Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Résoudre le 11 Septembre – Conférence de Christopher Bollyn

Introduction de Laurent Guyénot – Traduction E&R

À l’occasion du 14ème anniversaire des attentats sous fausse bannière du 11 Septembre, cette conférence donnée en mars 2015 par Christopher Bollyn et intitulée « Solving 9-11 Ends the War » (« Résoudre le 11 Septembre pour mettre fin à la guerre ») permet de faire le point sur l’évolution de la recherche.

Christopher Bollyn est un pionnier de l’investigation sur le 11 Septembre. Il publia ses premiers articles dans The American Free Press dans les semaines qui suivirent les attentats, et ne prend aucun gant pour accuser Israël et ses super-sayanim infiltrés dans toutes les sphères du pouvoir étasunien.

American Free Press, auquel contribuait également feu Michael Collins Piper, fut longtemps le principal vecteur de la contestation authentique sur le 11 Septembre, qui mettait en cause Israël ; et c’est pour contrer cette contestation authentique montante que la pseudo-contestation fut lancée, avec la fameuse vidéo Loose Change notamment, de manière à diriger les soupçons exclusivement vers l’État profond américain et exclure la piste d’Israël. Je renvoie à mes articles sur « La double imposture du 11 Septembre » pour plus d’explications.

Malheureusement, une virulente controverse oppose aujourd’hui Bollyn et l’équipe d’American Free Press, y compris, jusqu’à son récent décès, Piper. Chacun accuse l’autre d’être un agent sioniste. J’avoue ne savoir quel parti prendre. Certaines accusations de Bollyn me semblent raisonnables, en particulier concernant Mark Lane, que je suis venu indépendamment à soupçonner de couvrir sciemment Israël dans son enquête sur JFK (voir mon article sur la question) . En revanche, mettre en cause Piper, l’auteur du seul livre incriminant Israël dans l’assassinat de Kennedy, me semble insupportable. Et les anti-Bollyn ont beau jeu de rappeler que Bollyn fut marié à une agent du Mossad. Plus récemment, dans un échange par e-mail qui a fini par faire l’objet d’un débat public, Bollyn a aussi accusé l’équipe de Veterans Today, le plus influent des sites Internet américains de réinformation anti-sionistes (avec Veterans News Now) de relayer des théories destinées à contaminer et discréditer la recherche. Le différend qui l’oppose au rédacteur Gordon Duff et au contributeur Jim Fetzer est leur soutien à la thèse attribuant la destruction des Tours jumelles à des mini-bombes nucléaires plutôt qu’à de la nano-thermite. Bollyn est aussi farouchement hostile à la thèse no-plane. À mon avis, Bollyn a tort sur ces deux points (voir la partie 4 de mon article).

Il m’a semblé nécessaire d’apporter cette perspective en introduction, car elle est instructive à plus d’un titre ; quel que soit le parti que l’on prend, il est incontestable que la sphère complotiste est truffée d’agents de désinformation, mais aussi contaminée par beaucoup de paranoïa. Il est difficile de s’y retrouver. Certains pourront peut-être apporter des précisions dans les commentaires. Quoi qu’il en soit, cette conférence de Bollyn me semble irréprochable. Son approche des problèmes techniques reste suffisamment générale pour n’exlure aucune des diverses hypothèses sur le mode opératoire de l’explosion des Tours jumelles, et sa liste de coupables me semble bien ciblée.

Laurent Guyénot

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très intéressant, au moins lui il fait le boulot jusqu’au bout et n’a pas peur de se mouiller. Depuis le temps qu’on écoute les différentes versions je crois que personne n’était allé aussi loin dans l’implication d’israel et de ses sayanims qui ne sont finalement que des terroristes et des criminels de génération en génération. Un grand merci pour toutes ces infos.


  • Beau travail ! Ces monstres doivent être exposés à la face du monde comme il se doit, la dictature sioniste/sataniste doit cesser, que Dieu nous vienne en aide pour détrôner ces pourritures.


  • Conférence très intéressante, surtout la 2ème partie qui liste les intervenants et leurs liens.
    Et encore tout ça est très résumé, car ne parle pas
    * des liens avec le complexe militaro industriel américain, qui a entre autre mis en place l’ensemble des exercices militaires qui a couvert toute l’opération,
    * ni des liens avec la finance et les délits d’initiés,
    * ni des liens avec les medias qui ont fournis l’ensemble des images (même "amateurs") des événements et dont on ne peux donc pas se servir pour expliquer quoi que ce soit puisque toutes prouvées trafiquées, y compris les images des décombres (voir le site cluesforum).
    Mais le sujet est tellement vaste qu’il est impossible d’en faire le tour en une heure de conférence.


  • #1265900
    le 11/09/2015 par The Shoavengers à la FED
    Résoudre le 11 Septembre – Conférence de Christopher Bollyn

    Merci à toutes les personnes permettant de prendre connaissance de la véritable histoire contemporaine.
    Incidemment, la compréhension des affaires du 11 Septembre et de JFK, brillamment reliées par Laurent Guyénot, permet d’aborder et de comprendre l’arnaque intercalée entre les deux : le fameux mythe de l’homme sur la Lune, qui représente un cas correspondant point par point aux deux affaires qui l’encadre. Un conte initié post-mortem par JFK (quelle ironie) dans le triple but d’atténuer l’impact de son assassinat, masquer la prise du pouvoir américain par les Sionistes avec toutes les conséquences que cela implique, et entretenir le jeu artificiel de la Guerre Froide, lui même permettant d’entretenir un patriotisme américain totalement artificiel de A à Z.
    Quand on prend connaissance du pouvoir réel de l’Etat profond, les voyages sur la Lune sont un jeu d’enfant qui s’apparentent d’avantage aux films de George Méliès qu’à de la science et de l’exploration spatiale. Faut-il rappeler que la NASA n’est qu’une agence gouvernementale créée au même titre que le FBI et la CIA ?

     

    • #1266106

      En 2019, nous aurons droit au 50ème anniversaire de cette arnaque mondiale. Ce sera peut-être une bataille décisive entre la vérité et le mensonge. L’humanité sera divisée entre ceux qui y croiront encore et ceux qui se demanderont comment ils ont pu y croire si longtemps. Espérons, et travaillons pour que ce soit l’heure du grand réveil.


  • Merci E&R pour ce reportage exceptionnel,un régal ,mais qui fait froid dans le dos .Il n’y a pas à tortiller on connait l’ennemi ,c’est une vraie toile d’araignée avec une stratégie monstrueuse,les pions sont au bon endroit. Le sionisme est le cancer de l’humanité Voila un reportage à diffuser à la place de leur connerie sur la guerre de 1940 qui commence sérieusement à nous gonfler,mais bon, on peut rêver .
    Les gens devraient prendre conscience de la réalité et s’informer un peut plus au lieu d’écouter les collabos de la grand messe du 20H .Encore bravo !!!!!!

     

    • En fait c’est tellement incroyable que la plupart des gens ne peuvent concevoir un tel plan machiavélique. C’est tellement inimaginable et déstabilisant, remettant tellement de choses en question, qu’ils préfèrent finalement "fermer" les yeux, puisqu’ils sont encore humain et souhaitent vivre leur vie le plus simplement du monde avec l’illusion de la liberté, à mille lieux d’imaginer ce dont ces pourritures sont réellement capables pour asseoir leur domination.
      Et à travers ce qui s’est passé, on peut aisément avoir peur puisque cela nous démontre jusqu’où ces démons peuvent aller dans l’horreur et le prix que la vie représente à leurs yeux ... c’est à dire rien.
      C’est l’expression du pire du pire de ce que le tréfonds de l’âme humaine et son côté le plus sombre est capable de concevoir.
      L’axe du mal n’est pas celui qu’on croit. Et d’ailleurs ces "bipèdes" ont-ils encore quelque chose d’humain en eux ?


  • Merci à E&R pour la diffusion et la traduction de cette video informative. Si nous n’arrivons pas à arrêter le N.O.M, l’avenir de l’Humanité sera sombre.


  • #1266023

    Se rapproche t’on de la vérité en 2015 ? En France la version officielle des méchants islamistes musulmans reste bien ancrée dans les chaumières... ; aux Etats-Unis où j’y étais au printemps dernier, Le méchant GW Bush et son associé Ben Laden exploseurs du WTC devient presque la "version officielle" où des responsables politiques demandent publiquement la réouverture d’une "enquête"...pour enfin officialiser cette dernière hypothèse puis le debat sera clos une fois pour toute...
    Donc on ne retrouvera jamais "officiellement" le vrai coupable suivez mon regard...


  • Très très très intéressant une grand merci a toute l’équipe E&R pour cette diffusion et pour sa traduction.


  • Remarquable.
    Pour toute cette farce du 11/9, comme tout le monde, j’ai d’abord mangé... Mais après je me suis dit c’est quand même bigard que les journaleux judéomachin de notre pays montent au créneau plein pot, avec une agressivité qu’on définirait aujourd’hui comme jesuicharliesque pour une affaire qui somme toute se passait assez loin de France... Non, alors qu’effectivement il y a eu assez vite nombre d’intervenants pour mettre la puce (rfid) à l’oreille du public (M. Meyssan), pour ma part, je ne remercierait jamais assez nos journaleux qui m’ont fait, d’emblée et en premier, plus que douter au point que je me suis largement renseigné dans la foulée.
    Mais autrement, sérieux, ils ont Internet les amerloques ou non ? Parce que c’est plus des œillères là, c’est de la merde dans les yeux...


  • Ecoeurant ! Et pour tout dire très inquiétant pour la suite avec des Ashton Carter à la tête de la Défense états-unienne.On peut prédire sans trop de risque un feu d’artifice nucléaire pour très bientôt.


  • Futé le goy d’être arrivé jusque là


  • L’implication de ceux qui nous appauvrissent avec la complicité de notre gouvernement (loi de 1973 obligeant l’état d’emprunter sur les marchés financiers, arnaque manifeste).
    Ne pensez vous pas que la majorité de nos dirigeants devrait être destituée et placée sous le coup de la loi pour "Haute Trahison", complicité de crime contre l’humanité et bien d’autre chefs d’accusation encore ?
    Parce que c’est bien beau toutes vidéos et documents établissant les faits, mais après, que ce passe t-il ?

     

  • Peux t-on penser que les cinquantes ans de manipulation date en fait de l’ONU et de ses nouvelles régles internationales ?


  • Beaucoup parle de sortir de l’Europe mais n’est ce pas de l’ONU qu’il faut sortir.

     

    • #1266135

      Les néoconservateurs voudraient bien détruire l’ONU. Poutine, en revanche, y voit la seule planche de salut. Lire son discours de Sotchi du 24 octobre 2014, sur http://sayed7asan.blogspot.fr/2014/....
      Je suis troublé par l’insistance de beaucoup de membres d’ER à vouloir la mort de l’ONU. Malgré ses lacunes, c’est encore un rempart contre l’Empire. C’est une erreur, je pense, de fustiger tout ce qui évoque un "nouvel ordre mondial". Poutine appelle très clairement de ses voeux un nouvel ordre mondial. La question est "quel ordre mondial". Et, pour l’instant, la seule alternative est : celui de l’ONU ou celui de l’Empire, soit le droit ou la force.


    • un Nouvel ordre mondial certes, mais ce sont bien les règles mises en place par l’ONU qui autorisent une violence "religieuse " communautarisent les sociétés , et mettent l’Europe en position defensif . L’empire utilise l’ONU comme pour la Libye.


  • #1266182

    Il existe toujours une formule qui concentre une multitudes de faits et d’infos et effectivement, même pour un néophyte, concernant les attentats du 11/9, elle se dirige vers la communauté organisée.
    Le personnage de larry silverstein est un condensé de la forfaiture, tous les personnages cités sont partie prenante de l’horreur sociétale qui s’abat sur nous. Les rothschild sont depuis plus de deux siècles derrière toutes les plus immondes saloperies, une spécialité répugnante.
    Ces immondices dominent le monde. Le chaos en Irak, en Libye, en Syrie( c’est bon pour israel, réf botulenri lévi) la destruction des Européens, c’est eux. Qui mettra un terme à l’horreur sanglante de ces monstruosités ?

     

  • Monsieur Guyénot est porté à croire les calomnies répandue par Bollyn contre Lane mais ne le connaît pas du tout. Piper était un ami de Lane, il était en mesure d’en parler, ce qui n’ast pas le cas de Bollyn et encore moins de Guyénot. Mark Lane est un juif antisioniste reconnu depuis longtemps et Bollyn n’a aucune bonne raison de s’en prendre à lui (à moins d’être un désinformateur cherchant à discréditer un héros du mouvement). Lane a défendu en justice les juifs antisionistes de Neturei Karta. Il a écrit en 1966 le 1er ouvrage démontrant les liens de la CIA avec l’assassinat de JFK : "Rush to Judgment". Il a défendu en cour Liberty Lobby et l’IHR alors qu’un prétendu survivant de l’Holocauste tentait de leur extorquer de l’argent (il réclamait les 50 000 dollars promis à celui ou celle qui produirait une preuve de l’Holocauste or il n’avait que son témoignage). Mark Lane est un héros du mouvement antisioniste. Des gens comme Bollyn qui n’ont jamais rien produit de sérieux (il nous laisse le soin d’imprimer son "livre") n’ont aucun droit de le vilipender et de raconter des mensonges et calomnies à son sujet. Si Mark Lane a refusé de défendre Bollyn en cour c’est encore une fois la faute de Bollyn : d’une part Hufschmid attaquait et salissait sans arrêt la réputation de Lane et d’autre part Bollyn insistait qu’il ne voulait pas se dissocier d’Hufschmid. Lane a bien vu qu’aucun lien de confiance ne pourrait exister entre Bollyn et lui tant que Bollyn continuera à défendre Hufschmid et à s’associer avec lui.

