE
    Interdit d’apprendre (mieux) à la maison !

    On retombe dans les idioties de Belkacem qui avait déclaré que les enfants "n’appartenaient pas à leurs parents ".Cette affaire d’école à la maison qui semble tomber comme un cheveu sur la soupe dans le traitement du séparatisme musulman , n’est en fait nullement fortuite , est concertée et vient de très loin . la déconstruction de la famille et de la société sont EN MARCHE

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents