Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Castrisme, conspirationisme : l’interprète de Marcelo Bielsa dans le viseur du Monde

Balance Ton Conspi !

Le dénoncé du jour, c’est Salim Lamrani. Qu’est-ce qui est reproché à Salim Lamrani ? Lamrani est l’interprète de la pensée complexe du grand entraîneur d’origine argentine du club de football de Lille (LOSC). Jusque-là, tout va bien.

Pourtant, Salim Lamrani n’est ni traducteur de métier ni homme de football. Universitaire, c’est un spécialiste des relations entre Cuba et les États-Unis, sujet sur lequel il a écrit de nombreux ouvrages, à commencer par sa thèse, soutenue en 2010 à la Sorbonne.

Mais Salim Lamrani a le malheur d’être un « universitaire zélateur de Fidel Castro » et ça, ça ne passe pas pour Le Monde, qui scrute la socioculture à la recherche de tout ce qui peut penser autrement. Tous les Français qui s’intéressent à la politique en général et à Cuba en particulier savent le positionnement très impérialiste du quotidien en la matière.

 

Traque obsessive des malpensants

Tout ce qui n’est pas pro-américain pour ce qui concerne l’Amérique latine est voué aux gémonies. Et le 17 novembre 2017, c’est Salim Lamrani qui fait l’objet d’une fiche du Monde. Comment appeler autrement ces articles 100% à charge ?

À travers cet article infâme du Monde, on sent que la chasse aux sorcières anti-impérialistes qui sévit actuellement dans les médias est en train de déborder dans les domaines annexes. La France nage en plein maccarthysme !

 

 

Nous en venons à la dénonciation du journal de feu Pierre Bergé, l’incarnation de la morale publique :

Il y a un an, Salim Lamrani était invité à l’Assemblée nationale par le groupe d’amitié France-Cuba pour présenter son dernier ouvrage « Fidel Castro, héros des déshérités » (Estrella, 2016), un hommage à l’homme d’État cubain mort le 25 novembre 2016, à La Havane. « C’est un garçon très sympathique, très ouvert, décrit Jean-Pierre Bel, envoyé spécial du président François Hollande en Amérique latine. Il est en défense du bilan de Fidel Castro, il a ses positions un peu inconditionnelles qu’il exprime avec beaucoup de fougue et de jeunesse. »

Mais très vite, après cette légère défense, arrive l’intertitre, dangereux, « Sphère conspirationniste », et l’amalgame, meurtrier :

Le profil de Salim Lamrani n’interpelle pas seulement par son apparente surqualification. On trouve de nombreux textes du chercheur, très engagé, sur le site du Réseau Voltaire, « réseau de presse non alignée », qui relaie fréquemment des thèses conspirationnistes.

Notons le terme « profil », qui rappelle dans ce contexte celui d’un criminel. C’est là que Le Monde convoque l’incontournable Rudy IIIe Reichstadt, l’homme de toutes les paranoïas, de toutes les conspirations, de tous les complotismes. Monsieur Complot livre son jugement, tranchant comme une lame de guillotine :

« Salim Lamrani écrit sur le Réseau Voltaire depuis 2005 et son dernier article date de 2014, observe Rudy Reichstadt, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès et rédacteur en chef du site Conspiracy Watch. C’est très difficile d’ignorer les thèses de Thierry Meyssan quand on écrit aussi longtemps sur ce site et qu’on est quelqu’un d’informé comme lui. »

Derrière toutes ces charges moralement écœurantes et déontologiquement déviantes, il y a une volonté et une seule : fermer le robinet économique à tous les résistants au nouvel ordre mondial qui se met en place, dont on rappelle les fondamentaux idéologiques : féminisme, LGBTisme, sionisme, socialisme, antiracisme et américanisme. Les 6 branches du catéchisme désormais obligatoire et relayé par une presse mourante.

On ne citera pas l’auteur de cet article volontairement salissant car on ne fonctionne pas à coups d’amalgames.

Trois leçons de déontologie et d’information
sur l’Amérique latine pour Le Monde,
à lire chez Kontre Kulture

 

La fin d’un Monde, sur E&R :

 






Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article