     

    • #1266351

      Tout d’abord, je me suis gardé de prendre parti, dans l’introduction ci-dessus. Ensuite, je ne connais pas réellement les griefs de Bollyn contre Lane. Mais j’ai été amené, indépendamment, à trouvé suspect l’insistance de Lane à éviter tout ce qui, dans l’assassinat de Kennedy, incrimine Israël ; plus que tout autre, il a contribué à braqué les soupçons vers la CIA, une piste que, de plus en plus, je considère comme une diversion. Cela dit, vous avez peut-être raison ; Lane est peut-être sincère, avec simplement le "point aveugle" propre à tous les membres de sa communauté (mais pourquoi a-t-il toujours cherché à masquer sa judéité ?). Et je suis prêt à croire que Bollyn n’est pas sans reproche ni peut-être arrières-pensées. Quand à Piper, je le considère comme parfaitement intègre. Enfin, j’admets volontiers que vous en savez plus que moi sur cette controverse. S’il vous plaît, contribuez à cette recherche, parce que moi, personnellement, je commence à en avoir la nausée.


  • Depuis 2006 des chercheurs comme Laura Knight-Jadzcyk (SOTT) et l’équipe d’American Free Press insistent que Bollyn est un menteur patenté. La mission de Bollyn était sûrement de discréditer la vérité sur l’implication d’Israël dans le 11 septembre, comme le suggèrent SOTT. Avant que Bollyn écrive sur Israël et le 11 septembre dans American Free Press, le journal publiait déjà des articles identifiant le Mossad comme auteur probable des attentats (notamment un article de Michael Collins Piper publié une semaine après les attentats). Les plus prestigieux ouvrages anti-conspirationnistes n’ont pas peur de mentionner le cas Bollyn car il est discrédité et il discrédite tout ce qu’il touche. En revanche ils ne mentionnent pas les vrais chercheurs, de peur de leur faire de la pub !

    J’ai appelé Bollyn sur une ligne ouverte en 2009 et je lui ai posé la question à savoir s’il reconnaissait maintenant le fait que Michael Collins Piper avait raison au sujet de son ancien proche ami et co-équipier Eric Hufschmid, qui s’est révélé être un menteur et un désinformateur ? Bollyn a refusé d’admettre que Piper avait totalement raison sur Hufschmid, or tout le monde sait maintenant que Hufschmid est un désinformateur, même Bollyn le reconnaît ! Mais il ne voulait pas reconnaître que Piper avait raison de le dénoncer et d’exiger qu’il s’en dissocie publiquement. Bollyn aurait dû être le premier à reconnaître que Piper avait raison. Or c’est précisément pour cette raison que Bollyn a été éjecté d’American Free Press : il a été exclu parce qu’il ne voulait pas répudier Hufschmid et mettre fin à son association avec lui ! Il ne s’est dissocié d’Hufschmid que plus tard, longtemps après avoir perdu son poste à American Free Press.


  • Aie !!

    C’est pas du tout la piste balisée par Reopen911.info.

    GTO, banni jusqu’en 2025


  • #1266374
    le 12/09/2015 par Jurassic Park Devotion.
    Résoudre le 11 Septembre – Conférence de Christopher Bollyn

    Autant je ne crois pas a la thése officielle sur le 11 septembre,qui n’est qu’une faste fable a dormir debout,autant j’avoue allègrement que j’ai beaucoup de mal avec la théorie du "No Plane" au tours Jumelles...Ont a quand méme retrouvé de gros morceaux d’avions (réacteur,train d’atterrissage,ect) a quelques centaines de mètres dans les rues de New York,sur les videos les avions font du bruits,et surtout,des milliers de personnes les ont vus...J’ai du mal a croire qu’ils auraient tous était payé par la Cia ou le Mossad pour raconté la méme connerie...

    La théorie du No Plane est un piège destiné a enfumé les chercheurs de vérité et a discrédité et ridiculisé la recherche sérieuse...

     

    • Pour écrire cela, vous n’avez visiblement pas sérieusement consulté dans le détail les théories en question. La version officielle minimise la solidité (exceptionnelle) des structures en acier des tours, et passe sous silence le fait que des avions sont, en gros, des cylindres d’aluminium comparativement très fins, sans parler des ailes qui, même face à des obstacles moins résistants, devraient instantanément se décrocher, et non pénétrer l’immeuble jusqu’à la toute extrêmité, laissant dans la façade des buildings des "formes d’avion" dignes de dessins animés de Tex Avery.

      Ceci, plus la vitesse (500mph) impossible à cette altitude, conduit toute personne un tant soit peu raisonnable à en conclure que ce que nous montrent les vidéos est rigoureusement, scientifiquement impossible.

      Après, je reconnais que ce qu’il a fallu mettre en oeuvre pour crédibiliser ces vidéos tient de l’extraordinaire (dissémination de faux témoins dans la foule pour accréditer l’idée d’avions auprès de gens qui ont tourné la tête trop tard pour apercevoir eux-mêmes la cause des explosions ; mainmise sur la production d’images en direct avec passage obligé par le studio de trucage ; et le plus dur, empêcher la production ou la diffusion d’images ne montrant PAS d’avions). Certes, c’est proprement incroyable. Pourtant, on en revient à la même incontournable réalité : impossible pour des avions de voler à cette vitesse et à pénétrer les tours de cette manière.


    • #1266635

      Vos arguments tiennent la route .
      Mais d’un autre côté :

      Où auraient ils trouvé des pilotes à la fois compétents pour faire une telle manœuvre ( que des pilotes expérimentés affirment être très difficile voire impossible à cette basse altitude et à cette vitesse ) et en même temps suicidaires ?
      Sachant que les apprentis pilotes que l’on nous propose en auraient étés incapables .
      D’autant plus que l’on n’a tjs pas vu les vidéos d’embarquement de ces apprentis pilotes et que les circonstances rocambolesques de la découverte du passeport du pirate de l’air fait plutôt penser à l’affaire Charlie . Même façon de procéder .

