Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Salvador : les pesticides hors-la-loi

Pendant que l’Union européenne autorise le glyphosate

Cette semaine, nous vous emmenons, au Salvador où depuis quatre ans le pays interdit l’utilisation du glyphosate, ainsi que 53 autres produits chimiques jugés dangereux pour l’homme.

 

Le Salvador, le plus petit État d’Amérique centrale, révolutionne son agriculture et défie les géants de l’agroalimentaire. Il a chassé les pesticides et supprimé les semences des multinationales telles que Monsanto. L’objectif du pays est de nourrir la population seulement avec du bio. Le riz, les haricots, les lentilles et le maïs sont donc cultivés sans produits chimiques.

Les anciens guérilleros apprennent alors aux paysans à se passer de pesticides. Aujourd’hui au pouvoir, ils ont interdit 70 pesticides, dont ceux de Monsanto. Manuel Abalinga, maraîcher, reconnait que sa production est moins rentable depuis qu’il cultive ses fruits avec des fertilisants naturels. Mais il espère qu’un jour, la qualité de sa production sera reconnue au détriment de sa quantité.

 

 

Lire l’article entier sur blog.francetvinfo.fr

 

Monsanto et son influence sur l’Union européenne :

 


 

Et pendant que les subventions diminuent chez nous pour l’agriculture bio, que l’Union européenne ouvre ses portes aux importations de l’industrie agro-alimentaire nord-américaine, le secteur se développe malgré tout à grande vitesse.

 


 

Bio : ces start-up qui cartonnent

Le bio se développe à vitesse grand V au point de devenir la nouvelle tendance alimentaire en France. La preuve avec ces exemples de start-up qui cartonnent.

 

Désormais ancrée dans son époque, l’agriculture biologique enregistre un taux record de consommateurs. D’après le dernier baromètre Agence BIO/CSA, 9 Français sur 10 (89 %) consomment désormais bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003. 65 % en consomment même régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois, contre 37 % en 2003.

 

Une croissance historique

Avec des consommateurs au rendez-vous, l’agriculture biologique atteint un rythme de croissance historique en France. On estime que le marché du bio a enregistré une progression de l’ordre de +20 % au 1er semestre 2016 comparé à la même période de 2015, déjà très dynamique. Il atteint les 6,9 milliards d’euros, soit un gain d’1 milliard d’euros en seulement 1 an.

 

21 nouvelles fermes bio chaque jour

De son côté, l’offre continue de s’étoffer pour répondre à cette forte demande des Français, en attente de produits respectueux de l’Homme et de la Nature. Face à un marché à très fort potentiel, les agriculteurs bio sont de plus en plus nombreux.

Plus de 21 nouvelles fermes bio se sont installées chaque jour en France. Au 30 juin 2016, le nombre de producteurs français engagés en bio s’élevait à près de 31 880. L’Agence Bio estime que les terres consacrées au mode de production bio dépassent désormais la barre des 1,5 million d’hectares, soit plus de 5,8 % de la Surface Agricole Utile (SAU).

Lire l’article entier sur entreprendre.fr

Le profit des multinationales contre la santé des peuples,
lire chez Kontre Kulture :

Monsanto et les agricultures nationales, sur E&R :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1842451
    Le 18 novembre à 19:10 par Arthur
    Salvador : les pesticides hors-la-loi

    Le gros problème en France c’est la concurrence déloyale : comment interdire aux paysans français et autoriser l’importation de produits étrangers qui ne suivent pas les mêmes normes ?

     

    Répondre à ce message

    • #1843028
      Le 19 novembre à 18:18 par Paphytos
      Salvador : les pesticides hors-la-loi

      Évidement, notre démarche est stupide.
      L’agriculture ne sert pas à alimenter un commerce mais à nourrir les gens. Pourquoi exporter pour réimporter après ? Produisons du bio pour le peuple tout en interdisant ce qui est ouvertement toxique. Finis le label Agriculture Biologique et bonjour le label Agriculture Chimique !

       
  • #1842490
    Le 18 novembre à 20:46 par Alfred
    Salvador : les pesticides hors-la-loi

    Attention, il y a le glyphosate pur et le Roundup qui contient d’autres produits. Faut savoir qui est le produit nocif.

     

    Répondre à ce message

    • #1842569
      Le 18 novembre à 22:25 par magic
      Salvador : les pesticides hors-la-loi

      Oui et il y a les vaccins avec mercure et sans mercure. Les 2 sont de la merde !

      Pareil pour le glyphosate et le round up.

       
    • #1842585
      Le 18 novembre à 22:49 par Castanietzsche
      Salvador : les pesticides hors-la-loi

      Tout à fait !
      Le glyphosate ne serait d’ailleurs pas le plus cancérigène... Même si c’est un dangereux reprotoxique ! Il pourrait donner des séquelles sur plusieurs générations !
      On est plus à l’ère des toxicités aiguës mais des poisons insidieux.

      D’ailleurs comme deux médicament bénins peuvent donner une association médicamenteuse extrêmement dangereuse, deux molécules pesticides bénignes peuvent s’avérer gravement toxiques quand elles sont associées.

      Un pharmacien.

       
  • #1842607
    Le 18 novembre à 23:44 par Aymeric
    Salvador : les pesticides hors-la-loi

    Reportage de propagande, malheureusement, qui sort quelques jours après la mort de centaines de tortues au large du Salvador.
    Hormis les ex-guérilleros de Cinquera, quels agriculteurs ont abandonné les pesticides ? Dans les campagnes, les problèmes d’insuffisance rénale sont légion, et sont peut-être provoqués par l’utilisation des produits phytosanitaires.
    La Ministre de l’Environnement de ce petit pays d’Amérique centrale n’entretiendrait-elle pas de bonnes relations avec la France, ceci pouvant expliquer cela ?

     

    Répondre à ce message

  • #1842705
    Le 19 novembre à 08:57 par Domino
    Salvador : les pesticides hors-la-loi

    Les malthusiens qui dirigent notre monde ont des solutions beaucoup plus radicales que le glyphosate. Mais ils préfèrent détourner notre attention sur quelques objets de détestation dont la nocivité est discutable (et discutée).
    Même s’il vaut mieux pouvoir s’en passer, il faut rester réaliste. Par exemple comparer les rebdements agricoles. Il n’y a pas de solution parfaite et on a un recul de 40 ans sur le glyphosate.

     

    Répondre à ce message

  • #1843391
    Le 20 novembre à 06:43 par Yves-Sans-Logement
    Salvador : les pesticides hors-la-loi