      Donc c’était beaucoup plus compliqué d’utiliser de vrais avions que de monter une vidéo , même si dans ce montage fait à la hâte il y a des imperfections ( imperfections qui n’apparaissent qu’après une analyse rigoureuse par des gens du métier , donc ça suffisait pour le grand public )

      Que se serait il passé en effet si les avions avaient loupé leur coup et s’étaient écrasés à côté ?
      Ce risque ne pouvait pas être pris car :
      Dans ce cas comment justifier l’activation des explosifs devant détruire les tours ?
      Et pourtant les tours devaient à tout prix être détruites car le succès de toute l’opération en dépendait .
      Sinon comment justifier l’effondrement de la tour 7 qui contenait des documents compromettants ainsi que la destruction de l’aile inoccupée du pentagone contenant aussi des documents à éliminer ?
      Comment toucher les primes d’assurance ?
      Comment éviter le désamiantage des tours ?
      Comment toucher les bénéfices par les délits d’initiés ?
      Comment déclarer les guerres dans tous les pays gênants ?
      Or les " avions " n’ont pas loupé leur cible et ont bien percuté les tours à l’endroit exact où avaient été placés les explosifs .

      Autre question : Avec de véritables avions (mais pilotés par qui ?) comment éviter que la défense anti aérienne n’intervienne ?

      Autre question : Un avion ça n’a pas de résistance face à un mur de béton .
      Or sur les vidéos présentées on voit l’avion pénétrer dans le béton comme par enchantement , sans se désintégrer à l’extérieur .
      Mieux ! On peut distinguer le nez de l’avion ressortir intact de l’autre côté après avoir traversé 60 m de poutres d’acier ! Rien que ça prouve que c’est un montage !

      Enfin pourquoi avoir utilisé des avions contre les tours jumelles alors qu’il est démontré qu’il n’y en avait pas sur les autres sites ?


    • #1266707

      Je pensais comme vous il n’y a pas si longtemps. Ce qui m’a convaincu (même si je reste ouvert à d’éventuels contre-arguments), c’est le film d’Ace Baker. Il faut visionner les trois derniers chapitres, jusqu’au bout : http://www.egaliteetreconciliation....
      En plus des preuves de manipulations des images, et des impossibilités techniques concernant les avions prétendus (vitesse, etc ; le moteur retrouvé en bas des tours, soit dit en passant, ne correspond pas à l’avion prétendu), Baker répond à l’argument "des milliers de personnes ont vu les avions".
      Accessoirement (mais ce n’est pas un argument, je sais), l’hypothèse no-plane dispense d’envisager une complicité militaire américaine : pour le WTC, il a suffi d’explosifs et du monopole sur les grandes chaînes d’information.
      J’admets toutefois qu’il reste des questions sans réponse, mais entre l’hypothèse 2-planes et l’hypothèse (0-planes), j’estime la seconde beaucoup plus crédible.


    • #1266894
      le 12/09/2015 par The Shoavengers à la FED
      Résoudre le 11 Septembre – Conférence de Christopher Bollyn

      Concernant les bandes-sons de différentes vidéos captées ce jour-là, elles ont été analysées par des membres des associations américaines et françaises des "mouvements pour la vérité", donc ReOpen911. J’avais suivi les recherches et les discussions à l’époque et il est quasi-certain, si ce n’est pas 100%, qu’elles ont été trafiquées au moins à ce niveau.
      Dans quel but et pour cacher quoi ?


    • M. Guyénot, puisque vous nous faites le plaisir et l’honneur de poursuivre la discussion dans ces commentaires, et comme mon précédent commentaire évoquant cette hypothèse n’est pas passé (peut-être trop long... j’espère pas en raison d’une censure sur certaines hypothèses !), avez-vous connaissance de la thèse de Dimitri Khalezov et qu’en pensez-vous ?

      Je viens de lire son livre, disponible en PDF en "shareware" sur le Net. Ça fait quasiment un millier de pages, et c’est passionnant quoiqu’inégal.

      Sa thèse repose sur l’existence, simultanée à la construction des tours jumelles, de procédures de destruction des tours par l’explosion souterraine de bombes nucléaires.

      Il y a beaucoup de questions à se poser sur les tenants et aboutissants de l’existence d’un tel système, ses explications à lui n’étant pas tout à fait convaincantes, mais d’un strict point de vue technique, c’est ce que je trouve le plus crédible. En effet, pour la nano-thermite comme les mini/micro-nukes, on se heurte à un problème logistique insoluble : la nombre et le poids des explosifs nécessaires, et la possibilité de les disséminer un peu partout dans les tours au nez et à la barbe des occupants des différents étages, sur une période de plusieurs semaines ou plusieurs mois.

      Le fait est que l’observation de ce qu’il est advenu des tours - d’immenses nuages de millions de mètres cubes de fine poussière (très probablement radioactive), quasiment pas de restes humains, de matériel de bureau ou de blocs de béton - exclut logiquement certains modes de destruction, à commencer évidemment par un simple incendie de kérosène, qui dans le cas de la 2e tour touchée n’aurait duré qu’environ une heure.

      Il y aurait matière à débattre sur beaucoup de choses que dit Khalezov (notamment sa thèse, que je trouve farfelue, sur une implication des services français - dont il voit la preuve à travers les frères Naudet [qui étaient techniquement citoyens américains, pour autant que je sache, et peut-être "liés éternellement" à tel ou tel autre pays ?] et dans un épisode impliquant l’agent du Mossad Mike Harari, et dont il suggère qu’elle pourrait être motivée par le crash du Concorde en 2000 - dernier vol commercial un certain... 11/9/2001 !! - qui serait selon lui un "false flag" US...) mais sur ce point au moins il me semble au-dessus des autres.


    • #1267191

      @ Michel Mertz
      J’ai eu vent de la thèse de Dimitri Khalezov mais je n’ai pas approfondi, sentant, comme vous, que certaines de ses théories étaient farfelues. Je devrais sans doute m’y plonger plus sérieusement. Merci de cette suggestion.


    • @ Michel Mertz

      La théorie des explosions souterraines me parait fumeuse si j’ose dire, les tours se sont effondrées en commençant par les étages supérieurs, d’où la magnifique théorie des assiettes s’encastrant les unes dans les autres.

      Si les mininukes avaient été placées tout au long des structures pendant la construction des tours, ça voudrait dire qu’entre 1966 (l’année supposée d’après wiki de mise en service de production de bombes atomiques en Israel) et 1970 (la fin de construction des tours), Israël aurait été capable de produire des mininukes et de les tester dans des temps records avant de les installer aux endroits stratégiques... Pourquoi pas, mais ça me parait à première vue compliqué.


    • @Laurent Guyénot j’avais les mêmes réserves que vous la première fois que j’ai entendu parler de Khalezov. La lecture de son ouvrage m’a fait radicalement changer d’idée. En prendre connaissance me semble incontournable pour qui cherche à comprendre ce qui s’est passé le 11 septembre.

      La « thèse » de Khalezov (lui-même n’appelle pas cela une thèse, parce qu’il se présente comme témoin de cette affaire) arrive à expliquer nombres de choses où personne n’avait réussi à fournir une réponse plausible. Sans doute que personne n’a pu imaginer cette hallucinante prémisse de base : que les tours du WTC disposaient d’un dispositif de destruction nucléaire depuis leur construction.

      Autre intérêt majeur du livre : il dévoile l’existence d’un terrorisme nucléaire pratiquée par certains états (et un en particulier) depuis le début des années 1980. J’en ai eu la confirmation absolue le 8 février 2015.


    • @ Lantuti

      Je vous conseiller de jeter un oeil à la dernière version en date du bouquin de Khalezov, datant de 2012 ou 2013, qui répond à beaucoup des critiques et questions formulées au sujet de la première édition de 2008.

      Il répond notamment à (1) votre objection sur l’apparent effondrement depuis le sommet, et (2) la différence apparente de méthode de destruction entre les tours jumelles et la tour n°7.

      Pour résumer, dans la mesure de mes capacités... Selon lui, les bombes nucléaires n’étaient pas stockées sous les immeubles, et donc pas forcément depuis leur construction, mais dans le sous-sol de la tour n°7, et acheminées sous chaque tour via des tunnels souterrains, dont la disposition expliquerait d’ailleurs qu’il ait fallu faire sauter la 2e tour touchée avant la 1re pour ne pas risquer de détruire l’autre tunnel.

      D’après lui - je conviens que c’est difficile à croire - la présence d’un tel système de destruction était une condition exigée (mais secrète, pour des raisons évidentes) pour que les immeubles puissent être détruits une fois obsolètes, vu leur taille et le type (inédit) de leur structure, incompatible avec une démolition contrôlée "classique" (qui fonctionne pour des structures en béton armé mais n’est pas assez puissante pour le "structural steel").

      Il s’agit de bombes nucléaires de forte puissance (pas de "mini" ou "micro-nukes"), donc UNE SEULE (150 kilotonnes je crois) par tour. Explosant sous terre (70m de profondeur), elles provoquent une immense réaction en chaîne qui fait littéralement "fondre" la roche autour (seule explication crédible pour ces cratères style "glaciers" sous les tours immortalisés sur certaines photos) et, arrivant à la surface, transforment tout en poussière en une fraction de seconde.

      D’après Khalezov, les tours du WTC étaient tellement hautes que l’onde de choc n’a détruit les immeubles que jusqu’à une certaine hauteur. Donc au moment de la pulvérisation, un petit cube tout en haut est encore solide mais tout ce qui se trouve en-dessous, bien que conservant quelques instants son apparence initiale, est en fait déjà pulvérisé. D’où l’impression que le bloc supérieur "s’écroule" sur les étages inférieurs.

      Dans le cas du WTC 7, moiins haut, l’onde de choc serait arrivée jusqu’en haut. Je passe certains détails, mais il répond à toutes les objections. De façon convaincante ? A chacun d’en juger.


    • @Michel Mertz,

      « En effet, pour la nano-thermite comme les mini/micro-nukes, on se heurte à un problème logistique insoluble : la nombre et le poids des explosifs nécessaires, et la possibilité de les disséminer un peu partout dans les tours au nez et à la barbe des occupants des différents étages, sur une période de plusieurs semaines ou plusieurs mois. »

      Non. Ce problème logistique n’est pas insoluble.
      Il fut d’ailleurs mis en application les 6 mois précédent l’attentat.

      http://forum.reopen911.info/t15933-...


    • #1275573

      La conférence de ce monsieur ne fait pas allusion à la thèse de l’absence d’avion, pas à New-York en tout cas. De toute façon ce qui est certain c’est que les avions n’ont pas pu faire tomber les tours comme ça s’est passé.
      Il a le mérite de sourcer largement l’implication d’Israël. C’est assez crédible comme exposé.


    • #1275574

      Pour ce qui est du fer en fusion, il montre un graphique sur les rendements thermiques des différents types de nano-thermite disponibles et visiblement il y en a qui chauffent très fort, alors que n’importe lesquels d’entre eux sont suffisant pour dépasser les 1200° nécessaires à fondre l’acier. C’est suffisant pour expliquer les torrents de lave et le fait qu’on les ai retrouvé encore en fusion sous les décombres plusieurs semaines après. Les décombres ont juste agi comme croute isotherme ralentissant la dispersion de la chaleur comme le fait la croute de l’écorce terrestre sans quoi le noyau de la planète serait déjà froid.
      Pour soutenir la thèse d’une mini-nuke de façon crédible, qui à mon avis est impossible, c’est simple à vérifier : vous envoyez Bruno de la CRIIAD à New-York avec son compteur geiger. Il est indépendant, il vous le fera avec plaisir contre un billet allé-retour et un petit dédommagement. Les Américains le laisse encore entrer aux Etats-Unis sans souci. Si vraiment ils ont utilisé ça, les tours seraient surement tombés différemment mais en tout cas la radioactivité ambiante autour des tours et surtout à proximité des immeubles voisins serait encore anormale. Suffisamment pour affirmer la thèse avec une certitude incontestable. Un spécialiste constate encore aujourd’hui sans aucun doute possible qu’une bombe à exploser à Hiroshima, juste avec un compteur geiger. C’est trop peu discret pour des gens qui voudrait agir sans laisser de traces.


  • ALERTE INFO:une interview faite par le site d’informations alternatif américain SGT report (visible sur Youtube) à une certaine Rebekah Roth démontre avec des preuves irréfutables (images comprises) l’implication d’artificiers du Mossad dans les crimes du 11/09/2001 et le World Trade Center.


  • Les Etats unis sont une ploutocratie recrutée dans un cercle clanique ; ses ploutocrates tiennent l ’ UE par leurs relais locaux ( nos marionnettes politiques ,pantins des médias qu ’ils payent grassement) ; cette maffia elective teint également sous sa coupe despotique tous tous pays du monde . Le Christ est à l ’ image de cette humanité crucifiée.


  • Déjà j’ai apprécié l’introduction de Laurent Guyénot, toujours dans la précision et la prudence.
    L’article sur "les associations pour la vérité sur le 11/9 la recherchent-elles vraiment ?" est excellent également.

    La conférence par contre ne m’a pas emballé. La première partie m’a donné l’impression d’être une publicité sur le divin pouvoir de la nanothermite, et la deuxième un catalogue de tous ceux qui dirigent en sous-main les USA. Même si ça ne fait pas de mal une (métaphorique) piqûre de rappel, le système est verrouillé, ok, mais le problème vient moins des gens au pouvoir que du système qui leur a ouvert la porte.

    Petite question que je me suis posée pendant la première partie : quel intérêt y avait-il à faire ce 4ème avion à Shanksville ?
    J’ai quelques idées mais c’est (très) faible :
    - mythe de l’américain moyen qui en se serrant les coudes avec ses congénères parvient à sauver la planète.
    - éviter un 4/4 sur des cibles névralgiques ou symboliques qui aurait été trop louche
    - ils avaient une autre cible en tête mais les gens étaient aux aguets maintenant et ça aurait pu faire capoter l’impression des 3 premiers qui avaient marché d’enfer.
    Je relis, vraiment très faible.

    Un point intéressant je trouve, c’est Soral qui l’a soulevé dernièrement, c’est qu’avec chaque opération sous faux drapeau venant du lobby qui n’existe pas (en France en tout cas), c’est qu’en plus de faire accuser un adversaire gênant, les instigateurs réussiront à se faire un petit magot comme cerise sur le gâteau, la petite touche signature, décrite d’ailleurs dans « by way of deception » quand j’y pense. D’où les coffres vidés peut-être. D’ailleurs, ça me parait quand même bizarre qu’ils aient été explosés, un peu comme moi qui défonce ma porte pour me couvrir devant les assurances si je me suis fait cambrioler parce que j’avais oublié de la fermer.

    Comme je me suis intéressé aux soi-disant 2800 morts, j’aimerais mieux une recherche sur les 96 familles de victimes, pour faire le tri entre les vrais morts et la pleurniche de crocodile, autre indicateur souvent payant.

    Je lis plus haut dans les commentaires "juif anti-sioniste"... ça me rappelle "juif de gauche", "juif laïc", "association des juifs pour la laïcité", BHL, Dray et Désir dans " SOS Racisme" et autres c*nnneries. Gilad Atzmon a bien démonté cette supercherie et des personnes pourtant convaincantes comme Jacob Cohen en ont pris du plomb (durci) dans l’aile.

    Merci encore à ER et à Laurent Guyénot.

     

    • Sur l’avion de Shanksville, l’invention de tout un scénario bidon à base d’appels de portables (ou selon les versions, de téléphones de bord - qui n’existaient pas sur ce modèle d’avion à l’époque, dixit American Airlines) relève manifestement d’un rideau de fumée déployé a posteriori, contrairement aux appels relatifs aux deux "avions du WTC" qui, eux, ont bel et bien existé (mais ont sans doute été passés depuis le sol, dans le cadre de ce que les participants croyaient être un exercice de simulation [cela a été bien analysé ici et là] et relayés par les avions pour sembler provenir de ceux-ci).

      Un rideau de fumée, donc, pour cacher une réalité trop gênante. L’avion, selon cette improbable fiction, se serait crashé en raison de l’intervention héroïque des passagers pour l’empêcher de toucher une cible plus importante (la Maison-Blanche ou autre).

      Si le "site du crash" tel que montré par les caméras le jour même ne recèle aucun débris d’avion (d’où l’invention d’une thèse digne de la "balle magique" de JFK affirmant que l’avion s’est enfoncé de tout son long, ailes comprises, dans une galerie souterraine, ce qui impliquerait qu’il se soit présenté pile au bon angle par rapport au sol...), en revanche il semble bien que des débris d’un avion, éparpillés sur de nombreux kilomètres, aient été retrouvés. Ce qui pointerait plutôt vers une destruction en plein vol. Par exemple une "interception de sécurité" par un avion de l’armée qui aurait détruit ledit Boeing faute de réaction du ou des pilotes. Les circonstances mériteraient d’être éclaircies. Que cherche-t-on à nous cacher en l’espèce ?

      Toutes sortes de thèses circulent quant à savoir si, où et combien de temps les avions ont décollé et volé, s’ils contenaient ou pas des passagers et des pilotes, ont été substitués les uns aux autres etc. Vu l’inextricable complexité de toute cette sombre affaire, je n’exclus aucune hypothèse. Et j’apprécie à ce titre l’approche ouverte et non péremptoire de Laurent Guyénot.


    • #1267323
      le 13/09/2015 par The Shoavengers à la FED
      Résoudre le 11 Septembre – Conférence de Christopher Bollyn

      @ Michel Mertz

      Si je reprends la méthode de travail de Laurent Guyénot, je dirais qu’à Shanksville, il y a "complot" dans le "complot". A savoir, un scénario mal ficelé et mal réalisé au départ, qui ne tenait pas la route mais qu’il était impossible de ré-écrire. Les script-doctors (scénaristes non crédités à Hollywood chargés de ré-écrire, améliorer des scénarios défaillants) ont alors ajoutés précisément cette histoire très hollywoodienne pour masquer ce ratage pratique (trop peu d’éléments retrouvés, erreurs et cafouillages dans le déroulement, que sais-je…).
      Cette technique adaptative se ressent dans les différentes hypothèses avancées au fur et à mesure que le temps passe, cherchant à colmater les trous et incohérences qui amèneraient le public à avoir la puce à l’oreille. En soi, la confusion ainsi engendrée est une aubaine, et se trouve donc entretenue (les fameux écrans de fumée) pour égarer les curieux.


    • @michel et @ shoavengers,

      nouvelle hypothèse qui rebondit sur Shoavengers, farfelue ou pas, je vous laisse juges :

      voilà comment ça s’est vraiment passé (je rigole) :

      le clan bush avait décidé d’envoyer tous les avions de chasse à l’autre bout du pays pour un attentat sous faux drapeau
      Les objectifs : le pentagone pour "nettoyer" la recherche sur les milliards disparus et une autre cible symbolique mais qui devait échouer, en se disant que ça suffirait pour faire passer le patriot act, une petite guerre ici ou là et résoudre le petit problème de compta.

      le clan sioniste en a profité pour les parasiter avec le WTC

      le clan bush a vu qu’ils avaient été doublés et que leur plan était minable par rapport aux israelites mais ils ont décidé de quand même terminer ce qu’ils avaient commencé, vu que l’occasion ne se représenterait pas de si tôt : un missile dans le pentagone et deuxième partie faire croire à un avion qui aurait dû s’écraser sur (mettons) la maison blanche pas loin mais qui miraculeusement a échoué. Ca se rapproche des thèses Guyénotiennes : la théorie de la CIA qui aurait fomenté un assassinat raté de JFK pour le pousser à la guerre et qui se sont fait doublés en juif à coups de tireurs isolés morts trop jeunes, de légiste corrompu et de médias aux ordres.

      Les médias, connaissant le plan bush, avaient parlé de 4 avions pour les forcer à continuer sur leur feuille de route, donc les bush devaient faire disparaitre cette 4ème roue du train d’atterrissage du carrosse d’une manière ou d’une autre. Pas terrible ma dernière partie mais j’aime bien la première piste.


    • Pour répondre à Michel Mertz, eren et inciter Laurent Guyénot à lire Khalezov  : je confirme tout à fait ce que disent Michel Mertz et eren sur la théorie "folle" de Khalezov, à savoir que c’est en fin de compte la seule raisonnable. Et je pense que Laurent Guyénot, avec sa formation d’ingénieur, n’aura aucun mal à le comprendre et que ça le changera des histoires de trahisons sans fin qui lui donnent la nausée...

      Khalezov est un personnage absolument central dans le dévoilement du 11 septembre, plus encore que Ace Baker qui est déjà un génie à mon avis, mais pas pour les mêmes raisons : Khalezov affirme (et donne tout un tas de documents convaincants à l’appui) avoir été un proche d’un des cerveaux de l’opération, un haut cadre du Mossad nommé Mike Harari. Personnage dont il dit qu’après avoir été son "ami", il s’est rendu compte que c’était une des plus immenses crapules que portait la Terre...

      Le livre "911thology" est un témoignage capital écrit dans l’urgence par un héros qui doit se battre pour sa survie, vu l’énormité de ce qu’il révèle. On peut être irrité par les infinies précautions que Khalezov met à commencer réellement son histoire, au début, mais on comprend ensuite pourquoi et on n’est pas déçu. De plus, et contrairement à d’autres "chercheurs de vérité" qui ne répondent pas quand on les contredit ou font tout pour tuer la contradiction, Khalezov reconnaît ses erreurs (car il y en a dans 911thology), j’en ai fait l’expérience, il remercie même de les signaler et promet d’en tenir compte dans une prochaine édition, s’il peut en faire une.

      Son témoignage est capital, il faut le lire. C’est lui, la vraie pilule rouge !


    • @ rectificateur

      Merci de votre message ci-dessus.

      J’ai trouvé le livre de Khalezov passionnant, bourré d’informations et très largement dans la vérité. J’aurais même crié au génie si, au-delà de 700 ou 800 pages, je n’avais eu l’impression de toucher aux limites de son travail. Comme vous le dites, il est assez honnête en revendiquant de n’être qu’un "témoin" de la partie du 9/11 relative à la destruction nucléaire des tours, car ayant eu vent dès la fin des années 80 du système souterrain alors qu’il faisait partie de l’armée soviétique (c’est d’ailleurs à ce titre qu’Harari l’a contacté au départ : selon Khalezov, ce ponte du Mossad souhaitait vérifier que l’Etat russe ex-soviétique était au courant de son existence, et donc jauger si Poutine croirait ou pas à la "version officielle" de l’effondrement).

      En revanche, pour le reste, on est dans une forme plus ou moins élaborée de spéculation. Très souvent, c’est assez lumineux et très crédible, notamment quand il fait l’historique des "false flags" à mini/micro-nukes depuis les années 90 (Beyrouth 1983, Oklahoma City 1995...). C’est assez jubilatoire.

      Mais il y a aussi quelques pistes plus farfelues comme celle déjà évoquée sur la "piste française", qui trop extraordinaire pour être aussi insuffisamment argumentée.

      Enfin, malgré la richesse des informations délivrées et des pistes suggérées, le scénario du 9/11 reste lacunaire. Autant que je me souvienne, par exemple, rien n’est dit sur les exercices de simulations en cours par dizaines, comme par hasard, le 11 septembre 2001, ce qui suggère une plus grande implication de l’appareil d’Etat américain que lui ne l’envisage.

      Car il faut re-préciser cela, et certains y verront une autre faiblesse : pour Khalezov, l’Etat US, à quelques exceptions près comme Rumsfeld, n’a pas été l’instigateur des attentats mais l’objet d’une duperie qui l’a amené à s’en rendre complice, et donc ensuite à collaborer à la dissimulation d’une vérité inavouable.

      En effet, sa thèse enrichira la réflexion de Laurent Guyénot, qui s’est toujurs montré nuancé dans la mise en accusation du pouvoir américain de l’époque dans son ensemble, le clan Bush d’une part et les "néo-cons" pro-israéliens d’autre part n’oeuvrant pas forcément de concert, les seconds pouvant avoir "pris en otage" les premiers (en choisissant par exemple des "pirates de l’air" saoudiens, pays très lié à Bush, plutôt qu’irakiens ou afghans).


    • @ Michel Mertz : je suis d’accord avec vos réserves. Mon but n’était pas de faire un panégyrique de Khalezov mais de souligner l’extrême importance de son témoignage, d’informations et de réflexions qu’on ne trouve nulle part ailleurs (même si VT a participé à la diffusion de ses idées).

      Khalezov comme Ace Baker dans un autre genre est un personnage "extrême", qui peut rebuter, et je n’ai pas accordé beaucoup d’importance à nombre de ses développements que je n’ai aucun moyen de vérifier de toute façon (ses hypothèses sur les services secrets français par exemple). Par contre pour ce qui est de l’aspect purement technique de la chose, là je crois vraiment qu’il n’y a pas mieux, et tout ce qu’il dit est corroboré par des données qu’on peut trouver par ailleurs sur les tests nucléaires souterrains. On peut refaire le calcul des grandeurs qu’il donne comme la dimension de la cavité en fonction de la puissance de la bombe, et on retombe sur ses chiffres...


    • @ rectificateur

      On peut avoir des désaccords de fond sur tel ou tel aspect de ce que Khalezov dit, mais sur la forme le personnage paraît quand même plus sérieux qu’Ace Baker, avec ses clips musicaux ridicules et le fait qu’il fasse interpréter son propre rôle par un sosie approximatif un peu moins grassouillet.

      Ceci dit, et je vous rejoins, s’arrêter à ces apparences priverait d’accéder à ce qui reste sans doute la présentation la plus accessible et lumineuse sur le thème des trucages vidéo dans les images télévisées du 11 septembre.

      Dans un genre voisin, il y a aussi "September Clues", mais Simon Shack et ses amis me font l’effet d’une clique sectaire et extrêmiste, seule détentrice d’une vérité qui plus est difficilement tenable sur un plan logique qui consiste à dire que TOUTES les images de TOUS les attentats des 50 dernières années sont truquées, que TOUS les protagonistes sont des acteurs ou des ectoplasmes informatiques... On entre là sur un terrain du type "tellement outrancier qu’on se demande s’ils ne sont pas payés par le camp adverse". Et par ailleurs ils ont du mal expliquer pourquoi ces images prétendument fabriquées à l’avance contiennent autant d’éléments invalidant la version officielle !


    • @ Michel Mertz (ça fait un peu discussion privée mais bon...) : je ne suis pas d’accord pour dire que Ace Baker n’est pas "sérieux" ; évidemment la forme ne l’est pas mais puisqu’on est dans le dynamitage des apparences, je crois au contraire que ce côté "grotesque" de The Great American Psy Opera est voulu et donne encore plus de force à cette œuvre ; c’est en tout cas comme cela que je l’ai ressenti, et c’est bien plus cohérent que certaines pseudo-justifications intellectuelles des extravagances d’un art dit "contemporain". J’adore quand il va interviewer des universitaires ultra-sérieux et parvient à leur mettre le nez dans le caca de leurs simulations bidon, tout en en rajoutant juste après dans son côté artiste (donc a priori pas rigoureux ni compétent) en entonnant une chanson à la con...

      Je ne sais pas si vous le savez mais Ace Baker est atteint d’une infirmité depuis une opération neurologique qui a mal tourné, il en parle sur son blog. Il se sent "étranger à son propre corps" et totalement détaché d’émotions telles que la peur. Il dit que c’est à la suite de cette opération qu’il a commencé à s’intéresser au 11 septembre et à voir que ce que tout le monde avait vu était en fait complètement "impossible". Cela me semble tout à fait plausible car le but d’une telle machination est justement de sidérer les gens par la peur pour les empêcher de réagir de façon rationnelle, et il semble qu’à part sur quelques "handicapés des émotions" comme lui ça ait marché vraiment très bien.

      Khalezov aussi semble insensible à la peur, mais pour d’autres raisons. Que deux personnages aussi différents convergent vers la vérité est assez saisissant, je trouve... et en plus symbolique vu leurs nationalités !


    • @ rectificateur

      Savez-vous si Ace Baker prévoit de faire un jour la 9ème et 10ème parties ?


  • Grand merci M. Guyénot pour vos travaux éclairants.
    Il reste cependant une question fondamentale : que sont devenus les passagers de ces avions fantômes.

     

    • De nombreuses hypothèses ont été émises à ce sujet. Il est difficile, voire impossible de trancher. Tout ce qu’on peut faire, c’est analyser de façon critique les éléments à notre disposition.

      Le seules certitudes que l’on peut acquérir découlent d’impossibilités logiques. On en déduit que certaines assertions sont impossibles et on se demande quelles réalités elles peuvent dissimuler. Le problème dans ce genre d’affaires étant que des écrans de fumée sont déployés, de fausses vérités mélangées à des semi-mensonges, etc.

      Pour le vol 93, on sait par exemple que les conversations à partir de portables (dont le fameux "allô maman, c’est Mark Bingham"), sur la base desquelles le scénario officiel ("let’s roll !") se fonde, n’ont pu avoir lieu, ce qui a finalement été reconnu (cas fameux, l’appel de Barbara Olson, qui aurait raconté par le menu à son mari la prise d’otages, a vu sa durée officielle réduite à... zéro seconde).

      Pour le vol 11, des analyses détaillées des enregistrements disponibles circulent sur le Net, qui portent à croire que les participants étaient authentiques mais étaient convaincus de participer à un exercice.

      A moins que les avions aient été vidés ou que les identités des victimes supposées soient toutes fictives, l’explication de leur non-réapparition ouvrent forcément la porte à des hypothèses très sombres et difficiles à accepter. Personnellement, je reste perplexe. Que certains participants aient hérité de nouvelles identités et d’un visage retravaillé par chirurgie esthétique, pourquoi pas ? Mais des dizaines de personnes ? De même, que lesdits "passagers" aient été supprimés / exécutés dans un entrepôt de l’aéroport de Cleveland... J’ai du mal à y croire aussi.

      Malgré tout, je ne crois pas qu’un seul passager d’avion soit mort au WTC, au Pentagone ou sur le site prétendu du crash de Shanksville. Aucun indice sérieux d’un crash de Boeing sur ces quatre sites. Tout au plus, pour le WTC, des vidéos pour le moins suspectes.


  • Monsieur Guyénot, je peux certifier que vous vous trompez quand vous écrivez que Bollyn et Piper s’accusaient mutuellement d’être des agents sionistes, car le fait est que Piper accusait Bollyn d’être un agent travaillant à son propre compte, engagé par des services secrets divers, et dans ce cas-ci cet agent libre serait engagé par l’Église épiscopale associée à l’église anglicane, qui sont bien sûr utilisés par les services secrets britanniques. Piper soupçonne la même chose pour ce qui est d’Alex Jones, car le renseignement britannique a développé une grande expertise en matière de désinformation. Vous sauriez cela si vous aviez bien lu False Flags. Piper a insisté à plusieurs reprises à son émission qu’il n’accusait pas Bollyn d’être un agent sioniste et que cela vaut également pour Hufschmid. Il faut être précis, or ce que vous dites monsieur Guyénot n’est pas exact et devrait être corrigé.

     

  • Vous ne pouvez vous faire une idée claire sur les véritables auteurs du crime qu’après avoir visionné 9/11 bombshell:Methodical Deception - Rebekka Roth sur You Tube et même savoir comment ont disparu les passagers et où !! sous-titré en anglais

     

  • Poutin, le KGB plus de 300 000 agents secrets, la mafia lié au KGB ,
    les memes # !@ !!& que la CIA, NSA.
    USA =Russie = Nouvel ordre mondial
    il y a un gouvernement occulte derriere les US et derriere la Russie.
    Faut arreter croire que la Russie va sauver l’ Europe...


  • Une question que je ne vois pas souvent posée et qui concerne un élément fondamental de cette affaire :
    Qui a ordonné l’enlèvement rapide des structures d’acier au sol après les chutes des tours ?
    Quelqu’un a-t-il déjà donné la réponse ?
    Ne devrait-il pas y avoir des poursuites judiciaires pour enlèvement de preuves sur les lieu d’un délit contre cette/ces personne/s ? C’est un crime fédéral, quand-même...
    C’est un peu la même question que "Qui à tué Lee H Oswald ?" qui donne quelques éléments sur les pistes à suivre comme le dit si bien Laurent Guyénot.

     

    • J’ai souvent lu à ce sujet que des dizaines de camions sont arrivés comme par enchantement sur les lieux en un temps record après la destruction des tours, ce qui serait une énième preuve de "prescience" des attentats. Cela mettrait directement en cause Rudolf Giuliani, le maire de l’époque de New York.

      Il se dit également que ces camions, qui sont repartis chargés des débris des structures d’acier, étaient remplis à leur arrivée de terre, qui a été déversée par tonnes dans les décombres encore fumants. Selon les partisans de la thèse d’une destruction nucléaire, c’était pour réduire la radioactivité et commencer à boucher les cratères de roche fondue. On notera d’ailleurs sur ce point qu’à l’emplacement des deux tours se trouvent maintenant des carrés remplis d’eau, la tour de remplacement étant à un autre endroit.

      Vous avez raison de souligner que ceci, comme beaucoup d’autres points, aurait dû donner lieu à une enquête officielle sérieuse. Au lieu de cela, nous avons les signes évidents d’une dissimulation de la vérité. Reste à savoir pour cacher quoi exactement, et là, force est de constater que le scénario exact reste l’objet de controverses sans fin...


  • 9/11 ? Une histoire très Mausssade !


Afficher les commentaires suivants